La Gendarmerie annonce la création d’une « division cold case » pour les affaires criminelles non élucidées

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

71 contributions

  1. Fred dit :

    Il me semble que les cellules d’enquête dédiées à une affaire ou une suspicion de série existent depuis fort longtemps, et que même après un temps d’investigation conséquent (10 ans ?) même si elles sont mises en sommeil, il reste une permanence de veille.

    Par contre, des tueurs en série n’ont pas été parfois repérés rapidement (et sans doute parfois pas repérés du tout), et là, il y a sans doute un travail systématique et centralisé à effectuer.
    Autre sujet peu exploité : les nombreuses disparitions qui ne font l’objet d’aucune enquête, ou d’enquêtes légères « dans l’intérêt des familles ». Il y a sans doute parmi ces disparitions « sans objet », un nombre certain de crimes. Une centralisation du traitement de ces nombreux cas est certainement très utile.

    • franta dit :

      c est quoi ce langage? cela m énerve b vos anglicismes affaires non classées , affaires en suspend , affaires no résolues , nous avons beaucoup de mots et vousa nous e…..ez avec l anglais …..

    • Jean-Marie H. dit :

      Fred, n’oublions pas non plus des loupés terribles comme l’affaire Seznec où il y eut condamnation pour meurtre alors que l’on ne savait même pas si la « disparition » de la victime résultait de sa mort.
      Mort imaginée et non avérée, personne n’a pensé que la « victime » pouvait avoir disparu volontairement pour refaire sa vie ailleurs.
      .
      D’une façon générale, il faut se méfier des enquêtes « à la Colombo » où l’enquêteur est sûr de tenir le coupable et croit que son travail consiste seulement à obtenir des aveux par tous les moyens.
      .
      J’ai connu un brave homme (un peu fragile, il est vrai) qui a subi comme ça une année de prison dite « préventive » avant qu’une contre-enquête démontre que les premiers enquêteurs avaient tout faux. Il ne s’en est jamais relevé.
      .
      Par conséquent il faut rester extrêmement prudent au sujet de l’acharnement des enquêteurs, acharnement qui devient trop facilement excessif.

      • Fred dit :

        @ Jean-Marie H.

        Tout à fait, mais c’est un autre problème, gravissime, des vies déchirées et irréparables.

        Par exemple Patrick Dils, qui fit 15 ans de prison à partir de l’âge de seize ans, avant révision. Pressions sur un adolescent fragile pour le pousser à de faux aveux. Pour la révision, les gendarmes feront correctement leur travail, remettant en cause celui de la police (no comment*).
        L’Affaire d’Outreau, mais où la responsabilité du juge d’instruction est première.
        Christian Ranucci, condamné à mort et exécuté sur des preuves légères et discutables, totalement irréparable.

        J’ai personnellement produit un témoignage volontaire, à propos d’un crime. Témoignage de peu de choses en fait, pour une affaire très claire, peu de détails (vu le crime de loin) … Mais le gendarme (toute petite ville de province) m’a interrogé durant deux heures pénibles et fatigantes, jusqu’à ce que je m’embrouille … Il a alors eu un petit sourire satisfait et m’a dit : allez c’est bon, vous pouvez partir. C’est idiot et improductif, maintenant j’hésite à témoigner, tant cet épisode m’a troublé.

        Par contre, de gros ratés qui auraient sans doute pu être évités par ce type de cellule généraliste ; l’Affaire des disparus de Mourmelon en est l’exemple du parfait plantage.

        * @ franta ;o)

        • Czar dit :

          ranucci n’a pas été condamné à mort sur des preuves ‘discutables’, je ne connais d’innocent capable de situer l’arme d’un crime qu’ils n’ont pas commis en pleine nature.

          ce qui est clair, c’est qu’il a sûrement agi dans un état second, et aurait probablement sauvé sa tête si patrick henri avait lui payé logiquement son crime prémédité et crapuleux de sa tête.

