CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Le général Lavigne veut que l’armée de l’Air reprenne de « la masse » pour renforcer sa résilience

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

160 contributions

  1. Le Suren dit :

    Mouais, comme d’hab, on veut le beurre et l’argent du beurre. On aura finalement un coup de pied au c..

    • Plusdepognon dit :

      Comme les américains en Afghanistan en 2020…
      https://www.lemonde.fr/international/article/2019/08/18/attentat-contre-un-mariage-a-kaboul_5500384_3210.html

      La doctrine de « l’Air land battle » datant de 1984 a laissé place à celle de la « Multi-Domain Battle  » (lettre n°11 de juin 2018 du général FACON sur theathrum belli). Intransposable puisque demandant un budget astronomique.

      Or, nous le voyons depuis quelques jours, les arbitrages budgétaires arrivent et chacun agite sa sebille pour ne pas payer l’évolution des autres…

    • Alphonse dit :

      Nos dirigeants pourraient peut être stopper l’externalisation.
      On se souvient de l’affaire des avions loués aux russes par l’intermidiare d’une boîte montee par d’anciens de l’AA.
      Que tous les responsables soient exemplaires et d’honnêtes hommes.
      On dégagera des millions et on motivera la troupe.
      Mais bon ne rêvons pas, on externalisera encore, pour toujours payer plus pour moins bien. (nourriture, câblage, conception, soutien de véhicules, etc etc etc)

  2. golf dit :

    Tous les CEMAA ont une marotte,c’est leur originalité.Communiquer ne coûte rien. Il faudra tout de même un nouveau logo. Il n’y a que les fourreaux de pattes d’épaules qui perdurent ! La nouvelle implantation toulousaine de fera à bilan nul.

  3. Buburoi dit :

    Il faut donner des moyens très importants à l’armée de l’air, au lieu de payer des milliards pour l’aide médicale d’état, qui attire en France toutes les mafias des pays de l’est qui gangrènent notre pays et se comportent en pays conquis.
    L’argent que nous payons en impots doit aller en priorité à l’armée de l’air et servir à créer des emplois chez Dassault, Airbus, Thales et Safran, et pas à ces salopards de faux demandeurs d’asile.

    • Fred dit :

      @ Buburoi
      Tu nous ressers le même argument plusieurs fois par mois, on a compris ton point de vue : change de disque.
      Au fait, combien coûte l’AME par année selon toi ?

      • Pierro dit :

        943m€ pour 2019…c’est cadeau !
        https://www.lequotidiendumedecin.fr/archives/la-hausse-du-budget-de-lame-enflamme-lassemblee-nationale
        À comparer aux sommes gelées par Bercy sur le budget de l’Armée chaque année…

        • Fred dit :

          @ Pierro
          On fait quoi ? On les laisse crever dans la rue, développer des maladies contagieuses, accoucher sous un porche ?
          Il y aura quand même un budget pour les enterrer, ou ils feront une charogne qui puera sur un coin de trottoir ?

          • Buburoi dit :

            La seule solution est de supprimer l’aide médicale d’état. Ils resteront se faire soigner chez eux. Ils arréteront le tourisme médical.
            Ils vivent de la contrefaçon, de l’escroquerie, du vol, de la fraude aux allocations familiales, du trafic de drogue, du trafic d’animaux protégés, du trafic d’armes, de la prostitution, du proxénétisme et du blanchiment et de la mendicité agressive.
            Si vous voulez les héberger chez vous et payer leur soins, c’est votre problème.

          • Olivier 15 dit :

            Y’a plus simple, Mr bienpensant: ramassage, et retour maison. Ou accueil chez vous. Point barre. cet AME est une insulte à tous ceux qui bossent.

          • Czar dit :

            Tu veux nous dire comment ils faisaient avant qu’elle soit créée justement cette fameuse aide médicale d’État ? Ils mourraient dans les rues ces foutus clandestins ? arrête de croire que le commun des mortels est aussi con que toi pour gober gentillement ce genre de bobards, fraidasse.

          • Robert dit :

            Buburoi,
            La plupart des immigrés clandestins qui parviennent en France ont eu les moyens de dépenser une petite fortune pour payer des trafiquants. Ce ne sont pas les pauvres, mais ceux qui avaient des moyens autour d’eux pour leur permettre de renvoyer l’ascenseur un jour, un dynamisme suffisant pour encourir des risques. Ils auraient pu développer leur pays avec ces moyens, ils préfèrent venir bénéficier de la manne de pays naïfs et faibles, je vois mal comment ils vont se comporter avec respect et s’intégrer en partant avec de telles dispositions. Les vietnamiens l’ont fait, on n’entend jamais parler d’eux que ce soit pour pleurnicher sur leur sort ou à la rubrique des faits divers.
            Tant qu’ils resteront sur notre sol, à eux de prévoir une assurance, payable dans leur pays ou sur leur continent, afin de subvenir à leurs besoins médicaux. Ils montreront ainsi qu’ils ne viennent pas profiter de nous.
            Il existe des pays développés et démocratiques ou vous n’entrez pas sans assurance médicale à vos frais. Ils ont raison car l’argent vient de la poche des contribuables qui ont tout à fait le droit de bénéficier en priorité de cet argent. C’est ce qu’on appelle le bien commun.
            Le père du petit Aylan vivait en Turquie depuis des années mais a voulu venir se faire soigner les dents en Europe, c’est à dire ne pas payer les frais en bénéficiant d’aides sociales, puisqu’il existe un bon système de santé en Turquie. Il a pris des risques pour ses enfants, l’un en est mort, qui n’avaient pas de gilets de sauvetage contrairement aux adultes, et il a laissé mettre en scène le corps de son enfant pour arriver à ses fins.
            Nous pensons naïvement avoir affaire à des gens dans le besoin, des nécessiteux, et culpabilisés d’avoir une certaine aisance, certes toute relative, nous en tirons un complexe qui mène à se sentir obligés de les accueillir. L’argent ne sort pas directement de notre poche, c’est l’Etat donc personne en particulier, ou donc est le problème, n’est-ce pas ?
            Mais ce système coûte cher en frais de fonctionnement par notre fonctionnement très étatisé. Pointu et performant, il nécessite de lourds investissements, une adaptation constante aux progrès médicaux, former et renouveler le personnel. Au bout de la chaine, ceux qui bénéficient de soins ne paient pas le prix réel que cela a coûté, donc aucun citoyen ne peut prétendre vouloir exiger d’aider des étrangers au système de cotisation au prétexte qu’il aurait payé les siennes. Et notre système de santé est à bout et à besoin de tous nos efforts pour le soulager du superflu.
            Et depuis un moment, les français et immigrés respectueux de nos lois, ne parviennent plus, à moins d’avoir de bons revenus et une mutuelle performante donc chère, à se faire soigner comme ils en auraient besoin. Dents, yeux, oreilles, hospitalisation, services spécialisés, réadaptation et divers soins sont pour une part à votre seule charge.
            A quel titre certains ayant juste pris la peine de venir échapperaient à cette réalité et passeraient donc avant les autres ?
            Soit la solidarité est pour tous ou elle n’est pour personne. Et comme il faut hiérarchiser en fonction des moyens disponibles, la priorité aux nationaux, aux immigrés légaux est tout à fait légitime.
            Nous importons essentiellement des consommateurs, pas des contribuables. Parmi eux, beaucoup venaient pour cela, parce qu’ils pourraient bénéficier d’un privilège qu’ils n’auraient nulle part ailleurs.
            Vont-ils mieux et plus respecter notre pays et nos compatriotes pour autant ?
            Parmi ces néo arrivants illégaux, on découvre qu’il y a énormément de personnes atteintes de pathologies de comportement, tous les jours une agression ou un crime nous le rappelle. Cela sera à nos frais, chez nous, aux dépens et aux risques de tous les français.
            Qui a le droit de décider à notre place que ce n’est pas un problème, celui-là ne pourra nous épargner d’avoir à le subir ?
            Les pseudo généreux sont en fait des égoïstes qui refusent toute remise en cause de leurs schémas de pensée étroits qu’ils déguisent en altruisme. Ils ne se préoccupent pas de la réalité, des faits, mais de rejeter ce qui remet en cause leur diktat.
            A ce jour, ils n’ont jamais empêché un crime ou délit d’allogènes ni rétabli la justice en permettant aux vrais délaissés de notre système d’être en fin pris en charge dans leur pays.
            Les très nombreux français à la rue, sans place dans les foyers toujours occupés devinez par qui, développent des pathologies du fait de leur situation, psychiatriques ou autre. Une prise en charge adaptée leur permettrait de se soigner correctement, traitement ou soins médicaux.
            Mais la fausse générosité des égoïstes déguisés en altruistes ne s’intéresse pas à eux, elle préfère celui qui arrive aujourd’hui à celui qui vit là depuis toujours. C’est le signe d’un raisonnement biaisé qui écarte la réalité pour rester dans l’abstraction de l’utopie.
            Que ce délaissé crève pourvu que subsiste leurs bons sentiments, il n’a pas d’intérêt il est français, donc coupable et au fond encore trop riche par son héritage et pas dans le sens de l’histoire.

      • GRADLON dit :

        Cette année 882 millions d’euros et prévus au prochain budget 934 millions soit presque 1 milliard
        Ce n’est pas rien et permettrait de payer quelques soldes

        • Fred dit :

          @ GRADLON
          Franchement, j’en aurais rien à foutre de défendre un pays ignoble, même si c’était le mien.
          Il se maintient encore un peu, bien qu’il ne respecte même pas le quota d’accueil sur lequel il s’est engagé.

          • Olivier 15 dit :

            Et il n’y a que ça qui compte? LE quota d’accueil? pas d’autre problèmes en France? P….N, mais vous revenez du Tibet, ou quoi?

      • Czar dit :

        un milliard d’euros c’est-à-dire que sur un quinquennat on paye un porte-avion nucléaire entier

        • Fred dit :

          @ Czar
          Et les avions qui vont bien avec, on pourrait les financer en les transformant en savon ?
          Allons jusqu’au bout de la logique.

          • revnonausujai dit :

            et un point Godwin d’honneur pour l’ensemble de votre oeuvre !

            un peu usée, la réduction ad hitlerium;, va falloir réviser les techniques du parfait agitateur gaucho !

          • Czar dit :

            Bravo Fredasse, le point Godwin conjugué à l’évidence du bobard de guerre réfuté depuis longtemps par tous les historiens, tu t’es surpassé ce coup-ci. Ça sent la panique. La panique morale. Parce qu’il faut bien que tu nous fasses croire que tu en as une, de morale.
            Bien grosse, bien grasse, et bien sucrée.

      • Stoltenberg dit :

        Fred :
        Et combien devrait coûter l’AME ? Autrement dit, combien d’argent l’État français devrait prendre aux contribuables afin que les clandestins puissent avoir l’accès gratuit au système de santé français ?
        .
        Dire à tous ceux qui ne sont pas d’accord avec la gauche de fermer leurs gueules c’est le mieux de ce que vous savez faire. Dès qu’il s’agit d’évoquer des arguments, autres que ceux qui font appel aux émotions les plus primitives, on n’entend plus la gauche. Mais visiblement cela suffit…

        • Fred dit :

          @ Stoltenberg
          Neutralité princeps : ce que tu réduit avec une émotion primitive à la désignation : « clandestins », je les appelle des Hommes, des frères.

          • Stoltenberg dit :

            Vous êtes libre d’aller au bout de votre raisonnement et de leur donner votre argent pour qu’ils puissent se soigner, cela ne me regarde pas. Par contre si la gauche s’arroge le « droit » de voler les gens pour financer l’immigration clandestine, je me sens concerné et j’espère que j’ai encore le droit d’exprimer mon opposition.
            .
            Est-ce que la gauche arrive au moins à comprendre ce qu’est la liberté? La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. Vous avez droit de donner votre argent à qui vous voulez mais vous n’avez pas le droit d’obliger les autres à le faire. Mais visiblement, la gauche et la liberté ça fait 2.

          • revnonausujai dit :

            normal, c’est la fratenité de la racaille, toujours prête à la rapine au détriment des gens honnêtes !

          • Françoise dit :

            @Fred : Vos frères créent une société parallèle dans bien trop de lieux en France. Des lieux où la Police nationale ne peuvent plus aller simplement.
            .
            Vos frères sont à 50 % dans les prisons françaises. Vos frères saturent les tribunaux. Vos frères font du mal aux Français, puisqu’ils vont en prison.
            .
            Charité bien ordonnée commence par soi-même.

          • Olivier 15 dit :

            comme c’est beauuuuuu….. Et on se tient tous la main pour faire le tour de la Terre. Ben non, désolé. on n’a pas le luxe de perdre tout ce fric. Je préférè en faire profiter le smicard qui dort dans sa bagnole en région parisienne.

          • Czar dit :

            Question à 1000 balles Fredasse, les citoyens de l’État islamique ce sont aussi des hommes, tes frères ?
            Juste pour savoir à quel point on est bien défendus.

      • FP dit :

        Trop en tout cas

      • Françoise dit :

        @Fred : Quand c’est important, on répète.

        • Fred dit :

          @ Françoise
          Françoise, je te le répète : tu es une co*ne.

