CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

L’armée de Terre veut renouer avec l’art de la ruse et les opérations de « déception » au combat

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

69 contributions

  1. Titeuf dit :

    Avec les potos on est passé maître pour boire des binch’s à l’insu de nos femmes dans des rads….
    Bon des fois ça marche pas…..
    Et la…. Ben…. Déception….

  2. PK dit :

    L’intoxication fonctionne très bien en France et on n’a pas perdu la main : il suffit d’écouter les médias 😉

  3. jyb dit :

    ??? n’importe quoi ! pas une école ou les manœuvres de deception ne figurent en bonne place dans l’enseignement. Depuis l’afghanistan c’est le truc à la mode, et l’on cite à l’envi des manœuvres de deception opérées par le genie et l’artillerie.
    Il suffit de constater l’abondante littérature militaire sur la ruse pour se faire une idée de la popularité du procédé ( il y a eu des retex franco britanniques intéressants sur ces sujets)
    En afgha une des opé les plus abouties reposait sur une large manœuvre de deception pilotée par les français…
    On a fait croire aux insurgés qu’on aller s’implanter dans une vallée…le genie a passé commande aux entrepreneurs locaux de materiel et a simulé la construction d’un poste avancé…
    autre exemple en afgha, lors d’une phase de désengagement, l’artillerie simule le nettoyage d’une passe d’où sortiront les troupes engagées alors qu’en réalité elle 1 leurre l’adversaire géographiquement 2 couvre le bruit des chinook qui extraient les troupes loin du feu…
    etc etc

    • ClémentF dit :

      Je pense que l’article faisait référence à la noble et fort efficace tactique de la charrette de foin !

  4. Francophone intransigeant dit :

    Le mot « deception » s’écrit sans accent sur le e car c’est un mot américain.
    Ne parlons pas franglais, c’est un élément de notre indépendance.
    En français on dit, selon les cas, « diversion » ou « leurre ».

    • MAS 36 dit :

      HS : Merci pour la précision. Nous sommes en France les spécialistes du « franglais » mais incapable , pour une grande majorité et même nos étudiants, de tenir une conversation en anglais.

      Il est sain que nos responsables militaires s’emparent de ce sujet , au moins ça réfléchit au sommet. J’ai aussi lu récemment ici même que nos forces commençaient à prendre en compte l’amélioration du camouflage sur le terrain. Les échanges Internet, téléphonie mobile, et autres GPS sont regardés avec suspicion , tant mieux.

    • jyb dit :

      @francophone
      sauf que deception et déception ont la même origine latine. du latin deceptio : déception tromperie.
      Et que le mot deception n’a pas d’équivalent en français (ruse, stratagème, manipulation, leurre, tromperie…)

      • Francophone intransigeant dit :

        Jyb, « diversion » me semble très bien convenir.

        • Clément dit :

          « Deception » n’est pas du « franglais » mais « anglçais » (de l’anglais provenant du français, du français médiéval plus précisément).

        • MAS 36 dit :

          Aîe aïe aïe Divergence sur la diversion , la guerre de Troie aura-t-elle lieu ?

        • jyb dit :

          @francophone intransigeant
          Une troupe ennemi fait mouvement de nuit. L’artillerie parce que la zone est habitée ne délivre que des munitions éclairantes classiques qui contraignent l’adversaire a progresser couvert par les reliefs et les habitations les plus hautes. Mais le stratagème est qu’une fois dans ces zones d’ombre l’artillerie délivre des munitions éclairante ir. Le piège se referme.
          Je ne crois pas que l’on puisse parler de diversion, ni même de leurre dans un tel cas.

      • 341CGH dit :

        Je dirais « feinte ».
        Plusieurs mots existent en français pour ça mais effectivement le choix du mot exact est difficile parce que chacun des mots français comporte une nuance qui n’existe pas dans le mot « deception » anglo-américain.

        • jyb dit :

          @341CGH
          si l’on se réfère au texte (tta 106) la deception est un ensemble de mesures visant…
          C’est un nom générique pour des mesures et procédés, donc moins précis que le procédé particulier.

