Pour M. Trump, les États-Unis auraient pu « gagner la guerre en Afghanistan en dix jours »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

82 contributions

  1. Lucy dit :

    Il a raison. Combattre une guerilla est un choix. Un autre choix serait de tuer tout le monde. Puisque l’ennemi n’a rien pour opposer cette destruction, c’est techniquement faisable.

  2. Namroud dit :

    Rayer l’Afghanistan de la carte ?? Ok je comprends qu’il s’en fiche de la population afghane et des conséquences ( vagues migratoires vers l’iran, le Pakistan, les pays d’Asie centrale ce qui va déplaire à Moscou, voir même vers, l’Europe ) mais détruire l’Afghanistan signifie aussi détruire les immenses gisements de lithium que compte le pays. Il parait qu’il y a même des gisements d’hydrocarbures et des mines de diamants. Ça m’étonne de trump ce genre de raisonnement lui qui est un businessman. De toute façon si les gi’s quittent le pays, Moscou et surtout Pékin prendront le relais, n’oublions pas que la Chine partage une petite frontière terrestre et que des compagnies Chinoises possèdent des mines dans le pays sans oublier le risque pour Pékin d’un foyer d’instabilité à sa porte ( terrorisme, trafic de drogue, contre bande ) . C’est sça a le destin de l’Afghanistan, un pays qui a vu passer différents envahisseurs : Alexandre le Grand, Gengis Khan, les Britanniques, les Soviets, aussi un pays situé aux carrefours de puissances régionales et mondiales : Inde, Iran, Pakistan, Russie, Chine. Une vraie malédiction pauvre peuple afghan qui n’a pas connu la paix depuis la destitution du Roi Zaher Chah

    • Plusdepognon dit :

      @ Namroud
      C’est une bravade de bateleur.
      Les talibans ont gagné et de manière bientôt definitive. Et ils seront assis sur un trésor, en plus de profiter du trafic d’opium et d’offrir au Pakistan la profondeur stratégique dont revaient tous leurs chefs militaires ou de services secrets.
      https://www.ulyces.co/per-christian/que-sont-devenues-les-ressources-naturelles-qui-etaient-supposees-rendre-riche-lafghanistan/

      https://www.geostrategia.fr/les-ressources-minerales-dans-le-developpement-de-lafghanistan/

      C’est le coup classique de illusionniste: « regardez ma main »… ce qui est important se déroule ailleurs (en l’occurrence que sur twitter).

      • ji_louis dit :

        Remarque: Les talibans avaient interdit le trafic et la consommation de drogues quand ils étaient au pouvoir, et leurs méthodes étaient… efficaces.

    • Pravda dit :

      Ces gisements ne seront jamais exploitables au rythme actuel sauf à arroser les talebs locaux donc à augmenter leur pouvoir de nuisance.

      • jyb dit :

        @Pravda
        Ces gisements sont déjà exploités, entre autres par des compagnies chinoises. C’est assez simple, le gouvernement de Kaboul signe des concessions avec des compagnies qui intègrent dans leurs couts d’exploitation les taxes demandées par le shadow government taliban local…
        Aujourd’hui (25/07) 3 attentats à Kaboul. Les talibans en ont revendiqué un seul, celui contre le bus du ministère des mines et du pétrole.

    • NRJ dit :

      @Namroud
      « Pauvre peuple afghan » Allez dire ça aux français qui sont morts là-bas et aux victimes du World Grade Center. La population locale est favorable aux Talibans. Il suffit de regarder les témoignages des soldats français qui se faisaient caillassés ou les femmes et enfants qui allaient réperer les positions de l’OTAN avant les attaques des Talibans.

      Les civils afghans ont soutenu au mieux passivement au pire activement le terrorisme international en laissant l’implantation de camps d’entraînement terroriste. A partir du moment où ils nous ont attaqué rien ne justifie que l’on ‘sapitoie sur leur sort.

      Et encore on leur a laissé la possibilité d’un nouveau régime. Ils n’ont pas accepté la proposition. Qu’ils en paient les conséquences.

      On me dira que tous les afghans n’ont pas soutenu les Talibans, et qu’il y en a qui y opposent. Mais ça ne représente qu’une minorité sans quoi les Talibans ne seraient pas aussi puissants et n’auraient pas eu la capacité de mettre l’ISAF en échec. Et ce n’est pas à nous occidentaux de payer les pots cassés.

      • Fred dit :

        @ NRJ
        Le « peuple afghan » n’a absolument rien à voir avec le drame du World Grade Center.
        S’il fallait pointer du doigt un « peuple » – mais c’est un sophisme, car un peuple n’est pas une entité homogène et intangible – il faudrait regarder du côté de l’Arabie saoudite.

        • NRJ dit :

          Il y avait en Afghanistan des camps d’entraînement pour terroristes, et le pays était dirigé par les talibans qui soutenaient Al Quaida. Difficile de dire qu’ils n’y sont pour rien. L’Arabie Saoudite avait probablement une part.

      • Edouard dit :

        Relisez la bible… notamment le passage de la Genèse sur sur Soddom et Gomorrhe :
        « Le Seigneur répondit: «Si je trouve cinquante justes dans Sodome, à cause d’eux je pardonnerai à toute la ville.»

        Que mon Seigneur ne se mette pas en colère: je ne parlerai plus qu’une fois. Peut-être en trouvera-t-on seulement dix?» Et le Seigneur répondit: «Pour dix, je ne détruirai pas la ville de Sodome.» »

        En gros on va peut être éviter d’atomiser tout le monde – dont des millions d’innocents – pour notre tranquillité non?

        • NRJ dit :

          @Edouard
          J’attendais qu’on me parle de la Bible. Exactement l’épisode absurde. Ce que vous dites est en effet très beau. Eviter de tuer les innocents, tout ça. Mais concrètement, ça veut dire quoi ? Qu’on va simplement se laisser prendre des bombes sur la gueule, sans réagir, car on pourrait tuer des innocents -même s’ils ne le sont pas tant que ça, car les afghans soutiennent les talibans sans quoi les talibans n’auraient jamais pu résister à l’ISAF-.

