Libye/embargo sur les armes : La frégate « Latouche-Tréville » participera à l’opération européenne Irini

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

87 contributions

  1. miaou dit :

    Présence à la mer en pleine tempête : https://www.youtube.com/watch?v=YuIO4Cyni-w

    • Fralipolipi dit :

      Merci pour ce rappel.
      N’est pas marin qui veut … malgré les effets de manche de certains sultano-dictateurs.
      Cela dit, si le Latouche-Treville devait rencontrer en Méditerranée des conditions de navigation aussi difficiles que celles des tempêtes en mer d’Iroise (sur le film), m’est avis qu’elle n’aurait plus aucun bateau à arraisonner … car tous les autres resteraient au port 😉

    • Vinz dit :

      Awé quand même. Pitite pensée pour les mécanos en salle machine, et l’équipage de l’hélico qui a tourné les images…

      Le navire disparait en entier derrière là vague ; toute la proue (la proue du Latouche Tréville, si elle eût été plus court… ) à l’air libre – joli.

  2. Buburoi dit :

    Soyons clairs: la turquie viole régulièrement l’embargo, et les autorités ne veulent pas d’incidents. On sait que la Turquie passe en force et finalement on ne fait rien. Arrétons ce cirque et cette mascarade que l’on appelle opération Irini qui ne sert qu’à renforcer la Turquie.

    • Hack dit :

      Et aussi que les armes arrivent pas que par la mer mais directement de la frontière Égyptienne et des avions

    • Fralipolipi dit :

      Au contraire, il faut pouvoir continuer à vérifier/renseigner/documenter/ mettre la pression/ contraindre la logistique de l’adversaire à devoir s’adapter (et cannibaliser ses propres capacités pour cela … qui seraient sinon disponibles par ailleurs pour d’autres méfaits).
      .
      Arrêter Irini serait une grave erreur.

      • Bouvines dit :

        @ Fralipolipi elle n’empêche pas le blocus des armes donc nous pouvions dans ce cas déployer des navires sans faire tout ce tapage médiatique afin de faire ce que vous dites.

        Car au final on claironne haut et fort que nous faisons un embargo pour au final concéder que cet embargo ne s’applique pas si des navires de guerre Turcs tentent de le violer.

        Diplomatiquement et médiatement c’est se mettre soit même dans une situation compliquée sans résultat tangible sur le terrain.

    • Daniel 1945 dit :

      En quelle langue Irini signifie « passoire », pendant les passeurs passent, vérité de La Palice !

  3. Jimmyleebillybob dit :

    Une frégate anti sous marine sans son moyen de lutte anti sous marin……cherchez l erreur

    • radionucléide dit :

      ???
      la MU90 est une arme anti-aérienne?

    • rafi77 dit :

      sauf qu’ici ce n’est pas des soum que la frégate est sensée traquer, c’est bien pour ça qu’on envoie pas des FREMM….mais plutot une frégate déclassée et en fin de carrière…..Si un jour on doit faire face à la marine turque, on enverra du beaucoup plus lourd..

      • Bouvines dit :

        @Raffi 77 donc si on vous suit absolument aucune chance qu’une Frégate française croise un navire de guerre Turc lors de cette opération. Tout s’est bien passé pour le Courbet qui n’en a pas croisé un seul par exemple…

        • Brandon dit :

          La Turquie n’osera jamais ouvrir le feu contre une frégate Française.

          La frégate Latouche-Tréville dispose de :

          2 berceaux lance-torpilles L5 ou MU90

          1 tourelle de 100 mm et 2 canons de 30 à 20 mm, 4 mitrailleuses de 12,7mm

          8 missiles antinavire MM-40 EXOCET, 1 système surface-air

          à courte portée CROTALE

          2 systèmes d’autodéfense rapprochée antiaérienne SADRAL ou SIMBAD (missiles Mistral)

          • Bouvines dit :

            @Brandon je suis bien d’accord mais ce n’était pas la question.

            Je ne suis pas certains que vous ayez compris mon commentaire. Il répondait à Raffi 77 qui indiquait: « Si un jour on doit faire face à la marine turque, on enverra du beaucoup plus lourd. »

            Sauf que ce jour a eu lieu justement, d’où ma remarque.

          • Belzébuth dit :

            @ Brandon
            Tu as oublié le principal: le pavillon français.

    • Albatros24 dit :

      C’est de l’affichage politique en fait
      Et vu qu’elle est très solide, elle pourra toujours éperonner du turc si besoin

    • Fralipolipi dit :

      L’erreur est vôtre.
      La mature manquante ne sert qu’à la guerre électronique et n’est d’aucune utilité pour la lutte ASM, pas plus que pour la mission Irini (la liaison Syracuse étant, elle, parfaitement fonctionnelle).
      Cela dit, je doute fort que ce bateau aille au large de la Libye – en réseau avec tous les autres moyens européens – pour faire également la chasse aux modestes sous-marins turques qui ne doivent pas bien souvent quitter leur trait de côte.
      La mission du Latouche-Tréville est d’assurer la présence maritime sur zone, en coordination avec tous les autres dispositifs maritimes + aériens + satellites. Ce qu’elle fait très bien.

