Le porte-avions HMS « Prince of Wales » pourrait rester immobilisé pendant six mois à cause… d’une inondation

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

112 contributions

  1. Yannus dit :

    Ca ou devoir rallonger le pont d’un porte-avions, n’est-il pas?

    • Paddybus dit :

      Savez vous précisément pourquoi les français on dû rallonger le pont de lancement latéral…???

      • ScopeWizard dit :

        @Paddybus

        De mémoire , c’ était par rapport à l’ embarquement des Grumman E-2 C Hawkeye de veille aérienne .

        Mais en réalité , je ne m’ en souviens plus avec précision , pour moi cela n’ a jamais relevé que de l’ anecdote mais il se peut qu’ elle ait néanmoins été assez coûteuse voire génératrice de retards ………..

        À n’ en pas douter , un autre intervenant sera beaucoup plus précis . 🙂

        • Paddybus dit :

          Je met ici ce que j’avais mis plus bas…. entendu de la bouche d’une personne trés proche de la marine…
          la fumeuse histoire de la rallonge de pont n’est pas due aux « idiots d’ingénieurs »…. mais au fait que la construction a traîné du fait des réductions de budget… temps pendant lequel la réglementation de radio-protection a changé, obligeant à équiper le navire d’une gangue de plomb tout autours du réacteurs…. cela avait alourdi le navire de 300 tonnes…. et avait fait perdre quelques noeuds en vitesse de pointe, rendant obligatoire la rallonge pour pouvoir lancer les « hawkeyes »…. les vrais responsables sont donc les élus socialos qui ont pourri les finances….!!!!
          Je n’ai évidemment pas pu vérifier, mais cela semble tenir la route…

  2. Michel dit :

    Il y a quelque chose de pourri au Royaume, les ennuis s’accumulent dans la Navy de sa gracieuse majesté…..
    Nous avons eu notre part avec l’incendie du Perle, mais au Royaume uni c’est sur différents batiments qu’ils ont des « ennuis  » graves, perte de compétence ? défaut de conception ? les questions sont à poser ?

    • dolgan dit :

      Budget non conforme aux ambitions.

    • NRJ dit :

      @Michel
      Je vous rappelle que le CDG a eu des problèmes d’hélices. Ca arrive les problèmes dans un bâtiment de la taille d’un porte-avion, et ça ne remet pas forcément en cause la marine dans son intégralité.

      • Michel dit :

        Le Pb du CdG a été detecté très tot, hélices non conforme pour vice de fabrication me semble t’il , de nouvelles hélices ont été fabriquées et le seul arret du CdG (en cale sèche) pour le remplacement de celle ci .
        Pour le cas présent est me semble t’il beaucoup plus grave car on parle de problèmes à répétition sur le HMS Queen Elizabeth et le HMS Prince of Wales qui sont des batiments identiques…..
        Depuis ce pb d’hélices le CdG me semble pas avoir des pbs majeurs à répétition…..

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Je vous rappelle que le CDG a eu des problèmes d’hélices. ]

        « Le problème c’est l’hélice , hélas ! »™©

        Pareil pour le cargo à propulsion nucléaire Russe  » Sevmorput  » qui a du rebrousser chemin et qui n’ a pas pu livrer les éléments de la station Vostok-II en Antarctique .
        Des plongeurs ont essayé d’équilibrer l’hélice en tentant de couper une pale sous l’eau et en pleine mer .

        • NRJ dit :

          @Besson
          « Le problème c’est l’hélice , hélas ! » C’est là qu’est l’os 😉

    • précision dit :

      Les problèmes de mise au point au lancement de nouvelles classes me semblent vieux comme le monde.
      Par contre, dans un autre registre, ils ont aussi eu des cas de drogue, etc.
      Y compris dans les sous marins. Je ne suis pas sûr qu’on aurait eu ce genre de souci il y a 40 ans. On en aurait sans doute eu d’autres, mais ceux là j’ai l’impression que ce n’était pas tellement le profil qu’on retrouverait dans ces armes autrefois. Je peux me tromper. Changement de société, peut être.

  3. Berger dit :

    Trop drole…

  4. Confiturespores dit :

    Une belle merde comme son sister-ship , défectueux , pas assez de budget pour l’armer et pas d’avions a lui mettre dessus . Bravo les Anglais , l’exemple a ne pas suivre

    • NRJ dit :

      Mais si. Il y en a pleins ici qui veulent se lancer dans un SCAF en solo et dans un SCAF light également en solo. Et puis 2 ou 3 GAN pour certains. Et encore 1 million de soldats professionnels pour d’autres.

    • Alain CONTE dit :

      Oui. Et à méditer pour tous ceux ici qui réclament à cors et à cri un second porte-avions.
      On peine déjà à réunir une quinzaine de Rafales (et le personnel) pour embarquer sur le CDG,
      comment pourrions nous trouver les moyens pour construire, armer en personnel un deuxième navire
      et avec quel groupe aérien ?

