Le général Burkhard souhaite que les partis politiques « se gardent de politiser et d’instrumentaliser les militaires »

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

121 contributions

  1. Nauatg dit :

    Le même discours que pouvaient avoir ces généraux rebelles de deuxième section lorsqu’ils étaient d active….
    Et une fois qu ils eurent essoré le système se sont trouvés soudainement une conscience et une envie de tout changer.
    Vous aviez 30 ans de service pour le faire messieurs. Vous avez préféré vous aplatir pour l appât du grade, très bien. Ce n est ni blâmable ni remarquable. C est le jeu. Mais après il faut rester cohérent et aller cultiver son potager sans faire c… le monde et monter le carafon des plus jeunes et sans grades que vous avez méprisé toute votre carrière. Hors quelques personnages singuliers mais rares.

    • Rachemanoff dit :

      La guerre civile commence Après les élections présidentielles, elle risque d’être très longue,

      • Clément dit :

        La guerre civile entre qui et qui ?
        Vous pensez vraiment que « Gérard le boomer » et « Steven l’incel » vont aller se battre contre « Momo le dealer » et « Titouan le zadiste » ? Ah mon avis Gérard va rester devant sa télé (et voter LR), Steven va rester devant son ordi chez ces parents (et voter RN), Momo va rester en bas de sa tour (et ne pas voter), et Titouan va rester dans sa ZAD (et ne pas voter non plus).
        Ou alors vous pensez que Charles Henri le chef d’entreprise (qui vote LREM) va prendre sa berline pour aller affronter Christian le bobo sur son vélo (qui lui vote EELV ou FI) ? Allez voir les images de « l’affaire de la chemise » (Air France) : si il y a guerre civile, elle est déjà perdu pour eux.

        Les quelques patriotes en arme (genre Code Rno ou Papacito) se contenteront de protéger leurs banlieues pavillonnaires (sur les réseaux sociaux ils sont virulent, mais en vrai ils ont peur de rentrer dans un quartier populaire, ce sont juste une autre catégorie de bobos), si ils ne s’entretuent pas entre eux avant …

        • Czar dit :

          clémentine a bien compris le sens du mot ‘islam’ elle s’est naturellement soumise, c’était toute la logique de sa non-binarité

          après tout le reste, c’est l’habituel habillage : transformer la lâcheté et le capitulation en sublimation, en dépassement de soi. le fatras de mots vides, le pubeux excelle, il vous potemkine , il vous storytellinguise tout ça (à un tarif qui sera la seule chose véritablement grandiose de ce petit enterrement honteux

          • Clément dit :

            Tu me parle de soumission de l’Islam alors qu’à chaque match de l’équipe d’Algérie tu met leur drapeau à la fenêtre de ta chambre pour « faire plaisir à tes copains du lycée et mieux t’intégrer » (comme tu l’as dit à tes parents) ?
            Et le prend pas mal Erwan, mais vue ta constitution physique et ton niveau en EPS, en cas de guerre civile tu ferais mieux te rester chez toi et de continuer à jouer à WoW en câlinant tes poupées à l’effigie des tes héroïnes de manga 😉

          • Czar dit :

            tu vois en vrai paillasson tu as parfaitementassimilé et intériorisé ton fantasme semi-homosexuel d’une soi-disant virilité des larbis. S’ils étaient si virils, je crois qu’ils n’auraient pas besoin de se mettre à dix pour lyncher des passantss, à la façon d’un groupe de singes en rut.

            paillasson soumis et qui le revendique, tu es tout aussi répugnant que révélateur.

          • Clément dit :

            C’est toi qui les considèrent comme tes amis, au point d’afficher leur drapeau et de crier « Viva l’Algérie » les soirs de match. Applique toi tes propres conseils mon petit et arrête de te donner un genre sur internet 😉
            (Et avant de parler de répugnance, aère ta chambre stp)

        • jean pierre dit :

          merde alors ! on comptait justement sur vous ! alors? on fait quoi ?

          • Clément dit :

            Si vous voulez faire un petit barbecue, une rando sympas ou juste boire l’apéro, vous pouvez compter sur moi. Mais si c’est pour la guerre civile, je préfère les laissez s’entre-tuer et m’occuper du repeuplement après le conflit : il y aura beaucoup de veuves à consoler 😉

          • Pravda dit :

            @Clément, il y a pas mal de données éludées dans votre analyse (armée et FdO, ravitaillement, approvisionnement énergétique, intervention de puissances étrangères…)
            Juste concernant votre propre participation à un conflit de type guerre civile, n’imaginez pas être en sécurité quelque part, à compter les points, il faudra prendre partie.

          • Czar dit :

            les ‘veuves’, clémentine, comme toutes les autres femmes, cherchent toujours les gênes dominants,, c’est qu’on appelle l’hypergamie féminine, celle qui fait qu’une part pas négligeable des femmes préfère être la maitresse d’un homme estimé comme puissant (physiquement ou symboliquement par sa surface sociale ou financière) plutôt que de disposer d’un conjoint à plein temps mais plus médiocre.

            tu as autant de chances d’appartenir à ce camp des vainqueurs que bilal ribéry de concourir pour le Goncourt.

          • Clément dit :

            Je sais pas si mes gènes sont dominants, mais au moins ils me permettent d’effectuer un travail physique plusieurs jours d’affilés et de ne pas me blesser à chaque fois que j’utilise un outil … on ne peut pas en dire autant de toi Erwan.

          • Clément dit :

            @Pravda
            Pour qu’il y ai guerre civile, il faut des gens pour la faire. Les FDO et l’armée ne la feront pas tout seul, il faudrait des ennemis capable de réellement les affronter.
            De plus en général, lors d’une guerre civile, les combats ont aussi lieux entre divers factions de l’armée et des forces de l’ordre, soutenant divers groupes politiques.

        • Fusco dit :

          @Clément :
          Excellente réponse qui synthétise bien le puzzle de notre société.
          Et puis depuis le temps que j’entends « on va droit à la guerre civile », « si ça continue il va y avoir des milices »
          Un exemple :le livre Guérilla d’Obertone était parti sur un postulat de départ plutôt bien vu et crédible puis il a rapidement glissé vers les obsessions de l’auteur, jusqu’au « sang impur », en plus c’est mal écrit.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « La guerre civile commence Après les élections présidentielles, elle risque d’être très longue, » Pas de problèmes sauf si vous habitez en France, dans ce cas vous servirez de …………….. gibier!

      • Batapire dit :

        inondations dans le sud de la France chaque année, cevennes, Var, Drôme, Roussillon… En été, c’est les mega incendies forestières, avec le tirage au sort….

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Beaucoup de divergence en France: » Et c’est un (con)vergent qui l’écrit! Ce qui est furtif chez le troll zhinois c’est son intellect! Tellement furtif que ça transpire à chaque intervention!
        « dans le Var chaque hiver, mega BBQ forestiers dans le sud à l’aide de mistrals. …. » Tellement furtif qu’il ignore que les incendies de forêts c’est surtout en été! Maintenant le fait qu’il y a des feux de forêts………………………… allez comprendre, de saisir le rapport avec la nomination d’un chef d’état major! La cellule propagande du P.C.C. commence à pédaler dans le riz!
        Au fait ch(i)asseur inexistant du zimboumboum quel temps fait il en Zhine? Il se dit que vous êtes en train de percevoir des bouées licornes ( c’est très tendance la licorne)! Vous allez pouvoir barboter tous ensemble! Si ça se trouve vous allez même faire de l’eau gazeuse!

