CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Fin du Traité FNI : Les États-Unis annoncent le développement de nouveaux missiles « conventionnels »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

29 contributions

  1. B21 raider dit :

    Hors sujet mais je voulais donner mon opinion :
    Il n y a que le nom qui unit les soit disant BRICS:
    – L’Inde a des différents territoriaux avec la chine jusqu’au jour d’aujourd’hui (Aksai-Shin , Arunashal).
    – Le Brésil est trop occupé par ses problèmes en interne et est isolé géographiquement des autres émergents.
    – La Russie et la Chine se méfient l’un de l’autre malgré le semblant d’alliance qu’ils veulent montrer (l’actuelle Vladivostok apprenait aux dynasties chinoises a un moment et les chinois, moyennant une hégémonie régionale n’hésiteront pas a remettre en cause l’ordre actuel et a étendre leurs frontières).

    • Polymères dit :

      Le BRICS n’est ni une union, ni une alliance, ni je ne sais quoi, ce sont juste des pays émergents qui se rencontrent de temps à autres pour parler développement.
      Le problème vient en réalité des russes qui font un peu passer cela comme le nouvel ordre mondial devant remplacer l’occident, un groupe de pays qui se donneraient la main dans ce but là. Sauf que cette vision ou ce souhait russe n’est qu’un délire propre à eux même pour se sentir moins seul dans leur obsession anti-occidentale.
      Pour tous les autres membres du BRICS, il n’y a pas du tout cet aspect là, ils y sont par opportunisme économique et non dans un dessein géostratégique anti-occidental.

    • ji_louis dit :

      BRICS est un acronyme trouvé par un analyste économique américain dans les années 2000 pour parler de pays suffisamment grands pour être des puissances régionales, prétendant à une plus grande influence diplomatique et unis dans leur progression économique et la contestation de l’hégémonie américaine. C »était avant la crise de 2008 ou la politique chinoise des nouvelles routes de la soie.

  2. Deres dit :

    Les USA sortent du traité alors qu’ils sont déjà en train de développer depuis plusieurs années des missiles de portée intermédiaires et que leur militaires se plaignent constamment du manque d’allonge de leurs armes … Mais c’est la faute des méchants russes, pas une volonté interne des gentils américains. Les dindons de la farce sont encore les européens bien entendu. Cela signifie qu’au lieu d’un échange nucléaire global entre Russie et USA, ils auront de quoi faire un affrontement nucléaire « limité » en Europe !

  3. Polymères dit :

    Effectivement, même si on regarde la Russie (qui a sans doute dans ses mains un missile pouvant du jour au lendemain, si ce n’est déjà aujourd’hui, dépasser ces 500km) , les américains font cela avant tout contre la Chine et d’une certaine manière la Corée du Nord.
    Bien qu’à Moscou on s’excite toujours de se croire le centre des intérêts américains (ce sont plutôt les russes qui ne voient que les américains et l’Otan mais reste aveugle au reste), du côté de Washington, la Russie n’est que gênante et non pas l’enjeu géostratégique de demain pour les USA.
    L’ennemi, le concurrent, la menace numéro une pour les USA, ce sont les chinois, mais les russes ne comprenant pas cela, ils exerceront une pression en Europe pensant encore une fois qu’ils sont l’obsession des américains.

    • Desty dit :

      On entend souvent cette version la. Personnellement j’ai du mal à comprendre. La Chine dispose de missiles nucléaires sol-sol à porté intermédiaire soit. Sa première cible, la principale, pour utiliser ce type de missile est évidemment la Russie, pour repousser une hypothétique invasion de son territoire par la cavalerie russe exactement sur le même principe que l’OTAN et l’URSS utilisaient ce type de missiles dans les années 70 et 80. Accessoirement les Chinois pourraient aussi frapper Taïwan, la Corée du Sud ou le Japon, voir d’autres pays dans la région si besoin est.
      De l’autre coté, les Américains ne peuvent pas utiliser ce type de missile pour frapper la Chine métropolitaine sauf à recevoir l’autorisation d’en déployer sur le territoire des cibles potentielles su-citée. Autrement ils doivent monter le matériel sur des frégates et cela devient un missile mer-sol non discriminé par le traité FNI.
      Quant aux Russes, ils ont pu violer le traité FNI pour 2 raisons: déployer le matériel dans l’est pour rééquilibrer les forces avec les Chinois et pouvoir eux aussi vitrifier une hypothétique charge de tanks chinois, et aussi bien évidemment frapper vite et bien les sites de l’OTAN qui les dérange en Europe de l’Est.
      Compte tenu de tout ça, il est plus logique de penser que, quoi qu’en dise le patron de l’OTAN, les Américains viennent de dénoncer le traité pour redéployer à nouveau ce type de missile en Europe et rééquilibrer les forces avec la Russie en la dissuadant de frapper les sites de leur bouclier antimissile. Évidemment qu’ils savent que cette décision ne fera pas l’unanimité par chez nous et qu’ils préfèrent pour le moment ne rien dire en attendant d’avoir construit le matériel, puis mettre les Européens devant le fait accompli (le fait accompli est une technique utilisé à outrance par les Américains depuis Andrew Jackson il y a 150 ans). Idiots d’Européens qui feront alors un scandale sans du tenir compte que la Russie a déjà violé le traité et mis en place le même type d’armement qui les visent directement depuis 10 ans. Poutine a menacé à maintes reprises les dirigeants Polonais et Roumains de le faire depuis au moins 2005, je ne vois pas en quoi c’est une surprise aujourd’hui. On peut l’accuser de bien des choses mais pas d’avoir pris qui que ce soit en traitre sur ce coup là !

