Le remplacement des VBL examiné « dans le cadre de l’ajustement » de la Loi de programmation militaire

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

47 contributions

  1. E-Faystos dit :

    ENCORE une coopération… sauf que si à la lueur des cris d’orfraies de nos « partenaires », il s’agit de transformer l’achat d’organes mécaniques de haute qualité dans le cadre d’une coopération, c’est pas si mal…Non? On va se faire rincer et donner du boulot à d’autres que chez nous?
    Ca va devenir non plus un feuilleton, mais un catalogue complet de série!
    J’ai encore un peu de temps pour recompléter mon stock de binouzes!

  2. tartempion dit :

    Nous y voilà , il aura suffi de brandir la menace de la recherche en responsabilité pénale des décideurs eu égard de la dangerosité de l’actuel VBL et de son blindage stanag de niveau 1 devenu au fil du temps totalement inadapté à la menace pour que certains oligarques militaires et politiques de la haute sphère macronienne prennent le problème haut le pied .Rappelons pour mémoire que le sang de certains de nos soldats a coulé en Afganisant comme au Sahel par l’incurie de celles et ceux qui étaient chargés de veiller à préserver l’intégrité physique de nos soldats en renouvellement leurs moyens avant qu’ils n’atteignent un niveau d’obsolescence indécent .

    • NRJ dit :

      @Tartempion
      La recherche en responsabiilté pénale n’est pas à l’oeuvre. Ce n’est pas parce que des personnes sont mortes dans des VBL que ça en fait un véhicule inadapté. Le VBL est un véhicule de reconnaissance, avec ses qualités et inconvénients. Faut arrêter deux secondes.

      A la guerre il y a toujours eu des morts. Si vous n’êtes pas capable de l’accepter, vous n’avez rien à faire sur un blog qui parle de ce sujet.

    • 에르메스 dit :

      On empêchera jamais les soldats de mourir.
      .
      Aucun soldat ne peut se balader avec une forteresse le rendant invincible, on conçoit des véhicules en faisant des compromis en fonction du rôle et de la menace.
      La VBL accuse son âge, mais elle reste loin d’être le plus inadapté… Son emploi face à la menace des IED’s, c’est plus un problème de doctrine/stratégie/manque de moyen dédié qu’un soucis du véhicule même.

  3. Twisted dit :

    Dire qu’on aurait pu acquérir des Hawkei en crash program…

    • Aymard de Ledonner dit :

      On ne fait pas un crash programme pour des milliers de véhicules. Un crash programme, ça veut dire ce que ça veut dire : on achète à l’arrache du matériel et on prend le risque de se crasher.
      La France n’est pas les US. On n’a pas les moyens de se planter pour des programmes géants comme pour le successeur du VBL.
      Imaginons un scénario à la PLFS mais pour 1000 véhicules….. Perso l’imaginer me suffit : je n’ai pas envie de le voir…..

      • Twisted dit :

        Pas question de 1000 véhicules! Une centaine aurait suffit pour remplacer les VBL en service au Sahel… C’aurait été des vies économisées

        • Ulysse dit :

          D autant que le Hawkeye est en service dans l armee australienne, ce qui nous aurait permis d éviter les mauvaises surprises . Pour rappel le bush australien c’est du désert et des températures qui peuvent dépasser les 50 degré s celsius..

        • Aymard de Ledonner dit :

          Les VBL sont des Véhicules Blindés Légers. Notez le terme « léger ». On peut sûrement améliorer leur protection contre les IED et c’est d’ailleurs en cours mais ça ne sera jamais des chars Leclerc….
          Le danger des IED existera toujours pour les équipes de reconnaissance. Il faut arrêter de croire qu’il suffirait de poser un chèque sur la table pour le supprimer.

          • John dit :

            Aymard, il faut malgré tout nuancer.
            Oui, le VBL est un blindé léger. MAIS la question est de savoir si la mission qui est donnée à ce blindé est appropriée?
            Pour une guerre conventionnelle pour laquelle il a été conçu, probablement. Car il a été conçu pour faire de la reconnaissance ou liaisons.
            Et si vous regardez, tous les 4×4 modernes conçus pour être utilisés dans la lutte contre le terrorisme sont conçus pour avoir une certaine résistance aux IED. Et pour cette mission, le VBL n’est absolument pas apte.
            Il y a plusieurs raisons à cela. Évidemment la conception du châssis qui ne prenait pas ce risque en compte.
            Mais aussi et surtout le fait que sur une bonne partie de la flotte les tourelleaux sont mis en œuvre par des militaires, ils ne sont pas télé-opérés. En cas de renversement, l’opérateur est minimum gravement blessé.