    • Jonks dit :

      Rien à ajouter

    • Paddybus dit :

      Je ne partage pas votre avis…. ils ont été militaires, et dans cette fonction, ils sont hors politique, et doivent seulement obéir aux politiques élus…. MAIS, maintenant, ils sont libre, et peuvent au contraire et avec les connaissances qu’ils ont accumulé au fil de l’expérience, s’exprimer sur tout ce qu’ils ont vu et analysé sans jamais pouvoir l’exprimer avant… (tout en respectant le secret militaire )
      Le seul point contestable, que pour ma part je ne conteste pas, c’est leur situation d’ex militaire qu’on voudrait leur interdire d’évoquer…. alors qu’un ancien député, ministre, sénateur, haut fonctionnaire, chef d’entreprise, scientifique, enseignant, professeur de médecine, ingénieur spécialisé est parfaitement fondé à utiliser ses anciennes fonctions pour appuyer ses analyses….!!!! Ce deux poids deux mesures ne se justifie pas… et encore moins quand il s’agit de l’avenir périlleux de la nation…
      Pour ce qui est de l’appât du gain, avec le niveau qu’est celui de officiers de haut rang, je pense qu’ils pourraient gagner beaucoup, beaucoup plus dans bien des entreprises… cet argument ne peut tenir une seconde…

      • cipal dit :

        Bravo ! et merci

      • Lenhardt dit :

        D’autant plus que, lorsque monsieur Dupont, ancien légionnaire, parachutiste ou même infirmier du SSA, trucide sa tendre moitié, on ne se prive pas de mettre en avant son ancien statut. Il n’y a qu’à voir l’affaire Nordahl Lelandais, même si l’armée l’a viré, rien n’y fait.

        • Franz dit :

          Très juste !

        • Robert dit :

          Exact.
          Lelandais s’est vite fait virer de l’armée parce qu’il a révélé une sorte de sociopathie incompatible avec le métier des armes. Cela n’empêche pas qu’on renvoie sans cesse à son parcours militaire mais sans jamais préciser que s’il a effectué son engagement de cinq ans il n’est jamais parti en opex à cause de ses mauvaises dispositions, ce qui n’est jamais arrivé dans son unité cynophile à la spécialité très recherchée.
          C’est récurrent dans la grosse presse de profiter d’un fait divers, d’un drame, pour charger la France et les français, la droite ou ce qui est supposé y pencher plutôt.
          Là, malgré son prénom il est français, il s’est engagé dans l’armée, il ne faut pas rater ça.
          Le gros journalisme est devenu un métier de charognard qui défendrait l’indéfendable si c’était dans l’air du temps et soutenu par ses financiers. Par contre, si on touche aux minorités protégées, ça tortille du dindon, on élude ou on minimise, on met sur le même plan l’accusé et la victime, on change le prénom en le francisant, etc…
          il faut savoir traduire ce que dit un journaliste bien pensant car c’est rarement la vérité.
          https://uploads.disquscdn.com/images/7f3370bba7c7aa659e740b0232ea4fc3aa0af8d14416ab7c9bd6eb703eb0324a.jpg
          francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/13h15/video-nordahl-lelandais-etait-un-mauvais-ce-n-etait-pas-une-bonne-recrue-son-ancien-commandant-au-132e-bataillon-cynophile-de-larmee-de-terre_4624843.html

        • Frégatonton dit :

          J’ai moi aussi relevé cette fâcheuse manière des journalistes, partant probablement du postulat qu’un ancien militaire ne peut qu’avoir exercé la pire violence, ce qui ajoute à l’horreur du fait divers (et plus c’est horrible, plus on est lu-regardé-ecouté). Avec cette logique, on devrait aussi voir précisé l’emploi du supposé meurtrier quand il est boucher, équarisseur, tanatopracteur, … Mais rien ! Un autre aspect de la singularité du métier de militaire ?

      • dompal dit :

        @Nauatg et @Paddybus,
        Vos deux commentaires sont cohérents….MAIS, il faut aussi se rappeler que certains généraux ont ramené leur fraise et se sont retrouvés dans un placard….voire même certains qui ont démissionné…certes, ils ne sont pas nombreux mais ils existent. 😉

        • Paddybus dit :

          Relisez moi, et vous verrez que je précise bien que dans le cadre de son boulot, un militaire doit en effet se taire…. s’il l’ouvre il sait ce qui l’attend…. par contre en retraite, il est anormal de les contraindre au silence….
          Pour ce qui est de De Villier…. il était à un poste ou il devait dire…. il a surement dit dans le respect de la hiérarchie, mais non entendu, il a dit haut et fort… et a assumé son choix…!!!
          J’ai plus de respect pour celui qui assume son choix de parler que ceux qui préfèrent la gloire du poste au mépris de l’intérêt de la nation…

      • Tout à fait d’accord sur votre analyse

  2. Plusdepognon dit :

    Aux USA, le « système des dépouilles » (« spoil system », dépouillement électoral, mais si on a u peu d’humour noir, ça marche aussi : malheur au vaincu) fait que tous les postes importants sont changés en fonction du camp politique qui gagne.

    On y vient en France, cela touche toute la haute administration et pas seulement l’armée…

    En 2017, c’était annoncé et des petites choses ont changé :
    https://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/la-bonne-nouvelle-des-3000-postes-de-direction-de-l-etat-ouverts-aux-profils-du-prive-20191204

    https://www.liberation.fr/politique/apres-lena-macron-veut-enterrer-les-grands-corps-20210422_MOAGVQXN7NDOTHBJE6GGHSOLKY/

    L’air de rien, c’est presque fini…
    https://www.lemonde.fr/politique/article/2021/05/26/depuis-2017-macron-a-change-87-de-ses-directeurs-d-administration_6081598_823448.html

  3. philbeau dit :

    Le CEMA devrait commencer pars’appliquer à lui-même ce genre de communication qui ressemble beaucoup à un avertissement aux militaires écoeurés de s’apercevoir , au bout du compte , qu’on leur demande de consentir à mettre en jeu leur vie pour défendre une chimère d’état qui met en oeuvre les mécanismes permettant son autodestruction . Que le Général Burkhard se taise , comme aurait dû se taire son prédécesseur ; et qu’il se dégage de l’influence délétère des politiques , madame Parly étant bien assez grande pour assumer la bêtise de ses propos , elle n’en aura de toute façon aucune conséquence personnelle . D’autant que paradoxalement , sont visés ceux qui ont à coeur de défendre la nation , qui deviennent , merveille de l’idéologie pervertie de ‘époque , les ennemis à abattre parce qu’ils sont les derniers obstacles à l’anéantissement de du pays sous sa forme historique .

    • Frede6 dit :

      Effectivement quand le CEMA survend le redressement grâce à la LPM, il soutient explicitement l’action du gouvernement et du président, et par conséquent perd sa neutralité. Il ne m’appartient de juger sur le fond si la LPM permet ou pas de redresser quelque chose mais la forme pose problème quand le CEMA utilise des éléments de langage similaires à ceux des députés LREM. La grande muette a souvent été critiquée mais elle avait ses vertus.