          Donc on intervient, on mène une opération avec des frappes « chirurgicales » qui tuent de toute façon pleins de civils « innocents ». Et 18 ans après, c’est un échec retentissant, on ressort sans rien avoir gagné, et on risque à nouveau de se prendre des bombes. Dites moi pourquoi ce serait nos civils et nos soldats (ah non c’est vrai, un soldat ce n’est bon qu’à mourir pour votre bonne conscience) qui se feraient tuer plutôt que les leurs car on n’a pas l’estomac pour faire le nécessaire.

          Ne confondez pas géopolitique et religion. Surtout que contrairement à l’islam, la religion chrétienne n’est pas adaptée à un conflit. Ce n’est que dans les films que l’amour batla haine.

  3. Gandalf dit :

    Donc il ne veut pas gagner la guerre car cela fait 3 ans qu’il a eu l’occasion de la gagner en moins de 10 jours. Quel bouffon!

  4. Barfly dit :

    Une bombe atomique par jour et le problème était réglé en effet. Quoi que, il se trouvera toujours un vieux taliban caché dans une grotte pour faire chier son monde.
    Bref, une connerie de plus pour Trump. Il va bientôt pouvoir éditer un livre de ses meilleurs blagues.

  5. lym dit :

    A procéder ainsi, 10j paraissent beaucoup et me semblent indiquer que cette option n’a même pas été discutée. Bref, du pur Trump… et les « démocrates islamistes » qui demandent qu’on leur fasse un dessin, franchement, ils feraient bien de changer de manuel: Le Coran est un peu ancien pour traiter de l’atome…

  6. Raspoutine dit :

    Hé bé il y a du niveau … merci Mister Trump.
    Quel dommage qu’il ait été « Disqualified » pour l’appel sous les drapeaux en 1966, la guerre du Viêt-Nam aurait été aussi gagnée (ptet en 6 mois) et beaucoup de vies épargnées, sans compter l’absence de pays communistes en Asie du Sud-Est pendant au moins 20 ans…
    Comme quoi, on a tort de trop s’embarrasser de formalités …

    • sgt moralés dit :

      disqualifié pour un probleme de talon,qui ne l’empéchait nullement la pratique du tennis ,l’oncle HO l’a échappée belle.

  7. jyb dit :

    con fini. Si dans les jours/semaines qui viennent les
    insurgés réussissent une attaque majeure contre une base de la coalition, il ne faudra pas chercher très loin les possibilités et motivations de ceux-ci. merci Donald.
    les Talibans ont gagné la bataille des populations.
    l’ana n’opère quasiment plus au mieux; au pire elle est infiltrée par les insurgés. La coalition pour conduire ses opérations s’appuie sur un peu moins de 20 000 hommes.
    les Talibans en s’appuyant sur des réseaux de renseignements solides donnent maintenant dans le qualitatif. sont ciblés : ces 20 000 policiers et forces d’élite.
    depuis une dizaine de jours une trentaine de commandos afghans tués. une vingtaine prisonniers. des officiers exécutés dont un colonel,
    des policiers…
    propos d’un officier afghan sur ces bilans : nos unités d’élite subissent des pertes anormalement importantes.
    non rien d’anormal. Les afghans savent que la messe est dite. des que possible, Trump se retirera.
    La situation est assez connue, us et Talibans négocient sans le pouvoir de Kaboul. donc pour ces supplétifs afghans de la coalition, la question est quand quitter le navire et à quel prix ?
    les propos de Trump vont les inciter à partager l’addition.

    • revnonausujai dit :

      totalement HS; au dernier Triomphe, le CEMAT sortant portait le brevet para GB sur la manche droite de sa vareuse. Manifestement , ce n’était pas une erreur de bobonne; ou c’est délibéré ou il a perdu sa trousse de couture.

      • jyb dit :

        @revnonausujai
        ou il n’a qu’une seule vareuse ?!

        • revnonausujai dit :

          oh, ils sont si économes que ça dans la marsouille ?
          ceci dit, le coup du glaive, ce n’est même pas du folkore, on est carrément dans disneyland !

    • Auguste dit :

      Le pouvoir de Kaboul me fait penser à Diêm au Vietnam,et comme lui il va disparaitre du jour au lendemain.

  8. tschok dit :

    Le mec n’est pas élu depuis 10 jours, non plus.

    Je comprends ce qu’il dit.

    Mais si ça se règle en 10 jours, il fallait le faire dans les 10 jours de sa prise de pouvoir. Le mec et ses burnes d’übermensch sont président des Etats-Unis d’Amérique depuis le 20 janvier 2017.

    Bon, au 30 janvier 2017, le truc devait être plié, si je crois ce qu’il nous dit. Le fait est qu’il ne l’a pas été: on est même pas rendu au 30 juillet 2019, le truc est pendant, et il n’a pas vraiment de solution à part se tirer la queue entre les jambes, avec son armée de supermecs, en laissant les talibans derrière lui et les champs de pavot, avec Daesh qui lorgne le tout en se disant qu’après tout l’Afghanistan vaut la Syrie. Donc, une grande réussite en perspective.

    Donc, il ne satisfait pas à la troisième des conditions posées par la doctrine US en matière d’intervention extérieure, à savoir ne pas laisser derrière soi les chiottes plus sales qu’on les as trouvées en entrant.

    Joxe avait posé les conditions de l’intervention US dans le troisième cercle des intérêts de la maxi power US in the world, elles étaient au nombre de trois:
    – Diplo: avoir une coalition locale, OTAN ou ONU
    – Milit: overwhelming force (on se retrouve pas comme des cons comme les Français dans une cuvette à Dien Bien Phu: on se demande avant comment écrabouiller l’ennemi, pas au moment où il vous plante sa baïonnette dans le bide, là, c’est trop tard)
    – Polit: on se barre le plus vite fait en laissant derrière soi une situation meilleure que le merdier qu’on a trouvé en arrivant.

    C’est cette putain de troisième condition qui fait chier tout le monde. Les deux autres, même l’Amérique peut se démerder pour les remplir.

