Artillerie : Le français Nexter annonce des progrès dans la mise au point de l’obus guidé « Katana »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

53 contributions

  1. félix dit :

    Zut, je pensez voir un obus-sabre. De toute façon, César n’utilisait pas de katana, mais un glaive, c’est bien connu.
    En tout cas cela va dans le sens du retour de l’artillerie, moins cher assurant une présence continue sur le terrain, ce que ne peut apporter l’aérien, sauf avec des moyens démesurer. Il ne reste plus qu’à développer les drones de désignation.

  2. Math dit :

    La portée de l’artillerie progresse si vite que l’on en vient à se demander si 60km seront suffisant. Y a-t-il des obus à stato en vue?

  3. Raymond75 dit :

    Les progrès technologiques dans le domaine militaire sont exceptionnelles, peur de la domination et de la mort aidant, ainsi que les intérêts bien compris du complexe militaro-industriel.

    Il est donc tout à fait regrettable que les même progrès ne s’appliquent que partiellement au domaine civil : nous aurions depuis longtemps des voitures qui consommeraient 2 l / 100, et des voitures à hydrogène disponibles. De même, nous aurions trouvé des substituts aux plastiques, et aurions probablement réussi une économie diversifiée, qui n’impose pas le développement de métropoles de plus en plus monstrueuses et dévastatrices. Et surtout, nous aurions investi dans la compréhension, et la maitrise, des pulsions de violence et de rivalité qui s’opposent constamment au progrès social.

    • Hermes dit :

      Au delà de votre commentaire toujours autant à la plaque et juste pour se faire voir.
      Les métropoles monstrueuses sont paradoxalement, certainement ce qui a permis de préserver un minima les écosystèmes.
      .
      Si chaque être humain devait avoir une maison de 150m² avec un jardin de 700, il n’y aurait guère de place pour grand chose d’autres.
      .
      C’est vrai que ce genre de concept nécessite de pousser au delà de son nez, ce que les gens comme vous ne sont guère capable de faire.

      • Raymond75 dit :

        En effet, il faut être capable de pousser hors de son nez : promouvoir les villes moyennes et une activité répartie sur le territoire ne consiste pas à répandre le chancre pavillonnaire, et met fin aux monstrueuses métropoles qui se développent partout faute d’intelligence créatrice. La technologie le permet, la volonté est inexistante. L’habitat individuel, la petite maison dans la prairie c’est le règne de l’individualisme irresponsable.

        Vous avez bien fait de choisir l’obéissance aux ordres plutôt que la réflexion.

        • Anaxagore dit :

          La petite maison dans la prairie c’est le droit de chacun. Entasser les gens et leur faire prendre des transports en commun bondés pour satisfaire un biais idéologique, c’est irresponsable, et l’épidémie actuelle le prouve.

        • Alain d dit :

          Toujours aussi mauvais, parce que les petites maisons dans la prairie sont 2 fois plus grosses que les appartement en résidence dans les grandes métropoles, ceci en comparant les familles de même grandeur.
          Donc on a deux fois plus de béton habitable à la prairie qu’en métropoles. A ceci il faut y ajouter les terrasses, les piscines, des sous-sols, les cheminées, les jardiniers-Monsanto, les murs qui peuvent entourer les jardins, voir de grands terrains, de plusieurs centaines hectares, et les longueurs de câblages et des canalisations, les connections qui doivent atteindre chaque résidence, même les plus isolées, même tout au fond du terrain. Sans oublier la voiture souvent obligatoire pour aller chercher une baguette ou aller au supermarché qui se trouve souvent à plusieurs km ou dizaines de km, comme le concessionnaire préféré ou le médecin spécialisé (cardiologie, etc.). Un camion d’éboueurs met la matinée pour faire le tour des petites maisons dans la prairie qui abrite quelques centaines d’habitants et le même camion ne mettra pas plus de temps à faire la tournée dans une petite ville de quelque milliers d’habitants.
          Sans prise de parti, puisque je suis en résidence en ville et je finirai, si ma bonne étoile l’accepte, en pavillon à la campagne.
          On peut y ajouter les commerces qui vivotent dans certains villages parce que pas assez de clients, mais ils ont bien été bétonné, tout comme les places de parking payantes qui rackettent les villageois parce que la plupart d’entre eux vont bosser à des dizaines de km du village (dans lequel les entreprises sont absentes). Vous êtes toujours aussi nul qu’un manche à balai!
          Individualisme responsable ? Vivre comme un ours c’est un choix respectable, mais pas plus que de vivre en métropole. Pourquoi opposer ces deux styles de vies par lesquels généralement passent nombre de citoyens.
          Et à Trifouillis-les-Oies-Plage, les universités, les écoles d’ingénieurs, bibliothèque, les centres de tris et les hôpitaux, les hospices, et les salles de spectacles ne courent pas les rues.
          La galères pour les enfants, puisque qu’il faut bien qu’ils passent par les cases maternelles et écoles, absentes dans le village, et pour les sorties les week-end c’est très limité et galère puisque les cars fonctionnent principalement pour les scolaires, donc ni les samedis ni les dimanches.
          Chacun sa vie, le principal c’est de pouvoir choisir, mais nos choix sont souvent contraints, ainsi vont nos vie.