            Est-ce que l’argent changera qqch? L’achat de véhicules appropriés, oui. Que ce soit le Eagle V de Mowag qui a sauvé des Rangers irlandais au Mali (véhicules loués à l’armée allemande), l’ATF Dingo qui a sauvé des soldats belges face à un IED aussi au Mali.
            http://www.opex360.com/2020/01/25/mali-trois-militaires-belges-de-la-minusma-blesses-par-lexplosion-dun-ied-dans-les-environs-de-gao/
            https://defencebelgium.com/2020/02/04/le-blinde-belge-dingo-a-montre-une-deuxieme-fois-son-efficacite-face-a-lexplosion-dun-ied/
            La France n’a pas su adapter son équipement à leur environnement suffisamment rapidement. Ca fait depuis le début des années 2000 que la France combat le terrorisme, et les IED apparaissent dès 2006 en Afghanistan.
            La France a commandé « en urgence » l’Aravis, mais seulement 15 et pour le génie. A quoi bon en commander si peu? Les blindés tels que le VAB, surblindés de partout sont trop lourds avec trop peu de motricité. Les blindés modernes conçus pour ce genre de menaces sont plus légers. Et à cela on peut ajouter la notion de confort pour les militaires.
            La France a depuis longtemps la possibilité d’acheter des blindés français sur étagère pour combler ce besoin en OPEX. Il suffirait de 2-300 6×6 et 2-300 4×4. L’entraînement en France se ferait « en stage » avant l’envoi en OPEX, et sur place, la majorité de la flotte devrait y être avec la capacité de maintenance directement sur place.

            Parmi les véhicules dispo que la France aurait pu acheter:
            – Nexter Aravis, 4×4, 12.5 t, protection mines de 10 kg.
            – Renault Sherpa 3, 4×4, possible d’y inclure des protections anti-mine. Véhicule dans les forces françaises, équipés de missiles mistral.
            Et ce sont les seuls en OPEX. Les VBMR Griffon vont arriver en service, mais ils ne remplaceront pas les VBL, ils remplaceront les VAB.
            – Nexter Titus, 6×6, 23 t, produit dès 2016
            Et après, il y a tous les véhicules que la France pourrait louer à des partenaires, ou alors demander en prêt, mais pour cela, il faut admettre que les morts par IED n’auraient pas eu besoin de mourir ainsi.
            Dispo en Suisse, en Allemagne et au Danemark:
            – Mowag EAGLE IV, 4×4, 8.8 t
            – Mowag EAGLE V, 4×4, 10 t
            – Mowag EAGLE V, version 6×6
            – Mowag Duro GMTF, 6×6, 12 t
            Dispo en Australie:
            – Thales Hawkei, 4×4, 10 t
            Dispo en Italie, Albanie, Autriche, Belgique, Croatie, Espagne Royaume Uni, Norvège, Portugal, République Tchèque
            – Iveco LMV, 4×4, 7.1 t
            Allemagne, Italie
            – Iveco GFF4 Grizzly, 4×4, 25 t
            Allemagne, Belgique, Autriche Luxembourg, Norvège, Tchéquie, Qatar:
            – Dingo. 4×4, 11.9 t
            Pays-Bas et UK:
            – Bushmaster, 4×4, 15.4 t
            UK:
            – Ocelot, 4×4, 7.5 t
            – Navistar TSV (Husky), 4×4, 7 t

            Bref, d’ici 10 ans la France aura ce qu’il faut pour les besoins actuels, et les aura pour au moins 30 ans.
            Dommage que si peu soit fait pour remplacer en priorité les véhicules qui causent des morts, soit les VBL et les VAB. Il faudra une solution intermédiaire je pense si le calendrier actuel est maintenu.