          • Robert dit :

            Czar,
            La thèse de Perrault ne tient pas la route un instant, avec son pull over rouge. Ranucci était notoirement connu comme pédophile.
            On a accusé puis innocenté des coupables parmi les accusés d’Outreau et Dupont Moretti s’est permis de mettre en accusation le témoignage des victimes en plein tribunal, contribuant à couvrir des coupables parmi les acquittés. Le juge Burgaud avait bien fait son travail, trop bien malgré son manque d’expérience, il a servi de bouc émissaire.
            Patrick Henri aurait du payer de sa tête, ou une perpétuité réelle, il gardait sous son lit le corps de sa victime, tout en se répandant en imprécations contre l’assassin, tout ça pour obtenir une rançon. Un coup de folie, une pulsion, auraient pu se plaider, une telle froideur ne méritait aucune circonstance atténuante.
            Mais Badinter voulait détruire notre appareil judiciaire, il a contribué à supprimer les peines de substitution à la peine de mort, lui qui disait lui-même ne rien éprouver pour les victimes.

          • Czar dit :

            @Robert : l’héritage méphitique de bas- d’Inter ne lui survivre pas longtemps. Sous la pression des faits, on reviendra sur cette folie comme sur bien d’autres.

          • Fred dit :

            @ Robert

            « Ranucci était notoirement connu comme pédophile » : absolument faux, et tu le sais ; c’est dégueulasse de ta part.

            Toujours tes obsessions personnelles qui ressortent, tellement rituelles et systématiques que cela suggère une grande perversité en toi.

  2. Françoise dit :

    N’importe quoi ! L’ Anglais est le deuxième ennemi de la France après l’Islam. Pourquoi pas CCD (Cold Case Division) pendant qu’on y est ?

    • Ah Ca ! dit :

      @Françoise
      Accord
      Je dirais même plus c’est à minima honteux d’utiliser des termes étrangers quand ont s’appelle Gendarmerie Française.

      Ça ne fait que démontrer la soumission à l’Otan est totale et omniprésente au point de se soumettre publiquement !

      Le général qui à autorisé cette atrocité devrait en premier lieu être mis à pied puis passer devant un tribunal pour trahison avec déchéance à la clef !
      La promotion de tout gendarme ayant participé à cette élaboration devrait finir sur les iles les plus pourries de la république… Il y en a !

      Ce langage devrait rendre toute convocation invalide.. S’il m’advenait d’être convoqué chez et par « Cold Case » Je ne me présenterai pas pour motif de convocation illisible !

      • Twisted dit :

        Je suppose que les Anglais vont faire la même chose avec leurs responsables militaires ayant entériné l’usage de termes aussi français que « general/admiral/helicopter/attack » et autres…

        • Czar dit :

          comparaison totalement conne : ces termes correspondaient à une nécessité. Là on emploie des termes en rosbif alors même que l’équivalent en français existe parfaitement

          voire des termes qui remplacent les termes français comme le ‘live’ a remplacé grâce à Anal +, le terme de ‘direct’

          personne n’a jamais chié une pendule parce qu’on parlait de ‘laser’ , il me semble. En revanche rien ne justifie l’empressement servile des petits franchouilles – ceux qui ont recours au sabir globish pour se trouver un pseudo par exemple – à parler d »implémentation’ pour une ‘mise en place’ ou d’addiction pour les dépendances (sachant qu’un mot français encore plus précis, ‘assuétude’ existe depuis toujours

          c’est juste l’habituel mélange de j’m’en-foutisme ( c’est pas de l’anglais), d’aplaventrisme ( c’est du Québecois) et d’une inaptitude bovine et congénitale à comprendre que ce genre de détails’ est révélateur de beaucoup de choses sur le fond
          donc quand ça vient de traineurs de sabres qui vous expliquent que le monde va s’écrouler si on claque pas quelques milliards de plus dans la défôôônse alors même qu’ils sont infoutus de défendre leur propre culture nationale (pas plus qu’ils n’ont empêché plusieurs centaines de milliers de ‘jeunes’ hommes d’âge militaire et pas farouchement attachés à notre culture de prendre pied sur le territoire censément national) , ça appelle juste un ricanement sardonique (c’est pas de l’anglais non plus)

          • Fred dit :

            @ Czarevitch

            Et Poutine perçait sous le Czar, euh, Tzar …

          • Czar dit :

            @farid ; Czar était la première graphie usitée en français, avant que Tzar puis Tsar ne la remplacent.