      • vno dit :

        A une époque, quelques cerveaux économes avaient émis l’idée que si nous n’utilisions le radar périscopique de nos SNA que quelques heures par ans, c’est qu’il n’était plus d’aucune utilité et que nous pouvions le supprimer sur les « Améthyste » pour financer d’autres bricoles inutilisables à l’époque. Résultat quasi immédiat à ce retour aux début du XX ème siècle! collision très couteuse de nuit par temps agité du Rubis tout juste modifié Améthyste avec un pétrolier et prise de conscience tardive des intellectuels que si le radar est peu utilisé c’est qu’un SNA n’est pas un classique et qu’il est en permanence en plongée dans un milieu très différent du brouillard de la place de la concorde. Bien sur tous nos commandants de SNA avaient protesté en pure perte avant.
        Votre histoire d’antennes de guerre électronique inutile dans cette mission me parait du même filon. Nous ne faisons plus de renseignement, nous ne combattons plus le terrorisme avec des interceptions radios ?. Quant a l’inutilité en ASM, vous êtes un expert. La lointaine bataille de l’atlantique elle même a été gagné grâce à ce détail sur les escorteurs américains et corvettes anglaises. Contrairement au radar, elle détecte les émissions radioélectriques au delà de l’horizon en restant silencieuse. Effet de surprise indéniable. Brouiller une menace ou des transmissions de drones ou d’avions de combat dans ce coin ne sert absolument à rien notre pavillon que beaucoup prennent pour un paillasson nous protège. J’espère que son ‘éclairage de nuit ne va pas bêtement mettre le feu à une feuille de PVC.

        • Fralipolipi dit :

          @vno
          Vous avez raison dans le cas général.
          Mais là, notez que le Latouche Treville fait équipe pour Irini avec une Fremm italienne et la FDA Hamburg … plus qques autres hélicos, Patmar, et drones.
          .
          C’est de suite moins terne.

    • Brandon dit :

      La frégate Latouche-Tréville dispose de :

      2 berceaux lance-torpilles L5 ou MU90

      1 tourelle de 100 mm et 2 canons de 30 à 20 mm, 4 mitrailleuses de 12,7mm

      8 missiles antinavire MM-40 EXOCET, 1 système surface-air

      à courte portée CROTALE

      2 systèmes d’autodéfense rapprochée antiaérienne SADRAL ou SIMBAD (missiles Mistral)

      4 radars : 2 de navigation, 1 de veille-air, 1 radar de veille surface-air, 1 de conduite de tir

      1 sonar de coque, 1 sonar remorqué, 1 antenne linéaire passive

      2 lance-leurres DAGAIE, brouilleurs, 1 bruiteur remorqué NIXIE

      Système de transmissions par satellite, système de combat SENIT

      l’hélicoptère ne sera pas présent.

  4. Dupont avec un t dit :

    Frégate Latouche-Tréville , sa mâture que se fait la malle, son hélico Lynx qui est mis au rencart .
    Et son hangar qui ne peut accueillir le NH90 NFH …… On est mal Patronne

    • Fralipolipi dit :

      Sa mature faisant défaut (et qui doit être replacée en fin d’année : https://www.meretmarine.com/fr/content/la-fregate-latouche-treville-retrouvera-sa-tete-de-mat-en-2021 ) ne sert qu’à la guerre électronique … pas vraiment utile pour Irini.
      .
      Quand au manque d’hélico, il est comblé par le fait que cette frégate intègre un « réseau » européen de surveillance, avec en parallèle : avions Falcon 50 (France), EMB-145H (Grèce), An-28BR1 Bryza (Pologne) et Merlin III (Luxembourg), ainsi qu’un drone Predator (Italie).
      https://www.meretmarine.com/fr/content/la-france-va-deployer-une-fregate-dans-loperation-irini-au-large-de-la-libye
      .
      Donc pas de souci. Ce bateau est à sa place.
      Et nos très polyvalentes Fremm, et leurs grandes capacités d’écoute, seront plus utiles ailleurs.
      Tout comme le Dupuy-de-Lomme
      https://air-cosmos.com/article/dupuy-de-lme-une-mission-haut-risque-mise-jour-le-11-09-2020-18h50-23574
      .
      Doucement, l’étau se referme autour du sultan.

      • EBM dit :

        @ Fralipoli à vous lire le déploiement isolé d’un tel navire est normal. On pourrait presque croire que nous avons une flotte de guerre.

        C’est une aberration au contraire, ce navire devrait faire de la surveillance dans une zone calme rien ne dit qu’il ne se passera rien. Comme l’avait dit il y a quelques jours le CEMA « L’histoire nous apprend que le risque le plus grave est celui qu’on ne veut pas voir venir ».

        Cette phrase s’applique parfaitement à votre commentaire.

        • dolgan dit :

          le large de la libye c’est une zone calme. avec votre manière de raisonner, tous nos navires resteraient au port car : on sait jamais …

          • EBM dit :

            @ Dolgan c’est vrai que ce n’est pas un pays en guerre et qu’il n’y a eu aucun accrochage avec la flotte Turc… cela ne sert donc à rien d’y envoyer des navires correctement armés.