      • souricière dit :

        Encore heureux que le CEMA soit avec le gouvernement et le président.
        Le problème ce sont les personnes comme vous qui se croient en permanence en campagne électoral et qui considère le pouvoir comme un parti politique à combattre et non pour ce qu’il est.
        Ne vous en déplaise, le président c’est Macron, comme il pourrait être un autre, le président c’est la fonction qui prime sur toute appartenance partisane, c’est le chef des armées et c’est donc un devoir du CEMA d’en suivre la politique, de l’exécuter, de le conseiller.
        C’est bien au contraire la défiance contre un président pour lequel on ne partage pas la politique qui revient à perdre la neutralité, car vous choisissez de combattre une politique et non pas de défendre la fonction.
        La neutralité d’un militaire c’est de servir le président, chef des armées, qu’il soit issue de LREM, du RN, de LFI, des verts ou j’en passe , ce n’est pas difficile à comprendre.
        Donc comprenez bien ce que vous combattez, comprenez que vous combattez l’état français, son président et non Macron et sa politique.
        Si sa politique ne vous convient pas, vous attendez la campagne présidentielle, vous pouvez militer pour le candidat de votre choix, vous voterez pour lui, mais vous avez le devoir en tant que citoyen (si vous l’êtes vraiment) d’accepter le résultat des urnes et de respecter la fonction des élus, chaque chose en son temps et je constate de plus en plus de français qui par opposition politique haineuse sont prêts à s’attaquer à l’état, ses institutions, ses forces de l’ordre juste par ce que leur candidat n’a pas gagné l’élection.
        Il est temps que ça cesse et ces gens récolteront très vite le fruit de leur radicalisme politique et idéologique.

        • Zembla dit :

          à souricière,
          tu as raison sur un point: si le CEMA accepte la charge,je ne le vois pas cracher dans la soupe.
          Cependant, quand le président s’avère être un pervers malfaisant s’acharnant avec sa clique à détruire le pays aucun citoyen , militaire ou pas ne peut ni ne doit rester muet ou inactif . Et je ne pense pas du tout au « quartiers »qui posent des problèmes accessoires de délinquance.
          La fonction militaire, dans son action de donner la mort ne peut s’accommoder de compromission, de complaisance avec le malin…(le pouvoir pourri, corrompu).

        • Frede6 dit :

          Hors sujet. Merci de ne pas m’utiliser pour appuyer vos présupposés

        • Marsouin dit :

          Bien vu

        • Carin dit :

          @Souricière
          C’est exactement ça.

        • jerry dit :

          ah la la, la macronie a encore de beaux jours devant elle, avec des larbins comme vous pour la éfendre

    • Clavier dit :

      Clap, clap, clap….

    • Optimist dit :

      @PHILBEAU et si vous commenciez par vous l’appliquer à vous même?
      Lecointre, Burkhard, des officiers qui ont largement fait leurs preuves dans des régiments d’active. Et vous?
      Est-ce que c’est inconcevable de se dire que NOTRE ARMEE A TOUS ne peut émettre des orientations de politique générale, qui plus est sur des problématiques de sécurité intérieure qui n’est juridiquement ni constitutionnellement pas de leur ressort, au risque qu’elle devienne l’armée d’un clan, d’un parti (et de mon avis pas le meilleur, mais ce n’est que mon avis). Sachant que ce clan / parti regroupe environ bon an mal an 30% des « suffrages », ce qui nous laisserait une armée positionnée contre l’avis de 70% de la population.
      A part une dictature militaire, je vois pas comment ça peut fonctionner.
      Le fait c’est que, sous cette mandature, le militaires sont mieux payés, mieux équipés, ont de meilleures perspectives. Et que si on ne consacre pas plus d’argent à notre défense (on devrait en tant que membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU affecter au moins 2.5% du PIB notamment compte tenu de notre dissuasion nucléaire, voire 3% compte tenu de notre domaine maritime), c’est pas tant la faute de nos « politiques » que vous semblez tellement mépriser (mais vous n’avez certainement jamais eu de responsabilités au service du bien public alors la critique est facile), mais bien de nous tous autant que nous sommes (certains plus que d’autres sur les rond points quand même)qui voulons des routes en parfait état mais gratuites, un système de santé ultra top, mais sans payer ces salauds de labo « big pharma », sauver la planète tout en gardant un gasoil pas cher, avoir des logements de qualité pas cher grâce aux aides, mais sans payer de taxes etc etc….
      Le citoyen militaire a tout à fait le droit de s’exprimer démocratiquement sur sa conception de notre société, il n’a aucune légitimité pour y embarquer son institution qui doit rester neutre et au service de la collectivité nationale.
      Surtout qu’on a pas l’impression que les signataires de la tribune mérite un quelconque prix Nobel. Des anonymes, gradés (ou pas ) à l’ancienneté… pour qui se prennent-ils? Qu’ils se présentent à des élections, et la ils seront légitimes, même s’ils ne sont pas élus, mais au moins ils auront fait l’effort.

      • philbeau dit :

        Tout ce beau développement pour continuer d’essayer de convaincre que le danger dans ce pays , c’est l’extraimme drouaate . Gardez bien la tête dans le sable , les autruches du politiquement correct ; vous êtes si convaincantes dans cette posture , et surtout si efficaces.

      • Marsouin dit :

        Bien vu

      • Marsouin dit :

        Bien argumenté

    • felipe dit :

      un chef militaire qui se « détache » de l’influence délétère des politiques. on croit rêver.. un militaire est aux ordres du politique élu. point barre. vous pouvez me donner des exemples de chefs militaires qui se sont « détachés » de cette ignominieuse influence dans une démocratie ?
      en cumulant les positions de l’ancien et du nouveau CEMA , je pense que nous avons le bon niveau. même si je sais que beaucoup « d’anciens » ou d’aigris rêveraient de voir le CEMA renverser le bureau sur la tête du PR en place… comme ils ont du le voir ou le faire quand ils étaient en situation.

      • dompal dit :

        @felipe,
        A partir d’un certain grade, ils font tous partie d’une loge maçonnique.
        Les plus « belliqueux » n’accèderont jamais au nirvana de la fonction militaire tandis que les moutons se retrouveront CEM-terre-air-mer…. voire même CEMA ou une bien une fonction honorifique (Gouverneur de Paris ou grand chancelier de la LH, etc…) ! 😉

        • Marsouin dit :

          Votre propos ne repose sur aucun argument, une simplette diatribe n’apporte rien.

    • Marco dit :

      C est tiré d un article de Rivarol?

    • Paul Bismuth dit :

      @ Philbeau
      Les militaires ne sont pas plus politisés que le reste de la population française:
      https://www.marianne.net/societe/vingt-mecs-sur-vingt-mille-dans-les-regiments-les-tribunes-de-militaires-laissent-de-glace

      Tout comme le fait que le CEMA soit protestant n’est une révolution que pour une poignée de personnes.
      https://www.lopinion.fr/edition/politique/general-burkhard-chef-d-etat-major-parcours-atypique-250543
      Bien situées en revanche, je vous l’accorde.

    • jojo dit :

      un chef d’état major est une fonction politique, à partir du grade d’officier général et quelque soit l’armée cela devient un travail politique comme un préfet ou un commissaire de police.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Non. D’ailleurs lorsqu’il y a alternance politique, les chefs d’Etat major changent rarement.
        Les opinions politiques d’un général ont moins d’impact sur sa carrière que ses résultats dans les postes stratégiques qu’il a pu occuper.
        Qu’il brille dans une situation tendue et sa carrière sera mise sur orbite. Mais s’il se plante dans un moment sensible il n’aura plus jamais d’autre opportunité de gérer une situation sensible.
        Le politique, quelle que soit sa couleur, veut des résultats et pour les obtenir il veut des généraux qui tiennent la route.
        Par exemple Benoit Puga est connu pour être un catho traditionaliste. D’ailleurs son frère est prêtre à Saint Nicolas du Chardonneret. Il a été nommé par Sarkozy chef d’état-major particulier mais maintenu à ce poste, et longtemps, par Hollande.

    • Nauatg dit :

      @Philbeau
      Entièrement d accord.

    • Courmaceul dit :

      Merci d’illustrer par l’exemple ce que le général Burkhard dénonce. La France a évité les comités des soviets dans l’Armée, ce n’est pas pour garder les cuisses ouvertes afin d’accueillir un ramassis d’extrêmes droiteuses froufroutant pour le compte du koulak installé au Kremlin.