  4. patrick Borca dit :

    Le problème, me semble-t-il, que veux-t-on?
    De la jeep de la P4 et au VBL, que nous avons blindée++× suivants les conflits, quel est la mission de ce type de vh?
    C’est ,pour moi, le  » premier GV » « souple, félin,et manoeuvrier « du combat Moto/ blindée….
    Donc, revoir la doctrine d’emploi au lieu de fournir les outils, c’est très moyen….

    • tschok dit :

      Je pense pouvoir répondre à cette intéressante question: je crois qu’on veut un peu n’importe quoi, n’importe quand, n’importe où.

      Et pour remplir cette mission, on veut un véhicule précis.

      Faut-il que je vous avoue que demain, on aura changé d’avis?

      Ben je vais attendre demain pour vous le dire.

    • dolgan dit :

      La mission est définie: un véhicule léger de reconnaissance et d’éclairage.

      3+1 places

      Capable de s’infiltrer, doté d’une forte mobilité et capable de subir/mener de courts engagements contre les premiers éléments ennemis.

      • Frede6 dit :

        Ca c’est la fiche de l’état major…pour la vraie fiche de besoin prière de contacter tschok 😉

      • Vinz dit :

        S’infiltrer y compris par franchissement de coupures humides (évidemment au Mali…). On n’aura bientôt plus aucun véhicule capable de le faire de façon autonome. Je sais pas si c’est une bonne idée ; faut pas oublier qu’une armée c’est d’abord pour gagner la guerre sur son sol, ou mieux celui de son voisin ; très secondement pour aider des copains.

        • dolgan dit :

          je ne connais pas d’exemple opex où la capacité amphibie a été utilisée. il me semble qu’on a toujours privilégié le recours aux systèmes du génie.

          La capacité amphibie, c’est bien pour patauger en mazurie contre l’ogre russe. Mais la France n’est pas la Pologne, c’est clairement pas en haut de la liste pour défendre la France.

          • Vinz dit :

            « je ne connais pas d’exemple opex où la capacité amphibie a été utilisée. »

            Mais les opex ne sont pas justement l’alpha et l’omega des missions de l’armée française ; pas plus que les guerres coloniales ne l’étaient avant 1870 et 1914…

          • EBM dit :

            @ Vinz ah bon les OPEX sont secondaires pour l’armée française? Alors qu’est ce qui est le principal pour elles?

  5. erleg dit :

    La meilleure solution, et de loin, c’est le Hawkei ! L’engin est rapidement disponible, ayant été commandé à plus de 1000 exemplaires par l’Australian Army, il est conçu et construit par une société française (Thales)… A quoi bon dépenser des centaines de millions dans un bricolage du VBL, un engin qui de toutes façons devra être retiré du service d’ici dix ans ???

    • dolgan dit :

      A quoi bon dépenser bien plus pour quelques centaines d’exemplaires de hawkei bricolés opérationnels dans 3 ans qu’on revendraient dans 10 ans ?

      NB: attention scoop, il n’y a pas des hawkei opérationnels prêt à être livrés rapidement à bas prix sans passer par une phase de qualification et formation.

      • Ulysse dit :

        Pourquoi bricolés? Et opérationnels dans trois ans? Une spécialité de l AT est d’exiger des caractéristiques spécifiques, d une plus value marginale… Idem pour la qualification et la formation qui auraient pu être réalisée en Australie. L argument du calendrier ne tient pas, ul souligne seulement que l AT n’a pas su prendre les bonnes décisions en temps voulu

  6. oryzons dit :

    Il ne faut pas comprendre « on ne veut pas acheter sur étagère ». Ça c’est l’excuse bidon. C’est amusant les Allemands disent exactement l’inverse lorsque c’est eux ou les US qui produisent : il est intelligent d’acheter sur étagère puisque cela évite des coûts de développement inutiles.
    Non ce n’est pas l’achat sur étagère le problème.
    Le problème c’est que Macron veut européen et pas français.
    Point.
    Toutes ces simagrées pour ne pas dire la réalité, c’est ridicule.

    • dolgan dit :

      Armée allemande, qui est l’exemple qui prouverait que c’est en privilégiant les intérêts des industriels qu’on obtient une armée opérationnelle?

