Dissuasion : Premier tir réussi pour le missile ASMP-A « rénové »

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

57 contributions

  1. E-Faystos dit :

    Ça marche mieux …
    Merci beaucoup

  2. Fralipolipi dit :

    Quand je vois la photo de ce Rafale armé de 6 Mica (2 IR + 4 EM), en plus de l’ASMP-A,
    je me demande si désormais, avec l’arrivée du standard F3R et du Meteor, il n’est pas prévu que la config « FAS » évolue vers une dotation missile AA de : 2 Mica IR + 2 Mica EM + 2 Meteor ?

    • LEONARD dit :

      @Fralipoli
      Vu le profil de la mission, la config FAS, c’est d’abord l’ASMP-A et un max de discrétion pour la pénétration.
      Les Mica ne servent qu’en auto-défense.
      Après, qu’en précurseurs, d’autres Rafale « nettoient » le ciel à 100 km à la ronde, c’est très envisagé.
      Donc, plutôt la config photo et à part, une (des) autre avec 4/6 METEOR.

      • Jupiter dit :

        Bonjour,
        Pour compléter cette réponse, ajoutons que les raids sont composés de Rafale avec l’armes et d’autres chasseurs d’escortes équipés pour le combat aérien uniquement.
        Chacun sa mission donc

  3. Tournicoti dit :

    54 missiles en dotation, même avec seulement 50% en situation opérationnelle, me semble un chiffre élevé. Qu’en est il de la doctrine d’utilisation? N’est elle pas une arme pré stratégique? Utilisation, meme sur le territoire national, n’est-elle pas l’ultime avertissement, avant l’utilisation des vecteurs Marine? Dans ce cas, une demi douzaine, répartis sur le territoires (et PA?) ne serait-elle suffisante?
    Merci de m’apporter vos éclaircissement.

    • Paddybus dit :

      Cela teint peut-être compte du facteur de chance d’arriver au but … donc des risques d’interception, de l’avion, du missile, du risque de ne pouvoir partir, pour raison de bombardement anticipé ciblé, ou même de panne, de sabotage… etc…

      • Tournicoti dit :

        Lorsque l’on regarde les moyens déployés lors d’un exercice Poker, je doute fortement que l’AA soit capable de le multiplier en instantané (à mon regret) et de le renouveler …
        Combien de BA sont-elles capable de stocker et maintenir ce genre de munition? Je doute fort que ces armes soient disséminées sur le territoire national. Idem pour les avions porteurs (rafale B)

        • Fred dit :

          @ Tournicoti

          On (quidam) ne sait évidemment pas tout sur les dispositions ou possibilités offertes.
          Il semble que :
          – des avions sont en alerte permanente prêts à décoller
          – en cas de crise, ils puissent se répartir sur le territoire, voir rester en vol dans les situations les plus graves

    • oryzons dit :

      ????
      6 missiles sur le territoire ?
      Sinon 0 c’est pas encore mieux ?

      • Tournicoti dit :

        Ce qu’il y a bien avec l’exagération, c’est le poids de l’argumentaire.
        Merci de lire mes autres commentaires et d’apporter de l’éclairage et non d’utiliser une bien vilaine méthode de réthorique qui consiste à ridiculiser au lieu d’argumenter.

        • oryzons dit :

          Alors peut-être que je n’ai pas été clair : 6 missiles c’est ridicule.
          Le proposer sérieusement est ridicule.
          Voilà j’aimerai pouvoir le dire d’une manière plus diplomatique, mais losque l’on sort des arguments ridicules, et bien c’est ridicule.

          Quant à ma proposition de passer de 6 à 0 non ce n’est pas ridicule, c’est au contraire très raisonnable, parce que réellement si c’est pour n’en avoir que 6 autant ne pas du tout faire tout le développement, les essais, la mise en place industrielle, opérationnelle, pour 6 missiles en stocks !
          Autant utiliser tout ce budget pour faire autre chose, tient du côté des drones il y a pleins à faire.

          Etes-vous éclairés ?

          • Tournicoti dit :

            Nettement moins que les réponses à d’autre de mes « post » sur ce sujet: Vous n’exprimez que votre point de vue (que je respecte), sans apporter d’information. D’autre nous ont donnés chiffres, liens, scénarios… De quoi réfléchir et de se faire une meilleure idée des doctrines d’emplois des cette arme.
            Je ne comprends toujours pas d’où sort ce chiffre de six, d’autant, qu’à la lecture d’autres réponses, il est effectivement probable qu’une très forte proportion de missiles soient opérationnels et utilisables.

