Les quatre hélicoptères H160 loués par la Marine nationale seront dotés de la boule optronique Euroflir 410

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

57 contributions

  1. Albatros24 dit :

    Louer avec option d’achat des hélicos, comme les voitures, cela revient à solliciter son compte de fonctionnement et non d’investissement – mais si cela permet d’avoir des hélicos en très bon état (et maintenus par leur entreprise propriétaire je suppose) au final cela revient quand même plus cher.
    Un bien mauvais choix à courte vue digne d’énarques incompétents…
    Gérer en régie un service public (comme l’Armée) est très cher car nécessite de multiplier les compétences, donc de les payer certes mais au final financièrement on s’y retrouve plus.
    Donc…arrêtons de faire des zéconomies de bout de chandelle et rachetons de tels hélicos en remplacement de nos Gazelles hors d’âge par exemple, en payant mieux nos spécialistes pour qu’ils restent militaires – nous ferons là de vraies et substantielles économies au bout du bout, plutôt que d’enrichir encore des actionnaires déjà riches.

    • Albatros24 dit :

      J’ai bien lu que cela ne concerne que quelques hélicos en attendant..une hypothétique commande (commepour les FREMM qu devaient êt eplus nombreuses) mais je connais un peu nos dirigeants. L’exemple des PPP pour le BTP est révélateur à ce sujet, et cela risque d’être la norme puisqu on va toujours rechercher ces économies …qui n’en sont pas. Si ces hélicos satisfont nos militaires, achetons les plutôt que de payer des loyers.

      • Plusdepognon dit :

        Comme pour les armées, comme pour les données médicales personnelles des français, voici le tour de l’éducation nationale :
        https://cnll.fr/news/appel-offres-ministere-education-nationale-microsoft-logiciel-libre-oublie/

        Et dire que pour faire acheter quelques fournitures, il faut attendre des mois (ne parlons pas des matériels détruits
        lors d’opérations)…

        • PK dit :

          Macon, Young leader, paie son éco à son suzerain américain.

          On pourrait faire des millions d’euros d’économie – sans compter l’indépendance stratégique – avec les logiciels libres.

          Ce qui prouve bien que ce mec est un sous-marin des Américains (pour ceux qui n’en étaient pas persuadés après le coup d’Alstom)

          • tschok dit :

            @PK,

            Oui, c’est un traitre! Tandis que vous, vous êtes l’homme qu’il nous faut.

            Cela dit, vous n’êtes pas le seul. Vous devez être le 12.674ième mec à affirmer sur ce blog que Macron est un traitre au service d’une puissance étrangère, en général les Etats-Unis, ou des banques, en général Rothschild.

            Vous n’avez pas non plus une imagination confondante, les gars. Ce sont toujours les mêmes conneries qui remontent à la surface, faudrait varier quand même. Vous voulez que je vous aide à trouver des trucs un peu nouveaux?

            Si vous avez besoin d’aide, faut pas hésiter.

            Sinon, on écrit écot, pas éco.

          • FredericA dit :

            @Plusdepognon @PK : « On pourrait faire des millions d’euros d’économie – sans compter l’indépendance stratégique – avec les logiciels libres. »
            .
            Oui, c’est l’argument qui est souvent avancé. En fait, les logiciels dits « libres » ne sont en aucun cas gratuits ! Les entreprises souhaitent généralement avoir un support sur les logiciels libres utilisés. Dans ce cas, elles doivent acquérir un contrat de maintenance auprès d’une société de service ou un éditeur. Il n’y a donc peu de différence avec les logiciels sous licence sur ce point.
            .
            De même, il est facile de trouver du personnel compétents sur les logiciels de grands éditeurs (IBM, Amazon Web Service, Microsoft, Red Hat…). Par contre, les ressources compétentes sur les logiciels libres sont nettement plus rares et (surtout) plus coûteuses.
            .
            Par ailleurs, les plus ardents promoteurs des logiciels open-source sont les grands éditeurs eux-même ! Microsoft, IBM, Google… sont souvent les plus gros contributeurs des logiciels stars de l’open-source (OpenOffice, Kubernetes, LibreOffice, Ubuntu, CentOS, …). L’indépendance stratégique soi-disant apportée par l’open-source est donc en trompe-l’oeil.
            .
            Enfin, il faut avoir l’honnête de reconnaître que Microsoft est un acteur incontournable de tout système d’information. Annuaire, systèmes d’exploitation, bases de données, suite bureautique, … les produits Ms sont devenus des standards difficilement remplaçables dans l’entreprise.
            .
            Post scriptum : avant de me faire traiter de « pro-US » ou de « traite à la nation », je tiens à préciser que j’utilisais déjà des logiciels open-source quand Emmanuelle MACRON était encore sur les bancs de l’école.

