CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Des frappes françaises ont détruit des tunnels et des caches d’armes de l’EI dans le nord de l’Irak

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

66 contributions

  1. Plusdepognon dit :

    Il faut sauver la base H5 ?

  2. Robert dit :

    Bravo.
    Mais ce sont des membres d’EI venus de Syrie ou il en restait en Irak ?

    • dolgan dit :

      il en restait en Irak. Et certains doivent aussi encore traverser les frontières quand ils le peuvent en mode civil.

  3. Albatros24 dit :

    Une ou plusieurs salves d’artillerie de 155 mm n’aurait elle pas été plus économique et dévastatrice ?
    vu qu il n’y a pas trop de « bergers et de fermières » dans le coin

    • jyb dit :

      ni d’artillerie, c’est le problème.

      • albatros dit :

        oui c’est le problème : pourtant nous avions des CAESAR dans le coin
        Utiles pour appuyer les kurdes et nos FS pourtant

    • MD dit :

      Si les tunnels sont profonds et bien construits, des obus de 155 mm ne les détruiront pas.

      • Sacha dit :

        A voir la cible, mais il y a toutes les chances que si. On peut commencer à envisager des missions de destruction (66% de la structure inutilisable) de cibles durcies avec le 120,mele si c’est pas l’idéal. Pour du tunnel enterré, le 155 a ce qu’il faut.

    • Fred dit :

      @ Albatros24
      Moins pénétrant et plus léger qu’une grosse bombe (CF. images), moins précis aussi (un tunnel ce n’est pas large). Faut aussi disposer de 155 là ous’qui faut.

    • ji_louis dit :

      L’artillerie a été rapatriée en France il y a déjà quelques mois de cela.

  4. heaume44 dit :

    Excellent.

  5. Parabellum dit :

    Très bien . On fait le ménage quand dans les caves et zones dites sensibles de nos chers quartiers impénétrables et où les patrouilles se prennent des boules de pétanque ou des mortiers agricoles…la récolte de Kalash y serait aussi fructueuse que dans les bleds perdus…on a la liste mais on fait faire rarement la belle descente musclée sans tam tam …et on se dote de drones français armes longue portée quand? Ça sent quand même un peu le moi aussi j ai des bombardiers na nanere…

    • Robert dit :

      Parabellum,
      Vous n’y êtes pas du tout.
      Dans les pays exotiques, c’est quartier libre pour casser de l’arabe, mais dans la patrie de la république, le culte de l’Autre suprême transforme le méchant basané du bled en saint de vitrail, en victime éternelle, en protégé de la république.
      Demandez à toutes les victimes de cette criminalité d’importation, la liste ne cesse de s’allonger tous les jours, elles vous expliqueront la culture de l’excuse qui ne profite qu’aux criminels.
      Ils seraient restés au pays, là c’était différent.
      Comme écrit Obertone, quand un policier tirera quand on essaie de le faire cramer, comme à Viry Chatillon, et tuera un agresseur, les territoires occupés s’embraseront.
      Mais je doute qu’on aie encore la volonté de faire face, tellement sidérés par la trouille et la culpabilité. Ceux, dont je fais partie, qui ne se laisseront pas faire, sont quand même les seuls méchants de notre société à qui on ne trouvera pas d’excuse.

      • Themistocles dit :

        J’aime » le culte de l’Autre Suprême. » Pas à la portée de tout le monde! Bravo

      • Sam dit :

        Le syndrome Obertone donne à croire qu’on va basculer dans la guerre civile. Mais notre lâcheté et notre individualisme sont notre prison. La guerre, on ne sait plus que la regarder sur BFM et la lire sur Zone Mil.

        • Robert dit :

          Sam,
          Pour certains, assurément, je ne sais pas comment ils réagiront en cas de coup dur, mais ce sera compliqué pour eux.
          Pour d’autres, il ne faut pas sous estimer la sauvagerie qui reste tapie en nous, on pourrait avoir des surprises, pas forcément bonnes parce que la loi de la jungle ramène aux instincts primitifs. Le lynchage révèle la sauvagerie chez des gens qu’on ne soupçonnait pas d’en être capables.
          En cas de danger immédiat pour sa famille, une personne peut se révéler volontaire et déterminée.
          Comme dit Obertone, le problème ce sera de savoir comment réagiront les autorités, dans son livre, elles laissent le pouvoir au chef de la DGSI qui en profite pour abattre toute forme de résistance au chaos et se présenter en sauveur suprême derrière un Etat encore plus fort.
          Pour autant, je ne crois pas trop au scénario Obertone, comme vous je crois à la passivité des uns, mais comme Obertone à la perversité du pouvoir.
          Jamais une émeute de banlieue occupée n’a été réprimée comme les gilets jaunes, même les flics en train de cramer à Viry Chatillon ont gardés les réflexes conditionnés et n’ont pas tirés, pourtant en légitime défense.
          N’espérons pas cette violence, mais ne rêvons pas, elle peut arriver.