          • Fred dit :

            @ Czarevitch

            Merci de cette confirmation :o)

            Faiblesse. Tu as trop le melon pour résister à un interrogatoire.
            Graves problèmes en vue avec ton officier traitant.
            Toutes mes condoléances.

          • Czar dit :

            je ne vois pas en quoi exactement corriger l’une des tes fautes d’orthographe puisse être associé à un succès de contre-espionnage, mais si ça nous préserve d’une des énièmes victoires sur le fâââchisme, why not comme on dit dans la gendarmerie-plus-vraiment-nationale

      • Juju le juriste dit :

        L’article 2 de la Constitution française dispose que « la langue de la République est le français ». Par conséquent l’appellation de ce service est anticonstitutionnelle.

    • Castel dit :

      Oui, d’autant plus qu’un service des « affaires non résolues » aurait autant de signification….

    • Daniel 1945 dit :

      Ras le bol de cette américanisation, il est loin le temps où l’on « interdisait les « rangers ».

    • Specht dit :

      L’armée française s’est fortement anglicisée dans son vocabulaire, et donc a priori, puisque la langue est aussi un mode de pensée, dans sa doctrine. Ayant perdu sa grandeur, l’armée française ne donne plus son vocabulaire aux autres, elle emprunte celui du dominant actuel, les États-Unis. Certains y voient une fatalité historique, d’autres une paresse civilisationnelle. Cela étant dit, c’est toute la société française qui s’affaiblit et se met à oublier son propre lexique, au profit d’emprunts dits de luxe (à savoir que la langue française possède déjà un équivalent sémantique).

  3. Fred dit :

    À propos d’affaires non résolues que le temps n’a pas effacé : un américain s’est fait chopper plus de vingt ans après son crime … Parce qu’il s’était offert un test ADN privé !

    • Castel dit :

      Aux Etats Unis, la prescription pour les crimes de sang n’existe pas, contrairement à chez nous, ou elle était de 10ans, il n’y a pas si longtemps (elle est maintenant passée à 20, ce qui me semble un minimum)
      D’autre part aux States, la confusion des peines n’existe pas non plus, contrairement à chez nous, ou un criminel en série ne risque que la perpet. 22, quelque soit le nombre de cime commis, alors que chez eux, un criminel subit une condamnation pour chaque crime commis, et les peines s’additionnent donc.
      Ce qui me semble logique dans les deux sens, car, si il me parait normal qu’un meurtrier soit plus lourdement condamné si il à commis plusieurs meurtres, il est également injuste que celui qui en a commis qu’un seul soit aussi sévèrement puni que l’autre ( étant entendu qu’il s’agisse de meurtres d’adultes)
      Donc, même s’il y aurait beaucoup de choses à dire sur la justice en Amérique (notamment sur le fait que ceux qui en ont les moyens peuvent se faire libérer sous caution) il y a d’autres choses que les « Cold Case  » dont nous pourrions nous inspirer !!

      • Ératosthène dit :

        Les États-Unis ont une chose remarquable que la France devrait absolument copier : Ils obligent les prisonniers à travailler (L’esclavage n’a pas été aboli dans leurs prisons). Ça rendrait la justice française moins coûteuse et éviterait les délocalisations en Asie.

        • Fred dit :

          @ Ératosthène

          Les prisonniers français peuvent travailler (pour un salaire de misère + déduction des « frais d’hôtelerie)), mais ils en ont très rarement la possibilité.

  4. Max dit :

    Il devrait y avoir des cas qui seront attribués à MICHEL FOURNIRET, « L’OGRE DES ARDENNES » tant ce monstre a écumé le pays.
    Avec sa femme comme rabatteuse à la manière du couple anglais Rosemary et Frederick West qui vécut au 25, Cromwell Street la « maison de l’horreur ».

