« Sans pression antiterroriste », Daesh pourrait mettre 6 à 12 mois pour reconquérir un territoire en Syrie

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

37 contributions

  1. Robert dit :

    Si la défaite totale de EI est la priorité des occidentaux, du moins si on les lit, pourquoi est-ce que cette priorité ne s’est pas vue sur le terrain, sinon en coopérant avec l’armée syrienne et les russes du moins en ne soutenant pas leurs ennemis sur le terrain ?

    • Green dit :

      ca ne resoudra rien, l’EI a prospéré contre l’état de Assad soutenu par russes et iraniens dés avant la guerre, cela va continuer sans solution politique inclusive des sunnites et un minimum des justice, ce que les gens cités plus haut sont incapables d’apporter a la Syrie.

      • jyb dit :

        @green
        Faux. guerre civile syrienne 2011. Les djihadistes de l’eiil entre en syrie en 2013. daesh nait juin 2014. Les russes interviennent en septembre 2015.

    • Pas Robert dit :

      Parce que les armées Russes et Syrienne étaient occupées à éliminer les opposants politiques à Al Assad.

      • Robert dit :

        Le opposants voulaient abattre le régime d’un pays que les islamistes voulaient soumettre à leur conception du monde, ils étaient objectivement leurs alliés.
        Les occidentaux veulent abattre le régime d’un pays qui se retrouvera de fait dominé par les sunnites que domineront les islamistes.
        Combattre les idiots utiles des islamistes est largement compréhensible, surtout quand on est l’autorité légitime d’un pays ou les islamistes n’ont jamais réussi à s’implanter.
        Il parait difficile d’affirmer que le régime syrien ne combat pas les islamistes et que les occidentaux ne combattent pas le régime syrien.

    • dolgan dit :

      Vous voulez parlez de l’époque où l’armée syrienne et les russes avaient des accords de non agression avec Daesh ainsi que d’excellentes relations commerciales?
      .
      A cette époque, on soutenait pas grand monde car on avait du mal à trouver des gens partageant nos valeurs (Et russes et Syriens ciblaient prioritairement ceux là). Par contre,certains pays arabes distribuaient des armes à toutes personne promettant de taper sur Assad sans aucun tri. Et la Turquie collaborait étroitement avec daesh pour qu’ils buttent des Kurdes. Et on était engagés contre daesh en Irak.

      • Robert dit :

        Dolgan,
        En Irak comme en Syrie, notre pays était engagé pour abattre des régimes qui s’opposaient à la puissance régionale israélienne. Suivez le cheminement politique aux USA qui a mené à ces engagements que la France à suivi et vous trouverez le lobby israélien et les pseudos « chrétiens » sionistes » à la manoeuvre qui servent prioritairement les intérêts d’Israël.

        • dolgan dit :

          Pour votre information, la France s’est opposée à la seconde guerre du Golf….
          .
          Que les US soient fortement influencés par Israel dans la région est un fait bien connu.

          • Robert dit :

            Dolgan,
            Merci pour l’info mais je le savais, c’est la seule fois ou ils n’ont pas suivi les américains. Mais une hirondelle ne fait pas le printemps.

  2. Stoltenberg dit :

    De toute façon la Syrie est contrôlée par les Russes et les Iraniens. Qu’ils payent pour eliminer Daesh en Syrie. Cela fera quelques ogives nucléaires, chars et missiles balistiques côté russe ou iranien en moins ! Nous n’avons aucun intérêt d’intervenir. Retirons nos forces et ne demandons pas aux contribuables de financer ces expéditions coûteuses !

    • dolgan dit :

      Aucun intérêt … Le Bataclan, ça avait un aucun rapport avec daesh selon vous ???

