Pour la France, Chypre, l’Égypte et la Grèce, les accords entre Tripoli et Ankara sont « nuls et non avenus »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

86 contributions

  1. Göret dit :

    Je ne comprends toujours pas pourquoi la France colonialiste se mele de ce qui ne la regarde pas.
    Que fait macron en EastMed au lieu de regler le pb de la France irreformable et sclérosee, en etat de mort cerebrale comme son president?
    Egypte, grece et chypre sont d’anciennes terres ottomanes.
    La france souhaiterait elle le devenir a son tour?

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Je ne comprends toujours pas pourquoi la France colonialiste se mele de ce qui ne la regarde pas. » Et s’accaparer des territoires en décidant unilatéralement l’extension de 30% du contrôle des fonds marins cela s’appelle comment?
      « La france souhaiterait elle le devenir a son tour? » Faites d’abord vos preuves en Libye les « supers warriors »! Et je vous conseille de lire et de méditer la fable de Jean de la Fontaine « le bœuf et la grenouille »

    • JeanJosé dit :

      « Egypte, grece et chypre sont d’anciennes terres ottomanes. » Voilà qui est, pour le coup, une réflexion très colonialiste.

      • garance dit :

        Il a quand même oublié la Bulgarie, la Hongrie, la Roumanie, la Croatie, la Serbie, le Montenegro, l’Albanie, la Macédoine, la Bosnie, le Kosovo, l’Autriche et peut être j’en oublie.
        Que d’ex colonies à ramener dans le délire!

    • BoitaR dit :

      Ça nous regarde vu que c’est chez nous. Nous, c’est l’Europe.
      D’ailleurs, appeler la France à la discrétion sur le sujet du fait de son passé colonialiste, et légitimer la Turquie du fait de ses anciennes invasions, je trouve ça… piquant!

    • Ajm. dit :

      La France est aussi une ancienne colonie romaine et l’Asie mineure une terre grecque avant les invasions ottomanes de peuplades venues d’Asie centrale.

    • 3 Dimensions dit :

      Le président Micron va retirer tous les soldats français en Afrique.

    • nico dit :

      Y’a pas moyen de bloquer ce pauvre idiot ? C’est fatiguant toutes ces niaiseries…

      • Franckie dit :

        Merci, il y a urgence, mais il y en a bien d autres en tous genres de ces pollueurs, je trouve que le niveau des commentaires bouge depuis un moment, moins d’avis geotrategiques fins mais que de tocards relais de propagandes c est instructif aussi

    • Hermes dit :

      Mais fermez la… Ca regarde l’EU et la France en fait parti.
      .
      Mon dieu la stupidité du sud est.

    • Auguste dit :

      Et les terres ottomanes c’était l’ancien Empire Romain d’Orient.

    • Pravda dit :

      Qui colonise l’Europe ou du moins essaye en ce moment ?

    • Philist1 dit :

      Si tu augmente les retraites, ce sera immédiat et automatique.
      Mais si tu cherche à piquer les sous de nos vieux, là, tu va avoir des problèmes que tes Kurdes à côté, ce sera les vacances: mosquées qui brûlent, parlement pris d’assaut par des vague de malades de parkinson en déambulateurs, ce sera terrible pour vous, et vrai désengorgement pour notre système de santé si ambitieux, et donc inefficace.
      Comme toi, qui te cache derrière ton clavier.

    • Weld dit :

      Continue de rager, je bois tes larmes.

    • ULYSSE dit :

      @Goret
      Si le sujet n’était pas grave, le commentaire prêterait à sourire.
      Sacré cochon.

    • bobo dit :

      Je ne comprends toujours pas pourquoi la turquie colonialiste essaie toujours d’agrandir son territoire aux dépends de ses voisins.

