L’armée de Terre va recevoir 70.000 charges modulaires pour ses systèmes d’artillerie CAESAr

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

21 contributions

  1. mich dit :

    Bon ,ça c ‘est fait ,manque plus que quelques tubes en plus appuyé par un « caesar lance roquette » .

  2. Plusdepognon dit :

    Les USA se sont procurés des obus BONUS :
    https://forcesoperations.com/des-obus-bonus-supplementaires-pour-lus-army/

    Les munitions vont être un volet non négligeable dans l’évolution prochaine de l’artillerie (en américain, j’ai pas mieux comme nouveau lien) :
    https://theatrum-belli.com/army-fires-capabilities-for-2025-and-beyond-rand-report/

    • Raspoutine dit :

      Ces munitions qui ont avec Nexter je crois vont-elles doter l’Artillerie franchaise ?

      • Raspoutine dit :

        Ces munitions qui ont été développées avec Nexter je crois vont-elles doter l’Artillerie franchaise ?

        • Plusdepognon dit :

          @ Raspoutine
          Oui, pour la destruction des véhicules blindés. C’est une munition qui a suscité des espoirs pour l’exportation depuis 20 ans :
          https://www.liberation.fr/futurs/2001/02/27/giat-un-obus-bonus-a-la-rescousse-des-ventes-d-armes_356081

          https://www.ladepeche.fr/article/2000/07/01/98624-le-bonus-donne-du-travail-a-tarbes.html

          Vous aurez notez que les militaires US ont commandé à la filiale de BAE en Suède avec le fonctionnement OTAN .

          Pour d’autres utilisations, l’armée française compte, dans le futur, sur d’autres obus appelés Katana et Excalibur…

        • Fred dit :

          @ Raspoutine

          Développées par Nexter et Bofors.
          Date finale de réception de la commande française : 2008 (6000 obus)

        • Fred dit :

          La France a réalisé le meilleur « Combat proven » qui soit en Irak, avec le tir de seulement trois Obus Bonus sur une séquence de tir : détruire six véhicules de Daesh sans dégâts collatéraux (ce qui était la raison précise de leur utilisation ce jour-là).
          Leurs fabricants affirmaient une efficacité proche de 100%, c’est ce que ce tir a validé sur le terrain. Sans doute très certainement ce qui a amené l’Armée US à commander ce matériel pas si récent (15 ans déjà).

          Avec 6000 Obus Bonus en stock (-3 + quelques rares tirs de validation :o), l’Armée française est en mesure de détruire pas loins de 12 000 véhicules, y compris des chars lourds. Pas mal; c’est un euphémisme …

        • Max dit :

          Oui c est écrit dans l article

  3. Fralipolipi dit :

    Avec tous les tirs d’obus de par le monde en ce moment,
    dans tous les conflits dits de faible intensité (Arménie-Azerbadjian étant le tout dernier arrivé au club) ou dits asymétriques,
    le fait que le site de Bergerac soit au bord du précipice économique prouve bien que la France est très loin d’être le vilain marchand d’armes que certains huluberlus veulent faire croire.
    Nous vendons certes de nombreux systèmes technologiques non létaux (radards Thalès en tête), ou des systèmes d’armes complexes et lourds (Rafale, frégates, etc …) à des forces étatiques,
    mais ce n’est pas la France qui entretient la peste des petits conflits avec son industrie des munitions, qui est manifestement plutôt en très très faible activité.
    .
    … A ceux qui aiment à chercher des puces aux Français, les faits économiques parlant d’eux mêmes, … il leur faut donc à l’évidence aller chercher et regarder AILLEURS !

    • Kural dit :

      Ou comment esquivé un problème en parlant d’autre chose, ta déjà vue des gens accusé la france d’envoyer des famas au arabe? moi non… ce que certain leurs reproche c’est de vendre des avions ultra moderne pour balancer des bombe sur des civil tu comprend? donc stop tes justification hors sujet…

      • Fralipolipi dit :

