En attendant l’arrivée du « Guépard », la Marine nationale loue quatre hélicoptères H160

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

37 contributions

  1. Parabellum dit :

    On est encore loin d une aéronavale au niveau d un pays comme le nôtre et de sa DIMENSION MARItime.on est dans l unitaire et la location de dépannage voire le coup de pouce au proto Airbus. Les porte hélicoptères sont quasiment vides quand ils naviguent et les plages arrière des frégates idem. Il faut revoir tout ca et surtout avoir des engins à autonomie endurante. Les Caracal navalises ?

    • FredericA dit :

      @Parabellum :
      .
      – Bouteille à moitié vide : « on est dans… le coup de pouce au proto Airbus »
      – Bouteille à moitié pleine : La sélection du tout récent H160 en version militarisée est un gage d’avenir et de modernité pour l’armée française.
      .
      « Les porte hélicoptères sont quasiment vides quand ils naviguent et les plages arrière des frégates idem »
      .
      … Raison pour laquelle des hélicoptères récents sont loués en attendant la finalisation du H160M. CQFD
      .
      « Les Caracal navalises ? »
      .
      Après le Super Puma et le Caracal, pensez-vous qu’il est pertinent de créer une quatrième évolution du SA330 Puma mis en service en 1968 ? … Comme la DS 21, la Renault 16 et la Citroen Mehari ?

      • Alpha dit :

        Oulah ! Comme vous y allez : Si le Caracal est bien une ultime évolution du Puma, désormais, et hormis une certaine vague ressemblance, il n’a vraiment plus rien à voir ! …
        Si vous avez l’occasion d’en approcher, vous verrez que le Caracal est entièrement un appareil nouveau comparé à son vénérable aîné..

        • FredericA dit :

          @Alpha : Oui, bon… OK. J’admets que je grossi un tout petit peu le trait 😉 Cela étant, je trouve un peu dommage de refuser la modernité pour le traditionnel « c’était mieux avant ». A lire certains commentaires, la France n’aurait jamais dû réformer ses jeeps Willys et ses F4U-7 Corsair car ils étaient exempts de tout défaut.. .. .. .. .. LOL 🙂 !
          .
          Plaisanteries mise à part, le Caracal est encore performant. Toutefois, il est désormais clairement en fin de course. Aussi, au vue de la carrière opérationnelle des hélicoptères militaires, il est préférable de miser sur un hélicoptère récent (comme le H160M par exemple). A défaut, on se retrouvera dans 10 ans, avec des problèmes de coûts de MCO élevés dus au manque de pièces, de personnels qualifiés, etc.

      • vno dit :

        La Citroën Méhari…c’est sur que transporter à pied et à dos d’hommes 40 kg d’équipement c’est plus viril, moderne et guerrier. La jeep n’en parlons pas. Mon grand-père a vécu cette époque qu’il pensait révolue en juin 40, mais il est vrai que ni jeep et méhari n’avaient vu le jour. Il n’a pas gardé un souvenir exceptionnel des 450 km fait a pied, dont une partie en portant son chef de corps blessé sur son dos faute d’équipements adaptés et tous rapidement perdus par sa compagnie autonome du Génie. Lui il aurait rêvé d’un taxi de la Marne à défaut d’autre chose pour se battre. C’est toujours mieux que flambant neuf avec bon de commande en attente.

    • Eurafale dit :

      « Les porte hélicoptères sont quasiment vides quand ils naviguent et les plages arrière des frégates idem » Ils ne vont pas exposer les hélicos aux intempéries juste pour faire joli. Quand les marins n’en ont pas besoin, il les rentre aux hangars pour les protéger du sel et de la corrosion. À un moment, il faut réfléchir deux secondes.
      Quand à une aéronavale comme la nôtre, par rapport à la taille de la France, on est plutôt bien loti (pour le moment), avec l’aviation embarquée la plus moderne au monde, combat proven (merci le tout Rafale). Quand le R-U sera au point avec ses PA et F-35, ainsi que l’Inde et la Chine, nous en reparlerons.
      Quand aux Caracal navalisés, à quoi bon puisque le Caïman existe ?

      • ULYSSE dit :

        Le BPC (ou PHA) MISTRAL partira le 26 février pour une mission de formation « Jeanne d’Arc » avec à son bord un groupe aérien composé d’un hélicoptère Alouette III de l’aéronautique navale, deux hélicoptères Gazelle de l’aviation légère de l’armée de Terre et normalement un NH90 italien. (source mer et Marine)

        Soit 4 hélicos dont 1 italien et 3 français hors d’âge….