        • Clément dit :

          Les gens oubli souvent qu’Obertone est un auteur de fiction, pas un chercheur ni un spécialiste. C’est sympathique à la lecture, mais c’est à ranger avec Tom Clancy et Dan Abnett.

          • Robert dit :

            Clément,
            Sauf que ses renseignements proviennent tous de faits divers ou d’informations sur les anticipations que font les services de renseignement par certains de leurs membres.
            Autrement dit, il part des faits établis et de ce que prévoient les renseignements.
            On n’est plus dans de l’anticipation. Sauf si on veut discréditer ce qu’il dit en tournant en dérision le propos de l’auteur.
            Si vous avez lu quelques uns de ses livres, tout ce qu’il écrit est déjà arrivé. dans le dernier, il met simplement de façon romancée tout cela bout à bout.
            Espérons bien sûr qu’il aura tort quand à la conjonction des évènements, mais hier encore à Chanteloup les Vignes et le 31 octobre à Béziers, on a vu la police dépassée subir de la part de non professionnels de l’émeute et de la guerre, et cela se produit très régulièrement sans qu’on anticipe la fois suivante ni qu’on mette un terme à l’impunité des auteurs. Si des professionnels s’en mêlent ou que ces émeutiers s’organisent mieux et se coalisent, on ne sait pas jusqu’ou ça peut aller.
            Autant avec les gilets jaunes, on sait que la police recevrait l’ordre de tirer, autant avec les protégés de la république on n’a pas la certitude.

          • ScopeWizard dit :

            @Robert

            Je suppose que vous savez à partir de quand cette « impunité » a commencé ?

            À partir de « Touche pas à mon Pote » soit de mémoire au cours de l’ an de grâce 1986 , probablement sous Chirac Premier Ministre et Mitterrand …………

          • Clément dit :

            @Robert
            Les faits divers sont justement … des faits divers. Ça n’indique rien à part les « goûts et les modes » de l’époque pour les récits de certains types de délinquances. Ça flatte le voyeurisme morbide et ça fait vendre du papier, mais rien de plus.
            Quand à l’anticipation, dans le milieu de la recherche en sciences sociales et politiques (et donc en crimino) on nous explique que c’est pour les voyantes, les experts télévisuels autoproclamé (Zemmour, BHL, et d’autres qui passent plus de temps à la télé que dans les labos) , ou pour les auteurs de SF. Le scientifique sérieux se gardera bien de prétendre prévoir l’avenir (en SHS en tout cas, en sciences « exactes » on peut le faire par contre).
            Pour ce qui est des prévisions réalisées, c’est le biais du survivant : on ne retient que ce qui se réalise. Ce qui est prédis sans se réaliser est oublié. De plus quand on prévois des évidences, des choses déjà en cour, c’est facile de ne pas se tromper.

            Et sinon, les « protégés de la République » comme vous dites, se font tirer dessus depuis longtemps. C’est juste moins médiatique.

      • Gégétto dit :

        Robert,
        On peut constater que l impunité dont bénéficie ces populations leur donne des ailes.
        On peut cramer une école ,monter une embuscade contre les pompiers et policiers (Béziers), sans pour autant être poursuivi et appréhendé dans la même journée.On enverra plus facilement la police taper sur la tête des soldats du feu en quête de conditions de travail meilleures,que mettre de l ordre dans ces quartiers.Pour ce qui est de ne pas se laisser faire,j’ ai dû il y a 6 ans distribuer, généreusement ,quelques coups à un arabe qui s en prenait à une collègue de travail; après avoir détourné son intérêt sur ma personne. Je ne dois mon salut( judiciaire) qu au fait qu il était en situation irrégulière en France. Et oui le bougre a appelé la police et un deal a été passé:tu déposes pas plainte et on te laisse tranquille….Ainsi va la vie dans ce beau pays.Ne pas se laisser faire :Oui;mais pas de façon isolée.

