CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Marine nationale : Les frégates multimissions auront une capacité de « veille coopérative navale » à partir de 2021

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

12 contributions

  1. igor340 dit :

    Voilà un beau projet et une feuille de route aussi compréhensible que pertinente!! malgré les difficultés, notre Marine tient vraiment la route !!! dans le monde actuel, cette armée est une véritable source de fierté nationale.

  2. Twisted dit :

    Et toujours rien sur l’augmentation du nombre de VLS par jumboïsation?

    • Fralipolipi dit :

      @Twisted
      Comme indiqué dans mon post ci-dessous, cette VCN vise à aboutir ensuite à une capacité d’engagement (notamment missiles) coopératifs.
      Du coup, ce système vise, entre autre, à compenser (partiellement) le manque chronique de silos verticaux sur nos frégates, de part la mutualisation.
      Naturellement, cela ne vaut que si plusieurs bâtiments pouvant collaborer se retrouvent ensemble … comme au sein d’un groupe aéronaval.
      Et c’est sans doute notre expérience dans la conduite d’un groupe aéronaval (au sein duquel on a toujours recherché la complémentarité et la démultiplication de forces) qui nous permet de prendre un peu d’avance sur ce genre de recherches et de mise en œuvre.
      .
      Cela étant, malgré ce bon boost techno à venir, je reste d’accord avec vous sur le fait que nos frégates restent sous-armées et pas assez ouvertes aux évolutions futures.
      Lancer des FDI avec seulement 16 VLS … alors que cette même plateforme est proposée à l’export avec 32 VLS (@Belhara)… est une belle connerie.
      .
      Il faut arrêter les économies de bout de chandelle et prévoir dès le départ d’équiper nos FDI de 32 VLS (et de préférence des Sylver A50 et A70 plutôt que des Sylver A43 … pour ne pas rééditer là non plus l’erreur commise sur les premières Fremm, et corrigée sur la Normandie.
      .
      A suivre. Finger cross.

      • Sblurb dit :

        Le « hic » est sans doute budgétaire … l’installation dès le départ de 32 VLS (de préférence une config Sylver A50) aurait un effet non seulement sur le coût de construction, mais aussi sur la dotation en vecteurs Aster 15 / Aster 30 totale. Sans être marin, cela rappelle -un peu- au profane le type de calcul qui a prévalu pour les frégates La Fayette : on « provisionne » une capacité d’évolution, dont on sait dès le départ qu’elle n’aura pas lieu …
        Perso je suis d’accord pour le choix que vous indiquez, mais jusqu’au bout : en intégrant aussi la capacité missiles qui va avec (ce qui suppose de prévoir le réapprovisionnement en munitions, en cas d’utilisation ne serait-ce que partielle de ces Aster …)

  3. Fralipolipi dit :

    La Veille Coopérative Navale (VCN) est une première étape.
    Dans un premier temps, il ne s’agit que de partager (mettre en réseau au sein de la flotte) les informations des différents capteurs de la flotte.
    Mais plus tard,  » La VCN ouvrira de plus la voie à une future capacité d’engagement coopératif, qui permettra par exemple à une frégate de tirer sur une cible poursuivie par les senseurs d’une autre plateforme. »
    .
    On perçoit ici que le but sera de permettre à l’opérateur radar AESA à faces planes de la future FDI de guider les Aster 30 d’une Fremm Normandie ou d’une FREDA Alsace,
    ou bien plutôt à l’opérateur de la Fremm Normandie de profiter des infos du radar de la FDI pour lancer plus tôt et mieux guider ses Aster 30 (et 15).
    .
    Il s’agit d’une mise en réseau, telle que ce que l’on recherche avec les standard F4 du Rafale, ou bien avec le système Scorpion.
    C’est plus que dans l’air de temps. Et c’est tant mieux si Naval Group et la MN sont leader sur le sujet.
    .
    Article intéressant et complémentaire
    https://www.meretmarine.com/fr/content/fremm-la-veille-cooperative-prevue-en-2021

    • Green dit :

      mais n’est ce pas une brillante contraption? dans ce cas pourquoi ne pas équiper la meilleure plateforme (FDI et AESA) du meilleur système? les FDA sont lancées avec un radar périmé…
      le poids des choix budgétaires, et ses conséquences budgétaires sont proprement kafkaiens ici.