    • Castel dit :

      Ce n’est pas le plus important, à mon sens, parce que ceux-là sont bouclés jusqu’à la fin de leur jour, mais plutôt d’essayer de trouver ceux qui sont passé à travers jusqu’à présent, et qui risquent de recommencer si on ne met pas la main dessus…..
      Et enfin, même si on ne les attrapent jamais, que ces salopards (il faut appeler un chat, un chat) soient inquiets jusqu’à leur dernier jour, sachant qu’avec ce service leur crime ne sera jamais prescrit tant qu’il ne sera pas résolu !!
      La création de ce service est de mon point de vue est une bonne chose, mais c’est vrai qu’avec une dénomination Française, cela aurait été encore mieux, mais peu importe, l’essentiel est qu’il existe maintenant…

      • Robert dit :

        Et les familles dont un parent a disparu, quand et comment faire leur deuil tant qu’ils ignorent ou est enterré leur proche?

  5. garance dit :

    Hercule Holmes est il contractuel?

  6. Félix GARCIA dit :

    Beh ça tombe bien !
    On pourra demander à Dupont-Moretti et Jacubowiz quelques détails !
    Vu comment ce dernier s’est précipité pour aller défendre Nordhal Lelandais …
    Non, il n’avait pas un Dieudonné, un Ryssen ou un Soral à fouetter ! Il avait « plus important à faire » !
    L’affaire Epstein ? A moins que cela ne se soit passé qu’en milieu urbain ? N’est-ce pas Jack Lang ? Comment se fait-il qu’unn asso’ de docteurs ait reçu des sous de la part de la fondation « du philanthrope américain » ? Vous étiez dans la même « Coral » ? Passionnés par les chants des « enfants de coeur » ?

    QUELLES BANDES DE SACS A MERDE !

    Courage messieurs et mesdames « les gens en armes » !

    Quand vous voulez pour demander des pistes aux « complotistes » !
    Il y a une association qui s’appelle l’O.T.O.
    J’dis ça, j’dis rien !

    Pi faudra demander à Libé et Charlie ce que c’était que ces billets qu’ils publiaient …
    Pi à TEDX pourquoi ils tentent de normaliser la pédophilie …
    Pi à Netflix pour la sexualisation des gosses (en la dénonçant [Mignonnes], cela va de soi ! la perversité n’a pas de limites !!!) …

    Doudiou …

    Cordialement,
    Félix GARCIA

    • Jack dit :

      Euh… Que diriez-vous d’une petite tisane 🙂 ?

      • Robert dit :

        Plutôt que de l’ironie moqueuse, fournissez un argument si vous voulez le contredire.

        • Jack dit :

          L’humour est donc interdit dans la zone commentaire de ce blog ?!?

          • Robert dit :

            Non, mais argumenter pour se moquer est plus intelligent et honnête que de prétendre déguiser cela en humour.

  7. Vequiya dit :

    Sérieusement ? on compte vraiment donner un nom en anglais à une division de Gendarmerie ??

    • Czar dit :

      pourquoi pas, ils y mettent déjà un logo avec un slogan à la con qui pourrait être celui d’une firme de nettoyage de bureaux ou d’une agence de RH.

      Le blason avec une devise ? pas assez « trendy » on est dans la starteupnaicheune, celle qui a ‘labs’ ou des clusters d’innovation.

      d’ailleurs dans ce domaine, ce sont bien les pandores qui faisaient figure d’exception : il n’y a qu’à voir comment les franchouilles frétillent de jargonner en globish dans à peu près toutes les dimensions du métier des armes,, c’est probablement le schibboleth distinguant les vrézarmé des autres.

      bonus track :

       » « Mon cher Ministre, j’ai constaté, notamment dans le domaine militaire, un emploi excessif de la terminologie anglo-saxonne. Je vous serais obligé de donner des instructions pour que les termes étrangers soient proscrits chaque fois qu’un vocable français peut être employé, c’est-à-dire dans tous les cas »

      Charles de Gaulle à Pierre Messmer, 19 juillet 1962

    • Plouc putatif dit :

      Jack, ce n’est pas de l’humour c’est de l’irrespect pur et simple.