        • Royal Marine dit :

          Un bateau de la Marine assume plusieurs fonction et missions à la fois, contrairement aux unités de l’AdT et de l’AA…
          Le Latouche-Tréville est sûrement taské sur Irini, sa mission principale. Mais il est sûrement désigné également comme étant en contrôle de la navigation en MEDCENT, défense des approches, bateau d’alerte ASM, de lutte contre le trafic d’êtres humains, lutte contre le trafic de stupéfiant, SAR, etc., …
          Il est armé de missiles Exocet, de canons de 100 mm, de torpilles MU 90, de sonar de coque, et d’un sonar ETBF performant… De quoi gêner, pour ne pas dire éloigner, les frégates vieillissantes et sous-marins Turcs. Qui plus est, le GAN n’est pas loin, et en cas de tensions, un « show of force » de 2 Rafale pourrait aider…
          Et oui. Le déploiement isolé, est une posture courante depuis très longtemps… Surtout pour les frégates!

          • EBM dit :

            @Royale Marine vos lumières me manquaient! C’est pour ça qu’on envoi un seul navire à bout de souffle avec la mature endommagée!

            Et tout le monde fait des déploiements isolés? Sauf les Turcs tient ils avaient mis trois navire face au Courbet… étrange.

          • Royal Marine dit :

            @EBM (qui n’a pas la lumière à tous les étages… Visiblement!)
            On envoie ce qu’on a de disponible à l’instant T, en surcrois de toutes les missions taskées depuis des mois… Ce bateau a sa mâture endommagée, et a perdu une partie de ses moyens de guerre électronique. Est-ce que çà l’empêche de prendre la mer? Certainement pas. Est-ce que ses capacités sont obérées de 50%? Certainement pas non plus.
            Contrairement à vous, j’ai navigué sur des bateaux de la Marine, et je connais la longue liste des avaries qu’ils supportent en partant à la mer pour leur exercice ou mission. Si bien que lorsque nos unités partent en mission lointaine, mission outre-mer, campagne, escorte du GAN, elles en profite pour faire passer en priorité leurs réparations auprès de l’Arsenal… A coup de caisses de bière! Et c’est du vécu!
            La Marine, comme les Armées en général, a un budget de « juste insuffisance »! Dois-je vous le rappeller? Alors saluez ces hommes et ces femmes, qui sans perdre leur temps à se plaindre, sont prêts à appareiller sur alerte, pour accomplir une mission pouvant être dangereuse et sur une unité qui n’est pas à 100% de ses capacités, et souvent très usée…
            Si vous n’êtes pas content du budget des Armées, faites le savoir et votez mieux, la prochaine fois!
            Enfin, pour ce qu est es Turcs, s’ils ont sorti autant de bateaux, c’est parce que leur état est pire que celui du Latouche-Tréville… Ou du Courbet! Une Frégate O. H. Perry ex-américaine, à bout de potentiel, qui n’a jamais eu de suite ASM digne de ce nom, et n’est pas mieux armée que nos FLF… 3 ou 4 ex-aviso A 69 ex-Français, que nous avons nous rebaptisés Patrouilleurs de Haute Mer (PHM) et prolongés sans maintenance du 100 mm, et des moyens de lutte ASM, pour avoir autre chose que les zodiacs de la Sécurité Civile pour assurer la sécurité des approches… Les Turcs les considèrent toujours comme des frégates… C’est dire!
            Alors cessez de critiquer en permanence les actions de la France! La Marine fait des miracles chaque jour, avec des matériels hors d’âge, parce que depuis 30 ans nos crétins de « décideurs politiques » veulent profiter des dividendes de la Paix, et ne plus donner d’argent aux Armées… Ces miracles n’existent et ne produisent leurs effets, que grâce à l’admirable engagement de nos équipages… Alors fermez là!, Ou remerciez les…
            Enfin. Les déploiements isolés sont le lot des frégates depuis le XVII ème siècle, dans toutes les nations maritimes, … Au grand plaisir de leurs Commandants trop heureux d’échapper aux contraintes de l’Escadre… Pour autant, l’isolement n’est que virtuel… Les transmissions, assurent une liaison permanente, qui fait que le CPCO est omniprésent, et les moyens de renforts (GAN, SNA, bateaux alliés, Patmars, hélicoptères, nageurs de combat (hé, oui!), commandos, etc., …) jamais loin.

          • Alain d dit :

            @Royale Marine
            blablabla
            Mais le problème est que cette frégate arrive bien après la bataille, puisque la situation est déjà figée depuis longtemps sur Syrte et qu’Erdogan a eu tout le temps de construire et consolider ses bases
            Comme déjà défendu ici, avant de pleurer des moyens européens, la France devrait s’engager clairement à gonfler les siens, c’est à dire donner l’exemple.
            Pour la Mission Irini, la France est l’une des premières nations concernées avec l’Italie.
            Elle aurait du, bien avant la lancement de cette mission, mettre ses différents de coté avec l’Italie.
            Définir une approche bilatérale avec 3 ou 4 navires franco&italien rapidement disponibles.
            Toujours à réagir trop tard plutôt que de prévenir, mais c’est bien vrai qu’anticiper avec des moyens déjà limites et utilisés à l’extrême, n’est pas gérable !
            Mais la France a déjà du mal à réorienter une seule frégate près de ses bases.
            Donc si besoins lourds en Asie du Sud-est, ni comptez même pas.
            Ca me rappelle un rigolo qui voulait faire croire que notre Marine pouvait aligner une dizaine de navires de 1er rang, pour un fumeux combat à « haute intensité » en Asie, et ceci juste en claquant des doigts !
            Nous en avons combien de FREMM?
            Qu’une FREMM ou qu’un SNA soit capable de jouer en solo façon corsaire, et ceci jusqu’à un certain niveau (densité) d’hostilité, je n’en doute pas ! Probables aussi pour les futures FDI, qui seront de toute façon moins endurante que les FREMM, parce que moins de munitions embarqués
            Pour les autres navires, j’ai quelques doutes….