    • Eurafale dit :

      Et avant d’être ottomanes, à qui étaient ces terres ? Je crois la Grèce était… grecque. Athène, Sparte, Marathon… Ça vous parle ? L’Égypte était… égyptienne. Les pyramides, Toutankhamon, l’astrologie, Ptolémé… Et la Turquie ? Ah oui, 1923, état laïque sous Atatürk. Argument d’aucune valeur, donc, d’autant plus que l’empire Ottoman est mort depuis plus d’un siècle maintenant.
      Quand à la France sclérosée et irréformable, elle n’enferme pas ses journalistes pour cause de « terrorisme », elle ne vide pas ses universités de ses professeurs, elle n’a pas trahi sa laïcité, et, la preuve avec votre commentaire, il y a encore la liberté de pensée, de culte et de parole. Elle ne trahit pas non plus ses alliés, et, surtout, ne les menace pas à tort et à travers.
      Bref, quand on parle d’Égypte, de la Grèce et de Chypre comme anciennes terres ottomanes en ayant clairement comme idée de les « récupérer », je pense que parler de « France colonialiste » est plutôt malvenu.

    • Lechavenois dit :

      Goret :
      .
      « …Que fait macron en EastMed… »
      .
      Si le Bouffon du Bosphore arrêtait un peu de déconner et prenait enfin sa retraite, Macron pourrait, peut être commencer à s’occuper des vrais problèmes.
      .
      Goret : dites à vos copains de Constantinople de continuer à faire des kebabs et d’arrêter d’emmerder le monde, vous n’êtes vraiment pas à la hauteur de vos ambitions avec votre armée de « bras cassés ».
      .
      Vous allez encore vous prendre une raclée, et vous allez encore pleurer dans nos jupons.
      .
      Il faudra encore, que nous les européens, vous financions pour nourrir votre population de  » crève la faim » …

    • patex dit :

      La Turquie est un état vassal de l’Union Européenne, des Etats-Unis et de la Russie. Mets toi ça bien dans la tête, petit porcelet anatolien.

  2. patex dit :

    La position italienne favorable au GNA est difficilement tenable, et, en leur ménageant une position de médiateur entre deux parties que tout oppose, l’Italie finira par laisser tomber le GNA et consolider le front européen. La réception d’Haftar en Italie est un premier pas en ce sens. L’équipée turque en Libye va se terminer en pétard mouillé.

    • BoitaR dit :

      Je ne suis pas certain. N’oubliez pas que l’Italie est en première ligne si les Turques ouvrent les frontières…

      • Aymard de Ledonner dit :

        Ça commence a sentir le roussi pour le GNA. La meilleure preuve en est que Erdogan appelle à une trêve et que Haftar a tout de suite refusé. On peut en déduire le rapport de forces sur le terrain.
        L’Italie n’a pas intérêt a faire cavalier seul, surtout avec le mauvais cheval…
        De plus ENI est impacté par les revendications turques au large de Chypre. Un navire d’exploration italien avait bloqué par des navires militaires turques en 2018.

  3. Max dit :

    Non content d’avoir envahi Chypre par le nord en 1974, Erdogan veut annexer les ressources de la ZEE au sud ! Qu’en serait il si les gisements avaient été découverts au nord ? On connait tous la réponse.
    Comme dans les années 30 quand les démocraties baissent la garde, les autocrates foncent vers le chaos !

    • nom dit :

      @Max, les turques ont envahi chypre en réponse aux grecs

      • Xaintrailles dit :

        Pour « protéger leurs ressortissants » d’un projet d’unification à la Grèce ; cette unification n’ayant pas eu lieu, l’invasion puis l’occupation turques ne peuvent plus être justifiées ainsi…

  4. Reality Checks dit :

    Pour info,
    Comme indiqué dans un message précédent, l’Algérie a entamé les consultations diplomatiques annoncées sur le dossier Libyen.
    Dans les derniers jours des échanges ont eu lieu avec Mme Merkel en amont d’une rencontre devant se tenir en Allemagne, les ministres des affaires étrangères de tous les pays impliqués dans ce dossier ainsi que le SG de l’ONU.
    Dans les dernières 48h Alger a reçu les visites du président du GNA, du MAE italien, du MAE égyptien, du MAE turc, du représentant spécial de l’ONU pour la Libye et quelques autres. Ces consultations sont appelées à se poursuivre.
    L’Algérie a toujours privilégié la voie du dialogue pour parvenir à une résolution des problèmes libyens par les libyens eux mêmes en faisant taire les armes, et en mettant l’intérêt du peuple libyen au dessus de toute autre considération, dans le cadre d’un processus inclusif.
    Les Libyens aspirent à la paix, comme tout le monde, et pour ce faire il est préférable que cessent toutes les ingérences étrangères dans ce pays, d’où qu’elles viennent.
    Espérons que ces efforts seront productifs.