      • mich dit :

        Bonjour Robert , vous nous avez habitué a être beaucoup plus subtil dans vos commentaires ,mais là je suppose que l ‘on voit une autre face de votre nature , personnellement je trouve vos propos honteux pour quelqu ‘un se réclamant d ‘un minimum de foi et je ne fait pas parti des « béni oui oui ».Je m ‘explique quand même ,votre phrase « Dans les pays exotiques, c’est quartier libre pour casser de l’arabe » est injurieuse pour le travail de nos forces dans le monde , c ‘est largement du niveau de ceux que vous prétendez dénoncer , quand à la fin de votre commentaire ,vous ne trouvez pas cela un peu pompeux ?quelqu’un qui est prêt à agir comme vous le dites ne le chante pas haut et fort ou alors parle dans le vent , j ‘en sais quelque chose dans deux endroit ou j ‘ai habité ,j ‘avais des voisins qui parlait comme vous ,par contre il n ‘y avait plus grand monde pour virer un ado « basané » comme vous dites de l’ aire de jeu des petits (il faut dire qu ‘ils avaient aussi du mal à reconnaitre que leurs enfants n ‘ était pas non plus très exemplaire) , dans les exemples plus récents ,pas grand monde pour s ‘arrêter sur l’ autoroute pour sécuriser un accident ou bien se diriger pour calmer une bagarre à un rond point (on était deux sur beaucoup ,je ne suis pas exemplaire non plus sur la route mais là j ‘était « extérieur » ,on a un plus de jugement) . Ce site permet une large expression ,c ‘est très bien comme ça , dommage que des personnes veuillent en faire une tribune pour des valeurs qui se veulent vertueuses et qui se révèle plutôt douteuses , c ‘est décevant de votre part ,mais ce n ‘est que mon avis .

        • Robert dit :

          Mich,
          Vous m’avez mal compris, je ne justifie rien ni n’attaque nos soldats en quoi que ce soit. J’ai assez défendu leur action en Algérie, sans justifier quelques exactions par ailleurs, pour ne pas être suspect d’anti militarisme ou de masochisme ethnique.
          Je fais juste une comparaison ironique et osé, je l’avoue, entre la justification de la violence radicale dans les pays arabes dès que c’est considéré une bonne cause et la distinction absurde dès qu’un délinquant ou criminel exotique a des malheurs chez nous.
          Je veux critiquer les tartuffes qui trouvent légitime qu’on casse de l’arabe pour défendre leur modèle de société et éventuellement venger ceux qui l’ont attaqué chez nous mais qui tortillent du fion dès qu’un touche à une de leurs pépites d’importation qui a commis crime ou délit qui, il faut bien le dire, rendent souvent la vie compliquée au gens ordinaires. J’ai compris il y a bien longtemps que nous ne subirions pas la même indulgence en cas de dérapage, voire de légitime défense. C’est tout ce que je voulais dire.
          Je ne parle pas dans le vent, devant une situation de violence que vous subissez directement, il n’y a pas beaucoup de solutions. Dans un bus ou ailleurs face à un emmerdeur, vous réagissez et vous subissez une solidarisation contre vous ou vous sidérez l’emmerdeur et il s’écrase. Et parfois, cela tourne mal pour vous, mais à un moment on a passé le stade « on s’écrase par peur » et on s’en fout un peu. Il ne faut pas se laisser marcher sur les pieds pour être respecté par certains. J’ai pris l’habitude de ne plus subir, sans être agressif pour autant, mais plus d’attitude de victime que j’ai pu avoir à un moment, et j’ai pu constater que cela dissuade et ramène le calme chez ceux qui cherchent surtout à impressionner les faibles. Les jeunes mal voire pas éduqué, c’est un autre problème assez récent, c’est difficile de leur faire prendre conscience de leurs actes, soutenus parfois par leurs parents. En privé, j’évite de fanfaronner, je suis plutôt discret, je sais que ceux qui parlent haut et fort ont parfois du mal à concrétiser.
          Mes valeurs restent les mêmes, le respect des personnes et de normes morales, mais il faut parfois pour y parvenir monter le son et regarder dans les yeux certains emmerdeurs.
          Je suis d’accord sur le manque de solidarité ordinaire, problème d’éducation et d’individualisme.
          Je pense qu’on ne peut pas dénoncer un mal et en justifier la réponse radicale à un endroit mais refuser que des citoyens puissent se faire respecter chez eux dès lors que le logiciel change et qu’on considère les barbus et autres immigrés fouteurs de monde, et je ne généralise en rien je ne parle que de ceux qui agissent mal, comme des victimes dont la violence peut être compréhensible et en tout cas ne peut mériter la répression légitime à leur endroit.
          Cette violence qui se manifeste à juste titre, en Syrie contre EI, n’est pas cohérente avec la complaisance et le laxisme qui se manifeste chez nous à l’endroit des fauteurs de trouble habituels souvent issus des mêmes communautés. Ce sont parfois des étrangers de ces mêmes communautés qui me le font remarquer avec indignation. Certes, cela n’appelle pas une réponse du même ordre, mais se retenir de faire régner l’ordre pour éviter les émeutes et les accusations de racisme, il y a un gros problème qui ne peut que s’amplifier.
          A propos de la culture de l’excuse, désolé, mais c’est du vécu et je ne renie rien. Je vis en banlieue depuis 50 ans et au milieu de ces contradictions, et je sais que si je devais réagir à une agression, je ne bénéficierais d’aucune indulgence ni même protection devant des représailles qui ne tarderaient pas. En fait, cela m’est déjà arrivé à plusieurs reprises.
          Pour en revenir au début, j’ironisais sur le propos de Parabellum certes en forçant le trait mais à peine. Désolé d’avoir été mal compris, je ne souhaite de mal à personne, mais j’aimerais un peu plus de justice et de cohérence.

