Un hélicoptère NH-90 de la marine néerlandaise s’est abîmé en mer des Caraïbes

Un hélicoptère NH-90, habituellement affecté à bord du patrouilleur HNLMS Groningen, de la Koninklijke Marine [Marine royale néerlandaise], s’est abîmé en mer des Caraïbes, alors qu’il venait de décoller de l’île d’Aruba pour rejoindre celle de Curaçao, dans le cadre d’une patrouille menée au profit de la Garde côtière. L’annonce en a été faite ce 20 juillet au matin, par l’amiral Rob Bauer, le chef de la Défense néerlandaise.

L’accident s’est produit le 19 juillet, aux environs de 14h30 [heure locale]. Le NH-90 NFH est tombé en mer, à 12 km des côtes d’Aruba, île néerlandaise située non loin du Venezuela. « Deux des quatre membres d’équipage ont été tués », a indiqué l’amiral Bauer, dont le lieutenant Christine Martens [pilote] et le lieutenant Erwin Warnies [coordinateur tactique]. « C’est une terrible nouvelle, un choc pour tous », a-t-il dit.

Le HNLMS Groningen ainsi qu’un hélicoptère des gardes-côtes, et des plongeurs militaires basés à Curaçao ont été envoyés sur la zone de l’accident. Selon le ministère néerlandais de la Défense, la priorité est de récupérer la boîte noire de l’appareil. Cette opération est pour l’instant rendue difficile en raison des vents violents et des courants importants.

Une enquête a été confiée à l’Inspection de la sécurité de la Défense [IVM] pour tenter de déterminer les circonstances et la cause de cet accident. D’après la presse néerlandaise la flotte de NH-90 va être immobilisée.

L’hélicoptère accidenté s’était notamment illustré en permettant l’interception de 470 kg de cocaïne au nord d’Aruiba, le 30 juin dernier.

L’histoire de cet hélicoptère au sein de la marine néerlandaise a été compliquée… Après la découverte de problèmes de corrosion, uexpertise conduite en 2014 avait recensé près d’une centaine de « défauts et d’erreurs de conception » sur les appareils livrés par AgustaWestland. Ce qui avait contraint le ministère de la Défense à suspendre la livrasion des 7 derniers exemplaires sur les 20 alors commandés. Une solution fut par la suite trouvée avec l’industriel.

Photo : Archive – Ministère néerlandais de la Défense

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]