Un rapport de l’ONU confirme l’utilisation de systèmes d’armes létaux autonomes turcs en Libye

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

57 contributions

  1. norbert dit :

    Il n’y a pas de limites dans la capacité de tuer sur un théâtre de conflit, mais quand les terroristes tuent au Bataclan, les victimes sont des inconnus pour les rebelles.
    Et nous quand nous tirons un missile de croisière où une bombe sommes nous plus vertueux.
    Quelle est la comparaison entre ces minis drones et la bombe d’Hiroshima ?
    La guerre est hélas très injuste.

    • joe dit :

      Ce n’est pas du tout comparable.
      Pendant la seconde guerre mondiale, tous les pays ont usé de forces disproportionnées car les vecteurs n’étaient pas précis. En plus de campagne de terreur, par les nazis mais aussi les alliés. Des villes Allemandes entières bombardées de nuit au phosphore, etc.

      Le bataclan c’était exactement cela : tenter de créer un climat de terreur
      Un Scalp ou une bombe laser va taper une cible identifié en évitant au maximum les pertes collatérales.

      Il n’en reste pas moins que guerre est non seulement injuste mais inutilement cruelle puisque si l’égo démesuré de quelques un étaient maîtrisés, le monde serait plus pacifique… Démographie + égo = conquêtes et pillages, c’est vieux comme le monde.

      • norbert dit :

        @joe. Je vous suis sur la démographie qui est le principal défi du siècle , mais auquel personne pour le politiquement correct n’ose aborder et encore moins les écologistes qui ne prônent que la décroissance comme solution alors que le Nigéria sera en 2050 autant peuplé que toute l’UE réunie .

  2. Donald dit :

    @Mëhmët
    « … Il peut emporter trois charges militaires différentes [creuse, explosive/fragmentation et thermobarique]. … »

    Indigeste ces Loukoums …

    • Mëhmët Ëglùëglù dit :

      En Turquie avec les drones on n’a pas ces pudeurs de gazelles typiquement occidentales et en particulier françaises. Et on aime bien les grosses femmes qu’on bourre de loukoums pour les engraisser.

      • Big Cino dit :

        Le faux turc est de sortie. Tu es repéré le troll anti turc. ça en dit long sur ton niveau de frustration. A croire que les loukoums ton bourrés le Q.

        • Donald dit :

          @Big Cino
          Pas si vite. Il y a bien des agents-doubles … donc trolls doubles !!?
          En plus avec du 3ième degré … on ne sait jamais.

        • Mëhmët Ëglùëglù dit :

          On devine sur le fond de son commentaire les centres d’intérêt du vulgaire et grossier franchouillard Big Cino. En plus du point de vue de la forme, 6 fautes en 2 lignes j’ai rarement vu ça… Ça en dit long sur son niveau tout court.

      • twouan dit :

        C est pas un fond raciste ce commentaire.

        • Donald dit :

          Ou effectivement « pudeurs de gazelles » … ce n’est pas terrible.

  3. Prof de physique dit :

    Yémen : spectaculaire et meurtrière attaque de drone contre l’armée loyaliste
    https://www.youtube.com/watch?v=IgSkbzkBPj4

    Une vraie saloperie.
    On peut parfaitement imaginer, et certains on déjà émis cette idée, un essaim de drones léger, chacun avec une charge suffisante pour tuer un Homme et largués par centaines ou milliers sur une ville.
    Il faux vraiment trouver une parade.
    Retour aux câbles et filets portés par des ballons captifs ?
    pièces de DCA dédiées à ces cibles petites et aux trajectoires complexes ?

  4. Pierre de Bodman dit :

    Un tel système n’a rien d’autonome : il est simplement totalement automatique. De tels articles ne peuvent qu’entretenir la confusion sur les SALA, qui font l’objet d’un débat tout à fait biaisé. Je vous invite à lire le document du CICDE sur l’emploi de l’IA et des systèmes automatisés qui cadre parfaitement le sujet !

    • ji_louis dit :

      si vous mettiez un lien vers un tel document, votre commentaire serait encore plus utile.