          • Françoise dit :

            @Fred & Stollenberg: Un gauchiste à court d’arguments demande à ceux qui ne sont pas d’accord de se taire ET les insulte.

          • Stoltenberg dit :

            Françoise : Comme disait leur ami gauchiste Mao Zedong : « vous avez raison mais nous avons les fusils ».

      • adnstep dit :

        Toujours trop.

    • BoitaR dit :

      Z’avez la moustache qui pousse.

    • Clément dit :

      L’Aide Médicale d’État est avant tout une mesure sanitaire. La nature de celui qui en bénéficie ne change rien à ce fait.

      • Cerealkiller dit :

        Merci !
        Les gens comprendront quand les cad de tuberculose et d’autres cochonneries se multiplieront à nouveau

        • Robert dit :

          Cerealkiller,
          C’est déjà le cas et les antibiotiques trop distribués à tort et à travers ne sont plus efficaces en certains cas. Quand aux personnes atteintes de SIDA et non traitées elles développent toutes ces pathologies sans résistance immunitaire.
          En Afrique, il y a des millions d’infectés dépistés ou pas et ça augmente tous les jours sans parler d’Ebola qui ne se soigne pas à ce jour et est extrêmement rapide à contaminer une zone.
          Un utopiste évacuera la réalité et le bon sens et « pensera » avec ses bons sentiments, il voudra sauver et soigner le monde entier en France sans la moindre remise en cause.
          Le réaliste comprendra que c’est une situation d’échec médical assuré, l’africain pense autrement que nous et nous n’aurons jamais les moyens de les empêcher de continuer à vivre et agir comme ils en ont l’habitude, voire de nier la possibilité d’être infecté, et je ne vous parle pas des contingents de prostituées dans nos pays tenues par la tontine nigériane qui refilent au tout venant leurs virus et autres MST.
          Nous avons déjà beaucoup d’hommes homosexuels, français ou pas, qui font échouer tous les traitements pour les MST et le SIDA par leurs pratiques irresponsables qu’ils continuent une fois infectés. Je ne dis pas tous, mais un trop grand nombre, lisez la presse homosexuelle, vous comprendrez vite. Ils sont la population qui transmet le plus virus et MST à cause de pratiques d’inconscients. Ils coûtent très cher car à un moment il n’y a plus rien d’efficace. On leur a inventé à grands frais un traitement préventif pour pouvoir prendre des risques, ce qui est irrationnel quand on connaît leurs comportements, mais comme tous les autres traitements avant ils le feront échouer. Et je tiens ces informations d’un médecin spécialisé écoeuré par ce genre d’attitude. Ils soignent des gens qui font tout pour être malade et faire échouer leurs traitements, imaginez le médecin.
          Est-il possible de prendre en charge un continent avec des modes de pensée et de vie aux antipodes des nôtres sans mettre en danger ce qui nous reste de système social et médical et je ne fais pas de différence entre français ou étrangers légalement en France ?
          Nous en sommes arrivés à un blocage du système de santé dans les grandes villes, là ou les extra européens sont le plus nombreux, et un suivi digne de ce nom pour une maladie complexe n’est déjà plus possible qu’à une personne aisée dans le privé. Et ces étrangers sont très exigeants à passer en priorité, surtout quand des gugusses leur ont laissé entendre que la brousse ou le centre de soin misérable de leur pays c’est fini et qu’ici ils auront tout ce qu’ils veulent sans payer. Cela ne crée pas des mentalités de gratitude et de prudence mais de consommateur exigeant son du.
          Une trithérapie pour soigner le SIDA, donc qui concerne une personne déjà soignée et en bonne santé immunitaire, peut couter entre 700 euros et 1500 euros par mois pris entièrement en charge par la CPAM. En Afrique, avec les génériques, les labos ayant abandonné leur brevet pour pouvoir les produire moins cher, le prix peut être beaucoup moins important et la culture commune permet de parler un langage, de soin et de prévention, qu’ils comprennent tous. En France, on tient le même langage à des gens qui vivent des réalités et avec des mentalités très différentes. C’est chez eux qu’ils seront le mieux soigné, c’est toujours chez soi qu’on vit le mieux.
          Vous êtes des inconscients et des irresponsables à prôner un utopisme dont tous les français, et les étrangers légaux, assumeront la charge et les risques.
          Vous tous qui parlez de votre confort idéologique, vous n’êtes pas dans la vie réelle et vous prétendez laisser aux autres, les plus faibles et pauvres, d’assumer votre orgueil qui refuse toute remise en cause face au réel.
          Vous êtes un irresponsable à parler comme ça, vous pouvez bêler « raciste » tant que vous voulez, la réalité ridiculise votre délire même si les autorités, les politiques et les médias s’échinent à refuser ce constat.
          Certains vivent, et plutôt bien, du SIDA et de toutes ces maladies de la misère humaine, à commencer par toutes les associations de prédateurs, d’autres en crèvent et subissent d’attendre un an une consultation spécialisée et demain la pénurie des traitements récents ou la ruine du système pour avoir voulu aider le monde entier avant les siens.

        • revnonausujai dit :

          bof, clandestins contagieux ? à l’isolement strict dans des lazarets et choix offert: retour à la case départ ou maintien à l’isolement jusqu’à la fin.

        • Buburoi dit :

          Les bacilles tuberculeux multirésistants accolés aux virus du SIDA peuvent rester en Géorgie et en Tchetchénie. C’est parce que tout est gratuit pour ces touristes médicaux qu’ils viennent, sans avoir jamais cotisé à l’assurance maladie.

          • Robert dit :

            Buburoi,
            Les défenses immunitaires affaiblies de personnes infectées du SIDA avec une charge virale importante, à un stade avancé et sans action efficace d’un traitement, ou avec des problèmes pour que les traitements fonctionnent comme des incompatibilités, comme ceux qui ont SIDA et hépatite, ce sont ceux-là qui peuvent porter des pathologies dites opportunistes qui se développent plus facilement chez eux à cause de leur faiblesse immunitaire. Il existe d’ailleurs des souches non contagieuses, mais potentiellement mortelles pour la personne infectée. Et des souches résistantes aux antibiotiques connus.
            Il existe aussi des pays ou il n’y a pas de couverture tuberculose importante, vaccin, dépistage et soins, puisqu’on parle d’elle, et ou le taux d’infection est très élevé et l’accès aux soins trop dilué.
            Comme ces pays possèdent aussi la même couverture médicale déficiente et des taux d’infectés par SIDA très importants, sexualité précoce, taux de partenaires sexuels nombreux, pratiques sodomiques fréquentes et souvent pas de moyen de protection en plus, et qu’on y parle peu du SIDA en privé parce que ça peut valoir l’exclusion de la communauté, la rencontre d’infectés SIDA et de la tuberculose présente ainsi qu’une mauvaise prévention/dépistage, c’est assurément une proportion de personnes infectés très importante. Un tour dans les salles d’attente des services de dépistage et soins dans les hôpitaux français peut facilement vous donner une idée de la population présente.
            Nous importons des personnes infectées de pathologies transmissibles, le SIDA et l’hépatite, contagieuses, la tuberculose, par dizaines de milliers d’Afrique.
            Effectivement, la garantie d’une couverture médicale gratuite ainsi que d’aides sociales en tout genre attire beaucoup de personnes, allez aux services sociaux et vous verrez de visu le profil de la population. Ils n’ont même pas à faire de démarche, il leur suffit de joindre une association d’aide aux étrangers et ils feront toutes les démarches pour eux, il leur suffira ensuite d’aller se présenter à tel guichet avec les papiers remplis. Même avec une fausse identité ou sans identité légale, ils obtiendront ces moyens.
            Sur le principe, pourquoi pas les aider même si cela entraine d’autres problèmes que nous pouvons observer, mais si les résidents français étaient déjà aidés comme ils le méritent et ne passaient pas systématiquement derrière eux. Essayez d’aller vous faire soigner si vous êtes français sans papiers légaux, chez un spécialiste, yeux ou oreilles par exemple.
            L’égalité devant la maladie, le logement, n’existent plus avec ces lois d’exception réservées aux étrangers même illégaux.
            Parler de fraternité quand on accepte de délaisser ses propres frères, voisins, concitoyens, pour favoriser un étranger qui n’a rien apporté à notre pays mais à qui notre pays apporte tout sans contrepartie, c’est simplement mensonger.
            Parce que c’est la réalité, la médecine ambulatoire ou hospitalière dans les petites viles et les villages est misérable, or ce sont des endroits ou les français y sont encore nombreux, et beaucoup de personnes âgées qui n’ont pas les moyens d’aller plus loi et souvent de faibles moyens en même temps que des pathologies pouvant leur faire courir de gros risques. Et dans les grandes villes, la salle d’attente du dispensaire, ou les soins sont tous pris en charge comme quand on présente une carte d’AME et que n’importe quel médecin est tenu de vous soigner gratuitement, est souvent pleine de ces bénéficiaires. Les français, les immigrés honnêtes deviennent des citoyens de seconde zone, qui ont souvent cotisés mais doivent attendre.
            Ce prétexte d’une fraternité envers le lointain au détriment du prochain est le signe d’une haine des siens, un mépris de son prochain qu’on transpose dans un amour inconditionnel pour celui qui viole les lois et vient envahir ce pays et ce peuple qu’on déteste. C’est la pathologie psychologique dont souffrent beaucoup de gauchistes qui détestent ce qu’ils sont et leurs proches et ont trouvé le moyen de se présenter en positif en aidant tout ce qui est lointain et différent de leurs proches.
            Ils se vengent ainsi. Rousseau, pourtant un sale bonhomme, en parlait déjà.
            C’est le problème de certains ici, qu’ils l’avouent ou pas, ils ne s’aiment pas ou ne sont pas français et ils sont frénétiquement à essayer de nous culpabiliser du côté de ceux qui profitent de notre crédulité au détriment des nôtres.

      • Frédéric dit :

        En effet, ceux qui ne veulent pas les  »étrangers » en bénéficient veulent t’il voir des épidémies se multiplier sur notre territoire ? Une épidémie de rougeole à touché Madagascar cette année, plus de 100 000 malades et 1400 morts, en France, on parle également d’épidémie pour cela :
         »De novembre 2017 à septembre 2018, la Nouvelle Aquitaine a déjà connu une importante épidémie de rougeole, durant laquelle 1000 personnes ont contracté la maladie : 250 d’entre elles ont dû être hospitalisées et 2 personnes sont décédées. »
        Pourquoi infiniment moins de victimes chez nous qu’a Madagascar d’après vous ?

        • Robert dit :

          J’oubliais au tableau les porteurs de pathologies psychologiques ou psychiatriques graves qui semblent nombreux dans ces populations, si on en croit la rubrique des faits divers.
          Et certaines de ces pathologies sont incurables en plus d’être dangereuses pour toute personne qui peut croiser leur chemin.
          Il devient difficile de cacher la réalité de l’échec et des mensonges autour de cette immigration.
          https://actu.fr/pays-de-la-loire/nantes_44109/nantes-policier-blesse-dun-coup-couteau-visage_26651503.html

        • Czar dit :

          C’est fascinant de voir à quel point les ****s peuvent répéter stupidement les mêmes éléments de langage sans sans même se poser la question le savoir si ceux-ci la moindre logique. Le champ de l’aide médicale d’État couvre des soins qui n’ont strictement rien à voir avec des risques épidémiologiques quelconques.

          d’ailleurs j’aimerais bien que ces imbéciles nous expliquent quelle était la situation sanitaire des clandestins avant que Jospin ne crée cet aimant à parasites.

        • ScopeWizard dit :

          @Frédéric

          Perso , la question que je me pose depuis quelques semaines consiste à me demander pourquoi tant de nouvelles maladies et pourquoi tant d’ autres autrefois considérées comme bénignes du genre passage obligé histoire de te fortifier et ainsi d’ accéder à une certaine immunité -et j’ en suis témoin direct comme probablement la majorité d’ entre-nous ayant grandi dans ce pays- ont soudainement changé de statut et sont devenues si préoccupantes ?

          De plus , nos médias faisant toujours aussi consciencieusement leur boulot , il y a ça : extraits de Wikipedia , ça vaut ce que ça vaut mais perso ça me donne au moins quelque indice sur la piste à explorer ……….

          « Elle épouse en secondes noces Yves Lévy, directeur général de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

          En janvier 2016, Agnès Buzyn, qui avait été rémunérée par trois laboratoires privés avant 2011 tout en occupant diverses positions dans des organismes publics, estime devant la commission des affaires sociales du Sénat français que l’obligation de déclarer publiquement tout conflit d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique instaurée en 2011 par la loi Bertrand afin de renforcer l’indépendance de l’expertise sanitaire publique serait devenue trop « handicapante » pour certains chercheurs qui « ne le supportent plus et refusent de venir aux expertises de l’INCA ». Selon elle, « vouloir des experts sans aucun lien avec l’industrie pharmaceutique pose la question de la compétence des experts ». Irène Frachon, médecin à l’origine de la révélation du scandale du Mediator qui a conduit à la loi Bertrand, rétorque alors que ces « liens d’intérêts » peuvent conduire à ce que « des experts indiscutablement « compétents » [restent] solidaires d’un industriel lourdement criminel » et que la seule solution est de mieux rémunérer les chercheurs afin d’éviter leur « captation par l’industrie ».