  7. Sempre en Davant dit :

    Une coquille : « de l’engager dans des missions de reconnaissance et de reconnaissance. » qui n’en est pas tout a fait une.

    Le VBL est un engin d’éclairage et la mission éclairer implique d’esquiver tout contact donc à fortiori tout combat.
    Au contraire la mission reconnaître autorise l’engagement pour mieux définir la nature, le volume, et l’attitude des éléments détectés.

    Ainsi, pour un amx30 reconnaître une lisière signifiait y envoyer une rafale de 7 coups de canon coaxial de 20mm pour voir quels mouvement cela créait.
    Pour une jeep cela pouvait se faire, dans les débuts du véhicule, avec une mitrailleuse ou en débarquant pour dérouiller un mortier de 60 ou 81mm. Par la suite la version dotée d’un 105 sans recul aurait pu employer cette arme pour reconnaître un carrefour boisé ,sur le flanc d’une action blindée comme pour appuyer de l’infanterie débarquée.

    En mode éclairage la priorité c’est la discrétion.

    En passant d’une boite 3 à une boite 5 le VBL gagnera naturellement en rendement et en capacités quoi qu’a une époque ou il existe des boites autos à 10 vitesses cela fait pester.

    Mais surtout cela ne lui restituera pas ses capacités de franchissement autonome des coupures humides. Et c’était pourtant là un atout remarquable pour aller par des voies inattendues se placer siouxement en des lieux surprenants (sinon impossibles) pour intercepter, voir, détecter… Ceux de Chamborant diraient mieux que moi quelle part cette capacité amphibie avait dans leurs aptitudes à être farceur sur le théâtre européen.

    Il est en tout cas évident que plus l’intensité et donc la prévalence artillerie/bombardement dans les pertes est élevé plus les capacité du VBL étaient valables.

    A l’heure ou l’on peut doter tout engin d’un drone aérien avec optronique jour nuit IR/IL voir thermique il est bien étrange de tenir à conserver une cible plus molle dans les convois de nos missions de « police » a grande élongation.

    Ne vaudrait’il pas mieux avoir des drones en rab, une bouée gonflable pour le VBL revalo et le cantonner à ses missions propre plutôt qu’une version nouvelle (pour la mission d’un autre) alors que son poids supérieur laissera pourtant plus dodue que durcie?

    • tschok dit :

      « Ainsi, pour un amx30 reconnaître une lisière signifiait y envoyer une rafale de 7 coups de canon coaxial de 20mm pour voir quels mouvement cela créait ».

      Ouch! Heureusement qu’il n’y a pas eu de guerre. Je pense pas qu’on l’aurait gagnée celle-là. Non plus.

      Si je saisis bien la différence entre éclairer et reconnaitre, ça donne: éclairer, vous faites des conneries, mais essayez d’être discrets. Reconnaitre, faites-le donc savoir à tout le voisinage, avec votre 20 mm coaxial.

      En France, les Apaches portent des sabots, avec des grelots et une clochette au cou. Pour pas qu’on les loupe. Même sourd, aveugle et occupé à remplir votre déclaration d’impôts, la radio à fond.

      • dolgan dit :

        Tschok qui découvre les bases de la tactique militaire. C’est mignon. Demain, il découvrira que les armes sont dotées de chargeurs avec une quantité limitée de munitions.

        • tschok dit :

          Ah bon? Moi qui pensais qu’elles étaient directement reliées à l’usine de munition…

          Avec une rallonge, quoi.

          Chuis déçu.

          Mais le mieux, c’est de télécharger armes et munitions, comme dans Matrix. Un wifi et c’est bon.

      • Vinz dit :

        ex. du TTA 106 :
        Reconnaître – RECO : Action qui consiste à aller chercher le renseignement d’ordre tactique ou technique, sur le terrain ou sur l’ennemi, sur un point ou dans une zone donnée, en engageant éventuellement le combat.

        Eclairer – ECL : Rechercher du renseignement sans engager le combat pour contribuer à la sûreté rapprochée d’une force.

        Après la valeur de l’AMX30 dans un conflit haute-intensité, même dans les années 70-80, je ne parierai rien.