          • Robert dit :

            Cette entrevue avec une ancienne salafiste est intéressante à plusieurs points de vue.
            https://www.ndf.fr/politique/03-11-2019/henda-ayari-laccusatrice-de-tariq-ramadan-parle-sur-tv-libertes-entretien/

          • mich dit :

            Bonjour Robert , je vous remercie d ‘avoir pris la peine d’ expliquer vos propos ,c ‘est vrai que j ‘ai eu un peu de mal avec votre ironie ,j ‘ai réagit vraiment sur le coup.Personnellement ,je crois quand même que c ‘est un problème un peu plus globale de notre société ou on s’ affranchit de plus en plus de règles pourtant dénoncées comme nombreuses et contraignantes dans notre pays ,la violence en est un stade supérieur ( on le voit encore cette nuit à Chanteloup les vignes) ,mais le sentiment d ‘impunité dépasse quand même largement le cadre de certains habitants de cité et je ne comprends toujours pas pourquoi la justice n ‘est pas mieux loti dans notre pays (je sais que certains diront que c ‘est un peu fait exprès ,là cela me dépasse un peu). Nous ne manquons pas vraiment de texte ou de règles en France ,mais la volonté de les appliqués et les accepter faiblit parmi nous et c ‘est la porte ouverte aux excès .

          • Robert dit :