      • philbeau dit :

        Salut le congelé (en un mot , allez…) de la guerre froide . Les comités de soldats …Vous vous en souvenez , hein ; ça vous avez traumatisé ? Faudrait peut-être ressortir ça ,ça pourrait donner des idées à LFI …et là vous pourriez mesurer où est la menace pour ce pays qui a perdu ses repères .

    • oeil de moscou dit :

      S’ils ne sont pas d’accord, qu’ils quittent donc l’institution.
      30 années de service

  4. Lucien dit :

    « En revanche, il serait dommage qu’un militaire ne puisse pas s’exprimer sur la stratégie militaire ou sur les opérations qui sont conduites », a fait valoir le général Burkhard. Cela étant, a-t-il continué, « en opération, le militaire doit s’en tenir aux éléments de langage. En revanche, une fois de retour, deux mois plus tard, il pourra commenter, voire critiquer la manière dont l’opération a été conduite. Cela peut même être une bonne chose, pour peu qu’il respecte certaines formes, comme dans toute autre profession ». »

    On salue le colonel François-Régis Legrier, ex-commandant en 2018/2019 du détachement d’artillerie français (Task Force Wagram) en Irak qui avait expliqué dans la « Revue Défense Nationale » pourquoi la stratégie de reconquête « made in USA » était nulle, inutilement meurtrière et contreproductive. Résultat, il a pris une soufflante de sa hiérarchie pour avoir dit ce que la ministre ne disait pas. Alors, la liberté de pensée et la liberté d’opinion pour les militaires, on voit que c’est très vite limité, même pour des sujets intégralement « militaires ». Le général Burkhard vient de faire un bel exercice de langue de bois dénué de sincérité.

    • Piliph dit :

      @Lucien. Bien vu. J’allais faire un commentaire sur ce colonel d’artillerie, mais votre post le rend inutile.

    • E-Faystos dit :

      Pas d’accord. Ce colonel a commis l’erreur confondre buts et moyens. C’est compréhensible pour vous et moi, et un militaire sous-officier qui gère et opère en tactique.
      Ça l’est moins pour un officier supérieur qui ne donne pas de nom aux pertes: elles ne lui parviennent que sous formes de statistiques et de rapports filtrés par ses subordonnés.
      .
      Alors oui, il avait raison, mais c’est facile quand on enfoncé les portes ouvertes. D’où l’adage: la guerre, c’est sale, alors on continue (comme avant).
      .
      Quand il a fallu en finir avec l’Etat Islamique, il a fallu livrer des batailles complexes où le tir de chaque obus et missile pouvait toucher des civils. En l’absence de badges et uniformes, on ne voulait pas savoir si ils étaient otages ou complices. Et pour conclure, c’est dans un hôpital transformé en forteresse que la guerre s’est terminée.
      Hôpital imprenable et donc écrasé sous les bombes.
      Du fait de nos avions.
      Juger l’action à postériori en croyant que l’on peut faire une guerre propre, c’est juste nier la réalité.
      Et c’est cette réalité qui fait les civils et les officiers.

      • Lucien dit :

        Dans ce cas, le deux poids deux mesures est terrible. Si je prends en compte ce que vous dîtes, que reproche-t-on à l’Armée Arabe Syrienne qui se bat pour libérer son pays des groupes salafistes et djihadistes ? Que reproche-t-on aux Russes en Syrie et en Libye ?

  5. Raymond75 dit :

    Le Chef d’État Major a parfaitement raison, car il sait, en lisant régulièrement ce site, que les militaires ne sont pas politisés !!!

    • Bangkapi dit :

      Les quelques raleurs permanents sur ce blog ne représentent en rien les militaires d’actives et retraités.

      • tchac dit :

        ouais d’autant plus que la majorité sont du fait de retraités ayant connu à peine le service militaire

        (et notons d’ailleurs que la majorité des personnes visitant ce site ne sont pas militaire en l’atteste l’étude faite sur les blogs de défense paru il y a quelques années)

    • Sacha dit :

      Il ne me semble pas avoir fait étalage de commentaires politisés. Bien au contraire du peu de ce que j’interviens (et d’autres) je pense globalement me cantonner aux remarques techniques, une ou 2 rigolades pour dire que, et voilà. Et c’est pas faute d’appeler à moins d’opinions et plus de faits, notamment à votre endroit !

  6. petitjean dit :

    Que faut-il comprendre de ces déclarations ?
    ce militaire de haut rang, soigneusement sélectionné, nous ressort les éléments de langage habituel

    l’Armée défend-t-elle le pouvoir, l’état, la nation donc le peuple, ou des intérêts qui nous sont étrangers ??

    L’armée sert un pouvoir qui est chargé de liquider la nation : le sait-elle ? Oui, évidemment !

    si on pousse le raisonnement un peu loin , on pourrait être confronté à la situation suivante (en fait nous y sommes déjà confrontés) : nos militaires en opérations extérieures combattent des islamistes, tandis qu’en France, sur le territoire national, d’autres islamistes organisent des attentats, poignardent , égorgent, assassinent, des français. Le problème, si je puis dire, et que les islamistes sur le territoire national sont…….français !!

    Autre paradoxe. Si l’armée combat des islamistes en Afrique, au Moyen Orient, et notamment en Syrie, le pouvoir français a financé et armé des islamistes pour renverser un gouvernement légal celui du président Assad

    Mais nos militaires doivent regarder ailleurs, ne pas dénoncer la situation intérieure française, ne pas s’en inquiéter, ne pas exhorter le pouvoir à agir
    quand le pays sera à feu et à sang que vont faire nos militaires ??

    le cul entre deux chaises……………..au moins !

  7. Thierry dit :

    La faillite de toutes les politiques ces dernières décennies a été accompagné par les plus démagogique d’entre eux, de la baguette magique de l’armée, supposé résoudre tous les problèmes par leur seul présence, comme si remplacer la police ou même les professeurs et les médecins par l’armée allait arrêter la violence et même le virus, sensé être le bouclier ultime face à la raquette troué par la réduction des coûts abusive pratiqué sans discernement par des banquiers-comptables lobotomisés d’idéologie ultralibéral et fasciste.

    Sur ce point je serais plutôt d’accord avec le général Burkhard, l’armée a un rôle et un objectif conditionné par des moyens appropriés qui ne peuvent servir à d’autres taches sauf de manière ponctuelle ou accessoire (tel intervenir dans une catastrophe naturelle par exemple avec les engins du génie).

    Il ne peut y avoir de place pour la politique au sein de l’armée, chaque militaire et payé par le contribuable, soit l’ensemble des français sans distinction religieuse, culturel ou politique, et qu’ils payent pour être protégé en tant que nation, tout clivage politique ne peut que fissurer ou fracturer cette défense nationale.

    bien entendu un droit à l’expression devrait être même étendu, on pourrait fort bien créer des commités de discussion par des délégués élus ou désignés en s’assurant par là même qu’ils seront représentatif de la majorité des opinions au sein de l’armée, et même de publier ces compte rendu dans le but constant d’améliorer la vie du soldat et de régler les problèmes qui se posent.

    Cela éviterait qu’une minorité tapageuse prenne en otage l’armée pour l’embarquer dans une récupération politique et clientéliste comme on l’a vu avec le quasi putsch d’une poignée de généraux, pas du tout suivi par la troupe d’active comme on l’a constaté à postériori.

  8. Czar dit :

     » M. Tartemolle peut écrire ce qu’il veut mais le général Tartemolle ne peut s’exprimer que dans son domaine de compétence et pas à des fins de militantisme politique »

    Coincointre a sacqué un colonel d’artillerie déployé en Irak qui s’était prononcé sur l’utilité du modus operandi dans son domaine de compétences

    Coincointre a voulu sacquer des officiers en retraite qui avaient pris position sur les risques de désintégration par subversion du pays.