      • Stoltenberg dit :

        Arrêtez de justifier des mesures de gabegie financière en exploitant des centaines de morts à cause du terrorisme sur le sol français à des fins politiques. C’est ignominieux. Le problème du Bataclan est directement lié à la mauvaise gestion de l’immigration depuis des décennies. Combien de jeunes musulmans cautionnent le djihad ? Pour info, E. Macron a jusqu’ici tout fait pour éviter de résoudre ce problème. Quand il faut financer la recherche, payer les heures supplémentaires des policiers et gendarmes ou payer des salaires dignes aux infirmières et aux pompiers, il n’y a pas d’argent. Alors que pour faire la guerre dans un pays lointain, on trouve des centaines de millions d’euros directement. Je vous rappelle que la France est endettée à hauteur de 100 % du PIB. Les gens comme vous font plomber le pays. Bravo !

        • dolgan dit :

          Passons sur les propos ineptes, mais vous posez une question intéressante:
          .
          *Combien de jeunes musulmans cautionnent le djihad ?*
          .
          Je suppose que par jeune mulsulmans vous entendez « fils d’immigré issu du monde arabe » et « Djihad » les attentats en France.
          .
          La réponse est simple: une infime minorité.

          • Stoltenberg dit :

            Vous qualifiez de propos ineptes tout ce que vous ne pouvez pas contre-argumenter. En tout cas, ce qui est fréquent chez vous, c’est que vous tentez souvent de défendre des points de vue qui sont indéfendables. Vous le faites sans doute car, en tant qu’individu qui ne voit pas plus loin que le discours politique de certains partis politiques. C’est le profil type du suiveur dépourvu de sa propre pensée. Mais, sachez que chez les hommes politiques, le mensonge est aussi fréquent que le clignement des yeux. Et, de plus, ils savent mentir sans cligner des yeux. Donc vous n’irez pas très loin dans votre vie. Comment peut-on argumenter « faire la guerre en Syrie est une priorité pour la France », « entre financer la guerre en Syrie et augmenter les salaires des infirmières ou des pompiers, il est préférable d’aller bombarder la Syrie », « il y a un lien direct entre la guerre en Syrie et les attentats terroristes en France » (l’attentat de Strasbourg prouve le contraire), ou encore « la France est en bonne condition financière pour mener des guerres à des milliers de km de Paris et qui profitent aux Russes plus qu’aux Français »? C’est impossible.
            .
            « La réponse est simple: une infime minorité. » Encore un mensonge de votre part, tenez: http://www.marianne.net/societe/une-etude-du-cnrs-observe-une-inquietante-tentation-pour-la-radicalite-chez-les-lyceens
            .
            Je vais vous citer 2 extraits.
            .
            « Le cocktail le plus explosif est constitué par les lycéens qui sont à la fois tolérants envers la violence et radicaux dans leur vision religieuse : parmi ceux-là, 70% ne condamnent pas les auteurs des attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes. »
            .
            « 10% des lycéens estiment qu’il peut être acceptable de « combattre les armes à la main pour sa religion », et ils sont 20% parmi les jeunes de confession musulmane interrogés »
            .
            Bref, on est loin de l’infime minorité dont vous parliez… Ces chiffres sont choquant mais, hélas, c’est la réalité.

          • Robert dit :

            Dolgan,
            Vous tenez des propos contraires à la réalité. Vous trouverez bien des journalistes dhimmis pour les tenir en prétendant s’appuyer sur des statistiques sérieuses, il n’en manque pas, mais un mensonge reste un mensonge.
            Il suffit pour vérifier ce qu’il en est de venir en banlieue immigrée et de demander à des musulmans ce qu’ils en pensent et de vous formuler une condamnation sans ambiguïté de la violence au nom de l’islam.
            Parce que le djihad fait partie des commandements de l’islam et que si beaucoup pratiquent la dissimulation à ce propos, en parlant de petit et de grand djihad par exemple, ou en refusant de tenir un propos qui puisse nuire à l’image de l’islam, tous les musulmans pratiquants défendront d’autres musulmans face à un « koufar », même s’ils réprouvent ses pratiques. Et ceux dont parle Stoltenberg sont les plus francs, nombre d’autres le pensent mais ne le disent pas aux non musulmans.
            Dans toutes les prisons de France ou se trouve une communauté musulmane importante, c’est toujours un lieu de radicalisation.
            Et l’islam politique le plus puissant en France est celui des frères musulmans dont l’emblème est sans ambiguïté
            https://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/12/25/les-freres-musulmans-declares-organisation-terroriste-en-egypte_4339845_3212.html

  3. Raymond75 dit :

    Comme en Afghanistan en quelques sortes : qui a parlé des ‘leçons de l’histoire’ ? On apprend rien … On peut lutter contre un groupe armé avec des bombes, mais on ne peut pas le faire contre une idéologie.

