!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

L’armée de Terre mise sur le big data et l’intelligence artificelle pour sa nouvelle campagne de recrutement

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

36 contributions

  1. Intox dit :

    On ne peut pas en même temps faire du social et vouloir favoriser les minorités en recrutant prioritairement dans les banlieues, et se plaindre de la qualité du recrutement et des problèmes de casiers judiciaires. Il faut être cohérent ! L’armée française c’est pas Emmaüs !

  2. Le sicaire dit :

    « il est constaté depuis quelque temps une « dégradation » de la qualité des viviers de recrutement »… l’armée ne fait que récolter l’incompétence de l’Éducation Nationale, qui elle même subit l’impéritie de nos choix politiques et sociétaux depuis des décennies.

    Des étudiants bachelor, c’est à dire bac +3, font aujourd’hui couramment des fautes de syntaxes. Cela génère forcement des problèmes d’incompréhension et donc de communication. Je vous laisse imaginer ce qu’il en est avec les niveaux inférieurs comme le baccalauréat, le BEP ou le CAP…

    Mais heureusement, ils ont trouvé la solution miracle avec le Big Data ! 😉

    • max dit :

      Pour en faire de la chair à canon de toute façon ! de plus je suis prêt à parier que les BEP ou CAP sont plus rustiques au combat que les bachelors

    • NulH dit :

      Fautes d’or t’aux gaffes !!!

      Bon et alors, c’est aussi vrai pour les prof… et d’université aussi !!!

      Pourquoi ??? Quelques éléments …

      Savoir que, le français, du moins son orthographe, est le résultat d’une complexité sans nom, organisée par les clairs et leurs suivants depuis le début des livres en vieux françois… Savoir pourquoi ??? Ben la même chose, comme les canus, protection de son job !!! Mais les clercs y arrivent !!! Mais pas partout… cf. les processus d’inventions !!! Et oui !!!

      De plus, il y a, dans les nuances, des français biens spécifiques et forts utiles dans le monde entier… si bien qu’ils viennent enrichir notre langage…. de vieux gaulois… mais aussi les processus d’invention… et oui !!!

      Ajoutons à cela que…. le dico d’aujourd’hui ne contient pas, exhaustivement, le dico. précédent !!!! etc. etc. etc.

      Mais en plus, et par exemple, lisons le dictionnaire d’histoire de la langue française, sous la dir. de Alain Rey, et là aussi, on peut être confondu par l’évolution de l’or t’aux gaffes !!!

      C’est donc un travail de spécialiste… et l’on fait tous des fautes …. parfois utile pour inventer, pour trouver une invention … Sans blague… ça alors !!! Surprenant !!!

      Ailleurs, observer le savoir faire pratique d’ouvrier de tous types et l’on découvre, quand même, un grand savoir faire … et savoir être… cela partout… et qui se transmet…

      Suggérons, que nos bonnes lettres d’ici visitent, aussi de nombreux chantiers et laboratoires, ceci avec quelques explications de savoir faire … d’inventions par hasard aussi !!!

      Un NulH s’est oser à s’exprimer …

      • Le sicaire dit :

        Vous aurez remarqué que je n’ai pas fait allusion aux fautes d’orthographe car elles n’empêchent généralement pas de se faire comprendre mais les fautes de syntaxe, si !

  3. Raymond75 dit :

    154 jours pour recruter un soldat !!! C’est du même ordre que dans une secte.

     » il est constaté depuis quelque temps une « dégradation » de la qualité des viviers de recrutement » … A défaut d’intelligence biologique, on va recourir à l’Intelligence Artificielle : ce sont les boites de services qui vont se frotter les mains. Il est vrai que motiver des jeunes gens en leur promettant de tourner en rond dans le désert doit être difficile. Il faut envoyer les femmes au combat : elles ne cessent de nous dire qu’elles sont meilleures que les hommes, et la surpopulation en cours fait que l’on a de moins en moins besoin de reproductrices.