    Coincointre, rompant avec sle devoir de neutralité qu’il prétend imposer aux autres, a justifié notre enlisement au Wakanda en expliquant que les conséquences de la déstabilisation afwicaine (laule, l' »afwique a-t-elle été autre chose que déstabilisée hors période coloniale ?) seraient de voir la croissance des mouvements « populistes » et donc que l’empêcher était le but de sa mission.

    Coincointre a-t-il été meilleur stratège que menteur ?

    • jyb dit :

      @czar
      non.
       » en opération, le militaire doit s’en tenir aux éléments de langage. » ce que n’a justement pas fait le colonel legrier.
      Son domaine de compétence est l’artillerie qui a été la pièce maitresse des batailles en irak, et mieux eut il valut pour lui qu’il s’y tienne plutôt que de déborder un sujet qu »il ne maitrisait pas au moment même ou des français étaient au carton contre daesh.
      excellente mise au point des cema, à bon entendeur.

      • Czar dit :

        donc coincointre sacque ceux qui dépassent la ligne bleue des « élements de langage » , tout en déplorant la caporalisation et la disparition du débat dans l’institution militaire

        l' »en même temps » a fait de dévoués disciples.

        • jyb dit :

          @czar
          il y a profusion de lieux de débats et de réflexion dans et hors de l’institution.
          le général lecointre a rectifié un cadre parti à la faute.

    • philbeau dit :

      Lecointre avait signé pour Macron en acceptant de remplacer au pied levé le gal De Villiers . Donc en acceptant d’être une figure d’opérette , triste fin de carrière militaire .

    • Auguste dit :

      Le Général Lecointre a répondu sur le Colonel Legrier.
      C’est pas tant ses critiques qui ont déplu,c’est de ne pas les avoir dites avant à ses supérieurs.Et faut aussi penser aux soldats qui sont sous les ordres du Colonel,qui voient leur chef critiquer une mission qu’il a lui même ordonné.
      Et sur la révolte des retraités,le Général Lecointre a été exemplaire.On sait maintenant qu’il n’était pas loin de penser la même chose.Que fallait-il faire,crier avec les loups et diviser l’Armée, et mettre le feu au pays qui aurait pris position?.

      • Czar dit :

        en quoi l’armée serait « divisée » , surtout si nos brillants chefs pensent la même chose ?

        • Auguste dit :

          On peut avoir le même diagnostic sur un problème et diverger sur la méthode pour le résoudre.

      • Aymard de Ledonner dit :

        J’ajoute que le colonel Legrier avait eu la visite de Parly. C’était peut-être le moment de lui dire ce qu’il voulait non?
        La question est quel est l’objectif?
        Est-ce que l’objectif est d’avoir son quart d’heure de gloire dans les médias mais une fois l’opération terminée donc sans impact opérationnel?
        Ou est-ce que l’objectif est de faire évoluer les pratiques pour avoir un meilleur résultat opérationnel et donc le plus tôt on s’exprime, le mieux c’est…

  9. Expression libre dit :

    Et je reparle du béret vert du général.
    Je n’ai rien contre ce général…belle gueule…
    Le 14, je regarde le défilé à la TV. Anne-claire Coudray s’adresse à un officier de l’AdT: « Vous êtes un ancien légionnaire, mon…(je ne me rappelle plus de son grade) Celui-ci répond intelligemment, « Non, je suis un officier qui a servi à la légion »
    Eh bien voilà, c’est ce que je voulais dire il y a quelque temps sur ce site. Burkhard n’est pas un légionnaire. Maintenant, il peut porter le béret vert. Cela n’a rien à voir.
    Je clique sur
    https://www.ladepeche.fr/article/2009/02/27/565223-castelnaudary-photos-choc-entrainement-tres-special-legion.html

    et par hasard, je tombe sur le commentaire suivant écrit par un ancien légionnaire apparemment, mais on n’est sûr de rien.

    « lenainjaune Il y a 11 années
    Constat
    Les légionnaires de tout grade font osmose avec leurs officiers. Dans tous les cas ils leur donnent leur confiance. Maintenant si l’on regarde bien à chaque fois qu’il y a un « dérapage » qui trouve-t-on comme responsable (affaire de Djibouti, de Castelnaudary et autre)? un jeune officier.
    Malheureusement, il n’y a pas d’école ou de stage pour les former dans l’esprit légionnaire.
    Il y a deux catégories d’officiers dans la Légion étrangère (en dehors de ceux qui ont commencé comme simple légionnaire) : ceux qui servent dans notre Légion et ceux qui viennent « se servir ». Ceux sont ces derniers qui portent préjudice à notre grande institution LEGIO PATRIA NOSTRA (la Légion notre patrie). Je parle en connaissance de cause pour y avoir servi 15 ans et en grande partie dans un service qui s’occupe de ce genre d’affaire. Laissez les légionnaires régler eux-même ces aléas. N’oubliez pas ce proverbe : »les chiens aboient, la caravane passe ». Depuis des décennies il y a toujours eu quelqu’un pour dénigrer les légionnaires. »

    Il y a bien l’officier qui sert à titre étranger, un vrai légionnaire. Et parmi les autres officiers, certains viennent se « servir », peu nombreux, espérons. En fait, la couleur du béret n’a aucune importance. :-))

    https://www.legion-etrangere.com/mdl/page.php?id=478

    Je n’ai jamais dit que Burkhard est venu se servir à la légion. ATTENTION, qu’on me lise avec intelligence!

    • Franz dit :

      Surtout qu’avant de trouver un jeune Cyrard qui choisirait la Légion par carriérisme…

    • Robert dit :

      L’article de la dépêche est un tissu de propagande malveillante. Toutes les unités d’élite procèdent de la sorte pour faire approcher la condition du prisonnier, condition qui peut devenir celle du soldat dans des conditions un peu plus périlleuses pour sa santé, et celle du prisonnier qu’il aura à prendre en compte.
      Le fameux reportage sur le stage commando marine comprend un coxage ou le stagiaire se fait choper à la dure puis disparait plusieurs heures pour subir un interrogatoire musclé dont il lui est interdit de révéler la teneur. C’est sûr que le journaleux qu’on effleure parle facilement d’atteinte inacceptable à la liberté de la presse voire d’agression violente, alors il compte sur ces militaires qu’il insulte pour protéger ses petites fesses de cette expérience pénible. Il me semble avoir lu qu’on en a même vu un journaliste retenu en otage en Afghanistan nier que l’armée les avaient prévenus de ne pas se risquer sans escorte quand ils ont été enlevés par les talibans puis se répandre en accusations de lâcheté contre le responsable militaire français de la zone.
      A part une minorité, et indépendamment de leurs opinions, la plupart des journalistes actuels sont des fonctionnaires payés par des subventions et de la pub qui se comportent en laquais et en charognards.

    • Xaintrailles dit :

      « Il y a ceux qui servent, et ceux qui se servent » est une vieille antienne, un vieux thème si vous préférez, que j’ai vu utiliser notamment dans le discours d’un ou deux chef de corps, pour le départ de leur adjoint quittant le service au grade de lieutenant-colonel après une carrière bien remplie, faite de labeur bien plus que d’honneurs… On suppose que cela fait chaud au cœur du partant.
      Vous cherchez à déterminer surtout si un officier de la régulière peut être un vrai légionnaire ! On vous laissera à vos ratiocinations, qui n’ont d’intérêt qu’à l’intérieur je pense, de l’institution concernée.
      Et si le nouveau CEMA en plus des temps de commandement de section, UE, ( 2eme REP ) enfin unité DBLE, avait commandé aussi la Légion comme un général « excommunié » de la 2S, aurait-il grâce à vos yeux.?… Un légionnaire qui ferait un contrat d’engagement unique, serait un vrai légionnaire, mais pas son chef de corps ? Reconnaissez que ce point de vue paraît assez curieux, vu de l’extérieur ! Il s’agit surtout à mon sens de la sacralisation du légionnaire, avec le mystère de son engagement et les sacrifices qui lui seront demandés. Il s’agit effectivement d’un mythe reconnu de manière internationale, et qui peut donc paraître plus grand que celui du « simple cyrard »… Pourquoi pas !