          • ScopeWizard dit :

            @tschok

            On s’ en branle de ton avis sur l’ intervenant @PK !

            Qu’ il ne soit pas dans tes odeurs de sainteté n’ étonnera guère que le gogo de passage !

            Ce qui est intéressant serait une contre-argumentation , certainement pas ce procès d’ intention à la con qui ne vise qu’ à le discréditer à moindre frais en évitant de se mouiller………

            Tiens , un exemple récent qui illustre magnifiquement votre manque de maîtrise que vous n’ avez de cesse de dissimuler via moult phrases savantes dignes d’ un politichien fidèle défenseur d’ un système auquel visiblement il ne comprend rien………….

            « Petite astuce: quand le remboursement du capital et le paiement des intérêts d’une dette sont entièrement financés par l’emprunt, ce qui est notre cas, en réalité les intérêts sont capitalisés. Il y a deux conséquences, une mauvaise et une bonne: »

            Sans déconner , c’ est quoi ce charabia ?

            C’ est tellement mal formulé que de fait tout le reste de ce que vous avez essayé d’ exposer ne tient plus debout .
            Je vous aide : toute dette -on va dire financière- est constituée d’ un capital et de plus ou moins d’ intérêts à moins que l’ on ne soit en taux zéro .

            Donc , à ce stade , nous sommes là dans un simple « truisme » de surcroît super-mal formulé .

            Vous cherchiez à embrouiller ? Ou vous n’ y entravez que dalle ? C’ est quoi le fin mot du truc ?

            Foutez donc la paix à @PK et plutôt que le pourrir ad personam , contredisez-le in-te-lli-gemment , pas avec cette merde .

      • Ah Ca ! dit :

        Les PPP sont des arnaques… BTP et autres… Faut pas me lancer su ce sujet. Il n’y a aucune économie.. aucune.

        Par contre ce qu’il y a c’est de donner aux copains des contrats très juteux sur le moyen et long terme…payé au final par le citoyen…. alors que le seul endroit ou elles ont du sens c’est dans le très court terme… càd moins de 2 ans.

        Je n’ai qu’un mot… Corruption, corruption et encore corruption !

        • Requin dit :

          MDR le commentaire, comme si la construction classique et l’entretien ne coûtaient rien. Je suis plié en deux.
          Toutes les études démontrent qu’au moins jusqu’à la RT2012 le coût d’entretien coute 5 fois plus cher que l’acquisition. Les PPP permettent de lisser ses 2 coûts cela avec un vrai entretien derrière. A la fin du contrat, l’entreprise doit un bâtiment en parfait état. On peut pas en dire autant des bâtiments de 30 ans gérés par l’Etat et les collectivités territoriales.

          Mais vous avez raison, des casernes insalubres pour les soldats, ça suffit. Pourquoi mettre un euro dans l’entretien ?!!!

      • Carin dit :

        @Albatros24
        Ben justement… la location de ces 4 appareils sert de test pour ceux commandés…
        imaginez que ces H160 soient de la daube… (un peu comme le F35), nous serions toujours à temps d’annuler notre commande, et nous reporterions notre attention sur les dauphins, qui jouent dans la même catégories… mais depuis plus longtemps… et sont de ce fait au point!
        Contrairement à vous, moi ce qui me pose question c’est que les dauphins seront équipés d’une flir 400, et les H 160 d’une flir 410?? J’en déduit que l’on va aider l’entreprise en privilégiant son nouveau produit, parce qu’il apporte une dizaine de ruptures technologiques… (mais je ne sais pas lesquelles?),alors que le dauphin n’a pas encore fini sa vie, et qu’il se vend encore auprès de divers pays pour une utilisation civile ou militaire (voir Corée du Sud).