    • Demoulin dit :

      Je confirme que faire des ronds dans le désert et garder les châteaux de sables au Mali en décourage plus d un , même pour un soldat qui à une spécialité de métier . Surtout lorsque l on est toujours sollicité pour la même destination d opex et qui reste aussi mortelle.Le terme » on nous vend du rêve » revient malheureusement souvent dans les discussion. Que l armée essaye plutôt de remotiver ses troupe actuelles (idées à exploiter) plutôt que de penser qu un nouveau recrutement Big Data va faire oublier la dure vie de soldat .On parle un peu des morts mais pas des blessés , étrange non ?

    • Demoulin dit :

      Je confirme que faire des ronds dans le désert et garder les châteaux de sables au Mali en décourage plus d un , même pour un soldat qui à une spécialité de métier . Surtout lorsque l on est toujours sollicité pour la même destination d opex et qui reste aussi mortelle.Le terme » on nous vend du rêve » revient malheureusement souvent dans les discussions. Que l armée essaye plutôt de remotiver ses troupes actuelles (idées à exploiter) plutôt que de penser qu un nouveau recrutement Big Data va faire oublier la dure vie de soldat .On parle un peu des morts mais pas des blessés , étrange non ?

      • Raymond75 dit :

        Je suis d’accord avec vous : on devrait parler aussi des blessés, plus nombreux, et trop souvent handicapés à vie, mais que l’on oublie vite même s’ils sont bien soignés. Et que deviennent ils une fois soignés ?

        Dans une guerre ‘classique’, il y a 10 blessés pour un mort !

        Mais on ne parle jamais des victimes civiles … En bref, on cache la réalité de la guerre, sinon plus personne ne voudrait la faire ? La guerre devrait obséder l’humanité.

  4. PK dit :

    « Par ailleurs, une autre considération à prendre en compte est la fidélisation des jeunes soldats durant leur période probatoire. Le taux de dénonciation du contrat [attrition] est particulièrement élevé chez les militaires du rang. Il atteint environ 25% pour ceux de l’armée de Terre… Et il est en constante progression depuis 2014. »

    Génération Z. Bon courage. Je prédis un chiffre de 75% d’ici quelques années. Et encore, ceux qui poussent la porte d’une caserne sont sans doute les plus motivés.

    • Demoulin dit :

      Je confirme que faire des ronds dans le désert et garder les châteaux de sables au Mali en décourage plus d un , même pour un soldat qui à une spécialité de métier . Surtout lorsque l on est toujours sollicité pour la même destination d opex et qui reste aussi mortelle.Le terme » on nous vend du rêve » revient malheureusement souvent dans les discussion. Que l armée essaye plutôt de remotiver ses troupe actuelles (idées à exploiter) plutôt que de penser qu un nouveau recrutement Big Data va faire oublier la dure vie de soldat .On parle un peu des morts mais pas des blessés , étrange non ?

    • Sam dit :

      C’est bien ça le plus inquiétant. On a beaucoup tendance en interne à se braquer contre les faiblesses des nouvelles générations, sans se rendre compte qu’on a quand même le matériau humain le plus motivé…

    • Charognard dit :

      @ PK
      Si on ne se limite pas à l’armée de terre, il y a des spécialités où c’est déjà le cas.
      https://www.capital.fr/economie-politique/larmee-francaise-manque-de-bras-1339216

  5. Jean Ker dit :

    Pas certain qu’un algorithme saura combler le fossé entre les belles images des pubs et la réalité de l’obsolescence des matériels et des équipements. Pas sûr non plus qu’il permette de redonner du sens à quelqu’un qui s’engage pour la Patrie et se retrouve à défendre les intérêts d’une boîte aussi corrompue qu’Areva au péril de sa vie, ou bien à fliquer une gare en métropole ou le parking du Mont St Michel appuyé par un Peugeot Partner flanqué d’autocollants..
    Mais bon, ça sonne « progrès », alors j’imagine que c’est suffisant au ministère…

  6. St Chamond dit :

    Il pourrait peut-être déjà commencer par miser sur l’intelligence naturelle. Je suis dans le circuit pour intégrer la réserve opérationnelle et le moins qu’on puisse dire c’est qu’on se bouscule pas pour rendre les choses lisibles.