    • Czar dit :

      je suis tout aussi irrémédiablement rétif au recours au sabir globish qui pullule dans la chose militaire comme dans d’autres secteurs de la vie économique ou scientifique au point d’entamer un processus de patoisation du français dont on ne mesure pas encore les effets, minorisation grotesque enfourchée avec entrain par nos ganaches galonnées jamais en retard d’une connerie pour faire maudairne (la ganache galonnée a perdu le goût de lire Beaudelaire), mais, en l’occurrence, il n’y avait aucune erreur ; le terme français existe dans cette acception, même si celle-ci avait vécu depuis longtemps.

      l’anglais, qui n’est jamais que du français mal-prononcé comme le rappelait Clemenceau, nous permet ainsi à l’occasion de retrouver quelques-uns de nos termes que l’on avait oubliés en chemin

        • albatros24 dit :

          Tiens un chinois égaré …
          On parle de ruse de déception de sournoiserie…et il se sent visé.

        • Czar dit :

          Ils avaient du style, nos ptits gars, hein galopanpan-cucul ?

          Mais c’est sûr que Gronde Zine ne pouvait se contenter d’un seul gouvernement collaborateur comme petits Gaulois camembert

          https://wikipedia.org/wiki/Gouvernements_collaborateurs_chinois

          Gronde Zine touzours plus forde ! Grônde Zine conquerra le monde – même Taïwan et le 13ème arrondissement !

          (bon pour l’instant ça se limite à reconquérir le Parlement de Hong-Kong de sa population qui s’est mise à arborer le drapeau britannique. Décidément, le rêve zinois

          va y avoir du travail gratuitau lao-gaï, surveillez vos promos à Carrefour, braves gens, grand retour des porte-clefs à 50 cts d’€)

    • vrai_chasseur dit :

      @francophone
      Dans le sens militaire ou tactique du mot vous avez raison. En français on fait un contresens par paresse en utilisant le mot américain deception. On devrait dire diversion. Cependant le mot déception existe en français et dénote plus généralement un état de désappointement ou de déconvenue (« être déçu »).

      Mais bon, on constate hélas bien pire dans le domaine professionnel civil (on « adresse » un problème…(en colissimo peut-être…))

      Pour en revenir au fond, l’armée française pratique ce genre de procédé depuis des lustres jusqu’à aujourd’hui. A peu près toutes les OPEX ont donné lieu à des actions réussies de ce type. Le Gal Bosser ne peut l’ignorer. Peut-être indique-t-il simplement qu’à l’heure actuelle la conception de ce genre d’action est laissée à l’initiative des responsables tactiques ou opératifs, et qu’il serait souhaitable de l’intégrer systématiquement plus en amont, dans la conception stratégique même des opérations.

  5. Czar dit :

    J’imagine que c’est purement involontaire mais l’emploi du terme « collaborateur », quand bien même entre guillemets pour désigner les arabo-berbères qui ont choisi de rester loyaux envers la France durant la guerre d’Algérie est particulièrement maladroit.

    Marrant de revoir la vieille acception du terme « déception » ressortir depuis les tréfonds du XVIIIème siècle, mais difficile d’y voir autre chose qu’une marque supplémentaire du suivisme servile de tout ce qui vient d’Outratlantie : il n’y a qu’en anglais que ce terme avait gardé la signification première qu’il avait jadis en français.

    En tous cas, merci pour la référence à l’Indo, le livre cité a l’air de valoir la lecture, j’ignorais jusque-là qu’on y avait pratiqué la « bleuite » avant la lettre.

  6. Khay dit :

    Par ailleurs, un certain nombre d’articles de DSI sont dispo sur le site web de l’éditeur :
    https://www.areion24.news/

    https://www.areion24.news/2019/01/15/combat-terrestre-futur-vers-un-retour-de-la-deception%e2%80%89/

    Ce que je trouve être une initiative absolument charmante et qui mérite bien que j’achète le magazine régulièrement.

    • Plusdepognon dit :

      @ Khay
      C’est une bonne publication, mais économiquement je ne sais pas comment ils tiennent (c’est assez cher).