  8. Gandalf dit :

    Une version Hawkei (avec motorisation, etc… francaise pour l’AdT). C’est une plateforme qui offre un bon niveau de protection vs IED etc… et une plateforme polyvalente pour creer differentes configurations (reco, shorad etc…)
    Desole mais le Scarabe avec seulement 2 portes coulissantes, pas de coffre, sa remorque autonome etc.. c’est un gadget pour jeux video comme Halo
    Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple!

  9. CaptainàDoc dit :

    Pour être au dessus du VBL et en dessous de la Sagaie qui nous manque déjà, il nous faudrait des escadrons d’ Autos Mitrailleuses Lourdes et pour ça il y a le CRAB qui est Stanag 3 en protection anti-mines et à 3 engins par A400M on peut vite saturer une zone avec le feu des munitions télescopées de 25 mm. La chaîne de prod peut être mise en place rapidement et ça redonnerait du travail en France après la pandémie !

    • Fred dit :

      Doc pas trop à jour : le CRAB (maquette) est devenu Scarabée (prototype). Le 25 télescopé n’existe pas et serait fort long à développer. Noter toutefois qu’un 25 télescopé ne serait pas radicalement supérieur à un 25 traditionnel.

  10. vno dit :

    Nous ne serions pas en retard d’une guerre voir deux sur le concept ? Drones et hélicoptères légers semblent répondre parfaitement à la problématique de ses véhicules qui paraissent totalement inutiles et dangereux lorsqu’ils sont engagés ailleurs que dans des pays en paix.

  11. Lagaffe dit :

    On abandonne l’idée de remplacer rapidement les VBL pourtant totalement dépassés, au profit d’une coopération européenne qui va surement prendre du temps et aboutir à un projet dans 5 ans, au mieux. En attendant on gaspille notre argent dans une rénovation qui ne changera fondamentalement rien au problème de l’insuffisance de protection du VBL, ça va juste l’alourdir.
    Le manque de prévision, la décision de garder nos équipements jusqu’au bout ultime de leur obsolescence à coup de « rénovation » et un système de renouvellement de matériel et véhicules sclérosé et bureaucratique font que nous sommes constamment en retard de 10 à 15 ans sur nos adversaires potentiels.
    Proposer des concepts innovants comme le Scarabée aujourd’hui (ou le Hawkei il y a 10 ans!) sans jamais donner suite n’aide pas !

  12. Intox dit :

    J’ai du mal à croire qu’une énième coopération européenne ne puisse accoucher d’autre chose qu’un mouton à 5 pattes, très cher et qui ne satisfera personne au bout du compte. Et surtout croire qu’il arrivera plus vite qu’espéré, la c’est au delà de l’utopie !

  13. Matou dit :

    Il a l’air plutôt bien ce Hawkei, pourquoi vouloir faire un autre véhicule avec des dépenses importantes alors qu’on aura besoin de cet argent pour d’autres programmes que l’on risque de devoir porter plus lourdement que prévu étant donné leur impasse … A moins que l’on démontre qu’il n’est pas adapté. Des experts peuvent ils éclairer la question ?
    Si pas adapté de façon démontrée, peut-être travailler au niveau Europe sur des briques technologiques pourrait être intéressant malgré tout, et sur l’idée d’une plateforme modulaire que l’on pourrait configurer selon les besoins avec des économies d’échelles importantes. Par contre, cela risque de prendre un temps non compatible des besoins sur le terrain.

  14. Ulysse dit :

    Ul est parfaitement adapté à nos OPEX puisque conçu autour de deux exigences: la protection du personnel notamment contre les IED, l ‘ emploi en conditions désertiques et sous fêtes chaleurs. Peut être associé a un remorque spécialement conçue a cet effet. De plus existe en version cargo et en version conduite a gauche. A priori la seule adaptation concernerait l’armement, cad l’équipement avec un tourelleau de toit.