          • EBM dit :

            @ Royale Marine (de plus en plus lumineux), l’ancien marin qui pense que les FLF ont des TLT… et très polie en plus.

            « On envoie ce qu’on a de disponible à l’instant T, en surcroits de toutes les missions prévues depuis des mois… » oui là est bien le problème.

            Le meilleur soutient qu’on puisse leur apporter c’est de ne pas accepter que ceux et celles qui servent la France se retrouve sur une mission de ce type avec un tel navire.

            Je n’ai pas attendu vos conseils pour bien voter.

            « Enfin, pour ce qu est es Turcs, s’ils ont sorti autant de bateaux, c’est parce que leur état est pire » On a vu le résultat et l’efficacité de notre blocus.

            Une armée doit remplir ses missions et si elle n’a pas les moyens c’est un problème pour le pays. Le reste c’est ce que vous faites: du blabla.

        • Fralipolipi dit :

          « le déploiement isolé d’un tel navire  » … ???… Vraiment ???
          … Etes vous sérieux ou bien simplement très fatigué ?
          .
          Lorsque j’écris que pour Irini notre frégate  » intègre un « réseau » européen de surveillance, avec en parallèle [en aérien] : avions Falcon 50 (France), EMB-145H (Grèce), An-28BR1 Bryza (Pologne) et Merlin III (Luxembourg), ainsi qu’un drone Predator (Italie). »,
          et qu’en plus j’ajoute un lien vers l’article de Vincent Groizeleau (l’un des journalistes les mieux renseignés sur le sujet) qui explique que le Latouche-Tréville intègre l’opération Irini aux côtés de la Fremm italienne Carlo Margottini et de la frégate de défense aérienne Hamburg, toutes deux déjà sur place … et que j’évoque même par ailleurs le soutien de la surveillance satellite …
          .
          … vous, vous répondez en considérant que le Latouche Tréville est seul !?!
          .
          Pour reprendre votre citation – « L’histoire nous apprend que le risque le plus grave est celui qu’on ne veut pas voir venir » – j’ai de mon côté l’impression que vous êtes de ceux qui ne se donnent déjà pas la peine de regarder … avant de balancer leur prose.

          • EBM dit :

            Seul navire français sur zone oui, insérés dans un dispositif dont le caractère dissuasif est illustrée par l’efficacité de l’embargo qu’il fait peser.

            Pour reprendre votre réponse j’ai de mon côté l’impression qu’il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, surtout quand il prend son cas pour une généralité.

        • Brandon dit :

          La frégate Latouche-Tréville dispose de :

          2 berceaux lance-torpilles L5 ou MU90

          1 tourelle de 100 mm et 2 canons de 30 à 20 mm, 4 mitrailleuses de 12,7mm

          8 missiles antinavire MM-40 EXOCET, 1 système surface-air

          à courte portée CROTALE

          2 systèmes d’autodéfense rapprochée antiaérienne SADRAL ou SIMBAD (missiles Mistral)

          4 radars : 2 de navigation, 1 de veille-air, 1 radar de veille surface-air, 1 de conduite de tir

          1 sonar de coque, 1 sonar remorqué, 1 antenne linéaire passive

          2 lance-leurres DAGAIE, brouilleurs, 1 bruiteur remorqué NIXIE

          Système de transmissions par satellite, système de combat SENIT

          • EBM dit :

            @ Brandon un navire à bout de souffle avec une partie de la mature en moins. C’est forcément mieux que le Courbet mais comparé à un navire moderne il n’y a pas photo.

      • Vinz dit :

        « Doucement, l’étau se referme autour du sultan. »

        Comme dirait l’autre, « je les grignote ».

  5. albatros24 dit :

    Avec sa solide coque, elle pourra toujours aller caresser la frégate turque qui l’illumine.

  6. jyb dit :

    – L’évènement essentiel est quand même l’issue des pourparlers de bouznika ( du 5 au 10 septembre)
    grand vainqueur diplomatique, le maroc.
    – pour ce qui est du terrain libyen c’est bien la cyrénaïque (tripoli) qui semble tirer les marrons du feu et l’annonce hier soir de la démission à venir de sarraj va dans ce sens.
    Pour l’instant et sur le papier il revient à la chambre des députés (benghazi) de nommer sous 30 jours les titulaires d’une majorité de « postes souverains » alors que les membres du haut conseil d’état du gouvernement de tripoli délégués à bouznika ont présenté une feuille moins précise en attendant que le rapport de force au sein du gna se fige.
    – Finalement sarraj va peut etre jouer un sale coup ( mais habile) a ses opposants internes qui l’ont phagocyté depuis des années.
    En annonçant qu’il démissionnera en octobre, il se soulage des pressions et des risques de se voir renversé; Dans le même temps il les coince (on parle là des misrati pro-turcs) puisqu’il prend la main jusqu’au bouclage des accords de bouznika.
    Concrètement çà veut dire qu’aujourd’hui sarraj déplace le curseur assez nettement vers tobrouk plutôt que vers misrata…
    L’attribution des postes et les négociations internes pour y parvenir seront un bon révélateur du rapport de force en tripolitaine ( chef de la sécurité et du rens, gouverneur de la bank of libya, président du bureau anti corruption, procureur général…)