          Comme indiqué plus haut, son mari, Yves Lévy, avait été nommé directeur général de l’Inserm le 11 juin 2014. Le renouvellement de ce mandat en 2018 provoque dans les médias des accusations de conflits d’intérêts, compte tenu du poste d’Agnès Buzyn comme ministre de la Santé. Face à l’écho donné par les médias, Yves Lévy annonce le 30 juillet 2018 sa décision de retirer sa candidature à un second mandat.

          Le 11 octobre 2018, comme « lot de consolation », Yves Lévy est alors nommé conseiller d’État en service extraordinaire, sur proposition de Nicole Belloubet, ministre de la Justice, et collègue de son épouse au gouvernement. Ce poste lui permet ainsi de toucher entre 1 500 et 6 100 euros par mois (selon le nombre de réunions auxquelles il participe), tout en lui permettant de continuer son activité professionnelle de médecin et d’enseignant. À ce poste, Yves Lévy est invité à conseiller juridiquement le gouvernement, sans avoir jamais pratiqué le droit public (le quota de conseillers d’État non-juristes s’élève à douze maximum). »

          Vous comprenez , j’ aime bien cette Madame Buzyn , pour son âge elle est encore plutôt sexy , elle sait soigner son apparence , écoute du Hard-Rock ; bref , elle est parfaite et je n’ ai spécialement rien contre elle , n’ empêche que tout ce qui précède , selon moi , pose question …………….

  4. Chimère dit :

    Bah….ils n’ont qu’à bosser un peu plus, ca commence déjà par là…..des specialistes de ci, ce ça….trop de planqués , trop peu de selections !

  5. lxm dit :

    On avait atteint le point bas du financement de l’armée sous hollande avec l’armée la plus petite en 5 siècles, des militaires l’ouvrèrent pour gueuler, le président eu la trouille de coup d’état( toujours en france le fantasme de l’extrême droite alors qu’on ne fait rien contre l’extrême gauche), le manque de moyens poussa la france dans les bras des américains à obéir et anticiper à toutes leurs demandes comme leur vendre nos actifs stratégiques, ( oulà il faut avoir peur de la russie, évidemment si on ne lui parle pas, ça génère toujours une crise ); mais des officiers ont continué de brailler, jusqu’à décembre dernier en critique du pacte de marrakech, les politiciens tentent de calmer le jeu, on parle de renouveau, hop on décale des programmes pour faire croire que l’argent est là, on achète à l’étranger pour croire économiser des broutilles, mais pour l’instant on reste dans l’illusion, on bouge des trucs ici et là comme un magicien, on vante des budgets futurs théoriques, alors que les comptes de la nation plongent. Quand vous laissez tomber une balle par terre, y’a un rebond, des fois plusieurs rebonds, toujours plus petits. Abandonné au « marché »( alors que la France s’est toujours construite contre), le pays n’a toujours pas de cap clair et donc ne sait pas choisir correctement ses investissements et se projeter sur le long terme. Nos rois pensaient avoir une mission divine, éduquer le peuple, le faire évoluer, éliminer la criminalité le mensonge et le jeu de hasard et tout ce qui bousille l’individu, pour construire l’humain du futur. Nous vivons dans l’inertie des efforts de nos ancêtres, ce que eux ont bâti en infrastructures et bon comportement, le pays ne fait en réalité presque plus rien depuis 2 générations.

    • Plusdepognon dit :

      En réalité, le capitalisme d’entreprises est mort dans les années 80 et en 1987, le capitalisme financier s’est assuré la suprématie intellectuelle sur toute autre idéologie. Fin de l’union soviétique, crises financières de plus en plus graves, nous nous appauvrssons collectivement au profit de quelques fortunés persuadés d’être ceux qui font le travail de Dieu…
      https://youtu.be/2oFARgqG0NA

      • ScopeWizard dit :

        @Plusdepognon

        Raisonnement « à l’ arrache » ou « à la hache » ? Choisissez ………… 😉

        En gros et en simplifié , en 1987 , nous sommes passés de la main levée sur-place à une bourse automatisée grâce à l’ électronique , ce qui a donné la création du CAC ( Cotation Assistée en Continu ) , mais cela étant le Capitalisme d’ entreprise -qui produit- n’ est pas mort , il a simplement été distancé par le Capitalisme financier -qui lui ne produit rien du tout excepté dégager de l’ argent- ou si vous préférez , la Finance ( qui initialement a été mise au point par le système bancaire ( pour mémoire , par exemple sous Louis XV les banquiers étaient appelés « les financiers » ) car au départ de la chose les entreprises avaient besoin d’ argent ) a pris de plus en plus d’ essor par rapport à l’ entreprise , les investisseurs ( en gros , quelqu’ un qui a de l’ argent dont il ne sait quoi faire mais dont l’ objectif , une fois cet argent placé , est de bénéficier d’ un conséquent retour sur investissement ) préférant depuis longtemps investir en Bourse car le système s’ est beaucoup développé , notamment grâce à la machiavélique ingéniosité de banquiers ( banques d’ affaires souvent filiales de banques de dépôt ) qui ont su mettre en place des outils performants ( MONEP , MATIF , Contrats d’ options à terme ( en gros , tu achètes le droit d’ acheter une action en pariant sur sa valeur future , qu’ elle soit à la hausse ou à la baisse , soit l’ un des mécanismes te permettant en plus de bénéficier d’ un effet de levier ( soit le pire des mécanismes ) ) , etc …. ) dont l’ essor fût favorisé par la rapidité ( et accessibilité sachant que de nos jours une action peut être vendue ou achetée 100 fois en une seconde ) des progrès informatiques ayant permis à toute l’ activité inter-bancaire de devenir une très grosse activité en soi …………….selon moi , une activité « dangereuse » limite mafieuse déjà par son opacité et son évident « entre-soi » …………..

        En résumé , les « investisseurs » qui font de plus en plus partie du marché de l’ activité interbancaire , même si le plus souvent ce ne sont pas eux qui opèrent ( ce sont des opérateurs ) , préfèrent miser sur l’ activité boursière qui a actuellement le vent en poupe et offre les plus forts rendements ( taux de retour à très court-terme ou « intra-days ) , et de moins en moins sur l’ entreprise elle-même ( investissement direct avec création d’ une entreprise , dans l’ immobilier soit des choses « matérielles » avec pour but le maintien ou/et que cela rapporte de l’ argent à celui ou ceux qui ont investi ) .

        Attention , tout ce qui concerne ce sujet est très compliqué , je suis le premier à m’ y perdre tellement il fourmille d’ infos tout azimut ! 🙂

    • Fred dit :

      @ lxm
      « On avait atteint le point bas du financement de l’armée sous hollande » Faux :

      https://www.lepoint.fr/images/2018/02/07/13239914lpw-13244660-embed-libre-jpg_4987293.jpg

    • XXL dit :

      Vous avez peur de qui Besançonot ? Melenchon ? C’est un souverainsite.
      Craignez plutôt le libéralisme qui mutualiste les pertes , des banques entre autre, et privatise les gains ( ce qui marche, Adp, autoroutes et bien d’autres ).
      Vous aurez compris qu’au final cela appauvri l’état.

      • adnstep dit :

        Pas d’argent, pas d’armée. Commençons déjà par faire de la France un pays capitaliste, ensuite, on pourra parler de puissance militaire.

    • Clément dit :

      – « le point bas du financement de l’armée sous hollande » => faux, c’était sous Chirac.
      – « le fantasme de l’extrême droite alors qu’on ne fait rien contre l’extrême gauche » => en même temps l’extrême gauche casse des vitrines et s’en prend à des biens. L’extrême droite n’hésite pas à s’en prendre aux personnes (et entretien une proximité idéologique avec les islamistes …). Et contrairement à ce que vous pouvez penser, les milieux d’extrêmes gauche sont très surveillés et les peines sont lourdes pour le moindre acte « rebelle ». Et il suffit d’analyser le discours médiatique (par exemple celui de BFM) pour voir qu’il n’y a pas de complaisance.
      – « Nos rois … » => vision très romantique de l’Ancien Régime, mais pas très réaliste.
      – le bon comportement de nos ancêtres ? Suffit de regarder le taux d’homicide ou le nombre de viols pour bien voir que c’est à nuancer.
      – « le pays ne fait en réalité presque plus rien depuis 2 générations. » : c’est vrai que nous n’avons rien accompli, découvert ou construit en 50 ans !

  6. Twisted dit :

    Faudrait surtout penser à massifier nos stocks de munitions. L’Armée de l’Air n’a commandé que 200 Meteor et environ 600 MicaNG. C’est beaucoup trop peu, surtout si on songe au fait que peu de missiles touchent finalement leur cible. Même chose pour les 500 Scalp ou ce qu’il doit en rester.

    • tchac dit :

      Certes mais je pense que ces missiles sont là pour avoir un stock de 1ère urgence. En cas de crise grave, rien n’empêche de construire facilement des milliers de missiles sachant que les usines sont situées en France et dans l’UE (+RU).

      • wagdoox dit :

        pas vraiment, il y a une période incompressible de plusieurs mois dans la production d’un missile.
        Et une monté de cadence prendrait quelques années.
        La seule vraie solution serait d’acheter des munitions aux alliées à condition qu’eux meme n’en ait pas le besoin
        En revanche 800 missiles c’est largement suffisant pour démolir n’importe quelle avion au monde, sachant que les missiles français sont effectifs à plus de 90 % dans leur enveloppe d’emploi (indiqué au pilot sur rafale) et que 90% des avions sont abattus au sol de nos jours.

        • Frédéric dit :

          Pour ma part, c’est au niveau de la défense antiaérienne qui à toujours était le point faible de l’armée française depuis 1940 que je m’inquiète, 8 batteries SAMP/T et moins de 200 missiles, cela fait peut pour protéger dans la durée un gros corps expéditionnaire dans une guerre conventionnelle.

        • Patatra dit :

          Oui !!! D’autre part,en cas de conflits de cette ampleur, on a l’ASMP-A… On a pas beaucoup, mais il suffit d’un ou deux coups au but pour calmer tout le monde.

      • Sblurb dit :

        @Tchac:
        Pas vraiment d’accord avec vous… à confirmer par des commentateurs proches du constructeur, mais si vous visitez l’unité d’assemblage Exocet, ou Meteor, vous constateriez que ce n’est dimensionné que pour qques centaines d’unités réparties ds le temps. C’est spécialisé et pointu, et il faudrait dc prévoir d’autres installations et personnels pour une cadence de production élevée… par ex ce qui existe pour les missiles antuchars

        • Patatra dit :

          Il y en a encore pour penser que fabriquer des missiles c’est comme fabriquer des obus…

  7. Requin dit :

    Heu… Qui a dit qu’à capacité égale un drone de combat est moins cher qu’un avion piloté ?
    Un Rafale ne fait pas max 25 tonnes et de coûte pas en moyenne 60 millions d’Euros HT à cause des 80 kg du pilote !!!
    On peut certes acheter plus de drone MALE avec capacité de tirs, mais il ne s’agit là que d’appareils pour conflits de basses intensités.

    • Wagdoox dit :

      Entièrement d’accord.
      Le mâle européen a été proposer à un prix supérieur au rafale …

    • NRJ dit :

      @Requin
      C’est plus compliqué que ça. Déjà ces drones seront en fait des robots volants autonomes qui recevront des ordres de l’avion de chasse. Ces drones qui composeront le « système de systèmes » n’auront pas les mêmes capacités que l’avion. Ils devraient avoir une charge utile, agilité et une vitesse beaucoup plus faible pour la simple raison qu’ils doivent simplement servir de capteur déportée à l’avion. Ils embarqueront aussi des armes, mais simplement en faible nombre. En fait ils devraient être « depensables » d’une part car il n’y a aucun humain dans le cockpit d’autre part car les drones devraient être bon marché (quelques millions soit beaucoup moins que les avions de chasse). Les USA réfléchissent à un système similaire avec le drone Valkyrie devant coûter 3 millions l’unité.

  8. Franz 35 dit :

    La connectivité, les drones, .. tout ca c’est bien, mais j’ai l’impression d’entendre la même chose que lorsque certains disaient que le missile allait remplacer les avions.
    Pour de la masse, peut être faut-il ré-envisager une armée de l’air à 2 vitesses avec des Rafales d’un coté et des chasseurs plus légers et moins polyvalents de l’autre

    • Lannes dit :

      Y a déjà : la cinquantaine de mirage 2000 Mai sur les lignes de production n’existent plus

    • Plusdepognon dit :

      @ Franz 35
      Il faut aussi que les personnels formés ne s’enfuient pas en courant après leur premier contrat.
      La déflation a été forte pour les trois armées et en proportion bien plus pour l’armée de l’air :
      https://www.ifrap.org/etat-et-collectivites/bilan-de-15-ans-de-reduction-des-effectifs-au-sein-de-la-defense

      Cependant selon le magnifique scénario « Z » de Bercy, qui n’est que suspendu pour cause d’attentats, si on prend le nombre de véhicules prévus pour Scorpion et que selon le positionnement idéologique « je divise la masse salariale que cela occupe= le format futur de l’armée de terre  » (pour les flemmards, ça fait une armée de terre à 47 000 pax).
      Ça calme, non ?