    Vous avez déjà promené votre chien à Paris:? Maintenant, il faut ramasser sa grosse merde gluante qui colle au bitume. Sinon, vous êtes un mauvais citoyen.

    Faut mettre la poussière sous le tapis et se barrer en courant. Ils n’arrivent pas à le faire depuis près de 20 piges, Trump essaye de trouver le truc.

    • Fred dit :

      @ tschok
      Le truc ? Trump l’a trouvé (sic !) et l’annonce : « Nous avons fait beaucoup de progrès ces dernières semaines et le Pakistan nous a aidés » (« nous aide », dans une autre déclaration, à la presse aujourd’hui) Pas compliqué : laisser le pays entre les mains des Talibans et du Pakistan.

      C’est évidemment ce que souhaite le Pakistan, qui recherche une profondeur stratégique en cas de guerre avec l’Inde [si on regarde la carte, on comprend pourquoi] ; d’où ses très bonnes relations avec les Talibans, qui eux, sont de purs nationalistes non-expansionnistes (? à voir dans le temps), et des nationalistes qui ont une particularité assez rare (pour des nationalistes) : il ne s’intéressent que peu à la politique, et essentiellement seulement à l’application sociale du Coran (selon leur lecture rigoriste). Du pain béni pour le Pakistan (une province bananière), et, probablement un pays plus pacifié (pour un temps au moins, avant que la situation régionale ne se dégrade, avec ce bouleversement) : c’est la merveilleuse solution de Trump. Sûr que le Pakistan lui a vendu une solution « radieuse » clef en main (on s’occupe de tout, en modérant les talibans), une Pax Americana politique et plus que réactionnaire, ce que peut agréer une grande partie de son électorat (mais d’ailleurs, cet aspect n’est pas spécifiquement trumpien : CF Arabie saoudite, Iran du Shah, dictature d’Amérique du sud … etc.)

      Pas sûr, après cela, que l’Inde veuille acheter des F35 …

      • Piliph dit :

        Et encore… les rapports entre les Pachtounes et le Coran sont assez lâches… Ce qui compte, c’est le « pashtouwali » ou code de comportement des tribus pachtounes (en Afgha comme au Pakistan, ce sont les mêmes). J’ai connu des villages dans les zones tribales profondes afghanes où le mollah était un salarié recruté « en externe », et licencié s’il insistait un peu trop sur les différences entre Islam et Pashtouwali…
        Mais sur le fond vous avez raison : au maximum, l’intérêt des talibans (pachtounes) est la réunification du Pachtounistan afghan et pakistanais, ça ne va pas au-delà (sauf les composantes jihadistes internationalistes des talibans, car il y a de tout dans les talibans, même une faction communiste, les anciens du parti Khalq..)

    • Matrix dit :

      Mouais…, il nous fait quoi là le trumpet, il essaye de fourguer la patate chaude aux paquis?
      Eh bé, on a pas fini de rigoler avec tout ça.
      Si c’était un film on pourrait titrer: « A marche forcée vers le djihadistan »
      Et les Indiens ils vont en penser quoi ? (rapport aux paquis , bien sur)

      Je vois bien un scénar où il vont se barrer à moyen terme quoi qu’il arrive, puis ensuite ils reviendront sporadiquement faire des raids aériens + FS histoire de fixer ces salopards.

  9. Dan dit :

    Il me semble qu’il faut vraiment être stupide pour croire que l’on peut gagner une guerre en commettant un crime contre l’humanité (tuer le tiers de la population d’un pays). Il ferait bien de considérer l’effet sur le reste de la population du pays et sur tous les autres peuples du monde pendant des siècles. Ce n’est pas pour rien que le problème amérindien existe encore aux États-Unis ou celui vendéen en France, plusieurs siècles après. Ce n’est pas non plus en politisant après, à tout va, l’histoire pour excuser les crimes du vainqueur que les problèmes se résolvent.

    • ji_louis dit :

      Voyez donc comment l’armée srilankaise a gagné contre les tigres tamouls. Bon, chacun croyait en la réincarnation…

    • John dit :

      Rien que le fait d’associer victoire à crime contre l’humanité est un énorme problème.
      Ca a beau être de la rhétorique et de la provocation « à la Trump », ce n’est pas du niveau de la complexité du monde… Son amour pour les dirigeants autoritaires et ses critiques des pays démocratiques est déjà suffisamment parlant.
      Que ce soit dans sa relation à l’opposition ou aux médias, il montre ouvertement qu’il adorerait les voir disparaître… Avec Johnson au RU maintenant, et les autres boulets en Europe, le monde s’en va vers une période dangereuse.

  10. Breer dit :

    En fait tous les discours de ce Trump, sont d’un niveau de réflexion et d’analyse digne d’un péquin du middle West bien imprégné de culture américaine post western, évidemment ça doit plaire à toute une frange de la population, on peut supposer que tous les américains avec un certain niveau d’étude ont du cerner le personnage, et que les plus cyniques l’ont mis au pouvoir, juste pour asseoir et maintenir leurs propres intérêts politiques, et économiques…

    J’imagine pas que ces gens puissent voir ce président comme un modèle de dirigeant, où alors
    c’est qu’un virus à dénaturé une partie cérébrale de toute la population nord américaine….

    • NRJ dit :

      @Breer
      Au moins cette politique est simple et efficace. Il suffit de voir les résultats économiques de Trump. Et quand on regarde la politique plus « complexe » d’Obama et le fait que la guerre en Afghanistan soit un échec et qu’on en sorte avec rien d’autres que des morts, on se dit qu’un peu de simplicité est bienvenue.

      Par ailleurs Trump n’a pas été mis au pouvoir par les cyniques comme vous dites. Contrairement à Obama, Clinton et la quasi-totalité des politiciens américains, Trump est indépendant car il a payé lui-même sa propre campagne électorale. C’est grâce à cela qui peut faire pression sur les entreprises américaines qui délocalisent, mettre à plat la Chine dans une guerre commerciale et arrêter les accords de libre-échange qui sont au désavantage des USA.

      Je ne suis pas favorable à Trump en tant que français, mais si j’étais américain et climatoseptique, je le serais complètement. Quand on s’intéresse au concret, il n’y a rien a dire sur Trump.