    • Auguste dit :

      Il y a même une réunion,aujourd’hui,Algérie-Egypte-Italie.La vraie réunion qui compte,pour moi,c’est entre Poutine et Erdogan.J’aimerais savoir ce qui s’y est dit et décidé pour la Libye.Une chose de sure,c’est qu’il n’y aura pas d’invasion de l’armée turque en Libye.De toute façon,Erdogan n’en a jamais eu l’intention,ni les moyens.

      • Auguste dit :

        Poutine et Erdogan ont demandé à Haftar de cesser les hostilités:Haftar a dit non.

      • Aymard de Ledonner dit :

        Je ne pense pas que la position russe soit déterminante. Poutine soutient Haftar certes mais pas à bout de bras comme il le fait pour Assad en Syrie. Les soutiens principaux de Haftar sont les EAU et l’Égypte qui eux ne donnent aucun signe de changement de position.
        Donc même si Poutine s’éloigne de Haftar, cela n’aura pas un impact décisif. Et comme le rapport de force est de plus en défaveur du GNA, je ne vois pas Poutine changer de position. Il a juste voulu faire plaisir à Erdogan en appelant à un cesser le feu tout en sachant très bien que Haftar n’allait pas l’accepter….

        • Vinz dit :

          « Il a juste voulu faire plaisir à Erdogan en appelant à un cesser le feu tout en sachant très bien que Haftar n’allait pas l’accepter…. »
          .
          Oui je pense aussi ; ça mange pas de pain d’appeler au cesser-le-feu. Il aurait même pu appeler « à la retenue » dans la foulée.

    • Reality Checks dit :

      Cessez le feu obtenu.
      Hiftar a accepté d’arrêter l’offensive sur Tripoli et le GNA.
      Mission accomplie, pourvu que cela dure.

  5. Alain d dit :

    Evident, les accords entre ces 2 bourrins ne peuvent passer au dessus de la législation internationale et valider une annexion réalisée par la Turquie.
    Et l’avis de l’Italie sur le sujet?

    • Auguste dit :

      En Méditerranée il y a toujours eu des embrouilles sur les zones maritimes.Voir Italie-Libye.Italie-Ex-Jougoslavie,Espagne-Algérie,Turquie-Grèce….etc.C’est une mer fermée,les pays sont proches,il a des iles:suffit de regarder une carte.Hier on se battait pour la pêche,aujourd’hui c’est beaucoup plus vital avec le pétrole et gaz.Erdogan veut sa part.

      • ji_louis dit :

        Les deux dernières zones maritimes juridiquement contestées en Méditerranée étaient l’accès à la mer de la Slovénie bloqué par la zone croate (problème résolu lors des négociations d’entrée de la Croatie dans l’Union Européenne), et le pourtour des îles grecques proches de la côte Turque par la Turquie depuis 1985 (et plus largement, une partie de la mer Égée depuis le traité de 1982 dit de Montego Bay sur le droit de la mer).
        Et vu les revendications grandissantes de la Turquie, appuyée par les actes (1974, 2019), ça n’est pas près de s’arranger.

      • v_atekor dit :

        Espagne-Algérie… Elles ne datent pas d’hier. Espagne-Maroc c’est quand même plus contemporain.

    • Alain d dit :

      Aucune réactivité de l’EU, même pas une annonce soporifique, sur les ingérences de la Chine dans la ZEE indonésienne?