        • Lechavenois dit :

          Carin :
          .
          « ….@Albatros24…Ben justement… la location de ces 4 appareils sert de test pour ceux commandés…
          imaginez que ces H160 soient de la daube… »
          .
          C’est évident, et vous avez parfaitement Carin.
          .
          Nous somme en présence d’un nouveau produit, d’une nouvelle technologie, qui j’en suis sur ne correspond pas encore aux besoins réels requis.
          .
          Il vaut mieux louer les machines de premières séries et voir comment elles évoluent. La location permet de limiter le risque d’investir dans un produit non conforme au cahier des charges.
          .
          L’armée pourra tester ces premières machines et transmettre les retex à Airbus afin d’apporter les modifications nécessaires.
          .
          Quand la machine arrivera à maturité pour répondre aux besoins réels, il sera alors bien temps d’investir.

        • Albatros24 dit :

          On peut penser et espérer que ces appareils vue leur technicité et la qualité habituelle de leur production (en France) ne soient pas de la daube,

        • Candide dit :

          Concernant l’EuroFLIR 400 elle n’existe pas au catalogue de Safran (il n’existe que la 350 et la 410).
          https://www.safran-electronics-defense.com/security/airborne-surveillance-security-missions/electro-optical-systems-eos
          Il existe une version 610, plus grosse, en preparation qui a été présenté à la Ministre de la Defence il y a quelques mois il me semble.

          Je pense que l’EuroFLIR 400, c’est juste une erreur de frappe et qu’on parle bien de la 410 pour les Dauphins aussi.

    • Plusdepognon dit :

      Nous sommes en plein mouvement de privatisation de la guerre : externalisations, mercenariat et automatisation.
      https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/jusqu-faut-il-privatiser-armees-220935

      http://www.slate.fr/story/186833/guerres-mercenaires-soldats-americains-donald-trump-syrie-irak-afghanistan-blackwater-wagner

      https://www.revueconflits.com/robotisation-champ-de-bataille-armee-guerre/

      La guerre doit être rentable comme tout autre domaine, pour faire monter le chiffre d’affaires, il suffit de mettre le monde sans dessus-dessous.

      Privatisation des profits et nationalisation des pertes comme partout dans le capitalisme des copains/coquins :
      http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/01/08/constellis-veut-renegocier-sa-dette-d-un-milliards-de-dollar-20780.html

      Ou plus récemment chez nous :
      https://www.mediapart.fr/journal/france/070920/benalla-rencontre-secretement-un-chef-d-etat-africain-avec-un-membre-de-l-elysee

    • Naledi dit :

      Pourtant c’est bien la direction que prend l’aviation civile avec la location d’avion ou même de moteur. Ça permet de mettre une concurrence plusieurs sociétés de maintenance.

    • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

      La France sous Macron. Les bénéfices pour certains actionnaires choisis, les pertes pour les contribuables –
      Les règles du jeu sont claires.

      • Euclide dit :

        Et oui,
        Nous sommes revenu sous Louis Philippe 1er , roi des français ( 1830-1848 ).

      • Albatros24 dit :

        Bien résumé

      • Thaurac dit :

        C’est donc le bon dieu, macron!
        ce système existe depuis longtemps, pas besoin de lâcher (une fois encore) ta haine contre le gouvernement, ils font tous pareils!

      • Euclide dit :

        Au passage, je vais me reprendre puisqu’il est question que la France propose des A-330 MRTT à l’Inde en crédit – bail ( euh ! en leasing).

    • FredericA dit :

      @Albatross24 : « Donc…arrêtons de faire des zéconomies de bout de chandelle et rachetons de tels hélicos en remplacement de nos Gazelles hors d’âge par exemple »
      .
      D’accord sur le principe, sauf que le H160M n’existe pas encore (même à l’état de prototype) : https://www.avionslegendaires.net/2020/02/actu/le-futur-airbus-helicopters-h160m-guepard-se-precise-un-peu-plus/
      .
      Le seul appareil disponible est le H160 civil (qui vient d’être certifié). Les appareils en location sont donc des modèles civils modifiés pour les besoins de l’armée. On est bien loin du futur H160M, donc.