  7. Steve dit :

    Pour bien soumettre un peuple dans la résignation, et qui ne bronchera pas à une pacification, vous lui prescrivez du Nagui midi et soir, du Hanouna tous les soir avant le diner, et du Drucker tous les dimanche à la place de la messe. Avec cette recette, vous avez un peuple bien docile, qui écoute Johnny et qui pense BHL, un vrai peuple performant et concurrentiel, où chaque citoyen tend le cul instinctivement, et est prêt à accepter toutes les salissure d’une tyrannie ainsi consentie. Déjà l’expérience de la collaboration fût très utile pour faire de la France un pays fière et irréductible. Ensuite l’Indochine, où la tentative du général Leclerc de nouer le dialogue avec Ho-Chi-min, face aux mielleux De lattres, se termina par une fin tragique. Puis vain l’Algérie où une bonne partie des généraux ont fait leur coming out en faveur d’une tentative de coup d’état en mode juif pieds-noir, ne voulant pas renoncer à leurs privilèges de coloniaux (Et ça se répète en Palestine). Même la jeep envoyé sur l’ambassade d’Iran au Liban, n’a pas explosé car c’était fait exprès par déception bien sûr… Beaucoup de chose à dire sur le sujet en effet. Aujourd’hui les guérillas savent que les grandes armées occidental évitent au maximum les pertes, et envoient donc les indigènes ici, ou les kurdes là, pour allé affronter l’ennemi dans le blanc des yeux à leur place, mais ça a ses limites bien évidemment. Tellement qu’au bout du compte, le Vietnam a gagné, le Liban est au Hezbollah, l’Afghanistan au talebs, l’Afrique sur la case départ, et rien ne semble, in fine, évoluer. La déception n’est qu’un moyen, mais si on a pas d’objectif clair, on peut avoir d’innombrables moyens, ça ne changera rien!!! La guerre n’est pas toujours logique, elle s’appuie pour une bonne pars sur l’esprit fragile des hommes de pouvoir, dont la mégalomanie altère leur discernement, et n’offre au final que la sueur les tripes et les larmes. Ils font mumuse avec des vrais vies, mais avec des fausses solutions. De McNamara à Bolton, en passant par Rumsfeld, à l’exemple de la première puissance mondial, rien ne justifiait la guerre du Vietnam, de Syrie, ou d’Irak, au vu des centaines de milliers de victimes innocentes, pour des résultats aussi lamentables. Pareil avec les 14 000 morts de la guerre en Ukraine dont la Russie est responsable. La guerre, la déception, la tactique, la stratégie, c’est juste du vent! Rien de bienveillant. L’inertie d’un monde fragile, dominé par des fous dangereux qui ne rendent compte à personne, et bien ça fait vachement moins fantasmé sur la chose militaire. C’est con-bête. En faite si vous êtes vraiment courageux, dites non aux guerres, vous valez mieux que ça, c’est un truc de malade, d’insensible, de psycho-rigide, ils collectionnent les couteaux, écoutent de la fanfare, et court après leur honneur. Vous risquez la grande déception du genre marquer dans vos annales la guerre en Libye, la fierté d’avoir souffert pour Paul Bismuth, et d’avoir installé le chaos que des milliers de migrants fuient en se noyant. C’est beau l’intelligence stratégique et le gadget de la déception, mais ça reste juste philosophiquement et humainement de la barbarie.

    Sinon, quand on dissout aussi froidement une task force qui a participé au plus près des combats, tout en écartant d’un revers de la main la critique de son commandant, on peut pas faire pire déception au sein d’une armée, que de mépriser ses combattants, et les retex qu’ils aimeraient qu’on prenne en compte afin d’améliorations… La chienlit est toujours là, juste devant le bout de votre nez! Désolé mais la grandeur d’un pays ne se calcule pas à son apparences, mais à ses performances. On peut toujours faire une déception médiatique, mais c’est l’histoire qui gagne à chaque fois. Donc les urgentistes, les pompiers sont dans la rue, mais les médias organisent de la déception contre le peuple, cachent des morts, des jugements, des droits, des référendum, et c’est là que l’on voit que l’armée française ne fait plus partie de l’équation, qu’elle n’est qu’un faire valoir pour un état, bien obéissant à la finance débridé car avec un budget comme une carotte devant un âne. Intellectuellement en perdition, ils préféraient se rassurer, car ils étaient incapable d’assurer. Demain l’Iran, bah tient! Un peu de lobbying, (Ah oui le lobbying=corruption=haute trahison, c’est comme vous voulez au choix, mais c’est la même chose au niveau du bas front.), et nos députés vont se mettre vent debout pour défendre le choix d’une guerre contre l’Iran. Car Langley, ou l’industrie pharmaceutique, ou les russes, ou les pétroliers, ou les marchants d’armes, ont pris nos démocratie en main, et bien comme il faut… Donc ne vous étonnez pas de partir en guerre sans raison, d’autres vont en trouver pour vous. Ah oui sinon, pour ceux qui auraient pas suivi, les gilets jaunes sont soutenus par une majorité de français, alors les agresser, c’est agresser la France. Sous le sceau de la tyrannie, c’est étouffant d’ironie de parler de déception, au regard de nos médias qui ont perdus leurs dignités en trompant les citoyens par des déceptions quotidiennes. Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais, et le nouvelle hymne du Macronistan.

