Il est impossible de savoir ce que sont devenus les 16000 soldats formés par la mission européenne EUTM Mali

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

117 contributions

  1. ric74 dit :

    « il est impossible de savoir avoir précision ce qu’ils sont devenus »
    Peut être , dans nos cités sensibles…

    • allergique dit :

      « cités sensibles » … tss tsss tssss, « espaces inclusifs dévolus au Très-Bien-Vivre-Ensemble injustement critiqués »

    • Too dit :

      Ca serait pas la pire des choses.
      Je préfère qu’ils soient tranquille chez nous plutôt que dans les rangs des mecs d’en face à tirer sur les FAMa et Barkhane

      • MAS 36 dit :

        Le problème c’est qu’ ils ne sont pas tranquilles. Demandez aux pompiers , aux policiers qui se font caillasser , ou brûler à coups de cocktails molotov.

  2. MAS 36 dit :

    En bon français  » c’est le bordel ! » . Surpris ? Le tonneau des Danaïdes n’est pas percé pour tout le monde.

  3. Mat49 dit :

    Bon alors, après cet article tous ceux qui nous disent encore sur ece forum « les FAMa progressent » ou « ils vont bientôt assurer à notre place » peuvent vite revenir à la réalité.

    Faire ce que nous faisons actuellement nous évitera de perdre mais cela ne nous permettra pas de battre l’insurection. Alors que ce n’est pas le Viet Minh ou les Talibans en face, tous ceux qui nous parlent de guerre ingagnable fument: avec une poignée d’homme sur un territoire aussi vaste nous ne sommes pas toujours pas battus.

    Donc cela vaudrait la peine de tenter de déployer une force sérieuse sur la durée. Dans tous les cas où une armée a battu une insurection elle l’a fait soit en l’étouffant sous le nombre (Irak 2007, Tchétchénie,…) soit en attendant que l’adversaire se lasse (FARC).

    Cela ne nous donnerait pas une assurance victoire d’essayer mais au moins nous aurions une chance. Là nous ne pouvons que prolonger indéfiniment un état de fait.

    • vrai_chasseur dit :

      @MAT49
      En fait l’armée française a 3 modes d’intervention avec les forces locales au Sahel, qu’on peut résumer par : faire seule, faire avec, faire faire.
      La formation des forces locales vise à augmenter un peu la proportion du ‘faire faire’. Mais cela n’enlève pas les 2 autres modes d’intervention, tout au plus cela les démultiplie.
      Ne pas sous-estimer par ailleurs la motivation et la combativité des soldats locaux. Tous ceux qui les ont côtoyés de près en témoignent.

      • Mat49 dit :

        Oui et? Le rapport?

      • golf dit :

        Je lis toujours avec la plus grande attention les commentaires teintés de vécu et de connaissance du milieu de @vrai chasseur.
        Le Gal Lecointre en vieux TDM savait déjà l’issue de cette mascarade lors qu’il fut nommé à la tête de cette mission. Lire ce constat accablant et cet argent déversé en pure perte montre si tant est combien le politiques sont des grands naïfs frisant l’aveuglement coupable.
        La langue française est en usage au Mali pour communiquer avec le maximum de gens, cela tombe sous le sens d’avoir pou tt le moins des instructeurs francophones pour prendre le relais des premiers instructeurs français. Devant l’échec portant prévisible, la voix officielle sors alors de son chapeau un nouvel élément de langage ; Le concept ‘faire seule, faire avec, faire faire’ est récent dans la communication officielle. Ne serait-ce pas là plutôt un nouvel aveu d’échec ? Sans vilain jeu de mots ; cela était pourtant cousu de fil blanc dès le départ !

    • Momo dit :

      Post très clair et bien compréhensible.
      Dans la durée il est cependant indispensable que les Maliens se prennent en main. Il y a moins d’un an que le président élu (ouahahaha) a été viré, laissons un peu de temps aux militaires en place, ils sont une vraie chance, peut être la dernière, pour la population peu éclairée, volatile et totalement incapable de voir a moyen long terme pour la majorité.

      Et en attendant bien sûr on cartonne et on .aise les egorgeurs islamistes qui ont le souffle de plus en plus court.

    • Carin dit :

      @Mat49
      Et je maintient mes écrits…
      les FAMA se comportent mieux au feu, prennent plus d’initiative pour les missions de reco, et meurent moins nombreux lorsqu’ils sont accrochés, tout en infligeant plus de pertes aux nuisibles!
      Si ça c’est pas une montée en puissance…. qu’est-ce donc?

      • Mat49 dit :

        @ Carin ils ne progressent que quand ils ont un encadrement étranger qui va a combat avec eux et qu’ils ont une colonne vertébrale étrangère, d’où Takuba. Les soucis décrits sont les mêmes depuis des années.

        Donc, si nous voulons continuer indéfiniment ne changeons rien.

    • NRJ dit :

      @Mat49
      Ben sauf si vous proposez de déployer 20 millions de soldats français, j’aimerais bien savoir comment on étouffera nos ennemis au Mali sous le nombre. Surtout qu’il s’agit de guerres interethniques, donc des guerres dans lesquelles l’opinion publique ne voudra pas intervenir (en quoi ces guerres nous concernent t »elles ?) et avoir des morts. Donc votre super solution n’est ni efficace ni même réaliste.

      « avec une poignée d’homme sur un territoire aussi vaste nous ne sommes pas toujours pas battus. ». Oui, forcément il n’y a pas le même niveau technologique. Mais le but est de gagner, c’est-à-dire de partir du Mali avec un Etat malien qui fait régner l’ordre dans le pays. Pensez vous qu’on y est, ou qu’on y sera d’ici quelques années ?

      « Donc cela vaudrait la peine de tenter de déployer une force sérieuse sur la durée ». On peut regarder l’Afghanistan : 15 ans d’intervention étrangère et… quel résultat ? Si on avait poussé 5 ans de plus, pensez vous que la situation aurait changé ? Pourquoi serait-ce différent au Mali ?

      • Mat49 dit :

        @ NRJ je ne vois pas le chiffre de vingt millions dans mon message. Sachant que nos ennemis sont environ 4 à 5000 une force de 25 000 hommes (tout compris) devrait déjà avoir une chance d’avoir plus de résultats que la poignée d’homme actuelle.

        Comme expliqué il y a une grande différence avec l’Afghanistan: le niveau et le nombre de nos ennemis. Plus un terrain beaucoup plus favorable et des distances moins longues depuis la France.

        Après évidement ma position suppose que nous remettions sur pied une armée de terre car il faut des rotations.

        • NRJ dit :

          @Mat49
          Je disais 20 millions puisqu’il s’agit de la population malienne. Du coup, on estime actuellement à 5000 homme (une estimation au doigt mouillé, puis ces ennemis sont des appuis d’ethnies maliennes opposées à l’ethnie au pouvoir. Mais du coup ces ethnies opposées de facto à l’armée française sont plus nombreuses que 5000 hommes) donc si on envoie 25000 hommes sur place, les islamistes vont perdre et accepteront de déposer les armes. C’est bien ça ou je me trompe ?

          « avoir une chance d’avoir plus de résultats que la poignée d’homme actuelle. ». Ah oui, on parle de chance alors. Plus d’hommes, plus de bombes et la situation se résoudra d’elle-même. Croyez vous réellement en ce que vous dites ?