    • NulH dit :

      Excellente suggestion !!!
      Déjà, l’IA pour toto et sa toto, loin d’une évidence… moins encore au croisement… alors en bande organiser ou essaim en 3 D, bonjour l’auto-éco-organisation à la Wiener et autre cybertruc… !!!
      Sinon, sujet passionnant, pour étude aux limites…
      Ah, au fait, ces cyber drones, si drôles, font-ils cuicui ???
      Non, c’est cuit alors !!!

  5. Albatros24 dit :

    Les turcs ont pris de l’avance, comme les russes..
    Va falloir vérifier qu on ait bien des systèmes de brouillage opérationnels

  6. Félix GARCIA dit :

    Article passionnant. Merci.

  7. AS dit :

    « La France refuse de confier la décision de vie ou de mort à une machine qui agirait de façon pleinement autonome et échapperait à tout contrôle humain »

    Ça me rappelle le débat il y a 15-20 ans sur les drones où certains en France se sont émus qu’un engin piloté à distance puisse délivrer des armes létales. Non parce que c’est vrai que détruire ou tuer avec un missile tiré d’un Rafale piloté c’était mieux au sens blabla droit-de-lhommiste que par un drone. D’ailleurs les djihadistes qui ce sont pris ces machins sur la tronche remercient chaleureusement les bobos bien pensants de se soucier de quelle manière ils ont été pulvérisés. Résultat à cause de ces polémiques inutiles dont la France à le secret, on a raté le train des drones de première voir bientôt deuxième génération pour laisser le champ libre aux US, Israel, Turquie et Chine notamment. Hélas quand je vois encore ce genre de déclaration de la ministre je m’aperçois qu’on a rien appris du passé, comme d’habitude.

    • twouan dit :

      Si déjà on détruisait des véhicules automatiquement ça serait pas mal.

  8. lxm dit :

    Le système de reconnaissance facial laisse songeur, en cas de conflit majeur, on peut penser que des drones seraient utilisés pour éliminer des personnages clés politiques, militaires ou industriels, ou simplement provoquer chaos et désorganisation, peut-être déployés dès les premières heures par des commandos dans les pays visés, avant toute attaque militaire. Les sud-coréens ont pendant longtemps eu peur des infiltration nord-coréennes qui avaient de tels objectifs. Nous n’avons pour l’instant vraiment subi des attaques coordonnées qu’avec Al Qaida et Daech.
    La 1ere fois que j’ai vu un mini-drone c’était au cinéma, dans le film Dune de 1984 quand un drone-seringue tente de rentrer dans la chambre et tuer un personnage clé dans son sommeil.

    • vno dit :

      « Nous n’avons pour l’instant vraiment subi des attaques coordonnées qu’avec Al Qaida et Daech ».
      Ces attaques n’avaient rien de coordonnée, le croire c’est s’exposer à bien des déconvenues par manque de radicalité dans la réponse, le jour ou elles seront coordonnées. Les collabos qui cautionnent ses sous-m*rdes sont déjà dans nos institutions !

  9. MAS 36 dit :

    vive le progrès et le 21° siècle, ça promet.

  10. Jacques999 dit :

    Le terrorisme a de beaux jours devant lui avec cette technologie. La mise en oeuvre ne semble pas avoir besoin de technologie très avancée, ni d’un coût de mise en oeuvre important (en me basant sur qui le déploie dans l’article). Par contre le coût d’autodéfense doit être proportiennellemnt important je pense.

  11. Matou dit :

    Lorsqu’il y a des avancées technologiques majeures pouvant entrainer une rupture dans l’usage de la violence, il me semble que les modalités d’usage et l’éthique associée sont totalement dépendantes du terreau culturel et des valeurs morales d’un groupe humain et de ses dirigeants aptent à user de ces technologies. C’est un peu comme enfoncer une porte ouverte mais le rappeler permet peut-être de mesurer les risques représentés par tel ou tel acteur. C’est l’honneur de la France que de tenter de rester fidèle à un certain nombre de valeurs mais il n’en reste pas moins que pour y rester fidèle, elle doit trouver la parade face à des acteurs qui eux n’ont que faire de ce type de considération. Il en va de sa survie et de celle de sa population en cas de conflit. Cette débauche de technologies automatisées est effrayante et sans aucun doute d’une efficacité redoutable. Le foisonnement que les drones autorisent amplifie le danger (c’est la progression de son ancêtre, la flèche). Ramené à notre époque, rappelons nous d’Azincourt et ne faisons pas la même erreur.