        • Harambe dit :

          Pour un navire censé charger 16 hélicos au hangar, c’est peu oui…

          C’est le malheur d’une armée dans un pays en paix, quand il y a besoin d’hélicos, ils sont prélevés de l’adt… le jour où il y aura un conflit qui nécessitera des hélicos sur le BPC et chez l’ADT, je n’aimerais pas être celui qui devra arbitrer entre la MN et l’ADT.

          • B. M. dit :

            L’arbitrage est très vite fait : les PHA sont destinés à conduire des assauts amphibies, c’est à dire à projeter des unités de l’armée de terre sur une côte, ce qui fait que forcément les hélicoptères embarqués si besoin pour participer à l’assaut sont des hélicos de l’ALAT . Il y a quand même généralement un hélico de la marine, et aujourd’hui c’est souvent une alouette, qui assure la fonction « pedro ».

        • Aymard de Ledonner dit :

          ……pour une mission de formation.Il est évident que l’on ne croule pas sous les hélicos mais il est quand même logique que la mission Jeanne d’arc embarque les plus vieux. Et il y aura quand même le NH90 italien.

        • Spls dit :

          Vous avez raison Ulysse, c’est honteux : trois hélicoptères vieux et très légers en plus. Nous avons trois formidables BPC et rien à mettre dessus. Ce n’est pas la première fois que nos alliés fournissent un ou deux hélicoptères lourds. Ce n’est pas comme si la campagne au large de la Lybie n’avait pas montré l’incroyable efficacité du couple hélico de combat/BPC. Nous devrions avoir un groupe aérien embarqué voilures tournantes (Tigre et Caracal navalises à minima, c’est à dire bouées de fuselage).

        • haut de games dit :

          ahahahahah tu me fait bien marrer …la Mission Jeanne D’arc n’est pas à proprement parler une mission OPEX ..
          c’est surtout allier de la représentation ,et de la Formation de nos Officier de marine ainsi que de certaines Marines de Pays amis ne possédant pas la possibilité d’application …donc cela ne nécessite pas d’hélico à Outrance …au contraire ce qui compte ce sont les adaptation des Hangar en salle de classe comme on le faisait avec le Porte Hélicoptére Jeanne d’Arc ,mais lui ce n’était pas démontable

          lorsque l’on partait avec la jeanne D’arc c’était pareil ,on emmenait 4 hélico parfois 5 mais guère plus

          ceux qui venait de passage par contre pouvait aussi participer à la Formation des Officiers ..cela se passe dans les passerelles avia et commandement surtout cette formation à l’événement pratique …tu comprend …
          on ne va pas remplir donc le Hangar comme une mission de grand débarquement soyons sérieux ,il ne faut pas tout mélanger en matière de mission vois tu

          ce sont des Bateaux modulables multi missions les PH type Mistral ,Dixmude et Tonnerre

          la Mission Jeanne d’arc a son Format type je dirais

    • Polymères dit :

      Le jour où certains comprendront enfin que nos BPC n’ont pas un GAE dédié et spécifique qui lui est attaché tel que le porte-avions, on aura bien avancé.
      En attendant ces gens qui ne veulent pas comprendre continueront à croire et imaginer des choses en regardant des photos d’une sortie de formation.
      Le BPC est une plateforme et non un tout, son utilisation se fait aux BESOINS et non par dotation. Vous pouvez le regretter mais vous ne pouvez pas continuer année après année à ne pas comprendre et réciter ce même discours pour imager une incapacité à remplir le pont d’envol.
      Si une mission nécessite un gros volet héliporté ben on en mettra dessus, on a pourtant la Libye en exemple mais celui-ci est étrangement occulté. De la même façon que pour Serval on a vu le BPC pleins de véhicules, ce n’est là aussi pas une dotation permanente, ce n’est pas un porte-avions, ce n’est pas un navire de dissuasion et une mission Jeanne d’Arc n’est pas une mission de guerre et on ne va pas foutre 15 hélicoptères dessus pour vous satisfaire devant des photos, ce serait là un véritable gaspillage de ressources.

