Covid-19 : Le bataillon multinational déployé par l’Otan en Lituanie compte 20 soldats contaminés

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

30 contributions

  1. Luc dit :

    « ces mesures « robustes » n’ont pas empêché la propagation du virus. » Gros soucis donc
    Quelles sont les porte d’entrée de cette attaque neurologique ??

  2. LEONARD dit :

    Le problème de la lumière, c’est que ça expose à la recherche d’antécédents numériques:
    https://www.les-crises.fr/le-professeur-didier-raoult-rebelle-anti-systeme-ou-megalomane-sans-ethique/

    Comme exprimé dans un post précédent, maislà, c’est plus détaillé, D.Raoult est « disruptif », aussi dans sa méthodologie.
    https://www.les-crises.fr/aucune-efficacite-de-la-chloroquine-contre-le-covid19-d-apres-un-nouvel-essai-chinois/

    • Paddybus dit :

      C’est probablement pour cela que le gouvernement français publie ce jour un décret en autorisant l’usage…..!!!!!
      Et concernant Raoult, c’est un scientifique sérieux et reconnu dans le monde entier dans son métier…. par contre un conflit sérieux l’oppose au mari de buzin… directeur de l’INSERM…. il pourrait s’agir d’un conflit sur de nouvelles méthodes de recherches contestées…. mais imposées par monsieur Levy, époux buzin…. là encore, ces gens qui séparent leur nom pour cacher les proximités …. et surtout les conflits d’intérêt…. devraient attirer l’attention…
      Evidemment, le système commence a tenter de salir Raoult le renégat….!!!! mais je pense qu’ils font fausse route…. ça sent fort le grillé pour l’équipe qui prétend nous diriger…!!!

      • Auguste dit :

        Lévy n’est plus directeur de l’Inserm.Et les menaces qu’aurait reçues Raoult seraient parties du CHU de Nantes.

        • revnonausujai dit :

          parce que vous pensez que Levy n’a pas conservé ses réseaux et ses potes à l’INSERM et que la vendetta s’est arrétée à son départ ?

          • Kali dit :

            parce que vous pensez que cette affaire se résume à Paris contre Marseille, à l’INSERM contre le CHU de Marseille et à une vendetta ?
            Et le fond de l’affaire, l’emballement général à propos d’une « étude » qui ne prouve rien ?

          • revnonausujai dit :

            Paris contre Marseille ? non, il y a , y compris à Paris, des sommités médicales qui sont sur une ligne analogue à celle de Raoult, traitement dès les premiers symptomes.
            De l’autre côté, il ya le lobby administro médical de INSERM lié aux fabricants. La pietaille médicale, elle, est habituée à suivre.
            30% des cas très graves sous respirateurs meurent et sur les 70% qui guérissent, la moitié ont le système respiratoire tellement abimé que leur espérance de vie est inférieure à un an.
            Au total, 65% de pertes, une broutille pour les mandarins attentistes.
            Oser soigner ou se cacher derrière les règles, il faut choisir!

      • lym dit :

        Franchement, j’avoue ne pas savoir quoi penser non plus du bonhomme (le milieu médical est assez grivois, dès les études et ceux qui réussissent dans la recherche, pas qu’en médecine, n’ont pas découvert eux-mêmes tout ce qu’ils co-signent).

        Et tout état de cause point de « nouvelles méthodes de recherche » scientifique en jeu, mais gérer l’urgence et prendre au besoin quelques raccourcis avec des médicaments déjà bien connus qui seraient efficaces.

        Pour savoir s’il a raison, il faut faire ailleurs ce qu’il fait dans son établissement: Le duo de médoc (et pas 1 seul), à un stade précoce de la maladie. Car, à tester tout ce qui se présente avec de la fièvre, il semble avoir constaté au scanner des lésions pulmonaires fréquentes déjà présentes à ce stade (ce qui fait déjà un point qui pourrait être confirmé quasi immédiatement) chez les « coro-positifs ». Lésions qui, de ce que j’en comprends, s’aggravent parfois avec les jours jusqu’à nécessiter alors des lits de réa très comptés.

        Il est donc dans le principe de tester et au besoin traiter préventivement tôt pour éviter l’aggravation, avec antipaludique+antibio. Forcément, c’est loin de ce qui a été généralisé jusque là: Traiter (trop?) tard les cas déjà graves, avec l’antipaludique seul…

        Certes, on n’aura pas les tests avec double échantillon habituels à procéder ainsi. Mais les stats sans traitement (proche statistiquement du groupe placébo) on les a déjà à notre stade, voir dans les autres pays en corrigeant les biais statistiques.