      • Fralipolipi dit :

        @Green
        Je suis le 1er à le regretter, par exemple je regrette fortement que le futur radar SeaFire ne fasse pas partie de l’équipement de nos 2 Fremm DA – Alsace et Lorraine – devant être livrées dans les 2 années à venir.
        Mais vraisemblablement, la développement du Sea-Fire (des futures FDI) est trop tardif d’au moins 2 ans pour avoir permis cela.
        .
        J’imagine que ces choix (ou non choix) sont pénibles.
        Car la MN, la DGA, et nos industriels doivent en permanence jongler entre productions/livraisons et sauts technologiques … avec in fine des fonctionnements et des armements pouvant parfois paraitre comme décalés.
        .
        Mais ne quittons pas des yeux le but final : conserver une MN efficiente et bien dimensionnée, tout en ayant un outils industriel associé à la pointe et le plus autonome possible (des technos étrangères), … conditions nécessaires à l’indépendance stratégique, qui reste notre objectif principal de long terme … et pourvu qu’ça dure !

    • Sblurb dit :

      Un gros avantage en effet … mais cette Veille Coopérative Navale n’existe t’elle pas déjà depuis des décennies avec la liaison 11 (Link 11) utilisé par l’US Navy et les marines OTAN ?
      Il me semble bien que les groupes navals US et OTAN peuvent depuis les années fin 70- 80 échanger des données de situation tactique par ce biais (ex. transmettre les données d’un PA ou Awacs Hawkeye vers un destroyer Aegis pour engagement mer-air)…
      Actuellement je crois que le Link16 est utilisé et peut-être en phase d’intégration à un protocole de données plus performant, vous confirmez?

  4. Fralipolipi dit :

    @Mr Lagneau
    « la FREMM « Normandie », qui par rapport aux cinq autres frégates qui l’ont précédée, disposera de deux lanceurs Sylver A50  »
    … il me semble avoir lu par ailleurs que la 5ème Fremm – la Bretagne – avait également bénéficié de cet upgrade Sylver A43 > Sylver A50.
    Ce qui nous donnerait 2 Fremm sur 6 (et non pas une seule) pouvant potentiellement être armées d’Aster 30.
    https://www.meretmarine.com/fr/content/les-fregates-bretagne-et-normandie-greees-aster-30

  5. Auguste dit :

    On cherchait le motif du coup de poignard dans le dos de Fincantieri.
    https://www.meretmarine.com/fr/content/corvettes-roumaines-naval-group-confiant-malgre-le-recours-de-fincantieri
    Je l’avais dit que Cabirol, dés qu’il entend le mot « Italien »,il sort l’artillerie et la machine à purin……une fois de plus pour rien.

    • Green dit :

      Michel Caribol a un zèle patriotique bien marqué en effet (non sans me déplaire toutefois), il denote dans le paysage journalistique.

    • Desty dit :

      Je vous le dit tout en ayant 2 grands parents et un nom italien, c’est toujours mieux que ces mauvais Français à l’affut du moindre prétexte pour dénigrer leur pays et prêt à tout moment à prendre parti pour l’étranger contre les intérêts nationaux.
      Surtout que dans le cas des Italiens, ils viennent de se laisser séduire par un authentique nostalgique du fascisme mussolinien qui s’est immédiatement mis en devoir d’appliquer l’un des principes centraux du fascisme, désigner des boucs émissaire, et de la stratégie de Mussolini, se refaire sur le dos de la France.
      On ne vous lit pas souvent prendre la défense de l’industrie française ou des choix réalisés au service de l’intérêt national vous…