CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Barkhane : Un hélicoptère NH-90 Caïman est resté immobilisé pendant deux jours dans le désert

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

38 contributions

  1. Breer dit :

    A croire que les machines ne sont que des machines….. et ben oui, c’est le cas, aucun véhicule qu’il soit terrestre, maritime, volant, ne cours pas le risque d’une panne, d’une casse, d’une fausse manœuvre….. sauf à ne pas être utilisé, rien sur Terre, de ce que l’humain fabrique n’est infaillible à 100 %. Pour les hélicos suffit de regarder les accidents d’engins civils et militaires dans le monde, pour se faire une idée…
    Le hasard et le destin ont fait que cette fois ci il n’y a pas eu de pertes d’engin ni de victimes, qui plus est dans une zone de conflit, mais rien ne dit que cela n’arrivera pas, les militaires sur le terrain d’ailleurs sont les premiers à le savoir..

  2. Clavier dit :

    Ca me rappelle l’aventure du pilote d’alouette II qui s’était posé « short petrol » et perdu au milieu de nulle part au Tibesti dans une zone infestée de rebelles , et dont on relevait le moral à la radio tout en essayant de le localiser
    Faut dire qu’avec pour seule amie, la carabine US, il n’en menait pas large …..

    • Jean84 dit :

      j aimerai bien la connaitre cette histoire ça à due étre une belle aventure pour ce gars

      • Remi GUISERIX dit :

        allez sur le blog « histoires de pilotes » et vous pourrez vous régaler….

        • Zorg dit :

          @Remi GUISERIX
          Ça m’intéresse, pouvez vous donner l’adresse? Merci à vous.

    • Ancien du Sahel dit :

      Avait-il au moins pensé à prendre des munitions pour sa carabine USM1 ?
      On peut se le demander parce que l’on peut s’attendre à tout d’un gars qui part survoler le désert sans prendre assez de carburant.

    • JeanJacques dit :

      Avez vous un lien fiable concernant l’équipement en US M1 ?

  3. bat dit :

    sur BFM business on annonce des coupes sombres encore dans les budgets militaires …prévision de démission du général chef d’état major ,et si comme de Villiers il a des Couilles il demande à tous les militaires d’en faire autant de manière symbolique pour une journée …lors du défilé du 14 juillet !

    • Elwe dit :

      Source ?
      Parce que je n’ai rien trouvé de tel…

    • Plouc putatif dit :

      @ bat
      Où avez-vous trouvé ça ? J’ai cherché et n’ai rien trouvé de tel.
      Alors donnez un lien, ou plusieurs, s’il vous plaît..

      Ce que vous écrivez ressemble beaucoup à une infox.
      Avoir un moyen de vérifier serait utile.
      Jusqu’à vérification c’est seulement un bobard.

  4. themistocles dit :

    « sa version navale donne quelques soucis à la Marine Nationale » bel euphémisme pour une enclume de ce prix à l`heure de vol…. quand elle vole…

  5. ScopeWizard dit :

    Hé ben , quelle aventure ! 🙂

    Surtout , pensons à bien nous hydrater ……………. 😉

  6. Ltikf dit :

    J’ai lu avec intérêt cet article, somme toute assez banal pour son déroulement et sa conclusion heureuse. Mais j’ai été stupéfait de lire: « L’hélicoptère immobilisé constituait une cible de choix ». Après toutes ces années de guerre, c’est qui le « patron » sur le terrain ???

    • Plusdepognon dit :

      Le patron, c’est le terrain. C’est bien le climat qui met au tapis les machines et les hommes, plus souvent que l’ennemi.
      Ensuite, il y a plus de flics dans une grande ville française que de militaires à Barkhane (théâtre grand comme l’Europe je le rappelle). Et pourtant le salafisme prospère. Et pour que ça se passe mal, il suffit d’être au mauvais endroit au mauvais moment.
      Je suis pas sûr de savoir où il y a le plus de djihadistes potentiels entre la France et tout le Sahel, mais là bas ils mettent en oeuvre toute l’étendue de la palette de l’art de zigouiller son prochain. Ça aurait pu être dramatique.

  7. Fralipolipi dit :

    Le moteur RTM322, en dehors des quelques soucis soulignés ici (quel moteur n’en a jamais eu, surtout dans des environnements complexes comme le Sahara), reste une des clés de voute de la branche moteur hélicos de Safran.
    .
    Et j’ai hâte de voir ce moteur RTM322 propulser le successeur du X3 ! … l’année prochaine ?
    https://www.aerobuzz.fr/helicoptere/airbus-helicopters-prevoit-de-faire-voler-successeur-x3-2020/

  8. vrai_chasseur dit :

    Rien que le fait de mettre la turbine en place c’est 230 kg à soulever, il faut un dispositif de levage.
    Sur du sable, en plein désert, au milieu de nulle part….chapeau.

    • Arcluze dit :

      J’ai lu dans un article relatant cette information que le dispositif de levage en question est fixé à l’helico lui-même.
      Plutôt pratique sur ce genre de terrain.
      Source:
      Un hélicoptère militaire français en panne deux jours en plein Sahara http://www.lepoint.fr/tiny/1-2306423

    • Ah Ca ! dit :

      Et avec l’hélico du secours non ? 🙂

    • PierreF dit :

      J’ai lu quelque part que c’etait avec une grue fixée sur l’appareil lui-même qu’ils ont levé la turbine

      • Tools dit :

        C’est la potence de campagne. C’est un outillage qui est fixé sur l’hélicoptère et permet de faire des opérations de maintenance (dépose/pose pale, moteur et autre pièce dans la zone du mat et des motrices). Des ferrures sont présentes sur l’hélico pour fixer l’outillage.