  7. Bill Tornade dit :

    Si c’est du même niveau que la nomination de Dupont-Moretti ou Dramanin, ça va pas être beau… Mon dieux que ce pays sombre profondément dans la connerie?!

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Si c’est du même niveau que la nomination de Dupont-Moretti ou Dramanin, ça va pas être beau… Mon dieux que ce pays sombre profondément dans la connerie?! » Et visiblement vous en êtes son porte parole monsieur « twister »!

      • Bill Tornade dit :

        Non non, c’est le génial, que dis-je, c’est le superman de l’intelligence Castaner le nouveau porte-parole de LREM, pas moi. On est bien là, on est très bien… Merci à tous, je suis fière de mon pays. (Save our souls!!!)

  8. Luc dit :

    Le recrutement est un long fleuve avec plein de pièges et de remous.. L IA ne sera qu une bouée flottant au grès de ce courant

  9. Max dit :

    Dormir dehors dans des régions sans réseau 5G, avec le risque de prendre des coups….sans parler du sac à dos qui pèse un âne mort, les potes qui sentent mauvais, les chaussures trop grandes et les pantalons trop courts. Je parle même pas des rations !
    Non franchement non une IA ne peut rien faire sauf sur Fornite

  10. tartempion dit :

    Avec ce casque tu seras cuisinier , avec ces rangers tu seras coiffeur etc….la campagne de recrutement de 1996 liée à la professionnalisation des armées avait eu le mérite d’offrir un emploi à des chômeurs de longue durée majoritairement sans diplôme , des gens inemployables dans le civil eu égard de leur absence de formation et d’expérience professionnelle.Certains n’imaginaient même pas qu’ils devraient porter le treillis , monter des gardes ou faire des marches de nuit puisque l’annonce qu’il avait lu en feuilletant télé 7 jours ou le gratuit proposait dans l’armée un emploi associé à une spécialité civile.Par ailleurs pour ne pas effrayé le clampin de base , les recruteurs avaient expurgé de leur communication toute référence à l’engagement comme les notions de combat de sang versé ou de mort pour la patrie . Le résultat fut dramatique puisque des bataillons de chômeurs pour la plupart à moitié analphabète se sont précipités dans les centres de recrutement de l’époque pour candidater pour le poste de coiffeur , de cuisinier , de serveur au mess qui était dans leur imagination proposé dans leur ville , dans la caserne du coin pour lequel une formation professionnelle était même proposée par l’armée !!! On imagine l’armée de gueux qu’aurait pu produire une telle campagne si l’état major n’avait pas revu rapidement sa copie .Pour autant , le mal était fait et de nombreux apprentis soldats reçurent un paquetage ,en effet , la priorité du moment était de trouver coûte que coûte des remplaçants aux appelés du contingent .Les classes étaient alors réduites à leur plus simple expression au sein même des régiments avec un seul mot d’ordre réduire le taux d’attrition au maximum .Les marches pour l’obtention de la fouragére du régiment qui pouvaient être de 120 km pour les appelés sur 4 jours ont été réduite à une petite vingtaine de km sur 2 jours etc…Il aura fallu attendre 10 ans pour commencer à trouver un équilibre approximatif que la féminisation et l’intégration massive de populations d’origine étrangère auront ruiné.Les bons candidats fuient généralement l’armée de terre au terme du premier contrat voir même avant.Le constat est terrible où trouve actuellement au sein de l’armée de terre toute la lie de la société , cela va du soldat dont les parents se sont illustrés en servant le FLN en passant par des chances pour la France islamisées et fichées pour trafic de chichon dans les cités , des individus envers qui l’armée est sommée par le gouvernement de faire des miracles .Il y a aussi les français venus des îles poussés par le chômage et la misère sociale et les hexagonaux souvent en situation d’échec scolaire ou au chômage , des gens qui sont intégrés avec un niveau général tellement bas que se pose la question de l’intérêt d’intégrer des effectifs qui n’apporteront quasiment rien à l’institution .D’où la réflexion d’ouvrir le recrutement aux ressortissants européens diplômés sous un format similaire à celui du recrutement à titre étranger hors disposition spécifiques liées aux restrictions de liberté .

