Thales va livrer un centre de renseignement d’origine image aux forces armées suisses

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

4 contributions

  1. TINA2009 dit :

    Bsr Mr LAGNEAU !

    Trop succinct !
    Il faut rechercher des information , via des liens, Fausses-informations ou pas, qui en apprenne plus … Beaucoup plus… sur ce sujet !!!
    Merci par avance!

  2. Plusdepognon dit :

    Donc une entreprise privée permet de traiter les données d’un pays. Tant mieux pour Thales. La Suisse ne sera pas le seul pays à le faire. Pour les écoutes téléphoniques du ministère de l’intérieur en France, c’est pareil. En cas d’OPA, ce sera amusant. Pour l’instant, quel est la composition de l’actionnariat de Thales ? Et dans 5 ans ?
    Le système tourne sur des serveurs Lenovo, avec Unix ou Microsoft ?
    Parce que tant qu’à faire un monde de partage…

    • jean dit :

      Si on veut sécuriser vraiment, il faut bannir les processeurs intel, AMD, et autres fondeurs chinois. On sait bien qu’ils contiennent des portes dérobées… alors on peut mettre un unix dessus, mais en activant la porte en question on peut tout « écouter » sans se faire détecter ….Heureusement qu’il nous reste un fondeur européen (qui fut français, mais nos abrutis de dirigeants l’ont a moitié vendu ….) qui est un élément stratégique vital pour notre souveraineté (ST – qui est pour le moment franco-italien )

  3. Plusdepognon dit :

    Vous me direz, on privatise tout (prevarication des bénéfices, nationalisation des pertes ). Alors bradons !
    Depuis quand les agents de la haute fonction publique croient qu’ils vont être payés à rien foutre ?
    https://youtu.be/1hYR2o1–8s
    Dire que ce tout petit monde se croit intelligent.