  5. b21raider dit :

    Le charles de gaulle avait bien eu des problèmes avec ses hélices ….., lors de la mise à la mer il est normal de trouver des problèmes et de les rectifier… rien d’exceptionnel donc

    • ULYSSE dit :

      Les anciennes hélices du CDG ont remplacées fin mai 2008 par deux hélices Rolls-Royce Naval Marine de 20 tonnes et 6 mètres de diamètre, fabriquées aux États-Unis.
      Tiens , au fait qui fabriquera les hélices de notre futur PAN?
      Il semberait que nous ayons perdu le savoir faire nécessaire ?

    • M dit :

      Rien d’exceptionnel sur un premier de série. Retrouver exactement les mêmes problèmes sur un deuxième de série …

    • twouan dit :

      Effectivement, je connais pas un navire qui n a jamais eu une avarie. Ici comme ailleurs.

  6. Patrickov dit :

    Avant l’arrivée du net seuls une petite partie d’illuminés étaient au courant de tous ces incidents techniques, aujourd’hui on constate que la qualité du matériel militaire de l’oxydent n’était que de la poudre de perlimpinpin en faisant passé le matériel russe ou chinois pour de la camelote.

    • dolgan dit :

      Vous voulez vraiment qu’on parle du porte avion russe ?

      • Patrickov dit :

        @dolgan les portes avions ne sont pas d’une importance capitale pour la Russie, le territoire russe est assez vaste pour construire des bases, les avions de chasse peuvent atteindre n’importe quelle partie de l’Europe ou des USA.
        Le porte avion c’est surtout pour les petits pays qui tentent de se rassurer avec des capacités de projection contre des états faibles. dites nous à quoi va servir votre porte avion contre un pays comme la Chine qui possède des missiles sophistiqués qui peuvent atteindre une cible à plusieurs centaines voir des milliers de km et assez de bombes pour créer un tsunami.

        • Pravda dit :

          Ce que vous annoncez, l’Otan l’a aussi. Mais en plus ils ont des P.A et des PHA que les russes n’ont pas. Et si ils ne servent à rien, pourquoi commander des Mistral à la France ? Pourquoi s’obstiner à faire naviguer un tas de boue ?

          • Patrickov dit :

            Pravda les Mistral c’est les égyptiens qui les ont et ils sont équipés d’aéronefs russes, la vente de matériel par un pays de l’OTAN à la Russie aura été un bon coup de poker pour Poutine, le soucis c’est que les yankees ont mis fin à la partie au grand dam de la France, indépendance, souveraineté vous disiez ?.

          • Patrickov dit :

            dites nous quelle partie de l’Europe ou des USA ne peuvent être atteints par l’armée russe sans avoir recours au PA ?. Que l’on rigole…

          • Pravda dit :

            @Patrichkov, parce que vous pensez réellement que les russes ont intérêt à attaquer l’Europe ou les USA? Ils se la joue gros bras uniquement pour faire peur, mais en dehors d’un conflit nucléaire ou de l’attaque d’un petit pays type Géorgie ou Ukraine, quelles sont les chances russes face à l’Otan? Le pacte de Varsovie et l’Union Soviétique c’est fini.
            Si les russes ou les chinois voient l’intérêt d’un PA c’est parce qu’ils voient plus long que vous qui êtes figés aux années 60. Le Pacifique, l’Arctique pour le long terme, la Méditerranée, le Golfe persique, la mer de Chine pour le moyen.

        • Gribeauval dit :

          Si les portes avions ne pas d’une importance « capitale » pour la Russie, pourquoi est-ce qu’elle s’acharne à faire flotter une épave pareille? Ne serait-ce pas pour tenter de gonfler le torse face aux « petits pays aux capacités de projection contre des états faibles »?

    • Asvard dit :

      Un peu réducteur votre critique de « l’oxydent »

    • JC dit :

      …de l’Occident…SVP, merci !

      • Castel dit :

        Peut être que le matériel de ce troll à cause de ses commentaires poisseux est en train de s’oxyder…..
        Il devrait faire attention que son chef ne le découvre pas, sous peine de se prendre une……dérouillée !!

      • Fred dit :

        … De l’oxydant à la rigueur … Mais c’est réducteur ;o)

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Avant l’arrivée du net ]

      Seuls les personnes travaillant à proximité de l’incident , leur hiérarchie ou ayant eu à le traiter administrativement auraient pu faire  » fuiter  » (! ) l’information , elles ou leurs familles .
      Donc si ça arrivait dans l’espace public ce n’était pas trop difficile pour les  » services » compétents de la retrouver et de  » sévir  » . Cela limitait ces « fuites » ..
      Aujourd’hui tout le monde veut devenir un  » lanceur d’alerte  » avec son smartphone !

