CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

La Royal Navy veut se doter de sous-marins pouvant naviguer sans équipage pendant 3 mois

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

27 contributions

  1. jyb dit :

    échec de la féminisation des équipages ? pas de couille, pas d’embrouille.

    • dolgan dit :

      ils ont de gros problème de personnel il parait. Les gars ne se réengagent pas, en partie à cause de la localisation peu attractive de leur port d’attache.

      • basstemp dit :

        N’importe quoi … Vous pensez vraiment que la France n’a pas un problème d’attractivité avec ses principaux ports d’attaches que sont Brest et Toulon ? J’imagine pour vous dans votre imaginaire que ce doit être un plaisir pour un marin français que de devoir par exemple vivre a Toulon ou environs alors que c’est l’une des pires villes racaillisées de France rivalisant sans problèmes avec Quartiers Nords de Marseille, le « 93 », Le sud et l’Est lyonnais ou même Grenoble ! On parle de Toulon la …

        Niveau attractivité moi je dirais on a atteint le level couscous-boulettes sans problème

        Quand a Brest et son crachat océanique a l’année … Adorable, on en rêve tous !

        Non sérieux, trouvez vous des raisons + sérieuses …

        • Fralipolipi dit :

          Brest et Toulon sont néanmoins des bases urbaines actives et connectées … en comparaison à … Faslane, qui est littéralement « in the middle of nowhere ».
          Il suffit de regarder sur une carte pour comprendre la problématique géographique des familles qui doivent s’installer là-bas.
          .
          Côté météo et ensoleillement, la comparaison avec Toulon pique aux yeux.
          Et même avec Brest, y-a pas photo..
          Les nuits d’hiver sont bien longues à Faslane … et y-a même pas la neige pour rendre cela bucolique.
          .
          Après, on peut se rassurer en comparant avec Mourmansk 🙂

        • aleksandar dit :

          Justement, si vous connaissiez Toulon, vous sauriez que le problème vient moins des racaillisés comme vous dites, mais de la mafia italo-varoise bien connue des policiers.
          Je pourrais vous raconter de belles histoires de racket mené par des gens qui ne s’appellent pas mohamed et dont le nom fini par un  » i » .
          Revenez quand vous voulez.

        • dolgan dit :

          Allez expliquer ça aux sous mariniers britaniques et gardez votre imagination fertile pour vous.

  2. Renard dit :

    Ils ont de l’argent à consacrer à ça nos voisins?

  3. Raymond75 dit :

    Franchement, la guerre sans héros morts au combat et sans militaires à décorer, ça n’a plus aucun sens !!!!!!!!!!!!!!!

    • Castel dit :

      Raymond75

      Au contraire, ça serait plutôt, une vision idyllique de la guerre du futur !!
      Les combats se déroulant entre robots, ce serait donc les concepteurs les plus intelligents qui remporteraient le conflit……
      Mais comme rien n’est parfait sur ce bas monde, je suis sûr que dans leurs combats programmés, ces machines ne feront pas grand cas des êtres de chair et de sang qui auraient le malheur d’essayer de se trouver sur leur chemin…..
      Et comme il ne s’agirait pas forcément de militaires, le courage de ceux-ci, consisterait alors à risquer leur vie pour mettre les civils à l’abri de leurs engins …..
      Donc, l’héroïsme militaire a de toutes façons encore de beaux jours devant lui !!!

    • FredericA dit :

      @Raymond75 : Franchement, les commentaires antimilitaristes sur un blog dédié aux opérations militaires, ça n’a aucun sens !!!!!!!!!!!!!!! .. .. .. .. .. .. .. .. .. bonne journée 😉

      • Castel dit :

        FredericA

        C’est bien de critiquer les interventions des anti-militaristes sur ce site, mais à mon avis c’est encore mieux d’essayer de leur répondre, comme je le fait de temps en temps…….

    • Jean la Gaillarde dit :

      A ben c’est sûr que vous, vous n’êtes pas prêt d’être un héros décoré !!!! Si on n’attend après vous pour aller au casse pipe, on va attendre longtemps !!! J’en ai marre de ce pacifisme convulsif …. Allez au costa rica, ils n’ont pas d’armée la-bas !!!!