            Mich,
            Dès fois, plutôt que de céder à la colère, même verbale, il ne reste que l’ironie.
            Concernant police et justice, je répondrais idéalisme, le bon sauvage que la société peut toujours remettre dans le droit chemin parce qu’il est bon de nature, pas de péché originel ni de libre arbitre.
            Notre modèle républicain, démocratique et universaliste, s’applique à tous les individus sans tenir compte de leur culture, religion, capacités d’adhérer à un modèle social, éducation ou non éducation.
            Beaucoup de jeunes dans ces banlieues qui font des conneries voire pire ne sont pas cadrés, limités, par des parents défaillants voire absents, ils sont « éduqués » par la rue, la bande, les influences les plus désastreuses ou dérisoires, voire la « culture rap », et n’ont jamais appris à se socialiser, obéir et respecter l’autorité, ils se croient autorisés à tout se permettre, remplaçant la légitimité de l’éducation et des lois par la loi de la force. Socialement, ce sont des asociaux. Mais aussi des personnalités immatures, des éponges qui peuvent subir n’importe quelle influence sans capacité de discernement ni de recul devant leurs émotions.
            Le premier problème, ce n’est ni l’immigration ni l’islam ni le laxisme, c’est l’éducation. Ensuite vient un modèle de société idéaliste qui ne se remet pas en cause face aux faits, mais essaie d’imposer aux faits son idéalisme.
            Je les vois bien tous les jours, ils foncent dans la moindre mode sans aucune réserve, ne supportent pas la moindre frustration, d’ou leur potentielle dangerosité imprévisible, et se laissent entrainer dans n’importe quelle connerie du moment que c’est le groupe ou que l’influenceur sache être perspicace.
            Les adultes ne sont pas forcément mieux. Ceux qui savent et parlent se font traiter de fachos par ceux qui ne veulent pas prendre de risque d’agir à contre courant, par ceux qui eux-mêmes sont demeurés immatures une fois adulte ou restent convaincus de la valeur de l’idéalisme.
            Pourtant, les faits sont parlants, malgré toutes les statistiques truquées, par les tenants de l’idéalisme, la société s’ensauvage, les victimes le sont de plus en plus pour des motifs puérils, une cigarette, un regard, et cela peut aller jusqu’au meurtre y compris par des mineurs.
            La maîtrise de soi, accepter des frustrations, s’intégrer à la société, cela s’acquiert par l’éducation, l’école, la vie commune ou pas. Après, il ne reste plus que la contrainte et la répression.
            Les lois suffisent largement, pas besoin de plus de brutalité, ce serait encore les moins cruels et malins qui prendraient pour les autres, simplement il faut changer de modèle social et judiciaire pour porter un regard plus réaliste et pédagogique qu’idéaliste sur l’être humain.
            Et n’oublions pas que le multiculturalisme oblige à cohabiter des conceptions du monde, de l’être humain et de sa dignité qui entrent directement en conflit et s’annulent parfois quand on ne propose qu’une même conception de la justice à tous.
            Je crois malheureusement ne voir personne capable actuellement de proposer une alternative réaliste et qu’il nous va falloir aller encore plus loin dans la violence avant un retour de bâton brutal pour tous. Espérons que je me trompe.

    • Fred dit :

      @ Parabellum
      « on a la liste » : donne là donc …

      • Parabellum dit :

        En langue techno ça s appelle des Zus et ces zones urbaines sensibles le gouvernement en publie lui même la liste sur son site sig…il y en a une centaine…et effectivement le bouquin guérilla 1 et 2 d obertone montre bien le scénario possible…ca cuit doucement mais sûrement..inch allah

      • Kinowa dit :

        @Fred.
        Parabellum n’a pas besoin de donner la liste (les listes), Il suffit de regarder l’actualité. Sauf à être sourd et aveugle ; et aussi muet pour certains.

      • Fred dit :

        @ Parabellum @ Kinowa

        Ah OK, j’ai compris : pas d’adresse précise.
        Ce que vous préconisez, c’est des perquisitions de masse systématiques sur des « Zones » …

        Donc péter les cadenas ou défoncer les portes d’une majorité de bons citoyens : formidable pour la cohésion nationale ! Visiter, quoi ? 300 000 caves : faudra abandonner bien des enquêtes pour arriver à faire le taf en dix ans :o) Et qui même vous dit qu’il y ait des stocks de Kalash, ailleurs que dans les élucubrations d’un écrivain d’extrême-droite en quête de lecteurs ? A-t’on souvent trouvé un stock de Kalash en France (j’entends par stock : plus de deux en état de marche, hors collectionneur) ? Je pense jamais.

        Vous demandez-vous parfois, si vous ne vous faites pas instrumentaliser par les Djihadistes, dont le but est justement de créer de la tension sociale pour croitre et essaimer sur ce fumier ?

        La religion a bons dos. On lui fait dire ce que l’on veut. Pour s’en persuader, il suffit de lire « Robert » qui a une interprétation raciste, violente, obscuranto-messianique des livres du Christianisme.

        • OTOOSAN dit :

           » Je pense jamais ». si si, mais dans des coffres de bagnoles, pas dans des caves d’immeubles…Il n’y a pas une grosse pub sur ces découvertes !

    • pas parabellum dit :

      Que faites vous pour changer cette prétendue situation, pour que les gamins de ces quartiers préfèrent les cahiers et participent à notre société ?
      Il y a peut être mieux à faire que d’aboyer au zinc du bar d’à côté, non ?

    • Clément dit :

      « nos chers quartiers impénétrables »
      Ils sont tellement impénétrable que la police va y faire des match de boxe « à la loyale » où des descentes surprise sans casques ni renforts. Les « cités sensible » sont plus des terrains de jeu pour la BAC que des zones impénétrables.
      Il ne faut pas tomber dans le fantasme « bobo-ruraux » au sujet de ces quartiers : c’est pas la joie tout les jours mais ce n’est pas Bagdad non plus.