    • Obelix38 dit :

      Avec la généralisation des bulles de protection anti-aérienne, la crédibilité de la dissuasion nucléaire doit probablement devoir recourir à la multiplication des vecteurs pour assurer la réussite d’une seule mission . . . d’où le nombre . . .

    • Fred dit :

      @ Tournicoti

      Pas seulement pré-stratégique (pour autant qu’on puisse la qualifier ainsi), mais une arme tout à fait stratégique, qui doit pouvoir pallier une rupture technologique toujours possible, incapacitant les SNLE.

    • Aymard de Ledonner dit :

      La charge militaire du missile reste beaucoup plus faible que celle d’une tête de M51 donc une poignée de missiles n’aurait pas réellement d’effet dissuasif à mon avis.

      • Fred dit :

        @ Aymard de Ledonner

        Il semblerait que cela soit le contraire pour la puissance des têtes elles-mêmes : 100 kt pour la TNO et 300 kt pour la TNA.
        54 villes en moins, cela me paraît assez dissuasif, pas autant qu’une bordée plus ample de SNLE, mais bon …

      • Nenel dit :

        Perdu, la TNO du M51 ne faisant qu’une 100 aine de kt est bien plus faible qu’une TNA de l »ASMP-A donnée pour 300kt.

      • lucnets dit :

        La doctrine d’emploi de ce missile ou des armes tactique US c’est l’ultime avertissement avant les frappes (contre des villes) depuis les SNLE.
        Mettons qu’un pays nous attaque ou attaque un de nos alliés et qu’il commence a l’emporter avec ses armes conventionnels, la France pourra après des avertissements de rigueur enverra des rafales avec un ou des asmp et fera péter un QG ou les troupes d’invasion et pour cela pas besoins d’armes très (trop) puissantes.
        Les SNLE et les M51 c’est un peu le game over d’une guerre… l’asmp nous donne de la souplesse dans la dissuasion.

      • Royal Marine dit :

        Je pense qu’un ASMP sur la tête d’Erdogland aurait, contrairement à vous, un certain effet d’avertissement, et pourrait même le ramener à la raison… Le mieux serrait d’essayer pour voir qui a raison, non?

    • Patatra dit :

      Multiplier les vecteurs et les départs de vecteurs, multiplier les possibilités de raid de nucléaires et aussi faire un peu de redondance ^^
      Seulement 6 c’est pas beaucoup et ça limite les possibilités

      • Tournicoti dit :

        Je comprends qu’un vecteur s’articule autours de de 2 (ou 4 avions), de ravitailleurs et de missiles.
        L’AA est-elle capable de déployer (en simultané) plusieurs de ces vecteurs? Car si je ne trompe pas, seuls les version B sont capables de tirer ces missiles!
        Vous suggérez un raid nucléaire, je comprends qu’il s’agit donc une action offensive. L’utilisation de l’ASMP relève t elle de ce type de mission? J’avais compris de l’utilisation de ce type d’arme relevait de l’ultime avertissement, avant la FIN.

      • Tournicoti dit :

        Je n’ai jamais proposé le chiffre de six, mais je m’interrogeais sur celui de 54. 48 possibilités s’offrent entre les deux.
        Merci de lire mes différentes réponses et mes quelques interrogations.
        Au plaisir de vous lire

    • EBM dit :

      Chiffre total comprenant toutes les forces et sans doute destiné à ce qu’il y ait plusieurs salves : si on tire une première salve de douze on peut remettre le couvert.

      Le discours sur le pré stratégique c’est de la propagande recuite de la guerre froide. Cette arme est probablement destinée à menacer les pays n’ayant pas d’armes nucléaires a portée du territoire contre qui une simple frappe de ce type est utile car par de riposte nucléaire possible. Contre une puissance nucléaire ayant des armes stratégique on tirerait directe au stratégique.

      Il n’est pas prévu de vitrifier une partie du pays en revanche avec os propres armes.

      • Tournicoti dit :

        Je pense que parler de salves d’ASMP relève de la chimère. Une fois l’arme atomique utilisée, vous franchissez un non-retour. Aucun scénario ne pourra tenir…. L’AA ne possède pas tant que çà de vecteurs. Nous n’avons pas beaucoup de capacité de résilience!
        La doctrine française est très claire concernant la non utilisation de l’arme nucléaire envers une nation n’en possédant pas. Vous utilisez d’ailleurs le conditionnel!