          « Plus un terrain beaucoup plus favorable et des distances moins longues depuis la France. ». Je ne vois pas ce que le fait d’être à 5000 ou 7000 km change à partir du moment où on assure une présence sur place. Le niveau de cette présence (traduction : le nombre d’hommes, d’hélicoptères etc) me semble être important, mais la distance de la mère-patrie, ça….
          Le désert est plus favorable au combat mené sur le principe. Après vous semblez oublier que les islamistes évitent d’attaquer la France quand ils ont le choix, mais attaquent plutôt les FAMA ou l’ONU. Du coup, si on ne tente pas de les attaquer en plein désert, il n’y a pas de combat avec eux. En d’autres termes, l’avantage du terrain que vous donnez que vous donnez à l’armée française ne sert presque à rien, sauf si on veut tous les arrêter en plein désert. Cela signifie très concrètement contrôler quelques 3 ou 4 millions de km2. 25000 hommes ne vont pas le faire, je vous rassure tout de suite, on part sur les 20 millions que j’ai évoqué (mais dans ce cas, on ferait mieux de mettre un soldat français derrière chaque civil malien).

          « Après évidement ma position suppose que nous remettions sur pied une armée de terre ». Oui, c’est vrai on a juste une des armées les plus efficace dans le monde (preuve en est, combien d’armées sont capables de projeter 5000 hommes à 5000 km de leur territoire national ?). Mais ce n’est pas assez. 2 fois plus d’hommes, 2 fois plus de bombes. Et si ça ne marche pas ? Allez, 3 fois plus d’hommes et 3 fois plus de bombes, et cette fois-ci ça marchera. C’est sympa comme philosophie.

          • Mat49 dit :

            @ NRJ « C’est bien ça ou je me trompe ? » J’ai déjà répondu.

            « Croyez vous réellement en ce que vous dites ? » Je ne dis pas ce que vous me prêtez comme expliqué.

            « l’avantage du terrain que vous donnez que vous donnez à l’armée française ne sert presque à rien » si car le terrain favorise l’aviation.

            « Cela signifie très concrètement contrôler quelques 3 ou 4 millions de km2. 25000 hommes ne vont pas le faire » comme expliqué ce ne serait pas la mission de cette force qui n’est pas une force de sécurité et qui doit faire de la contre inusrection. Les zones peuplées comptent moins le désert.

            « Du coup, si on ne tente pas de les attaquer en plein désert, il n’y a pas de combat avec eux. » Ils ne vont pas en général se battre en plein désert donc je ne vois pas à quoi vous faîtes allusion.

            « combien d’armées sont capables de projeter 5000 hommes à 5000 km de leur territoire national ? » Seul nous n’y arrivons pas. Pour de la contre insurection 5 000, face à l’adversaire que nous avons, c’est trop peu.

            « Allez, 3 fois plus d’hommes et 3 fois plus de bombes, et cette fois-ci ça marchera. » Comme expliqué je ne dis absolument pas que le déploiement de 25 000 hommes garantirait la victoire.

          • NRJ dit :

            @Mat49
            « Je ne dis pas ce que vous me prêtez comme expliqué. ». Alors dites moi ce comment vous expliquez que 25000 hommes déployés là-bas pourraient gagner la guerre là où 5000 hommes ne suffisent pas. La seule différence que j’y vois est qu’il y aura sans doute un peu plus de perte parmi les djihadistes, effectivement. Quelques morts en plus chez nos ennemis, ça apporte quoi concrètement ? Et il faudrait les déployer combien de temps ? 6 mois ? Si ça ne suffit pas, 10 ans ? Faut préciser, car dire « ah oui, avec 5 fois plus d’hommes, ça va tout résoudre' » (ou, comme vous, « on aura une plus grande chance de gagner »), ce n’est pas concret.

            « Ils ne vont pas en général se battre en plein désert donc je ne vois pas à quoi vous faîtes allusion. ». Bien sur que non. Je fais illusion à la guerre en Afghanistan où vous disiez que le terrain était moins favorable pour que l’on puisse battre les talibans. Effectivement, le désert est plus propice pour qu’on démolisse les pickups islamistes dans un combat. Sauf qu’ils ne sont pas complètement débiles, ils ne vont pas tenter de combattre avec nous en plein désert (s’ils le font ce sera à l’IED). Bref, l’argument que vous mentionnez sur un meilleur terrain au Mali est vrai mais d’aucune utilité pour gagner la guerre.

            « Pour de la contre insurection 5 000, face à l’adversaire que nous avons, c’est trop peu. ». Ca veut dire qu’il faut avoir des alliés qui s’engagent sérieusement. Vous en voyez ? Même si j’allais dans votre sens en disant que c’était possible de gagner avec 25000 soldats, l’armée française n’aura pas cette capacité dans une horizon prévisible (surtout si on a un SCAF franco-français à financer) et aucun allié pour compléter et faire mieux que ce que fait déjà l’ONU.

            Du coup vous admettez que dans un monde idéal on devrait envoyer 25000 hommes pour… aucune garantie de victoire. Ca fait cher l’engagement pour aucune certitude de résultats. Faudra avouer que mettre 25000 hommes en supposant qu’ils seront plus efficace que les 5000 déjà présents est pour le moins hasardeux, si on ne change rien aux méthodes qu’on applique actuellement. Ca représente un investissement financier et humain très incertain (façon politiquement correcte de dire que c’est débile. On peut aussi lancer un programme spatial pour mettre une station sur Titan et faire des navettes apporter des matières premières en France tant qu’on y est. Le résultat sur investissements financiers et humains est tout aussi hasardeux).

          • Mat49 dit :

            @ NRJ c’est concret et expliqué: 25 000 ce n’est pas une assurance victoire mais c’est au moins se donner une chance là où avec 5 000 hommes nous n’en avons assurément aucune. L’objectif comme mainte fois expliqué est de faire ce que les armées qui ont battu une insurection ont fait.

            Après est ce que ça fonctionnerait et combien de temps cela prendrait si ça fonctionne, il n’est pas possible de le prédire et c’est une évidence.

            J’ai dis que le terrain nous était propice car plat, je ne parlais pas du désert.

            « Ca veut dire qu’il faut avoir des alliés qui s’engagent sérieusement. Vous en voyez ? » Non comme nous n’avons pas d’allié en mesure de nous aider efficacement cela veut dire que si nous voulons quoi que ce soit il faut changer de stratégie et enfin tenter de mener cette guerre.

            « l’armée française n’aura pas cette capacité dans une horizon prévisible » Je pense le contraire sinon je ne le proposerais pas et dans cette optique il y aurait des rotations de six mois et pas trois.

            « Ca fait cher l’engagement pour aucune certitude de résultats. » Rester à faire ce que nous faisons coûte moins par an mais risque de faire assez cher au bout d’un moment et représente un investissement en pure perte. Puisque nous allons payer mieux vaut payer quinze milliards sur deux ans et pouvoir partir que payer quinze milliards sur quinze ans et être toujours au même point.

            25 000 hommes nous permettraient de ne plus uniquement opérer par petit raid comme nous le faisons donc tactiquement il y aurait un changement.

            Si vous préférez qu’on y soit encore dans dix ou quinze ans, au même point, libre à vous. L’option actuel ni retrait ni engagement sérieux ne donne pas de résultats.

        • Maxi dit :

          @Mat49
          Il me semble qu’il y a peu les FAMa ont été accroché seuls et s’en sont bien sortis. Entre ne pas savoir ceux que les formés sont devenus et l’hypothétique progression des soldats la corrélation n’est pas évidente…

          • NRJ dit :

            @Maxi
            Le comportement des FAMA peut s’améliorer localement. Mais faisons le bilan: après 8 ans d’intervention, les forces maliennes sont-elles capables de tenir le pays si la France part ?

          • Mat49 dit :

            @ NRJ oui d’où mon message ci-dessus.

  4. Raymond75 dit :

    Il va falloir attendre encore combien d’années pour laisser l’Afrique à son destin ? Qu’avons nous à faire là-bas ? Que comprenons nous à ces sociétés ? Qu’est ce que l’on obtient comme résultat ? Est ce que cela permet de maitriser l’immigration ? Est ce que l’éducation, la santé, les transports, l’électrification progresse en Afrique ? A toutes ces questions, une seule réponse : négative !