      • précision dit :

        Hem ça dépend pour quelles alertes, parce que quand un membre des forces de l’ordre se fait agresser, je les cherche encore, les lanceurs d’alertes avec leurs caméras omniprésentes en train de filmer la police H24 😉

    • Pour Info dit :

      Oxydant, avec un a.
      L’eau de mer est un oxydant ! 😉

    • ekiM dit :

      On peut parler de l’Amiral Kouznetsov si vous voulez …

      • Patrickov dit :

        @ekiM on peut parler de Kaliningrad beaucoup mieux qu’un porte avion pour les avions de chasses russes.

        • Pravda dit :

          Vous savez lire une carte? La colonie de Kaliningrad sera une des cibles prioritaires de « l’oxydant »

          • Patrickov dit :

            Pravda avec le RS-28 Sarmat vous ne serez déjà plus parmi nous pour le voir, il n’y a que 80 km entre la Russie et les USA dans le détroit de Béring encore une fois les PA n’auront aucune utilité.

    • v_atekor dit :

      Vous avez Mille fois raison : la rouille du Kourzenov est bien due à l’Oxydant !

    • Gégétto dit :

      Pour le coup le HMS va S’oxyder!!!

    • Pravda dit :

      En attendant mon petit troll, c’est grâce à une technologie militaire « oxyadantale » que vous avez connaissance de ces problèmes (internet), sur des technologies occidentales que vous écrivez vos âneries, et probablement grâce à des aides sociales françaises que vous survivez…
      Pouvez vous me rappeler la dernière invention russe qui a révolutionné le monde? Même Marx était allemand.

      • Yannus dit :

        l’AK47 ?

        • Pravda dit :

          Conception allemande (Vollmer M35 /Mp43 / Stg44), de même que la munition de portée intermédiaire.
          Les russes ont eut le talent de comprendre beaucoup plus vite que l’Otan, l’intérêt d’un fusil d’assaut et de le produire à des millions d’exemplaires alors que nous équipions encore nos armées de fusils dont la conception remontait à l’avant guerre.

      • Patrickov dit :

        @Pravda ; avant d’écrire des idioties, renseignez vous grâce à qui vous faites des recherches sur google qui vous permet de trouver des informations avec Sergei Bryn ou un Sergueï Lebedev.
        Sinon Serge Gainsbourg, Léon Zitrone, Yves Mourousi, Joe Dassin, Sacha Distel, Sacha Distel, Thierry Roland, Ariane Mnouchkine, Jean Ferrat, Hélène Carrère d’Encausse devraient être suffisant pour vous cultivez, et Youri Alexeïevitch Gagarine pour votre culture générale.

        • Pravda dit :

          Ils adoraient tellement la Russie qu’ils l’ont quittée, il est d’ailleurs fort probable que certains d’entre eux aient fini au goulag pour homosexualité, judaisme, non conformisme… bref vous me confortez dans l’idée que la Russie étouffe les talents (si ils ne vont pas dans le sens du tsar du moment)

  7. Max dit :

    Apparemment il y aurait une baisse certaine dans le savoir-faire britannique naval. Pis quand la BITD est elle aussi sujette à ces manquements.

  8. Lucien dit :

    Pendant des années, ils se sont payés notre tête avec les débuts un peu compliqués du Charles de Gaulle qui ont été résolus rapidement, nous procurant un navire répondant aux attentes. Il est temps de leur rendre la pareille à Messieurs les Anglais ! Car en plus, qui sait si ces deux navires vont fonctionner correctement un jour !

  9. philbeau dit :

    Bon , ben vu l’actualité navale dans cette année 2020 qui porte la poisse , on va peut-être arrêter de ricaner sur l’un ou sur l’autre …parce que c’est difficile de désigner un gagnant . Tout le monde a eu sa part .

  10. Patbdx dit :

    Ils ont trop les bollocks pour vouloir commenter…

  11. PK dit :

    Je veux bien qu’on soit taquin, mais bon, le coup d’une fuite de joints défectueux, à raison de 200 l/h, ce n’est quand même pas très grave sur un navire de cette taille en pleine période d’essai.

    • dolgan dit :

      Ben oui, c’est normal. noyer la salle des machines ça arrive. C’est quelquechose d’habituel sur un navire qui est le second de sa classe. C’est comme les grues qui s’éffondrent sur les navires ou les docks flottant qui coulent à cause d’une panne de courant, ce sont les signes d’une grande maitrise de la situation. J’irais m^me jusqu’à dire que c’est probablement un procédé novateur des britaniques de traiter l’intérieur de leurs navires à l’eau de mer pour les protéger de la corrosion.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Je veux bien qu’on soit taquin, mais bon, le coup d’une fuite de joints défectueux, à raison de 200 l/h, ce n’est quand même pas très grave sur un navire de cette taille en pleine période d’essai. ]

      Effectivement ! 200l/h ce ne sont que 3,5 l/min soit deux bouteilles … D’eau à la minute ! ;0)
      Il faut en plus rapporter cette fuite au diamètre de l’arbre : C’est loin d’être une voie d’eau mais un filet d’eau .
      Bref  » Much ado about nothing  » …

    • Fred dit :

      @ PK

      Oui, c’est assez classique, y compris sur les navire nationaux.