      • LEONARD dit :

        La doctrine française a été rappelée par E.Macron et comprend la « frappe d’avertissement », à priori par ASMP-A.
        « Enfin, le discours sur la frappe d’avertissement aux fins de « rétablir la dissuasion » précise sa nature « unique et non renouvelable » ».
        https://www.frstrategie.org/publications/notes/france-dissuasion-nucleaire-discours-ecole-guerre-president-macron-2020
        Des détails intéressants sur les exercices nucléaires tactiques européens:
        https://www.frstrategie.org/programmes/observatoire-de-la-dissuasion/discours-ecole-guerre-quelle-integration-partenaires-europeens-dissuasion-francaise-2020
        Celà explique aussi pourquoi l’ASMP-A est considéré comme  » européable », alors que le M51 restera purement français.

        • EBM dit :

          L’ avertissement de ce type face à un pays ayant des armes nucléaires stratégique c’est ce que j’appelle de la propagande recuite de la guerre froide.

          Et l’europe là dessus…

      • Fred dit :

        @ EBM

        La doctrine française s’interdit une frappe contre un pays non nucléaire.

        Il serait pour le moins suicidaire de déclencher un feu stratégique direct (la doctrine là aussi est claire), d’où des frappes d’avertissement : IEM, territoire vierge, force armée, une ville (par ordre de violence).
        À moins d’une frappe massive adverse directe, mais l’adversaire n’est pas suicidaire non plus … Sinon : ravi de t’avoir connu et d’avoir pu échanger avec toi.

        • EBM dit :

          @ Fred c’est ce la france prétend. Mais c’est aussi irréaliste pour moi que les doctrines de la guerre froide sur l’utilisation des armes nucléaires tactiques en centre europe.

          Je dis d’ailleurs que face à une puissance nucléaire on tirerait directement au stratégique car une frappe tactique entrainerait une risposte stratégique.

          Sinon : ravi de t’avoir écrit et d’avoir pu échanger avec vous.

    • vrai_chasseur dit :

      @tournicoti
      La composante aéroportée de la dissuasion c’est AA (FAS) + Marine (FANU) : L’ASMPA est délivré par les rafale B de l’AA/FAS et les Rafale Marine. Elle est « l’avertissement ultime » avant la frappe massive (SNLE).

      Au passage, on l’oublie parfois, un PA français (le CDG et son successeur) fait donc partie intégrante de la dissuasion nucléaire française: il délivre le feu nucléaire via ses Rafale M embarqués. Et que ce soit depuis la terre ou la mer, la capacité de frappe est mondiale avec les ravitailleurs (les C-135 et les MRTT sont rattachés aux FAS).

      Le nombre de TNA (54) est fait pour donner en permanence à l’exécutif une variété maximale d’options :
      frappes simples ou multiples, depuis la terre et/ou la mer.
      Vous pouvez simplifier le calcul en disant que le nombre de Rafale B des FAS (48) + une pontée de Rafale Marine (6) ça donne 48 + 6 = 54 …soit le nombre maximal théorique d’avions porteurs que l’on peut envoyer simultanément. En réalité et bien évidemment, le calcul du nombre de TNA intègre d’autres facteurs, comme la redondance forte et la résilience.

      • Tournicoti dit :

        Merci pour vos retours…
        J’y ajouterais à votre réponse la non permanence de la FANU

    • Nenel dit :

      @Tournicoti
      Déjà tous les ASMP-A sont opérationnels. Du moment qu’ils ne soient pas en phrase d’amélioration comme actuellement.
      L’utilisation est claire, pré stratégique, c’est l’ultime avertissement et en cas de non retour du belligérant c’est stratégique.
      Pas d’utilisation sur notre territoire.
      Il existe 3 bases de stockage vecteur + tête nucléaire, et les appareil dédiés peuvent être disséminés partout en France. Sachant qu’il y a au moins 40 Rafale susceptible d’emporter un ASMP-A. Le jour où le non retour se produit un raid massif direct sans autorisation de survol décolle, je ne pense pas que quelqu’un viendrait s’interposer. … Comme dirait certains, ça envoie du pâté.