      • tschok dit :

        @NRJ,

        Les résultats économiques de Trump? Je ne sais pas si c’est le bon exemple. En fait, c’est assez drôle, mais sa politique économique lui a été imposée en grande partie. Le seul truc qu’il ait vraiment obtenu, c’est la baisse des impôts. Mais les Etats-unis, c’est pas le Danemark: réduire les impôts est un sujet qui fait facilement consensus.

        En fait, il voulait baisser les dépenses dans deux domaines: le militaire et le social. Mais il a dû reculer devant des coalitions au congrès. Dans le cas des dépenses militaires, il a dû céder devant une coalition de républicains aidés par une partie des démocrates, et dans le cas des dépenses sociales, ç’a été l’inverse. Et entretemps il a perdu les élections et donc sa majorité à la chambre des représentants. Donc, son projet de mur a pris du plomb dans l’aile. Et il voulait en faire une sorte de new deal.

        Résultat des courses, il laisse filer le déficit fédéral (puisqu’il a baissé les impôts). Du coup, il lui faut des taux faibles: il s’est tourné vers la FED et lui a enjoint de baisser les taux. La FED l’a envoyé chier, mais finalement a maintenu des taux bas, car elle n’a pas discerné de tensions inflationnistes. Donc le pognon est pas cher.

        Donc on a: de l’argent pas cher qui coule à flots (taux bas) + du pouvoir d’achat pour les ménages et les entreprises (baisse des impôts) + niveau élevé des dépenses publiques. Le tout met l’économie américaine, qui était déjà sur la pente ascendante au cours de la présidence Obama, sous stéroïdes. Et c’est le plein emploi. Parait qu’on va chercher les condamnés en fin de peine à la sortie des prisons tellement on manque de main d’oeuvre.

        Néanmoins, le déficit commercial s’accroit. Et aussi le déficit public. Mais ils s’en foutent, ils ont le dollar et leur dette est achetée par… la Chine. Et par ailleurs, ils ont le pétrole. Bon, faut quand même qu’ils en importent, mais dans l’ensemble, ça les ruine pas. C’est ça le miracle économique américain.

        Sinon, le fait qu’il aurait financé sa campagne électorale sur ses deniers en ferait un président indépendant des pouvoirs économiques? Mouais… on dit aussi que c’est le président le plus impliqué dans des conflits d’intérêts. Et, par ailleurs, non, il n’a pas financé sa campagne sur ses deniers personnels. Quand vous faites du business, vous le faites avec le pognon des autres. Pour Trump, la politique est un business comme les autres, donc il a financé sa campagne comme il a financé ses autres business, avec le pognon des autres. Je dirais presque que c’est moral.

        NRJ, je veux pas vous emmerder, vous aimez bien le bonhomme, c’est votre droit. Mais attention, le mec est menteur comme un arracheur de dents. La plupart du temps, quand on vérifie ce qu’il dit, on se rend compte qui dit portenaouak et qu’il ment.

        Le mec est capable de mentir effrontément pour grossir sa gloire. Sa politique économique, qui était un peu idiote en fait, a été amendée par le jeu démocratique: elle aurait pu être anticyclique, elle est devenue procyclique. Plutôt que de partager le mérite avec ses adversaires, y-compris de son propre camp, il tire la couverture à lui. Normal. Un mec comme lui ne partage pas la gloire, il préfère mentir pour se l’arroger totalement.

        Pour la petite histoire, cette politique économique est tellement « procyclique » que les économistes se demandent s’ils ne va pas cramer le moteur. L’économie, c’est une histoire de bagnole sur une route qui monte et qui descend. C’est pas parce que la bagnole va plus vite que la route monte plus haut. En fait, la bagnole arrive plus vite en haut de la route. Donc après, elle redescend.

        C’est ce que les économistes pensent. En fait, ils pensent que Trump est en train de bouffer tout le carburant du cycle économique tout de suite, donc qu’il va plus vite vers la prochaine récession. Ils disent donc qu’il mène une politique court termiste.

        Trump, lui, a l’air de penser que quand la voiture va plus vite, elle peut aller plus haut que la route, parce que le destin n’est pas écrit et que ces histoires de cycles, c’est des conneries. Donc, il appuie sur le champignon et fait couler le pognon facile sur l’économie américaine, comme s’il suralimentait son moteur.

        Qui a raison? Chaipas. Chuis pas économiste. Mais c’est ça la question, si je puis me permettre. Maintenant si vous voulez répéter à qui veut l’entendre que Trump est un génie en économie, allez-y, ça me gène pas.

        • NRJ dit :

          @Tschock
          Je ne savais pas que Trump voulait réduire les dépenses dans le militaire. En tant que candidat, il voulait simplement que l’OTAN ne repose pas uniquement sur les USA.

          Par ailleurs il n’a perdu qu’une chambre sur les 2 ce qui est parfaitement logique. Il n’est pas un « lame-duck president ». Il a quand même une marge de manoeuvre.

          Par ailleurs beaucoup de politiciens prédisaient des ravages pour les USA avec la mise en place de sanctions et la fin des traités de libre-échange qui étaient défavorables aux citoyens américains (car les mettaient en concurrence avec les mexicains par exemple). Lui a su y mettre fin à ces traités et protéger ainsi les américains (contrairement à un Obama qui obéissait aux entreprises qui avaient financé sa campagne, entreprises qui ont tout complètement intérêt au libre-échange et à la disparition de l’État) tout en évitant les catastrophes annoncées sur l’économie américaine. Une partie a été faite sur la dette, mais il n’en reste pas moins qu’il a osé des choses et il s’est assez bien débrouillé pour que les américains en soient grands gagnants (on le voit sur les chiffres économiques). Il a défendu son pays, vous ne pouvez pas le nier, et c’est la première chose qu’on attend d’un président.

          Trump a financé sa campagne avec ses millions. Je ne vois pas en quoi c’était celui des autres. Le gars est milliardaire quand même. Même dans un business on investit SON argent (ou celui de la compagnie à laquelle on est unique actionnaire ou actionnaire majoritaire).