      Par contre, je ne sais pas comment les sous-marins sous l’énorme pression de 300m ou plus résolvent ce problème.

    • Fred dit :

      Ceci dit, le problème d’arbre d’hélice est le moindre des soucis qui viennent de lui arriver.

  12. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ il avait été victime d’une voie d’eau au niveau de l’un des arbres de ses hélices et laissant entrer 200 litres par heure. La cause? Des joints d’étanchéité défectueux. ]

    ??????
    Et en plus il n’ y a pas d’alarmes d’inondation de compartimernt ( alarme de cale ) ?

    Cit : [ Effectivement, la marine britannique avait relativisé l’importance de cette avarie, soulignant que tous les bateaux prennent l’eau, ]
    Non ! On dit qu’ils tiennent bien la mer ! ;0)

    • Asvard dit :

      La preuve qu’il est bien étanche, l’eau ne ressortait pas

    • Paddybus dit :

      200 litres par heure… c’est pas grand chose à l’échelle d’un tel navire… J’imagine que les pompes de cale sont largement calibrées pour sortir plus d’eau que ça…

  13. oryzons dit :

    Les sous-traitants de sous-traitants de sous-traitant…
    Et ce aussi bien pour la main d’oeuvre que pour le matériel.

    C’est comme cela que EDF/Areva ont finis avec des ouvriers au black sur le terrassement de l’EPR…

    J’espère qu’il y a une prise de conscience généralisée que la recherche de l’économie à tout prix fini par avoir un coût exorbitant, et que pour la construction du PANG par exemple on ne tolérera plus ce genre de procédés.

    • NRJ dit :

      @Oryzons
      « J’espère qu’il y a une prise de conscience généralisée que la recherche de l’économie à tout prix fini par avoir un coût exorbitant ». Exactement. Pour cette raison il ne faut pas que l’armée française se fixe des objectifs délirants comme 2 PA et un SCAF franco-français. Même si les moyens demandés au début du programme seraient potentiellement disponibles (faut bien que les industriels sous-estiment le coût pour le rendre plus acceptable) en absolu, les aléas géopolitiques et industriels en auraient raison.

      • Sinope dit :

        @ NRJ là la question porte sur les économies dans le processus de fabrication où des économies de bout de chandelle sont suspectées (donc pas les avaries normales aux essais). Si on lance un programme gratter quelques millions d’euros n’a pas grand intérêt si l’enveloppe globale se chiffre en milliards.

        Un navire qui coûte quelque millions de moins à la livraison mais qui coûte ensuite très chère pour remédier aux mals façons c’est de la faute de gestion. A quoi bon economiser par exemple dix millions sur l’exercice N pour un programme d’un montant total de 3 milliards si cela implique de payer 50 millions en N+1 ou après alors que le paiement de 10 millions en N permettait de ne rien payer en N+1 ou après, et de ne pas avoir le navire immobilisé.

        Si on ne veut pas payer pour qu’un navire soit correctement construit il vaut mieux annuler le programme et réutiliser la R&D sur un programme de remplacement moins lourd mais qui va aller au bout. Même dans l’hypothèse où le budget pensions comprises que je défends (autour de 58 milliards par an) était mis en place un SCAF franco-français est tout simplement hors de porté pour un pays comme le notre compte tenu de notre PIB présent et surtout futur, mais un appareil plus léger est jouable. Autres exemple avec la même hypothèse de départ, deux PAN de 30 000 tonnes au lieu d’un PANG de 70 000, avec la hausse de budget décrite c’est à étudier (sachant bien sûr qu’un navire de 35 000 tonnes ne vaut pas mécaniquement 2x moins qu’un navire de 70 000).

        Par contre si on garde la trajectoire budgétaire actuelle il serait plus logique d’annuler soit le SCAF soit le PAN.

        • NRJ dit :

          @Sinope
          Généralement, ce n’est pas dans la phase de construction qu’on fait les économies. Il y a à ce moment déjà une enveloppe prévue. Les problèmes que l’on trouve à ce moment sont soit des erreurs d’estimation du budget nécessaire par l’industriel (cf augmentation du coût de R&D du F-35), soit une certaine incompétence de sa part (cf A-400M où Airbus a complètement sous-estimé la complexité du programme). Les pires économies dans la phase de R&D concernent certains choix technologiques comme les catapultes sur les porte-aéronefs britanniques. Mais cela ne s’applique pas à tous les programmes. En somme, ça signifie qu’il faut toujours prévoir une enveloppe pour les aléas industriels dans un programme (et une enveloppe pour les aléas géopolitiques comme la fin de la guerre froide le fut).
          Par contre on peut être tenté de faire des économies de bout de chandelle sur la production (cf classe Horizon) ou sur le maintien des capacités (remplacement des derniers porte-avions anglais en 2014). Mais vous avez raison sur le principe.