    • twouan dit :

      L esperance de vie est passée de 40 a 63 ans.
      La fécondité est passée de 6.8 a 4.4 en constante réduction.
      Le taux electrification 54% en 2019, 42% en 2015, 1960 quelques %.
      L alphabetisation tourne désormais autour de 80%.

      Comme quoi…

      • jean pierre dit :

        exact. C’est comme le coup que les filles autochtones n’allaient pas à l’école durant la « colonisation ». Il a fallu que mon épouse sorte ses photos de classe « de là-bas » pour prouver le contraire et largement vu qu’il y avait des écoles de filles ou d’ailleurs les eurpéennes étaient largement minoritaires. Seulement arrivé le temps d’avoir leurs regles, les parents les retiraient pour les promettre au mariage. C’est dingue la désinformation et la repentance qu’on nous inflige.

        En effet maintenant devrait prévaloir la regle du chacun chez soi. Et biste !

      • PK dit :

        Comme quoi, tous ces « progrès  »  ne sont pas des marqueurs d’autonomie et de responsabilités.

    • blanche neige dit :

      Je me suis posé la même question pendant des années , et suis arrivé à la conclusion , qu il n y a pas de bonnes solutions , si nous restons , nous continuerons a payer le prix du sang et des larmes , et bien sur , je ne parle pas du coup financier , si nous partons , on nous accusera d abandonner des peuples entiers a une mort certaine … quoi qu on fasse nous sommes perdant , c est le fardeau de la France pour encore des décennies ….

      • allergique dit :

        Les accusations, vous savez … ça eut payé …

      • Czar dit :

        « on nous accusera » et donc tu conçois la politique de ton pays en fonction de ce que trois connards de rézo sauciaux peuvent geindre – les mêmes qui d’ailleurs seront les premiers à accuser la France de néo-colonialisme si l’on continue à torcher le cul de ces africains ineptes autant qu’inaptes ?

        vaut mieux éviter de laisser des petites choses fragiles comme toi près du pouvoir, alors.

        Nous n’avons rien à foutre là-bas. Tous les alibis que nous maintenons un état d’équilibre précaire – donc que la situation serait pire sans nous et que nous serions alors confrontés aux conséquences sur notre sol sont le fait d’imbéciles, ou de pauvres types qui cherchent à se donner une fonction christique pour pouvoir continuer à toucher leurs primes opex.

        une crise majeure forcerait le gouvernement à réagir sur la situation sécuritaire interne du pays, ce qu’il se refuse à faire, car il fait littéralement dans son froc à l’idée des conséquences qui seraient forcément un « grand reset » sur pas mal de questions. Donc à la frônçaise, on glisse la merde sous le tapis jusqu’à ce qu’on se prenne les pieds dedans et qu’on ait à gérer dans l’urgence et avec poigne le problème en question.

        En ce sens, une crise majeure soudaine d’effondrement de ces Etats parfaitement artificiels et inviables dont on espère comme la maisons bâtie sur le lit d’une riviière que la nature ne reprendra jamais ses droits, serait un bienfait pour la situation intérieure française, ainsi qu’une économie de moyens et des vies de nos soldats.

        Autant Serval avait un sens, frapper un coup de poing autant se trainer là depuis dix ans en fantasmant que les afwicains vont cesser d’être des afwicains relève juste de la pensée magique qui sert de plus en plus de Weltanschauung aux bulots franchouilles – peints en kakhi ou pas.

        • blanche neige dit :

          La petite chose fragile a porté le béret rouge à ancre de marine pendant 20 ans , elle connaît parfaitement l Afrique et plein d autres endroits très touristiques … et toi c est quoi tes titres de gloire , a part insulter les gens planqué derrière ton clavier ?

          • Czar dit :

            « connaître » n’est manifestement pas un parfait synonyme de « comprendre » comme tu viens de le démontrer avec une maestria bien involontaire, hanche mièvre.

          • blanche neige dit :

            Ah parce que bien sur , toi tu as compris l Afrique ! une autre petite chose , sur ce site , on rend malheureusement trop souvent hommage à nos camarades tombés au combat pour la France , tu les appelais comment déjà dans ton dernier post ? ah oui ça me revient :  » pauvres types qui s inventent une fonction christique pour continuer à toucher leurs primes opex  » éloquence n est pas synonyme de descence , encore moins d honneur , comme tu viens de le prouver avec maestria ….

          • Czar dit :

            je parlais des busards dans ton genre qui nous bassinent sur ce site – et ailleurs – sur la missiôôôn de l’Occident à se battre à un coût parfaitement indécent à la place des afwicains pour leurs trous à merde sablonneux.

            pour en plus n’en récolter que la légendaire ingratitude du local qui trouvera avec sa mentalité de rat que cette stupidité ne peut s’expliquer que par un pillage secret de ressources imaginaires.

            bref, ce que tout le monde sauf toi avait compris.

            quand je lis ces conneries emphatiques, je me dis que, finalement, le jugement de Clemenceau sur les militaires n’était pas si outré.

    • Mat49 dit :

      @ Raymond 75

      Il va falloir attendre encore combien d’années pour laisser l’Afrique à son destin ? REPONSE: nous ne demandons que ça.

      Qu’avons nous à faire là-bas ? REPONSE : Nous tuons nos ennemis.

      Que comprenons nous à ces sociétés ? REPONSE : y a t il des sociétés dans la réalité?

      Qu’est ce que l’on obtient comme résultat ? REPONSE: Actuellement garantir le maintient d’un glacis d’alliés anti djihadiste et préserver les mines d’uranium du Niger vitale pour notre mode de vie non durable.

      Est ce que cela permet de maitriser l’immigration ? REPONSE: non mais cela évite qu’elle s’aggrave encore plus.

      Est ce que l’éducation, la santé, les transports, l’électrification progresse en Afrique ? REPONSE: Avec une telle explosion démographique cela ne risque pas.

      Donc les réponses ne sont pas toutes négatives.

    • Maurice dit :

      Mémoire courte le Raymond. Combien de temps l’Afrique a dû attendre pour avoir un peu de liberté ? Combien de dictateurs soutenus par la France ? On récolte ce que l’on sème. Si la jeunesse désœuvrée tombe dans le djihadisme, la France n’est pas étrangère à cela. Les contrats léonins signés le pistolet sous la tempe en faveur de AREVA, TOTAL, Bolloré, etc au détriment des intérêts de ces pays. Il ne faut pas se demander pourquoi l’Afrique ne progresse pas et pourquoi il y a des immigrés chez nous.
      Après que la France ait mis le désordre en Libye, aujourd’hui il faut colmater les conséquences au Mali.
      Que Sarkozy vienne porter les morts qui rentrent en France.

      • Momo dit :

        Tu viens de feuilleter le diplo (*) devant le kiosque toi, c’est ça?

        (*): le monde diplomatique

      • allergique dit :

        Pour le rôle que vous lui prévoyez, il semble qu’il y ait un problème de taille …

      • cedivan dit :

        Mmmmh…et les dictateurs africains qui créent de véritables dynasties ? qui s’en mettent plein les poches tout en abandonnant leurs compatriotes ? qui se fichent éperdument de la population ? va falloir arrêter de tout mettre sur le dos des colonisateurs. Voyez les anciennes colonies asiatiques……

      • Czar dit :

        « pourquoi il y a des immigrés chez nous. »

        il n’y en a pas « chez toi » car tu n’es pas Français, juste un petit trollbot merdeux truco-russe, ou encore un crépu complexé pensant qu’il va pouvoir nous servir impunément son petit morceau de repôntônce post-chréti(en)ne.

        il n’y a aucun » contrat léonin » l’afrique est pauvre car les africains sont incapables de la moindre mentalité civique la corruption vous est naturelle et ce sont bien les vôtres, – et personne d’autre qui profite du pillage de vos pays.

        ce ne sont pas les vilains Occidentaux qui viennent dans vos pays pour jeter leurs ordures par terre, c’est bien vous qui êtes trop sales et trop désorganisés pour penser seulement à coller une poubelle dans les rues – et à en organiser la collecte.