          « Le mec est un menteur », « il tire la couverture à lui », etc… Sérieusement, tous les politiques font ça. Macron le premier. C’est pour ça qu’il faut regarder les résultats concrets. Et dessus Trump est imbattable.

          • NRJ dit :

            Après Trump n’est pas un génie en économie. Je pense qu’il sait juste profiter de circonstances qui lui sont favorables.

  11. Clavier dit :

    Il parle comme monsieur tout-le-monde……C’est pour cela qu’il est populaire dans l’ électorat américain .
    ce type sait gérer

  12. C.BoisdelEst dit :

    Pas de doute, c’est bien le même Président que dans «Retour vers le futur»

  13. Guignol dit :

    :-)) :-))

  14. ULYSSE dit :

    Attention de ne pas prendre TRUMP pour aussi idiot qu’il paraît. C’est toujours sa même méthode de négociation: montrer ses muscles d’abord pour être en position de force. Et comme beaucoup le pensent incontrôlable , ça fonctionne. Ces menaces portent.

    • jyb dit :

      øulysse
      un jour peut etre trump ne se déballonera pas et pourra surprendre son monde. Mais en attendant « sa même méthode de négociation » produit les même résultats prévisibles par la répétition. Pour être exact il faut dire produit les mêmes non résultats…parce que pakistan, turquie, iran, corée, arabie saoudite, afghanistan…beaucoup de bruit pour rien.

    • Lagaffe dit :

      « ça fonctionne » ? où ça ?
      Corée du Nord, Iran, Venezuela, Chine, Russie, Yémen, Turquie, Syrie, Afrique, Mexique, Canada… que des échecs diplomatiques sans aucun gain politique, économique ou militaire. Seuls les ventes d’armes progressent.
      Et non seulement Trump n’a réglé aucun conflit, mais il se met à dos l’ONU, l’UE et l’OTAN. Les USA n’ont jamais été aussi isolé, les seuls pays qu’il ne menace pas sont Israël et le Royaume-Uni.

      • jyb dit :

        @lagaffe
        et encore, à condition que le ru ne moufte pas. L’épisode récent de l’ambassadeur brit à washington montre que les limites sont vites atteintes.

    • wagdoox dit :

      attention, tu en demandes beaucoup trop à certaines personnes ici présentes, qui se trouvent tellement intelligentes que les autres sont forcement des cons. C’est évidemment de la posture mais le deuxième ou troisième degré… c’est trop compliqué pour les « intelligents ».

  15. Claude dit :

    Que dit Trump, qu’on peut bousiller l’Afghanistan et alors, qui en douterait.
    Votre idôle, Obama tuait tranquillement avec les drones qui il voulait, comme jamais, cela a empêché de dormir qui ? Personne, on s’en fout complètement.
    Ils doivent être contraints par tous les moyens point barre.

    • jyb dit :

      @claude
      Faux. La doctrine obama de l’usage des drones était plutôt bordée.
      Trump : « J’ai déjà levé les restrictions qu’avait placées le gouvernement précédent sur nos combattants et qui empêchaient le secrétaire à la Défense et nos commandants sur le terrain de livrer une guerre totale et rondement menée contre l’ennemi. »
      bilan : jamais autant de bombes deversées sur l’afghanistan en 17 ans, jamais autant de victimes civiles en 18 ans ( depuis janvier 2019)
      résultat : nul.

      • Auguste dit :

        C’est en Somalie que Trump a inauguré sa guerre totale.Ils ont même du inventer un nouveau concept pour que ça passe en droit international: « zones d’hostilités actives »

  16. Auguste dit :

    Ce ne sont que des paroles de Trump,mais Mac Arthur l’avait déjà proposé en Corée.Ils vont bien, tôt ou tard, passer aux actes,vu qu’économiquement,malgré les sanctions,les amendes,les taxes,ils n’arrivent pas à combler leur déficit et que leur suprématie militaire n’arrive plus à dominer le monde.Ne plus être les Deus ex machina et passer pour des ploucs,ils sont capables de le faire.

    • jyb dit :

      @auguste
      sauf que mac arthur, tout auréolé de sa victoire dans le pacifique qu’il fut, a été dégagé par le président de l’époque.

      • Auguste dit :

        De même que Lyndon Johnson a annulé l’opération « Fracture Jaw » de Westmoreland au Vietnam.Et J.F. Dulles qui a proposé à Bidault 2 bombes atomiques sur Dien Bien Phu.Une autre époque,le bon sens était du côté des dirigeants.aujourd’hui il semble plus être du côté militaire…heureusement,mais en même temps inquiétant.

  17. Alexandre dit :

    J’sais pas quoi pensé de ce genre de déclaration, ça me peine presque. Donc il nous annonce que pour gagner la guerre en Afganistan il fallait bombarder intenssivement le pays pendant 10 jours… Merci Donald, qu’est ce qu’on ferait sans toi. J’imagine et j’éspères que ce genre d’action mènerait le monde entier à rompre toute relation avec les USA.

  18. Matrix dit :

    Et dire qu’on va se taper les fanfaronnades de ce clown ubuesque pendant encore presque 6 ans.
    Ptn 6 ans !!!!
    Plus toute la merde qu’il aura laissé derrière lui.

    • Tintouin dit :

      Je nuancerai vos propos sur ce qu’il laissera derrière lui.
      Car si on passe les tweets et autres fanfaronnades de Trump, et qu’on s’arrête aux faits, qu’en est-il?

      Trump a-t-il déclenché une 3ème guerre mondiale? Les relations internationales sont-elles bouleversées par ses rodomontades?

      Il a certes bousculé le discours feutré et politiquement correct des grands sommets du G8, G20 etc…

      Mais quel est l’impact réel du personnage sur les affaires du monde?

      Obama avait une image cool (rappelez vous ses montées des marches dans l’hélico présidentiel en trottinant), si relax et au sourire bienveillant en apparence (car la multiplication des éliminations par drone au Pakistan – avec victimes collatérales- et décidées par lui n’avaient rien de « cool »). Il a apporté son soutien aux Européens pour la destitution de Kadhafi (Libye très instable depuis). Et sur le plan intérieur, Obama a-t-il fait régresser le lobby des armes?