          58 milliards par an avec les pensions ? Ca fait environ 47 milliards par an. C’est à peu près le chiffre qu’on atteindra avec 2% du pib dans la Défense.

          « un SCAF franco-français est tout simplement hors de porté pour un pays comme le notre compte tenu de notre PIB présent et surtout futur, ». Je suis 100% d’accord avec vous sur ce point, mais je suis étonné. N’était-ce pas votre avis que la BCE pouvait nous injecter autant d’argent qu’on le souhaitait (vous disiez ça en vous basant que ça ne faisait pas monter l’inflation et que si on remboursait, on récupérait de toute façon, la France étant un actionnaire de la BCE) ?

          La trajectoire actuelle est d’aller vers 2% du pib. Ne pensez vous pas qu’on aurait la possibilité de développer les 2 programmes ?

          • Sinope dit :

            D’acc sur le principe des économies de bout de chandelle.

            Votre calcul du budget me paraît supposer que le PIB ait un niveau équivalent à 2019 pour avoir un chiffre hors pension environ à 47 milliards (2% du PIB) et que le niveau de pension reste le même. Alors qu’avec un volume fixé en euros constant, si le PIB baisse le budget ne baisse pas et si le PIB monte on peut utiliser le surplus de recettes ailleurs sans augmenter nécessairement le budget de la défense car il n’est pas indexé sur le PIB.

            Sur la BCE j’avais seulement exposé ce que je comprenais du mécanisme de rachat par la BCE des dettes des états aux prêteurs pour expliquer pourquoi je pense que nous ne courrons pas de risque de « faillite » à court terme (même s’il faudrait peut être plutôt utiliser le terme « redressement » pour un état). De mon point de vue il faudrait en profiter pour se désendetter sans trop d’accoûts grâce aux taux négatifs et non augmenter encore la dette. Car les deux autres mécanismes qui ont fonctionné historiquement pour se désendetter (croissance ou inflation) ne sont pas là et on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve.

            Avec la trajectoire budgétaire actuelle on aurait, si tout va bien, 47 milliards hors pension au mieux vers le milieux de la décennie 2020. Ensuite il faudrait qu’il n’y ait aucun relachement dans l’effort pendant toute la durée des programmes et qu’il n’y ait pas trop de retards ou de surcoûts. Parce que vu la grosse facture et la longue durée du calendrier présentées au départ si ça part en vrille ça risque d’être salé à l’arrivé. Je serais surpris s’il y avait un alignement des planètes budgétaires et industrielles sur 20 ans dans le contexte de notre siècle.

          • NRJ dit :

            @Sinope
            « Votre calcul du budget me paraît supposer que le PIB ait un niveau équivalent à 2019 pour avoir un chiffre hors pension environ à 47 milliards (2% du PIB) et que le niveau de pension reste le même. « . Effectivement, il y a la baisse de pib à prendre en compte. Pour l’instant, il n’y a pas eu de remise en question de l’objectif. Mais le risque assez probable est que le prochain président ne fasse pas l’augmentation du budget de 3 milliards par an (de toute façon, il était assez risible qu’il y ait une augmentation de 1.7 milliards jusqu’en 2022 et 3 milliards après l’élection.

            « Car les deux autres mécanismes qui ont fonctionné historiquement pour se désendetter (croissance ou inflation) ne sont pas là et on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. » Là vous supposez qu’il n’y ait pas de croissance en 2021. Après je pense que vous avez faux lorsque vous dites que l’Etat peut s’endetter et récupérer l’argent en remboursant la BCE, car il est actionnaire de la BCE. Il ne faut pas oublier que la BCE fabrique de l’argent à partir de rien. Donc en théorie, si on veut éviter que l’emprunt de l’Etat ne soit de l’injection de liquidité, il faudrait que la BCE fasse disparaître l’argent que lui rembourse l’Etat sur son emprunt. Et sinon, vu les niveaux d’emprunts, on aura l’hyperinflation.

            « Car les deux autres mécanismes qui ont fonctionné historiquement pour se désendetter (croissance ou inflation) ne sont pas là et on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. ». 100% d’accord. La France, comme la Grèce en 2008, se met dans un équilibre de plus en plus précaire. Et lorsqu’on est sur un fil, n’importe quel choc suffit pour faire tomber (et à mon avis, le Coronavirus sera le choc de trop pour la France). De façon intéressante, business insider a un scénario qui porte là-dessus: https://www.businessinsider.fr/3-evenements-improbables-pourraient-bouleverser-leconomie-en-2021-186042

        • Sinope dit :

          @ NRJ « Mais le risque assez probable est que le prochain président ne fasse pas l’augmentation du budget de 3 milliards par an (de toute façon, il était assez risible qu’il y ait une augmentation de 1.7 milliards jusqu’en 2022 et 3 milliards après l’élection. » C’est une des raisons qui m’amène à douter.