      • Robert dit :

        Clément,
        Ce que vous dites est ponctuel, exceptionnel, quand les émeutes et les difficultés pour la police à faire normalement son travail dans ces villes et quartiers sont permanents. Descentes surprises sans casques, vous rêvez, peut-être au cinéma ou pour faire de la communication, la situation devient de plus en plus tendue pour la police mais aussi les pompiers. A côté de Lyon, là ou sont les cités, les pompiers ne peuvent plus vendre leurs calendriers depuis longtemps, cela gêne les trafics et les islamistes ne veulent pas qu’ils frappent chez eux ou sont leurs femmes. Mais surtout, ils réclament protection à la moindre intervention en zone sensible. Les manifs récentes de pompiers avaient cette revendication de pouvoir travailler normalement.
        Ils peuvent faire un club pour les jeunes, cette réalité de l’agression permanente ne fait qu’augmenter.
        Arrêtez de dire n’importe quoi sur la réalité quotidienne.
        Vus voulez qu’ils aillent risquer leur vie en civil sans protection pour que vous puissiez prouver que vous avez raison, vous êtes inconscient?
        Personne ne dit que c’est Bagdad, mais votre propos est celui d’un déni de réalité flagrant et grave, car vous désinformez en vous exprimant ainsi.

        • Clément dit :

          @Robert
          Je parle juste des endroits ou j’ai vécu. Je vois bien que les médias et les « boomers » ont beaucoup de fantasmes sur ces lieux (probablement une question de point de vue, de classe sociale et de génération).
          Quand aux pompiers, malgré les violences dont ils sont victimes dans ces quartiers, ce sont finalement leurs « collègues » policiers qui les mutilent. Et les policiers sont plus en danger mortel « entre eux » que dans les cités sensibles (statistiquement parlant).
          Je ne nie pas la difficulté de ces zones urbaines, mais il faut remettre les choses en perspective et raison-garder.

          Et oui, les « cités sensibles » sont une sorte de parc d’attraction pour les petits délinquants, mais aussi pour certains policiers (notamment parmi les BAC et CSI, basée sur le volontariat et la motivation).

  6. Gégétto dit :

    Mince, ça ne changera jamais, le film américain est bien meilleur…!!

  7. belouga dit :

    Ce n’est jamais qu’une participation à la mesure de nos moyens limités, et tenant compte de la frilosité de notre pouvoir politique. La France a des soucis à se faire à l’intérieur de ses frontières, il faudra bien nettoyer nos écuries un jour ou l’autre.

    • Euclide dit :

      @ belouga
      Vous posez là la problématique française.

      Mais tant que la pensée de gauche ou l’extrème gauche dominera le discours politique en France, il ne se passera rien.
      Sauf, si nous vivons un nouvelle tuerie du type Charlie hebdo.
      Ce jour là et seulement ce jour là, la France bougera.

      • tschok dit :

        Euclide,

        Vous trouvez que la pensée de gauche et d’extrême gauche domine le discours politique en France ?

        Vu les résultats électoraux des partis politiques de gauche et d’extrême gauche, j’ai franchement des doutes sur l’intensité de cette domination.

        Je la qualifierais pour ma part de marginale, voire insignifiante.

        Le PS à implosé, LFI plafonne, le PC est inexistant, quant aux écolos on attend toujours qu’ils transforment les essais qu’ils marquent.

        Côté vie intellectuelle, la domination sans partage du marxisme est un lointain souvenir, alors que ce qui s’impose aujourd’hui sur la scène médiatique est une pensée plutôt conservatrice, voire réactionnaire.

        Montrez moi ces gauchistes qui empêchent la France de bouger, selon vous. Mais ne désignerez vous rien d’autre que des momies dont tout le monde se fout ?

        Par ailleurs, je veux bien qu’on agite l’épouvantail gauchiste pour faire peur à mémé, mais j’attire votre attention sur le paradoxe qu’il y a à vouloir d’un côté que la France bouge tout en appelant indirectement à un retour d’une droite qui, en France est par construction conservatrice.

        Si la France ne bouge pas c’est justement parce qu’elle est conservatrice.

        Ceux qui font bouger les choses, pour le meilleur comme pour le pire, ce sont les progressistes. En France on les trouve plus à gauche qu’à droite.