  10. h dit :

    « Quand les militaires s’expriment, ils doivent absolument s’exprimer avec compétence et légitimité, avec le souci de l’exactitude et de la nuance. Car c’est l’image des armées qu’ils véhiculent. »

    Si nos politiques pouvaient en faire autant !

  11. Vinz dit :

    Méfiez vous d’un général français qui vous explique qu’il est « très attaché à la libre expression des militaires. » En réalité ça n’est pas du tout, malheureusement, une tradition de l’armée française – contrairement à l’armée américaine où la liberté de ton semble bien mieux admise. Il n’y a qu’à voir ce qui est arrivé à ceux qui doutaient de la doctrine de l’offensive à outrance avant 1914 (cf capitaine Mayer par ex); ou du capitaine de Gaulle, repêché à l’Ecole de Guerre par Pétain…

    De la libre expression au « devoir de réserve », ce n’est qu’une question de sémantique pour qui maîtrise suffisamment les techniques du sophiste. Le colonel Legrier en fit d’ailleurs la triste expérience. Bref : achtung, minen.

    • jyb dit :

      @vinz
      un mythe. les militaires us en activité ont une liberté d’expression quasi nulle et ultra surveillée. en tant que mili us vous avez des « pattern » a utiliser pour toutes coms privées ou publiques.

    • Thierry dit :

      Pétain qui défendait la puissance de feu de l’artillerie en lieu et place de l’offensive à outrance n’aura guère été censuré ni gêné car il enseignait ça aux élèves officier et fût même rappelé au début de la guerre de 14 alors qu’il était sur la voie de la retraite.
      La bataille de Verdun n’a pas été gagné grâce à Pétain il a usurpé les mérites d’un autre qui est resté dans l’ombre, avec la complicité des politiques de l’époque qui voulaient un héros à célébrer qui soit de leur bord.

      • Piliph dit :

        De Castelnau?

        • Piliph dit :

          Extrait de Wikipedia sur le général de Castelnau, que les Allemands surnommaient « le Vainqueur de Verdun » :

          « En juin 1915, il est placé à la tête du groupe d’armées du Centre et dirige l’offensive de Champagne du 25 septembre 1915 : en quelques jours il fait 25 000 prisonniers, prend 125 canons mais, perturbée par une pluie continuelle, cette offensive ne débouche pas sur une victoire stratégique. À la suite de ce fait d’armes, il est élevé à la dignité de grand-croix de la Légion d’honneur le 8 octobre 1915 et, deux mois plus tard, le 11 décembre 1915, il est nommé chef d’État-Major général des armées françaises, poste qu’il occupe tout au long de l’année 1916. Dans cette fonction, il seconde le généralissime Joffre. Il apporte une contribution décisive à la bataille de Verdun. Contrairement à une majorité des officiers du GQG qui ne croient pas à une offensive allemande à cet endroit15, lui la redoute. Il intervient alors pour faire renforcer les défenses de la ville et fait mettre en alerte le 20e corps d’armée à Bar-le-Duc pour pouvoir l’engager en renfort en cas d’attaque allemande. Celle-ci se déclenche le 21 février 1916. Alors qu’après trois jours de combat, les défenses françaises sont en train de céder, Castelnau se rend à Verdun et prend les décisions capitales qui vont permettre la résistance. Il nomme le général Pétain et réorganise le commandement local. Tout au long des neuf mois que dure la bataille, il intervient pendant les épisodes les plus critiques. Après six semaines de combats, il décide de nommer le général Nivelle, le général Pétain prenant le commandement du groupe des armées du Centre (GAC). C’est lui enfin qui ordonne au mois de novembre 1916, contre l’avis des officiers de l’entourage de Joffre, la dernière offensive transformant cette longue bataille en une victoire française »

          Mais il était royaliste… Et pour aggraver son cas aux yeux de la gauche, pendant la seconde guerre mondiale, il fut anti-pétainiste et résistant !

          • Robert dit :

            Qui a préféré un général républicain et discrètement catholique, Pétain, à un général ouvertement monarchiste et catholique sans complexe, surnommé le capucin botté?
            Pétain a fait un excellent travail, mais il n’a pas choisi d’être mis à ce poste à ce moment à la place d’un autre.
            La pensée de gauche continuera dans cent ans à essayer de couvrir les responsabilités de son camp politique, républicain, franc-maçon et anticlérical, dans les deux conflits mondiaux. Après l’affaire des fiches qui a mis des officiers serviles et bien pensants à la place d’officiers brillants mais mal pensants, entrainant des erreurs de jugement fatales, d’autres ont essayé de réparer mais trop tard et après une hécatombe.
            La seconde guerre mondiale n’a été que la revanche de la première, après tous les rendez vous ratés, réoccupation de la Ruhr, impréparation de l’armée, défaitisme révolutionnaire et décisions politiques désastreuses. Là encore, la troisième république issue du front populaire demande à un vieux maréchal ambassadeur à Madrid d’assumer à sa place ses tragiques erreurs. Certains vont même prétendre que Pétain était d’extrême droite et aurait trompé les socialistes qui lui ont votés les pleins pouvoirs avant de fuir courageusement vers Bordeaux, en zone libre grâce à l’armistice obtenu par Pétain.
            Dans cent ans, les héritiers de la gauche continueront à essayer de réécrire l’histoire avec leurs mensonges et leurs fables pour défendre leur héritage et essayer d’accabler leurs ennemis politiques.
            L’idéologie de gauche relève de la pathologie mentale.

          • felipe dit :

            le vainqueur de verdun s’appelait nivelle. c’est pour cela qu’il fut généralissime à la fin 1916

          • Sempre en Davant dit :

            M. Lagneau avait fait un article remarquable : http://www.opex360.com/2016/02/28/verdun-1916-2016-linjustice-faite-au-general-edouard-de-castelnau/
            Sur vu du droit il y a la contribution qu’avait fait ici Régis de Castelnau : https://www.vududroit.com/?s=g%C3%A9n%C3%A9ral+%C3%89douard+de+Castelnau
            Pascal (l’autre) : Merci.

          • Plusdepognon dit :

            @ Piliph
            Vu que la promotion censée porter son nom a été rebaptisée, autant essayer de savoir pourquoi…
            https://youtu.be/8gVYIDIKk2s

        • Marsouin dit :

          Exact

      • ROISSARD dit :

        Quel autre ?

      • Franz dit :

        Lol, on n’a pas dû lire les mêmes bouquins sur Verdun. Qui serait « cet autre » resté dans l’ombre de Pétain, malgré ses mérites propres ?