      • tchac dit :

        Avec un accord de défense qui les lient (soumet ?) au États-Unis. preuve qu’avoir une armée forte est preuve d’indépendance (s’il fallait encore le souligner).

    • albatros24 dit :

      C’est plus la guerre alors.

    • Robinson dit :

      La plupart des héros morts au combat ne sont pas décorés, et beaucoup des décorés ne sont pas des héros.

  4. TINA2009 dit :

    Bsr à Tous et à Toutes !

    Excellent article … Visionnaire !

    J’effectue un parallèle , à moindre échelle avec le programme AUSS de THAL7SS et de ses sociétés implantées nationalement .
    Synthétiquement , et selon moi, à moindre échelle d’après l »article ci- dessous, j’affirme que :
    – La dotation de 2 AUSS ( à babord et tribord) de chaque navire doté ou non de fonctions complètes ASM …. est désormais obligatoire ….
    – Compte tenu des objectifs annoncés par THALES et ces partenaires , l’existence d’un drone , à même d’assurer de surveillance et de combat ASM et ASF ( avec le déploiement d’un mât déployable et repliable, pendant plusieurs jours … Voir 2 semaines… constitue un équipement qui démultiplie par « X » la zone de couverture d’un navire/flotte …. sans même parler de la pmossibilité de doter ces 2 drones/ navire , en version ASM, d’une capacité d’acquisition de cible et de délivrance d’une MU90…. Sans commentaires additionnels , car tout est dit !
    L’Avenir de notre Marine Nationale , passe par- là !
    – La mise en oeuvre ( mise à l’eau et récupération) nécessite la dotation de bossoirs rotatifs, dotés de 2 à 3 bras, pour les AUSS, Les Vedettes, RHIB…
    – L’emplacement central du navire ou sont situés les Bossoirs doit être aménagé pour permettre la configuration des RIHB, vedettes et Drones AUSS en fonction des mission.

    PS : Je suis particulièrement étonné que nos responsables DGA et Marine Nationale ( PRUZACK en tête) et nos industriels ( DCNS …. Pardon ???NAVAL GROUP … PIRIOU… CMN GROUP, THALES… et autres … N’y ait pas pensé !!!Soit je suis un retardé… soit ;, c’est eux !!!
    PSS : la dotation de 2 systèmes de bossoirs sur les futures FTI modifient , quelque peu, leurs dimensions ( faut ajouter 7 m sur la longueur du navire, pour accueillir les bossoirs…) , mais qui permet de démultiplier les capacités ASM et ASF prévues , pour ces navires!!!

    Pour ce qui concerne le projet Britannique, un équivalent basé sur les Projets ANDRASTA ou SMX 26, devrait constituer une priorité en matière d’études , et de dotation pour notre Marrine Nationale , avec une dualité d’utilisation ( humaine et non humaine) à l’instar du programme Aérien de drône VSR700 … Et celà , compte tenu des missions! Volume de dotation : 6 exemplaires!

  5. bob dit :

    Pour faire de la guerre des mines, aucun intérêt à rester 3 mois sous l’eau et à pouvoir parcourir de telles distances.
    Pour la lutte anti-sous-marine, face à des sous-marins modernes plus silencieux qu’une tombe, aucun intérêt non plus.
    En lutte anti-surface, pourquoi pas mais franchement, on fait le même boulot avec des mines (destruction) ou des satellites (détection) pour infiniment moins cher.

    Sous l’eau, les aléas sont fréquents et variés. En 3 mois, comment imaginer qu’un UUV aussi complexe puisse patrouiller tout seul sans prendre l’eau, bruler, exploser (pile à combustible), se prendre dans un filet, couler suite à une avarie ou même être récupéré par l’adversaire ?