    • Les russes le comprennent parfaitement, mais préfèrent jouer l’amitié avec la Chine, car la Fédération de Russie, qui n’a peur de personne dans toute la galaxie a quand même la trouille, une trouille bleue de la Chine qui « reluque » sur ses territoires d’Extrême-Orient …Alors Moscou n’est pas trop regardant vis à vis de expansionnisme Chinois ailleurs que sur sa ligne de frontière commune !

  4. Bloodasp dit :

    Concrètement quelle réponse pouvons-nous apporter nous français à cette menace? Les autres Européens je les compte pas, ce sont des pleureuses…Augmenter la dotation en missile ASMP? Mettre au point un nouveau missile balistique de portée intermédiaire? Lancer la fabrication de 2 nouveaux SNLE pour compléter la flotte à 6? Mystère mystère… Mieux porter le nombre de SNA Barracuda à 10, avec 2 d’entre eux spécialisés pour des frappes en profondeur, avec missile de croisière et ASMP longue portée, bon on a l’embarras du choix…

    • Sblurb dit :

      La sortie du traité FNI n’a pas d’influence directe sur la position stratégique de la France pour moi. Notre dotation de qques dizaines d’ASMP-A permet en théorie de réaliser des frappes limitées dans le cas d’agression nucléaire au moyen de MRBM …
      Il semble bien plus important par contre de disposer de systèmes de souveraineté : détection lointaine (ex. système Graves) et maîtrise de l’environnement du proche espace (détection, satellites d’observation), capacité anti-balistique 1er niv avec SAMP amélioré. Et bien sûr si l’on arrivé déjà à maintenir le programme Barracuda en quantité et à peu près à temps, ce sera déjà bien…

      • Bloodasp dit :

        @Sblurb: Merci pour votre réponse, j’ai bien noté que nous avions besoins de moyens de détection renforcés et de système anti-balistique efficient, donc si j’ai bien compris nous restons sur une posture défensive, ça me rappelle quelque chose, la Ligne Marginaux, inutile de vous rappeler comment cela c’est terminé. Voire et entendre par avance c’est bien, être en capacité de réagir à la menace c’est mieux.IL serait bon que nous retenions les leçons de l’histoire, surtout quand c’est nous qui avons ramassé, aussi afin d’éviter que cela ne se reproduise j’opterai pour une posture plus agressive. J’ajoute donc à vos moyens de détections et un système antibalistique, une dotation en ASMP-A+ plus une version ASMP-M, embarquée sur sous-marin d’attaque et avec une portée accrue pour des frappes dans la profondeur, et je maintien qu’il faut augmenter la dotation en Barracuda la porter à 8 à minima, 10 idéalement, dont deux spécialisés dans les frappes dans la profondeur (Missile Scalp+ ASMP-M longue portée) nous aurions ainsi une réponse à notre portée financièrement et techniquement. J’ajoute en sus que stocker des ASMP-A sur une base aérienne, fait de ladite base aérienne une cible prioritaire pour des frappes préventives ou de décapitation. Il serait bien plus difficile de cibler un SNA ^préventivement. Pour terminer vous auriez tort de croire que cela n’a aucune influence sur notre position stratégique, je crois plutôt qu’en cas de conflit avec l’Est, nous serons les premiers ciblés, pour la simple et bonne raison que nous sommes les seuls à être en capacité de nous y opposer en Europe, ensuite en admettant que nous restions neutre vous pensez que les retombées radioactive vont s’arrêter à la frontière?

