Les États-Unis débloquent la vente par la Turquie de six hélicoptères d’attaque T-129 aux Philippines

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

18 contributions

  1. PK dit :

    Ce genre de gag a certainement joué pour la commande de Rafale pour l’Indonésie.

    Quand on a trop de made in America, on risque de se mordre les doigts selon les désirs (et délires) du président US en cours…

    • JC dit :

      N’y aurait-il pas un peu de made in America dans le Rafale ?

      • Nexterience dit :

        Le frigo

      • Auguste dit :

        Sur le Rafale,rien.Il y en avait sur le missile Scalp,mais c’est réglé.Les US ne peuvent plus rien faire.

      • anaxagore dit :

        Non

      • Mrkid dit :

        Ben non

      • NguyenKT dit :

        @JC, dans le Rafale surement pas. C’était le but recherché par la France. Ce qui n’était pas le cas du missile de croisière donc le Rafale emporte (SCALP or Storm Shadow). Mais depuis, la solution a été trouvé me semble-il.

      • Thaurac dit :

        N’y aurait-il pas un peu de made in France sans toute l’aéronautique mondiale conçue en grande partie avec le logiciel Catia de Dassault système??

      • ji_louis dit :

        La seule chose qui avait un peut de « US made » était une partie du missile de croisière SCALP. Les américains ont interdit une fois son exportation (à l’Egypte), les français ont totalement francisé le missile et ont fini par l’exporter. Le Rafale et son environnement ets « CATSA free ».

      • Royal Marine dit :

        Non. Plus maintenant, puisqu’il y avait un processeur d’origine américaine dans les missiles Meteor… Ce qui a été corrigé…

  2. Plusdepognon dit :

    La fameuse norme ITAR et tout le train de sanctions qui va avec n’effraie pas ces acteurs ? Ont-ils eu une assurance officieuse qu’ils ne seraient pas inquiétés ?

    La Turquie a joué pour livrer des hélicoptères au Pakistan :
    https://www.air-cosmos.com/article/ankara-contourne-washington-pour-exporter-ses-t129-vers-le-pakistan-24443

    De même, le Maroc a bien ri pour equiper ses drones turcs de boules optroniques canadiennes :
    https://www.air-cosmos.com/article/drones-turcs-le-maroc-contourne-lembargo-canadien-24833

    https://www.africaintelligence.fr/afrique-du-nord_business/2021/05/07/drones-armes–comment-baykar-et-l3harris-ont-dribble-le-blocus-canadien,109663742-art

    On ne le dira jamais assez, l’armée US est un moyen de pression impressionnant, mais c’est loin d’être le seul et le plus employé des outils employés par les USA :
    https://www.latribune.fr/economie/international/les-sept-armes-imparables-qui-permettent-aux-etats-unis-de-dominer-le-monde-789141.html

    Celui qui crée les normes les détourne à son profit et ne se prive pas de le faire…
    Ce n’est pas un hasard si la Chine devient de plus en plus incontournable dans toutes les instances internationales chargées de donner les règles du jeu international quelque soit le domaine d’activité.

  3. YannK dit :

    Quand on dit 10% cela signifie 10% du poids ?

  4. Patrickov dit :

    Les USA ont compris qu’ils n’avaient pas le choix puisque le développement du turbomoteur turc TS1400 a commencé en février 2017 et, selon Quwa, il était prévu pour l’induction et la production en série d’ici 2025.
    Dans quelques années tous les moteurs US seront aux oubliettes, en imposant des restrictions, ils contribuent à une production local.
    Tous les pays peuvent créer des moteurs aujourd’hui, ce qui leurs manquaient c’était le temps, avec des ordinateurs de plus en plus puissant, le temps est divisé par 3 ou 4 !.

    https://www.defenseworld.net/news/27249/Turkey_First_Indigenous_Helicopter_Engine_to_be_Ready_for_Integration_This_Year