    • Ah Ca ! dit :

      Et avec un équipementier anglais… encore un général à la retraite et ses contact au ministère…

      Une honte…

      Mais le coq… Il arrive à faire cocorico les deux pieds dans la M***e

      Traitre

  2. nexterience dit :

    C’est fou de ne pas acheter par emprunt, vus les taux actuels. Peut être dû à une organisation de mco trop chère pour une microflotte en attendant un achat significatif.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Mais il faut lire l’article! Le HIL est développé et donc acheté pour l’armée. Mais en attendant que la version mili soit dispo, on loue une version civile légèrement militarisée.

      • tschok dit :

        Ben lui, il retourne à l’école. Je vais lui préparer sa lunch box avec des chocos BN pour qu’il puisse casser la dalle à 4 heures, j’voudrais pas qu’il souffre d’une carence, déjà que côté neurones il y a des manques, on va pas aggraver son cas quand même.

  3. Naledi dit :

    15 puis 16 hélico faut savoir. Article un peu confus. Et puis Sagem Electronics & Défense n’existe pas, c’est bien Safran Electronics & Defense anciennement Sagem Defense &Security. Mais bon peu importe, l’Euroflir est une belle réalisation adossée à des capacités de traitement du signal

  4. Muse dit :

    A quand la location des munitions ?
    Et pourquoi pas comme aux USA la location de « militaires » ?
    Il est temps de faire quelque chose d’autre que des trucs complètement débiles.

  5. Aymard de Ledonner dit :

    Oui enfin il y a d’autre raisons de chouiner que celle-ci. Le programme HIL est lancé, tardivement mais lancé. Comme il a été lancé tardivement et que les lynx et alouettes tombent en ruine, on est obligé de passer par cette solution temporaire.

  6. Lassithi dit :

    C’est la start up nation, chère à nos amis aux commandes depuis 20 ans.
    Il faut faire bosser le privé plutôt que de rester dans la patrimonial (ça fait bosser les copains), et les intérêts des armées on s’en tampone, comme ceux du pays.
    Le plus drôle, c’est que en même temps, on parle de conflit à haute intensité…
    Vivement que tout ça change.

    • FredericA dit :

      Pffff…
      .
      Le H160 version militaire (H160M) n’existe pas encore. Les appareils en location sont donc des modèles CIVILS modifiés pour des besoins basiques mais néanmoins urgent.
      .
      Dès réception des H160M, ces dix appareils de transitions seront rendus au loueur alors que les H160M resteront probablement en service pendant plusieurs décennies.
      .
      Rien à voir avec la « Startup nation », c’est juste du « bon sens paysan ».

    • tschok dit :

      Bon, tous les mecs qui ont pas compris que le HIL Guépard n’est pas livrable tout de suite alors que les Lynx et autres Alouette III sont retirés du service et qu’on loue ces H160 miltarisés pour faire la soudure vont à droite.

      Les autres vont à gauche.

      Les mecs à droite retournent à l’école. Et vous, les mecs à gauche, vous pouvez vaquer à vos occupations.

  7. Faget dit :

    L’armée doit louer sur 10 ans des appareils en attendant la livraison de leur commande?
    Je ne suis pas sûr de comprendre.
    Notre armée va elle avoir des points hertz?
    C’est quoi cette histoire?
    Donc Airbus and co passent en premier les commandes extra territoriales?
    Déjà le principe de se faire astiquer par l’ennemi (potentiel) avec notre production nationale est une possibilité, pourquoi ne pas louer notre matériel de riposte dans une société d’un état etrangé!!!
    Du grand n’importe quoi.

  8. Lassithi dit :

    @Faget
    Ça doit faire longtemps que vous avez quitter les campagnes. Un bon paysan, achète, il ne loue pas. Car lui non plus n’a pas de boule de cristal.

    • Lassithi dit :

      Message à destination de Frederica. Désolé Faget.