          La croissance n’est pas là en 2020. En 2021, quand on va la calculer par rapport à 2020, s’il n’y a pas de 3e vague, elle sera là normalement si on la calcul par rapport à 2020 toujours, mais après trop d’incertitudes notamment énergétique.

          La BCE fait bien de l’injection de liquidité à partir de rien d’où mon scepticisme inquiet. L’état « peut » se rembourser à lui même, la BCE indique que c’est bien ce qui se passe, la question est plutôt est ce souhaitable. La BCE se défend du risque d’hyperinflation généré par sa politique en pointant l’exemple Japonais.

          Assez d’accord, cela me paraît de la plus élémentaire prudence que de ne pas jouer avec le feux même si nous avons une situation où nos taux à court terme sont négatifs (ce n’est pas que la BCE, la demande joue aussi). Compte tenu de cette politique, les scénarios 2 et 3 de business insider (qui joue a se faire peur) ont beaucoup plus de chances de se réaliser car le remède au 1 qu’ils avancent est déjà… largement là avant tout risque de défaut diraient les Allemands (plan de relance UE, quantitative easing, non respect des 3%,…), pour le meilleur ou pour le pire.

          Donc pour en revenir aux programmes militaires les faire tel quel dans une telle situation accroit encore plus le risque industriel et financier, et donc de surcoûts des programmes, avec en arrière fond une tension stratégique qui ne nous attend pas poliment pour monter. Il serait prudent de faire des programmes moins longs, un peu moins ambitieux technologiquement, donc moins chers mais mieux financés avec la hausse de budget que je défends (qui ne leur serait pas intégralement consacrée à ces projets mais qui aiderait), que de poursuivre avec une trajectoire budgétaire et industrielle aussi incertaine.

      • Gribeauval dit :

        Pourquoi vous ramenez ENCORE le sujet au SCAF franco-français? Pourquoi? Pourquoi cette obsession? Vous êtes payé pour ça ou quoi? Sur le principe je suis plutôt d’accord avec vous mais là ça devient agaçant. On dirait Fabrice avec ses licornes ou le Glaive avec le PA Charles…. Lourd, très lourd

        • NRJ dit :

          @Gribauval
          Peut-être à cause du fait que ce que certains prônent pour le programme SCAF est particulièrement gros….

    • pmpm dit :

      Sans doute un plombier Polonais….

      • v_atekor dit :

        Il en reste des plombiers en Pologne ? Parce qu’avec tout ceux qui sont en France, si en plus ils s’occupent des arsenaux britanniques, mieux vaut ne pas avoir de soucis d’eau à Varsovie…

  14. Même dit :

    Je l’ai déjà écrit ici, la marine anglaise prend l’eau de toutes parts et les moteurs chauffent dès qu’ils quitten les eaux froides…
    Ce serait drôle s’il s’agissait d’une blague.

  15. Je trouve les commentaires sur ce sujet même pas du niveau de la cour de récréation de CE1 …même pas !!!
    Vraiment affligeant !

    • vrai_chasseur dit :

      @Souvenirs
      Oui. Il faut savoir raison garder, le bateau n’a pas coulé tout de même.
      Beaucoup feignent d’ignorer qu’un PA, comme un avion de chasse, est une construction d’ingénierie extrêmement complexe. Rien que le nombre d’intervenants industriels à orchestrer constitue déjà un défi en soi.
      Ce qui induit fatalement des aléas de mise au point. Aucun, strictement aucun, pays n’y échappe.
      La règle d’or des ingénieurs sur des projets aussi complexes, c’est l’humilité.
      Je peux témoigner que lorsque Airbus a eu des problèmes graves de mises au point de l’A380, Boeing est venu discrètement s’enquérir pour comprendre, avec l’état d’esprit : ‘ça peut m’arriver à moi aussi’. Et ça leur est d’ailleurs arrivé après, avec le 737 MAX.