        @Kural
        1/Le but n’est pas d’esquiver l’autre volet du problème (le manque d’activité sur le site bergeracois).
        Mon propos est une simple réflexion sur la base d’une info livrée par l’article ci-dessus, et en ce sens, il n’est pas hors-sujet non plus … sorry.
        2/ si vous avez raison d’une certaine façon, je reste à avoir raison de l’autre.
        D’autant plus que
        A/ si je n’ai jamais vu de gugusse critiquer une livraison de Famas à l’export (faut dire que ça risque pas, à part dans des archives), j’ai bien vu récemment un bon gros paquet de journalistes et qques politiques parisiens prendre fait et cause contre le commerce des armes de la BITD francaise vers l’AS, le Liban les EAU, l’Egypte et même l’Inde.
        Je suis donc très loin d’être dans le fantasme.
        Les gogos franchouilles qui détestent la chose militaire, sans être majoritaires, sont assez nombreux … vous ne devriez pas l’ignorer.
        B/ les M2000 et Rafale exportés sont bien rarement les pointus qui cartonnent les civils.
        C/ pour le seul contre exemple actuel possible – la potentielle action des M2000 des EAU au Yemen – il faut savoir que, même sans eux, les EAU peuvent très facilement ne plus utiliser que leurs F16 (pas cloués au sol par les US s’agissant de ce théatre là) …
        D/ … l’observation que nous pouvons faire des données fournies par l’article … d’une manière générale, la poudre qui pète en dehors des usages de nos propres armées est bien rarement issue de nos usines (en l’occurrence celle de Bergerac, puisque – sauf erreur de ma part (éclairez moi si je fais erreur) – il n’y en a pas bcp d’autres en France qui s’occupent de produire notre nitrocelluloglycrinotoluénomachinchoses) … Parfois un bon repère à la source ne nuit pas … pour « désamorcer » quelque-uns des arguments des apprentis fossoyeurs de la BITD nationale.

      • PK dit :

        Parce qu’il y a besoin d’avoir des avions « ultra-moderne » pour balancer une bombe sur des civils maintenant ?

  4. Carin dit :

    @kural
    Tu peux me dire quel avion français ultra moderne balance des bombes sur des civils??

  5. Albatros24 dit :

    N’oublions pas de développer aussi la filière de munitions en France ainsi que les bombes aériennes (on achète à l’Etranger ces produits, alors que nous les fabriquions par le passé)

  6. Silovinsky dit :

    Les soldats portent les obus sans mécanique, assez sous développé.

  7. Matou dit :

    Excellente nouvelle: nous savons toujours faire des munitions en France. Et bien parmi les milliards fournis par le gouvernement, utilisons une partie de ces derniers pour compléter la capacité du site de Bergerac avec des munitions de petits calibres pour relocaliser cette denrée essentielle de l’armée et regagner en souveraineté tout en accroissant la capacité industrielle locale. Tout le monde y gagnera, à commencer par notre pays.

    • Fred dit :

      @ Matou
      En fait – mauvaise nouvelle – le site de Bergerac a cessé sa production originelle : de la poudre à canon, dont la production a été délocalisée à l’étranger (Suède) … Le site abandonné, a été en partie recyclé pour la conteneurisation des poudres nouvellement importées, activité plus restreinte, qui n’a en fait pas grand chose à voir avec les munitions de petit calibre, si ce n’est une nécessaire culture du risque industriel.

  8. Carin dit :

    Au sens propre, comme au figuré… ça sent la poudre! Je veux bien que ce soit fait pour aider une entreprise en « difficulté » mais cette entreprise est une filiale de nexter… qui à contrario elle, se porte très bien. Et comme en France on n’a pas l’habitude de stocker du matériel facile à produire rapidement… je me demande où vont partir nos tubes?
    Ou qui parmis nos clients à prévu une utilisation intense de ses nouveaux jouets?

    • tartocitron dit :

      L’Armée a dû faire l’affaire du siècle sur ce coup là. Les CAESAr n’ont pas de cibles et les 70.000 charges sont vouées à être stockées pour longtemps (enfin espérons le). En attendant, cela fait de la pub pour le site d’Eurenco Bergerac et vu le carton du CAESAr à l’export, c’est tout bénéf pour cette entreprise. Dans le cas inverse, l’entreprise aura de grandes difficultés en 2022 et les nouveaux élus locaux devront se tourner vers le prochain ministre des Armées… à suivre.

  9. Plusdepognon dit :

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/dordogne/armement-poudrerie-eurenco-bergerac-tension-1742673.html

    Des sites de production en Suède, en Belgique, ainsi donc qu’à Bergerac et à Sorgues (non sans difficultés) :
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/la-folle-histoire-de-l-usine-d-explosifs-de-sorgues-691864.html

    L’étrange problème du retard constant de la puissance publique en la matière s’était déjà posé avec la fabrication des bombes pour l’armée de l’air :
    https://www.marianne.net/societe/apres-l-affaire-du-famas-le-veritable-scandale-de-l-armement-made-france

    Plus largement et l’histoire de l’Euromale la pose encore avec acuité, quels sont les intérêts particuliers qui sont à l’oeuvre pour nuire à ce point à l’intérêt général de la France ou même à celui de l’Europe ?
    https://infoguerre.fr/2019/11/fiasco-strategique-lindustrie-francaise-de-larmement/

    À lire pour mieux le comprendre à tous niveaux :
    https://notes-geopolitiques.com/penser-la-gouvernance-mondiale/