L’armée de l’Air compte une nouvelle spécialité : « opérateur de satellite »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

6 contributions

  1. Al Dakar dit :

    Il faut des satellites à très fort grossissement pour voir l’importance minuscule prise par l’ex-France

    • Frédéric dit :

      Alerte au troll 🙁

    • Pascal (l'autre) dit :

      « pour voir l’importance minuscule  » Tout comme votre intellect!……………………………………… mais revenez quand vous voulez, c’est le W.E. nous avons bien le droit de nous détendre!

  2. Plusdepognon dit :

    Les promesses des nano-satellites feront peut être de cet emploi un métier d’avenir :
    https://geointblog.wordpress.com/2020/01/06/unseenlabs-met-le-new-space-francais-sur-orbite/

  3. Leroux dit :

    Bonne nouvelle. Même si on est loin d’être les meilleurs on reste quand même doué dans ce domaine. Je tiens à rappeler aux trolls que la France, la Russie et les États-Unis sont les seules puissances militaires dans le monde à disposer de radar capable de surveiller les véhicules spatiaux évoluant dans des orbites proche de la Terre, soit plus de 9 000 objets d’une taille supérieure à 10 centimètres. https://fr.wikipedia.org/wiki/GRAVES_(syst%C3%A8me)

  4. Wagdoox dit :

    Des nouvelles sur le programme qui devait suivre apres SPIRALE ?
    Ceres a été repoussé jusqu’a l’an prochain