  8. Félix GARCIA dit :

    Soutenons nos forces de l’ordre et les gardiens de la paix !
    Et arrêtez de fracasser « du Gilet Jaune » !

    Rachida Dati ن
    @datirachida
    Pourquoi la France est le seul pays à subir autant de violences urbaines? 1/ une impunité des mineurs aggravée sous Hollande 2/ des policiers non soutenus par leur hiérarchie qui craignent en permanence d’être mis en cause pr usage de la force #Champigny
    https://twitter.com/hashtag/Champigny?src=hashtag_click

    FranceNews24
    @FranceNews24
    Cercle rouge
    INFO – #Champigny : 40 individus ont attaqué le commissariat de Champigny avec des tirs de #mortiers. Des véhicules de police ont été dégradés et des feux de poubelles allumés. #ensauvagement #racailles #policiers #Police
    https://twitter.com/FranceNews24/status/1315173588614492160

    Syndicat France Police – Policiers en colère
    @francepolice
    #Champigny Le commissariat de police pris d’assaut par 40 dealers : dommage que Jean-Marie Bigard ait retiré sa candidature à la présidentielle ; quitte à être dirigé par des clowns, autant laisser faire les professionnels.. @alliancepolice
    @UNITESGPPOLICE
    @UPNI_Police
    @_FFOC_
    https://twitter.com/francepolice/status/1315246394161221633/photo/1

    Encore « des jeunes » :
    Le Jeunistan
    https://wiki.jvflux.fr/Le_Jeunistan

    • MAS 36 dit :

      Arrêtez de fracasser les magasins les monuments historiques et les péages autoroutes , la police et la gendarmerie pourront travailler sur leurs enquêtes.

      • Félix GARCIA dit :

        Monsieur, j’entends ce que vous dites, mais voyez aussi ceci :
        http://lemurjaune.fr/

        Ne mélangez pas les casseurs en noir et antifas, les pilleurs des banlieues, qui profitent de la protection que leur confère le fait de se mélanger à la foule , et les quelques gilets jaunes trop rustres (j’en ai une dans ma famille qui a vandalisé un salon de coiffure -_-‘) qui sont emporté par le moment (qui ne se serait pas produit avec une meilleur gestion des profils de casseurs connus).
        Pour les péages, je dit pas. Mais je plains pas Vinci (par chez moi).

  9. Le Breton dit :

    « division cold case » La gendarmerie n’a-t-elle plus de respect pour elle-même ?

    • Renard dit :

      Un colonel a du espérer ses étoiles et un étoilé, une étoile de plus…
      Certains ont bien collaboré en 1940.

      • GRADLON dit :

        Sans doute
        D’autres se sont batttus dans la résistance
        D’autres ont été deportes et sont morts
        D’autres sont devenus justes parmi les nations
        Bref comme la majorité de la population à moins que votre famille,remarquable exception ,se soit en 1940 dressée contre l’occupant
        J’en doute

  10. breer dit :

    Ah bon, ce genre de service n’existerait donc que depuis 2017, et avant si un cadavre humain était trouvé quelque part, personne ne faisait donc d’enquête ???!!!!!
    Et pourquoi donner des noms anglais à nos services, encore une influence de séries US, (que je trouve souvent bien faites par ailleurs).

  11. Félix GARCIA dit :

    Pourquoi la dette de la France de plus de 2 300 milliards ne se réglera que par l’esclavagisme et le sang du peuple
    http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/pourquoi-la-dette-de-la-france-de-plus-de-2-300-milliards-ne-se-reglera-que-par

    Hors-sujet dites-vous ? PAS DU TOUT !