        • Robert dit :

          Thierry est un petit militant de gauche, ce qui aide dans la carrière militaire, qui message après message insulte, insinue et désinforme soigneusement.
          J’ajouterais pour bien énerver que Franco, Pétain était alors ambassadeur à Madrid, lui avait très fortement déconseillé d’accepter l’offre du front populaire. Si Pétain avait écouté l’amical conseil de Franco, l’histoire aurait été différente et Thierry comme d’autres auraient trouvé un autre bouc émissaire des échecs de la gauche. Mais je doute qu’avec la défaite, là il est difficile d’accuser Pétain, la situation aurait été bien plus brillante. Quoique Blum et Zay, d’un coup de formules kabbalistes, auraient pu régler leur compte à Hitler, comme ne cessent de le suggérer tous les tenants du révisionnisme historique progressiste.
          On imagine assez les Marvel socialistes à l’assaut du nid d’aigle, ça aurait eu de la gueule.
          Lors des obsèques du maréchal Pétain, des anciens combattants ont porté sa tombe jusqu’au cimetière et jetés leurs médailles de 14/18 sur la tombe avant qu’on la recouvre de terre. Ils savaient qu’ils lui devaient la victoire, mais aussi d’avoir été économe du sang des soldats.
          https://video-streaming.orange.fr/actu-politique/les-obseques-du-marechal-petain-CNT000001mlJ7Y.html

        • Piliph dit :

          C’était le supérieur de Pétain, de Castenau
          Son arrière-petit-fils anime un blog juridico-politique intéressant, qui s’est permis une digression, récemment, sur le passé de son arrière-grand-père et sur Pétain, bien sûr :
          https://www.vududroit.com/2018/11/general-edouard-de-castelnau-anti-petain/

          On y apprend, entre autres, que non seulement trois de ses fils périrent pendant la Grande Guerre, mais que deux de ses petits-fils et un petit-neveu périrent dans les combats de la Deuxième guerre mondiale (armée de la France combattante). E. de Castelnau est mort en 44 ou 45, à 90 ans…

  12. werf dit :

    Il ferai mieux de la fermer car il sort de sa fonction. Il sera vite remplacé car il s’est tiré lui même une balle dans le pied…

  13. Parabellum dit :

    Les questions militaires et de stratégies sont le fait de quelques rares parlementaires spécialisés qui s expriment peu…on cherche en vain une approche nouvelle aussi forte que de Gaulle tant avant guerre qu avec la dissuasion…quelques pistes sur les risques asiastiques ou islamistes sont ouvertes mais on ne voit pas de construction complète qu une autre vision et des moyens ad hoc…on connaît les carences matérielles disons continues et certains ralent mais aucun ne propose vraiment de tout revoir …on touche un peu à la loi programme et basta…revoir en profondeur nos besoins post afgha et bss et notre posture suppose autre chose que des leçons de déontologie plus ou moins menacantes envers des officiers de réserve…

  14. petitjean dit :

    un CEMA est forcement un politique……

  15. FredV dit :

    P.t.n…Franchement, sur ce site, on voit de tout.
    Merde à la fin, qui êtes vous pour juger et tancer ??
    Je suis d’accord avec Optimist ( le pseudo est adapté ), j’en ai marre de voir des commentaires à la c*n, issus souvent de personnes décérébrées, proches des gilets jaunes, du front ou mélenchon ( en minuscule, pour remettre à leur juste niveau ).
    Je ne suis pas militaire, mais mon père l’était….en enc*lé de SAS, un Officier…j’ai appris le Vie avec lui, qui a voulu rester au sein des Français Musulmans, les aider…On en parle??
    Mon ex-beau père était Amiral…eh ouais…on en parle??
    Tout ce que je retiens, c’est l’indigence de beaucoup de commentaires, les QI proches de la négative, de personnes ayant des comptes à régler ( ou tenter de régler ). Auquel cas, vous êtes éliminés d’office, rayés de la carte, votre misérable existence n’a pas lieu d’être, sous off pour beaucoup, brutaux, décérébrés, alcooliques bref des abrutis qui s’expriment sous couvert d’anonymat.
    L’intelligence, c’est autre chose..Vous n’arrivez pas à la cheville des CEMA.
    Lecointre a dit un truc très juste :  » Est ce que vous imaginez, pour un jeune homme ou un vieil homme comme moi, de donner la mort sur ordre ? Est ce que vous vous représentez que c’est un traumatisme profond? »
    Entre autres…
    Le mec a des couilles, il n’a pas fait sa carrière planqué, il a combattu, pour de vrai.
    Alors, tous les donneurs de leçon, sortez les vôtres, ça risque d’être risible!

    • lgbtqi+ dit :

      « Tout ce que je retiens, c’est l’indigence de beaucoup de commentaires, les QI proches de la négative, de personnes ayant des comptes à régler »

      Manifestement …

    • Bangkapi dit :

      De toute façon sur ce blog, pour certains le seul CEMA qui conviendrai c’est  » eux « .
      Ou alors un CEMA qui exécuterai leurs consignes le petit doigt sur…
      On se demande bien pourquoi ils n’ont pas atteint les sommets, c’est trop injuste !

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Auquel cas, vous êtes éliminés d’office, rayés de la carte, votre misérable existence n’a pas lieu d’être, sous off pour beaucoup, brutaux, décérébrés, alcooliques bref des abrutis qui s’expriment sous couvert d’anonymat. » Vous avez apparemment une haute opinion des sous off! Je ne doute pas une seconde que môôônsieur doit faire partie de l’élîîîte, le haut du panier quôôôa! Une certaine « haute » ou les problèmes de consanguinité ne sont pas toujours une légende! Vous venez de nous le démontrer! N’oubliez pas de repoudrer votre perruque « môôôônsieur »le nobliau!
      ps: Au cas ou votre « grandeur » l’aurait oublié mais on écrit Sous-officier et non pas sous-off à moins que vos doigts finement manucurés en attrapent un panaris!

      • lgbtqi+ dit :

        Il s’agit probablement plus de la « nouvelle » « élite », celle pour qui l’ego tient lieu d’horizon ultime et qui n’a de fait d’armes pour elle que quelques répliques sur internet et quelques affectations professionnelles gratées par piston … Juste des parvenus, des assidus du miroir …

    • Xaintrailles dit :

      « Mon ex-beau-père était amiral ( A majuscule tout à fait inutile dans notre langue ) …eh ouais…on en parle ? »
      Ça, c’est du lourd comme argumentation ! On touche au sublime dans la stupidité du troll politique pur pro-majorité, pas étonnant qu’il se soit reconnu dans le post d’@optimist, qui doit émarger dans la même boutique.
      Je passe sur les insultes aux sous-officiers, en rappelant qu’un des premiers devoirs d’un jeune lieutenant arrivant en unité et d’aller se présenter au président des sous-officiers ; apparemment ce crétin ignore tout de la grande muette ; il ne s’estime « cousin » que des CEM… Normal avec ses relations !
      En fait non, je crois que ces insultes ne passent pas, et que des poursuites seraient justifiées ! Qu’en pensent les sous-officiers et anciens sous-officiers ?
      Qu’en pensez-vous Monsieur Lagneau ?…

    • Czar dit :

      ok fredasse, tu nous remets un jaune ? et pis tu nous parleras de ton ex beau-père le divorce, Corinne et la Scénic.

  16. Maya dit :

    Burkhard : un bon discours progressiste . Ils me font ricaner ces généraux qui demandent aux autres d’avoir de la réserve alors qu’ils n’y a pas plus politisés qu’eux sinon ils ne seraient pas CEM. Et politisés depuis Mai 68 chez les décadents progressistes au contraire des généraux auteurs des tribunes qui voient clairs comme la majorité des Français , lesquels ne votent plus dans la belle république de Burkhard.

  17. Belzébuth dit :

    L’utilisation des rites et des codes militaires ne me semblent pas contenir le risque d’une militarisation de la société: « nous sommes en guerre », etc…
    Mais c’est bien celui d’une politisation de ces rites et de ces codes, au détriment des armées et de leur action…
    https://www.lejdd.fr/Societe/tribune-service-national-universel-le-grand-malentendu-4052947

  18. Olivier dit :

    Bonjour il ne faut pas oublier que nos militaires ont le droit de vote et donc de s exprimer sur la politique de l’état dans n’importe quels domaines mais attention à se que l’on dit on sein de son institution comme moi dans l’entreprise ou je travaille. Mais il est vraie que certains fonctionnaires d’états comme le profs, les mairies, les préfeutres qui confondent un peu tout.

