Général Lecointre : « Le confinement s’est arrêté au moment où nous commencions à taper dans le dur »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

19 contributions

  1. Plusdepognon dit :

    Tiens, on disait que c’était négligeable :
    https://forcesoperations.com/covid-19-quel-impact-sur-les-operations-darmement-de-la-dga/

    L’OPEX n’a pas subit car il y a eut une forte mobilisation pour empêcher que ça cale :
    https://operationnels.com/2020/05/13/en-opex-la-chaine-de-soutien-mco-a-repondu-presente/

    La centralisation de notre pays jacobin a montré sa fragilité alors que dans toutes les bouches il n’est question que de management matricielle :
    https://lemamouth.blogspot.com/2020/03/le-coronavirus-ma-brider.html

    Pour des pays dits développés, la claque est immense :
    https://www.nouvelobs.com/chroniques/20200517.OBS28964/l-etrange-defaite-de-l-occident-face-au-coronavirus.html

    Pourtant toutesles hypothèses avaient été abordées lors de la guerre froide, puis laissé en déshérence moralement en 2008, puis sous Hollande pour les stocks stratégiques :
    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/comment-france-s-etait-prepare-a-attaque-biologique-215979

    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/nous-savions-que-strategies-confinement-avaient-efficacite-limitee-215988

    Un petit organisme tout simple aura donc fait office de révélateur :
    https://lemamouth.blogspot.com/2020/03/le-coronavirus-combien-de-bataillons.html

    Même pour l’alliance militaire la plus puissante du monde :
    https://www.meta-defense.fr/2020/03/17/en-raison-de-lepidemie-de-coronavirus-lexercice-de-lotan-defender-2020-sera-reduit-a-son-strict-minimum/

    Les armées ont fait ce qu’elles ont pu, avec leurs moyens :
    https://www.lemonde.fr/international/article/2020/03/26/coronavirus-les-armees-ne-participeront-a-l-effort-national-contre-l-epidemie-que-marginalement_6034569_3210.html

    C’est une lourde remise en question des poncifs utilisés depuis 40 ans que nous avons à faire pour redevenir efficaces :
    https://theatrum-belli.com/covid-19-reserves-mystique-de-la-levee-en-masse-et-impreparation-des-elites-plaidoyer-pour-lorganisation-de-reserves-civiles-et-militaires-face-aux-crises-a-venir/

    Car tout est touché :
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/07/08/le-recrutement-de-l-armee-de-terre-a-l-epreuve-du-covid-21306.html

    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/06/23/le-ssa-21266.html

    Il faut arrêter de croire que les armées françaises sont le pansement à toutes les insuffisances du pouvoir :
    https://www.challenges.fr/entreprise/defense/coronavirus-ce-que-peut-faire-l-armee-et-ce-qu-elle-ne-peut-pas_703076

    Un constat qui s’applique à d’autres domaines, où les intérêts privés sont privilégiés au détriment de l’intérêt public :
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/rationaliser-lhopital-a-la-maniere-fordiste-augmente-la-dette-et-les-erreurs-medicales_fr_5f3be7ecc5b6b1015127d061

  2. twouan dit :

    La dépendance au flux logistique.
    Je reve, c est un choix financier qui est réalisé en connaissance de cause depuis 15 ans que de n avoir que de la sous traitance et un stock minimal.

    Cela devait réduire la quantité de pièces détachées non utilisées (un fait significatif certaines pièces ne tombent jamais en panne).
    Sauf que de réduire la dotation (et donc le gachis), on est passé a supprimer la dotation.

    On se grise de capacité et on a pas les moyens de les financer. Achetons Citroen pas bugatti.

  3. werf dit :

    On croit rêver en entendant une telle banalité de la part du CEMA! La gestion logistique et des stocks doit être maîtrisée encore mieux que dans le privé qui a mis en place des procédures et surtout des spécialistes pour gérer les stocks et les flux. Demander à des ingénieurs de la DGA de solutionner le problème est une autre bêtise. C’est un vrai métier la logistique et il faut recruter des spécialistes privés. On ose pas penser ce que serait l’état de nos armées en cas de guerre de haute intensité sans chaînes d’approvisionnement fiables et réactives. Même chose pour la MCO et les pièces détachées , dépendre du privé est une ineptie. Il faut des réserves et des stocks, on ne peut pas être dans une logique privée de réduire les frais financiers.

    • Michel dit :

      Dépendre du privé, c’est évident tous les fournisseurs majeurs de l’Armée française en connaissent « un rayon », le MCO a fait parti de mon métier pendant plus de 10 ans chez Thales (ayant occuper d’autres postes dans cette meme société avant et apres mon activité MCO) avec des clients multiples et l’Armée Française n’était qu’un de nos clients parmi beaucoup d’autres, privilégiée bien sur, mais sans oublier les autres ce qui nous permettaient de faire gagner des contrats export sans eux les industriels du « complexe militaro industriel français ne vivraient pas  » Le chiffre d’affaire avec l’Armée française ne comptait que pour 15 à 20% max de nos prises de commandes suivant les années ….

    • arnaud dit :

      @werf

      Enfoncer des portes ouvertes est votre spécialité. Pour faire des stocks il faut une stratégie et surtout des budgets. Le politique les refuse au nom de la pseudo bonne gestion qui permet de dilapider nos ressources pour autre chose que la sauvegarde de la france.