          Le gouvernement dévoile son « Pack rebond » pour de la production Made in France
          https://www.usinenouvelle.com/editorial/le-gouvernement-devoile-son-pack-rebond-pour-de-la-production-made-in-france.N987309
          L’État veut mettre le paquet sur une reconquête industrielle dans les zones rurales
          https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/le-gouvernement-veut-mettre-le-paquet-sur-une-reconquete-industrielle-dans-les-zones-rurales-853192.html
          Réflexion? Mais à sens unique, le votre. C’est plutôt de la dictature idéologique.

          Sur ce, demain je pars me planquer quelques jours dans village de moins de 500 hab.

      • Kural dit :

        Hermes à aucun moment dans le commentaire de Raymond ont peut lire que les maison sont mieux que les immeuble, d’ailleurs immeuble ou maison cela ne change rien au fait que raymond a raison ont fait des métropole de plus en plus monstreuses, immeuble ou maison cela ne change rien, mais bon comme vous le dite si bien avant de parler il faut pousser au delà de son nez, ce que les gens comme vous ne sont guère capable de faire 🙂

      • Rémi dit :

        Il y avait un concept d’archologie qui aurait permit de faire cela, mais j’imagine qu’il va falloir encore quelques rogrés techniques pour y parvennir.
        @Raymond: Je doute que les progrés techniques aillent plus vite en matiére militaire que civile. L’informatique civile a beaucoup progressée, l’electro ménagé aussi. Il y a plein de petites machine pour nettoyer et laver. Evidement comme beaucoup j’espére une nouvelle génération avec plus de gains fonctionnels. Mais de la à dire que le civil ne fait pas de progrés.

      • pmpm dit :

        Tout a fait d’accord Hermes . Mais n’oublions pas la cause premiere de la degradation des milieux naturels : la demographie galopante ( 1 milliard de plus rien que pour l’Afrique d’ici 2040 !!!) ……. Mais ça interdit d’en parler . sujet tabou et supertabou …… Silence des institutions internationales , silence des associations tiers mondiste , silence des scientifiques et des medias. sujet trop explosif : faut pas stigmatiser………

        • Ltikf dit :

          Vous avez 100% raison… C’est d’ailleurs une des causes du réchauffement climatique – bien éludée ! Plusieurs institutions internationales (ONU, OMS, etc) sont maintenant aux mains de groupes de pays qui pratiquent la natalité comme outils de pouvoir – biais dans lequel tombent bien trop souvent ceux qui pensent en « volume » de gens…

        • Eurafale dit :

          La démographie galopante ne l’est plus autant qu’avant apparemment. l’Europe se fait vieille et la population européenne se stabilise. Les démographes le disent : l’Europe aura besoin d’immigration très prochainement (et dans certains pays, cela à déjà commencé). Petit aparté : le chantage aux migrants (disons plus humainement aux déplacés de guerres) du gouvernement turc ne pourra pas durer très longtemps.
          Les politiques de natalité en Chine ou en Inde sont une réalité dont on parle. Au niveau générationnel aussi la question se pose : beaucoup de trentenaires (voir plus jeune) ne veulent pas d’enfants pour ces raisons (changement climatique, extinction de masse, pollution, montée des eaux, consumérisme à outrance…)
          Mais je vous rassure, selon l’ONU, la croissance mondiale devrait prochainement atteindre son pic avant de décliner :
          https://population.un.org/wpp/Graphs/Probabilistic/POP/TOT/900
          Du moins selon les probabilités basses. Les hautes sont toujours les mêmes :
          https://news.un.org/fr/story/2019/06/1045681
          Certaines études vont dans le sens du déclin :
          https://www.courrierinternational.com/article/demographie-la-population-mondiale-pourrait-decliner-partir-de-2064
          https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-nous-serons-deux-milliards-moins-prevu-ici-2100-39860/

          Quand à la consommation des voitures, elle est beaucoup plus basse que les engins blindés des différentes armées mondiales. Je rajouterais que même si les voitures électriques ne consomment rien, ça n’en reste pas moins ultra polluant à fabriquer et une merde à recycler.