  6. Yannus dit :

    Il suffir de regarder une carte pour voir qu’aucune des zones de forage indiquée sur la carte ne se trouve dans la Zone maritime partie nord de Chypre qu’occupent illégalement les Turcs.
    Quand à EstMed il ne faut pas oublier Israël. Je trouve ce projet formidable puisqu’il rassemble la Grece, Chypre, Israël, l’Egypte potentiellement la Libye d’Haftar, l’Italie, ( le RU et la France) et sans doute même la Russie et pourquoi pas l’Algérie et la Tunisie.
    Dommage que la Turquie fasse (encore) chier…

    • Motox1 dit :

      Je propose d’ajouter à votre liste le Canada et le Japan et on est complet , non?…

    • Auguste dit :

      En l’état actuel des zones maritimes,la Turquie tiendrait la chandelle,pendant que tous les pays cités se serviraient.D’où le coup de force de la Turquie pour avoir sa part et même un peu plus.Son accord avec la Libye,comme je l’ai déjà dit ici,augmente les territoires de l’Egypte de 26 800 km2,de la Grèce de 15 000 km2,de Chypre de 11 800 km2.L’Egypte,malgré tout le tzoin tzoin médiatique,n’y serait pas farouchement opposée.Il y a matière à négociations.
      Pour la France,c’est pas seulement un enjeu économique,mais aussi politique.Le Maghreb c’est un peu son arrière cour et Poutine et Erdogan peuvent être de sérieux rivaux.

    • Yakoelev dit :

      Les soldats occidentaux en Irak, sont t ils une occupation ?
      La réponse de l’occident est bien sûr que non.

  7. fraisedesbois dit :

    C’est la responsabilité de mon pays, et c’est aussi par respect pour nos forces qui ont fait le travail en 2011, que de conclure ce dossier.
    En tant que citoyen j’attends de mon gouvernement une posture franche et des actes décisifs.
    Il faut, politiquement (après que nos armées l’aient emporté), gagner cette affaire.
    Brodel!

  8. LEONARD dit :

    En choisissant Sarraj, l’Italie s’est trompée de cheval et perd de son influence en Méditerranée, au profit de la France. En choisissant Sarraj, elle a perdu son influence sur l’Egypte, sur Chypre ( à cause des turcs ), et bientôt sur la Libye.

    Pour se remémorer les turpitudes méditéerranéennes Franco-Italiennes :
    https://legrandcontinent.eu/fr/2019/05/03/le-face-a-face-franco-italien-en-libye-un-piege-pour-leurope/

    L’nstabilité politique italienne aura eu au moins cette conséquence.

  9. netrick dit :

    Dans cette affaire, on oublie Israel, qui s’est entendu avec Chypre et les Grecs pour défendre leurs zones respectives de forage. Les Turcs feraient bien de ne pas rencontrer les corvettes et sous-marins Israeliens

    • didixtrax dit :

      l’inverse est également vrai — donc je suppose que tout cela finira par des % de répartition … quand le « projet » sera concrétisé, ce qui pourrait demander encore plus de temps que celui nécessaire au refroidissement du fût du canon.

  10. Montaudran dit :

    J’avoue que je ne suis pas juriste et donc encore moins juriste du droit de la mer mais cet accord Turquie-Libye me semble loufoque dans le principe géographique. Entre ces deux pays il y a bien des bouts de Grèce, de Chypre et même d’Égypte…

    La France pourrait faire le même accord avec l’Irlande « oubliant » la Grande Bretagne ?

  11. Auguste dit :

    Selon le ministre de l’intérieur du GNA Fathi Bashaga,Farraj ne s’est pas arrêté à Rome en revenant de Bruxelles,simplement parce que ce rendez vous n’était pas prévu,n’était pas dans son agenda.L’annonce de sa venue à Rome c’est une annonce de propagande,orchestrée par les EAU pour démoraliser les troupes du GNA,toujours selon le ministre.Version de l’affaire très diplomatique qui arrange les deux camps,auquel j’ai un peu de mal à y croire.Silence du côté de « Giuseppi » comme l’appelle Trump.
    Je vois plutôt le « Giuseppi » tenter la réunion des deux ennemis libyens, pour faire une belle photo et ça a foiré.
    MrLagneau
    Le palais « Gigi »c’est celui qu’on appelle communément « l’amoroso »?.Si c’est le palais gouvernemental,je crois que c’est « Chigi ».