      Je veux dire par là, que la politique américaine est un show. Et Obama n’était pas le dernier à le jouer, dans le rôle du gentil et bien sous tout rapport, en comparaison avec Trump dans le rôle du vieux fils de riche, culotté et grossier. Mais à regarder le bilan des uns et des autres, et avec le recul qu’on aura dans quelques années, il est possible qu’on ait des surprises sur l’impact réel de l’un l’autre.

      • Matrix dit :

        Je ne faisais pas de comparaison avec Obama, même si j’estime que c’était globalement plus calme et plus déterministe quand il était aux manettes.
        Ce que je voulais dire est que Trump crée (presque) partout où il passe de la défiance et de l’instabilité.
        Non, bien sûr il n’a pas déclenché la 3e guerre, et les relations internationales n’ont pas été bouleversées, je dirais pas encore … N’oublions pas qu’il est là que depuis 2 ans 1/2 et qu’il en a encore pour presque 6 .
        Car on va pas se la raconter hein, parti comme il est il sera réélu…
        A peine élu en 2017 , il sort du transpac, traité que certains pensaient pouvoir faire face à l’expansionnisme chinois, qui n’en faisait pas partie bien sûr, mais on estimait qu’elle finirait par le rejoindre.
        Il privilégie les négociations bilatérales avec les pays (pourquoi pas ?) . Résultat guerre commerciale avec la Chine qui etonnement adopte un profil conciliant. Jusqu’à quand ?, Maintenant scandale Huawei.
        Tensions, défiance.
        Corée du Nord, idem, beaucoup de bruit et de menaces de nukes pour signer un bout de papier blanc sans rien écrit dessus, regardez le dernier post de M. Lagneau, maintenant il coche la case soum lance missiles, tout ça pourquoi ? Pour le 169 e pays du monde sur 180 ? qu ‘on leur foute la paix à ces gens, pendant ce temps,à nous européens il nous parle comme à des merdes, il nous demande 2% puis ose 4% au cas ou ça passe. Ne pas se leurrer avec le Donald, il est comme les mafieux, plus vous lui en donnez et plus il en demande.
        De nouveau tensions, défiance.
        En fait les relations internationales ne sont pas bouleversées car les divers acteurs (les pays, et leurs dirigeants) pour le moment serrent les dents en espérant que l’orage passe.
        Est ce qu’ils continueront à avoir la même attitude lorsqu’il s’apercevront que le coup de tabac s’est transformé en tempète ? Je me pose la question.
        Dernièrement l’Iran, donald déchire le traité , bon OK, c’était pas le top, mais il avait le mérite d’etablir des relations de confiance, il a été démontré que l’Iran respectait ses engagements, hop à la trappe, et quoi en échange ?, plus de tensions , plus d’instabilité . Il n’y aura pas de guerre , mais les amerloques ont été humiliés, ils doivent donc se refaire une crédibilité, une action limitée d’ici quelques semaines ou quelques mois n’est pas à exclure.
        Je ne vais pas m’étendre sur les problèmes avec le Mexique, ni sur le vaudeville de ses propos sexistes et racistes envers certains membres du congrès, censés contenter sa base électorale, evidemment ce ne sont que des mots mais les répetitions lassent.
        Sans parler qu’il laisse filer les déficits et la dette dans son pays, le tout alimenté par des taux très bas qui peuvent alimenter des bulles, comme avant la crise des subprimes.
        Donc oui, pour le moment les choses vont encore à peu près, mais Rome ne s’est pas faite en 1 jour et ce type c’est toutes les semaines voire tous les jours qu’il ajoute sa pierre à l’édifice de la destabilisation, et je crains qu’un jour tout ça ne finisse par craquer.

  19. Le Suren dit :

    « Je pourrais gagner cette guerre en une semaine ». En 1914, en six semaines on devait défiler à Berlin ! Quelqu’un à-t-il des images du défilé ? Merci de les poster !

    • Donald dit :

      @Le Suren
      Vous oubliez qu’en 1914 en six semaines, ils (les autres) devaient aussi défilés à Paris. Raté de peu. Réussi en insistant quelques années plus tard. Finalement pour quel résultat et à l’avantage de qui ?

  20. vrai_chasseur dit :

    Il y a 2 sortes de cons : les cons cons et les cons méchants.
    La différence entre les deux, c’est que les cons méchants ne savent pas qu’ils sont cons.

  21. Lechavenois dit :

    Pour M. Trump, les États-Unis auraient pu « gagner la guerre en Afghanistan en dix jours »

    .
    Comment un homme qui se trouve à la tète de la première puissance économique et militaire du monde peut il lancer de telles phrases sans en mesurer préalablement les implications politiques que cela peut engendrer ?
    .
    J’avoue que ce Président est pour moi une énigme.
    .
    J’espère que les américains sauront lors des prochaines élections choisir le leader qu’ils méritent.

  22. Plusdepognon dit :

    40 ans de guerre et une victoire des wahabites…
    Triste anniversaire. Mais ils ont visiblement été très bien formés.
    https://youtu.be/rXB1S-LayYM

    • Dany40 dit :

      C’est quand même drôle qu’il y est encore des gens qui pensent que les USA avaient une guerre à gagner en Afghanistan.

      La finalité stratégique de tout cela était de permettre une présence maintenue des forces US dans cette région stratégique.

      Ce qui compte c’est le maintien opérationnel de la base de Bagram et de son énorme piste de décollage …. Prenez le rayon d’action des bombardiers US et faites un cercle depuis Bagram. Vous aurez un élément de réponse …

      D’ailleurs !es choses évoluant il sera intéressant de voir si les USA quittent Bagram ou non ….

      • Plusdepognon dit :

        @ Dany40
        L’Inde et surtout la Chine ne sont pas passives.
        La Chine a une stratégie déjà bien en place dans certains districts de l’Afghanistan.