          Et pour en revenir au sujet de la munition guidée… Si c’est efficace, ça fera toujours une empreinte logistique plus faible que les non-guidée. D’ailleurs, question bête mais… est-ce que les munitions guidées rentrent directement en concurrence avec les munitions rôdeuses (l’artillerie, c’est pas trop mon rayon) ?

    • perry57 dit :

      Une partie des plus grands progrès dans le domaine de la société civile sont dû au progrès réalisés par le « complexe militaro-industriel (santé, télécommunication dont internet, déplacement….).

    • felipe dit :

      raymond75 : « si ma tante en avait… ce serait mon oncle ! »
      d’abord, cette manière de refaire l’histoire est tout simplement d’une naiveté sans nom . votre rhétorique sur les grands centres urbains oublie simplement que la concentration urbaine n’est pas le fruit d’une réflexion pensée et voulue mais la conséquence de mouvements sociologiques. l’exode rural n’a jamais été voulu ; il est simplement piloté (plus ou moins bien) par ce que les générations à venir , depuis 1945, ont progressivement aspiré à un changement de vie (en bien ou en mal).
      sur le progrès, il forme un tout et bien souvent il s(‘applique à tous les domaines de l’activité humaine en même temps. dans le cas présent, il ne vous a pas échappé (en bien ou en mal) que cet obus répond à des attentes opérationnelles, mais aussi économiques, logistiques, et sociétales. il est la conséquence lui aussi des évolutions voulues par les hommes. les industriels mettent leur savoir au service des attentes des hommes, dans le contexte du moment. rien de plus
      enfin et de manière plus prosaique, il ne faut pas opposer le temps court et le temps long. un peu comme la fin du mois et la fin du monde. il faut les deux. penser la ville de demain (dans 50 ans) et faire la guerre d’aujourd’hui dans le contexte d’aujourd’hui.

    • Czar dit :

      tu n’y es pas , Régis

      cette innovation est totalement pensée en vue de ses applications civiles. En s’inpirant des pionners du transport que furent les lanceurs de nains, la nouvelle munition s’inscrira pleinement dans le nouveau schéma directeur des transports parisiens.

      Des CaESAr vont en effet être installés Porte d’Ivry et de la Chapelle et permettront, quand le plan génial d’âne y dago de rendre le périph aux patins à roulette et cracheurs de feu aura produit pleinement ses effets, de traverser la Vile Lumière en quelques minutes à peine en pleine ‘circulation douce’ évitant ainsi de nouveaux gaspillages en infrastructures coûteuses

      une conception, moderne, inclusive, économe permettant de concilier une ville festive éco-durable avec les impératifs de maintien d’un appareil industriel de défense.

      « En même temps. » incarné (mais sans viande)

      • PeterR dit :

        Le départ sera presque indolore mais l’arrivée vous fera bien du tort.
        – de grands filets de réceptions sont-ils prévu ?
        – qui va réguler le trafic aérien au-dessus de la capitale et éviter les collisions ?
        Votre système pose de nombreuses questions

    • PeterR dit :

      Une (très bonne) série de fiction (voir d’anticipation) que je conseille à ceux qui ne connaissent pas a déjà apporté UNE solution à LE problème que vous évoquez :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Utopia_(série_télévisée)
      Le thème central de l’intrigue est la surpopulation et les conséquences inéluctables que cela va amener. La solution imaginée fait froid dans le dos mais serait très douce au regard de l’interprétation qu’on peut faire d’une solution évoquée par un général (je crois) russe :
      « si le problème de la Chine est sa surpopulation nous avons les moyens d’y remédier très rapidement ». Je n’en retrouve pas la source mais c’est à peu près ce qu’il avait dit.
      Ce qui met mal à l’aise est que cette série évoque clairement le problème : bilan énergétique que nous amène le soleil vs énergie nécessaire à x milliards d’être humain, disparition à vitesse grand V des ressources fossiles qui ne sont que le stockage sur des millions d’années de l’énergie apportées par le soleil. Même s’ils oublient certaines sources d’énergie (géo thermie, etc …) l’idée de base est pertinente et fait assez peur.