  12. LEONARD dit :

    Le sujet a été défloré par un ou deux contributeurs, mais l’armée de l’air turque est quand même bien dans la mouise, grâce à Erdogan.
    https://www.nordicmonitor.com/2020/01/the-turkish-air-force-crippled-after-mass-purge-of-pilots-by-erdogan-government/

    On y apprend aussi que pour pallier au manque de pilotes, Erdo a demandé à ses larrons pakistanais de lui fournir des instructeurs. Les U.S, conformément aux accords d’utilisation des F16, et qui en avaient déjà marre des rodomontades de @SultandelaSublimePorte, ont refusé.

    Pour ne rien gâcher, l’article cité en référence est signé Bozkurt. ( un homonyme, ou il est agent double )

    • Sanayist dit :

      Oui l’armée de l’air turque est complètement détruite ! C’est pour ça que l’opération Branche d’Olivier à Afrin a débuté par des frappes aériennes simultanées à l’aide de 72 F-16 dans les airs en même temps.. !

      Encore l’exemple de l’occidental moyen, qui n’ayant pas accès aux vraies information, doit se contenter de la propagande anti-turque dans laquelle il se complait assez bien, tel un sanglier se complaisant dans un torrent de boue (désolé pour la comparaison..)

      L’article que vous citez provient d’un site de propagande appartenant au virulent terroriste gülleniste Abdullah Bozkurt, exilé en Suède. Ce terroriste fanatique adepte de l’imam catholique talmudo-baháʼíste Fetullah Güllen, est un féroce ennemi des Turcs et de la Turquie. Son site est un relais de propagande gülleniste. Répondre à un commentaire qui cite un tel terroriste gülleniste n’en vaut même pas la peine, mais comme je suis gentil.

      https://www.dailysabah.com/op-ed/2020/01/06/how-does-fetos-mouthpiece-in-sweden-generate-fake-news/amp

      Les normes internationaux acceptent un ratio « nombre d’avions de chasse / pilotes » comme étant normal pour un ratio de 1/1,15.

      Après la tentative de coup d’état gülleniste téléguidée par la CIA et les services secrets français / MOSSAD, les terroristes güllenistes infiltrés dans l’armée de l’air turque ont été purgés, ce qui a provoqué des difficultés initialement car le ratio « nombre d’avions de chasse / pilotes » était passé à 1/0,8. La THK (armée de l’air turque) a appelé les anciens pilotes et les pilotes civils à réintégrer les rangs pour combler ce manque. Le ratio est remonté à 1/1,7. La formation des nouveaux pilotes continue depuis 2016. Dans peu de temps l’armée de l’air turque va retrouver son ratio initial pré-coup d’état. De plus, débarassée des traîtres pro-occidentaux güllenistes, la THK est beaucoup plus létal qu’auparavant, vos terroristes « kurdes » et vos forces spéciales en Syrie pourront en témoigner si vous le souhaitez.

      • Pascal (l'autre) dit :

        « l’imam catholique talmudo-baháʼíste Fetullah Güllen, est un féroce ennemi des Turcs et de la Turquie.  » Un immam catholique ……………………………………………….. eh bien ça ne s’arrange pas!!!! vous devez prendre un truc dans le genre: « Tiens, vous avez sorti le vitriol! Ca date du Mexicain, du temps des grandes heures, seulement on a dû arrêter la production, il y a des clients qui devenaient aveugles. Alors ça faisait des histoires!!!!!!

        • Sanayist dit :

          Vos connaissances inexistantes sur l’histoire turque et la secte gülleniste ne vous permettent pas d’apréhender mes propos. Je pourrais vous prouver dans les moindres détails pourquoi le gourou Fetullah Güllen est en réalité un théologien d’obédience catholique à prédominance talmudo-baháʼíste, mais je devrais écrire un roman. Donc j’ai autre chose à foutre que d’écrire des romans pour des ignorants. Cutlivez-vous un peu.