  15. Carin dit :

    Pour que le hawkei soit intéressant pour l’armée française, il faudrait d’une part que Thalès ouvre une chaîne en France, et que divers éléments (moteur, boîte, etc..) soient revus et adaptés avec du matos fabriqué chez nous… sinon imaginez une panne moteur ou boîte ou même pont, et les pièces viendront par bateau depuis l’Australie!!! Et ouvrir une chaîne de construction pour 1 000 véhicules, c’est vraiment short pour la rentabilité surtout si on y rajoute le prix du développement spécifique.
    Arquus propose son « scarabée » si cette entreprise supprime les portes coulissantes, ce produit est tout désigné pour remplacer avantageusement le VBL… mais ça n’est pas ce que veut notre gouvernement… lui ce qu’il veut c’est du pur européen… on peut comprendre la démarche, mais ça va être long à concrétiser, surtout si comme le veut notre président, tous les pays européens devront s’en équiper… et là, c’est pas gagné.. de plus ce véhicule risque fort de coûter une fortune, car chaque pays participants voudra sa propre chaîne de construction, et on voit ce que ça donne pour l’EF2000.

    • Carin dit :

      Et pour finir, si nos gouvernants prenaient leurs bâtons de pèlerins, pour faire le tour des capitales d’Europe avec la proposition d’une mutualisation de commandes… le
      « Scarabée » d’Arquus coûterait le prix d’un berline moyenne gamme! Et des usines Arquus, il y en a dans de nombreux pays d’Europe.

    • dolgan dit :

      pour le scarabée, ils ont enfin abandonné le délire ridicule des portes coulissantes.

      Par contre ergonomiquement, le choix des sièges en losange c’est pourri. le chef d’engin n’aura que très peu de visibilité. et l’espace à l’intérieur semble bien réduit toujours à cause de l’architecture qui fait que beaucoup d’espace n’est pas utilisable si on veut que le personnel puisse entrer et sortir du véhicule. et je suis même pas certain que la trappe permette de recharger le toureleau sans monter sur le toit.

      • tschok dit :

        Ils ont oublié de prévoir la rallonge?

        Pfff! Même moi je le sais.

    • tschok dit :

      Thales a racheté Steyr le constructeur autrichien du moteur du Hawkei, en 2019.

      Justement parce que Thales était engagé sur le marché du Hawkei en Australie, alors que Steyr était en faillite. Ils ont racheté le fournisseur pour pouvoir tenir le contrat, quoi. D’après ce que je comprends.

      https://www.australiandefence.com.au/business/thales-buys-insolvent-hawkei-engine-manufacturer

      https://globalrestructuringreview.com/french-multinational-thales-buys-insolvent-austrian-engine-maker

      Si vous considérez que le Hawkei est un blindé français, alors je crois que vous pouvez en faire autant en ce qui concerne son moteur. D’autant plus qu’en France, je vois personne pour en fournir un, là, tout de suite.

      Mais selon vrai_chasseur, qui répondait à Lagaffe sous un autre post consacré à ce même sujet, Steyr ne sort que 80 moteurs par mois:

      « @lagaffe
      On attend quoi ? qu’ils soient fabriqués.
      Par ex. le Hawkei.
      Il est produit en Australie. La chaîne sort 50 véhicules par mois depuis nov. 2020 et aura ce rythme jusqu’à fin 2022. L’Australie en a commandé 1100. A ce rythme de production, faites le calcul en quelle année on les aura si on les commande maintenant …
      Même en les faisant produire sous licence, ou en parlementant avec le gouvt australien pour avoir un Hawkei sur 2 (et s’ils acceptent), ça prendra au moins 4 à 5 ans et encore. En plus, Steyr, le motoriste autrichien, ne sort que 80 moteurs de Hawkei par mois. »

      C’est là:http://www.opex360.com/2021/01/24/barkhane-letat-major-des-armees-reflechit-sur-une-evolution-de-lusage-des-vehicules-blindes-legers/

      J’crois que c’est ce qu’on appelle un goulet d’étranglement, les gars.

      Ca veut dire que le Hawkei sur étagère, là, tout de suite, c’est comme aligner 400 char Leclerc: il y a un truc qui l’empêche et que les gens ont du mal à comprendre, mais pas sur un plan intellectuel parce que c’est pas dur à comprendre. Nan, sur un plan psychologique. C’a à voir avec l’arrière boutique des gens. Le placard à balais au fond du couloir où ils foutent le bordel.

      Eh ben quand on est obligé de répéter un truc plusieurs fois et que ça rentre toujours pas, et que le problème n’est pas intellectuel, c’est qu’il y a un blocage psychologique. Si.