    • John dit :

      Bonjour…
      Alors, pour ce qui est de la consommation d’énergie des voitures, je me permets de vous donner un cours très très basique de physique !
      L’énergie ne se crée pas, elle se transforme.
      1 litre de diesel contient une énergie d’environ 38 MJ = 10 kWh.
      Une Tesla dont le moteur électrique a une efficacité très très élevée a besoin de 20 kWh/100 km. Donc environ 2l…
      En faisant l’hypothèse que les frottements aérodynamiques aient le même impact sur les autres véhicules, à 2L pour un véhicule de gabarit similaire, il vous faudrait une efficacité du moteur proche de 100 %.
      Or les moteurs à explosion ont des limitations théoriques (principe de Carnot) qui ne peut être compensé techniquement. Le cycle thermodynamique ne PEUT PAS être meilleur que 86%. Et pour toutes les raisons situées plus haut, il est plutôt aux environs de 30 %.
      Et faire mieux demande d’autres types de domaines d’utilisation, pas les véhicules avec une limitation de gabarit, des besoins en termes de vitesse et accélération…
      Bref, c’est pas aussi simple que ce que vous semblez penser.

  4. Renard dit :

    Les canadiens n’ont pas déjà ça?
    Pour le GNSS, il me semble que ça rassembles le GPS, américain et le GLONASS Russe. maintenant Galiléo bientôt?

  5. Vroom dit :

    L’artillerie n’est pas ma partie, quelle différence alors avec une roquette guidée, un missile sol-sol….
    Ce système peut-il alimenter un mortier ?
    HS ON
    Avec un peu d’humour, Howard Stark avait pour slogan, on tire et on vise après ! 🙂
    Nous y sommes presque !
    HS OFF

    • dolgan dit :

      Roquette guidée : à priori, faibles capacités de manoeuvre et de correction de trajectoire. sans doute juste en phase finale.
      .
      Un missile lui est censé être bien plus manoeuvrant sur toute sa trajectoire.
      .
      Les Frontières entre les deux se chevauchent bien entendu.

  6. Carin dit :

    Pénétrer l’entrée d’une grotte, ou par la fenêtre d’un immeuble, avec un obus de 155, tout en se tenant à 60km… cela risque fort de ramener sur le devant de la scène nos artilleurs, et permettre de substantielles économies sur les missiles (AASM),qui faisaient ce boulot jusqu’à présent…
    enfin tout va dépendre du prix de ce katana, et du nombre qu’il faudra en tirer pour obtenir le même effet qu’un AASM.

    • dolgan dit :

      Et de son impact sur l’usure des tubes. plus loin= sans doute plus de vitesse et plus de poudre. Donc plus d’usure.
      .
      Concretement, ça sera sans doute juste pour les cibles à hautes valeur ajoutées.

  7. Florent Pirot dit :

    Oh je veux croire que c’est sans UA ! 60 km de portée, semble léger donc… 🙂

  8. RGA dit :

    60 km… diable! actuellement la portée du caesar est de l’ordre de 40 klick avec sept module. soit on augment la charge, soit la longueur du tube ( déjà à 52 calibres), soit c’est ce fameux « plané »… et comment les ailettes se comporte t elles pour compenser la rotation de l’obus? je n’imagine pas un tube de 155 à âme lisse….quoique.

  9. MP3 dit :

    Propulsion ou chargé militaire il faut choisir.

  10. MP3 dit :

    Katana est indispensable et viendra compléter la gamme d’obus en 155 mm.

  11. Durandal dit :

    Avec le TOS et ses munitions thermobariques , les russes optent eux pour une solution qui éradique la cible, les civiles, les moutons et les plantes sur une très large zone… Nous n’avons pas les mêmes valeurs…

    • Bloodasp dit :

      La guerre propre ça n’existe pas, un obus katana thermobarique ça doit être pas mal je pense, surtout en zone urbaine, imaginez l’obus katana (tiré à 60km de là)qui rentre par la fenêtre d’un immeuble débordant de barbus…immeuble soufflé, zéro dommage collatéral, enfin presque….c’est quand même beau le marketing ou comment faire passer un engin de mort comme étant la quintessence, le sommet…Moi je dis l’art ultime est explosion !!!

      • Durandal dit :

        Le TOS ce n’est pas un petit obus de 155mm c’est une batterie de 6 TOS1 x 24 roquettes, tu détruit l’intégralité d’un beau village.

    • PeterR dit :

      Portée du TOS : 6000m soit un ordre de grandeur 10 vs les 60km
      Les usages semblent très différents. Je verrais plus ce genre de systèmes comme des palliatifs à une bombe nucléaire tactique => raser une armée qui approche sur votre territoire avec un risque d’escalade moindre et pas de retombées radio-actives. C’est pour ça que je pense que les allemands pourraient lâcher facilement le stock US de ces bombes et par effet domino le F35 qui va avec.