        Vous êtes votre seul problème.

        Donnez la RDC à des Européens ou des Japonais, ils seraient déjà sur Mars.

        https://www.youtube.com/watch?v=KaPLylJk89w

      • petitjean dit :

        Maurice
        n’auriez vous pas aussi un problème de mémoire ?
        Chaque continent se développe à son rythme : OK
        mais où sont les grands penseurs, les grands scientifiques africains ? Les Platon, Socrate, Aristote, Thales, Euclide, Archimède, Pythagore, Hippocrate, etc, etc. Et c’était il y a deux mille ans !!
        ne cherchez pas il n’y en a pas.
        Quelle est donc la contribution de l’Afrique à la connaissance de l’Humanité ? Car ce sont bien les sciences et techniques qui font avancer l’Humanité.
        Et les centaines de milliards déversés par les occidentaux sur l’Afrique n’y changeront rien
        Chaque continent se développe à son rythme et………….l’Afrique prend son temps

        Question que je vous pose Maurice : le sous sol africain est très riche, d’où les convoitises que vous savez. Dans votre téléphone portable, par exemple, combien y a-t-il de « terre rare » ? Bref, qu’est-ce qui empêche les africains d’exploiter et de valoriser eux mêmes les richesses de leur sous sol ???

        nota: à comparer avec certains pays d’Asie qui, en 50 ans, sont passés du 19ème siècle au 21ème

      • gaoussou diarra dit :

        voler 440 milliards € par an en Afrique,
        ça fait 400 millions d’africains touchent 1000 € par mois en France,
        https://lesbrindherbes.org/2016/11/08/francafrique-440-milliard-deuros-pilles-france-aux-africains/
        il y a 5 millions africains en France en ce moment, donc, on a beaucoup de marge.
        100 millions arrivent d’ici 5 ans.

        • impatient dit :

          Super ! On les attend avec impatience. Ils seront bien accueillis, avec leurs griefs et tout et tout … Des bataillons d’assistantes sociales se feront un plaisir. Elles leur remettront un pécule, accélèreront leurs démarches de santé, mobiliseront les associations de défense et leur apprendront à mentir aux magistrats afin de mieux s’implanter … C’est déjà le cas, d’ailleurs

    • Allobroge dit :

      « Est ce que l’éducation, la santé, les transports, l’électrification progresse en Afrique ? » C’est même considéré comme une forme de paternalisme, de la néo colonisation et en outre et quand bien même cela serait entièrement au bénéfice des populations ce sera considéré comme normal eu égard à ce que nous aurions fait jadis dans les dits pays !. Indépendants ils sont, grand bien leur fasse. Qu’ils se débrouillent et prouvent leurs capacités mais pas en pointant à pôle emploi chez nous ni à la CAF !

    • Piliph dit :

      @Raymond 75 : concernant votre allusion à l’immigration : comme plusieurs de ceux qui vous ont répondu, vous pensez qu’il existe une relation directe entre pauvreté et immigration. Que plus l’Afrique sera pauvre et plus ses enfants la quitteront et tenteront de venir en Europe.

      Je tiens à dire ici que les études montrent le contraire, ce qui pourra apparaitre comme contre-intuitif à nombre d’entre vous : plus les populations s’enrichissent, et plus l’émigration vers l’Europe augmente.

      Cela ne surprendra pas ceux, qui comme moi, sont professionnellement et quotidiennement « dans l’immigration » : les jeunes Africains, les jeunes Afghans (je les mentionne car je connais leur langue et culture) que l’on voit arriver en France appartiennent aux classes moyennes en quasi totalité, et pas aux classes pauvres.
      Pourquoi? Parce que c’est au sein de cette classe que l’on est conscient de l’importance d’un bagage éducatif à améliorer en Europe, parce que le voyage coûte très cher (entre 10 et 20 000 euros pour un Afghan : c’est donc un investissement du groupe familial dans son ensemble), parce qu’il faut connaitre des réseaux et que ce n’est pas donné à n’importe qui, et probablement pour d’autres raisons que j’ignore.

      Les Africains miséreux, eux, n’ont ni l’argent, ni les réseaux, ni l’envie. Tout au plus, ils alimenteront les déplacements internes (campagnes vers métropoles, zones se désertifiant vers zone moins atteintes, etc.).

      Ainsi, un décollage économique de l’Afrique verra s’envoler l’émigration. L’argument de ceux, pseudo-réalistes, qui disent : il faut investir dans le développement africain pour limiter leur immigration en Europe, est faux.

      Là intervient un autre facteur : le changement climatique : il va, dit-on, aggraver la misère africaine et donc augmenter l’émigration vers l’Europe. Non : l’accroissement de la chaleur augmente la production végétale, donc la production agricole, c’est un principe universel (les effets négatifs se produiront sur les « marches » entre désert et zones productives, avec des déplacements internes comme ce qu’on voit avec les éleveurs Peuls du Sahel, obligés de descendre vers le Sud et entrant en conflit avec les cultivateurs locaux : ce n’est pas négligeable – une bonne partie du conflit actuel du Sahel vient de là -, mais c’est marginal à l’échelle du continent). Le changement climatique sera bénéfique pour l’Afrique dans son ensemble, et donc améliorera productions, revenus et par conséquent émigration des enfants de la classe moyenne.

      J’ai été moi-même très surpris à la lecture de ces analyses que l’on trouve synthétisées (et avec les sources bibliographiques) dans le remarquable « Dictionnaire de la Guerre et de la Paix », sous la direction de J-B Jeangène Vilmer (un peu cher, mais c’est une somme de 1800 pages)

  5. tartempion dit :

    EUTM c’est un niveau d’efficacité proche de zéro sur le plan militaire , situation à laquelle il faut rajouter les détournements d’argent , de matériel , de vivres etc…Le Mali est un pays gangréné par la corruption , des élites jusqu’au trouffion de base tous tentent de profiter de la position du moment pour améliorer sa condition et s’enrichir par tous les moyens possibles et imaginables (siphonage du carburant dans les véhicules , vente des uniformes , du matériel , des munitions , des pneumatiques , des bidons , des véhicules qui disparaissent pour être désossés et les pièces revendus….) Encore un bidule européen couteux et inutile dont la ressource pourrait être bien mieux utilisée .

    • Momo dit :

      Tartenfion, tout le monde ne fait pas comme chez toi en truquie.
      Si un jour rododo t’autorise à sortir de tes toilettes tu verras.

  6. Eric83 dit :

    « conviendra de se montrer vigilant pour qu’élargissement [de seon mandat] ne se transforme pas en dispersion »

  7. Le Suren dit :

    Mais où est passée la 7 ème division ?

  8. GELASE dit :

    « il est impossible de savoir avoir précision ce qu’ils sont devenus »….pas bien dur, ….il y a combien d’arrondissements à Paris ?