  11. lxm dit :

    Mmhh.. à partir des bases de données recueillies, trouver l’adresse des joueurs par leur IP pour mieux cibler la campagne de recrutement.

    If( joue beaucoup à call of duty) ok;
    If( joue beaucoup à battlefield) ok;
    If( joue beaucoup à fifa) ok;
    If( manager d’une team à warcraft) ok;
    exception( joue beaucoup trop le camp des terroristes à counter strike);

  12. Cqfd dit :

    L’agence INSIGN se frotte les mains pour un contrat en faisant miroiter qu’avec des algorithmes et une Big data on va y arriver. Franchement encore une idée de nos spécialistes Officiers COM et Marketing qui doivent eux lorgner sur un poste dans une de ces boites à l’issue de leur contrat ou carrière après une PMID ou PAGS (avec en plus une reconversion, c’est du vu).
    Cela ne marchera pas plus, on a encore un train de retard. Il faut revoir complètement la gestion RH et le recrutement avec des vrais arguments (soldes, statut etc..). On recrute à tour de bras avec pour l’essentiel des régiments de la mélée qui n’arrivent plus à fidéliser et qui ont maintenant des gars CCh ou jeunes SGT qui ne serait que CPL ou CCh il y a quelques années. Ça ne veut pas dire qu’ils ne sont pas bons mais le niveau baisse, donc ça joue sur l’encadrement et la fidélisation. on recrute trop, notre FOT est trop élevée en effectif pour se permettre de recruter de la qualité. Il y a de bons jeunes, mais pas au niveau de 16000 par an, faut pas réver. Malheureusement, dans un pays comme le nôtre, une armée professionnelle de très bonne qualité doit être plus resserré.

  13. Royaliste dit :

    – « big data »
    – « intelligence artificielle »
    – « data lake »
    – « HCEM »
    – « DRHAT »
    – « CIRFA »

    Faudrait que les galonnés comprennent que personne n’en a rien à branler de leur usine à gaz. Y’a que eux que sa fait mousser toutes ces conneries de « progrès », « d’homme augmenté » et autre « transhumanisme » à la con.
    Avec Easyjet et AirBnb les jeunes les font tout seul les aventures alors devenir un simple matricule de l’armée, ça n’intéresse vraiment personne. Ce qui manque aux jeunes, c’est un vrai sens à leur vie et pour remédier à ça, il faut qu’ils se sentent appartenir à quelque chose de « plus grand ». Il faut remettre le PATRIOTISME (le vrai) à l’honneur dans le monde civil et militaire mais ça les donneurs d’ordres (les politiciens) n’en veulent d’où un casse-tête insoluble*.

    * Perso, j’aurai bien deux trois idée pour le résoudre le casse-tête mais bon, comme c’est hors cadre républicain, ça risque d’être retoqué d’office.

  14. dompal dit :

    Vive le millefeuille administratif (militaire) = 154 jours pour intégrer l’AT !….et c’est pas l’IA ou le Big Mac 😉 qui changeront quoique ce soit !
    .
    Comment fait la légion ? Engagement immédiat dans un PRLE, batteries de tests en tout genre et après 4 semaines voire moins l’ex-civil commence son instruction !
    .
    L’AT devrait certainement prendre exemple sur celle-ci….même si le volume n’est pas le même, il y a certainement des pistes à creuser…
    Si ça marche à la légion, il n’y a aucune raison que ce ne soit pas le cas dans l’AT.
    .
    Dans bon nombre de régiment il y a une X ème compagnie de réservistes. Pourquoi ne pas « l’affecter » entre autre à l’instruction des jeunes recrues ? Ca leur permettrait de choisir leur régiment.
    .
    Si j’avais 18/20 ans aujourd’hui, j’ai pas envie de me retrouver dans un régiment que je n’ai pas choisi !
    Peut-être cela fidélisera-t-il plus les jeunes !??
    .
    Bien sûr, il y aura toujours de brebis galeuses…..et qu’elles puissent choisir leur régiment ou pas, elles se feront toujours éjectées car inaptes à la vie militaire autant qu’à une vie civile. 😉 🙁