      Ben, j’espère que l’on va faire durer les VAB jusqu’à 2030 ! (en pot de fleurs, mais on a déjà eu des bases aériennes sans avions et des marins sans bateaux, alors des terriens avec aucun véhicules, c’est financièrement moins effrayant).
      https://www.ifrap.org/etat-et-collectivites/combat-de-haute-intensite-ou-en-sommes-nous

      https://www.ifrap.org/etat-et-collectivites/accelerer-le-programme-scorpion-quelles-possibilites

    • Wagdoox dit :

      C’est exactement ça d’autant que des effecteurs avec une porte de 500km ça ressemble drôlement un missile de croisière avec plus de capteurs et surtout une connectivité accrue. Comment va ton les récupérer ? …
      Pour l’armee de l’air à 2 vitesse c’est déjà le cas avec les mirage 2000

    • Patatra dit :

      On peut aller plus loin en se disant que la haute technicité du rafale n’est pas nécessaire dans un espace aérien dominé.
      Des avions aux heures de vols moins couteuses pourraient délivrer de l’armement pour moins cher.
      On économiserai les cellules tout en maintenant une présence sur certains conflits ou le ciel n’est pas contesté.
      Les américains y ont pensés… Je me demande ce que ça donne.

    • Plusdepognon dit :

      @ Franz 35
      Déjà avec les drones, les budgets sont très serrés.
      Si cela vous intéresse, j’ai mis deux liens sur les USA et les avions d’attaques au sol légers (plus bas).

  9. Parabellum dit :

    Jargon pour dire qu il faudrait plus d avions…et on ne parle jamais des missiles de frappe longue portée et autres vecteurs non pilotes…ni d avoir des avions autres que le rafale…quoi pour remplacer l alphabet ? Quoi pour succéder au n90 ? Une autre approche est possible et urgente..car en face le risque monte et sans etat d âme…toute l Europe s embourbé pour vingt ans dans les f35…si c est une bouze on sera mal…avec notre centaine de rafale en etat…

  10. Chill dit :

    C est quoi cette mocheté d avion en illustration, c est laid …

    • Pascal (l'autre) dit :

      « C est quoi cette mocheté d avion en illustration, c est laid …  » A priori une représentation du S.C.A.F.

  11. Barfly dit :

    « Il faudra que nous repensions nos formats, le moment venu » dit il. Vu le temps qu’il faut pour construire un rafale, si on attend le « moment voulu », il sera trop tard. Les décisions se prennent maintenant.
    Tous ces ignorants avaient fait le deuil de la guerre et ils pensaient qu’il en serait ainsi jusqu’à la fin des temps. Face au regain de tensions, ils découvrent aujourd’hui que nous avons un déficit de matériel et que dans un conflit de haute intensité « la masse » est un élément capital. pfff…

    • Sblurb dit :

      On en apprend en ce moment … dès les années 89-90-91, nos politiques avaient donc cru un conflit de haute intensité tellement improbable que l’on pouvait se satisfaire de réduire nos moyens au niveau de puissances régionales (ex. format d’armée de Terre 70000h, dont à peine 25000 dans les troupes professionelles de mêlée).
      On a donc dû se réveiller en sursaut quand un Mirage 2000N, un F117 Nighthawk ou un F16 se sont fait descendre au-dessus de la Bosnie-Herzégovine ? ou quand il a fallu balancer du 155mm GCT dans la région du Mont Igman ?
      Ont-ils désormais compris que la guerre, la vraie, implique des pertes et donc une capacité de résilience et de renouvellement de ses forces qui ne peut se construire qu’à long terme ?

  12. Wagdoox dit :

    Investir dans les drones pour faire masse c’est bien mais c’est aussi oublier que les autres mettront aussi des moyens dans ces vecteurs. La masse c’est le nombre./
    Les 2% ne sont vraiment qu’un minimum ou alors on s’efface.

  13. jo999 dit :

    tous les ans on donne aux sans papiers un Charles de Gaulle par an

    • Eric dit :

      N’importe quoi : l’aide aux réfugiés, c’est environ 450 millions par an, un montant que l’actuel gouvernement est d’ailleurs en train de « réformer » (très discrètement), en clair de diminuer. Quand à l’aide médicale d’état(900 millions), qui profite d’abord et majoritairement à des français avant les étrangers, elle aussi fait l’objet d’un audit de Bercy (sources : Canard Enchainé du 8/08/19) … dans le but tout à fait évident d’y tailler largement là aussi. Pour mémoire, un équivalent du CDG reviendrait aujourd’hui à 5 milliards au minimum…

      • Piliph dit :

        Les demandeurs d’asile, comme ensuite les réfugiés, ne dépendent pas de l’AME mais de la CAMU (ex CMU). L’Ame, c’est pour les personnes en situation irrégulière.

      • revnonausujai dit :

        vous racontez n’importe quoi, l’AME est exclusivement réservée aux étrangers en situation irrégulière; c’est l’administration elle-même qui le dit
        https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F3079
        c’est la CMU qui bénéficie aux Français.
        « l’aide aux réfugiés », c’est une ligne budgétaire qui concerne les allocations versées aux seuls reconnus par l’OFPRA, maiss ne concerne pas toute la racaille mendiante clandestine qui nous envahit et elle n’englobe pas non plus toutes les dépenses collatérales en infrastructures, encombrement des urgences, moyens spécifiques de sécurité, ..
        Par ailleurs , conxtruire un PA, certes ça coute, mais ça fournit des contrats à l’industrie et du travail aux cadres et ouvriers

        • Robert dit :

          Pour parler du coût spécifique de l’immigration, il faut viser plusieurs ministères, celui de l’intérieur, délinquance et criminalité, de la défense, Sentinelle par exemple, éducation, les zones d’éducation prioritaires, celui du travail, travail illégal et non déclaré, de la santé, tous les immigrés dont les familles viennent en France bénéficier de soins gratuits ou jamais pays mais aussi trafics de médicaments, etc…
          Dans quasiment tous les postes, on retrouve des immigrés à accroitre considérablement les frais normaux de fonctionnement d’un pays, auxquels on doit ajouter les français de papier qui permettent de faire baisser les statistiques liées à l’immigration.
          On ne peut pas compter sur les statistiques qui sont faussées pour « ne pas faire le jeu de l’extrême droite ».
          Pour l’AME, l’arrivée d’immigrés africains ou maghrébins a fait exploser les problèmes hospitaliers, les MST, maladies endémiques, soins abusifs, vol de matériel, fraudes massives aux aides médicales et sociales, dégradation de l’ambiance et violences aux urgences.
          Parlez en tête à tête avec un membre du personnel hospitalier non gauchiste et il l’avouera clairement, car c’est notoire.
          Mais l’AME n’a fait en rien reculer ces problèmes par la prise en charge, ce qui veut dire que l’AME n’a pas d’utilité réelle en terme de santé publique.

      • Françoise dit :

        @Eric : Ça ne change rien. Depuis le temps que l’AME existe, on aurait pu se payer au moins un porte-avion.

        • Fred dit :

          @ Françoise
          Depuis le temps que tu existe, Françoise, tu aurais pu te payer une âme …

          • ScopeWizard dit :

            @Fred

            Je vais te poser une question à laquelle tu devrais être capable de répondre en quelques lignes ……………

            Quelle est la différence entre Fraternité et Vivre-Ensemble ?

        • Patatra dit :

          Eh bien dis donc, l’empathie, c’est pas automatique… Certains ont du mal à prendre en considération que la majorité des personnes bénéficiant de l’AME se seraient bien gardées de venir en France si leur pays n’était pas sois détruit sous les bombes ou sous la coupe d’un régime despotique, soit les deux.
          Pour certains, «  »la patrie des droits de l’Homme » » (< oui c'est nous) c'est sans les bougnoules, les migrants, les réfugiés, bref toutes les personnes qui sont sans toits, sans soins, etc… Solution, on ferme les frontières… Quelle magnifique idée d'un autre temps.

          Bref, la France sans l'AME, c'est plus la France, merde !

          P.S. Pour ce qui veulent voir plus loin que le bout de leur nez, l'immigration est facteur de croissance…

      • SCHMIDT dit :

        Alors on va être plus précis :
        Tous les 10 ans on donne aux sans papiers un Charles de Gaulle

      • Buburoi dit :

        L’AME est réservé uniquement aux étrangers en situation irrégulière.
        Dans le projet de loi de Finances pour 2019, il est prévu 934,9 millions d’euros avec un cout moyen par bénéficiaire de 3500 euros pour l’aide médicale d’Etat.
        La Cour des comtes, l’Inspection des affaires sociales et l’Inspection des finances estiment que les chiffres sont très largement sous estimés par le gouvernement.
        L’assurance maladie ne cesse de dénoncer les fraudes à l’aide médicale d’état.

      • Buburoi dit :

        Les étrangers en situation irrégulière sont hébergés dans des hotels, nourris gratuitement, recoivent une carte de paiement avec des allocations journalières, des tickets de transport gratuits, et l’aide médicale d’état.
        Le cout total est bien de plusieurs milliards d’euros et l’on pourrait effectivement se payer un porte avion avec les rafales et les hélicoptères. La « com » avec désinformation, ce n’est pas la réalité.

        • Fred dit :

          @ Buburoi
          Faux. Tu raconte n’importe quoi. Ils ne reçoivent que l’AME (s’ils la demandent).

        • ScopeWizard dit :

          @Buburoi

          Dans le Sud-Ouest , il existe un petit village , Aurignac , où selon moi il s’ est passé un truc pas forcément très logique d’ un certain point de vue………..

          Dans ce village se trouvait un bâtiment plutôt ancien et vétuste qui relevait de la Municipalité donc du Public …………
          Il abritait une douzaine ou une quinzaine de gens très modestes issus principalement du milieu agricole , des bouseux comme on dit , dont certains étaient des retraités à très faible revenu .
          C’ était donc un logement social géré par un organisme public ………….

          Aux fins de rénovation dudit bâtiment et des appartements vétustes qu’ ils occupaient , les locataires en ont été déplacés , certains n’ ont eu d’ autre choix que d’ atterrir en maison de retraite leur famille devant les aider financièrement afin qu’ ils puissent joindre un tant soit peu les deux bouts ……….
          Là dessus , une fois le bâtiment et les logements refaits à neuf , à la place des précédents pauvres locataires retraités , la municipalité les a attribué à une quinzaine de migrants ……………

          Autrement-dit , il a été décidé de rénover un bâtiment occupé par des vieux à moitié déglingués aux très modestes ressources qui ont su apporter leur côte-part à leur pays , pour y loger des gens encore plus démunis , nos fameux migrants bien-aimés qui à part leur misère n’ ont rien apporté du tout , encore moins contribué …………..

          Je vous pose donc la question : est-ce bien normal tout ça ?

    • Fred dit :

      @ jo999
      « tous les ans on donne aux sans papiers un Charles de Gaulle par an » Faux :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Aide_médicale_d%27État#Coût

    • John dit :

      Combien d’argent non payé par les grosses fortunes? C’est pas plus choquant qu’une personne qui a les moyens de payer ne le fasse pas que de soigner qqun en cas d’urgence?
      Ils ne reçoivent pas de chirurgie esthétique il me semble-…

      • hum dit :

        koiki raconte cézigue ?
        quel argent ? quelle « grosse fortune ? ceux « qui ont les moyens » ont droit de payer la sécu mais pas celui d’en bénéficier?
        un Suisse mélanchoniste ! l’abus de séré, ça entraine de sacrées perversions.

        • ScopeWizard dit :

          @hum

          Ben , selon moi @John pose une question de fond particulièrement pertinente ………..

          L’ « optimisation fiscale » existe bel et bien , ce n’ est pas une vue de l’ esprit , c’ est un fait .
          Déjà , à notre niveau nous ne savons pas à combien elle se monte avec exactitude sur une année………….certains parlent de 20 milliards , d’ autres évoquent 50 60 80 jusqu’ à 100 milliards et je dois dire que si cette « fraude » se montait finalement à 200 milliards tout cumulé j’ en serai personnellement le dernier surpris .

          Toujours d’ après moi , tout le problème est qu’ effectivement ceux qui en ont réellement les moyens se débrouillent quasi-systématiquement pour resquiller ce qui créé un « trou » tandis que ceux qui n’ ont aucun moyen soit parce qu’ ils viennent de loin , soit parce qu’ ils entrent dans telle ou telle catégorie sociale particulièrement défavorisée , ni ne contribuent , ni ne paient , par contre ils bénéficient d’ une gratuité notamment des soins très étendue , ils ont tout gratuit , soins parfois « complexes » compris , ce qui créé un second « trou » ……….

          Donc au final on se retrouve avec des « hyper-aisés » qui se débrouillent pour à chaque fois payer le moins possible et des « hyper-démunis » qui eux ont droit à tout et ne paient rien ou presque …………. entre les deux , ce sont donc toujours les mêmes qui casquent plein-tarif à savoir les « classes moyennes » parfois à peine solvables dont les revenus mensuels sont compris entre 1250 et 2500 Euros nets …………….
          Puis on trouve tous ceux qui sont au-dessus soit ce que l’ on désigne « classe moyenne supérieure » et qui touchent des revenus plus élevés , ce qui correspond surtout aux cadres supérieurs ou professions libérales soit un pourcentage relativement faible de la population …………..
          Suivant la méthode de comptage , en tout la classe moyenne doit tourner chez-nous autour de 65% de la population adulte ………….