  9. Ancien du Sahel dit :

    Ce rapport parlementaire a pour intérêt de constater officiellement une réalité qui existe depuis longtemps en Afrique intertropicale (avec des exceptions, comme le Gabon).
    Pour tous ceux qui ont une expérience de l’Afrique intertropicale, ce rapport « enfonce des portes ouvertes ».
    .
    Ce qui est positif cependant, c’est de voir que notre Parlement est en progrès : depuis 1972 la classe politique, formée d’élus locaux, se défaussait en disant que « l’armée et la politique étrangère, c’est le domaine réservé du Président » (Chaban-Delmas, maire de Bordeaux devenu Premier ministre du Président Pompidou).
    .
    Aujourd’hui, même si c’est pour proférer des banalités les Parlementaires abordent publiquement des sujets déplaisants pour nos « chefs des armées » successifs.
    Former l’armée malienne était en octobre 2012 le projet de François Hollande : il voulait envoyer 400 instructeurs au Mali.
    .
    On sait ce qu’il advient dans ces cas-là : ces instructeurs, sans moyens de combat ni de renseignements ni d’appui, sans autorisation de faire usage de leurs armes hors de la  » légitime défense » (donc trop tard) auraient été massacrés comme ça s’est produit lors d’opex précédentes. On connaît.
    .
    Le projet (idiot) d’envoyer 400 instructeurs n’a donné lieu à aucune objection parlementaire.

    Heureusement les généraux ont réagi, fermement mais discrètement, et le projet présidentiel (idiot, j’insiste) a été remplacé par l’opération Serval de janvier 2013.
    Alors on pouvait commencer à former l’armée malienne, à l’abri du dispositif Serval.
    .
    Malheureusement ce fut organisé de façon politicienne (associer l’Europe, faire confiance aux autorités locales) et non opérationnelle.
    Donc l’on peut seulement constater que ça n’a pas marché. C’était évident depuis le début, comme on peut le voir exprimé (à mots couverts) sur ce blog en 2013.
    .
    Si la (confortable) passivité parlementaire sur le déroulement des opérations militaires prend fin, si l’on cesse de considérer que le Président « chef des armées » dispose d’un domaine réservé échappant à tout contrôle parlementaire ( c’est à dire au contrôle de nos représentants) alors nous sommes en progrès.

  10. Lassithi dit :

    Tout ce que touche l’UE est formidable.
    Elle arrive a faire du plomb avec de l’or.
    Le tout avec notre pognon.
    Quand on prend en charge une armée, on le fait complètement, sauf à être fier d’être des amateurs.
    Le drame, c’est qu’il y en a qui en veulent toujours plus.

    • oryzons dit :

      Je ne suis pas d’accord : c’est 100 % la faute des Présidents de la République.

      L’UE n’est pas toujours efficiente, comme n’importe quelle administration en fait.
      Mais elle n’a pas de compétences militaires, elle n’est pas structurée pour cela ni d’un point de vue des moyens ni d’un point de vue compétences.

      Que la politique étrangère des Présidents de la République soit devenue de tout faire passer par le filtre européen au forceps et « quoiqu’il en coûte » est donc une problématique française.

      Il faudrait que les parlementaires mais aussi les citoyens questionnent le bien fondé de cette obsession qui tourne parfois au suicide et au gâchis le plus ridicule.
      Mais est-ce que la chose militaire intéresse encore les français ?
      Jusqu’il y a peu non, depuis quelques années ce n’est plus aussi certain. D’où l’intérêt des parlementaires d’ailleurs.

  11. Maherzia Fouzaia dit :

    C’est le colonialisme qui tue l’Afrique,
    regardez le Rwanda, après le départ des soldats colonialistes,ce pays a fait de progrès économique énorme,
    https://www.lefigaro.fr/flash-eco/le-pib-du-rwanda-devrait-augmenter-de-8-en-2020-estime-le-fmi-20200118
    moyennement 8% par an, Kigali est une ville moderne maintenant, les rwandais recherchent l’utilisation de nouvelle énergique:Soleil, des usines marchent bien.
    si ces soldats seront toujours là, même misère que le Mali, Côte d’Ivoire….

    • allergique dit :

      Ne vous inquiétez pas … C’est pour bientôt.

      Good luck. On dit comment en Chinois ou en Russe ?

      • gaoussou diarra dit :

        Ces deux pays n’ont jamais tué un africain,
        la France massacrait les africains tous les 5 ans.
        Libye, Mali, Côte d’Ivoire, Rwanda, Congo, Cameroun, Algérie, Madagascar, Gabon, Sénégal… jamais arrêté.

        • MAS 36 dit :

          d’où le dicton à méditer  » vae victis « 

        • impatient dit :

          Eh oui, vous êtes braqué sur le passé … En oubliant au passage les dispensaires, les vaccins, les infrastructures et tout et tout.
          Mais vous allez voir, les Chinois et les Russes sont des parangons de douceur, de tendresse, d’amabilité. Il n’y a qu’à voir ce qui advient des Africains à Moscou, dans les rues … Déjà les mecs du Caucase, qu’ils appellent les noirs, tchorni, qui sont pourtant Blancs, ils peuvent pas les voir, alors vous je préfère même pas décrire …

          Il n’y a qu’à voir la superbe entente qu’il y a entre Noirs et Chinois sur les chantiers africains. C’est merveilleux ! Ouvrez grand vos portes, enfin ce qui en tient lieu …, aux Chinois et aux Russes, vous allez être heureux … Que n’y avez-vous pas pensé plus tôt !

          • gaoussou diarra dit :

            Après 1945, vous avez massacré 15 millions africains,
            je crois que les chinois et russes seront 1 million de fois mieux que vous,
            dégage !

          • Franchouillard dit :

            @ gaoussou diarra : si vous pouviez convaincre notre gouvernement de vous laisser tomber, ce serait bien.

            Ils ne veulent pas comprendre que rester en Afrique pour réduire le risque terroriste en France, c’est idiot : au contraire quand vous vous battrez entre vous, nous serons tranquilles.
            Regardez la RCA : ils se battent entre eux et c’est sans conséquence pour nous.

          • Monsieur Boulier dit :

            Interdire les transferts d’argent de France en Afrique pour que cet argent reste dans l’économie française.

          • Gastronome informé dit :

            @Franchouillard : en RCA ils se battent entre eux parce qu’ils n’ont plus rien à bouffer. Alors ils reviennent au bon vieux cannibalisme traditionnel et pré-colonial.
            Comme d’ailleurs dans la région des grands lacs.

    • Joe dit :

      C’est vrai pour certains pays, totalement faux pour d’autres. En clair, laisser des pays en proie aux islamistes intégristes (et autres mafias d’opportunité) équivaut à renvoyer la population plusieurs centaines d’années en arrière.

      L’éducation et la paix est la clé de ce que vous dites: les Islamistes n’ont qu’un but: asservir les peuples sous un prétexte religieux tout en permettant à quelques uns de régner en maître au nom d’un dieu bien sur comme l’ont fait les catholiques avant que nous séparions l’église de l’état), les suiveurs voulant une part du gateau reçoivent des armes.

    • MAS 36 dit :

      Qu’attendez vous , prenez exemple sur le Rwanda.

    • Raymond75 dit :

      Ce ne sont pas les soldats français qui ont tué 800 000 Tutsis en 3 mois, même si on peut reprocher à l’inénarrable Mitterand, tout pétris de culture littéraire et historique, d’avoir laisser faire l’intolérable. Ce ne sont pas non plus les soldats français qui ont fomenté les innombrables coups d’état militaires africains, et les massacres qui ont suivis.

      Si c’est bien la politique interventionniste française qui a détruit l’état libyen, malgré tout ce que l’on en pense, et qui a répandu le désordre dans tout le Sahel, se sont bien les Libyens qui se sont massacré dans une guerre civile sans fin et sans autre finalité que de tirer profit du pétrole, et omettant pas d’esclavagiser les migrants africains, renouant ainsi avec une tradition ancestrale …

      L’excuse permanente des Africains pour se déresponsabiliser de leurs fautes devient grotesque, et n’est qu’une pitoyable excuse pour masquer leur impuissance.

    • Souleymane Sy dit :

      Les russes iront en France combattre le terrorisme. Question : les français peuvent-ils accepter ça ?