    • sentinelle dit :

      En Indo vous confondez de Lattre avec l’amiral Thierry d’Argenlieu qui a jouer un rôle néfaste en pronant la force poussé par des intérêts contre les recommandations du G Leclerc .

    • MAS 36 dit :

      tout ça pour ça

    • Ah Ca ! dit :

      @Steve
      Je respecte votre opinion et le trouve juste sur de nombreux point cependant, je réfute vigoureusement votre commentaire sur la guerre en Ukraine et votre accusation des Russes. Quelle simplification et vrillage des faits qui font de vos propos à ce sujet une véritable déception. Qu’attendre de plus d’un dénommé Steve ?
      A savoir, les technologies modernes du big data, ne font que permettre de plus effectivement cibler les victimes des messages. (Je laisse de coté, pour ce sujet, l’aspect surveillance digne de l’URSS ou du National Socialisme Nazi)
      Malgré cela, donnez moi des pots de peinture et je vous ferai l’influence à l’ancienne. Sur les murs! Souvenez vous Liberté, égalité, Fraternité sont 3 mots qu’on écrit sur les murs.
      Encore mieux, donnez moi de l’encre, du papier et une imprimante… du moment qu’il reste encore des boites à lettres. Et si j’ai assez d’argent le postier sen chargera.
      Quant à un leurre récent et pas très moderne qui a tés bien fonctionné, souvenez-vous de la campagne d’un certain Emmanuelle Macron ???? (je préfère le nommer Mc Kron car , Kron comme son pote avec qui il a vendu Alstom aux Mc USA)
      Oui je sais, il est contaminé par le Sida des fonctionnaires de l’atlantique ouest, promotion ENA, mais enfin il a bien enfumé son monde.
      Pour finir, ce qui me surprend le plus c’est que des personnes découvrent la ruse, ont-ils été naïf à ce point? Depuis 45 au minimum les USA nous enfument, c’est quand même génial ce Hollywood a réussi à accomplir.

    • Plusdepognon dit :

      @ Steve
      C’est juste une continuité.
      https://youtu.be/kmPShrVBeig

    • Ping dit :

      Trop long…

    • Vinz dit :

      « des centaines de milliers de victimes innocentes ».
      .
      Des millions mêmes, allez, ne lésinons pas. Ca m’a toujours beaucoup intrigué le concept de « victimes innoncentes ». J’essaie d’imaginer une victime coupable, mais du coup je trouve pas.

      • Nan c’est rien, c’est juste qu’il y a des victimes qui participent aux combat, et d’autres qui n’ont rien demander à personne et qui se mangent quand même des bombes sur le coin de la tronche. Mais je ne vous en veux pas, car c’est un concept que tout le monde n’a pas la capacité de discerner, le bien le mal, ça va ça vient, n’est-ce-pas… Sinon vous pouvez toujours dire qu’il y a des morts coupables, et des morts innocents, mais en général tous ceux qui subissent la guerre sont les victimes de stratégies grossières qui les dépassent.