      • B. M. dit :

        Je complèterai en ajoutant que les PHA étant des unités servant à projeter des unités de l’armée de terre ils n’ont pas vocation à embarquer des hélicos de la marine nationale. Quand ils embarquent des hélicos, et ce n’est pas systématique tout dépend de la mission, ce sont forcément des hélicos de l’ALAT. Normalement le seul hélico de la MN à bord est une alouette ou un dauphin qui assure la fonction pedro. Il y a parfois un NH90 marine à bord mais ce n’est pas pour une raison très glorieuse : il s’agit en général de parquer là un spare pour les frégates protégeant le groupe amphibie vu la disponibilité très aléatoire de ces machines.

    • haut de games dit :

      les plages arrières des Frégates sont Vides …je me marre

      on ne met que un hélico sur les frégates les plus petites ,certaines peuvent en Prendre deux …parce que le hangar est prévu pour deux hélico ….quand on les sort c’est sur un rail prédestiné ….ce ne sont pas des porte hélico ….véritablement …et c’est suffisant pour les missions de la frégates …vous parlez dans le vide en vous lamentant pour rien !je me marre !
      vous ne devez pas être marin vous ahahahahaha

  2. Prof de physique dit :

    En lisant l’article de wikipedia sur le super Frelon des années 1970, j’ai appris que la Chine continue à le fabriquer, avec j’imagine le « respect » habituel des droits des auteurs de la bête. Ils l’ont modernisé.
    Pourquoi ne pas leur acheter un, « pour évaluation », et copier leurs améliorations, relancer cet hélicoptère qui serait si utile pour transporter nos commandos en Afrique sahélienne ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Avicopter_AC313
    Bien sûr, ce n’est pas le moment de faire du commerce avec la Chine.

    • mich dit :

      Bonjour , avez vous une idée de ce que veut dire « relancer cet hélicoptère » au niveau industriel ? de plus on a pas besoin des Chinois au niveau hélicoptère , ils préfèrent nous vendre des portables ,c ‘est mieux pour eux.

    • ULYSSE dit :

      Premier vol du Super Frelon en 1962, soit il y a 58 ans ! La technologie a évolué depuis…….

    • Fred dit :

      @ Prof de physique
      Une technologie aéronautique vieille de 60 ans, même améliorée, cela ne me parait pas être une super affaire, d’autant que ses capacités de transport ne sont pas fondamentalement différentes de celles du NH90 [27 passagers civils contre 20 militaires équipés] :o)

    • haut de games dit :

      NPN la tête de ROTOR est trop complexe à entretenir ,il faut tout revoir ,donc autant refaire un hélico Lourd .et comme y’a pas d’argent et que la France se déliter de plus en Plus depuis la chute du MUR de berlin …
      aujourd’hui voilà que de nouveau les tensions internationales reprenent ,alors la France commence juste à se poser des question ,il a fallu la démission d’un général de Villier ..
      de 1989 à Sarko …les armées ont été réduite à l’OS ….dans tous les domaines
      on ne sait même plus fabriqué nos propres armes légéres ..une honte quand on se rappelle des usines fermées …
      les bons à rien de l’idéologie Libertaire économique nous ont fait plonger de 5 éme ou 6 puissances militaire vers le fond de la classe …
      nos forces de projection sont l’arbre qui cache la forêt de destruction
      une honte …et croyez vous que pour autant l’argent économisé est passé où
      l’educ Nationale et autres trucs

      on vois le niveau scolaire des banlieues et des campagnes ,on a eu des bons à rien aux commandes depuis Giscard D’estaing et des chefs d’entreprises plus occuper par leur capitalisation retraite ..et par démanteler toute l’industrie pour la délocalisé ….c’est simple ,ce qui arrive est donc logique ,c’était pour n,e pas être obligé de payer les gens …
      en faisant cela on a eu la flambée des bourses mondiales …puis deux crash boursier évidement merci …2001 les start up internet et la bulle et 2008 les subprimes avec répercutions sur les dettes souveraines en 2010
      les voilà qui s’affole parce que la Chine est à L’arrêt (quelle bandes de bons à rien )

  3. waterBoy dit :

    Qu’est ce qui vous prouve que ce serait moins cher? A part l’avis de comptoir.
    D’autant que Babcok participera au MCO, en tatn que sous-traitant d’Airbus.