    • Auguste dit :

      Cyrénaïque (Benghazi)
      Sarraj,s’il démissionne,va aussi embêter la Turquie.Il ne sera pas facile à Erdogan d’imposer un Misrati,qu’on trouve (surtout dans le N.O.tripolitain) qu’ils prennent trop de place.Ils ont accepté Sarraj parce qu’il n’avait pas d’appui clanique et pas trop ambitieux.Un Mayteeq (par ex) le sera beaucoup moins.
      Va falloir gérer ensuite la période des élections générales voulues par l’ONU,ou tous les pays impliqués vont pousser leurs pîons.L’après Sarraj s’annonce compliqué.

      • jyb dit :

        @auguste
        oui merci.
        Sarraj va -surtout- embêter les turcs qui risquent de crier à l’ingratitude mais il a pris conscience (non sans que les us ou italiens l’y aident) qu’il avait abattu tous ses atouts turcs et qu’il fallait maintenant remettre les libyens au coeur du jeu. Et le temps presse parce qu’on a beaucoup parlé des manifestations de benghazi mais pas de celles en tripolitaine contre le gna et les étrangers. La déféction d’acteurs économiques vers la cyrénaique est un signe mais il y a urgence dans les 2 camps.

        • Auguste dit :

          Erdogan est loin d’avoir abattu toutes ses cartes.Non seulement il discute un accord avec les Russes.Et tous deux ont intérêt à s’arranger les bidons avant que les US s’en mêlent.Et depuis le mois d’Aout (21 ?) il discute Renseignement et ZEE avec les Egyptiens,qui a amené au statu quo à Syrte.Si Erdogan arrive à convaincre les Egyptiens sur la ZEE,restera plus qu’a convaincre les Israéliens,qui n’étaient pas contre.
          La Libye,Erdogan connait,les archives ottomanes sont bien tenues en cas de besoin.Et comme ses ancêtres il sait qu’il faut avoir la main légère et pas trop imposer.Il a pensé mettre un peu de Cyrénaique à Tripoli.Par contre haro sur les « gêneurs » étrangers.Les manifestations anti-françaises de ces derniers temps à Tripoli sont d’origine turque.
          Reste le cas Haftar.Il lui reste une carte,c’est le blocus du pétrole.S’il lâche la dessus,faudra prévoir son hébergement à Paris.Que va faire Macron?

          • LEONARD dit :

            Pour que l’In-sultan fasse ami-ami avec Sissi, il va falloir réécrire l’histoire des Frères en Egypte.
            Pour qu’il fasse ami-ami avec Israël, il va falloir qu’il arrête de vouloir prendre la place de l’A.S en tant que leader du monde muslim et plus particulièrement de la cause palestinienne, ce qui semble son nouveau grand dessein.
            Pour qu’il fasse ami-ami avec les deux, il faudrait qu’ils y trouvent un intérêt supérieur à leur détestation du personnage et d’une Turquie « puissance ».
            Bref, probabilité infime.

            A noter que la démission de Sarraj a pris les turcs au dépourvu, signe qu’ils ne maîtrisent pas tout au G.N.A.
            Pour Haftar, il vient d’annoncer qu’il réouvre les vannes.
            https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-09-18/libya-general-says-oil-export-blockade-to-end-crude-prices-drop

          • Auguste dit :

            @ LEONARD
            Haftar ne va rien ouvrir du tout.L’accord qu’il avait fait avec Mayteeq est nul et non avenu.Sarraj qui est toujours le patron,vient de dénoncer cet accord.Haftar a agit sous pression des US,mais le pétrole c’est les Russes qui le contrôlent.
            L’annonce de la démission de Sarraj a surpris tout le monde,y compris les Turcs.Pas tant qu’il démissionne,qui énerve Erdogan,mais qu’il le dise maintenant.

  7. Adrien-BZH dit :

    Quelle bel engagement qui reflette encore une fois les moyens pléthoriques de notre Royale! Une fregate ASM avec des moyens de défense anti-aérienne limités et dépassés va faire du contrôle maritime sans hélicoptère alors même que le précédent engagement a montré l’importance de disposer d’une frégate moderne et bien armées (pas sûr que les crotales de la frégate Courbet aurait été en mesure d’abattre les missiles MM turques…)
    Les seuls navires à même de réaliser ce genre de mission, dans un environnement contesté, sont nos FDA de classe Horizon et nos FREMM. Problème : elles sont en si petit nombre par rapport à nos besoins qu’on ne peut pas les envoyer remplir ce genre d’engagement…
    Vivement la révision de la loi de programmation militaire tant demandée par nos Généraux et Amiraux!

    • EBM dit :

      @Adrien-BZH tout à fait d’accord!

      • Fralipolipi dit :

        @Adrein-BZH
        Je vous renvoie à ma réponse faite un peu plus haut à EBM.
        Irini est une opération multinationale commandée depuis l’Italie.
        Pourquoi considérez-vous que seule la France y participe ?
        Alors que notre frégate y rejoint en fait une Fremm italienne et une FDA allemande. et qu’une surveillance aérienne est assurée par 5 différents vecteurs.
        https://www.meretmarine.com/fr/content/la-france-va-deployer-une-fregate-dans-loperation-irini-au-large-de-la-libye
        Il faut cesser de se mortifier à chaque fois avec nos capacités ceci, nos moyens cela.

