La Norvège accuse la Russie d’être derrière une attaque informatique ayant visé son Parlement

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

10 contributions

  1. aleksandar dit :

    « Des adresses IP spécifiques à certains modes d’action, avec leurs rebonds au plan international, nous permettent de caractériser l’attaquant et, forts de ces éléments et avec l’action complémentaire des services de renseignement, de proposer une attribution  »
    Sauf qu’il est assez simple d’imiter un pirate informatique………….

  2. PK dit :

    Il y a un moment, la réponse est simple : il suffit de monter une armée de mercenaires, pardon de pirates informatiques, et de renvoyer l’ascenseur (avec la bonne IP en guise de signature).

    Soit ils le font et tout le monde ferme sa gueule, car plus personne n’ose recommencer. Soit ils continuent à se faire emmerder et, honnêtement, on s’en bat les breloques… Ils peuvent aussi faire une marche et allumer des bougies si ça les tente.

  3. Jean Ker dit :

    Vault7 pour les ignorants :

    « Wikileaks a déniché Marble Framework, une méthode employée par la CIA pour masquer ses piratages et même orienter les soupçons vers d’autres pays. »
    « Ce service sert à masquer les activités de hacking de la CIA ou à faire diversion en impliquant d’autres pays. »
    « Plusieurs langues étrangères pour orienter les pistes
    L’analyse du code montre que Marble Framework peut aussi rajouter du texte en langue étrangère pour orienter les enquêteurs sur une mauvaise piste. Les langues utilisées sont l’arabe, le chinois, le russe, le coréen ou le farsi. Une nouvelle preuve de la difficulté à attribuer certains piratages à un pays ou à un groupe en particulier. Les Américains ont souvent mis en exergue les intrusions chinoises ou russes ces dernières années. Un outil comme Marble Framework montre qu’on peut avoir des doutes. »

    Voilà voilà.
    L’oncle Sam (ou l’OTAN), c’est un peu comme le tonton raciste relou aux fêtes de famille : il faudra bien à un moment lui dire qu’on ne veut plus de lui à notre table parce qu’il met tout le monde mal à l’aise en prenant toute la place avec ses conneries de vieux con arriéré.

  4. Auguste dit :

    Qui n’y va pas de sa petite cyberattaque?.On va finir par croire qu’il n’y a que les Russes.Ce serait grave s’ils n’étaient que les seuls à la pratiquer.Cela voudrait dire que nous sommes tous nus,des oiseaux pour le chat.

  5. Plusdepognon dit :

    Les américains centrent leurs stratégies d’abord sur leur propre opinion publique, puis traite l’influence comme un dess domaines militaires à maîtriser comme les autres milieux (air, terre, mer) :
    https://infoguerre.fr/2020/10/recentrage-puissances-anglosaxonnes-enjeux-strategiques-de-guerre-de-linformation

    Le Royaume-Uni a la même approche, même si faute de moyens ça coupe dans les armées :
    https://www.revueconflits.com/raphael-chauvancy-general-carter-armee-angleterre

    L’armée de terre française a aussi fait entendre ce petit refrain :
    https://www.lefigaro.fr/international/l-armee-de-terre-s-entraine-a-la-guerre-informationnelle-20201008

    La Russie est un ennemi commode pour l’OTAN, cela permet de vendre de la protection et donc du matériel américain :
    https://www.revueconflits.com/la-russie-ennemi-commode-frederic-munier/

    Mais le pays qui vise à détrôner les USA du titre de pays le plus puissant du monde à d’autres atouts que Moscou :
    https://www.revueconflits.com/general-qiao-liang-hegemonie-chine-laurent-gayard/

  6. Courmaceul dit :

    L’intérêt majeur de ce genre d’article, c’est de voir les arguments des tapineuses du Kremlin.

  7. Courmaceul dit :

    Les escarpins de service ne vont surtout pas différencier espionnage et agitprop avec les cyberattaques mentionnées dans l’article.

  8. Paul Bismuth dit :

    Après la Finlande, c’est la Suède qui fait un gros effort sur son budget militaire:
    https://www.lefigaro.fr/flash-eco/la-suede-va-augmenter-de-40-ses-depenses-militaires-20201015