  4. Coléo91 dit :

    Oui
    hier c’était
    rideau noir !

  5. philbeau dit :

    Effectivement , la nuit dernière , passage en très basse altitude au desssus de mon coin de Corrèze de deux jets , vers 00H45 ; probablement participant à l’exercice Poker . Il faisait un temps à ne pas mettre un Rafale dehors…
    La zone en voit souvent passer , de jour comme de nuit ; et plus récemment des PC21 avec leur livrée bien reconnaissable . On est surpris d’ailleurs par leur vélocité apparente .

    • Vroom dit :

      Le Poker s’est fait mardi soir. Ou alors quand vous dites nuit dernière, vous évoquez effectivement celle de mardi à mercredi. L’heure concorde avec la partie mission sur le massif central.

  6. Max dit :

    Erdogan va t-il s’époumoner contre ce missile « raciste  » français ? Lol.
    300 kilotonnes de diplomatie dont je soupçonne le « rénové » d’accueillir aussi la capacité IEM dédiée.
    De quoi éteindre les quelques velléités bellicistes d’autocrates électrisés par la haine.

  7. Prof de physique dit :

    Ceux qui sont obsolète sur un théâtre de haute intensité pourraient être utilisés en Afrique.
    Comme ça on ne gaspille pas et on entraîne nos aviateurs.

    • Desty dit :

      Pour le coup c’est vraiment des moyens très lourds, disproportionnés et couteux pour écraser des djihadistes en 4×4 Toyota et mobylettes.
      Qu’est-ce qui coute le plus cher ? Le missile qui se périme ou l’ogive à usage unique qu’il faut remplacer après chaque utilisation ?

    • Lucas dit :

      Euh… Une lacune sur l’ASMP ou c’est de « l’humour » ?

    • Patatra dit :

      Et en cas de perte… Ah bah zut alors.

    • Mat49 dit :

      Du nucléaire dans un autre type de guerre, à l’évidende! Et en Afrique en plus, bien sûre Dr. Folamour!

      • Prof de physique dit :

        Oups ! Mea culpa est.
        je n’avais pas noté que c’est un missile à tête nucléaire.
        Bien évidement ce genre de munition n’est absolument pas à utiliser dans le cadre de Barkhane.
        Faites comme si j’avais fait de l’humour…

        • Prof de physique dit :

          Ceci dit, en remplaçant la tête nucléaire par une tête classique sur les missiles obsolètes, on a toujours une occasion d’entrainer nos aviateurs.
          Mais c’est effectivement plus pour le toyota que pour la mobilette…

    • v_atekor dit :

      Guerre nucléaire contre mobylettes, c’est un minimum. Lorsqu’ils sortent les kalash, on balance les M51.

  8. Plusdepognon dit :

    4 fois par ar an, l’armée de l’air et de l’espace joue à Poker :
    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/forces-aeriennes-strategiques-comment-joue-t-on-poker-225627

    En matière de nucléaire, on peut voir qu’entre monde civil et militaire, il y a des passerelles :
    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/l-amiral-casabianca-part-chez-edf-231419

    • Yallingup dit :

      C’est vrai ! J’ai un pote qui était mécano sur Mirage IV P qui est parti chez EDF pour bosser dans une centrale nucléaire.

  9. Seb dit :

    Il n’y a pas d’IEM dédiée. Le concept est simple une explosion à haute altitude provoque une IEM. ..

  10. Thierry dit :

    le moyen le plsu facile pour tromper tout le dispositif adverse c’est d emettre une ogive nucléaire dans uen valise ou un cargo tout ce qu’il y a de plus banal, qui ira placer son engin à bon port pour tout exploser;

    C’est beaucoup plus lent que l’hypersonique mais totalement indétectable, et les armes miniature nucléaire existent déjà, de qui faire de sacrés trous dans le gruyère !

    • Jupiter dit :

      Bonjour,
      Complètement détectable puisque radioactif.
      Il y a des compteurs Geiger dans tous les aéroports et probablement tous les ports également.
      En plus d’être facile a détecter, c’est facile a pister puisque cette radioactivité laisse une trace dont la demie-vie peut parfois aller jusqu’à plusieurs semaines.

      • PK dit :

        Sans compter que la hauteur d’explosion est très largement sous-optimale… Pour profiter du plein effet d’une charge nucléaire, faut la faire péter d’autant plus haut qu’elle est puissante.