      • fabrice dit :

        Merci Sanayist de nous confirmer ce que j’écrivais déjà, que la Turquie a perdu la moitié de ses pilotes de combat depuis le coût d’état (un ration qui passe de 1/1,15 à 1/0,8)…Je doute que les pilotes civils âgés de Boeing de passagers soient capable de piloter aussi bien des F16… Mais bon… A sinon, on est impressionné par les performances de l’armée turque en Libye…

        • Sanayist dit :

          Les nouveaux pilotes vont rentrer dans le rang bientôt. Arrêtez avec vos théories bidons. L’armée turque en Lybie vient de commencer son déploiement mais elle ne combat pas en première ligne. Si l’armée turque le voulait vraiment, Haftar aurait déjà été écrasé en quelques jours. 10000 commandos marines seraient déjà sur place, avec des dizaines d’obusiers T-155, des centaines de tanks, des frappes F16 continues, etc.. mais l’armée turque est limitée par la politique passive et tolérante d’Erdogan, estimez-vous heureux.

          • fabrice dit :

            Sanayist
            Les nouveaux pilotes ne vont pas arriver « bientôt » en Turquie, ce n’est pas en psalmodiant le Coran qu’on apprend à piloter un avion de chasse.
            Au fait les stocks de pièce de rechange de F16 j’espère qu’ils sont à bloc…
            L’armée turque, je parle des officiers compétents pas ceux nommés parce qu’ils prient douze fois par jour et leur compétence à dire « oui chef », est catastrophée par la grande gueule et la politique aventureuse de « pas d’ami » Erdogan.
            A sinon déploiement massif de l’USAF à Rhodes et à Paphos sur l’île de Chypre… C’est con hein ?

      • Alpha dit :

        @Sanayist
        « l’occidental moyen, qui n’ayant pas accès aux vraies information,… »
        Croustillant ! Quand on sait le nombre de journalistes emprisonnés en Turquie, on imagine sans peine à quelles « vraies informations » vous avez accès chez vous …
        Celles estampillées et approuvées par le Sultan en herbe ! Donc forcement objectives et réelles… Mais bien sur… 😉
        Pour le reste de vos élucubrations et fantasmes … Gros LOL ! Le tout, c’est d’y croire que direz vous… 🙂

        • Sanayist dit :

          Vous vous enfoncez à chaque commentaire. Je comprends votre rage, vos terroristes se font butés partout. Vous vous habiturez ne vous ne faites pas 😉

    • ULYSSE dit :

      Les restrictions européennes et US sur les livraisons d’armes à la Turquie commencent à produire des effets sur les projets de développement d’un armement national et les objectifs d’exportations. Plus de boites de vitesse ou de moteurs (allemands) pour le char turc, plus de turbine (GB/US)pour l’hélico de combat, plus de participation au projet dérivé du SAMP-T (Aster 30)

      • fabrice dit :

        Plus aucun F35 qui devaient équiper leur porte aéronef…Porte aéronef (de conception espagnole je crois) qui a d’ailleurs eu des problèmes de construction…Honnêtement je doute que l’industrie turque d’armement passe du montage à une vraie industrie de défense nationale dans un futur proche…

      • Sanayist dit :

        Le char Altay devait rentrer en production en série en 2019, mais l’ambargo allemand a retardé sa production. Un moteur alternatif est recherché actuellement. De toute façon, le moteur indigène BMC BATU de 1500hp sera prêt en 2022. L’ambargo peut ralentir les programmes à court terme mais sur le moyen-terme la Turquie en resortira plus puissante qu’avant. Il n’y aura plus de restrictions possibles à l’exportation, au final les seuls perdants seront les industriels occidentaux, ils perdront non seulement leurs ventes mais ils auront un sérieux concurrent à l’exportation. Les hélicoptères T-129 block-2 seront exportés au Pakistan quand le turbomoteur indigène TS-1400 de 1500hp sera prêt en 2021. Le développement du turbomoteur TS-3000 de 3000shp a déjà commencé, il équipra l’hélicoptère de combat ATAK 2 (un concurrent de l’Aphache ricain). Les seuls perdant seront encore une fois les industriels occidentaux.