  4. Plusdepognon dit :

    Les « sociétés de projets » et son enjeu sous-jacent l’externalisation de la Défense…
    http://www.assemblee-nationale.fr/13/rap-info/i4350.asp

  5. Alpha dit :

    Je crois que les H160 seront loués à « Babcock MCS France », basée à Le Cannet-des-Maures. C’est une filiale française du groupe anglais. C’est cette société qui assure notamment le MCO des hélicos de la Gendarmerie et des Douanes.

  6. Themistocles dit :

    Bonne nouvelle. Ou comment arrêter de gaspiller du potentiel de NH90 à 22000 euros l’heure de vol pour une mission qui était réalisée auparavant par un hélico plus performant pour le quart du prix….

    • Le Glaive dit :

      @ Themistocles : pour gaspiller du potentiel de NH90 à 22 000 € l’heure de vol, il faudrait d’abord qu’il y ait du NH90 disponible… or à Lanvéoc, par exemple, c’est bien un miracle s’il y en a deux disponibles le même jour.. les missions SAR sont nombreuses, fréquentes, à la pointe bretonne et il faut absolument une permanence d’hélicoptères capable d’aller très loin en mer et de revenir par tous les temps de jour comme de nuit… avec un seul appareil de disponible, ou deux, pour tout faire, autant dire qu’une des missions principales généralement assurées par la marine nationale, tombe quasiment à l’eau malgré le courage et la volonté des équipages et de tout le personnel au sol..

      • Themistocles dit :

        C’est bien le drame de tout le programme NH90. Trop cher pour ce qu’il fait réellement, pas assez de disponibilité faute incombant à un ubuesque montage de MCO, fragilité structurelle, et, cerise sur le gateau, excessivement sensible à la orrosion par l’eau de mer, pour un hélicoptère naval… Au moins, lorsqu’ils volent, les quelques sonars disponibles donnent satisfaction. Pour le secours en mer, les EC725 faisaient largement jeu également, voire mieux dans certaines configurations. Et pour moins de 6000 euros de l’heure.

  7. Fred dit :

    @ Jean Frédéric Boulin

    « Avions légendaires » … Gauchisant ??????????? Sgulp …
    Tu devrais prendre ta température et consulter au plus vite, vraiment :o)

    Pour ceux qui ne connaissent pas :
    https://www.avionslegendaires.net

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Jean Frederic Boulin,

      Je ne vois pas en quoi Avions Légendaires serait « gauchisant ». Et si vous ne comprenez pas que ce site (ou un autre) puisse exister, c’est que vous avez un problème avec la liberté d’expression que, pourtant, vous ne vous privez pas d’exercer

    • Électeur dit :

      JFB, c’est inquiétant de voir une telle perte de repères.
      « Interdire en 2022 » : beaucoup de gens sont comme vous et oublient les fondamentaux, prêts à faire n’importe quoi ou accepter n’importe quoi.
      .
      Votre contribution, qui est profondément nulle, est quand-même significative de la faillite morale d’un système politique.

    • John dit :

      Hé ben… Si un blog ne contenant pas de messages illégaux vous dérange, et vous espérez que cela soit interdit, c’est que vous avez des penchants dictatoriaux, et extrême gauche, extrême droite, extrême religieuse ou idéologique, tous les mêmes…
      Vous faites partie d’une frange de la population qui serait prête à suivre des personnes comme Staline, Hitler, et autres ayant commis tant d’atrocités contre leur peuple, et contre d’autres…
      Et même si vous idées sont probablement dangereuses, par souci de liberté d’expression, je suis d’opinion que personne ne devrait vous censurer…

  8. charly10 dit :

    Il serait intéressant de savoir si le MCO externalisé ne concerne que les opérations d’entretien programmées importantes ; Celles qui ne peuvent pas être réalisées sur les navires.
    Opérations, Type Visites Périodiques définie au programme recommandé d’entretien constructeur. (Échéances 200 h, 400 h, et multiples, en heures de vol ou calendaires) qui rendent l’appareil indisponible plusieurs semaines.
    Pour ce qui est du curatif, c’est au constructeur de fournir les rechanges le plus rapidement possible, soit à la société déléguée, soit à l’atelier de maintenance Armée, et c’est toujours à ce niveau que le « bas blesse » en MCO.
    On verra a l’usage !!!! pour une petite flotte,l’externalisation peut être rentable.