    • jyb dit :

      @Raymond75
      Pour ce qui est de daesh, vous avez tort. C’est bien par les armes qu’on va annihiler l’idéologie de daesh; pour la simple raison que daesh a fait du califat, sa raison d’être. Il a justifié avec forces textes « sacrés » ses actions, il s’est appuyé sur une prophétie eschatologique et a lié ces prophéties non pas à une durée (temporalité) mais à une matérialité (espace)
      Daesh subit des défaites, recule, voit son territoire disparaitre et…rien ne se passe. Seigneur pourquoi m’as tu abandonné ? on m’aurait trompé sur le caractère sacré du califat ?
      C’est d’ailleurs une des différences majeures avec al qaida. Le modèle idéologique de daesh ne survivra pas à la disparition du califat. Maintenant çà ne veut pas dire que les djihadistes vont disparaitre, ça veut dire que daesh devra se recréer idéologiquement et quand on s’appelle « état islamique » la tâche n’est pas gagné.
      Pour autant cela donne aussi des pistes aux adversaires de daesh pour agir, que ce soient des forces anti terroristes ( oir)
      ou d’autres franchises djihadistes, al qaida en tête.

      • Auguste dit :

        Moi je suis moins optimiste sur le rôle des armes.On voit qu’au Mali ça ne fonctionne pas,ça s’empire même.Alors en Syrie-Irak…..Quant à l’idéologie,le califat,le sacré,je ne suis pas sur que ce soit les motifs principaux de l’adhésion des djihadistes.C’est beaucoup plus terre à terre.La gamelle,la bagnole,le baroud,la femme,une manière de vivre.
        D’ailleurs Erdogan ne les aurait pas aidés si cette histoire de prophétie avait été sérieuse.Pour moi c’est un cri de ralliement,comme nous jadis pour la civilisation et le christianisme.
        PS:J’ai cité Erdogan,parce que dans l’Eschatologie islamique,Istamboul (Constantinople) appartient aux Romains jusqu’à la fin des temps.(Mouslim & Boukhari)…..Par moments je me dis…y a peut-être une ouverture.

        • jyb dit :

          @auguste
          – dans la bss, c’est l’idéologie d’al qaida qui domine; et on ne sait pas bien ou se situe daesh-gs.
          « ….la gamelle,la bagnole,le baroud,la femme,une manière de vivre. » oui exactement, résultat ? L’ideologie qui portait ces contingences a fait échouer le projet.

        • Vince dit :

          « .Quant à l’idéologie,le califat,le sacré,je ne suis pas sur que ce soit les motifs principaux de l’adhésion des djihadistes.C’est beaucoup plus terre à terre.La gamelle,la bagnole,le baroud,la femme,une manière de vivre. »
          .
          Grave erreur de ne pas prendre les motivations idéologiques au sérieux. Il y a bcp d’autres manières plus simples et moins risquées d’avoir la gamelle et tout le toutim.

      • Vince dit :

        Entièrement d’accord. Toutes les prophéties de Daesh ont fait pschittt – du coup question crédibilité ça le fait pas : visiblement Allah ne cautionne pas Daesh, malgré leur acharnement à appliquer la loi divine. D’autant que ce sont des forces musulmanes, hérétiques souvent, qui ont fait le boulot sur le terrain.
        .
        Voilà pour la partie idéologie. Reste l’argent.