  23. superlolo dit :

    Intéressante le bonhomme il aurait fait un grand illusionniste il attire les regards sur des banalités pour mieux rebondir ailleurs.
    On oublie un peu vite le fond du problème le pourquoi de la guerre, si les us sont aller la bas c’est pas pour les talibans, ni pour les paysages, ni pour la pseudo guerre contre le terrorisme.
    Comme toujours comme pour l’irak il y a un enjeu économique, bien caché à la populace que nous somme.
    les minerais que regorge l’Afghanistan, et ne pas oublier le pipeline qui devais passer dans le pays et d’ailleurs les us était en nego avec les talibans avant l’intervention, donc comme toujours une bonne préparation médiatique, le lobby de l’armement se frotte les mains et en avant pour quelque décennie de bourbier et nous européen on suit comme des benêts. faudrait pas rater la curé….

  24. Esprit Guerrier dit :

    En dix jours sans les medias. Un de nos soldats vaut plus que tous les ennemis réunis.

    • Fred dit :

      @ Esprit Guerrier
      Le problème avec ta philosophie, c’est que je subodore qu’à peu près tout ce qui n’est pas toi est ennemi …
      À commencer par moi, donc, tu m’excusera volontiers d’exprimer mon désaccord avec ta proposition humaniste.

    • Fred dit :

      @ Esprit Guerrier
      … Mais il est vrai que l’ennemi est vraiment nul : il pense que c’est nous l’ennemi, alors que c’est lui !

  25. Carin dit :

    L’histoire aurait pu donner raison à Trump.. en effet lorsque les ricains sont arrivés en Afghanistan, ils n’ont mis que quelques jours pour démonter la tronche des nombreuses troupes de ben Laden. Ensuite s’ils avaient fait ce qu’ils prétendaient, ils seraient parti… et Trump aurait eu raison! Mais comme d’habitude les américains ont voulu « apporter » la civilisation dont ils pensent toujours êtres les seuls vrais détenteurs… et là… patatras… comme d’hab aussi.

  26. Jason Bourne dit :

    Sur le principe , il a raison mais dans ce cas il aurait fallu faire une guerre TOTALE comme à l’ancienne époque.
    Sauf que depuis 45, les grandes puissances se sont interdits de faire ce type de guerre.
    La question est qu’est ce qu’une guerre Totale à l’ancienne ? C’est de punir la population civile afin de réduire à néant toute velléité de guerilla . Car la guerilla ne marche que à une seule condition : que l’armée d’occupation respecte plus ou moins les droits de l’homme ! Sans cette condition une guerilla ne peut pas survivre longtemps face à une armée qui pratique les méthodes de guerre coloniale (hormis d’avoir des zones refuges naturel forêt, montagne, grotte…) Car une guerilla ne peut compter que sur la coopération active/passive ( ou par la menace) de la population civile pour le ravitaillement et se cacher pour permettre de harceler une armée d’occupation .
    Sauf qu’une armée coloniale (ou de destruction comme les mongols) ne s’embarrassait de pratiquer la politique de la terre brulée pour soumettre définitivement une région conquise pour faire passer un message claire à tout forme de rebellion : « Vous avez que 2 choix : la soumission ou alors c’est le feu à vos villages, vos champs, vos recoltes, vos bétails .. vous n’auriez plus rien à libérer …

    • G.I. dit :

      Bonjour,

      tout à fait d’accord, la guerre totale comme à l’ancienne, c’est fini, demandez aux palestiniens, ils en savent quelques choses !(

  27. Reality Checks dit :

    Donald, tu peux détruire l’Afghanistan (ou autre pays) en moins de dix jours oui.
    .
    Mais détruire et gagner c’est pas la même chose, ils ne t’ont pas appris cela à la Trump University?

    • Plusdepognon dit :

      @ Reality Checks
      La méthode trump de menacer avant d’entamer la négociation est un brin lassante.
      https://echoradar.eu/2019/07/24/echo-du-bocal-avec-jeremy-ghez-sur-les-etats-unis-de-trump/

      Mais il a de très bonnes chances d’être réélu…

      • Reality Checks dit :

        @ Plusdepognon
        J’étais de ceux qui pensaient que son élection était possible voire plausible en 2016. J »écrivais ici même à l’époque qu’a l’image de nombreux américains je préfère Trump a Hillary et je n’ai pas changé d’avis….
        Maintenant comme pour 2016 en 2020 l’élection sera grandement affectée par les taux de participations…. et la capacité de mobilisation de chacun, ce qui explique certaines postures trumpiennes actuelles qui visent a galvaniser sa base en continu.
        Cependant le paysage politique américain reste très polarisé autours de deux blocs d »opinions de taille comparable.
        Si sa réélection est possible elle donc est loin d’être acquise…
        Question subsidiaire à 30 trillions de dollars : dans le cas ou il perd, acceptera t il la défaite?
        Et si les sondages le donnent clairement perdant dans les mois qui précèdent que fera t il pour renverser la vapeur, sachant qu’il risque un séjour en SuperMax en cas de défaite?
        Le feuilleton des prochaines élections risque d’être palpitant….. voire pire….

        • Plusdepognon dit :

          @ Reality Checks
          J’aime les USA (biberonné à « l’american way of life » depuis tout petit). C’est justement ce qui fait que la différence entre les valeurs affichées et le messianisme de ses élites financières est carrément insupportable (l’américain de base est sacrifié, comme tous les citoyens de tous les pays au profit des possédants).
          Certains commentateurs parlaient d’un peuple divisé en deux parties irréconciliables et possiblement d’une guerre civile.
          J’espère que cela restera un scénario de fiction…

          • Ah Ca ! dit :

            Ce qui tient l’Amérique ensemble, et qui la tient depuis bien longtemps déjà. En réalité c’est la même chose qui a tenu l’URSS, la faim du ventre.
            Vous oubliez que l’américain vit de vendredi en vendredi, les employés sont payés chaque semaine ou chaque quinzaine, sauf les fonctionnaires qui eux c’est chaque mois (peut être pour cela qu’ils s’en sortent mieux car ils peuvent budgétiser leur revenu.)
            L’américain est fauché, en permanence. Le fait de d’être fauché et de devoir nourrir sa famille font d’eux de véritables moutons face à l’oppression gouvernementale.
            Être fauché ne veut pas dire rien posséder, tout est à crédit, vous travaillez pour rembourser, vous consommez car tout est fait pour que vous consommiez, vous faites quoi de votre argent avec des taux négatifs.????
            Même quand les taux étaient plus élevés, acheter des bonds était assez compliquer, les banques facilitaient les investissements dans des fonds qui finissent par vous plumer à la moindre descente de wall street etc etc….
            Si vous avez votre commerce et que ca marche, alors vous pouvez vous remplir les poches vite fait.
            Nous sommes presque au même niveau, et le prélèvement à la source des impôts se révélera une énorme erreur…. vers l’américanisation totale de la France.