      Oui, je sais,c’est affreux, la plupart d’entre vous refuse d’admettre que vous avez une psychologie: un système interne qui vous fait prendre des décisions sans vous demander votre avis. Je sais, c’est dérangeant. Ca fait flipper tout le monde au début, et après on s’habitue. C’est pas grave.

      Donc là, il y a une couille dans le pâté. C’est pas une histoire de capitaux puisque la boîte est française, et même son fournisseur de moteurs l’est devenu, un peu par accident sans doute. Mais c’est comme le vaccin, quoi: suffit pas d’appuyer sur le bouton pour que ça balance la purée immédiatement. Il y a un temps de lat… de réponse.

      En fait, la production industrielle d’un bien technique, c’est le contraire d’une éjaculation précoce.

      Je crois qu’il faut dire les choses comme ça si on veut se faire comprendre sur un blog militaire avec 99,999% de mecs dans le lectorat. Sinon, on va droit vers le blocage psy et les mecs comprennent toujours pas au bout de la 8ième explication de gravure.

  16. ULYSSE dit :

    @Carin. Pour votre information le Hawkeye est motorisé par Steyr, motoriste autrichien…

    • Carin dit :

      @ULYSSE
      Merci pour le renseignement… je pensais à tort que le 3,6 litres V6 était un produit local ou américain..

  17. Polymères dit :

    Faire un petit blindé n’est pas faire un aéronef. De la même façon qu’on ne vise pas ici un renouvellement dans 20 ans.
    Donc ceux qui ont des boutons dès que ça parle Europe en craignant voir en souhaitant des problèmes doivent se calmer.
    Est-ce que le franco-français amène toujours ce qu’il faut en terme de coûts ? De délais ? De qualité ? On sait que non, mais on aime croire toujours que ce n’est une réalité que lorsqu’on est en collaboration, c’est toujours la faute des autres!
    Mais que dire du développement de nos véhicules des FS? Du Leclerc ? Du PVP?
    Et que dire de ceux qui trouvaient scandaleux de prendre du Ford comme VT4 en militant pour un Dacia?
    On regarde du côté européen pour obtenir de l’argent pour un programme aucunement stratégique, ceux qui en font des tonnes pour tout, doivent se le mettre en tête.
    Un tel programme permettrait de placer nos entreprises dans le circuit et d’avoir un volume de commandes intéressant, d’avoir un véhicule européen de référence pour cette gamme, bref de lui offrir un futur que ce soit une production plus longue, un potentiel d’évolution non soumis à notre seul besoin. Car les besoins et exigences des uns, conduisent à des investissements qui vont déboucher sur des améliorations qui vont intéresser les autres.

    Ce n’est pas par ce qu’on se focalise depuis 2 ou 3 ans sur le Scarabée ou le Hawkeye que toute autre alternative devient un mauvais choix.
    L’urgence du remplacement n’est pas présente, n’en déplaise à ceux qui pensent que le VBL est la raison de nos morts, que si on le change, on n’aura plus aucune pertes. Non la raison de nos morts, c’est l’ennemi, pas nos décideurs, pas nos véhicules.
    Les successeur du VBL sera lui aussi un véhicule léger, dès lors qu’on comprend le besoin et non que par ignorance on croit que c’est par négligence ou par misérabilisme qu’on a des véhicules blindés légers dans nos armées, que vu qu’on a des VBCI on devrait le prendre en lieu et place du VBL. Les gens qui disent cela, ils ne savent pas les missions et les besoins pour les mener, confondant tout.

    N’oublions pas par ailleurs le programme VLTP-P segment bas qui doit accoucher de 2333 exemplaires d’un véhicule blindé léger moins spécifique

    • Carin dit :

      Je pense que vous dérivez… les gars parlent du hawkeï… pas du hawkeyé, qui est un peu gros pour de la reco, et qui de toute façon roule très mal dans le sable…
      Maintenant, vous parlez d’Europe.. quel serait le problème avec Thalès ou Arquus (Volvo) ? Elles ne sont pas assez européennes ces entreprises?
      On les trouvent pourtant dans pratiquement tous les pays d’Europe… non?