          Selon moi , que les très riches cherchent autant à esquiver car ils en ont les moyens , les relations , les opportunités , connaissent toutes les ficelles , peuvent s’ offrir les services de cabinets entiers d’ avocats fiscalistes , alors que tant d’ autres beaucoup moins bien lotis n’ ont accès à rien de tout ça , constitue effectivement un réel problème …………

          Quant à l’ AME qui contribue qu’ on le veuille ou non à plomber nos dépenses de santé publique , là aussi il y aurait de quoi disserter ……………..

          • hum dit :

            pas du tout d’accord !
            premier point: ne pas confodre fraude, illégale, et optimisation, légale, fiscales
            deuxième point pour l’optimisation, pensez vous que Bercy qui a à la fois une imagination débordante en matière de taxes et impôts et la puissance suffisante pou faire plier même les ministères « dépensiers » tolérerait de tels trous dans la raquette s’il ne considérait pas qu’à tout prendre, l’Etat y trouve son intérêt ?
            Perso, j’en vois deux:
            – on peut réver, Bercy pense à l’intérêt national et estime que les masses financiaires en question s’investissent dans des travaux, placements, investissements,.., bénéfiques à l’activité économique et à l’emploi et qu’au contraire, serrer la vis provoquerait un desinvestissement et une fuite des capitaux qui seraient négatifs pour les mêmes secteurs
            – plus prosaiquement, B a du faire de savantes prévisions et estimer que le manque à gagner du à l’optimisation est inférieur aux rentrées en taxes et impots générés par les niches fiscales ( exemples simples à la portée de mêmes les petits contribuables : les aides ménagères ou les travaux d’isolation , mais il y en a bien d’autres.

          • John dit :

            Au-delà de l’optimisation fiscale qui est rendue possible par des lois qui s’ajoutent comme des patchs, au lieu d’être conçues vraiment comme une fiscalisation cohérente et globale, il y a déjà la question des fraudes, donc des actions illégales.
            La question de l’AME tout comme les questions liées à la fraude aux aides sociales sont secondaires, et les statistiques le démontrent dans bien des pays. Ce n’est pas une opinion que je présente.
            Les fraudes ne représentent que très peu d’argent « volé » à titre de comparaison aux évasions fiscales. Il ne faut pas laisser faire ces fraudes au social, c’est sûr, mais il y a beaucoup à aller chercher chez les grosses fortunes.
            Enfin, la question des grosses fortunes partant de France pour baisser leurs taxes peut être contrée par une taxation à la nationalité. Un Français à l’étranger pourrait avoir à payer des impôts à la France. Les Américains le font, pourquoi pas les autres pays.

          • ScopeWizard dit :

            @hum

            Tout ça se discute ; perso , je pars du principe qu’ à partir où il y a « optimisation fiscale » , il y a fraude .
            Vous savez , la frontière est le plus souvent fort ténue entre « légalité » et « petits arrangements entre amis » précisément du fait que les « amis » en question sont en mesure de s’ entraider et y ont tout intérêt …………

            C’ est à dire que quel que soit ton poids ou ton apport à la bonne marche économique de la société , ce n’ est pas parce que tu en as les moyens , et surtout des moyens que tant d’ autres n’ ont pas et ne sont pas près d’ avoir parce qu’ ils n’ ont ni moyens financiers suffisants , ni réseau , tu n’ as pas à dissimuler quoi que ce soit histoire d’ échapper au fisc , d’ entrée c’ est là quelque chose de très injuste uniquement accessible à quelques privilégiés et il y a trop de paupérisation en cours pour que nous continuions à accepter de telles pratiques .

            De plus , je n’ ai aucune confiance en la probité des hauts fonctionnaires de Bercy qui du reste quel que soit la majorité au pouvoir parviennent à toujours rester en place et sont même en capacité de bloquer son action , soit en « oubliant  » d’ appliquer , soit en traînant des pieds comme c’ est pas permis …………

            Comme vous le constatez , pour l’ instant tout cela reste une question de point de vue , elle en est donc d’ autant plus délicate à débattre .

            D’ autant que je vous ferais remarquer qu’ il n’ est pas acquis pour autant que toute cette « optimisation fiscale » profite bel et bien aux intérêts de la France , j’ en doute même fortement ………….

          • ScopeWizard dit :

            @John

            « Au-delà de l’optimisation fiscale qui est rendue possible par des lois qui s’ajoutent comme des patchs, au lieu d’être conçues vraiment comme une fiscalisation cohérente et globale, il y a déjà la question des fraudes, donc des actions illégales. »

            Absolument !
            Perso , je considère que l’ « on » nous a assez raconté de contes à dormir debout comme ça .

            La question de l’ AME était peut-être « secondaire » il y a quelques années , à présent elle ne l’ est plus du tout ……….

            Nous assistons à une « dérive » de tout notre système de soins et de santé ( secteur privé comme secteur public ) qui a pris un virage tellement « libéral » que nombre d’ entre-nous ne désirent plus qu’ une chose , n’ avoir affaire à eux que le moins possible , non par principe mais par expérience sachant que les « choses » ont commencé à dériver vers la fin des années 1980 …………
            Un service parfois digne d’ un abattoir notamment aux urgences , des tarifs souvent hallucinants , une façon d’ être considéré en tant que patient semblable à la boîte de petits-pois au choix et en libre-service dans les rayons d’ un supermarché ………….. et j’ en passe et des plus vertes ………….

            J’ ai bien précisé , c’ est un constat d’ expérience , non des propos tenus parce que l’ un aurait dit ceci à l’ autre qui a dit cela tandis que Rufus le routier me l’ aurait répété …………

            Oui mais les « statistiques » ce sont des taux et des taux ce sont des pourcentages , c’ est à dire que l’ on peut vite se retrouver dans une bataille de chiffres qui au final ne va pas démontrer grand-chose ……….

            Les fraudes au social ?

            Cela dépend ; en règle générale , soit nous sommes dans de la pure magouille , soit dans de la débrouille car ceux qui « esquivent » n’ ont guère de meilleur choix s’ ils tiennent à joindre les deux bouts .
            À ma connaissance , tout cela reste à évaluer avec précision .

            « Un Français à l’étranger pourrait avoir à payer des impôts à la France. Les Américains le font, pourquoi pas les autres pays. »

            Personnellement , il y a belle lurette que je me pose la question car c’ est effectivement à la fois logique , de bon sens , et juste mais je crains que nous retombions à chaque fois dans la problématique pour l’ instant insoluble des incontournables « petits arrangements entre amis » ……………

            J’ entrevois difficilement une sortie sans casse , en tous cas à court-terme ……………

          • hum dit :

             » Les Américains le font, pourquoi pas les autres pays »
            deux raisons plausibles;
            – les Américains sont persuadés qu’il ne peut y avoir mieux que la nationalité américaine et répugnent à y renoncer
            – l’Etat américain a la capacité d’infliger de lourdes amendes ( et à les faire payer sous peine d’exclusion du marché US) aux banques gérantes des comptes des interéssés et à rendre la vie impossible à ceux ci, voire à emm er le pays d’accueil;
            Tout le monde ne peut pas en dire autant

      • PK dit :

        Ces gens payent sans doute moins d’impôts qu’ils ne le devraient – encore qu’ils n’enfreignent pas la loi en général, contrairement aux sans papiers qui le sont de facto – mais en général et au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, ils sont en général propriétaire de bien qui participent grandement à la richesse du pays et à l’emploi.

      • Max dit :

        Oui la fraude fiscale et l’optimisation fiscale font perdre 100 milliards € par an à la Nation ! De quoi se payer quelques portes-avion avec leurs flottilles !

        • Buburoi dit :

          L’optimisation fiscale est parfaitement légale, de mème que l’exode fiscal, et ne fait rien perdre à la nation.
          La fraude à la TVA serait estimée à 20 milliards. Vos 100 milliards sont une extrapolation qui ne sert qu’à stigmatiser les seulement 43 % de français qui paient un impot sur le revenu et qui ne rèvent que de fuir ce pays qui est le champion du monde de l’impot. Malgré les centaines de milliers de fonctionnaires de Bercy, s’il était possible de presser davantage le citron, celà serait déjà fait.
          Les étrangers en situation irrégulière ne paient aucun impot, ne cotisent à aucun régime d’assurance maladie, et ont des prestations intégralement prises en charge, contrairement aux personnes en situation régulière qui cotisent et paient des impots et paient le ticket modérateur sur les soins, malgré leurs mutuelles.

      • Buburoi dit :

        Vous stigmatiser les riches, et voulez leur faire payer l’ISF (Incitation à Sortir de France). Celà a fait partir tous les ans des milliers de riches et des centaines de milliards. Ce sont les pauvres qui ont perdu leurs emplois et se sont retrouvés les premiers au chomage. Mème MACRON l’a compris, c’est dire qu’il faut revoir la Com. La vérité, c’est que le délire fiscal fait d’abord souffrir les plus pauvres.

      • Robert dit :

        John,
        Les riches paient en proportion de leur fortune, si une partie échappe, la plupart finance pour d’autres, certains ont même financé des centres de recherches ou des hôpitaux pour bénéficier de l’optimisation fiscale, donc de payer moins d’impôts, mais cela profite à tous. Ce qui n’est pas le cas des grands généreux avec l’argent des autres qui sont uniquement généreux en paroles.
        Même des soins de chirurgie reconstructrice, pour les femmes défigurées à l’acide ou grandes brulées, selon la si belle coutume de nombre de pays musulmans, pour certains effets indésirables de certaines trithérapies, même pour les anus artificiels de ceux qui ont trop pratiqué la sodomie ou le fist fucking, tout cela est remboursé et si vous êtes AME, vous ne payez rien.

  14. Eric dit :

    Le budget actuel de la défense représente aujourd’hui moins de 2 % du PIB : il était de près de 3 % en 1982. La différence, bien entendu étant que nous n’avions pas à rembourser à l’époque plus de 40 milliards d’euros par an (soit l’équivalent de nos dépenses militaires annuelles) au titre de la dette publique. Le général Lavigne a donc raison quand il dit qu’il sera difficile, voire impossible de l’augmenter plus que prévu ; et même l’enveloppe de cinquante milliards envisagée pour 2025 me parait d’ailleurs hors d’atteinte financièrement.
    Difficile aussi de comparer l’Armée de l’Air du milieu des années quatre-vingt avec celle d’aujourd’hui : 450 avions de combat et une trentaine d’escadrons d’accord, mais quels avions ? L’attaque au sol et l’appui tactique (FATAC) relevaient des Mirage IIIE et des Jaguar, des appareils très limités en termes de capacités de combat par tous temps (et ne parlons pas du combat de nuit, qui aurait pourtant été la règle en cas de guerre en Europe). Il y restait même encore deux escadrons dotés de Mirage V, tout juste capables d’opérer par temps clair car destinés à l’origine aux israéliens. Les Mirage III R et RD de reco étaient obsolètes. Pour la chasse, le très moderne Mirage 2000 entrait tout juste en service avec deux ans de retard, et dans une version dégradée (radar Doppler multifonction RDM au lieu du RDI beaucoup plus puissant prévu à l’origine) et les moyens du CAFDA reposaient essentiellement sur le Mirage F1, un bon avion mais déjà dépassé en termes de puissance moteur et de radar… ainsi que sur quelques vénérables Mirage IIIC.
    Aucun équivalent donc aux F-16 ou aux Tornados (et ne parlons même pas des F-15) qui commencaient à équiper en nombre à l’époque les armées de l’air alliées : on peut parier qu’en cas de guerre en Europe contre le Pacte de Varsovie, les pertes auraient été lourdes, très lourdes…
    Très franchement, même avec moitié moins d’avions, l’Armée de l’Air d’aujourd’hui a d’autres moyens, et tient certainement mieux son rang qu’à l’époque.

    • ScopeWizard dit :

      @Eric

      « Difficile aussi de comparer l’Armée de l’Air du milieu des années quatre-vingt avec celle d’aujourd’hui : 450 avions de combat et une trentaine d’escadrons d’accord, mais quels avions ? »

      Hmm …….

      Perso , si je ne suis pas en total désaccord avec la position que vous défendez , tout ça me semble tout de même un peu vite dit ……….

      Concernant la FATAC assurée par les Mirage IIIE ( 183 ex livrés ) et les Jaguar A ( 160 ex livrés ) , il ne faut pas oublier que notre Mirage IIIE était un très bon avion dont nos pilotes ont souvent su retirer la quintessence ……….
      À lui seul , c’ était une sorte de Mirage 2000 avant l’ heure affichant une réelle polyvalence , soit un Mirage 2000 D ( appui et attaque au sol ) mâtiné de 2000 C ( chasse ) aux capacités le situant entre un Mirage IVA et un Mirage 2000 N ( bombardier de type « tactique » aux capacités nucléaires ) ………….