    • Paddybus dit :

      @souvenirs
      Mais s’il n’y avait que sur ce sujet… les invectives de « troll » qui sortent dès qu’il y a un avis qui tente de comprendre ceux qui pourraient un jour être nos ennemis…. avec des proposition plus délirantes que de bon sens…. c’est parfois pénible de voir la bêtise crasse de certains….
      Pour revenir au PA … oui, peu de gens se rendent compte qu’il s’agit d’une ville flottante avec deux centrales nucléaires (pour le CDG), avec sa propre base aérienne …. que tout doit tenir ensemble, être alimenté en électricité, en eau, en sanitaires, quelques milliers de personnes qui doivent être logés, restaurés… faire leur sport, aller travailler, être soignés se distraire un minimum…. et j’en oublie surement, le tout sur 300×50 mètres….
      Peu de personne savent par exemple que pour le CDG, la fumeuse histoire de la rallonge de pont n’est pas due aux « idiots d’ingénieurs »…. mais au fait que la construction a traîné du fait des réductions de budget… temps pendant lequel la réglementation de radio-protection a changé, obligeant à équiper le navire d’une gangue de plomb tout autours du réacteurs…. cela avait alourdi le navire de 300 tonnes…. et avait fait perdre quelques noeuds en vitesse de pointe, rendant obligatoire la rallonge pour pouvoir lancer les « hawkeyes »…. les vrais responsables sont donc les élus socialos qui ont pourri les finances….!!!!

      • Fred dit :

        @ Paddybus

        Allons, allons … 300 tonnes sur 42 000 qui « avait fait perdre quelques noeuds en vitesse de pointe », c’est juste ridicule.

        D’ailleurs, la protection radiologique du CDG est essentiellement constituée de bois imprégné de bore et de billes de polyéthylène ; sinon un groupe de trois ingénieurs espions anglais ne se serait pas introduit frauduleusement sur le site de construction justement pour aller voir cette protection si elle avait été constituée de vulgaire plomb. Il y a juste eu la pose d’un tapis polyéthylène/plomb sur le sol des locaux au-dessus des réacteurs parce-que … Les ingénieurs avaient appliqué les normes des sous-marins en oubliant qu’au dessus du réacteur d’un PA, ce ne sont pas des poisson mais des Hommes qui s’y trouvent :o)
        Les retards de financement correspondent essentiellement aux périodes … Des Gouvernements Chirac. Et quelle que soit sa date de sortie, le CDG aurait du être mis aux normes (qu’il dépassait très largement, même la première mouture).

        Les Hawkeyes n’avaient juste pas été prévus d’être achetés à l’origine. Tu peux donc chaleureusement remercier « les élus socialos » pour ces très onéreux mais plus que très utiles Awacs commandés en 1992 (Gouvernement Bérégovoy).

        Cerise sur le gâteau : le CDG a été commandé … Sous le Gouvernement Fabius.
        Alors, en toute honnêteté : dis un Grrrrrand merci aux socialos* :o))) [au moins à propos du CDG]

        *Et merde à Chirac et nombreux successeurs qui n’ont pas été foutu d’en commander un deuxième.

        • Paddybus dit :

          Pour la proportion du poids…. c’est un peu court, car cela dépend aussi de l’emplacement de ce poids supplémentaire…. si c’est concentrés vers l’arrière, cela peut faire traîner de l’eau par enfoncement excessif et dégrader les caractéristiques hydrodynamiques… (je ne connais pas l’emplacement des chaufferies nucléaires…)
          Pour ce qui est du politique… n’essayez pas de me faire croire que chichi et sarco ont été des présidents de droite… ils n’ont eu de cesse de se soumettre aux diktat gauchistes de peur d’être classés à droite… sans parler que chichi à d’abord été un militant coco… la suite ne fut que carrièrisme… et sarko a fait son premier gouvernement à 55% de ministre gauchos… c’est un des problèmes de la France, n’être jamais vraiment sorti de la pensée de la dépendance et de la soumission…

        • Fred dit :

          @ Paddybus

          Les chaudières du CDG sont au centre. Le renfort de protection est constitué de bois boré*, pas 300 tonnes.

          Pour ce qui est du politique … N’essaye pas de me faire croire que Mitterrand a été un président de gauche… Il n’a eu de cesse de se soumettre aux diktat capitaliste sans parler qu’il à d’abord été un militant pétainiste … La suite ne fut que carriérisme … ;o)

          * qui a d’ailleurs connu un début de combustion parce-que son renfort est positionné à l’intérieur de l’enceinte pré-existante.

        • Fred dit :

          @ Paddybus

          Le problème de la piste oblique était que le Hawkeyes, du fait de son envergure, aurait eu du mal à manœuvrer pour la dégager.

  16. Meiji dit :

    Royal Navy … que c’est-il passé ?

    « Le two-power standard de 1889 impose à la Royal Navy d’être assez puissante pour pouvoir défaire les deux puissances navales les plus puissantes après elle » (c)

    Passer des maîtres sur la mer il y a 100 ans a un navire amiral qui prend l’eau armé de F35B, avion qui n’est bon nul part et qui peut décoller dans cette configuration avec un bouquet de fleur et assez de kérosène pour saluer les copains sur le pont et revenir.

    Même les Russes avec leur increvable Kouznetsov qui fume doivent se marrer …

    • Pravda dit :

      Le soleil ne se couchait pas sur l’Empire britannique, c’est une autre époque. Le pouvoir est passé de la Reine à la City.