      • Gribeauval dit :

        Quelques remarques. Contre les missiles balistiques, la meilleure défense, c’est la (contre-)attaque.
        La France n’a tout simplement pas les moyens d’avoir un système de défense anti-balistique. Les systèmes de défense américains, actuels et a venirs, sont globalement inefficaces et seront inopérants dans des conditions d’emplois réalistes. Une vaste littérature scientifique anglo-saxonne existe a ce sujet, et nous ferions bien d’apprendre de leurs erreurs.
        En particulier :
        – Les radars transhorizon ne peuvent pas a eux seuls constituer un système d’alerte précoce (faible résolution, forte dépendance aux conditions ionosphériques). Donc ne comptons pas sur Nostradamus.
        – Le système Graves ne peut non plus servir d’alerte précoce. Tout au plus peut-il repérer une tête de ICBM/MRBM en phase finale. Et il ne peut non plus assurer la conduite de tir.
        – Les SAMP n’ont jamais été testé dans des conditions réalistes. L’expérience, largement documentée, avec les Patriots, laisse a penser que les SAMP auront une efficacité quasi-nulle contre les missiles balistiques tactiques (SCUDS et leurs descendants). Quand bien même auraient-ils une efficacité prouvée, il existe de nombreuses parades simples que les concepteurs de missiles balistiques peuvent trouver pour déjouer les défenses…

        Bref, il faut avoir des moyens de contre-attaquer en développant nous aussi des systèmes de missiles balistiques/de croisière sol-sol mobiles. La technologie est déjà là et les coûts devraient pouvoir être maîtrisables.

        • Sblurb dit :

          Merci Gibreauval pour vos remarques.
          Pour développer un ICBM / MdC sol-sol stratégique, il faut qd même assurer un développement qui peut être fort onéreux (si l’on s’abstient de reprendre les technos du « Hades » s’entend). Même les USA ont jeté l’éponge sur le MX …
          Et quel emploi : arme de contre-attaque massive, de dernier avertissement ?

      • Sblurb dit :

        @Bloodasp : merci àvous,
        Je ne crois pas qu’il s’agisse de moyens « seulement » défensifs, mais de capacités essentielles pour un état qui veut conserver sa capacité d’action indépendante, à l’instar d’Helios en son temps … et ce malgré les limites des systèmes existants (cf réponse détaillée de Gibreauval) qui font que de nouvelles technologies seront nécessaires, dont si je ne me trompe certaines sont à l ‘étude à l’ONERA notamment.
        Le moyen sur lequel nous pouvons jouer, c’est l’ASMP-A, par exemple renforcer la dotation… mais notre doctrine de dissuasion nucléaire actuelle ne suppose pas de disposer de 250 de ces vecteurs , du fait de la capacité stratégique de notre FOST et surtout du fait de la notion même de dissuasion.
        La problématique du desserrement des moyens sur d’autres bases devrait être en effet une priorité, mais il s’agit d’un savoir-faire que notre AA n’a pas dû perdre depuis trop longtemps je pense sur les bases FAS (Mir IV A-P et M2000N/ASMP).
        SNA avec ASMP-M je n’y crois pas pour 3 raisons : le soum’ n’a pas été construit pour cela, à la limite il serait aussi direct d’envisager une version « nuc » du MdCN qui lui est tiré par les tubes, et surtout cela ne colle pas avec notre stratégie de dissuasion (el famoso « principe de juste suffisance »).
        Enfin, et comme pour un missile de croisière/balistique sol-sol, ce type de projet n’est actuellement pas financable, dans un budget pourtant en croissance vers 2%PIB, avec les difficultés et délais que vous connaissez sur de nombreux programmes également importants pour nos forces : A400M, Phénix, hélicos lourds, avions de patrouille maritime, dotation Rafale qd mm un peu serrée … et je ne parle pas des difficultés à conserver les personnels et la perte inquiétante d’attractivité des carrières.

  5. Plusdepognon dit :

    Discours très convenu sur l’europe est/ouest:
    https://www.diploweb.com/Video-Pascal-Orcier-Est-Ouest-les-nouvelles-incomprehensions-en-Europe.html

    Mais si ça peut aider quelqu’un à briller pendant le dîner…

  6. Plusdepognon dit :

    Dans cette affaire, l’absence d’esprit critique de la part des journalistes et du personnel politique est proprement ahurissant, même si cela ne date pas d’hier.
    https://claude-rochet.fr/de-gaulle-1963-le-peuple-est-patriote-les-bourgeois-ne-le-sont-plus/

    Les enjeux étant énormes, rien de moins que l’avenir de la civilisation européenne et sa puissance économique, politique et militaire… les peuples sont endormis.