      Plus lourd mais aussi plus puissant que le Mirage IIIC moins pourvu en termes d’ électronique embarquée quant à lui nettement plus orienté air-air , il est vrai que confronté à ce dernier , le IIIE aurait été plus à la peine en combat aérien rapproché , l’ autre bien qu’ un poil moins rapide ( Mach 2.15 contre Mach 2.2 , ce qui ne sert pas à grand-chose en combats de type dogfight qui n’ ont lieu le plus souvent qu’ un haut subsonique voire en léger supersonique , l’ écart étant de surcroît minime ) était néanmoins plus « agile » …………..

      Les deux Mirage bien que d’ apparence fort semblables et pouvant être équipés d’ un moteur-fusée d’ appoint ( Mirage IIIC équipé du SEPR 841 , Mirage IIIE du SEPR 844 ) leur permettant de presque doubler la poussée en altitude pendant quelques dizaines de secondes , étaient néanmoins deux avions très différents ……….

      Le chasseur tout-temps Mirage IIIC , à l’ origine , avait été optimisé pour pouvoir décoller et grimper plein-pot très vite sur alerte , guidé vers son objectif depuis le sol avant d’ accrocher une cible sur son propre radar Thomson CSF Cyrano I bis , tirer son missile contre un bombardier soviétique en pénétration rapide ( pas trop quand-même , la portée des missiles R-511 ou R-530 étant limitée ) à haute altitude , pouvoir se défendre le cas échéant et engager un bref combat canon ( deux canons DEFA de 30 mm à 125 obus par arme ) ou utiliser des AIM-9 Sidewinder à courte portée , puis une fois son carburant épuisé , en garder suffisamment pour revenir se poser sur une base , ravitailler , réarmer et redécoller ; raison pour laquelle , vu que les bombardiers soviétiques seraient très vraisemblablement arrivés par l’ Est , il existait de nombreuses bases aériennes concentrées en dessous mais surtout au-dessus ou près des Alpes tels Dijon , Nancy , Luxeuil , Cambrai , Colmar , Saint-Dizier , Reims , Strasbourg , Toul , etc ………..
      Le Mirage IIIC faisait partie du CAFDA ou Commandement Air des Forces de Défense Aérienne .

      Le Mirage IIIE , plus polyvalent , appartenant à la FATAC ou Forces Aériennes TACtiques pouvait faire en air-air à peu près tout ce que faisait le IIIC mais disposait en plus d’ une capacité tout-temps de pénétration haute vitesse à basse altitude en suivi de terrain ce qui lui conférait également de très bonnes aptitudes en appui-feu ou en attaque au sol ( emport toutefois limité donc frappe ponctuelle donc frappe tactique nucléaire ) que suppléaient les Jaguar A ( Mach 1.6 qui quant à eux pouvaient se ravitailler en pétrole en vol ) optimisés pour voler bas afin de mener d’ intensives attaques d’ objectifs terrestres plus « massives » et moins « ponctuelles » pouvant également mettre en œuvre la bombe A tactique …………….sans oublier les 50 Mirage 5J ( J pour Juif ) devenus 5F ( F pour France ) que vous avez fort judicieusement cité .

      Quant au Mirage F1 , certes les nôtres étaient moins « poussés » que certains de ceux qui furent exportés , mais c’ était tout de même un sacré engin aux capacités mésestimées qui s’ il avait par exemple bénéficié des optimisations de ceux qui furent vendus à l’ Irak aurait pu sans conteste , en dépit d’ une puissance moteur jugée insuffisante , tenir la dragée haute à pratiquement n’ importe quel adversaire plus récent ou plus sophistiqué que lui .
      À partir des C-200 il reçoit une perche de ravitaillement en vol fixe , son réacteur est un sept tonnes soit une tonne de plus que les Mirage III donc plus besoin de moteur-fusée , il est équipé d’ un radar Cyrano IV nettement plus moderne et performant que le Cyrano II du IIIE , il « corrige » les deux principaux défauts constatés sur le Mirage III , pourtant formidable concentré de progrès technologiques en comparaison d’ avions de précédente génération tels que le Super-Mystère B2 , défauts ayant très rapidement conduit Dassault en étroite collaboration avec l’ Armée de l’ Air à se pencher dessus et à explorer le domaine du vol vertical ( Balzac V puis Mirage III V ) puis de la géométrie variable ( Mirage G , G4 , G8 ) à savoir , d’ une part , LE défaut caractéristique de l’ aile delta soit une vitesse d’ approche très élevée à l’ atterrissage ( moins vite , le Mirage III décroche et se casse la gueule , le vol vertical ou la géométrie variable résolvent ce problème ) ainsi que sa parfois très longue course de décollage ( lourdement chargé , ce qui dans ce cas aussi serait résolu ) , d’ autre part , une autonomie en carburant limitée voire trop faible.
      C’ est ce qui amène Dassault à revenir à la formule aérodynamique de l’ aile en flèche mais cette fois-ci en la dotant de dispositifs hypersustentateurs dont le Mirage F1 ( et avant lui le « gros » Mirage III F2 ) va être équipé ce qui va accroître considérablement sa manœuvrabilité par rapport au III , dans les 80% .
      Cette aile en flèche fortement sustentée sera haute ( donc ni basse , ni médiane ) , fixe , dotée de dispositifs hypersustentateurs composés de becs de bord d’ attaque basculants à double fente courant sur toute l’ envergure auxquels se rajoutent des déporteurs en section intérieure , le bord de fuite étant muni d’ ailerons tandis que contrairement au delta Mirage III , le Mirage F1 à ailes en flèche est doté d’ un empennage « classique » avec , placés à mi-fuselage , des stabilisateurs horizontaux monoblocs , tout cela permettant au F1 de voler vite en haut supersonique en altitude ( vitesse maximale de Mach 2.2 ) et de n’ avoir besoin que de vitesses d’ approche réduites soit 20% de moins que le III , 23% de moins pour le décollage ………….
      Le F1 disposait peu ou prou en interne d’ une capacité en carburant pratiquement double de celle du III , sans compter sept points d’ emport au lieu de cinq ………..

      C’ est d’ ailleurs , plus ou moins cette même formule d’ hypersustentation que l’ on retrouvera plus tard sur le Mirage 2000 qui renouera avec l’ aile delta mais cette fois-ci en bénéficiant d’ avancées technologiques telles que les CDVE ( Commandes De Vol Électriques ou Fly by Wire ) assistées par l’ informatique qui sur un avion de combat de conception instable comme le Mirage 2000 accompliront des prouesses …………….

      Par conséquent , à contrario de nombre d’ idées reçues , le Mirage F1 ( F pour Flèche ) était une sacrée putain de machine bien plus redoutable que tout ce qui « officiellement » a pu en être dit …………..sauf que les nôtres n’ étaient pas au plus haut niveau …………….

      En témoigne ce qui suit ……………..

      En effet , hormis un manque de puissance et une manœuvrabilité en retrait comparée à un avion de combat « instable » comme le puissant Mirage 2000 , il est apparu que les Mirage F1 destinés à l’ Irak dotés du radar Thomson CSF Cyrano IV et emportant des nacelles de brouillage type RÉMORA , SYCOMOR , CAÏMAN , ainsi que mettant en œuvre les missiles anti-aériens MATRA Super 530 D ou anti-surface EXOCET étaient au moins aussi efficaces et performants que des Mirage 2000 C équipés du radar RDI ………….

      En 1990-1991 des Mirage F1 devant être livrés ou après réparation rendus à l’ Irak de Saddam Hussein ( F1 EQ-5 et EQ-6 très perfectionnés propulsés par un réacteur SNECMA ATAR 9 K 50 de 7200 kgp avec PC ) pilotés par des Français ont à la demande des USA joué le rôle d’ agresseurs et entre-autres coulé virtuellement plusieurs navires de l’ US NAVY sans jamais être abattus …………………

      Ce qui pourrait être l’ une des raisons majeures pour lesquelles , les USA viennent de nous en récupérer plus d’ une soixantaine ………………

      Conclusion , quoi qu’ il en soit , grâce au Mirage F1, au Jaguar , au Mirage IIIC/IIIE et bien-sûr au Mirage IV y compris en version « P » , en matière d’ aviation de combat , nous parvenions tout de même à tenir notre rang ……………..

      Pour moi , LA combinaison gagnante aurait été Mirage 2000 + Mirage 4000 , répartis 2/3 1/3 soit sur 350 appareils dans les 230 Mirage 2000 pour 120 Mirage 4000 ………… évidemment dans ce cas , quid du Rafale ?

      Le RDM n’ était pas si mauvais et offrait même de bonnes capacités de détection air-surface , il manquait de mise au point ce qui sera le cas plus tard , c’ est d’ ailleurs ce qui a « bloqué » l’ export du 2000 face entre-autres au F-16 avant 1988 et l’ arrivée du RDI ………….

      Mais tout ce sujet est si passionnant ! 🙂

  15. Lannes dit :

    Au fait on ne parle plus projet SCAF avec la Grande Bretagne, projet de drone combat abandonné ?

  16. Dubrt dit :

    Le Rafale remplace certes deux mirages 2000 en force de frappe mais aussi lorsqu’il est en panne cloué au sol…donc ce qui est nécessaire surtout est d’augmenter considérablement le nombre de pièces de rechanges, puis de monter d’un tiers le nombre de chasseurs (pilotés ou non) pour tenir un fort engagement conventionnel dans la durée.
    Une autre problématique d’actualité: payer convenablement les pilotes pour mieux recruter ou fidéliser ; et ainsi pouvoir faire voler ces 250 chasseurs régulièrement partout dans le monde.

  17. Phil traer dit :

    J’ai quitté l’AA il y à 10ans déjà……….et rien n’a changé sauf les CEMAA sans c……..s et avec beaucoup d’imagination pour enfumer
    les personnels avec des discours moisis !
    Sarko à été le fossoyeur de la défense, cet empaillé de Hollande à continué son œuvre funeste en continuant de distribuer l’argent en AME et diverses aides sociales etc etc……..avec

  18. Phil traer dit :

    L’assentiment des CEMAA successifs trop préoccupés à peaufiner leur reclassement à l’issue de leur mandat pour avoir une attitude d’opposition résolue !
    Alors camarades d’active, serrez les miches, baissez la tête pour éviter les méfaits de la DRHAA…….. où alors barrez vous si vous le pouvez encore et n’attendez surtout rien de ces enfoirés…….Courage à vous tous !!!!!!!
    Un ancien………

    • Sergent Garcia dit :

      Un aigri ?

      • petaf dit :

        non ,un réaliste !!

        • NRJ dit :

          Si Traer pense que le monde civil est plus facile que le monde militaire il se trouve lourdement. Au moins dans le monde militaire, le personnel est nourri logé blanchi. L’argent reçu ne sert qu’aux dépenses personnelles. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard s’il y a un fort taux d’anciens personnels militaires parmi les personnes qui s’endettent plus qu’elles ne peuvent se le permettre.

          Il faudrait qu’il apprenne également que le chômage existe lorsqu’une entreprise bat de l’aile car elles connaissent également des hauts et des bas. Et ce procédé existe aussi à l’échelle des États comme pendant la crise de 2008. Avant de nommer un président de « fossoyeur de La Défense » il faut prendre en compte les conditions économiques. Et à la fois la crise des subprimes (la pire depuis 1929), le prix élevé du pétrole, et les taux d’intérêt élevé de la dette, ces conditions économiques défavorable étaient indépendantes de la politique du gouvernement français de l’époque. Vouloir conserver une budget élevé dans ces conditions à l’époque (Et alors même que les conflits à l’époque consistaient plus en guerres asymétriques et c’est ainsi que tout le monde percevait le conflit du futur) était absurde.

    • Le bon dit :

      Dommage mais votre discernement est défaillant! Vous venez de tirer sur des innocents qui ont droit à des revenus créer par De Gaulle et le manque de travail en France, au lieu de tirer sur les fomenteurs des 100 milliards d’évasion fiscal… Recalez!