    • La vérité si je mens dit :

      Bien sûr sauf que si on ne fait qu’affecter les jeunes au seul régiments qu’ils veulent, je peux vous garantir qu’il y aura des unités complète qui fermeront boutique. Le jeunes veux, c’est sur, mais l’armée à besoin. C’est bien là le problème, comment concilier la volonté du jeune engagé et la nécessité Ops. J’ai de très bons contact en CIRFA, sur un plan de recrutement, des unités comme le 8 ou le 3 RPIMa sont complétéS sur 1 seule commissions, et à ce des jeunes plus que qualités. Après, il y a d’autres unités qu’il faut bien combler. Rien que dans l’Est de la France, 6 régiments d’infanterie se disputent le vivier (35 Ri, 152 Ri, 1 RTir, RMT, 1 Ri, 16 BCP). Ces régiments sont bons et se valent mais restent des unités d’infanterie standard, sans rien de spécialement attrayant (comparé à un RPIMa avec sa solde à l’air, son attribut TDM et le mythe). Et je ne parle que de l’infanterie, si on prend le reste c’est pareil. Donc oui, les jeunes se voient obligés de faire plusieurs choix car il faut bien combler l’ensemble. Après, tous ne peuvent réver d’être FS, il faut accepter que ce n’est pas à la portée de tout le monde, c’est comme ça.

      • PK dit :

        Si on ne comble pas les vœux d’un candidat, il ne faut pas s’étonner des démissions. Si je m’engageais aujourd’hui et que je n’avais pas une unité TAP (on est loin des FS, juste une unité TAP), je démissionnerais.

        Le jeune qui s’engage ne vient pas faire du bénévolat pour boucher les trous de l’armée. À l’armée de rendre attractifs les régiments moins demandés… Ça m’étonnerait qu’un jeune choisisse une unité TAP pour la solde air.

  15. Plusdepognon dit :

    Dans une société confortable, la notion du collectif et de « quelque chose de plus grand que soi » s’ étiolent :
    https://theconversation.com/mourir-au-combat-pourquoi-le-sacrifice-de-soi-fait-il-debat-119137

    Dans les salons où l’on cause entre gens importants, la plèbe ne mérite pas son élite éclairée :
    https://www.les-crises.fr/qui-est-pret-a-se-battre-pour-son-pays/

    Le « plan famille » outre qu’il ne coûte pas grand chose permet de dire que « l’on fait quelque chose pour les soldats » (on reparle des retraites ? ) :
    https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/07/13/l-armee-francaise-face-aux-nouvelles-attentes-sociales-de-ses-soldats_6046040_823448.html

    https://lessor.org/a-la-une/les-propositions-de-lancien-mr-pensions-des-armees-pour-peaufiner-la-reforme-des-retraites-des-militaires/

    Les jeunes gens ont été élevés ou pas par leurs parents et dans une société qui se retrouve dans le microcosme militaire :
    https://www.marianne.net/societe/narcissisme-exacerbe-incapacite-gerer-ses-emotions-individualisme-les-symptomes-d-une

    De quoi parle- t’on lorsque l’on parle d’armées : de manque de moyens, de morts, de blessés et de dérives. Vendeur, non ?
    https://www.medias-presse.info/larmee-un-metier-sans-avenir/7555/

    À part les films hollywoodiens, les français ignorent tout des réalités du soldat :
    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2018/09/le-soldat-meconnu-les-francais-et-leurs.html

    Et pourtant, il y en a encore :
    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2019/08/do-ishi-n3-ressources-humaines.html

    Que ce soit pour @Raymond 75 ou @ Tartempion, j’ai trouvé le prochain leitmotiv du recrutement :
    http://www.slate.fr/story/13613/vous-ne-voulez-pas-mourir-trop-tot-engagez-vous-dans-larmee

  16. Naledi dit :

    A une époque l’armée aurait misée sur Big Brother… Remarquez c’est finalement un peu pareil