  12. ron7 dit :

    Un drone, au départ, c’était pour surveiller !
    Après, on arme les drones…
    Il est bien évident, que si on avait des drones de taille inférieure, on allait faire quelque chose pour les rendre offensifs !
    C’est fait, et finalement on s’en doutait un peu !
    Epée contre armure hier, puis obus-flèche contre les chars aujourd’hui !

    Désormais, reste à savoir quand les principales nations telles que la France, et le Royaume-Uni vont le faire !
    Les USA ne disent rien, mais on sait bien que s’ils sont un peu en retard, les derniers conflits dans le monde sont étudiés et très largement commentés ! Il y a forcément un team qui étudie la question !
    Ne rêvons pas, tout le monde va y aller !
    La Chine sera là aussi !
    Bref… Les Stukas et leur attaque en piqué avec les sirènes, c’était hier, lors de la seconde guerre mondiale !
    Demain, ce sera différent, il faudra revoir/compléter les systèmes d’arme pour que les troupes au sol ne soient pas trop exposées !
    Un challenge, face à de petits ULM… armés !

  13. Auguste dit :

    Tout çà c’est du passé,Haftar autorise les bateaux turcs à Benghazi.
    Et l’Arabie Saoudite qui a envoyé ses F16 en Grèce,pour les soutenir contre la Turquie,vient de commander des drones TB-2 aux Turcs.Même Erdogan n’y comprend plus rien.

  14. Prof de physique dit :

    Un bout de réponse ?
    Faut-il réquisitionner les plombiers de France et de Navarre ?
    https://www.youtube.com/watch?v=mi3Ed-paCE4

    • garance dit :

      Amusant et vraiment pro. Bon, un affut quadruple de 12,7 devrait aussi faire l’affaire non? Comme à l’époque de la section AA ( 4x40mm, 2 Half-track affut quadruple)

  15. Lothringer dit :

    Cela semble parfaitement correspondre à mon commentaire posté dans l’article sur la transformation de leur porte-aéronef : la Turquie pousse très fort sur les drones et lorgne sur l’IA.

    Maintenant j’ajouterais : les guerres de Syrie, du Haut-Karabagh et de Libye constituent des terrains d’expérimentation (quitte à subir éventuellement la difficulté, ce qui permet justement de progresser) loin de la mère-patrie (sauf Syrie), donc sans réel danger, pour acquérir de l’expérience. C’est ce que les Allemands ont fait avec la guerre d’Espagne en 1936 avec leur aviation.
    Si on fait le comparatif avec l’Allemagne de 1936, la Turquie prépare des choses de plus grande ampleur pour le futur et pour cela elle cherche à identifier ses point faibles et ses limites en se confrontant réellement à des adversaires (pas trop forts quand-même). Cela me semble évident, sinon elle se contenterait d’essais secrets sur son territoire.

  16. vachefolle dit :

    Heu…. je n’ai jamais compris la moindre nuance philosophique entre ces nouveaux objets et les anciens.
    C’est quoi une mine ? Un machin qui tue sans opérateur sans identification de la cible.
    Alors on interdit les mines ?
    Durant les bombardements de la 2ieme guerre ou du vietnam, on faisait le tri au sol avant ???

    Le véritable pb technique de ces systemes c’est le bruit des moteurs electriques et l’autonomie. Quand ces deux pbs seront réglés ca deviendra des terreurs.

    On trouvera sur internet le manuel du done a imprimer chez soi, avec le soft qui ira avec.

    • twouan dit :

      C’est interdit les mines.