        • EBM dit :

          @ Fralipoli si avec ces moyens on remplissait les missions quand même je dirais très bien pas de soucis.

          Là si ces autres pays n’étaient pas d’accord pour participer nous ne pourrions pas compenser l’absence de leurs navires.

          Et quand ç coince nous pouvons nous retrouver dans ce type de situation: http://www.bruxelles2.eu/2020/06/une-operation-irini-bien-en-peine-de-moyens/

          Avec une armée digne de ce nom on ne se poserait pas de question, on déploierait en permanence quatre ou cinq frégates bien armées qui indiqueraient clairement qu’elles tirent avec les soum qui les accompagnent sur les navires qui forcent le blocus, même escortés. Que les autres pays soient là ou pas serait sans importance pour réussir la mission.

          Parce que oui réussir la mission qu’on lui fixe est l’objectif premier d’une force militaire. Là on se fiche du résultat c’est la posture qui compte et la réussite de la mission passe à la trappe faute de moyens.

          Il faut cesser de croire que plus on est faible mieux c’est.

    • Brandon dit :

      La France n’est pas en guerre.

      La frégate dispose de :

      2 berceaux lance-torpilles L5 ou MU90

      1 tourelle de 100 mm et 2 canons de 30 à 20 mm, 4 mitrailleuses de 12,7mm

      8 missiles antinavire MM-40 EXOCET, 1 système surface-air

      à courte portée CROTALE

      2 systèmes d’autodéfense rapprochée antiaérienne SADRAL ou SIMBAD (missiles Mistral)

      4 radars : 2 de navigation, 1 de veille-air, 1 radar de veille surface-air, 1 de conduite de tir

      1 sonar de coque, 1 sonar remorqué, 1 antenne linéaire passive

      2 lance-leurres DAGAIE, brouilleurs, 1 bruiteur remorqué NIXIE

      Système de transmissions par satellite, système de combat SENIT

      • EBM dit :

        @ Brandon dans une opération d’embargo où les navires qui tentent de franchir le blocus sont escortés deux solutions pour ceux qui tiennent le blocus:

        – Soit ils sont suffisamment dissuasifs et les navires escortés rebroussent chemin
        – Soit il ne le sont pas et s’ils ne s’opposent pas au passage le blocus est forcé, c’est ce qui s’est passé avec le Courbet.

        De ce fait il convient de mettre en place une force de blocus capable de faire au moins jeux égal avec ceux qui escortent les navires forçant le blocus.

        Aucun rapport avec l’armement d’un navire seul, aucun rapport avec le fait que la France soit en guerre ou non.

        Si ce que vous disiez était vrai le Courbet aurait empêché les navires Turcs de passer, car après tout lui aussi a des exocets et un crotale.

        Si vous aviez eu des arguments j’aurais été intéressé mais à défaut…

        • Royal Marine dit :

          @EBM
          Il ne s’agit pas d’une mission de blocus… Acte de guerre…
          Mais d’une mission de contrôle d’embargo, en temps de paix, avec pour « visiter » les bateaux de commerce, un accord obligatoire de l’Etat de pavillon, ou du Capitaine représentant l’armateur… Ne confondons pas tout!

          • EBM dit :

            @ Royal Marine (qui atteint la vitesse de la lumière) donc quand on fait un embargo on n’empêche pas les navires de passer selon vous s’ils tentent de livrer des armes…

            Ah oui vous aussi vous prenez de la pure.

    • Vinz dit :

      8 Exocet ; ça suffit pour calmer quelques ardeurs ; on parle de la marine turque en face.

      • EBM dit :

        @ Vinz et quand il y a plusieurs navires en face qui ont aussi chacun huit missiles et des leurres on fait aussi du coup de menton en répètent le nom martial d’un système d’arme, ça compense l’infériorité numérique c’est bien connu.

        • Vinz dit :

          Personne n’a dit qu’il était seul sur zone. Et je crois que personne n’a intérêt d’envoyer un navire français par le fond en Méditerranée sous peine de brusque réduction de tonnage à zéro, surtout pas la Turquie avec ses navires hors d’âge.

          Bref, largement dimensionné pour le job.

          • EBM dit :

            @ Vinz effectivement personne ne l’a dit. Personne n’a intérêt à envoyer un navire français par le fond, la question c’est est ce que nous remplissons la mission.

            Vu l’efficacité de notre opération largement sous dimensionnée non. Si ce que nous avions sur zone était suffisant ce ne serait pas à ce point inefficace.

  8. jyb dit :

    sarraj n’a pas annoncé n’importe comment sa démission. Il l’a fait dans un discours au peuple libyen lors de la commémoration de l’anniversaire de la mort d’omar al moukhtar, le « héros national » exécuté en 1931 par les italiens.

  9. LeGaulois dit :

    Voilà le résultat pour avoir botter le c-l à Kaddaffi…

  10. Biskotto dit :

    Encore une décision inepte !
    Pas de moyen ASm, son hélico mis ai rebut…
    C’est quoi le but ?
    De se faire couler ?