  28. lxm dit :

    C’est effectivement comme cela qu’on gagne les guerres, toujours, en massacrant et ensuite en colonisant le vide. Dès qu’on veut éviter de massacrer on s’enlise et on perd la guerre.
    Et regardez comment on a appris à l’école la beauté de la civilisation galllo-romaine, érigée sur une montagne de cranes gaulois et d’esclavage, peut-être le tiers de la population, parce que la génétique rejoint la culture, la culture à une manière de penser, une manière de penser à un tempérament, un tempérament à une géographie; on qu’on ne peut rejeter nos ancêtres même colons venus du latium. Alexandre le grand aussi était un grand massacreur, faire le vide pour remplir avec ses propres vétérans, des tribus entières annihilées; on le voyait aussi chez les indiens d’amériques ou dans la jungle entre petites tribus, toujours des massacres de masse, car c’est la seule manière de modifier le rapport de force sur le long terme.
    L’hémorragie de la 1ere guerre mondiale a convaincu une partie de la France qu’il valait mieux perdre vite pendant la seconde guerre mondiale, le rapport démographique étant trop défavorable, de là est né le régime de Vichy qui s’occupait de préparer et réformer le pays en prévision d’une future 3ème guerre mondiale.
    Observez tous ces politiciens qui se couchent devant le régime saoudien qui est né d’un génocide, ayant éliminé des millions d’opposants pour se construire et s’imposer il y a 2 siècles.
    Car la guerre reste toujours l’affrontement entre 2 personnalités devenues irréconciliables.
    De là l’inutilité des guerres actuelles, on y va sans vouloir les gagner, on est juste hypocrite, comme dans tout le reste de la société, chacun cherche à vivre sur le dos des autres avec le commerce sinon y’a pas de marge, alors évidemment partout ça ment. Si on veut que l’autre change, c’est donc qu’on veut qu’il meurt, lui, sa personnalité, ce qui fait qu’il est lui, pour remplacer son âme par une autre dans un même corps.

    • Fred dit :

      @ lxm
      La conquête romaine a été majoritairement culturelle. En -52, les élites « gauloises » étaient largement romanisées. Celtilos, le père de Vercingétorix fût assassiné par l’aristocratie arverne (à la mode romaine) pour avoir tenté de rétablir la « royauté ». Vercingétorix lui-même semble avoir été un contractuel de Rome, avant de tenter une aventure personnelle … Comme César ! Qui mis fin à la république, en se faisant nommer dictateur, par une suite de coups de force autant physiques (Pompée – Guerre civile) que politiques.

      Furent « esclaves » ceux qui résistèrent à César (assez peu d’Arvernes d’ailleurs), et, il faut bien considérer le statut d’esclave dans le monde romain : certain esclaves pouvaient avoir une fortune personnelle plus importante que celle de leurs maître et on en a vu leur accorder des prêts financiers ! Certes, d’autres eurent un destin bien plus tragique.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Celtillos
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Vercingétorix#Naissance

      « Vichy qui s’occupait de préparer et réformer le pays en prévision d’une future 3ème guerre mondiale »
      Alors là ! C’est la meilleure de l’année ! No comment.

      • Plusdepognon dit :

        @ Fred
        Disons que l’hypothèse de « plutôt les boches que la république  » est quand même digne d’être examinée :
        https://youtu.be/8gVYIDIKk2s

        C’est pas glorieux comme hypothèse, mais quand on voit comment s’est fini la 4 ème république et l’arrivée du général De Gaulle…

        Pour le reste, chacun voit midi à sa porte.
        Heureusement, pour le moment on en est resté à 2.

  29. Barfly dit :

    Trump a beau fanfaronner, les US finiront par partir, c’est inéluctable, personne n’est capable d’imposer quoi que se soit au peuple afghan. Ce pays est ingouvernable. Certains mettent plus de temps à le comprendre que d’autres.
    Les talibans vont prendre la relève, et ça va être la fête… en attendant le prochain envahisseur (la liste est déjà faites : Pakistan ? Chine ?)

  30. jyb dit :

    1 militaire croate dcd et 3 blessés ce jour à Kaboul.

  31. nimrodwing dit :

    Incroyable comme déclaration, je ne sais pas quoi en penser, comme ci les états unis pouvait faire en 10 jours ce que bon nombre de pays ou civilisations ont essayé de faire en plusieurs années.
    Trump devrait ouvrir un bouquin d’histoire, beaucoup de pays s’y sont cassés les dents que ce soit les britanniques ou les russes bien plus récemment.
    Il ne manquerait plus que sa tête se gonfle suffisamment (égo déjà fait) et qu’il nous prenne des airs d’Alexandre le grand..

  32. fred06 dit :

    Trump c’est, deux minutes douche comprise .

  33. Szut dit :

    Dix jours c’est un peu court. Mais si on se limite à réduire en cendre le potentiel militaire afghan sans trop se préoccuper de dommages collatéraux, c’est jouable en quelques mois. Evidemment il faudra s’abstenir d’essayer de convertir l’Afghanistan à la démocratie ou de redresser leur économie. Un problème cependant il faudra probablement remettre ca dix ans plus tard.
    Mais connaissant Trump il n’a pas la moindre intention d’aller au delà de rodomontades.

  34. Plusdepognon dit :

    La victoire est proche…
    https://fr.news.yahoo.com/trois-explosions-%C3%A0-kaboul-au-moins-10-morts-101152611.html

    Enfin, ça dépend pour qui !