  19. ScopeWizard dit :

    « l’armée de l’Air commença à perdre de la masse après 1991, c’est à dire après l’opération « Tempête du Désert » [ou « Daguet »], dans le cadre du plan de restructuration « Armée 2000 ». »

    Hmm…….Pour ma part , je me souviens que bien avant 1990 , nous étions donc vers 1987/1988 ( 1988 = retrait des derniers Mirage IIIC de la 10 basés à Djibouti soit le type de Mirage entré en service en 1961 ) , il avait ( je précise bien « avait » ) déjà été question de réduire le nombre d’ avions de combat de 450 , effectivement , à 330 ; sachant qu’ à cette époque , en gros le Rafale en était au stade « démonstrateur » A , les modernes et performants Mirage 2000 avaient commencé à entrer en service ( Mirage 2000C ( monoplaces radars RDM puis RDI ) et B biplaces d’ entraînement ) depuis seulement 1983 tandis que les Mirage 2000 N ( biplaces conçus pour le bombardement stratégique type nucléaire ) entraient tout juste en service en cette même année 1988 …………

    De mémoire , si je m’ aventure à faire un rapide état des lieux , par conséquent outre le Mirage 2000 dans seulement deux versions ( C et B ) qui étaient « à la pointe » , en 1988 notre Armée de l’ Air pouvait donc compter sur un nombre conséquent de Jaguar A ( monoplace Attaque ) et E ( biplace Entrainement ) dont la mise en service remontait à l’ année 1973 , sur un nombre tout aussi conséquent de Mirage F1 ( mis en service également au cours de l’ année 1973 ) en deux versions principales F1C ( Chasse ) et F1B ( Biplace entrainement ) sachant que le F1 C monoplace de Chasse va considérablement évoluer en C-200 ( ajout d’ une perche de ravitaillement en vol fixe mais amovible par simple démontage ) puis en F1 CR et F1 CT , ainsi que du reliquat de l’ important flotte de Mirage III soit les versions IIIE ( E pour Electronique ( plus puissant , plus lourd , et avionique dont un radar Doppler en bossage sous cockpit plus complète ) + quelques IIIBE pour l’ entraînement ) , IIIB ( Mirage biplace d’ entraînement du IIIC ; il me semble qu’ en 1988 il en restait encore dotés d’ une pointe avant « sèche » ( ne permettant aucun transfert réel de pétrole ) destinés à l’ entraînement des pilotes Mirage IV et désignés III B2 ) , mais aussi des IIIR et IIIRD ( monoplace Reconnaissance et Reco Doppler ) et il devait également nous rester quelques exemplaires du bombardier supersonique Mirage 5F ( à l’ origine des Mirage Israéliens finalement versés à la France suite à l’ embargo ) et bien-sûr le Mirage IV non plus en version A 5 Atomique ) mais en version P ( Pénétration ) ……………

    Et ce doit être à peu près tout ……………. sachant que , toujours de mémoire , depuis 1961 et l’ entrée en service du Mirage III , au total l’ Armée de l’ Air Française a perçu 100 Mirage IIIC ( monoplace de Chasse ; 95 opérationnels en Escadrilles ) , 183 Mirage IIIE , 50 Mirage IIIR + 20 Mirage IIIRD , 50 Mirage 5F , les biplaces d’ entrainement IIIB et IIIBE ( 50 ex en tout ? ) , entre 50 et 62 Mirage IVA ( 18 convertis plus tard en IVP ) ainsi que 246 Mirage F1 , enfin dans les 200 Jaguar dont 40 biplaces d’ Entraînement « E » .

    En ce temps-là , si je dis pas de bêtises , nous n’ avions plus ni Mystère IVA , ni T-33 , ni Vautour , ni Super-Mystère B2 , ni F-100 Super-Sabre tous retirés du service depuis belle lurette …………

    • Donald Duc dit :

      @ScopeW

      Merci pour ce tour d’horizon chronologique.

      • ScopeWizard dit :

        @Donald Duc

        C’ est à dire que ce que je crois important est de rappeler que le format de notre Armée de l’ Air était déjà pensé à la baisse bien avant que le voleur de Bagdad ne nourrisse l’ idée saugrenue d’ aller faire un tour au Koweït afin de recharger ses lampes à pétrole ( magiques avec un génie dedans , évidemment ! ) , donc bien avant 1990 , MAIS AUSSI , bien avant la chute du Mur en date de novembre 1989 sachant que la fin de l’ URSS n’ intervient que fin 1991 ………….

        Donc , quand j’ entends ou lis çà et là -et ça ne date vraiment pas d’ aujourd’hui ou d’ hier- que l’ Armée de l’ Air n’ a réduit son format QUE parce que la menace Soviétique avait cessé de planer , je suis en désaccord frontal ; de mémoire c’ est inexact , elle n’ a cessé de le réduire depuis les années 1950 époque où elle était en mesure d’ aligner plus de 600 avions de combat ( donnée citée de mémoire , donc à vérifier ) …………

        Sachant que , à mon avis , le moment décisif nous ramène en 1964 , c’ est à dire lorsque la France grâce au Mirage IVA est en mesure de mettre en œuvre son outil de dissuasion nucléaire qu’ elle développe depuis qu’ elle a lancé ce programme 10 ans plus tôt , le premier essai nucléaire , Gerboise Bleue , ayant eu lieu dans le désert du Sahara dès février 1960 , le 13 , tandis que le Mirage IVA prend la veille aérienne nucléaire en octobre 1964 ………

        Par conséquent , je suis d’ avis que si nous réduisions autant le format , c’ est surtout parce que cet outil de dissuasion coûtait de plus en plus cher ( les avions et le maintien des bases aériennes ( qu’ il faut entretenir ) aussi naturellement sans oublier la sophistication de plus en plus poussée de l’ armement ou des systèmes électroniques ) , ce qui semble logique compte tenu des dates précitées qui ne correspondent pas à la fin de l’ URSS et donc à l’ énorme menace représentée par les forces du Pacte de Varsovie qu’ il s’ agissait d’ être capables de dissuader voire de tenir en échec ………………

        Bien évidemment , tout ceci vous apporte quelques éléments de réflexion , démontre certaines choses , mais ne prouve rien …………

    • ScopeWizard dit :

      Dans la série « GRRR! C’ est pas tout à fait ça ! + le reste…….. »

      « et il devait également nous rester quelques exemplaires du bombardier supersonique Mirage 5F ( à l’ origine des Mirage Israéliens finalement versés à la France suite à l’ embargo ) et bien-sûr le Mirage IV non plus en version A 5 Atomique ) mais en version P ( Pénétration ) » ……………

      et il devait également nous rester quelques exemplaires du bombardier supersonique Mirage 5F ( à l’ origine des Mirage « simplifiés » commandés et payés par Israël mais finalement versés à la France suite à l’ embargo décrété en 1968 par le Président De Gaulle conséquence de la guerre « préventive » décidée par Israël et connue comme « Guerre des Six Jours » datant de juin 1967 ) et bien-sûr le Mirage IV non plus en version « A » ( Atomique ) mais en version « P » ( Pénétration ) ……………

      Je rajoute qu’ avant la très grande sophistication qui a notamment permis de gagner ET en fiabilité ET en sécurité du Mirage 2000 diminuant énormément le taux de crashes , l’ Armée de l’ Air était depuis toujours confrontée à un taux de pertes ( attrition ) très important , ce qui contribue selon moi à expliquer pourquoi elle s’ équipait d’ autant d’ appareils ( avant le Mirage 2000 les avions coûtaient également beaucoup moins cher et étaient plus faciles à produire même si le Mirage F1 avait commencé à changer la donne y compris en termes d’ attrition ( à vérifier ) ) même si ceux-ci étaient « spécifiques » et plutôt dédiés à tel ou tel type de mission , et c’ est clairement ce qui va complètement changer avec la mise en service du Rafale qui à l’ instar des Mirage 2000 va apporter ET fiabilité ET sécurité ET polyvalence de type « multi-rôle » à hautes performances , raison pour laquelle hors MARINE et hors EXPORT , seules deux versions existent , le C monoplace et le B biplace , contrairement aux 5 versions du 2000 ( C , B , N , D , -5 ) .

      Au vu de tout ça , ce que je soutenais mordicus il y a quelques semaines semble se confirmer : que ce soit pour X ou Y très bonnes raisons , les meilleures , le constat est implacable , notre armée n’ a plus assez de matériels , en l’ occurrence d’ avions de combat , il lui en manque une centaine pour bien faire et disons qu’ à l’ heure actuelle une quantité comprise entre 250 et 300 serait « bien »……….

      La Marine n’ est pas mieux lotie et devrait pouvoir compter sur 40 à 50 Rafale M en permanence soit sur un total de 60 à 70 ( voire 80 ) …………… or , il est prévu de n’ en aligner en tout que 225 AIR + MARINE …………… sachant que le développement du NGF/SCAF + le successeur du Charles De Gaulle risquent de siphonner tous les budgets qu’ en les attendant nous pourrions allouer à une augmentation du nombre de Rafale ( voire à une modernisation des 2000 ) d’ où l’ idée de rester sur une base Rafale et plutôt que de risquer de voir trop grand avec le NGF , développer une version améliorée du Rafale , ce que par exemple ont fait les USA concernant le F-18 Hornet devenu Super-Hornet soit un avion doté d’ une électronique dernier cri , plus grand et plus puissant qui a encore évolué en Advanced Super Hornet ou ASH ……………. la question est : ne devrions-nous pas en faire autant avec le Rafale ? Un Rafale aux dimensions agrandies , à la fois plus puissant , plus lourd , plus « furtif » , et bien-sûr au top de la technologie disponible ? Reste l’ épineuse question des coûts …………

      • Jean la Gaillarde dit :

        Et ben, d’accord sur toute la ligne !!! Et un rafale NG serait j’en suis persuadé moins coûteux qu’un SCAF et ceux qui auront acheté Rafale, pourront être client privilégié !!! Par exemple.

        • ScopeWizard dit :

          @Jean la Gaillarde

          C’ est clairement ce dont je suis persuadé depuis qu’ il est prévu de remplacer le Rafale une fois ce dernier parvenu au stade F4 ; le futur NGF/SCAF m’ inquiète beaucoup , la question des coûts et surtout leur maîtrise étant encore plus préoccupante à mes yeux car j’ ai la nette impression que de plus en plus nombre « d’ intervenants » ne manquent pas de se rincer abondement le gosier …………

          L’ exemple du F-35 mais aussi celui de l’ A400M m’ interpelle à chaque fois ……………

          C’ est effectivement une idée à explorer mais « privilégiés » en quoi ? Pouvez-vous préciser ? En tarifs , en facilités , en priorité , en quoi selon vous ?

          • Jean la Gaillarde dit :

            Pourquoi pas en tarif et accès à de la technologie. Un rafale NG devrait coûter un peu moins cher en R&D car on part sur une cellule connu. Faire ce que font les américains avec le F16 qu’ils peuvent proposer à des prix concurrentiels ….

  20. Wagdoox dit :

    On finira par revenir à un format à 289 rafale durant la guerre froide.

  21. Yannus dit :

    Amha On peut augmenter le nombre d’appareils en en mettant un max sous cocon

    • Plusdepognon dit :

      @ Yannus
      Aïe ! C’est tellement dans l’air du temps que vous avez certainement tapé juste !

  22. Le chemin de l’enfer est pavé de bonne intention. La miséricorde a bon dos, tout comme les mensonges et les faux espoirs qui guérissent de tout. Les incantations pourront peut-être créer un miracle, mais il faudrait au moins chanter les louanges en bas des fenêtre de chez Fabius, ou Balkanie, ou je ne sais quel personnage enrichi à l’argent publique… Vous savez c’est une véritable épidémie de corruption et d’évasion fiscal en France. Nan vous n’êtes pas au courant?! Comme vous êtes minions, sage, docile.., euuh.., je retire le dernier adjectif, trop criant de vérité. Et le renseignement ça va? C’est bien étanche? Pas de secret stratégique dans le book d’une rabatteuse? Non, bon bah alors on va pondre un budget pour 100 drones à 300 briques l’unité et le problème est réglé. Comme la vie est simple finalement. Merci messieurs pour votre ardeur à défendre bec et ongle la défense et l’intérêt supérieur français: Tsoin-tsoin!

    • Jean la Gaillarde dit :

      Oui vous avez raison ….. il vaut mieux dissoudre notre armée et demander aux américains de camper à Chateauroux !!!! Comme cela cet argent, on s’en servira pour protéger les poissons de notre littoral, les animaux de nos forêts et afin d’être bien écolos, on transformera toutes nos terres en champs de colza … et on vendra du bio carburant aux chinois en mangeant du miel et des sauterelles car chez les écolos, manger de la viande c’est criminel mais les insectes … eux …. ils peuvent crever !!!!!!!!

      • ScopeWizard dit :

        @Jean la Gaillarde

        Je ne saurais dire si c’ est bien là l’ essentiel de la teneur du message que veut faire passer notre ami mais question des aberrations écolos , là je vous suis à 100% !

    • ScopeWizard dit :

      @Tient tient tient, voilà du BU DGET

      Heu …….. certes !

      Mais pourriez-vous préciser ?
      À quoi voulez-vous en venir au juste ?

  23. Lakolo dit :

    Certes. C’est important pour notre défense. Mais si l armée de l’air a subi 50% des réductions d’effectifs pendant la LPM précédente, c’est parce qu’elle a refusé de pendre le train de la réforme. Les autres armées avaient déjà fait leur mue et leur cure d’amaigrissement…

  24. batgames dit :

    ah enfin ,ils ont compris que la polyvalence ne remplace pas le nombre ….
    au lieu de baisser les effectifs et le Nombre de matos à partir des années 89 ,il aurait fallu comprendre que la polyvalence permettait d’augmenter la valeur et les capacités d’intervention de nos armées….notre armée était trop faible en masse déjà face aux forces de varsovie ,au lieu de cela ,nos dirigeants ont juste penser argent gagné et économiser en réduisant les unités hommes et matériels
    c’est complètement idiot comme raisonnement ……….et donc ils ont affaibli les armées plutôt que de conserver leur forces ////

    une unité même plus polyvalente ne peut pas remplacer 3 unités ….
    lorsque l’on a 4 îles à surveiller dans le monde …une aux Antilles ,une dans l’océan indien ,une proche de l’arctique ,et une dans le pacifique ….expliquer moi ce qu’un seul bateau qui en remplace trois peut faire …même si on lui modernisé ses logiciels et qu’il peut traiter plusieures cibles ….les distances sont telles que tout ce beau théorème du ministère de BERCY tombe à l’eau …

    on n’est plus capables autant qu’avant de surveiller ne serait ce que nos côtes et nos secteurs de pêche …..et même si on le peut par des satellites (ce qui restent aussi à prouver ) on est même plus capables de faire respecter nos côtes c’est une honte ..on a le second littoral du monde

    • Jean la Gaillarde dit :

      Ah ben également d’accord avec vous cette fois. Le matériel ne peut avoir le don d’ubiquité !!!! effectivement. Nous avons une ZEE, la deuxième plus importante au monde, la Marine devrait être notre priorité, avec une armée de l’air conséquente pour la police du ciel, l’appui et le transport d’une armée de terre concentré en effectif mais moderne pourvu d’une puissance de feu des véhicules de transport et d’appuis, importante.