    • Euclide dit :

      @ Pravda
      C’est exact. Je pense meme qu’avec le Brexit , la City sera la mono industrie du RU .
      Avec sans doute une industrie pharmaceutique assez forte + quelques pépites. Par contre ce qui m’attriste c’est que le fleuron R&R Engines vacille. je l’aurais jamais crû !

  17. Le Breton dit :

    Rassurez vous, les navires russes et chinois continuent de prendre feu même si leurs gouvernement (surtout chinois) cache la fumée de l’incendie sous le tapis

  18. ULYSSE dit :

    Ne coulons pas les anglais: extrait du Parisien du 6 décembre 2000 (https://www.leparisien.fr/politique/la-verite-sur-l-helice-perdue-du-charles-de-gaulle-06-12-2000-2001808669.php)
    « Depuis ses premiers essais en mer en janvier 1999, le porte-avions à propulsion nucléaire « Charles-de-Gaulle », présenté à l’origine comme le fleuron technologique de la marine nationale, a connu une humiliante série de dysfonctionnements et de pannes. Pont d’envol trop court, fuites dans les circuits de refroidissement des deux réacteurs atomiques : rien n’a été épargné au navire. Le plus invraisembable : la rupture pure et simple d’une hélice dans la nuit du 9 au 10 novembre dernier, alors que le « Charles-de-Gaulle » croisait dans l’Atlantique, au large de la Guadeloupe. En prenant la direction des côtes américaines »

  19. pmm dit :

    Quelqu’un peut me dire quel est l’avantage d’avoir 2 ilots plutot qu’un seul?

    • Clavier dit :

      ça donne une grande souplesse à la coque pour épouser certainement la houle du Pacifique..!

    • précision dit :

      The primary reason for having twin islands was to space out the funnels, as the ships were designed with redundancy with « duplicated main and secondary machinery in two complexes with independent uptakes and downtakes in each of the two islands », while the alternative of consolidating all the exhaust trunkings would have reduced hangar space as well as increasing the vulnerability to flooding. Additional benefits include easier construction, reduced wind turbulence, and freed up deck space. Using two structures provides separate mountings for the air surveillance radar (forward), which does not interfere with the medium range radar (aft); furthermore, visibility is improved for both navigation and landing operations
      Source:
      https://en.wikipedia.org/wiki/Queen_Elizabeth-class_aircraft_carrier

  20. m dit :

    Ne pas se réjouir des malheurs de la seule armée à peu près valable ET avec une diplomatie avec des couilles en Europe avec la France.

    Car ce ne sont pas les italiens ou les espagnols, et encore moins les allemands, qui nous viendraient au soutien en cas de coup dur.

    De plus, ne pas se fier à Mercator, l’UK est en première ligne contre la Russie, notamment dans le domaine naval et aérien.

    • NRJ dit :

      @m
      Les anglais viendraient à notre secours ? Je vous rappelle que BAE travaille toujours sur le programme d’avion turque et que les anglais avaient refusé dans un premier temps l’embargo sur la Turquie après leur attaque contre les Kurdes.

  21. Dimitri dit :

    On va pas se moquer, nous avec le CDG c’était pareil a ses débuts. On appelle ça des défauts de jeunesse.

  22. Thierry HENRY dit :

    Je croyais que ce genre de soucis n’arrivait qu’aux russes… Nelson, réveille-toi, ils sont devenus fous !!!!

  23. vrai_chasseur dit :

    L’eau qui dégoulinait du faux plafond
    http://www.dailymotion.com/video/x7tyblu

  24. Thierry dit :

    Lorsqu’une nouvelle classe de navire est sortie il y a toujours des problèmes à résoudre, les américains ont eu aussi des problèmes pour la mise au point des catapultes électromagnétique et c’est normal, entre la théorie et la pratique il y a toujours un décalage et des solutions à apporter.

    Concernant des joints défectueux, c’est encore une histoire de sous traitant qui vous refile ses semelles de chaussure mélangé à du vieux pneus de voiture recyclé pour maximiser les bénéfices.

  25. tartempion dit :

    Aucun patriote ne devrait se réjouir de cette loi des séries qui touche la Royale Navy .Ces vieilles rivalités entre nos deux pays n’a plus lieu d’être .Espérons que tout rentrera dans l’ordre rapidement et que ces deux bâtiments de guerre seront opérationnels rapidement .J’espére aussi que la France qui dispose à ce jour de son porte avions sera capable , en cas de nécessité absolue , de faire preuve de reconnaissance envers le peuple britannique eu égard des centaines de milliers de soldats tombés sur la terre de France .

    • mulshoe dit :

      @tartempion .La France , il est vrai , était le champ de bataille . Une petite marche blanche ?

  26. Phil dit :

    Ils auraient dû le baptiser TITANIC
    ….p