  8. Frank dit :

    @ PK Certes, mais voilà un article bien singulier.
    Tout simplement puisqu’il est un article, et donc des questions et commentaires.
    Le CEMAT, et ceux qui en dépendent, aurait donc oublié l’art de la ruse dans les conflits, et vont s’employer à le re-apprendre? Ce qui veut dire qu’ils avaient perdu la notion de ruse dans leurs pince-fesses? Inquiétant…
    C’est, soit un propos de circonstance devant une commission, soit un aveu de faiblesse et d’aveuglement stupéfiants.
    Depuis quand la ruse, dans l’art militaire, que ce soit au niveau d’une compagnie ou d’un groupe d’armées, est-ce un défaut?
    La ruse, dans ce domaine, c’est, à un moment précis, la réponse intelligente du plus faible militairement, sur l’instant, pour tenter de retourner une situation. C’est une Lapalissade, depuis toujours.
    Quelle découverte!
    Mais pourquoi présenter la fameuse Maskirovka des Russes de façon péjorative?
    Quid de l’issue du Débarquement du 6 juin, si Bagration, la plus importante offensive victorieuse de la 2ème G, n’avait fixé, et anéantie, à l’Est, le GAC, et les meilleures divisions Allemandes, et permis, non pas le débarquement, mais la victoire alliée dans la bataille de Normandie.
    Que serait-il passé si l’OKW avait pu ramener à l’Ouest de la Seine, des dizaines de divisions, début août 1944? Ce n’est pas une opinion, mais une vérité historique, n’en déplaise à certains.
    Nous nous serions grandis d’inviter, aux dernières cérémonies, un ou deux obscurs généraux Russes, pour le symbole et l’élégance.
    On préfère la com et la dévotion, ou la désinformation, ou la structuration des esprits, pour le bénéfice de certains.
    Pourquoi sous entendre que les Russes font, sans cesse, cette Maskriovka, et pour donc immédiatement sous-entendre, dans la foulée, que nous-mêmes somment vertueux? Et n’agissons que par réaction?
    Certains tenteraient-ils de nous prendre pour des imbéciles, en assénant des contre-vérités?
    Si on refaisait l’historique de Maidan, par exemple parmi tant d’autres, mais depuis 2003, avec toutes les parties, et son traitement par nos médias aux ordres? Avec le résultat que l’ont sait.
    Et pourquoi ne pas citer tous les exemples de desintox, par objectivité ?
    La ruse est inhérente à la guerre, elle existe depuis toujours, ceux qui s’en offusquent sont ceux qui constatent qu’ils sont moins intelligents que les adversaires désignés.
    Mais ravi d’apprendre que nos généraux aient découvert, sur le tard, cette évidence.
    Pour abonder dans les exemples cités, hormis les ruses d’Austerlitz, entre Napoléon et Dolgoroukov, ou la Bérézina avec Tchitkagov, voiçi le seul exemple (rusé) qui a permis à des Hussards de prendre une flotte adverse.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Capture_de_la_flotte_hollandaise_au_Helder
    Ruse pour certains, perfidie pour d’autres.
    Sauf que ces définitions dépendent aujourd’hui d’un abrutissement programmé.
    Et que beaucoup en re-demandent, de cet l’abrutissement.

    • Bearcat dit :

      Et comment ce serait déplacer les vaillants fusiliers motorisés russe sans les dizaines de milliers de véhicules US en prêt bail?
      Les USA ont livré plus de gmc au russe que l Allemagne à produit d Opel blitz de toute la guerre.

      • Vinz dit :

        Ca ne change rien aux résultats et conséquences de « Bagration ». Et le 8 mai on ne fête pas la victoire des GMC qui ont vaincu la catastrophe nazie, mais bien des hommes qui se sont sacrifiés.

      • Frank dit :

        @ Bearcat Curieuse remarque! Qui a dit l’inverse?
        Mais vous répondez vous-même à votre question. Vous avez déjà vu des GMC vides remporter une bataille?
        Disons plutôt que les GMC et le reste ont été des investissements devenus rentables en 44, sur ce théatre d’opérations.
        Faut pas tenter de travestir l’Histoire.
        La France n’a pas bénéficié ensuite des Lois Lend-Lease de mars 41?
        Le Prêt-Bail était désintéressé? Nullement.
        https://reseauinternational.net/pret-bail-de-la-2eme-guerre-mondiale-laide-americaine-a-t-elle-ete-vraiment-si-utile-i/

      • aleksandar dit :

        Faux, les GMC américains ont représenté moins de 10% des véhicules de transport de l’armée rouge pendant la 2eme guerre mondiale
        Revenez quand vous voulez

  9. Eric dit :

    L’OTAN a plusieurs manuels sur ce thème, et ce depuis plusieurs années… mais c’est l’OTAN, donc nul par définition… nihil novi sub sole !