        Et pour l’Aster-30, la Turquie poursuit le développement de son propre système de défense anti-aérien HISAR et SIPER. La production en série du Hisar-A (15km) a déjà commencé. Le Hisar-O (25km) est prêt en 2022. Le SIPER (> 100km) est déjà au stade de prototype, il utilise des missiles dérivés des missiles air-air Gökdogan qui remplaceront les missiles air-air américains pour les F-16 turcs..

        Les essais au sol du missiles air-air Gökdogan (> 65 km) à guidage radar-actif ont déjà commencé.
        https://twitter.com/SageTubitak/status/1215609010382102529

        Bref, au final, les grands perdants seront les industriels occidentaux, grâce à leur ambargo la Turquie s’oriente vers l’indigénation totale de tous ses systèmes d’armements. Il faut les remercier.

    • Plusdepognon dit :

      @ LEONARD
      Cela a une signification particulière en turc.
      https://youtu.be/LIApK6fJP8Y

  13. Frédéric dit :

    Cela serait anecdotique vu le faible poids de l’île mais Malte a t’il pris position ?

  14. philbeau dit :

    L’Europe…on a dit bien des choses sur l’intervention française , mais on voit que les Italiens ne relèvent pas le niveau ; quant aux Allemands , ils sont comme toujours aux abonnés absents ; ce qui n’est peut-être pas plus mal , on aurait sans doute des (mauvaises) surprises s’il leur venait des envies de grande puissance…

    • Xaintrailles dit :

      Les italiens ont respecté leurs traditions séculaires : ne pas être dans le bon camp initialement, mais en changer insensiblement au fil des évènements…

      • Mantore Gérard dit :

        @ Xaintrailles, c’est méchant ce que vous dites. Méchant et incomplet : ils changent de camp… et restent ainsi dans le mauvais camp.

      • Euclide dit :

        @ xantrailles
        Avanti con il furgone

  15. petitjean dit :

    Et si son intervention militaire en Libye était d’abord pour la Turquie un moyen de pression pour obtenir la révision du Traité de Lausanne qui fixa ses frontières maritimes en 1923 ?
    par Bernard Lugan
    rappel de B. Lugan en intro :
    (La Libye fut une possession ottomane de 1551 à 1912, date à laquelle, acculée militairement, la Turquie signa le Traité de Lausanne-Ouchy par lequel elle cédait la Tripolitaine, la Cyrénaïque et le Dodécanèse à l’Italie (voir à ce sujet mes deux livres Histoire de la Libye et Histoire de l’Afrique du Nord des origines à nos jours).)
    http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2020/01/09/et-si-son-intervention-militaire-en-libye-etait-d-abord-pour-6203896.html

    • Thaurac dit :

      On va aussi parler des empires de Charlemagne, Napoléon?

    • Edgar dit :

      @ petitjean: La Libye fut possession ottomane parce que l’Egypte (mamelouk) était tombée au pouvoir du sultan osmanli en 1517. L’Egypte demeura, de facto d’abord, de jure ensuite, possession ottomane jusqu’en 1914. Les volontés autonomistes des vice-rois égyptien, depuis Mehemet Ali (un Albanais), au début du XIXe siècle, puis l’occupation britannique dès 1882, masquèrent cette réalité juridique, ce jusqu’à la conquête de la Libye par le royaume d’Italie, dès 1911. La Turquie n’a aucune chance de se voir reconnaître des droits sur des eaux lointaines, au détriment de nations riveraines. Les premières victimes d’une remise en cause des frontières maritimes, par la Turquie, seraient les Républiques de Chypre et hellénique.

  16. Anaxagore dit :

    Les Italiens sont ridicules. Ils bloquent une position européenne commune claire et se retrouvent du côté d’Erdogan. Lamentable…

    • Auguste dit :

      Une position européenne claire?:laquelle?.Haftar est bientôt à Tripoli et les européens ne cessent depuis un an (ou plus) de parler de cessez le feu,sans bouger le petit doigt.A Bruxelles ils essayent de se mettre d’accord pour faire respecter l’embargo des armes pour la Libye.A se rouler par terre.