  4. Ah Ca ! dit :

    Ça me semble être un épouvantail….
    Daesh va trouver les armes OU ? En Turquie membre de l’OTAN ?
    C’est déjà arrivé une fois…..

    • Montaudran dit :

      Vous avez la naïveté de penser que si vous posséder de l’argent il est difficile de trouver des armes ? Que ce n’est qu’une affaire d’États ?
      Aussi bien il y a des particuliers bien placés dans les sphères de l’état syrien (mais aussi d’autres) qui vendent ces armes à DAESH et comme ils sont très serviables ils peuvent en vendre aux ennemis de DAESH. A ce niveau de prévenance, d’amour de la relation client et d’esprit d’entreprise, je dis chapeau bas.

  5. Abdel dit :

    Si les américains et leurs alliés arrêtent d’aider ces bêtes humains, elles ne parviendront jamais à reconquérir un seul centiletres des territoires syriens

  6. jaicruvoir dit :

    « Sans pression antiterroriste », Daesh pourrait mettre 6 à 12 mois pour reconquérir un territoire en Syrie »
    soit le boulot a été mal fait par le FSD
    soit EI est issu de la population de ces zones.
    dans les 2 cas on est mal barré

    • dolgan dit :

      Ce qu’ils perdent actuellement, c’est la dernière zone urbaine sous leur contrôle. Ils ont encore 2 gros « maquis » : un en Syrie et un en Irak.
      .
      Le boulot est loin d’être achevé.

  7. aleksandar dit :

    La pression antiterroriste, les Syriens et les russes savent faire.
    US go home !

  8. werf dit :

    Les américains jouent sur tous les tableaux, on en voit le résultat en Afghanistan (2000 US tués). ils » arrosent » mais rien n’est consolidé tout simplement parce que le fonctionnement est d’abord tribal. C’est la même chose en Irak et en Syrie. Avoir des bases et faire des opérations avec de gros moyens matériels ne veulent pas dire éradication. L’Irak est en voie de déstabilisation politique, on le verra aux prochaines élections. La majorité de la population ne veut plus des américains. Une minorité, très corrompue, tente de se maintenir au pouvoir mais les anciens militaires du régime irakien (chassés lors de l’intervention américaine) sont revenus et sont prêts… Quant aux rapports de diverses agences américaines, relisez ceux concernant l’Afghanistan depuis 19 ans et vous comprendrez qu’il y a un fossé entre le vouloir et le pouvoir.

  9. jyb dit :

    – Les deux dernières velléités offensives de daesh a hajjine ces dix derniers jours ont totalement échoué, en grande partie du fait de la faiblesse de l’armement et des munitions.
    – Le radicalisme salafiste d’où nait le djihadisme de daesh est exogène à la Syrie. La solution est de plus en plus politique, la question étant comment la coalition va gérer son départ avec le régime syrien.
    Ce que les us préparent c’est une nouvelle impasse politique, et une future défaite. Ils veulent quitter la Syrie et dans le même temps s’opposer au régime syrien sans aucune perspective, ni solution… On a déjà vu le film.
    Pire, les pressions qu’ils exercent et les démarches qu’ils entreprennent se fond contre l’avis de leurs plus proches soutiens arabes régionaux.

    • Vince dit :

      « Le radicalisme salafiste d’où nait le djihadisme de daesh est exogène à la Syrie. »
      .
      Pas bien compris – le salafisme n’est exogène malheureusement à aucun pays musulmans sunnites, du Niger à l’Indonésie même si tout le monde sait où situer son épicentre (suivez l’argent)

      • jyb dit :

        @vince
        Ce que je veux dire c’est que l’islam sunnite le plus radical que vous trouviez en Syrie jusqu’en 2011 était celui des frères musulmans qui n’a pas grand chose à voir avec le salafisme. Les grands prédicateurs salafistes qui ont « opéré » en syrie sont tous des étrangers. Le salafisme est une doctrine d’importation et je doute qu’elle ait un avenir en Syrie ou vous pouviez aller boire une bière locale en sortant de la mosquée.
        De la même façon que l’islam maraboutique du Niger est une hérésie pour les salafistes qui en ont fait une terre de prosélytisme à coup de petrodollar et madrasa saoudienne…