    Les industriel sont en train de faire marche arrière sur la voiture autonome. Principe de réalité ! – https://www.lemonde.fr/m-styles/article/2019/04/16/la-voiture-autonome-leve-le-pied_5450627_4497319.html

    • dolgan dit :

      La lutte anti surface nécessiterait une communication quasi permanente et haut dédit pour garder l’homme dans la boucle (retirer l’homme de la boucle n’étant pas envisageable)avec un délais raisonnable pour être compatible avec la mission. ça me semble techniquement quasi impossible en gardant le sous marin sous l’eau…

  6. Plusdepognon dit :

    Vu la difficulté à recruter et la mode du tout automatique, ça sent quand l’abdication en rase campagne.
    Qui s’amusera vraiment avec les lignes de codes et l’absence de souveraineté nationale des autres entités du monde ?
    https://youtu.be/q72RTYDtkY8

    Le technologisme permet de vendre, mais ce n’est pas un progrès pour l’humanité, seulement du profit pour quelques uns.
    http://dutungstenedanslatete.blogspot.com/2017/10/les-limites-du-technologisme.html

  7. werf dit :

    Le problème vient du manque d’effectifs pour avoir 2 équipages par sous marin afin d’optimiser les missions et leur durée. Ce problème existe en France mais aussi aux USA. Le temps de formation est plus long que pour les autres spécialités navales. Il faut faire signer pour au moins 10 ans (2 contrats de 5 ans) pour rentabiliser cette formation et son coût. Le niveau des salaires de ces spécialistes, comparé à celui donné par les sociétés privées off shore, est également déterminant, surtout avec le régime des repos bien adapté à une vie familiale presque normale…

  8. Plusdepognon dit :

    Il serait quand même temps de remiser l’idéologie de la classe dominante au placard. La compétence ne se décrète pas ni par un carnet d’adresses, ni par la naissance… Encore moins par la cooptation et les exigences d’adultes mal élevés courtisés en permanence. Qui se croient les bergers du troupeau humain et sont convaincus d’être la crème du monde et que l’inégalité est normale. Ça engendre des crétins bouffis d’orgueil incapables de se remettre en question.
    http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/la-messagerie-securisee-du-gouvernement-deja-victime-d-une-faille-de-securite-20190419
    L’aveuglement va nous coûter très cher !

  9. Plusdepognon dit :

    Les entreprises du secteur subissent pleinement les manœuvres des grands leaders de la guerre économique mondiale, avec parfois des surprises comme lorsque Thales a racheté Gemplus en 2017. Que de temps perdu, mais pas pour tout le monde !
    https://www.lemonde.fr/entreprises/article/2017/12/17/thales-veut-s-offrir-gemalto-leader-mondial-des-cartes-sim_5230993_1656994.html

    Il faut dire que c’est digne d’un roman de gare:
    https://youtu.be/bZ59jbyiCCc
    https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/121217/gemalto-la-fin-de-gemplus-depouille-par-la-cia

    L’intelligence économique n’est pas qu’un concept !
    https://youtu.be/l1GtNAaqnng

  10. vrai_chasseur dit :

    3 mois n’est pas un hasard, il s’agit de franchir la barrière des 2 mois, durée max de patrouille sous l’eau d’un équipage (en SNLE par exemple, qui dispose du maximum de confort équipage).
    Quand on commence à parler à ses chaussures en les appelant Dupont et Dupond, il est temps de remonter…
    Etendre la permanence sous l’eau est un vrai enjeu des marines modernes océaniques (les Blue Ocean Navy). Les engins submersibles automatisés en complément d’une flotte de sous-marins, sont une des pistes de travail sérieuses et il n’est pas étonnant que la Royal Navy s’y intéresse, d’autant qu’elle peine à recruter et à fidéliser. En revanche les chiffres cités pour les budgets d’étude alloués paraissent très très justes pour ce type de pré-étude.

  11. Fralipolipi dit :

    « Dans le même registre, l’US Navy étudie aussi le concept LDUUV [Large Diameter Unmanned Underwater Vehicles], qui consiterait à développer un drone sous-marin pouvant être mise en oeuvre depuis un sous-marin nucléaire d’attaque [SNA] de la classe Virginia. »
    … et dans le même esprit, nous pourrions étudier une version dronisée du notre tout nouveau PSM3G
    https://www.meretmarine.com/fr/content/commandos-marine-ou-en-est-le-psm3g
    .
    que le SNA Barracuda doit mettre en oeuvre à partir de son futur Dry Deck Shelter
    https://www.colsbleus.fr/articles/3196