  10. M´enfin ! dit :

    Tiens ! cela me fait penser à notre attitude vis à vis de l´islam en Europe, et particulièrement en France …
    ( taqiya)

  11. Bravo-charlie dit :

    Rien de nouveau sous le soleil depuis l’œuvre de Sun Tzu: L’art de la guerre.
    A noter que ce recueil s’applique aussi dans le civil, les entreprises, le sport, les relations humaines.
    Bien plus puissant que le Talmud, la Bible et le Coran.

  12. Raymond75 dit :

    Je ne suis pas militaire, et donc incompétent en matière de tactique et de stratégie, mais je pensais que tout cela faisait partie de la base d’une armée professionnelle.

    • Ah Ca ! dit :

      Un été, j’ai suivi le tracé et donc l’histoire de l’exode du chef Amérindien Chef Josheph parti de l’ouest de l’Oregon pour finir à bout de souffle au centre nord du Montana. Si je me souviens bien, voyage accompagné de ses hommes et leurs familles qui représentaient environ huit cent hommes femmes, enfant et vieillards et quelques deux milles chevaux.
      A ses trousses la 7eme cavalerie US dirigée par le Colonel Custard.
      Tout le chemin, malgré quelques escarmouche de ses éclaireurs, il a évité les Américains par la ruse tout en trainant sa cohorte avec lui et le plus impressionnant c’est à Dead Indian pass, pris au piège dans un cirque ou la 7eme cavalerie avait pris position avec ses canons sur les hauteurs, il réussi à fuir avec toute sa tribu par un jeu de poussière et de mouvement de ses chevaux pourtant la vue des américains était imprenable sur des dizaines de kilomètres à la ronde. Chapeau.
      Un peu plus loin au nord, toujours avec la 7eme cavalerie au trousses, il pièga à son tour la cavalerie américaine et tua le vénéré colonel Custer.
      Il fut fait prisonnier, 200 km plus loin à simplement une cinquantaine de kilomètres de la frontière canadienne ou il tentait d’emmener sa tribu chercher refuge chez le chef Sitting Bull.
      Conclusion, même des peuples non initiés à l’art de la guerre savent pratiquer la ruse dans des conditions de guerre.
      C’est là que l’on se rend compte des dégâts causés par la pensée unique du politiquement correct.
      J’ai l’impression qu’avec ces Mc Kronistes on réinvente le fil à couper le beurre! Dehors!

    • jyb dit :

      @raymond 75
      une feinte dans un combat au corps à corps, c’est déjà une manœuvre de deception…alors oui, les propos du gnl me laisse un peu perplexe…à moins que ?! Mais oui, les propos du gnl sont LA ruse.

  13. FP dit :

    Du franglais, quelle déception !

    • Clément dit :

      Et non, c’est l’inverse : de l’anglais provenant du français et revenant au français.

  14. PAPYHAO dit :

    Donc si je comprends bien on va recréer ce qui existait en 2013 à savoir la Compagnie 2/12 du 2éme Régiment du Génie. Les studieux du CDEC vont certainement ce voir félicités et récompensés pour avoir eu cette idée formidable.
    2/12 Compagnie de Camouflage et de Déception

  15. vrai_chasseur dit :

    Peut-être que la plus grande opération de deception vient de l’Iran, et consiste à faire croire qu’elle a la bombe.
    En affichant quelques centrifugeurs et des missiles balistiques de facture locale copiés de missiles chinois eux-mêmes copiés de missiles russes, ils ont mis les points là où il faut et dans le bon ordre, afin que le reste du monde termine le travail et relie ensuite lui-même ces points avec des lignes.
    C’est une une forme de dissuasion, car un effet stratégique est atteint.
    Du strict point de vue financier, il est même atteint avec un excellent rapport qualité/prix, puisqu’il a suffi de dépenser une fraction du coût d’une dissuasion nucléaire pour obliger les autres nations à se positionner par rapport à cela.