  9. haut de games dit :

    35 F est spécialisé dans les détachements divers ,c’est logique
    ==> https://www.meretmarine.com/fr/content/gros-plan-sur-la-flottille-35f-de-laeronautique-navale

    ==> En 1991, elle acquiert de nouvelles missions, en assurant le soutien de la région Atlantique et en accueillant les détachements Outre-mer des nouvelles frégates de surveillance de la classe Floréal. Ces détachements permanents s’ajoutent aux détachements occasionnels opérant sur la plupart des bâtiments de soutien de la région Atlantique (pétroliers ravitailleurs, bâtiments de soutien mobile, bâtiments océanographiques…). En 1993, elle reçoit ses premiers hélicoptères Panther, destinés aux frégates de surveillance et reçoit également des hélicoptères Dauphin dévolus au service public. À la suite de réformes successives, l’activité de la flottille se retrouve focalisée sur le soutien de la région maritime Atlantique, avant sa dissolution le 1er octobre 1998.Mais mais

    Elle est cependant réactivée un an plus tard, le 1er octobre 1999, sur la base de Saint-Mandrier en réalisant la fusion de la flottille 33F (dotée de Super-Frelons) et de l’escadrille 23S (alors équipée de Dauphins et d’Alouettes III ), dont elle hérite les traditions. Elle reprend les missions de soutien de ces deux formations et possède alors un parc aérien très diversifié. Le 1er juin 2001, les Super-Frelons sont transférés à la flottille 32F basée à Lanvéoc-Poulmic. En contrepartie, les quatre sites de service public (Le Touquet, Cherbourg, La Rochelle et Hyères), jusqu’alors dévolus à la 32F, sont désormais opérés par la flottille 35F. La 35F devient donc l’unique flottille dotée de Dauphins, et sa domiciliation est transférée sur la BAN d’Hyères en 2003.

    La 32F garde toutefois un détachement permanent sur la BAN d’Hyères, doté d’un Super-Frelon jusqu’au retrait de ce dernier.

    En 2017, les deux Dauphins basés en Polynésie française reçoivent une capacité de bombardier d’eau2 mise pour la première fois en œuvre simultanément en opération lors des incendies de forêt à Paea à la fin août 2019

    rappelons au départ qu’elle est spécialement créer pour ceci
    ===> La flottille est créée le 11 juin 1979 au sein de la base d’aéronautique navale (BAN) de Saint-Mandrier-sur-Mer (Var) mais est rapidement transférée à Lanvéoc-Poulmic (Finistère). Elle est alors pourvue de Lynx (jusqu’en 1990) et d’Alouettes III, et constitue pendant douze ans le groupe aérien du porte-hélicoptères Jeanne d’Arc.

    La flottille 35F est armée de Dauphin SA-365 N et d’alouette 3
    aussi surnommés « Dauphin SP », détachés pour des missions de service public (SP) sur l’aéroport du Touquet, l’aéroport de La Rochelle – île de Ré et sur la base d’aéronautique navale d’Hyères Le Palyvestre, trois Dauphins SA-365F pour les missions Pedro, ainsi que deux Dauphins N3 détachés pour des missions de service public (SP) sur l’aéroport de Tahiti

    résumé par ordre d’apparition à la Flottille
    Les Lynx WG13 Mk.4 (juin 1979 – janvier 1990) origine de la Flottille,mais e, fin 90 ils sont tous transférés à la 34 F pour resserrer sur les vrais besoins plus opérationnels que la représentation vouée à la mission de PH Jeanne D’arc

    les SA.316B et SA.319B Alouette III (juin 1979 – septembre 1998) création de la flottille
    plus de la récup de 23 S – de nouveau Alouette III (depuis octobre 1999)

    SA.321G Super Frelon (octobre 1999 – mai 2001) : cinq appareils suite à fusion de la flottille 33F (dotée de Super-Frelons)
    Car Le 1er juin 2001, tous les Super-Frelon de la Marine sont regroupés au sein de la 32F, tandis que les Dauphin sont transférés à la 35F.
    ==> la légende == https://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/aerospatiale-sa-321-super-frelon/
    ==> dernier Vol https://www.youtube.com/watch?v=pce2sL_re6o
    ==> https://www.meretmarine.com/fr/content/le-super-frelon-tire-sa-reverence

    SA-365N Dauphin « SP » (janvier 1994 – septembre 1998)