    • FredericA dit :

      On achète ce que l’on va utiliser longtemps. Pour les durées courtes, on loue. Vous avez déjà vu quelqu’un acheter un camion le temps d’UN déménagement ?
      .
      C’est pareil pour des hélicos CIVILS militarisés. Ils sont indispensables en attendant la version militaire du H160. Une fois celui-ci disponible, les hélicos civils militarisés constitueront un micro-parc coûteux, impossible à transformer en version M et probablement invendable en l’état.

      Post scriptum : je vis à la campagne… et ne possède pas de boule de cristal 😉

      • Lassithi dit :

        @FredericA

        Vous vivez à la campagne, alors comme une citadine…
        Le H160, est un hybride qui ne représente pas le besoin de l’ensemble des missions par arme. C’est l’enseignement du feu vs un choix politique et industriel.
        Vous défendez un H160 civil, pour faire le tampon sur des missions SAR, désolé, quand on est sur mer, dans l’Alat, ou dans l’AdL, les impératifs opérationnels exigent un matériel adapté aux missions.
        Et peut être même avec un potentiel étendu en cas de besoin, ne parle-t-on pas de conflit a haute intensité, on a redécouvert l’eau chaude.
        Une armée, ce n’est pas une entreprise, ça ne se gère pas comme une entreprise, car ceux qui y sont, n’y font pas la même chose.
        Louer un machin, alors même que les Lynx sont partis en retraites que les taux de dispo de la flotte restante sont loin d’être optimum, votre vision passe par le mauvais côté de la lorgnette.
        C’est comme d’hab du bricolage, très start up nation, on ferait quoi en cas de grabuge ?
        En revanche, allez discuter avec ceux qui servent, ils vous diront tout le bien de tout ça…
        Pour ce qui est du bon sens paysan, désolé, y encore du boulot

        • John dit :

          Donc quel appareil conseilleriez vous aux forces françaises pour cette mission en attendant l’arrivée du H160M?

          Quant au bon sens, un physicien, un médecin ou un ouvrier en ont probablement autant que le paysans en moyenne…

        • albatros24 dit :

          Votre commentaire est le bienvenu pour montrer le point de vue de la chose vu des utilisateurs. Equiper nos Armées ce n’est pas non plus faire le joint entre deux productions et des stocks à refourguer car en surplus par exemple, en disant ensuite : « voyez comme on s’est bien occupé de vous avec ces beaux machins tout neuf ».

    • mich dit :

      Bonsoir , un bon paysan achète vous dites , certes ,mais vous en connaissez combien qui ne vive pas à crédit ?

  9. Parabellum dit :

    Gestion debile …on sait depuis des années le problème du vieillissement des hélico marine et autres…et au dernier moment on loue des prototypes sans doute pas vraiment ad hoc et apparemment sans arme missile air mer ou torpille..les turcs risquent hélas d avoir raison …on est bien mal barre avec cette niaiserie comptable de pe unifié et l arrogance d Airbus n arrange rien…ou est le successeur du frelon…? Ou sont les drones…armes ? Va t on enfin armer nos forces ou attendre le syndrome uzbinh pour bouger?

    • John dit :

      Je pense que votre interprétation de la situation est un peu simpliste…
      La France vient de mettre à la retraite ses derniers hélicoptères Lynx qui avaient pour rôle la lutte anti sous-marine.
      Et ils ont été remplacé par les NH-90 marine.
      Les H160 ont pour but de remplacer les Dauphins et les Alouette III à long terme.
      A court terme, ces H160 feront de la recherche et sauvetage et permettront au NH90 de se concentrer sur les missions de guerre.
      Il s’agit donc d’un appareil civil pour une utilisation civile, et permettant de former les premiers pilotes, et mettre en place le futur H160M, et permettre certains essais. C’est une solution plutôt maligne.
      Libérer les NH-90 des missions de recherche et sauvetage est nécessaire. Et les Dauphins bien qu’éprouvés ne permettent pas de préparer le futur. Alors que le H160 en petite quantité permet une transition et aidera à éviter des erreurs de conception, et permettra de tester les capacités et l’entretien de ces appareils…

    • albatros24 dit :

      Je plussoie..
      Nous faisons des zéconomies, qui, au final, nous ruinent à tout point de vue : financier mais aussi compétence et au final efficacité et rusticité au combat.