  9. Optimist dit :

    @BAT
    Vous voulez parler de cet article?
    https://bfmbusiness.bfmtv.com/france/la-hausse-du-budget-des-armees-definitivement-adoptee-par-le-parlement-1478977.html
    N’importe quoi vraiment…
    :-))

    Quant à votre DeVilliers, il s’est barré pour partir dans le privé, au BCG, emblématique cabinet de consulting US pour multinationales. Je connais pas ses couilles, mais j’imagine son compte en banque. Quel courage!
    Bon vent à lui pour ce pantouflage après de nombreuses années au service de notre pays et de 3 présidents, mais de là a en faire un héros, vous êtes complètement à coté de la plaque, comme l’autre abr… de Chouard qui voulait nous le refourguer en pseudo dictateur alors que le brave gars n’avait strictement rien demandé!
    🙂

    • Fonctionnaire territorial retraité ex-mili dit :

      L’on peut accuser tout militaire quittant l’armée de faire du pantouflage lucratif.
      Je répète une nouvelle fois sur ce blog (au risque de lasser, désolé, mais il faut que le message passe) qu’ayant quitté l’armée pour la fonction publique territoriale après mon TC de capitaine, j’étais mieux payé en fin de carrière que n’importe quel mili de ma promo de Saint-Cyr. Cette promo comptait pourtant un CEMAT, un GMGA, un DGGN, un GMP.

      • Optimist dit :

        Je n’accuse pas, j’ai du respect pour PDV et il a tout à fait le droit de mettre en valeur ses compétences dans le privé, et de les valoriser comme il se doit.
        Par contre, le buzz de son départ qu’on nous présente comme DeGaulle s’installant à Londres est très excessif . Il avait une bonne opportunité de fin de carrière et il est parti sur un petit coup d’éclat, sur un différent avec son patron. Car le PR, quel qu’il soit, est toujours le patron du Chef D’État Major. Surtout que PDV a bien supporté d’autres patrons qui ont, eux , sabré le budget de la défense.
        Et l’exploitation de ce buzz par toute un bande de trolls est assez lamentable.

        • Électeur dit :

          Le patron du CEMA, c’est le gouvernement (article 20 de la Constitution) dirigé par le Premier ministre « responsable de la défense nationale » (article 21).
          .
          Mais c’est vrai que beaucoup de citoyens mal informés, comme vous, s’imaginent que le Président dispose dans tous les domaines, et notamment dans le domaine mili, d’un pouvoir absolu et incontrôlé pendant cinq ans.
          .
          En fait le Président n’a aucun pouvoir constitutionnel sur les armées mais l’habitude a été prise depuis 1972 (Premier ministre : Chaban-Delmas, maire de Bordeaux) de laisser le Président se dépatouiller avec les questions militaires. Ceci parce qu’à l’époque les questions militaires n’étaient pas du tout électoralement porteuses (sauf pour attribuer aux Appelés des dispenses et des affectations rapprochées).
          .
          Pour effectuer ce transfert anticonstitutionnel de compétences, transfert bien confortable pour lui, le Premier ministre a utilisé le titre honorifique de « chef des armées » que l’article 15 de la Constitution attribue au Président.

      • Davy Cosvie dit :

        Tout militaire qui reste dans l’armée est là pour d’autres motifs que son intérêt personnel, tant est grande la différence entre les traitements (en argent, en loisirs, en droits politiques) des militaires et ceux des fonctionnaires.
        Comparez la situation, par exemple, des pompiers civils (fonctionnaires territoriaux) et celle des militaires, pompiers ou non. Le livre que j’ai mis en lien dans ma signature est très clair à ce sujet, avec les références légales et réglementaires qui s’appliquent aux pompiers civils. Cherchez simplement, dans ce texte, le mot « pompier » et vous apprendrez beaucoup de choses qui sont légales et officielles mais peu connues.

  10. MAS 36 dit :

    Bravo pour la maintenance de terrain , et quel terrain, sable fins et 60° au soleil, chapeaux bas pour les mécanos. Il devait y avoir une sacrée « bulle ».

  11. Le touriste dit :

    Franchement, quant on a pas les moyens, on reste à la maison. Devait pas le savoir, notre flamby, jupiter non plus. Lol

    • MAS 36 dit :

      Effectivement la géo-politique n’est pas accessible à tous. Il reste le tourisme.

  12. Robert dit :

    L’engagement permanent provoque ce genre d’incident.
    Ayant eu l’honneur de servir mon sn dans l’ALAT, j’ai côtoyé ceux qui préparaient et remettaient en état les PUMA, et ils n’étaient pas en flux tendu comme aujourd’hui avec des matériels sur utilisés. J’imagine en OPEX faire un boulot encore plus important avec les conditions imposées.
    Un seul mot, bravo aux équipages, aux mécanos, aux personnels au sol.
    Je suis pour le désengagement de pays dont les populations ne rêvent que de venir chez nous pendant que nos soldats risquent leur vie pour leur pays. Mais tant que nous sommes là-bas, soutien total à nos braves.

  13. Robert dit :

    Fe,
    Vous parlez pour vous, vous avez bien raison de vous haïr, l’anonymat pour cracher sa haine c’est indigne d’un homme.

  14. Libert jean- claude dit :

    ho la la, il a l’air en colère fe fe et en plus il est grossier…