    Quelle est le plus grand péril pour une « démocratie », un citoyen ignorant ou qui se fout de tout ?
    Posez la question autour de vous; entre les « je ne sais pas  » et les  » je m’en bats les c…….. » (souvent les deux), vous aurez une bonne idée du tableau.

    • Félix GARCIA dit :

      Diriez-vous que votre entourage est assez représentatif de la majorité de la population française ?
      Car tel est mon cas, et j’obtiens les mêmes réponses en général, ou alors un silence gêné suivi d’une remarque « très pertinente ».
      A présent, je me rappelle les leçons d’histoire, lorsque l’on évoquait « les heures sombres », les commentateurs s’indignaient : « Mais comment on a pu laisser faire ça ? », maintenant j’ai la réponse.
      L’affaire Epstein et l’implication des plus hautes autorités mondiales dans les domaines scientifiques, académiques, politiques, économiques etc … dans un cercle de chantage « pédosatanique », impliquant des milliers de jeunes filles et enfants, et visant à la création d’un übermensch par les biais de méthodes eugénistes et tendant vers une nouvelle nation digitale basée dans les eaux internationales,appelé TerraMar (et dont le site ferma une semaine aprè-s la divulgation de l’affaire Epstein, et dont « l’ambassadrice » est …. roulements de tambours ; Ghislaine « Otage » Maxwell, et reconnues par l’O.N.U. ? Bah … un conte pour enfants …
      En fait, quel que soit le sujet, le niveau d’apathie et de résignation est SIDERANT !
      Expliquer que les variations des champs magnétiques du soleil sont à l’origine des changements climatiques terrestres ? Aucune importance !
      On finira tous dans des goulags, vaporisés par des armes nucléaires, décapités (pour tous ceux qui ne respectent pas les lois Noachides), « locataires, chômeurs et étrangers dans nos propres pays » ou poursuivis par des drones si on continue sur cette voie : Bah … qui vivra verra …

      Cordialement,

      Félix GARCIA

  7. Raymond75 dit :

    Voyons, voyons : la Russie n’a pas violé les traités, car Poutine a déclaré que ses missiles avaient une portée de 480 km ! Selon des sources dont je ne peut révéler le nom, en fait les missiles russes ont une portée de 499,75 km.

    Trump va probablement faire avec la Russie et le Chine ce que Reagan avait fait avec l’URSS : relancer la course aux armements à un niveau très élevé pour ruiner ces pays … Avec la Russie ce ne devrait pas être difficile ; avec la Chine il faudrait associer cela avec des obstacles aux exportations : c’est ce que font les USA actuellement !

    • aleksandar dit :

      Sauf que la soi disant course aux armements n’a pas ruiné l’URSS qui est morte de ses contradictions internes.
      Relisez Emmanuel Todd qui des 1976 avait analysé le problème.
      L’histoire de la course aux armements qui a provoqué la chute de l’URSS est juste de la propagande du CMI US pour vendre encore plus d’armes.

      • Frédéric dit :

        Si vous relisiez les mémoires des derniers dirigeants soviétiques avant d’écrire ? Quand un budget militaire dépasse le tiers du PNB avec une industrie tournée quasi exclusivement dans ce domaine, on va vu ce que cela à fait à l’économie…

    • lxm dit :

      Y’a une histoire comme quoi en fait ce sont des banquiers qui ont coulé exprès l’urss en manipulant les cours des matières premières, pour ainsi contraindre l’urss( qui payait comptant et ne vendait que des hydrocarbures au reste du monde vu qu’elle avait un système de troc avec ses alliés) à couper dans ses importations de l’ouest( et desquelles elle copiait tout); en quelque sorte la baisse des réserves monétaires soviétiques a engendré une pénurie brutale. cela nous rappelle que napoléon qui payait comptant en or a perdu face à la banque d’angleterre qui elle s’endettait. Le virtuel bat le réel, parce que l’imagination, la croyance, dirige le monde, la vie. Les américains détestaient l’urss pour son athéisme.
      Mais tout ce qui se passe n’a jamais une unique cause, les soviétiques avaient un problème de baisse démographique et « d’assèchement de la volonté »( athéisme, féminisation massive) comme l’érosion des sols, même si jusqu’au bout ils produisirent toujours plus dans 2 secteurs principaux l’armement et le spatial. Marx disait que le capitalisme chuterait sous le poids de la bureaucratie, ce fût le communisme qui chuta sous ce poids, le capitalisme se porte comme un charme.
      4000 ans en arrière, Sumer chuta pour les mêmes raisons, en fait toutes les civilisations chutent pour cela, après leur âge d’or, quand l’état devient trop puissant, en se « socialisant »( on consomme plus, on a plus de besoins constants, qu’on ne produit, il n’y a plus de stock), l’analogie serait un microprocesseur qui irait super vite à devoir tout faire au lieu d’une distribution des tâches entre plusieurs proc même si un en est le juge.
      Notre monde a de grandes chances après s’être unifié, de vivre un âge d’or, de chuter d’un coup à son tour, même si on tente continuellement de le repousser. On entre dans la contradiction qu’être trop productif, trop savoir génère des doublons, une instabilité; l’élite se mets à combattre pour le pouvoir mais plus personne ne se bat dans le reste de la société pour faire le moins d’erreur possible, chacun se repose sur les autres ne voulant pas « trimer pour rien », sans reconnaissance.