    • Alexandre dit :

      Bonjours, arretez s’il vous plait avec ce « sit d’information » qui n’en est pas un mais uniquement un outil de communication (qui appartient à une boite de com d’ailleurs) , tout les journalistes ont été virés et le contenu que vous lisez est extrèmement orienté voir mensonger parfois. Ce ne sont pas des articles de presse, mais uniquement des tribunes idéologiques.

  12. Lagaffe dit :

    A-t-on vraiment besoin de donner un nom américain à un nouveau service de la Gendarmerie française ?
    Sérieusement !

  13. arnaud dit :

    L’etat Français attend 2021 pour faire cela. Cela en dit long alors que les tueurs type Fourniret sont bichonnés…
    Il suffit de lire les témoignages des familles de victimes méprisées et oubliées par la justice.

  14. MAS 36 dit :

    Triste dérive linguistique pour la Gendamrerie NATIONALE (française donc) d’utiliser l’anglais . Cela aurait pu s’intituler « Cellule affaire non élucidée » au autre. Cela pourra paraître un détail pour beaucoup, mais pointe un sentiment d’infériorité non justifié dans cette affaire.

    Après c’est bien de vouloir résoudre des affaires, souvent très médiatisées, mais donner des moyens pour le quotidien c’est bien aussi.

    Or que voit-on dans les brigades territoriales qui sont au plus près des citoyens ? Diminution des effectifs, souvent non visible par le pékin moyen. Ne pas confondre un gendarme de carrière rompu aux investigations, et un Gendarme Adjoint Volontaire , engagé pour 5 ans maxi, non formé et non habilité aux enquêtes judiciaires. Donc moins de temps pour le professionnel qui voit sa charge de travail augmentée du fait de la présence de GAV dans son unité.

  15. Chris dit :

    Sinon , un article sur les « barbes tactiques » des soldats

  16. Robert dit :

    Dans l’affaire du meurtre de la petit Maëlys, Lelandais avait passé deux heures à nettoyer sa voiture de fond en comble après s’être soigneusement informé sur internet des risques de laisser une trace. Parce qu’ils ont persévéré, démonté entièrement le véhicule, les gendarmes scientifiques ont pu retrouver une micro trace, peut être contestable devant un tribunal mais qui a permis d’obtenir l’aveu du criminel.
    Un seul mot, chapeau !
    Il y a énormément d’affaires qui n’ont pas débouchées sur un résultat probant.
    Un gendarme scientifique de Picardie ayant suivi un stage aux USA a eu l’idée de croiser les adn familiaux pour l’affaire Elodie Kulik et il a trouvé dans leurs fichiers celui d’un parent, le père aussi violeur, d’un adn retrouvé sur les lieux du crime. Ils ont suivi la trace jusqu’à un défunt qui était bien le même adn et un proche toujours vivant, ils formaient une bande connue, est actuellement en prison, même s’il nie sa présence.
    On ne peut qu’admirer leur professionnalisme et leur ténacité.

    • Gafauvel dit :

      Exact. Quant au double intérêt d’une telle unité -quel que soit son nom-, il réside dans l’exploitation d’anciens scellés en termes de traces biologiques (ADN), et la recherche de rapprochements au plan national en ce qui concerne la physionomie des auteurs, leurs manières d’opérer, les véhicules impliqués, la téléphonie, etc…).

    • Philippe dit :

      La recherche en PARENTELE repose sur le fait que dans une branche familiale donnée l »ADN sans être identique, sauf chez les vrais jumeaux, présente des similarités permettant de remonter jusqu’à l’auteur d’un délit.
      Aux USA c’est le cas suivant qui a fait école :
      un tueur noir multirécidiviste a pu être identifié car un ADN assez proche figurait dans la base nationale. Il s’agissait de l’un de ses neveux ayant été arrêté, lui, pour d’autres délits.
      Accessoirement la parentèle est aussi utilisée lorsqu’il y a un doute sur l’authenticité du cadavre ancien d’une personnalité célèbre car dans ce cas il suffit de descendre l’arbre généalogique de la famille, même sur plusieurs générations, car l’ADN, même proche, « parle » c’est-à-dire affiche des similarités.
      L’officier Pham Hoai (diplomé en biologie) à l’origine de la résolution de l’affaire Bardon est maintenant lieutenant-colonel :
      http://www.profession-gendarme.com/proces-bardon-jour-4-la-lecon-de-biologie-moleculaire-du-lieutenant-colonel-pham-hoai/

