Harpie/Guyane : Quatre militaires ont été blessés lors d’une patrouille fluviale à Maripasoula

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

28 contributions

  1. Twisted dit :

    Ça manque de garimperos « neutralisés ». Sérieusement ils tuent nos militaires et c’est à peine s’ils ont le droit de riposter…

  2. Clavier dit :

    La posture « bisounours » ne semble pas être la plus appropriée…….

  3. Onedyle dit :

    Bon rétablissement à ces hommes

  4. Yannus dit :

    Je pense qu’il est difficile d’imaginer que les garimperos aient surpris la pirogue des militaires et quand ont voit l’étrave de la pirogue on s’imagine très bien comment ils procèdent pour aborder celle de nos militaires monter des rembardes latérales légèrement blindées sur nos pirogues pourraient mieux les protéger et dissuader les garimperos de tenter un abordage.

    • ji_louis dit :

      A 21h00, il fait nuit noire en Guyane, et encore plus en forêt (ce rappel pour l’explication de la surprise des militaires). Quant à l’abordage, il aura suffi que les militaires soient en train de remonter la rivière (les moteur s’entendent bien malgré le bruit de la faune et de la rivière, et il faut de l’éclairage pour voir où on va) quand les garimpeiros la descendent (moteur coupé, en se laissant plus ou moins porter par le courant, pas besoin de maîtriser totalement l’allure de la pirogue). Et à quelques secondes du croisement, les garimpeiros allument leur moteur et foncent tout feux éteints sur les lumières de l’autre pirogue… C’est mon hypothèse. Les militaires (je compte les gendarmes parmi eux) ont dû être blessés et par le choc de l’abordage (voire écrasement, comme un accident de voiture), peut être passer par dessus bord (risque de noyade), et être blessés par les hélices des moteurs hors-bord des gareimpeiros. Immédiatement après, les militaires français de la ou les autres pirogues portent assistance à leurs camarades, ce qui laisse le temps aux bandits de s’enfuir, ce qui était le but de la manoeuvre.

    • ji_louis dit :

      Quant aux pirogues des garimpeiros, ce ne sont pas des barcasses en alu ou en acier, ce sont bien souvent des tronc d’arbres évidés auxquels ils adjoignent des moteurs hors-bord. C’est long et fuselé comme un cigare, c’est pas cher et assez facile à remplacer en Amazonie, c’est pratique et surtout anonyme et généralisé. Imaginez les trésors d’imagination ‘et de bienveillance) dont doivent faire preuve les inspecteurs de la sécurité maritime (affaires maritimes) quand des pêcheurs leurs demandent d’immatriculer leur pirogue: Aucune chance quec ela corresponde à une quelconque norme de sécurité (FR, UE ou OMI), alors cela passe en « construction traditionnelle et historique)!

  5. Hostens dit :

    propagande classique de petit camembert, la Guyane a trouvé du pétrole offshore, les guyanais ne veulent pas être pillé par les colonialistes, indépendance est le seul issue.
    http://www.une-saison-en-guyane.com/article/societe/les-mouvements-independantistes-guyanais/

    • GRADLON dit :

      Quels guyanais pour l’indépendance selon vous ?
      Les seuls légitimes sont les amérindiens premiers occupants du territoire
      Tous les autres sont venus après qu’ils soient créoles ou européens
      Hors les amérindiens souhaitent rester français donc l’affaire est entendue

    • Le Breton dit :

      La France ne reproduira pas ses erreurs du passé (indépendance de l’Indochine et de l’Algérie), sachez-le.

    • Lechavenois dit :

      LE PÉRIL JAUNE
      .
      Comment la nouvelle route de la soie (encore en chantier) risque de bouleverser les relations entre la Chine, l’Asie centrale, la Russie et l’Europe. Un road movie géopolitique captivant.
      .
      https://www.youtube.com/watch?v=FuhUo7Tt7Hc

      • Hostens dit :

        Le péril blanc commence depuis le 16 siècle jusqu’à aujourd’hui, ils ont exterminé les amérindiens et aborigènes d’Australie, grands massacres en Afrique, Asie, Europe, Océanie 300 millions de morts, 20 millions africains ont été enlevés et revendus en Amérique.

      • Thaurac dit :

        On s’en tape de la route de la soie, encore une idée chinoise pour envahir les marchés européens et établir des postes avancés en prêtant des milliards de yens qui vont rendre les pays esclaves….

        • Galopante dit :

          faire le commerce avec la Chine ou route de la soie, c’est libre de choix, la Chine n’a jamais vous menacé pour faire le commerce avec eux, tu dois demander un prêt d’argent pour aller visiter les salons d’expo en France, tu pourras constater qu’il n’y a très peu ou même pas d’exposant chinois, par contre les grandes chaines magasins occidentales, comme Carrefour, Auchan, Leclerc…. ils ont des bureaux d’achat en Chine pour chercher des marchandises chinois, eux, ils ont toute la liberté venir et retourner en France sans aucune menace.
          par contre, l’armée française adore de participer les guerres civiles dans le monde, par ex. il me semble que le gouvernement de la Syrie, Libye, Côte d’Ivoire….. ils ne sont pas contents que votre présence sur leur territoire.

    • Thaurac dit :

      Méchants blancs colonialistes ( à y être) 😉 Encore un marrant..