    • Delta dit :

      La frégate dispose de :

      2 berceaux lance-torpilles L5 ou MU90

      1 tourelle de 100 mm et 2 canons de 30 à 20 mm, 4 mitrailleuses de 12,7mm

      8 missiles antinavire MM-40 EXOCET, 1 système surface-air

      à courte portée CROTALE

      2 systèmes d’autodéfense rapprochée antiaérienne SADRAL ou SIMBAD (missiles Mistral)

      4 radars : 2 de navigation, 1 de veille-air, 1 radar de veille surface-air, 1 de conduite de tir

      1 sonar de coque, 1 sonar remorqué, 1 antenne linéaire passive

      2 lance-leurres DAGAIE, brouilleurs, 1 bruiteur remorqué NIXIE

      Système de transmissions par satellite, système de combat SENIT

      • EBM dit :

        @ Brandon Delta idem. La question est la réussite de la mission, vous savez ce truc dans des institutions qu on appel des armées.

    • Fralipolipi dit :

      @Biskotto
      Même réponse qu’à EBM et AdrienBZH : Cf plus haut
      Il faut juste essayer d’en savoir un peu plus pour mieux comprendre.

    • Didier dit :

      Presque … L’intérêt étant de pouvoir balancer 5000t à 30 noeuds de bon acier par le travers d’une frégate turc… Vu que c’est leur jeu favori, on va leur en donner

  11. BoitaR dit :

    Il n’y a que moi que ça choque, une frégate hors d’age, anti-sous marine mais sans hélico, pour une mission internationalement aussi scrutée que celle ci?

    • Br dit :

      Le Latouche-Tréville, au numéro de coque D-646, n’est pas le bâtiment le plus récent de la Royale. Cette frégate anti-sous-marine (FASM), de type F-70 est en effet en service depuis une bonne trentaine d’années (depuis 1990).
      Mais elle est équipée d’un système de navigation électronique Sigma 40, inertielle à gyrolaser, intégrant les différentes composantes de la navigation (cap, vitesse, position, etc.). Ce en temps réel. Elle dispose de plusieurs systèmes radar et armement (cf. ci-dessous) et surtout d’un « équipage bien entraîné, apte à faire face à toutes les situations.

      Longue de 139 mètres, jaugeant 4910 tonnes qui peuvent être déplacées jusqu’à une vitesse maximale de 30 nœuds, cette frégate ASM dispose de plusieurs éléments de surveillance radar : deux pour la navigation, un pour la veille-air, un pour la veille surface-air, et un pour la conduite de tir (selon les éléments donnés par le Sirpa), tout comme un sonar de coque, un sonar remorqué (des outils utiles pour surveiller les fonds sous-marins).

      Tout un arsenal normalement utilisé dans l’accompagnement des sous-marins nucléaires, la protection de la force océanique stratégique (FOST) étant sa tâche habituelle. Elle a aussi la possibilité d’élargir sa zone de vision avec son hélicoptère de bord. D’ordinaire, c’est un (ou deux) Caïman Marine qui sont embarqués sur la frégate (les Lynx étant partis à la retraite). Mais pour ce type de missions, davantage de surveillance que de combat, ce pourrait être plutôt un hélicoptère de type Panther.

      Enfin sa puissance de feu n’est pas négligeable : des missiles à courte portée Crotale ou à plus longue portée anti-navires MM 40 Exocet notamment, en passant par les torpilles MU90, le système d’autodéfense rapprochée antiaérien Simbad, deux canons de 20 mm, une tourelle de 100 mm et quatre mitrailleuses de 12,7mm.

      • EBM dit :

        @ Br la question n’est pas là. La question est: cette Frégate seule ou avec les navires européens qui l’accompagnent forme t elle un dispositif suffisamment dissuasifs pour faire respecter le blocus.

        On a fait l’expérience avec le Courbet d’un dispositif très léger et ça a rappé, donc là ben même chose on ne pas va faire respecter l’embargo par les Turcs.

        C’est ça le problème le reste, la torpille bidule, le radar machin, la Force intel et l’âge du capitaine c’est du détail.

  12. Tankaboum dit :

    On verra si l’helico italien décollera pour arraisonner un turc… e lilico il est en maintenance… no possible

  13. norbert dit :

    Cette persistance à ne pas vouloir qu’il y ait un vainqueur en Libye, me surprend. Il n’y a qu’une possibilité d’avoir enfin des rapports avec un gouvernement fort, c’est de laissez faire. Nous pourrons ensuite retisser des rapports commerciaux et traiter le problème du départ des migrants. Evidemment sur le plan morale, c’est difficilement entendable, mais geler la situation, est-ce la bonne voie ?

    • Bouvines dit :

      @ Norbert la Russie, l’Italie, la Turquie, l’Egypte et les Emirats s’impliquent. Si c’est figé ce n’est pas de notre fait.