        La droite française produit peu de progressistes et elle les épuise très vite. C’est un peu notre drame : le centre de gravité de la droite française, c’est le conservatisme, ou si vous préférez la résistance au mouvement.

    • Carin dit :

      @Belouga
      La norme a ce jour c’est six AASM ou autres bombes par rafale… ce qui fait quand même 12 bombes larguées… c’est pas mal pour des « moyens limités » vous ne trouvez pas?

    • Euclide dit :

      @ carin
      Il me semble que vous n’avez pas compris l’esprit du post de @ belouga.
      Voir à ce sujet le nouveau topic de Mr Lagneau sur le manque de moyens de la Royale pour remplir ses missions .

      Toute l’Armée française est sur la corde raide depuis le président Mitterand.
      Et comme le dit le blogueur du Fauteuil de Colbert, il faut 20 ans pour construire une Marine digne de ce nom.

  8. calamard dit :

    Quelle est la valeur ajoutée de cette communication sinon que de faire de la France la première nation à attaquer puisque l’Amérique est maintenant inatteignable. Il faut évidemment continuer à frapper Daech, mais sans communiquer,et de toute façon quand on reçoit une bombe, on ne sait pas quelle est la nationalité de l’avion ou du drone qui tire. Agissons fort mais taisons nous.

  9. Carin dit :

    Ce qui me pause question c’est que ces deux dernières années,l’Irak a commencé à recevoir des F16… l’article ne précise pas leur participation… est-ce parce que les pilotes sont toujours en formation? Ou bien les F16 Irakien ne sont pas équipés pour ce genre de bombardement?
    Sinon l’EMA a raison… la lutte continue, ne pas leurs laisser de répit, dès identification et vérification des renseignements, même si la « cache » se trouve au cœur d’un village formé des membres de leurs familles.. il faut frapper. Al baghdadi nous a montré que leurs propres enfants servent en dernier recours de boucliers humains..

  10. Arnaud dit :

    Bon, ca fait des tunnels en moins. Mais la ministre n’a-t-elle vraiment que ce genre de nouvelle à annoncer ?? Parfois, comme disait Lincoln, mieux vaut savoir ne rien dire

    • Didier dit :

      Ce sont les 20 sorties par semaines qui sont l’information.
      Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt…

  11. Auguste dit :

    Détruire les tunnels c’est bien,détruire les tunnels avec les occupants c’est mieux.

  12. revnonausujai dit :

    @mich
    euh, sécuriser un accident sur autoroute ? sans équipements, feux et véhicules de protection ? durée de vie moyenne d’un piéton autoroutier , y compris sur la BAU, inférieure a 6mn !
    calmer une bagarrz ?oui, mais revoir Audiard  » quand les hommes de 120 kg palrnt, ceux de 60 les écoutent »

    • mich dit :

      @revnonausujai , pour l’ accident de l ‘ été dernier , je vous résume : sur une voie à 110 km/h un véhicule en double un autre à grande vitesse dans une courbe et dans le bas d ‘une descente( surement une de ces personnes qui ne croit pas aux limitations de vitesse) ,perte de contrôle , percute barrière central et se retrouve en vrac sur la voie de droite( il a eu du bol pas de tonneau ) .L ‘automobiliste doublé a stoppé pour porter secours , d’autres ont préféré continuer , j ‘étais en haut de la descente et j ‘ai vu le nuage de poussière provoqué par l ‘accident , j ‘ai stoppé immédiatement ma voiture avec warning sur la gauche à 100 m de l ‘accident , j ‘ai fait passé à zap ma femme de l’ autre coté de la barrière de sécurité ( elle est allée voir vers l ‘accident si il fallait de l ‘aide ) ,pour ma part j ‘ai enfiler mon gilet fluo , utiliser mon triangle (de nuit j ‘aurai pu me servir de ma torche) et par de grand signe diriger sur la voie de gauche les véhicules qui arrivait , les patrouilleurs sont arrivés 15 mn plus tard .Voilà , ce n ‘est pas la première fois (comme beaucoup d ‘autres personnes ) que j ‘interviens sur un accident , c ‘est peut être du à ma spé qui demande d ‘être plutôt réactif dans certains cas au pied d ‘un avion ,mais bon ,cela semble vous passez bien au dessus de votre petit crane et vos stats , je faisais pas du stop sur cette autoroute !Quand à des altercations ,pas la peine de faire 120 kg et armé pour en calmer une quand on est pas partie prenante ( car je veux bien reconnaitre que je ne suis pas toujours un exemple de zénitude ) , bien sur il ne faut pas se prendre pour superman non plus (je ne suis pas fan du tout des émissions « actions » de la TNT). Maintenant je ne vous juge pas , si vous ne vous sentez pas de faire pareil c ‘est mieux de s ‘abstenir (comme en montagne) ,par contre j ‘espère que vous n ‘êtes pas comme ces abrutis que j ‘ai vu freiné ,et pour un s’arrêter ,dans le sens inverse pour prendre une photo ,mais bon les guignols qui aiment bien se filmer cela ne manque pas en ce moment dans les rues ,avec ou sans gilet fluo.