      • Vinz dit :

        Oui ben d’un aut’ côté, un gouvernement légitime (enfin reconnu) à Tripoli, un parlement légitime à Tobrouk. C’est presque une histoire belge. D’ailleur s’en est une, ça tu sais, sans les frites. Une foué.

  17. lxm dit :

    Penser à un jour à créer une politique étrangère commune de l’union européenne ?
    De toute façon Chypre et la Grèce sont dans l’UE, si le moindre navire turc fait des siennes en ZEE grecque, c’est comme si l’UE était attaquée, y’a pas à discuter là, donc erdogan le dragon se mets à dos d’un coup 1/2 milliard d’occidentaux. Est-ce que certains penseraient à jouer les faibles pour lui tendre un piège pour justifier de reprendre constantinople, libérer chypre et donner le tiers de l’anatolie aux kurdes ?

  18. Kwyrst dit :

    Que la turquie essaye de devenir comme les grands pays. Qu elle intervienne pour des ressources.
    En a t elle les moyens ?
    Sera t elle capable d en pays le prix humain, economique et diplomatique ?

  19. Lilas 32 dit :

    L intervention de la turquie en libye est motivée purement et simplement par l’ accord sur les délimitations maritime, de quoi lui permettre d’empecher la réalisation du projet eastmed au mieux et au pires se prendre des fonds sur le passage du gazoduc dans son espace maritime.ils n’ ont aucune empathie pour les libyens et encore moins pour les musulmans d’ Afrique et du moyen-Orient .Erdogan a beau déclarer de beau discours sur ses frères qui sont tués ou déplacés. Une seule chose l’intéresse, annexer des terres et reconstruire l’ empire ottoman.

  20. aleksandar dit :

    La LNA d’Haftar après la libération de Syrte a progressé de 70 km, repris Al Waskah et est a 20km du carrefour stratégique d’ Abu Qurain.
    La route de Misrata est ouverte.
    A Tripoli la LNA progresse quartier par quartier, plus que 5 km avant le palais présidentiel.
    D’ici 2 ou 3 mois cet accord sera oublié.

    • aleksandar dit :

      Pour Al Qurain c’est fait, plus que 60 km peu défendu pour être aux portes de Misrata.
      Isoler la ville et tenir son aéroport sous le feu de l’ARTY suffira.
      Jolie manœuvre de la LNA qui a attiré vers Tripoli les renforts de Misrata tout en gardant un volume de forces suffisant pour ouvrir un 2eme front sur l’axe Syrte-Misrata.
      Si ces forces quittent Tripoli, elles affaibliront la défense de cette ville et seront détruire sur l’axe routier par l’aviation de la LNA.
      Si elle reste a Tripoli, Misrata tombera aux mains de la LNA plus rapidement.

      • Frédéric dit :

        On a une idée des effectifs de part et d’autre ? On parle de centaines de tribus mais les quelques vidéos sur les lignes de front ne montre pas des masses de combattants.

        • aleksandar dit :

          C’est une guerre de désert menée par de petites unités a base d’escarmouches.
          Pas de véritable batailles rangées a part Tripoli.
          Et je suis désolé, je n’ai pas de chiffres fiables concernant les forces en présence

  21. Plusdepognon dit :

    La Turquie a parmi les nombreux défis qu’elle a à relever un déficit en énergie, sutt5pour développer une industrie forte. Erdogan a essayé, mais il y a des enjeux trop énormes pour lâcher du lest dans cette partie du monde.
    https://theatrum-belli.com/les-memorandums-signes-entre-la-turquie-et-le-libyen-fayez-al-sarraj-sont-consideres-comme-nuls-et-non-avenus-par-les-diplomaties-francaise-grecque-egyptienne-et-chypriote/

  22. Vinz dit :

    A noter l’inauguration il y a 2 jours de Turkstream, en trois tuyaux. Un pour la Turquie un autre pour l’Europe de l’Est, et un autre pour l’Ukraine – mais exclusivement réservé pour les queues de chique.