    SA-365N Dauphin « SP » : (depuis octobre 1999) : six appareils ==> https://www.escadrilles.org/2017/04/35f-les-dauphin-plus-discrets/
    Dauphin N3+ (depuis septembre 2011) : deux appareils à Tahiti ==> https://www.air-cosmos.com/article/dauphin-n3-retour-sur-lintgration-dune-capacit-bombardier-deau-5528

    enfin pour finir chez la 35 F un hélico mythique
    Alouette II SA 313 et SA 318 (juillet 1991 – décembre 1997) également récupéré de la 23 S ==>
    NOTA
    France : 394 exemplaires militaires ont été livrés aux trois armées :
    LA Marine nationale en a eu : 26 appareils utilisés de 1955 à 1997, les premiers appareils entrant en service à l’’escadrille 23S dès 1956. Les escadrilles 10S (1955/56), 20S (1956/1991), 22S et 58S (1956/60), la flottille 35F et la section marine à l’ESALAT de Dax furent ensuite équipés. Basée à Saint-Raphaël, la 10S utilisa des appareils équipés de flotteurs pour observer le lancement de torpilles, et en septembre 1957 arrivèrent les premières Alouette II à roues, mieux adaptées aux appontages. Remplacés progressivement par les Alouette III dans les années 1970 puis les AS-365F Dauphin dans les années 1990, elles continuèrent à assurer la formation des pilotes et les missions de soutien au profit du Centre d’essais de Méditerranée. Le dernier vol d’une Alouette II de l’Aéronautique Navale a eu lieu le 31 décembre 1997, à la 23S.

    [[[[[ Pour info ensuite concernant l’alouette 2
    Armée de l’Air : 139 appareils, utilisé jusqu’en 1996. Les deux escadres d’hélicoptères de l’Armée de l’Air constituées en 1956 participèrent aux opérations en Algérie, non sans quelques problèmes d’adaptation. Les Alouette II furent principalement utilisées comme postes de commandement volants.
    Armée de Terre : 229 pour l’ALAT, qui effectua des essais de tir de missiles anti-char AS.10 et AS.11
    Gendarmerie : Utilise des Alouette II de 1955 à 1989 ]]]]]]]]]

    Nota particulier
    L’escadrille 23S Fût pour la Marine une escadrille d’hélicoptères de l’aviation navale française qui resta sur le Front méditerranéen et que nos gens Du Sud ont du souvent voir évoluer au dessus de leur tête ,elle a été mise en sommeil depuis 1999 hélas pour les puristes des Pedro des Porte avions ,mais avant que les PA FOCH ET Clemenceau ne soit descendus(mutés ) de Brest à Toulon vers les années 70 ,c’était la 22 S de Lanvéoc Poulmic qui faisait les mission rescue PEDRO

    , créée le 1er juillet 1954 et dissoute le 1er octobre 1999 pour être incorporée dans la flottille 35F.

    https://www.defense.gouv.fr/marine/operations/forces/aeronautique-navale

    LES Appareils DE LA 23 S
    au fil de son « évolution ,elle a occupée trois bases de l’aéronautique Navale dont une était plus un détachement dans l’armée de l’air :
    BAN Saint-Raphaël (juillet 1954-septembre 1960)
    Base aérienne 185 Hao (septembre 1966-décembre 1974)
    BAN Saint Mandrier

    LA 23 S volait exclusivement sur hélicoptères
    anecdote (son homologue en Bretagne de la facade atlantique dévolue aux missions diverses ..la 22 S
    par contre celle ci a eu le privilège de voler sur
    Consolidated PBY-5A Catalina (janvier 1946-janvier 1953) et sur le EC120 Colibri (2 loués à partir de 2014 jusqu’en 2018)
    ==> Catalina ==> http://www.netmarine.net/aero/aeronefs/catalina/blason01.jpg
    L’Aéronavale Française en posséda quelques uns dont la plupart assurèrent remarquablement des missions de Surveillance Maritime en Indochine au sein de la 8F. A partir de 1950, ces amphibies furent remplacés progressivement par des Privateers.
    >> EC 120 https://fr.wikipedia.org/wiki/Eurocopter_EC120_Colibri#/media/Fichier:Sbsd-ec130-N621SB-vcv-041202-03-16.jpg

    question Hélico à la 23 S on connais surtout ces trois là ;
    Alouette II (juillet 1956-décembre 1997)
    Alouette III (août 1962-septembre 1999)
    SA.365F-1 Dauphin 2 (février 1990-septembre 1999)