      • revnonausujai dit :

        d’une part, j’ai passé l’age de recevoir des leçons, d’autre part j’observe que une voie à 110 n’est pas toujours une autoroute et que le delta vitesse et la densité du trafic peuvent faire la différence en matière de sécurité et, incidemment, en statistiques; vous avez eu de la chance de ne pas subir un suraccident, tant mieux pour vous, mais je pense qu’il est irresponsable d’inciter tout un chacun pas forcément conscient du danger et habitué à protéger l’intervention à prendre ce risque.
        Incidemment, une torche de nuit, pour canaliser la circulation,vous n’êtes pas sérieux, il y a des manières plus agréables de se suicider ! je peux vous garantir que les pros de la sécurité routière n’approuvent pas !
        Quant aux interventions dans des bagarres d’un tiers inconnu, j’ai pu constater à de multiples reprises 1 que ça envenimait plutôt les choses que l’inverse, 2 que dans de bonnes proportions les protagonistes faisaient front contre l’importun. L’appel à la raison peut fonctionner avec des gens raisonnables même en colère; le pb est que de plus en plus , ces altércations impliquent, comme le disait supra un intervenant, de jeunes adultes ou même des mineurs totalement déstructurés, emplis de haine et de frustrations , capables de blesser ou tuer pour un regard ou une cigarette. Dans ce cas vous n’évitez pas l’affrontement physique et ses aleas et mieux vaut faire le poids au physique comme au figuré, sans compter que même si mettez lz forcené hors d’état de nuire, vous risquez d’importants ennuis judiciaires et financiers.
        mais vous avez le droit de jouer au chevalier blanc, je ne vous juge pas, ne pense pas que vous avez un crane d’oiseau ni que vous êtes un abruti et je vous plaindrai même si votre témérité vous amène dans un mauvais pas

        • mich dit :

          Bonsoir , inciter tout à chacun à intervenir ! n ‘importe quoi ,mais c ‘est surement moi qui m ‘exprime très mal .Pourtant je serai tenté de dire encore heureux d ‘intervenir dans un cas grave , ou les secours ne sont pas encore sur place et ou il y a en effet un gros risque de sur accident , je sais pas si vous faites exprès de rien capter ou si le mot urgence vous est inconnu à votre age , mais encore une fois si vous préférez passer cela vous regarde ,je ne juge personne non plus (dans ma réponse à Robert je pointais plutôt les gens tout le temps entrain de se plaindre des attitudes des autres mais un peu moins fier en situation),par contre garder pour vous vos stats et ne parlez pas au nom des « pros de la sécurité » ,allez savoir j ‘en connais peut être aussi , en fait non c ‘est le cas et je sais très bien que c ‘est un métier et qu ‘il n ‘est pas question de prendre leurs place.Pour ce qui est d ‘intervenir dans une altercation ,là aussi qui vous parles de chevalier blanc ou d ‘être téméraire ! c ‘ est évident qu’il faut jauger une situation ,par contre jamais rencontré les cas que vous décrivez , juste vu à la télé ,dans deux cas que j ‘ai eu en un an un couple et deux adultes tout a fait comme monsieur tout le monde ,mais bien énervé on va dire (moi aussi il m ‘arrive de bien m ‘énerver ,personne n ‘est parfait). Voilà ,je vous parles justement de jugement et de décision à prendre sur l ‘instant et vous me parlez delta et chapitre sur la délinquance d ‘une jeunesse à la dérive, bref on n ‘ est pas vraiment sur la même fréquence .Et bien moi je vous souhaites bonne route cet hiver et j ‘ espère bien ne plus jamais devoir m ‘arrêter pour un quelconque accident , un dépannage à la rigueur ,si elle est jolie ! ( et zut macho en plus)