  14. Patrickov dit :

    Comme je le dis la marine française est à bout de souffle, malgré les légendes qu’inventent certains ici, elle n’a plus les moyens de fournir de l’armement en cadence, cela me rappelle Trump qui pensait pouvoir se passer des fournisseurs turcs pour son F-35, même en trouvant d’autres sources d’approvisionnements ils n’auront jamais la cadence de fabrication et l’expérience qu’ont les turcs depuis 2011.
    Le second problème c’est le coût des pièces que seule la Chine pourrait concurrencer mais hors de question aux membres de l’OTAN et aux USA de leurs fournir ces éléments.
    A ce jour plus le F-35 compterait un retard de plus de 10000 pièces, la réception de celles ci serviraient au SAV des premiers F-35.
    Il existe une solution la Russie pourrait mettre à contribution son industrie pour fournir l’OTAN ainsi que l’UE en quantité suffisante de pièces et d’armements

    • EBM dit :

      @ Patrickov vous avec le num de votre vendeur parce que ça à l’aire d’être de la pure!

    • Albatros24 dit :

      Radio Patrickow ment !
      Radio Patrickow ment !
      Radio Patrickow est ottoman …
      (sur l’air de « Radio Paris ment » de la BBC en 1943-44)

    • Lechavenois dit :

      à Patrickov :
      .
      « ….la Russie pourrait mettre à contribution son industrie pour fournir l’OTAN ainsi que l’UE…. »
      .
      Il faudra dire à M. Poutin de faire vite pour se positionner dans cette optique de partenariat !
      .
      En effet, hier, M. TUMP a informé Reuter que le Zimbabwe et le Burkina Faso allaient remplacer le Royaume Unis pour devenir  » partenaire de premier niveau » pour poursuivre l’industrialisation et la commercialisation de plus de 15000 avions F35, dont plus de 9000 unités à vendre rien que sur le continent africain et la région caraïbe.

  15. ji_louis dit :

    Elle n’est pas encore envoyée à Landévennec parce qu’il n’y a rien pour la remplacer (grandeurs et décadences…)

    De la même manière que les avisos A69 ont été rebaptisés patrouilleurs de haute mer en leur enlevant leurs Exocet, ce qui a permis de retarder d’une dizaine d’années la construction de vrais patrouilleurs pour notre ZEE, la Latouche Tréville n’est plus apte à remplir les missions pour lesquelles elle a été conçue.

    Néanmoins, elle reste quand même apte à remplir quelques missions de guerre de basse intensité comme l’est IRINI, ou toute mission de surveillance de surface en général.
    Son deuxième intérêt est qu’elle continue à être comptée comme une frégate de 1er rang, ce qui ravis Bercy et désole Balard.
    Son troisième intérêt est qu’elle permet d’amariner et de faire prendre de l’expérience à de nouvelles recrues de la Marine Nationale de tous les grades (après avoir quitté les écoles, c’est une application réelle et pas trop intensive (sauf pour les mécanos) de ce qu’ils ont apprit, leurs affectations suivantes sur des navires plus modernes seront susceptibles d’être dans des conditions beaucoup guerrières (comme l’a déclaré le CEMM).

  16. Courmaceul dit :

    Et puis il y a la classe et le doigté de Merdogaz en Syrie : https://fr.news.yahoo.com/syrie-l-onu-d%C3%A9nonce-responsabilit%C3%A9-154751653.html

  17. Auguste dit :

    Sarraj aussi pourrait donner sa démission en Octobre.De prime abord, ce serait une bonne nouvelle pour Macron qui voulait le faire sauter.Mais au deuxième rabord, va falloir trouver l’homme juste qui convienne à la France et c’est là qu’une nouvelle bagarre va commencer entre France,Turquie, et tous les prétendants au gâteau libyen.
    Quand à la mission IRINI,on est sûr d’une chose,c’est qu’elle n’arrêtera pas le trafic aérien.

  18. Allobroge dit :

    Qu’est ce qui se passerait si ce bâtiment rencontrait tout à coup plusieurs bateaux en perdition avec des naufragés du style de ceux que nos ONG nous ramènent tous les jours ? Il abandonne sa mission première et laisse périr les naufragés ?

    • ji_louis dit :

      Tous les marins civils et militaires de tous les pays ont l’obligation de porter secours aux naufragés (convention SOLAS = Safety Of Life At Sea = sauvegarde de la vie en mer), c’est un traité international adopté pat tous les pays et qui est une conséquence directe du naufrage du TITANIC.
      Donc un navire militaire portera secours aux naufragés ou dirigera (OSC = On Scene Commander = commandant sur zone) un autre navire qui portera secours, après avoir prévenu les autorités civiles et/ou militaires chargées des secours en mer ( procédures du SMDSM = Système Mondial de Détresse et de Secours en Mer).

    • vno dit :

      Si la mission est classifié secret défense, c’est dommage pour les migrants illégaux qui suivent les directives criminelles des ONG de passeurs en détruisant leur embarcations pour être réellement en détresse.

    • Albatros24 dit :

      Si c’est un bateau chinois ou russe dont il s’agit : tir à la mitrailleuse GATLING sur ces dangereux contre révolutionnaires (les chinois par formation, les russes par tradition).

    • Auguste dit :

      Avec les satellites,il est difficile aujourd’hui de passer à côté et dire « moi pas vu ».Et puis il y a toujours des pêcheurs qui trainent par ci par là.
      https://www.telegraph.co.uk/news/2020/09/16/exclusive-french-navy-seen-shepherding-migrants-uk-waters-abandoning/

  19. Plusdepognon dit :

    Le site « Bruxelles 2 » a pris un ton presque belliciste :
    https://www.bruxelles2.eu/2020/09/le-latouche-treville-en-renfort-a-irini/

    C’est surprenant…