    • Félix GARCIA dit :

      « On trouvera sur internet le manuel du done a imprimer chez soi, avec le soft qui ira avec. »
      J’ai beau ne pas aimer notre société de surveillance et de l’anticipation, force est constater qu’il est bon que nos services de renseignements et de sécurité soient les maitres de ces espaces, ou si cela n’est pas le cas, qu’ils le deviennent.

    • Yallingup dit :

      Les mines antipersonnel sont interdites par 133 pays depuis 1999.

  17. Thierry dit :

    Haftar c’est loin d’être un touriste ou un amateur, il est armé par les russes avec du matériel lourd mais dépassé… d’ou la reprise de contrôle des forces pro-Turc avec un armement léger mais ultramoderne. u

    Une bonne claque également à ceux qui pensent que les chasseurs d’ancienne génération pouvaient encore jouer un rôle majeur dans un conflit moderne par des armées bien équipés; Le drone tactique prouve sa supériorité et sa souplesse d’emploi pour l’attaque au sol.

    • ji_louis dit :

      Un petit drone est inaudible à quelques centaines de mètres, et encore moins si la cible a elle-même un moteur tournant (comme les stations anti-aériennes ciblées par les drones turcs).

    • Patrickov dit :

      Thierry Haftar a des armes qui proviennent de l’Arabie séoudite, des EAU, de l’Egypte et de la France, oui les armes abandonnées ou trouvées sont bien de ces pays.
      Note :
      L’embarras de Paris après la découverte de missiles sur une base d’Haftar en Libye

      • Thierry dit :

        d’accord pour la diversité mais il faut quand même reconnaître que l’armement russe se révèle extrêmement décevant pour leurs utilisateurs, après l’affaire des missiles Iskander arménien atteint d’Alzeimer qui oublient d’atteindre leur objectif, voilà qu’en Libye c’est la même conclusion.

        • Patrickov dit :

          Des missiles Iskander arménien qui n’ont plus d’entretiens, ce genre de système demande une maintenance et un suivi régulier, c’est pareil pour tous les autres pays. Posez donc la question aux arméniens de quand date le dernier test et maintenance des Iskander. Vous ne pouvez pas les laisser dans un hangar et attendre.

    • Patrickov dit :

      Libye : la France embarrassée par son soutien au maréchal Haftar.

      https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/04/08/libye-paris-embarrasse-par-son-soutien-au-marechal-haftar_5447323_3212.html

      Missiles de l’armée française en Libye : Tripoli veut des explications « urgentes » de Paris
      https://www.france24.com/fr/20190712-libye-france-missiles-armee-francaise-tripoli-exige-explications-haftar

  18. Patrickov dit :

    Marker parcours largement les 40 kilomètres et l’Uran a été déjà fait ses preuves en Syrie, la Russie remplacera ses soldats sur le terrain en zone dangereuse, concernant les turcs ils ont déjà une longueur d’avance dans les drones aériens et surement bien plus sur ceux qu’ils développent dans les laboratoires, le Kargu et autres sur le terrain sont des projets il y a 3 à 5 ans.

  19. werf dit :

    Beaucoup disent que la France a de très bons ingénieurs mais je constate un retard préoccupant de notre pays dans le domaine des drones armés quelle que soit leur taille. Les aspects moraux ou d’éthique ne sont pas de mise dans une guerre. D’ailleurs les mines, les frappes au napalm, les projectiles fractionnés, les frappes aériennes de masse ou chimiques n’ont jamais posé de problèmes sauf aux bien pensants du pays des droits de l’homme, pays qui n’a pas hésité à les utiliser depuis 1914…

  20. ULYSSE dit :

    Après les drones tueurs, ce sera le tour des drones tueurs de drones. Au lieu de faire du suivisme avec un temps de retard dans des domaines déjà occupés par d’autres, ne devrions nous pas être les premiers a nous lancer dans ce nouveau concept.

  21. m dit :

    Comme disait quelqu’un de célèbre, je ne sais pas avec quoi on fera la troisième guerre mondiale, mais on fera la suivante avec des bâtons et des cailloux.