  25. Bob dit :

    Une guerre de haute intensité avec des rafales seuls est perdue d’avance à moins d’en avoir largement plus que maintenant, même en ajoutant les forces de l’OTAN. La force aérienne ne fait pas tout surtout face à un adversaire comme la Russie. Je me demande même si la finalité du rafale est bien le combat contre la Russie. Donc, avoir plus de rafales ne sert à rien.

    Si l’armée de l’air veut de la masse, l’emploi massif d’aéronefs autonomes connectés en essaim est la seule solution si le but est la victoire dans une guerre de haute intensité même régionale.

  26. Max dit :

    J’ai peur que le SCAF comme les remote carriers, loyal wingman arriveront trop tard tel que fut le cas du Dewoitine 520 …

  27. Eowya dit :

    Totalement d’accord avec cette politique de masse.
    C’est bien joli d’avoir des avions hors de prix, mais si pour le même coût tu peux avoir 10 fois plus d’avions rustique et efficace, en cas de conflit, la supériorité technologique ne garantira pas la victoire, si pendant que tu fais un raid ton ennemi en fait 10, ou pendant que ton super avion détruit un adversaire, 9 autres lui tombe sur le dos… Bref je me comprend, il faut trouver un juste équilibre entre qualité et quantité. Ceux qui ne mise que sur la qualité font la même erreur que ceux qui ne misent que sur la quantité.

  28. Lejys dit :

    Je sais que l’idée déplait à beaucoup d’entre nous, et surtout à l’armée de l’air (qui préfère avoir que du « vrai chasseur-bombardier »), mais je reste persuadé qu’il faut également un avion plus simple et plus léger pour les zones de « basse intensité. En Afghanistan comme au Mali, il y a très très peu de chance que nos avions en croisent d’autres qui soient « méchants ». Pour la Syrie, je pense qu’il faut conserver les Rafales. Après un peu disserter longtemps sur ce concept d’avion léger ou simple, très très longtemps même ! Pour ma part, deux options se dégagent:
    – un concept de « Super Pucarra »: biturbine, mono ou biplace, très légèrement blindé, ravitaillable en vol, avec un nacelle (Damoclès recyclée?) complètement intégrée, capacité air-air limitées (MICA IR), des canons, conforme aux exigences de l’OACI pour voler partout, une bonne capacité aux terrains sommaires, doté un petit radar très simple pour détecter les ravitailleurs et voir ce qu’il y a devant (voire recyclage des Anamones des SEM) pour ne pas devoir souffrir comme les D, bonne autonomie, capacités reco, protégé (lances leurres, détecteurs,etc.).
    – un concept de super jaguar: biréacteurs (M88 sans PC), et mêmes caractéristiques que précédemment (sauf le blindage, lui c’est la vitesse sa défense). Oui, ça ressemble un peu beaucoup à autre projet US…..

    Bon j’avoue, il y a beaucoup de réchauffé et trop de recyclage, mais l’idée est de limiter au maximum la R&D pour baisser les coûts, et recycler autant qu’on peu, soit en récupérant du matériel existant, soit en reproduisant sans reconcevoir, juste en améliorant à bas coût. L’objectif n’est pas d’avoir de la très haute performance, mais un truc qui fonctionne, fait très bien le boulot et à bas prix (50% max du prix d’un Rafale)….et made in France!
    Maintenant, c’est vrai que c’est moins….disons flamboyant pour ne pas être vulgaire, mais efficace et plus abordable. C’est un peu le même principe pour l’ALAT, ça fait longtemps qu’ils devraient avoir une escadrille d’avion léger pour certaines missions de transport: des Partenanvia P 68, avec des moteurs Lycoming dopés à 250 à 300 ch (relativement simple à entretenir et pas trop gourmands), des capacités pour se poser « en brousse », une charge utile d’environ 1 tonne. ça soulagerait pas mal les hélicos pour les recentrer sur leurs missions et surtout leurs plus-values, et permettraient surtout de sacrées économies (coût de l’heure de vol diviser par 5 à 10 !).

    J’arrête mon délire, je marche déjà sur les plate-bandes de Scope….

    • ScopeWizard dit :

      @Lejys

      Aucune chasse-gardée me concernant , soyez tranquille ; je n’ en suis vraiment pas à un tel stade ! 🙂

      Au contraire , je considère que votre approche est très intéressante sachant que perso je serais davantage enclin à préférer le second concept .

      En revanche , je vous suis moins par rapport à l’ ALAT ; est-ce que selon vous cela signifierait qu’ il nous faille renoncer à tout hélicoptère lourd et à la place choisir de développer un avion de transport type Breguet 941 S ( un quadrimoteur génial ( resté prototype) capable de se poser et de décoller lourdement chargé sur très courte distance , genre la longueur d’ un ou de deux stades de foot maximum ( capacité STOL ou ADAC ) , que le constructeur américain McDonnell voulait reprendre à son compte en tant que McDonnell 188 ) ?

      Personnellement , pour l’ ALAT je verrais bien un mix A-10/Breguet 941 S mais au goût du jour cela va de soi .

      Si vous ne connaissez pas ……………….très très très intéressant ………………. 🙂
      https://www.youtube.com/watch?v=3dwKRKW8g3Y

      https://www.youtube.com/watch?v=ChwTbPpO4ag

      https://www.youtube.com/watch?v=NCh5yInzNfU

      https://www.youtube.com/watch?v=pgiOkD_cw3k

      http://www.flugzeuginfo.net/acimages/br941_laurent.jpg

      http://www.portail-aviation.com/wp-content/uploads/2014/11/27dc7d02a7274ff1de165c25932f5df5febdb0c7.jpeg

      http://1.bp.blogspot.com/-8RscPN7ADzw/VH7adHL9XPI/AAAAAAAANbw/trBsTCTJWis/s1600/Breguet%2Bargent.jpg

      https://www.avionslegendaires.net/wp-content/uploads/images/avion_militaire/Gbr941-2.jpg

      Eh oui …………..

      • Lejys dit :

        Merci de cette découverte, je ne connaissais pas du tout ce projet….
        Nous ne sommes pas sur le même gabarit d’appareil, le concept que je défends c’est un appareil relativement léger, d’une tonne de charge utile environ, afin d’éviter de consommer du potentiel de Puma ou NH90 juste pour ravitailler quelques bases éloignées ou faire de petites rotations de personnel. Sa masse maxi ne devrait dépasser les 3 voir 4 tonnes avec une vitesse d’approche assez basse (150 km/h), donc adaptée aux terrains sommaires ou de brousse. Je conserve le principe du bimoteur, que je trouve très sécurisant et qui limite sacrément les pertes liés au défaillances mécaniques ou au à une rafale chanceuse de kalach…
        Certes le Breguet 941 semblait avoir de très bonnes performances ADAC, mais son coût me semble prohibitif et pas forcément beaucoup plus rentable qu’un hélico. Moi je reste dans la même catégorie (en poids) que le PC6.

        • ScopeWizard dit :

          @Lejys

          Je vous en prie ! Content de vous l’ avoir fait découvrir !
          Cher Monsieur , le prix s’ oublie , seule la qualité demeure …….. 😉

          Compte tenu des environnements même faiblement contestés qu’ il faudrait être en mesure de ravitailler ou des éloignements , est-ce que qu’ un bon vieux DHC-6 Twin Otter amélioré disposant de systèmes de défense passifs ne serait pas plus adapté , il me semble de mémoire que sa charge utile ( ou fret ) doit précisément avoisiner une tonne ?
          Bon , sans doute faudrait-il trouver moyen de lui rajouter un peu de vitesse ( dans les 400/450 km/h maximum au lieu de 300/350 ) ainsi qu’ à moindre coût un bon millier de kilomètres d’ allonge afin de lui permettre de pouvoir se rendre sur des terrains distants d’ au moins 1000 à 1200 km de son point de départ et retour dans la foulée sans risquer la panne sèche ……………….
          En même temps un tel appareil jaugerait largement plus de 3 ou 4 tonnes de masse maxi , plutôt dans les 6/7 voire 8 tonnes ………

          À vous de me dire ………..

          • Lejys dit :

            Pourquoi pas, je n’ai pas d’à priori, juste des concepts pour service des objectifs: efficacité à coût raisonné. C’est d’ailleurs pour ça que j’avais opté pour le P 68, qui n’a pas de turbo-propulseur mais de « simples » Lycoming 6 cylindres à plat. Maintenant si on me démontre que le choix de turbo propulseur est meilleur d’un point de vue performances, maintenance, et coûts, alors feu ! Et pas la peine d’augmenter la vitesse: l’intérêt de cet avion est de proposer une alternative bien plus économiques que les hélicos, avec des performances similaires. Donc 350 km/h, ça me paraît suffisant. Les hélicos auront toujours parfois leur utilité liées aux capacités ADAV, mais dès qu’ils peuvent être épargné d’une fonction logistique par un avion approprié….

        • ScopeWizard dit :

          @Lejys

          Et dans la rubrique « tout le monde peut se tromper et moi le premier , je ne ferai pas exception ………..comme quoi ! »

          Non , le Breguet 941 S n’ est pas resté qu’ au stade de prototype , il l’ a dépassé et même si seules 4 machines de série ont été construites , il n’ empêche qu’ il a servi dans l’ Armée de l’ Air à la 62ème Escadre de Transport basée sur la BA 112 de Reims jusqu’ en août 1974 date du retrait du dernier des 4 appareils après moins de dix années de bons et loyaux services suite à la dissolution de la 62 ……………

          Selon moi , un avion de transport extraordinaire et un fort étrange gâchis car ses performances ADAC/STOL restent à ce jour encore inégalées …………

  29. sillage13 dit :

    Tous ces commentaires, pour finalement savoir que rien ne va bouger. En effet, les vœux pieux restent des voeux
    Augmenter la flotte de nos Rafales ne peut se faire que sur la durée, c’est à dire…sur 5 ans, au minimum, et en augmentant significativement les capacités de production. Reste qu’un point important est la MCO et sa franche amélioration, qui permettrait d’avoir au moins une disponibilité importante de la flotte, tous aéronefs confondus

  30. Buburoi dit :

    Si Macron veut une armée de l’air, c’est possible, il faut se payer les rafales, les A 400M, les CASA 295 et les airbus MRTT. Tout le monde peut constater qu’il fait le minimum. Alors heureusement qu’il n’y a presque pas de conflit depuis 60 ans, car les moyens sont au plus bas. L’etat major essaie de gérer au mieux la pénurie, comme le demande MACRON.

    • Lannes dit :

      Pas aussi simple que ça, il doit aussi composer avec les attentes sociales des français et il a commandé un MRTT de plus que prévu

  31. nexterience dit :

    En Bosnie, nous avions que 5 avions opérables de nuit: 5 Mirage 2000D. C’était la honte.
    On revient de loin.

  32. Robinson dit :

    Minimum 40.000 « mineurs » non accompagnés, qui coûtent chacun 50 K€ aux départements, donc budget minimal de 2 Md€ puisque sans arrêt ces mineurs deviennent majeurs mais continuent pourtant d’être entretenus. Alors bien sûr, il faut sacrifier les matériels et les retraites, ce qui ne se voit pas trop.

  33. baron dit :

    C’est bien d’enfoncer des portes grandes ouvertes mais la CEMAA ferait mieux de se retrousser les manches pour obtenir une disponibilité correcte pour nos chers avions et sortir des fonds de hangar tous ces avions magasin qui sont la honte de notre système de maintenance. Le zéro stock voulu pour les pièces détachées par les industriels que nos armées font vivre devrait être aussi un sujet sérieux de préoccupation pour ce chef qui ferait bien de passer du rêve à la réalité.

  34. Albatros24 dit :

    Il faut d’abord servir les priorités : des drones, des hélicoptères (en diminuant la trop grande diversité de leurs flottes) des transporteurs et ravitailleurs.
    Puis Scorpion avec beaucoup plus d’artillerie lourde – de longue portée et enfin des PAN (et les Rafales et frégates qui vont avec)

    • Albatros24 dit :

      Sur un théâtre comme la Syrie, la Libye et le Mali des hélicos d’attaque et des drones armés sont beaucoup plus économiques et efficaces combinés avec des engins blindés plus modernes (Griffons et Jaguars).