    • Laurent du Maroni dit :

      Leur économie est suspendue aux « aides » financières des anciens et des néo-colons. De plus ;
      « Mais ce « miracle rwandais » peut être perçu comme un mirage au vu de l’indice de démocratie très bas du pays : inférieur à 4, il classe le pays comme régime autoritaire et le place à la 128e place mondiale sur 167. La liberté de la presse y est aussi très limitée, d’après le dernier rapport de Reporters sans frontières, qui classe le pays à la 155e place sur 180. Quant à l’opposition politique, elle est quasi inexistante dans ce pays où Paul Kagame a été réélu pour un troisième mandat en 2017 avec 99 % des voix. Exilée ou mise sous silence, elle fait l’objet de disparitions suspectes, de menaces et d’attaques régulières recensées par l’organisation Freedom House et dénoncées au moment des dernières élections par Amnesty International : « Deux décennies d’attaques contre les opposants politiques, les médias indépendants et les défenseurs des droits humains ont créé un climat de peur au Rwanda »

      – Copyright ID4D, https://ideas4development.org/rwanda-reconstruction-miracle-mirage/

      C’est cela que vous souhaitez aux pays que vous nommés ?

      • Maherzia Fouzaia dit :

        8% de croissance économique, dans 10 ans, le niveau de vie rwandais sera le même que l’occident, donc on préfère la dictature que les français, qui savent de piller, massacrer en Afrique, ex. Mali aujourd’hui.

        • impatient dit :

          Oui, oui, toujours dans 10 ans … vieux truc africain … On connaît par coeur.

        • blanche neige dit :

          Le Rwanda , premier exportateur mondial de coltan , aucune mine de coltan au Rwanda ,  » mais comment se faisse donc ?  » suis je bête , les mines sont au Congo , les enfants qui travaillent et qui meurent dans ces mines sont congolais aussi , la prospérité du Rwanda actuel est assis sur 6 millions de morts congolais … Et merde , pas moyen de mettre ce génocide là , sur le dos de la France … un commentaire svp monsieur Maherzia !

  12. vrai_chasseur dit :

    Pour payer les soldes, cf le kenya : les soldats sont payés en m-pesa, la monnaie électronique sur téléphone mobile.
    En Afrique tout le monde n’est pas bancarisé mais tout le monde a un téléphone mobile.

    • Faublas dit :

      et. oui, mais il faut sortir de son bureau climatisé, être allé sur le terrain pour le savoir.

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ et. oui, mais il faut sortir de son bureau climatisé, être allé sur le terrain pour le savoir. ]

        Jusqu’en 2020 il suffisait juste de s’inscrire dans une agence de voyages pour s’en rendre compte ! ;0)

        Le touriste  » babtou  » comme le touriste  » gringo  » ont largement contribué à moderniser une partie de l’Afrique et une partie de l’Amérique Latine au point de vue des infrastructures et des pratiques bancaires !
         » Curieusement  » un pays  » Européen  » a dans ce domaine été largement épargné par cette numérisation . Je vous le donne : La Grèce ! ;0) )))))) On s’étonne de pouvoir encore s’étonner ! ;0)))))

  13. Pépico dit :

    Et oui comme d’hab, comme partout d’ailleurs, petit à petit l’armée devient une industrie qui recrute de la viande toute fraîche et une fois bien entraînée, hop on les parachutes quelque part pour se faire charcuter au Nom de la France et pendant ce temps la hiérarchie militaire ( pas tous) se font plein les poches avec la complicité de nos politiques qui nont rien à foutre de nos jeunes Soldats, si seulement je pouvait leur casser la…….. à ses ordures, et en plus tout se joue sr nos impôts, heureusement qu’il y a du bon parmi nos Soldats et les cadres mais pour combien de temps.

  14. Faublas dit :

    Bancarisation… rigolade, peu de gens ont un compte en banque, mais TOUS des comptes associés au tel mobile (Orange Money, AirTel Money, NTM…). Ces moyens servent à envoyer l’argent aux familles, à payer ou recevoir de petites sommes… Avec un numéro de tel (identifiable car enregistrement obligatoire auprès des opérateurs) on évite toute circulation de cash, donc de fraude.
    Cela montre l’inconsistance et la méconnaissance TOTALE du terrain de ces organismes européens ou internationaux. Révoltant.

  15. radionucleide dit :

    ils attendent devant la CAF

    • allergique dit :

      Faux !

      Je m’insurge contre ces diffamations. C’est scandaleux !

      … c’est la CAF qui court au devant d’eux !

  16. daniel dit :

    On va oublier les gros mots: détournement, fraude, incompétence, gabegie, etc…
    Faut les oublier parce qu’ils étaient imprévisibles. Personne ne pouvait l’imaginer. Tout ça ne cadre pas avec le décor. Un vieux blédard vous le dira: quand le soleil se lève sur ces dunes, c’est un enchantement. Plus au Nord, le Sahara est très propre. Propre et net. Rien d’inconvenant pour gâcher la vue, comme par exemple une cheminée d’usine. Ou le réel.
    Vous le constatez: ces étendues magnifiques -du sable à perte de vue- pousse à la poésie et au lyrisme.
    Donc « détournement, fraude, incompétence, gabegie, etc… », ce sont des trucs terre à terre, bassement matériel, ancillaire même. Il vaut mieux les oublier. Et franchement, nous avons bien fait de ne pas les inclure dans la planification. A supposer que ces inconvénients étaient connus.

    Et en dépit de cette formidable adversité, l’Europe a formé 16000 hommes. C’est pas rien quand même.
    Perdus, ces hommes? Vous plaisantez, les perdants-perdus c’est vous, pas eux. Je suis bien certain qu’ils rigolent comme des baleines où qu’ils soient. Il savent bien que des gens sérieux (Légion, Tdm, chasseur etc.) sont là pour les protéger des égorgeurs. De toute façon, ils ont autres choses à faire que de servir de pions à des statisticiens compulsifs.

  17. Reality Checks dit :

    Ou sont les 16,000 hommes formés par EUTM?
    Ils ont rejoint Iyad Ghali, pardi.
    Ben oui, lui il a réussi à déployer le système LOUVOIS pour la paie.

  18. Thierry dit :

    Mais bien sur qu’on sait ou se trouvent ces ex soldats formé par l’Europe, seulement ils n’osent pas le dire, ce sont des islamistes qui se sont engagé pour se payer avec leur dernière solde une moto et une kalash ou un RPG, et maintenant ils bossent pour la concurrence tout en ayant assez de connaissance sur leurs adversaires et leurs habitudes pour les vaincre.
    Forcément, il n’y avait aucun avenir à bosser pour ceux qui partiront tôt ou tard. Avec les harkis abandonné en Algérie la France a une horrible réputation en la matière, tout se paye toujours en ce bas monde, et il se trouve que les contribuables en ont marre de cracher au bassinet, on a déjà donné !

    • Mat49 dit :

      @Mon biquet des sables merci de nous faire par de ton vécu. Par contre si moi et mes compatriotes payons des impôts pour vous combattre cela nous regarde.

      • Thierry dit :

        ma foi si vous voulez payer mes impôts à ma place ça m’arrangerait bien de ne plus donner un centime qui sera avalé en pur perte par le désert.
        Et si vous pouviez aussi rembourser les 8 dernières années de club med au Mali, autant joindre l’acte à la parole, envoyez votre gros chèque au ministère de la Défense qui l’acceptera à n’en pas douter.
        Mais si vous n’avez pas les moyens alors c’est pas la peine de faire tout ce bruit avec vos gros sabots.

        tout le monde paye des impôts en France même les sdf (TVA) par contre les ultrariches, eux c’est walou.

        • Mat49 dit :

          @ Mon biquet t’inquiète on sait très bien que tu ne payes pas d’impôts et que tu combats la France que tu exècres pour ce qu’elle est et les français pour ce qu’il sont.