    Le problème de toutes ces technologies, et l’Histoire a montré de nombreux exemples, c’est qu’elles ne sont décisives que lors du premier choc de combat. Une guerre se finit toujours au corps à corps car il faut bien pouvoir gérer le terrain et la population conquis ou soumis. Les USA n’ont plus jamais voulu le faire depuis le VietNam et n’ont donc plus jamais gagné de guerre stricto sensu. Écraser une armée oui, comme en Irak, en Lybie ou en Syrie. Mais ce n’est pas gagner une guerre.

    • ULYSSE dit :

      Très juste. Au final c est l infanterie qui occupe le terrain et la résilience de la population qui font la différence

  22. Jack2 dit :

    Hitler avait une idéologie : l’allemand au dessus de tous, des armes nouvelles (blitz krieg) et la volonté de dominer le monde. Il me semble qu’Erdogan a l’Islam intégriste, les drones et la volonté de dominer tout ce qu’il y a autour de lui (il serait vain d’aller plus loin à cause de la bombe atomique de certaines nations dont la France).
    Il a subi une claque face à la Russie où dans le conflit du Haut-Karabagh il a fait une partie du boulot et a reçu un « circulez vous n’êtes pas le bienvenu » de la part de Poutine qui l’a exclu.
    Comment faire pour s’assurer que son peuple puisse voter aux prochaines élections en toute liberté ? Est ce mission impossible ?

  23. Gégétto dit :

    Le commentaire de Mme Parly est des plus inquiétant…Nous ne comprendrons jamais.
    Les drones( aériens) armés…On a manqué l’occasion, parce qu ‘au plus au niveau de l armée :Pas question!
    On en perçoit le résultat.
    C est reparti pour les munitions rodeuses et autres systèmes.
    Suggestion personnelle: Pourquoi ne pas équiper nos soldats d arcs?
    Attention surtout pas d arbalète hein!

  24. oryzons dit :

    Nous n’armerons pas les soldats qui doivent se battre à mains nues pour être dignes.
    Nous n’utiliserons pas d’armes à distance qui sont indignes.
    Nous n’armerons pas les navires car les océans doivent rester un espace libre.
    Nous n’utiliserons pas d’armes à feu qui sont indignes.
    Nous n’utiliserons pas les avions pour la guerre c’est indigne.
    Bon on les utilisera mais on ne les armera pas.
    Nous n’utiliserons pas les drones c’est indigne.
    Bon on les utilisera mais on ne les armera pas.

    A suivre :
    Nous n’armerons pas l’Espace => en voie de déniaisement.
    Nous n’utiliserons de vecteurs autonomes pour faire la guerre : on peut encore se permettre une dizaine d’années de niaiseries je pense, guerre plus.

    La guerre, c’est sale, ça tue. Que tu sois tué par une machine ou un homme qui te regardes dans le blanc des yeux, je ne suis pas certain de savoir ce qui est éthiquement préférable, mais à l’arrivée le résultat est le même.
    Et surtout quand tu fais la guerre, il vaut vraiment mieux gagner et ensuite avoir des pères (mères) la morale t’expliquer que c’était pas super top glorieux comme façon de faire, que te faire défoncer en étant éthiquement meilleur.

    Donc à l’arrivée la seule question qui prévaudra, comme toujours, c’est l’efficacité. Rien d’autre.

  25. Edgar dit :

    « … desserrer l’étau autour de Tripoli au moyen de canons automoteurs de 155 mm Firtina T155 et de lance-roquettes multiples T-122 Sakarya… » Là, on ne parle plus de petits drones, on parle de systèmes d’artillerie lourds, capables de frapper à 40 km, avec des salves allant jusqu’à 40 roquettes de 122mm. On sait que les guerres du désert sont avant tout des combats d’artillerie. Les drones turcs ont surtout joué le rôle des Aviatik, Albatros et RE 8 de la Première Guerre mondiale: faire de l’observation d’artillerie. Dans un combat d’artillerie, celui qui dispose de la meilleure vue sur le dispositif de l’adversaire (d’une montagne, un clocher, un aéronef d’observation, …) est celui qui a l’avantage. Drones efficaces + artillerie puissante, voila le duo gagnant. On ajoutera à cela une DCA de courte et moyenne portée substantielle, des moyens de guerre électronique et un sens certain du camouflage. T-155 (canon automoteur blindé) https://fr.wikipedia.org/wiki/T-155_F%C4%B1rt%C4%B1na T-122 (lance-roquette multitube) https://fr.wikipedia.org/wiki/T-122_Sakarya