  4. Richard dit :

    J’étais en mission pendant le confinement, je peux vous dire que même si les stocks étaient suffisants il n’y avait aucun vecteur logistique car il a été choisi d’augmenter les ressources opérationnelles au détriment du soutien

  5. Raymond75 dit :

    « S’il avait duré plus longtemps, les conséquences sur les capacités opérationnelles des armées auraient été bien plus importantes. Il aurait suffi d’assez peu de semaines supplémentaires pour que nous commencions à avoir des difficultés à tenir la garde haute » …

    Peut être que le Général Lecointre, qui parle beaucoup et a une profonde connaissance du monde civil, aura remarqué que c’est l’économie entière du pays qui était menacée, et que les mois à venir seront probablement dramatiques, surtout pour les jeunes qui étaient censés entrer dans la vie active.

    Mais j’espère que ce général aura assez de kérosène et de bombes pour traquer les 4 X 4 et les motos dans le désert, en détournant le regard s’il vient à croiser un trafic d’êtres humains.

  6. radionucleide dit :

    « sans transiger sur les mesures barrières »
    elles ont prouvé leur efficacité sur le PACdG

  7. radionucleide dit :

    « plusieurs entreprises de la base industrielle et technologique de défense [BITD] fermèrent leurs portes »
    un peu facile la critique. C’est comme pour les masques, ils attendent d’avoir des besoins pour recompléter les stocks à 0
    et sinon pour les services logistiques des armées fermés même après le confinement !!!!
    ils faisaient du teletravail? :-)))

  8. Matou dit :

    Je trouve la stratégie de communication du général Lecointre intelligente car elle met systématiquement un certain nombre d’acteurs politiques devant les conséquences de leurs choix ou non décisions désastreux malgré les multiples signaux lancés par les généraux. C’est la politique du comptable et financier. On ne peut pas gérer une armée comme on gère une entreprise même si cela n’empêche pas la première de savoir optimiser son fonctionnement. Il faut des stocks, des munitions et une chaine logistique opérationnelle et sécurisée quelle que soient les conditions. Cela impose donc de répertorier les risques et anticiper les plans de réduction de ces derniers. Ce n’est pas forcément simple mais pas inatteignable non plus tout de même. Cela devrait faire partie des fondamentaux. Sans logistique, point de salut, même si ce n’est pas une fin en soit. Quant à la gestion des risques, cela évite d’être seulement dans une logique de constat, d’anticiper.

  9. Nikos dit :

    Sur le fond le Général a raison, la ligne logistique des opex devraient être sécurisée « toutes situations ». Ceci signifierait que les fournisseurs  » défense  » devrait etre avantagé financièrement, minoritaire ou pas par rapport au CA.
    NOUS PARLONS ICI DUNE REPRESENTATION DE CE QUEST UN ÉTAT SOUVERAIN.

    Le general n’étant pas élu, celui qui decident lui parait aux abonnés absents.
    Rien ne sera fait pour reindustrialiser la france…

    La bureaucratie et les shadoks nous pompant, le communiqué n’est donc pas a prendre au pieds de la lettre.

  10. lxm dit :

    Pour réellement diriger, il faut connaitre toute la chaine, du producteur de sable au consommateur final( comme celui qui lance le satellite avec des panneaux solaires fait de sable transformé), comprendre les interactions, les formations des gens, les procédures, et tout le flou qui entoure le processus général, parce que c’est un truc qui bouge en permanence, il faut de la marge de manoeuvre, pouvoir contracter tout en fonctionnant ou s’étendre en se démultipliant en cas de forte expansion nécessaire.
    C’est pour cela que notre pays coule, car on a pondu en dirigeants des gens sortis de grandes écoles de pistons qui ne raisonnent plus que par taux de rendement et de croissance( financiarisation de l’économie), et qui ne montent plus par promotion interne, la seule réelle méthode pour comprendre et pour rester humain, faire dans le détail, ne pas mépriser celui qui bosse et qui transpire.

  11. dante dit :

    Ca chouine dans les commentaires, ça donne son avis d' »expert » autoproclamé.
    Moi ce que je vois en toute humilité c’est un ministère et un état major qui se rend compte du problème (enfin) et qui planche sur des solutions.
    Le reste des analyses que je vois sous cet article pour la plus part n’est qu’argument de « pilier de bar ».

    • nikos dit :

      Depuis le covid, en passe de devenir le nouveau point godwin, la réalité s’est révélée & votre commentaire Dante est or de propos.
      En effet le concept de « pilier de bar » est un concept des années 90. Où des Personnes qui se sentaient « concernés » disaient les choses à leur façon. Et où les « états majors » savaient décrypter.
      les 30 000 personnes décédés, on montrait le niveau de préparation de « papier » et la profondeur de gestion de « communiquant ». Nous sommes sorti de l’époque des « piliers de bars », nous sommes rentrées dans l’Ere des « Managers ».

  12. PK dit :

    « Aujourd’hui, nous ne savons pas mesurer notre dépendance réelle aux flux logistiques, notamment aux stocks, car nous ne connaissons pas la dépendance secondaire, celle des industriels vis-à-vis de leurs sous-traitants et des sous-traitants de ceux-ci. Ce point, qui est en cours d’analyse par la DGA »

    La DGA qui a donné son feu vert pour qu’on s’équipe d’HK416 auprès d’une entreprise étrangère en difficulté économique ?