        Quand à savoir qui finira grillé…

      • Kali dit :

        Lorsque le Pr Raoult publiera une étude solide, sans biais de sélection, en double aveugle, sans inclure ou exclure des statistiques les patients qui l’arrangent, avec un nombre suffisant de patients, en étudiant les effets secondaires dans le traitement, etc., etc., à ce moment là, et à ce moment là seulement son étude sera reconnue.
        \\
        En somme, qu’il suive la méthode scientifique.
        \\
        Pourquoi ? Parce que c’est la meilleure méthode que l’on connaisse pour juger impartialement des mérites d’un traitement ou plus généralement d’une hypothèse.
        \\
        D’ailleurs, c’est l’hôpital qui se moque de la charité ! Le rédacteur en chef du journal dans lequel le Pr Raoult a publié son « étude » est co-auteur de ce même papier ! Autrement dit, votre complotisme, vos conflits d’intérêts, vous pouvez vous les rangez là où je le pense !
        \\
        Quant au gouvernement, il est soumis à la pression de la rue, celle-là même dont vous vous faites l’écho. Cette rue qui se croit experte en virologie, épidémiologie, méthodologie, science du médicament et plus généralement en médecine.
        \\
        « Primum non nocere. » En premier ne pas nuire. C’est bien la première indication, la première prescription d’un traitement. Ne rien faire peut être mieux qu’administrer un traitement. Et ne prenez pas l’épidémie actuelle pour dire que rien n’est fait. La ventilation des cas la nécessitant, le confinement, les respects des gestes barrières, tout cela participe à faire quelque chose.
        \\
        Analyse (scientifique) de « l’étude » du Pr Raoult.
        http://curiologie.fr/2020/03/chloroquine/
        \\
        Thread Twitter d’Aclépios sur comment repérer une pseudo-medécine, et en général différencier quelque chose de sérieux de quelque chose qui ne l’est pas en science.
        https://twitter.com/Ascl_Pios/status/1242800440380661760
        \\
        Thread Twitter d’Astronogeek sur pourquoi les procédures existent, en particulier en situation d’urgence.
        https://twitter.com/AstronoGeek/status/1242376214884618241
        \\
        Et je pourrais continuer longtemps.
        \\
        Avant de m’attaquer, et en particulier ad hominem, lisez.

        • revnonausujai dit :

          Le but de la médecine, c’est de guérir les malades, pas de les laisser mourir selon les règles.
          Si Pasteur avait suivi les protocoles, le petit Meister serait mort de la rage; il est vrai que Pasteur n’était pas médecin !

          • Kali dit :

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Pasteur#La_rage
            Ayez au moins la décence de citer à charge et à décharge !
            Pasteur avait un protocole, un appui médical, etc., ce n’était pas un petit génie isolé.
            \\
            Sur la médecine : https://fr.wikipedia.org/wiki/Primum_non_nocere
            Le but de la médecine est de guérir, oui, sans faire plus de mal que nécessaire. Or en l’espèce (Pr Raoult et hydroxychloroquine), il y a PEUT ÊTRE une efficacité, non montrée par l' »étude » du Pr Raoult. Autrement dit, il y a trop d’incertitudes pour prescrire cette molécule en traitement 1) curatif habituel 2) préventif.
            \\
            Comprenons-nous bien. Je serais ravi que cette molécule marche. Mais pas au prix d’effets secondaires voire de la vie de un à plusieurs centaines ou milliers de personnes.
            \\
            Pharmacovigilance : https://www.rfcrpv.fr/chloroquine-point-dinformation/
            \\
            Et quand bien même un cas (Pasteur que vous citez) ne fait pas une généralité.
            \\
            Si vous avez des arguments rationnels, non fondés sur la peur, le perdu pour perdu et la réactance, je serai ravi de les entendre et de débattre.

          • Robert dit :

            Kali,
            Les premiers traitements contre le SIDA étaient agressifs et pas toujours efficaces, comme l’AZT, en plus d’une palette importante d’effets indésirables mais, avant même qu’ils soient homologués, certains fortunés allaient chercher des traitements expérimentaux aux USA avant leur homologation française. Et les premières trithérapies réellement efficaces étaient données sous protocole, c’est à dire avec une décharge signée par le malade.
            La médecine n’est pas une science exacte, mais fait aussi l’objet d’attentes de la part des malades, et aussi de laboratoires qui espèrent profiter de ces attentes légitimes pour gagner beaucoup d’argent. De ce point de vue-là, le SIDA a été un pactole. Et la chloroquine est très connue depuis longtemps, y compris dans ses contre indications et ses dosages, et ne coûte pas cher.
            Autrement dit, elle ne va rien rapporter aux labos.
            Si vous avez un malade qui développera peut-être, après le test, une maladie dont les complications peuvent être risquées pour lui voire mortelles, mais que vous attendez que le traitement que certains utilisent soit homologué, c’est que vous pensez peut-être, je n’accuse pas, à vous couvrir avant de penser au malade. Ou qu’un labo qui vous « soutient » trouve un autre médicament « rentable ».
            Avec le SIDA, des médecins ont pris des risques et ils ont eu raison. Et les traitements contre le SIDA ont fini par avancer, mais ces précurseurs ont permis à des malades de pouvoir attendre qu’ils arrivent.
            Souvenez vous de cette formule du serment d’Hippocrate, qui n’est plus très appliquée
            primum non nocere, tout d’abord ne pas nuire.
            A quoi bon avoir les mains propres si on n’a pas de mains ?
            Je précise que je ne suis ni accusateur ni agressif, mais je compare le coronavirus au SIDA que je connais bien.