  19. Sylvain dit :

    Soyons honnête. Tout le monde connaît l’obédience des militaires….qui est exactement inverse à celle des colonels et généraux, puisque pour être à la liste il y a des conditions « politiques » (comme on dit pudiquement). Les sanctions sont d’ailleurs à géométrie variable : le général Piquemal, plutôt RN, a été radié, tandis que le général Soubelet qui avait manifesté son intérêt pour être élu député sur une liste LREM (même s’il n’est pas allé au bout) n’a jamais été sanctionné.
    Le plus ennuyeux n’est cependant pas l’aspect politique. Le problème est qu’aucune pensée n’est plus autorisée dans les armées. Comme le dit le CEMA, en OPEX, on s’en tient aux EDL… et en pratique on s’en tient toujours aux EDL. D’ailleurs le chef de corps du 11eme RAMA de la TF WAGRAM s’est fait sanctionné pour avoir divulgué une vérité, que même les forces américaines reconnaissent (doctrine Petraus de « gagner les coeurs et les esprits », vs. doctrine Powell du « rouleau compresseur », ces deux doctrines faisant de vifs débats aux USA). Même Trinquier, après la guerre d’Algérie a dû partir aux Etats unis et publier ses idées sur la guerre asymétrique à la Rand Corporation… Limogeage de V. Desportes. Limogeage de B. Lugand grand spécialiste de l’Afrique centrale. Départ de nombreux cadres expérimentés (notamment sous-officiers) dans l’industrie, notamment pour le MCO-aéronautique : alors qu’on a imposé la SIMMAd et la DMAé avec des méthodes délirantes, ceux qui expliquaient qu’il fallait une unité de contrat, des pièces et des RH ont été gentiment poussé vers la sortie….et AIRBUS, DAv,…les ont recrutés. D’ailleurs les contrats verticaux se sont traduit par une augmentation des coûts…pour avoir plus de pièces et de RH chez l’industriel. Donc malheureusement, ce CEMA est comme l’ancien CEMA : on a le droit de réfléchir…à condition que ce soit comme eux. Au final, pauvreté de l’analyse stratégique, pauvreté capacitaire…. Mais après tout, quand on sait que l’armée de l’air et la DGA ont promu aux (presque plus hautes responsabilité les officiers qui expliquaient dans les années 90-2000 que le drone était une ineptie de geek américains et n’aurait aucun avenir sur le champ de bataille…on a tout compris (seule l’AdT a l’époque avait maintenu le drone à des fins de renseignement contre vents et marées)

  20. Et le Président aura le droit de se déguiser en officier parachutiste ou en pilote de chasse ? ou est-ce une instrumentalisation des armées?

  21. Celtibère dit :

    Petit rappel pour ceux qui, durant les réactions à la lettre ouverte des militaires, notamment celle du CEMA, avaient oublié ceci:
    Le général François Lecointre, chef d’état-major des armées [CEMA] a réaffirmé la nécessité de l’opération Barkhane, lors d’un récent déplacement au Niger et au Mali.
    « Nous sommes ici pour assurer notre sécurité pour les 30 ans qui viennent car si nous laissons le chaos s’installer, les États sahéliens vont s’effondrer sur eux-mêmes, laisser la place à l’État islamique, ce qui provoquera une pression migratoire sur l’Europe, avec tous les risques populistes que cela entraînera », a ainsi fait valoir le CEMA auprès de France infos.
    Déclaration de décembre 2019 publié sur ce site même.
    Question: « avec tous les risques populistes que cela entraînera » est une opinion politique ou non ? Je vous laisse juges.

    • Sacha dit :

      Je pense qu’il s’est agi là de donner une (peut être la plus importante, en tous cas pas la seule) raison au maintien d’une opération en cours largement incomprise (par manque de communication d’un côté, d’envie de se renseigner de l’autre côté) par la population civile. A mon avis il était donc ici dans son rôle

      • Celtibère dit :

        Les mots ont leur importance. Il aurait dit « avec tous les risques de déstabilisation que cela entraînera » il n’y aurait rien eu à redire. Mais là, il utilise bel et bien le vocabulaire habituel des « progressistes » pour dénigrer ceux qui ne pensent pas comme eux, c’est-à-dire le plus souvent les patriotes. Je ne crois pas que cette déclaration soit le fruit du hasard. Soit il pense comme Macron et sa clique, soit il a cherché à se faire bien voir en reprenant les thèmes de son patron. Mais dans tous les cas ce n’est pas innocent.

  22. dany dit :

    Et lui, il n’est pas « politisé » ? Loyaliste jusqu’au bout, Armée d’armistice

    • felipe dit :

      Remarque idiote. quand vous avez la plus haute décoration rouge (grand croix) , vous en 1979). ne pouvez pas avoir la bleue.

  23. Expression libre dit :

    Depuis Gamelin, aucune confiance dans les généraux sauf De Gaule et Bigeard la BB des paras .( La guerre d’Algérie Yves Courrières) Bigeard mis au banc car il disait la vérité à l’époque et surtout parce qu’il n’avait pas fait Saint- Cyr.

    • dany dit :

      Bigeard à qui « ils » n’ont même pas donné la bleue….

      • Xaintrailles dit :

        Quand vous avez l’eau chaude, l’eau froide n’est pas indispensable, il suffit de laisser refroidir !…

  24. Daniel BESSON dit :

    Tiens , puisque l’on parle de militaires et de politique , le colonel Otelo Saraiva de Carvalho plus connu sous le nom de code d’  » OSCAR  » vient de décéder aujourd’hui à Lisbonne ! ;0(
    C’était la  » tête pensante  » de la  » Révolution des Oeillets  » au Portugal , en fait le véritable organisateur .
    Comme quoi un quarteron de capitaines cela peut mieux réussir qu’un quarteron de généraux ! ;0)
    https://visao.sapo.pt/atualidade/2021-07-25-morreu-otelo-saraiva-de-carvalho-capitao-de-abril-e-mentor-das-fp-25/

    Ses affiches de candidature à la présidence sont collectorissimes !

  25. Sempre en Davant dit :

    Ayant lu « Le général Burkhard souhaite que les partis politiques « se gardent de politiser et d’instrumentaliser les militaires » » les commentateurs s’écharpent sur la possibilité pour les militaires de prendre des partis politiciens ?!? Hep, dans le titre il est fort explicite que de sont les politiciens qui doivent se garder de faire les « frotteurs du métropolitain ».

    L’action militaire est politique de bout en bout!
    Pour qu’elle ait une chance de réussir il faut qu’elle ne soit pas réduite a être politicienne.
    Il est certainement nécessaire que le politiquement correct n’entrave pas la formation des militaires. Dans toutes les écoles militaires, même l’école de soldat, les exemples historiques doivent pouvoir être donnés librement pour former les esprits et les préparer aux réalités.

    Cela ne signifie pas qu’un officier puisse exciper de sa qualité pour aller faire le politicien! Cela veut bien dire que les politiciens doivent comprendre que les armées sont au dessus de leurs manœuvres électoraliste auxquelles ils ne doivent pas essayer de les mêler.

    Assurément, la liberté de penser des militaires dépend de leur intransigeance : leur action est politique elle ne saurait être souillée par les calculs politiciens. Rien n’est sur le même plan pas même l’échelle de temps.

    Allez voir le colloque Yougo 92-95 vous découvrirez ce qui arrive quand ce qui devait être militaire devient politicien!