  19. norbert dit :

    Ceux qui sont surpris par le détournement des soldes par les officiers locaux sont des grands naifs. Je peux vous dire que cette pratique n’est pas réservée qu’aux officiers des pays francophones , j’ai eu l’occasion de faire un stage en France avec un capitaine anglophone de l’Afrique de l’ouest il y a 40 ans qui recevait une somme à répartir entre tous les stagiaires de son pays dans l’hexagone .

  20. Bob dit :

    Ils ont peut être fait comme chez nous, ils ont quitté après le premier contrat ! Faut juste le temps que les RH d’armées locales gèrent le processus avec leur moyens limités … 😉

  21. themistocles dit :

    Bienvenue en Afrique ! Pourtant il y a des recettes anciennes, éprouvée qui fonctionnent parfaitement. Et on arrive à former des unités parfaitement utilisables. Evidemment, ce n(est pas politiquement correct. Du coup, je vais me relire « Tintin au Congo »….

  22. Patadouf dit :

    Vous gênez pas les amis c’est open bar, en ce moment les euros coulent à flots ! C’est le bon « Con-tribuable » français qui rince !! et puis c’est vrai, c’est pas comme si on étaient endettés jusqu’au cou… Le contrôle de gestion ?

  23. Allobroge dit :

    Poser ce genre de questions ne relève-t-il pas déjà d’une forme de stigmatisation de blancs vis à vis de noirs qui ne seraient pas capable de se gérer correctement ?Je pose la question ! Sinon ça peut durer des siècles !

  24. vieux margi dit :

    Que sont ils devenus…la est la question… pour les moins malins d entre eux des terroristes…pour les autres regarder autour de nous …
    En tous cas honneurs à ceux qui sont restés et combattent à nos côtés..

  25. petitjean dit :

    Et l’ont feint de découvrir le joyeux, le formidable bordel africain
    si ce continent est lanterne rouge de la planète, il y a des raisons. Mais des raisons qu’il faut taire !
    en attendant on fait des phrases…………….

  26. Électeur dit :

    Si l’on prend un peu la peine de s’informer, l’on sait parfaitement (mais les ploucs qui nous gouvernent ne veulent pas le savoir) que ces « soldats » formés par nous sont bien vite allés, en emportant leurs armes et leurs munitions, renforcer les bandes armées (dites GAT en langage politiquement correct).
    À une époque que je n’ai pas connue, nous avons fait la même chose en France : les soldats de l’armée dite « d’armistice » rejoignaient volontiers le maquis, en revenant de temps en temps pour toucher leur solde.

  27. Contribuable dit :

    La question (incorrecte) qu’il (ne) faut (pas) poser : ils sont payés combien, les députés, pour faire des rapports ?

    • petitjean dit :

      « ils sont payés combien, les députés »
      toutes indemnités confondues, c’est autour de 20 000 euros par mois
      et je me souviens, il y a qqs années, certains disaient que si on les payait moins, on aurait que des nuls………………….

      • impatient dit :

        Vite, passons-les à 300 000 euros / mois alors … 😉

      • Contribuable dit :

        @petitjean
        Ma question était de savoir s’ils ont un supplément de rémunération quand ils produisent un rapport : ça expliquerait qu’il y ait autant de rapports parlementaires qui ne servent à rien.

  28. petitjean dit :

    Un aperçu , un tout petit aperçu de cette pauvre Afrique……pourtant arrosée de centaines et de centaines de milliards occidentaux depuis son accès à l’indépendance
    au Tchad :
    https://www.fdesouche.com/2021/04/15/tchad-lenfer-des-femmes-et-des-enfants-qui-concassent-des-gravats-ni-lonu-ni-aucune-ong-ne-sinteresse-a-leur-sort/

    « Tchad : l’enfer des femmes et des enfants qui concassent des gravats, « ni l’ONU ni aucune ONG ne s’intéresse à leur sort » » (….)

  29. Cyd dit :

    Sahel : les populations craignent plus les bavures des forces de protection que les attaques djihadistes

    La Coalition citoyenne pour le Sahel fait le constat cruel que, l’année passée, davantage de civils ont été tués ou blessés par les forces de sécurité que par les groupes djihadistes

    https://www.rtbf.be/info/monde/detail_sahel-les-populations-craignent-plus-les-bavures-des-forces-de-protection-que-les-attaques-djihadistes?id=10740544

    • 341CGH dit :

      @ Cyd, ces statistiques sont très difficiles à faire (et sont donc certainement inexactes) parce que lesdites « forces de sécurité » se transforment en bandes armées dites « djihadistes » en dehors de leurs heures de service.

    • MAS 36 dit :

      N’hésitez pas , créez une légion étrangère africaine et défendez vos populations . Au fait vous n’avez pas d’armées ? pas de gendarmerie ? pas de police ? Vous attendez quoi ? l’indépendance ?

  30. alors dit :

    La gestion de cette formation est militaire et non « européenne », peu importe qu’il y ait un drapeau européen sur le bras et un financement derrière.
    Ne saisissez pas n’importe quelle occasion pour faire votre idéologie anti-europe car à force de croire que tous nos problèmes, no difficultés sont là conséquence de l’UE vous serez surpris, comme le seront les britanniques qu’en fait, quitter l’Europe ben ça ne résout rien.
    Mais on aime bien toujours avoir un bouc émissaire étranger pour expliquer tous les problèmes qu’on ne peut pas régler.
    Le juif, le migrant, l’allemand, l’UE, ça dépend de l’époque et des partis politiques, l’importance est de se focaliser dessus pour détourner l’attention.
    Tout ça pour dire que si la France ferait seule la formation des Maliens , ce ne serait pas différent,car le problème n’est pas au niveau des formateurs.
    Est-ce aussi la faute de l’Europe si les américains forment des afghans ou des irakiens qui disparaissent derrière, parfois avec armes et bagages ?

    • Europhobe (j'annonce la couleur) dit :

      @ alors : c’est plutôt vous qui faites de l’idéologie, européiste et refusant de voir la réalité. Ce n’est pas exactement l’UE qui est notre problème : le problème s’appelle « les critères de convergence budgétaire ».
      Pour les respecter, nos gouvernement (et nos parlementaires) sous influence font des économies insensées : RGPP, MAP, etc.
      .
      Ça dure depuis 1972 (Pompidou+Giscard) avec le SME qui amarrait le FF au DM et nous interdisait de fabriquer la monnaie dont nous avions besoin comme nous l’avions fait pendant les « Trente Glorieuses » depuis 1945. Cette capitulation (terrible mais discrète) devant les Allemands, sous le prétexte sentimental d’un « couple » qui n’existait déjà plus, a étouffé notre économie.
      .
      L’UE n’est pas vraiment responsable de tous nos problèmes, vous avez raison. La responsabilité se situe du côté de notre classe politique subjuguée par l’idéologie euro-atlantiste.
      .
      Vous avez également raison sur un autre point : « quitter l’Europe ben ça ne résout rien ».
      Parce que des européistes sont au pouvoir, notre problème est intérieur : ils sont incapables de peser, dans l’intérêt de la France, sur les décisions européennes.

    • Mat49 dit :

      @ Alors l’opération relève bien de l’UE. Nous devrions déployer des forces nous même mais nous avons sacrifié nos armées.

  31. HA dit :

    On a perdu quelques Bataillons des 16000 soldats formes au Mali. Bon. D’accord c’est preoccupant. Si on regarde du cote de l’Irak, la coalition OIR a forme, quoi, plus de 200.000 soldats, plus que le volume de l’armee irakienne et je ne parle pas de kurdes au Nord… On est au meme point: faute de logiciels et de suivi des ressources humaines, ca continue… et je ne parle meme pas des sommes depensees pour equiper et former les unites de police et para-militaires.
    Helas le cas des soldats fictifs releve dans l’article pour 2014…me semble toujours bien actuel en 2021. J’aimerais me tromper !