  8. Plusdepognon dit :

    Un petit classique:
    https://youtu.be/enazJJS9N4U

    Reposons-nous bien et buvons frais…

  9. Barbaque dit :

    On vient d’apprendre que l’homme est définitivement con. Irrécupérable, foutu, terminé. En fin de compte c’est pas les pacifistes et les anti-militariste le problème hein?! Evidemment que non… Bon, amusez-vous bien avec vos nouveaux joujoux les tafioles.

  10. Frédéric dit :

    Quand on voit que des Houtis – -revendique avoir tiré un missile balistique à 1200 km de chez eux dans la région de Dammam, sur la côte du golfe Persique, on pouvait déjà se dire que cet accord seulement bilatérale ne servait au plan mondial pas vraiment à grand chose :

    https://www.youtube.com/watch?v=LMjL29V6lV8&feature=youtu.be

    • @guess dit :

      un missile iranien masque

      • Frédéric dit :

        Mais que l’Iran soit capable d’exporter un tel engin même en pièces détachées montre qu’il y a de gros trous dans le  »blocus » arabe… En aparté Asie et Afrique du Nord pullulent de ces engins, ce qui posent des problèmes au niveau  »Dissuasion » si un de ceux ci est tiré vers l’Europe.

  11. Plusdepognon dit :

    Tout d’adord déploiement de missiles conventionnels. Après, les USA ont les moyens de faire autre chose.
    https://www.lexpress.fr/actualite/monde/washington-pret-a-deployer-rapidement-de-nouveaux-missiles-en-asie_2092923.html

  12. Belzébuth dit :

    Tout se finira en chanson, n’est-ce pas ?
    https://youtu.be/eryzp0Pklc8

  13. lxm dit :

    Bush junior était déjà impatient de briser les traités, tous les traités, voulant développer par exemple des mini-nuke anti bunker, mais aussi le parapluie nucléaire anti « rogue state », qui a beaucoup contrarié les russes proposant d’en faire partie( proposant ainsi nord contre sud au lieu de ouest contre est) mais refoulés.
    Malheureusement les américains n’ont presque jamais respecté un seul traité de leur histoire, leur monde est basé( en plus du presque génocide des indiens) sur la piraterie, le commerce, l’opportunité, pas la confiance et la légitimité. L’empire change les règles à convenance en fonction de ses besoins de prendre aux autres. Cela signifie une chose il veut le monde, il veut le monopole, il veut propager sa religion basée sur l’argent( protestantisme évangélique), et ne se reposera pas tant qu’il ne l’aura pas, et il pourrait bien l’avoir si une grande guerre en eurasie lui en donne l’opportunité. Il existe 2 pays ayant une vision globale( et différente) sur la planète, les USA et la France, 2 pays donc forcés de s’affronter un jour, le dernier jour, la dernière guerre, elle ne sera peut-être pas physique elle ne durera peut-être que quelques minutes. Nous construisons l’Union européenne aussi en prévision de ce jour, travailler encore et encore à trouver le bon modèle fédéral européen et donc à terme planétaire et qui suppose des sacrifices sur notre égo, l’alliance des petits et de toutes les cultures contre l’hyperpuissance, le dragon de l’air qui veut juste dominer sans rien construire, sans penser au durable, en épuisant tout. Les puissants de l’ombre aux usa savent tout cela, et s’évertuent à nous détruire en anticipation et soudoyer les fragiles. En attendant de combattre la quantité pour rééquilibrer avec la qualité nous apprenons de tous ceux qui sont meilleurs que nous dans un domaine, le plan a débuté il y a des millénaires et il arrivera bientôt à maturité; richesse et dominations influent sur les flux migratoires, les mélanges, les échanges, la reproduction et forgent l’humain du futur, celui qui saura tout, comprendra tout et pensera et vivra d’une façon qui nous déconcerterait complètement.