    mais qui se rappelle du premier hélico de la Marine (LOL)eh oui ,il était à la 23 S c’est le Mythique hélico US
    Piasecki HUP-2 (juillet 1954-août 1965) ==> photo AN ==> http://helicomarine.free.fr/photos/hup.jpg
    Le HUP-2 est un hélicoptère multiplace, équipés de moteurs à piston. Construit par la firme américaine Piasecki, les premiers appareils équipèrent l’armée américaine à partir des années 50..
    c’est Le premier hélicoptère de la Marine nationale
    le Piasecki HUP-2 (Construit par la société Vertol qui deviendra ensuite Boeing Vertol). En effet, en 1951, la Marine utilisera lors des essais de son porte-avions La Fayette ==> https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/47/CVL-27_arrivingF_11Sep51_F6F-5_TBM-3E_NAN11-52.jpg/280px-CVL-27_arrivingF_11Sep51_F6F-5_TBM-3E_NAN11-52.jpg

    aux Etats-Unis un HUP-2 piloté par des Américains pour ses opérations de sauvegarde créant ainsi le « Pédro ». La 58S et la 23S utilisèrent 15 HUP-2 français par la suite.

    Spécialiste des rotors en tandem, Piasecki proposa à la Navy américaine un hélicoptère spécifique capable d’intervenir depuis des bateaux : le PV-14. cette machine donna naissance en 1948 au HUP-1 qui fut livré à la Navy. Le HUP-2 lui succéda avec des moteurs plus puissants, un pilote automatique et un treuil de sauvetage. Quelques appareils furent même équipés d’un sonar. La Navy en commanda 165 alors que la France en achetait 15. Ultimes versions, les H-25A de l’Army ou HUP-3 pour la Navy ne connurent guère de succès, leur domaine d’utilisation étant limité.

    Anecdote : bon nombre des machines que possédait la marine furent détruites à la hache en 1967 sur le parking sud de la BAN Saint-Mandrier.(quelle bande d’idiots à l’époque )

    Dans l’aéronavale, les six premiers HUP-2 ont armé l’escadrille 23S et furent envoyés à bord des porte-avions pour y assurer la sauvegarde des mouvements d’aéronefs (Pedro). Pendant plus de 11 ans, ils assureront, en plus de leur mission de « Pedro », des missions de sauvetage et d’évacuation sanitaire.

    Très compact, le HUP-2 peut être facilement rangé une fois ses pales repliées, ce qui lui permet d’assurer un grand nombre de missions à bord des bâtiments porte-hélicoptères.
    Caractéristiques techniques du HUP-2 :
    Diamètre des rotors : 10.67 m
    Longueur du fuselage : 9.70 m
    Hauteur hors tout : 4.01 m
    Moteur : Continental R-975-42 à 7 cylindres en étoile de 550 cv
    Poids à vide : 1782 kg
    Poids maximal au décollage : 2608 kg
    VNE : 174 km/h
    Vitesse de croisière : 129 km/h
    Autonomie : 547 km
    Armement : aucun

  10. Arnaud dit :

    Bonjour, désolé que ce monsieur Boulin vienne troller l’excellent Opex360. J’ai pris la décision de le modérer sur le site http://www.avionslegendaires.net car il y tient des propos haineux, souvent homophobes et parfois racistes.
    Je suis navré que ce troll vienne ici pour nous dénigrer.
    Arnaud, rédacteur bénévole du site Avions Légendaires.

    PS : monsieur Lagneau, continuez vous êtes un modèle pour beaucoup d’entre-nous.

    • Fred dit :

      Arnaud*, merci pour le remarquable et très lourd travail que tu effectue sur ton site.

      Merci à Jean Frédéric Boulin de lui avoir – à son corps défendant – fait une excellente publicité ;o)
      Je note d’ailleurs que dans la discussion sur le H160, à un contributeur qui casse du sucre sur le dos de Sarkozy, tu mentionne « Je comprends votre point de vue mais on va éviter de politiser le débat.  » : propos on ne peu plus gauchiste version enragé :o)

      * alias « ils » ;o)

    • tschok dit :

      @Arnaud,

      « Boulin vous me fatiguez ».

      Je me suis bien marré.

  11. Luc dit :

    Allo Rent A Chopper , serait pour la semaine du …au … 1 NH90 avec son « lot de bord » et 3 H160 tous plein faits….