  17. Royaliste dit :

    – Encore un anglicisme
    – Encore un acronyme à la con
    – Encore un Nième service spécialisé qui ne servira à rien

    Ce service est créé tout spécialement pour étouffer les affaires, pas pour les élucider. Certaines affaires comme celle citée de la petite Maëlys impliqueraient de pouvoir mettre en examen des politiciens, des magistrat et autre franc-maçons, et ça, ça ne se fera jamais en république maçonnique. On nous prend vraiment pour des cons.

  18. Lassithi dit :

    Il est urgent d’abandonner le français comme langue nationale !
    Désolé François 1er nos élites américanisées jusqu’à la moelle vont révoquer votre Edit de Villers-Cotterêts et promulguer l’Edit de Bruxelles faisant de de l’anglais la langue de l’UE. Déjà la CJUE vient d’y passer. C’est sûr, l’Irlande est le pays le plus peuplé.
    Tout ça pour le plus grand bonheur de eurogage et fédéraliste. Dans 20 ans pour tous ces béas, évoquer François 1er sera du complotisme…

  19. Gafauvel dit :

    Comment annoncer quelque chose qui existe déjà sous le nom (moins vendeur) de  »plateau d’investigations des affaires non résolues » (PIANR).

    https://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/pjgn/actualite/la-vie-du-pole/le-pjgn-accueille-la-garde-des-sceaux

  20. albatros24 dit :

    Si l’empreinte génétique était systématiquement répertoriée à l’instar des digitales chez tous les français, alors 95% des affaires criminelles seraient soldées rapidement.
    Et ce service collecterait juste celles ci lors des crimes

    • Gafauvel dit :

      Tout à fait d’accord, mais cela contrarierait au plus haut point nos  »défenseurs des libertés -lesquelles ?- », qui s’opposaient naguère au FAED, au FNAEG, au FIJAIS… Une telle base de données faciliterait de surcroît l’identification des victimes d’accidents ou de catastrophes.
      Songez enfin qu’il n’existe même pas, à proprement parler, de base de données FNAEG des personnes disparues…

  21. albatros24 dit :

    « Division des affaires froides »
    Heureusement que le ridicule ne tue pas…

  22. Vins dit :

    Même si je ne suis pas fan du nom, je me réjouie toujours quand de nouveaux moyens sont proposés à nos soldats, y compris gendarme police pompier hôpitaux…
    C’est le résultat qui compte…

  23. Richelieu dit :

    Parce que l’on aurait pas pu appeler cette division « Division des Affaires Classées » (DAC) ? C’est une honte, un scandale. La constitution stipule pourtant que le français est la langue de la République. A priori, ce n’est plus le cas dans la gendarmerie. Ce mois-ci, Paris-Match publie une hors-série sur le Général de Gaulle. Il nous manque le Grand Charles, il nous manque vraiment

  24. Thierry dit :

    La justice française est devenu tellement pauvre qu’elle ne fait même plus d’enquête sérieuse, ça coûte trop cher et passe son temps à classer les affaires sans suite ou avec un non lieu faute de preuve, car bien entendu quand on n’en cherche pas on n’en trouve pas non plus…
    et ça concerne 80% des affaires, alors il va y avoir à l’avenir beaucoup d’affaires à déterrer tant la justice a été mise sous tutelle du politique pour être bridé.

    le gilet jaune passe au tourniquet direct en prison sans passer par le juge et le délinquant de droit commun reçoit une carte de fidélité chaque année avec des points d’indulgence à dépenser en aménagement de peine, et plus vous êtes riche ou célèbre plus vous avez de points. Voyez Cahuzac par exemple, déjà dehors….