  26. HMX dit :

    Le principe d’armements autonomes létaux n’est pas complètement nouveau, mais « l’expérimentation » turque montre qu’il faut s’attendre à rencontrer très prochainement ce genre d’armes sur nos futurs terrains d’engagement.

    Nous devons d’urgence travailler sur les points suivants :
    1/ Savoir contrer ce genre d’attaque. depuis la guerre du Haut Karabakh, les états majors du monde entier y travaillent, nous y compris. On tâtonne, les industriels proposent plusieurs pistes (canons, lasers, brouilleurs, drones anti-drones…)… c’est très bien, mais reste à passer très rapidement en phase acquisition. pour que nos forces puissent disposer à très court terme d’un ou plusieurs systèmes différents, même imparfaits. Nous n’avons pas le temps de peaufiner pour concevoir puis produire LE système parfait qui arrivera dans 10 ans.
    2/ Concevoir nos propres drones autonomes armés. Ces drones devront pouvoir agir seuls, comme des munitions rôdeuses (même principe que le drone turc objet de l’article), en étant optionnellement pilotables. Parallèlement, il va nous falloir concevoir des drones armés, agissant cette fois en essaim. Eux aussi devront être optionnellement pilotables, mais aussi capables d’agir en autonomie si on leur en donne l’ordre.

    Le point 2/ est évidemment celui qui va nous poser le plus de problèmes éthiques/ philosophiques / moraux / politiques… quand on voit le psychodrame lié à l’acquisition de drones en général et de Predator en particulier (pourtant non armés initialement !) puis de leur armement ultérieur, on se dit qu’on a déjà une guerre de retard. Et ce ne sont pas les déclarations de la ministre sur « Terminator défilant le 14 juillet » qui permettent d’être optimistes sur un futur programme de drones armés autonomes. En attendant, pendant que nous discutons autour de nos belles valeurs morales, d’autres ayant moins de pudeurs ont développé des engins armés autonomes. Et nous allons prochainement affronter de tels engins sur le champs de bataille. Reste à savoir si nous le ferons sur un pied d’égalité, ou si nous devrons nous battre avec une main attachée dans le dos, parce que des politiciens auront décidé que les drones armés autonome, c’est mal…

    • Carin dit :

      @HMX
      Il me semble que Mme Parly parle de « terminator » qui est un drone humanoïde entièrement autonome, et de ce fait prends en toute autonomie la décision du feu… voilà ce que notre ministre dit ne pas vouloir… et je pense qu’elle a raison.
      Exemple: imaginez que pour aller aux champs, vous deviez prendre votre voiture (4×4) toy (comme souvent au bled), que vous fassiez monter dans la benne arrière vous 3/5 gosses avec pelles, râteaux, et autres pioches… à votre avis que verrait un drone piloté par une IA forcément au rabais (sinon trop cher)? Je vais vous le dire… vous venez de mourir avec vos enfants!
      Donc non terminator n’a pas sa place tel quel… par contre, et pour reprendre le même exemple, on a pu constater que le terminator était capable d’apprendre, de changer le contenus de son processeur, au contact d’un humain… ce qui veut dire que la ministre ne dit pas qu’il ne faut pas créer ce genre d’engin, elle dit qu’il faut qu’un homme ait le pouvoir du feu… en d’autres termes, l’IA pilote en toute autonomie, repère votre bagnole, ouvre un canal avec un opérateur, et demande images à l’appui l’autorisation du feu… et l’homme verra au travers des images transmises que vous êtes un paysan qui se rends aux champs avec des jeunes assis à l’arrière, qui tiennent dans leurs mains du matos d’agriculteur et non des armes…