  16. Plusdepognon dit :

    Elle est facile, mais comme personne ne l’a fait:
    Depuis l’effondrement du bloc soviétique et les fameux « dividendes de la paix », les armées françaises sont entraînées à la déception… quand à la considération dont elles bénéficient dans les cénacles du pouvoir.
    Tcheck !

  17. Jm dit :

    L’art de la ruse, la dissimulation, l’intoxication, ce n’est pas ce qu’a fait le gouvernement avec le budget des Armées, non ????
    Et ça a fonctionné, la déception a été au rendez-vous.
    Mais attention, à terme, il y a toujours un terme que nos politiciens ont oublié : révolution.

    • Plusdepognon dit :

      @ Jm
      Pour le moment, voici la vision parisienne du populo…
      https://youtu.be/XpAGI3gGBpI
      L’été est là, ça s’affole moins qu’en décembre dernier.

      • Jm dit :

        Merci pour cette petite distraction !!!
        C’est vrai que là, on est dans la discussion de comptoir après boire, comme on en connaît tous dans les soirées barbecue – rosé !!!!
        Mais n’oublions pas que la révolution de 1789 n’a pas débuté par la base et les plus démunis, mais par les bourgeois, ce qu’on appelle aujourd’hui les classes moyennes, qui en ont assez qu’on les prennent pour des cons, qu’on leurs tondent la laine sur le dos, sans rien en retour.
        Et dans cette classe moyenne qui en a ras le bol, il y a beaucoup de militaires …..déçus.

        • Plusdepognon dit :

          @ Jm
          Certes. Mais sans verser dans le complotisme, la stratégie de « moi ou le chaos » marche plutôt bien ces dernières décennies.
          (Le beau métier d’assassin économique: 22 minutes) : https://youtu.be/ioUJBwCGQI4
          (La fameuse stratégie du choc: 1h18 ): https://youtu.be/Mm8PZFz9T-E
          (Le toujours utile sujet sur le traitement de l’information par les médias, je n’ai retrouvé que cette interview, le film fait trop mouche pour être sur internet, il y a trop de gens qui pourraient le voir ): https://youtu.be/hekM-lSEuCk

          Les hauts bourgeois tiennent bien le manche, le reste du monde peut crever.
          https://youtu.be/DnHUyRfY3Wc

    • Wrecker47 dit :

      je vous suis bien dans ces pensées …!

  18. badaboum dit :

    Rien de nouveau sous le soleil. La déception fait juste corp avec la manoeuvre dans la tête de tout penseur militaire. Je ne comprends pas l’article.

  19. efse dit :

    Souvent, c’est celui qui voulait décevoir qui est déçu.
    Avant de vouloir révolutionner les manips de corps d’armée, il serait déjà pas mal de faire en sorte que le moindre GV de base sache utiliser son arme. Ce n’est pas toujours le cas.
    Dans mon régiment, du à une forte attrition, l’obtention du CATI fusil d’assaut n’est plus une nécessité pour valider ses classes. Charge aux compagnies dans lesquelles iront ces recrues de réussir à leur faire obtenir. Qui devait décevoir qui déjà?

  20. Plaqu'eud'base dit :

    Quelle est la nouveauté ?
    Après presque trente ans de service, je suis  » toujours surpris mais jamais déçu » !

  21. Le Suren dit :

    « Par la tromperie, la guerre mènera », devise du Mossad.

  22. aleksandar dit :

    Et en ce jour de gloire, le CEMAT reinventa l’eau chaude.

    • Plusdepognon dit :

      @ Jm
      Certes. Mais sans verser dans le complotisme, la stratégie de « moi ou le chaos » marche plutôt bien ces dernières décennies.
      (Le beau métier d’assassin économique: 22 minutes) : https://youtu.be/ioUJBwCGQI4
      (La fameuse stratégie du choc: 1h18 ): https://youtu.be/Mm8PZFz9T-E
      (Le toujours utile sujet sur le traitement de l’information par les médias, je n’ai retrouvé que cette interview, le film fait trop mouche pour être sur internet, il y a trop de gens qui pourraient le voir ): https://youtu.be/hekM-lSEuCk

      Les hauts bourgeois tiennent bien le manche, le reste du monde peut crever.
      https://youtu.be/DnHUyRfY3Wc