      Pour un usage offensif il va falloir qu’il puisse approcher. Là ce n’est pas gagné.

      L’avis d’experts est demandé

  12. Clavier dit :

    Et pour la précision des LBD, ils ont étudié quelque chose…?

  13. aleksandar dit :

    J’ai quand même des doutes concernant l’utilisation pour le combat urbain.
    Même des munitions guidées auront du mal a détruire l’entrelacs de réseaux souterrains.
    A Beyrouth, ils comportaient tous 2 ou 3 tournants à angles droit ou convexes a 45° espacés, qui limitaient la destruction possible par l’artillerie.

    • Carin dit :

      @Aleksandar
      Si l’artillerie ferme l’accès au tunnel par lequel les « ennemis » sortent pour « fixer » les gars au sol, ces derniers peuvent avancer!!! Idem pour les snipers… une fois repérés.

      • aleksandar dit :

        Sauf que ces tunnels n’ont pas qu’une sortie mais plusieurs et qu’il faudra recommencer tous les 100 mètres.
        Ces tunnels pour reprendre l’exemple de Beyrouth faisaient souvent a peine 80 cm de large sur 1.20 de haut, les combattants et snipers en sortent, tirent et se replient et les issues sont toutes dans des immeubles qui communiquent entre eux en aérien et en souterrain.
        Vous ne savez donc jamais ce qui il y a dedans en nombre et en armement et a quel moment attaquer.
        Donc, a part raser l’immeuble, il n’y a guère de choix pour l’ARTY et aucune assurance même dans ce cas que l’ENI soit détruit.
        Pire, les gravats forment des barricades naturelles, piégeables et qui favorise la défense contre l’attaque.
        Ces munitions représentent un atout dans le cadre de combat en périphérie urbaine et pour la destruction dans la profondeur de capacités logistiques et de postes de commandement mais dans le tissu urbain lui-même, je reste dubitatif.

    • dolgan dit :

      ça c’est plutôt le taf de l’aviation.

  14. ULYSSE dit :

    Problème du coût de la munition . Un lecteur
    a comment le katana se situait par rapport a un missile rodeur. Bonne question. C est un créneau délaissé par l AT et les industriels européens. Sûrement a tort . Voir les performances des missiles Héro d UAV ,l utilisation des loitering munitions par les Israéliens et les projets US. Une partie de l avenir proche est la.

  15. ULYSSE dit :

    Uvision Uav Héro.

  16. tschok dit :

    « Le guidage du projectile est assuré par une hybridation entre un récepteur de signaux GNSS [GPS, ndlr] et une unité de mesures inertielles. La précision métrique sera ultérieurement accessible par l’ajout d’un écartomètre semi-actif laser optionnel »

    Décomposition en éléments plus simples:

    1 – Le guidage du projectile est assuré par une hybridation entre un récepteur de signaux GNSS [GPS, ndlr] et une unité de mesures inertielles.

    (hybridation, je sais pas trop ce que ça veut dire, mais je suppose qu’il y a une idée de corrélation)

    Effet obtenu: précision décamétrique.

    Conséquence: on reste dans le tir tel qu’on le connait, mais en mieux: dans l’enveloppe de tir du canon, soit 30 ou 40 km, mais avec une précision plus reproductible quelles que soient les conditions de tir à cette distance.

    2 – La précision métrique sera ultérieurement accessible par l’ajout d’un écartomètre semi-actif laser optionnel.

    (j’ignore ce à quoi cela correspond en pratique)

    Effet obtenu: précision métrique à longue distance (60 km).

    Conséquence: entre autre, le 155 redevient une arme marine en anti-navire. Autrement dit, ça vaut un Exocet block 1 en portée, c’est mieux en précision et ça va trois fois plus vite. Et en AVT, ça ouvre des perspective. Et sur le combat terre-terre, ça bouleverse la donne.

    Faut bien voir où on est dans la balistique qui est une science qui se scinde en trois domaines:
    – 1: La balistique interne: du départ du coup jusqu’au moment où le projectile quitte le tube du canon
    – 2: La balistique intermédiaire: du bout du canon jusqu’à l’impact
    – 3: La balistique terminale: l’impact et ses conséquences sur la cible

    Là, on est en 2. Tout ce qui se passe entre la sortie du tube et l’impact. On ne se soucie pas de savoir ce qui tire le projectile ni de son effet. On veut juste établir un segment de droite abstrait entre une pièce d’artillerie A et une cible B.

    Concrètement, ce segment de droite abstrait se traduit par une courbe.

    Or une courbe se calcule et donc, se dirige.

    C’est cette courbe qui permet de gagner les guerres.