          • revnonausujai dit :

            Pasteur était combattu par tout ce que le monde médical comptait d’important à l’époque, tapez Pasteur & controverse et vous en avez des pages. Je ne fais pas de Pasteur un génie omniscient ( il s’est opposé à tort à Koch), mais en l’occurrence du vaccin antirabbique, il s’est opposé à la doxa et il a eu raison.
            Le perdu pour perdu est à lui seul un argument rationnel suffisant qui balaie tout ergotage sur les essais indispensables, les risques possibles ou les effets secondaires éventuels. C’est tellement évident que je ne conçois même pas qu’une personne réfléchie, ce que vous semblez être, s’interroge à ce sujet
            Pour prendre un exemple trivial ( cf the deer hunter) , un individu contraint de  » jouer » à la roulette russe choisira un revolver chargé d’une seule balle plutôt que la même arme au barillet garni de cinq. Comparaison certes non scientifiquement certifiée mais tout à fait parlante.

          • Robert dit :

            Pasteur n’était pas scientiste et il était catholique.

  3. C’est la Défense néerlandaise, elle-même, qui a indiqué mardi soit le 24 mars sur son site que cinq militaires avaient été rapatriés https://www.defensie.nl/actueel/nieuws/2020/03/24/militairen-in-litouwen-besmet-met-coronavirus. Bizarre que le porte-parole néerlandais sur place indique autre chose.

  4. LEONARD dit :

    La désinformation de l’OTAN n’a plus de limites. Ils en sont à détourner les déclarations du Maire de Moscou ou de mèdecins russes pour répandre leur venin contre la sainte Russie.
    https://www.thedailybeast.com/after-putins-big-fail-russia-braces-for-covid-19-onslaught?source=articles&via=rss

    Ils poussent la manipulation jusqu’à citer des médias officiels, pour propager l’idée qu »on ne nous dit pas tout ».
    Heureusement, il reste RT, Sputnik et @Aleksandar pour rétablir la vérité et nier toute information alarmiste.
    Merci à eux pour leur abnégation.

  5. Thierry HENRY dit :

    Ils n’ont plus qu’à demander l’aide des Russes…

  6. Auguste dit :

    Une bien bonne.
    Au moment ou l’on décrétait le confinement pour tout le monde,Laurent Nunez disait aux préfets: »Ce n’est pas une priorité que de faire respecter, dans les quartiers, les fermetures de commerces et de faire cesser les rassemblements ».Approuvé par les RG qui ont même ajouté que les commerces « exercent une forme de médiation sociale ».(Canard Enchainé)
    On lâche sur tout,même sur la santé collective.Si on continue le renoncement à cette allure,faudra pas s’étonner que la prochaine étape sera autonomie et statut spécial pour les quartiers.Au nom de la paix sociale.

    • Robert dit :

      Auguste,
      De fait, c’est déjà un statut spécial. Et on parle de quartiers ou une communauté étrangère importante a une minorité qui refuse toute règle, sinon les siennes.
      Dans les années 60, dans ces mêmes quartiers, vous aviez des voyous et des jeunes en rupture de famille, mais la plupart des gens partageaient un enracinement commun, une culture et un respect des règles de vie dans nos sociétés.
      J’ai vu à la télé un triathlon organisé en Allemagne. Etait-ce en direct, je ne saurais le dire.
      Si c’est le cas, il y avait du public, organisateurs et journalistes, et tout cela bien proches les uns des autres.

  7. Thaurac dit :

    « forme de médiation sociale ».(Canard Enchainé) »
    tient ça ne m’étonne pas, pourquoi?
    Ces baveux sont pieds et poings liés à la racaillesque, surement par leur esprit (désuet) révolutionnaire..

  8. Robert dit :

    Les RG ont été supprimés en 2008 et s’appellent désormais SCRT, service central de renseignement territorial.
    Quand au Canard, ils tiennent souvent leurs informations de policiers, par affinité idéologique ou maçonnique, voire pour régler des comptes avec quelqu’un.

  9. Plusdepognon dit :

    Il n’y a pas de troupes française dans cette rotation. De toute manière, que pèse la France dans l’OTAN ?
    https://www.diploweb.com/La-France-a-l-OTAN-un-allie-influent.html