    • Un moblo dit :

      Mais oui, vous avez raison! Manges par le Brésil et le surinam……

    • Lechavenois dit :

      LE PÉRIL JAUNE ET XI LE DICTATEUR :
      .
      Hong Kong: manifestation dimanche, grève lundi, la mobilisation se poursuit :
      .
      http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20190614-hong-kong-mobilisation-dimanche-greve-lundi-reportage

    • Tremah dit :

      Encore un troll passé par un traducteur en ligne, ça devient pénible, ne serait-ce qu’à lire !

  6. Thaurac dit :

    A mettre en exergue devant ceux qui critiquaient l’intervention au mali , lors d’un contrôle…
    Un question, comment se sont ils laissés approcher par cette pirogue , sans réagir?

  7. Breer dit :

    Les guyanais veulent leur indépendance, c’est du n’importe quoi, ils finiraient envahis par toutes les populations des pays voisins, et la France, continuerait de financer le territoire quand même….

  8. TINA2009 dit :

    Bssr à Tous et à Toutes !

    Plusieurs questions :
    – Quel est le TIRANT D’EAU du Fleuve MANA, à L’Amont des ses 99 sauts?
    – Quel est le TIRANT d’EAU de la Rivière TAMPOCK, à partir de chacun de ses 11 Affluents?
    – Quelle est la nature, les propriétés propres et la constitution des pirogues, en dotation pour nos militaires dans ces zones , d’une part ; dans l’ensemble des zones ou s’exerce l’Autorité militaire en Guyane Française?
    – Pour ma part , le renfort de plusieurs Stridsbåt 90 personnalisés et affectés sur les zones respectives de plusieurs sauts de plusieurs fleuves et rivières de la GUYANE FRANCAISE Actuelle, constitueraient des renforts significatifs pour nos pirogues et leurs personnels. Pour ma part , une affectation sur plusieurs criques et entre -sauts sur l’Oyapock, le Maroni , le Lawa Constiueraient une aide précieuse !
    – Les Effectifs doivent être augmenté : Plusieurs l’ont signalé , entre autre, ici même sur OPEX360 ! Rien à ajouter sur ce point ! 100 personnels constituerait un minimum… sans compter L’Annexion… 800 personnels constituerait un efffectif minimum avec les Annexions mentionnées plus bas … 1200 personnels , avec une nouvelle base navale significative + une piste et base aérienne significative, constituerait un minimum…. En faisant référence aux effectifs actuels … Et je ne parle pas des matériels en nature-volumes- spécificités…
    – L’annexion d’une zone de L’Est SURINAME est urgente et impérative . Elle doit comprendre , entre autre : 1/ Un accès direct au Fleuve SURINAME RIVIER, via une implantation en façe de PARAMARIBO. 2/ LE RESERVOIR Exceptionnel de BROKOPONDO: Rien à rajouter , car tout est dit sur l’intérêt d’être maître de cette zone! 3/ le secteur de COTTICA, STOELMANSEILAND, DIITABIKI sur le Tapanahony.
    – Un rapprochement Immédiat, urgent et volontaire avec le Vénézuela, à tous les Niveaux. Et la NOUVELLE GUYANE FRANCAISE constitue le nerf de la Guerre pour le Duo FRANCE- VENEZUELA, dans un premier Temps.
    – Un rapprochement Immédiat, urgent et volontaire avec le Brésil , pour en faire de même en matière d’annexion d’une partie du territoire du SURINAME. Il faut couper, dès à présent , l’herbe sous le pied aux chinois et Indiens.

    • ji_louis dit :

      Sors de ta chambre, Tanguy! Les brésiliens n’ont aucun intérêt à provoquer ou précipiter l’annexion de la Guyane Française par leurs soins, c’est une mine d’or (c’est le cas de le dire) et de revenus pour les brésiliens des régions frontalières (pêcheurs, chercheurs d’or, prostituées, travailleurs clandestins et trafficants en tout genre), et les gouvernements français et brésiliens s’entendent bien à haut niveau grâce à une coopération technique, économique et militaire de la France (merci les Scorpène, merci les commandos). De toute manière, la population française est progressivement dépassée par l’immigration clandestine brésilienne (il n’y a qu’à voir l’évolution de Cayenne ces 20 dernières années). Quant au Vénézuela, son gouvernement n’est fiable en aucune manière et sur aucun plan, ses seuls « alliés » le pillent par des « aides » et des prêts léonins pour compenser la gabegie généralisée, et sa population la plus capable a fui.

  9. Max dit :

    Quand je lis des commentaires « La Guyane indépendante du colonialisme » … Bla, bla, bla !
    C’est un département de la République ! De plus un lieu hautement géostratégique avec Kourou.
    Le péril est lié à l’immigration exponentielle illégale avec notamment, et c’est ironique, des haïtiens ! Ben mince alors après 250 ans d’indépendance. La résultante c’est le chaos avec une urbanisation sauvage illégale, une violence radicale qui est importée, etc…
    La pression démographique est telle quelle a donné naissance au collectif des « Grands frères » pour dénoncer le chaos ambiant, la violence sur les français guyanais et les services de l’état.

  10. Robinson dit :

    Ces orpailleurs clandestins sont de redoutables pollueurs, qui déversent dans une nature vierge des quantités de cyanure et de déchets.
    Leur éradication est un impératif hautement écologique.