  32. Plusdepognon dit :

    L’EUTM a des défauts bien connus, mais là c’est le pompon…
    https://www.bruxelles2.eu/2020/02/les-sept-plaies-deutm-mali/

    Le mirage de l’armée européenne semant le Bien et le Beau :
    https://eudirect78.eu/lunion-europeenne-au-sahel-decryptage-de-loperation-eutm-mali/

    En attendant d’être commandé un jour par des européens :
    https://lefigaro.fr/vox/monde/la-creation-d-une-ecole-de-guerre-europeenne-permettrait-de-developper-une-strategie-militaire-indispensable-en-europe-20210413

    Sinon, du côté Barkhane, le militaire français continuera donc à faire avec ce qu’il aura :
    https://www.forcesoperations.com/les-premiers-vbl-mieux-proteges-attendus-fin-mai-debut-juin-au-sahel/

  33. Celtibère dit :

    Nos députés découvrent les réalités africaines. Deux cent ans de colonialisme puis, après les indépendances, de « coopération » n’ont donc servi à rien. On continue à déverser notre argent dans un puits sans fond. Désespérant !

  34. igor340 dit :

    L’Europe a eu cette politesse vis à vis de la France d’agir par le biais de ces formations, sans s’impliquer dans un combat qu’elle ne sait pas pouvoir gagner, ….ni vouloir gagner…. ces ingérences dans les affaires africaines la gênent politiquement, plus même… philosophiquement….L’Europe n’a pas vocation à agir hors de ces frontières, même si nous Français lui expliquons qu’il en va de sa sécurité…ne lui demandons pas de remplacer, de prendre le relai du caractère parfois belliqueux des peuples dont elle est constituée….elle occupe le volet diplomatique d’un certain mode de vie ainsi que la cohérence financière de notre continent…c’est déjà pas mal et elle le fait bon an mal an pas trop trop mal….résumons : elle ne sait pas gérer une crise appelée « sanitaire » quand c’est une crise de nos philosophies nationales, ne veut pas s’impliquer dans les domaines qui touchent à la Défense collective dont elle délègue à L’OTAN la tâche, souhaite s’impliquer dans des modes productifs et de consommation plus respectueux de l’environnement, va tenir par la culotte tous les pays qui sous couvert de crise vont tenter d’acheter leur paix sociale et politique par des dépenses inconsidérées…bref!!! du bon et du moins agréable … mais sans aucun doute, une approche de plus en plus éloignée de celle de la France… d’après vous, les lendemains qui déchantent seront pour qui??? mes chers compatriotes, réjouissons nous de la situation présente car nous mangeons actuellement notre pain blanc …

  35. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ « Les Maliens […] éparpillent les stagiaires au lieu de les projeter en unités constituées ]

    Cela me rappelle quelque chose , mais quoi ??????????? ;0))))))

    Cit : [ Et cela rejoint un autre problème : celui de la « bancarisation »]

    Cela provient en partie d’un rejet légitime d’un système bancaire difficilement accessible , opaque et de l’état central particulièrement de l’état fantôche Bamakien !

    La banque virtuelle ( mobil money ) en Afrique devra faire preuve de sa neutralité et de la capacité des opérateurs à résister aux intru… Solicitations d’autorités corrompues ou d’états étrangers et le Mali – il n’est pas le seul – sur ce point est loin d’être le Kenya , la Tanzanie ou d’autres pays  » civilisés  » sur ce continent . Quel que soit le modèle de paiement choisi d’ailleurs .
    Ce qui est intéressant à noter c’est que ces technologies sont utilisées en Afrique pour développer l’économie et diminuer l’empreinte économique de l’argent liquide et donc son utilisation par le crime organisé alors que chez nous elles sont utilisées pour les trafics … ! ;0)

    Pour la petite histoire , même mon Paternel percevait ses fermages en billets et en nature En Vrounze … ;0)

  36. VERSCHAETE dit :

    Si çà tombe nous formons nos propres ennemis et leur donnons toutes nos procédures et façons de s’engager et connaissent tout de nos équipements voir des Infos perso sur le personnel engagé ! Stupéfiant !

  37. Martin Marin dit :

    Ben c’est l’Afrique profonde dans tous ce qu’elle a de creuse!
    Pour expédier des nationaux vers l’Europe de la France en particulier le Mali sait y faire. Mais jamais les reprendre!
    Pour accuser les troupes qui les protègent les Malien savent y faire (un mariage uniquement masculin!).
    Pour siphonner l’aide les Malien savent y faire comme tous les africains avec la bénédiction des pontes Onusiens et européens, car on paye une paix au Sud.. Attendez les chinois, vous allez rire!
    Bref c’est con et affligeant: on découvre l’Afrique et ses méthodes de rois despotes 60 ans près la décolonisation!
    Les asiatiques s’en sont sortis sans personne, les africains sont des enfants voleurs. Et c’est culturel.

    • Piliph dit :

      La construction des Etats, en Europe, à partir du système féodal ou des grandes cités marchandes indépendantes, a pris des siècles.
      En Afrique, on leur a balancé « l’Etat » et ils ont dû se débrouiller avec en quelques décennies. Mais voilà, ce n’est pas comme ça que ça se passe, et il y a des temps longs dans l’Histoire.
      Les Afghans ont été assez malins pour faire croire aux Occidentaux qu’ils adoptaient leurs principes – l’organisation d’élections, par exemple, et d’élections présidentielles en particulier), – puis une fois le représentant de l’ethnie majoritaire élu – bien sûr, puisque les Afghans votent principalement en fonction de l’ethnie et non du programme « politique » – alors commencent les choses sérieuses : les minoritaires contestent l’élection et menacent de tout bloquer, donc on fait à la traditionnelle : on s’assoit tous (c’est la Loya Djirga) et on répartit les postes, les influences, les territoires, etc. Président pachtoune, mais Vice-Président tadjike, etc… Il n’y a pas, contrairement à ce qui se passe ici, de vainqueur absolu, remportant tous les pouvoirs.

      Le plaquage du principe « démocratique » de l’élection au suffrage universel sur des sociétés où le concept d’individu est assez flou, et où ce sont les affiliations tribales, ethniques, religieuses, etc. qui comptent, ne peut que déséquilibrer les savants équilibres ancestraux qui permettaient à tous ces gens de vivre plus ou moins en bonne intelligence, et en se partageant le pouvoir (alors que dans une élection, le gagnant remporte tout).

      • Daniel BESSON dit :

        Cit :[ En Afrique, on leur a balancé « l’Etat » et ils ont dû se débrouiller avec ]

        Non ! Les Etats Africains existaient déjà sous forme de royaumes ou d’empires avant la colonisation et c’est bien là le problème : Ce qu' » on  » leur a imposé ce sont surtout des frontières ne tenant pas compte des réalités ethniques ou historiques .
        Pour le reste OK . La Loya Djirga est un concept que je trouve on ne peut plus  » démocratique  » soit-dit en passant .
        Un exemple c’est aussi la Syrie mandataire où  » on  » , un officier pédéraste et franc-mac , a essayé d’imposer aux Druzes notre  » démocrassie  » ainsi que notre mode de vie !

        • Piliph dit :

          Merci pour cette mise au point concernant l’Afrique.
          PS : Qui était cet officier?

  38. Paul Bismuth dit :

    Les gens qui détestent ce journal l’appellent « l’Aberration », on se demande bien pourquoi…
    https://www.liberation.fr/idees-et-debats/tribunes/sahel-des-cooperations-militaires-pour-qui-et-pour-quoi-20210416_SRZSTFW5UVDXBLSDC6XLYBEIYU/