        • Vince dit :

          « l’islam sunnite le plus radical que vous trouviez en Syrie jusqu’en 2011 était celui des frères musulmans qui n’a pas grand chose à voir avec le salafisme. »
          .
          « pas grand chose à voir », voire : les racines et objectifs de ces deux islamismes sont identiques et les ponts idéologiques sont bien connus (d’ailleurs le frèrisme se veut un salafisme)- seuls les moyens (tactiques) et le curseur dans l’application de la charia diffèrent. Et on a vu qu’il n’a pas fallu très longtemps après le début du chaos syrien pour voir sugir des factions salafistes (comme Ahrar al-Cham). Al Joulani par ex est syrien 100% pur jus. La biographie d’Abu Atheer est aussi intéressante, puisqu’il fait partie de ces djihadistes amnistiés en 2011. Pas de génération spontanée.
          .
          Les Frères sont une doctrine d’importation aussi – égyptienne ; reste que ça à pris facilement, et surtout que ça dure.
          Et si vous pouviez prendre un bière en sortant de la Mosquée, il faut surtout merci à la moukhabarat 🙂
          .
          Frèrisme et salafisme (abstractions faites des multiples courants dans ces deux mouvements) sont cousins – issus de germain si on veut, mais question parenté il n’y a pas de doute. Le salafiste Ben Laden est bien passé par les Frères, fréquenta notamment Abdullah Azzam, qutbiste patenté.

  10. jyb dit :

    Rappel : l’immense majorité des attaques et victimes de daesh en irak depuis la chute de mossoul sont des sunnites ! ex: le moukthar (+ou- le maire) d’an nuaimi proche de falloujah assassiné par daesh. idem à tikrit, nabalah etc

  11. Carin dit :

    Il faudrait faire parvenir aux nuisibles de daesh que dieu n’a pas apprécié que leur meneur s’appuie sur un texte sacré pour se présenter comme étant son émissaire sur terre…
    la coalition et les troupes FDS, lui ont fait désenfler le melon et les chevilles, et si on suit la logique de ce fameux texte sacré, c’est les coalisés et les FDS qui sont Le Bras armé de Dieu, puisque c’est eux qui gagnent!!!

  12. igor340 dit :

    Il m’apparait utile d’admettre que le président américain sur les dossiers Afghan, Irakien et Syrien rabat les cartes d’une manière majeure dans une logique de businessman. En mettant un terme factuel à la présence de ses militaires, il génère de fait plusieurs messages à la planète : a) que les chefs de ses armées sont dorénavant comptables calendairement et financièrement de leurs théatres d’OPS (une OP non réglée en 2 à 3 ans ? verdict : mission échouée, « les boys à la maison » …..s’ensuit dans la foulée une question évoquée publiquement : « et combien, messieurs, votre plaisanterie a t elle couté au peuple américain??? » b) qu’on ne règle rien d’une manière multinationale avec les forces du camp occidental, encore moins dans les instances multinationales, mais qu’une négo au plus haut niveau diplomatique avec les russes et les chinois, voire des puissances régionales permet seul de régler les choses sur un terme calendaire acceptable….c) qu’on peut négocier paix ou statu quo avec un ennemi physique et/ou une idéologie. Le moins que l’on puisse dire est que ses messages sont ….. décoiffant… Indéniablement l’homme politique le plus abouti que je connaisse.

  13. jyb dit :

    Le rapport de l’inspection général du dod est rempli de petites infos intéressantes…On y voit qu’il remarque la faible fiabilité des chiffres donnés en 2018 par…la cia.
    http://www.opex360.com/2018/08/14/selon-lonu-letat-islamique-compterait-20-000-a-30-000-combattants-irak-syrie/
    je remarque aussi que le rapport justifie la présence us à at tanf par la présence de maquis de daesh mais les sources qui permettent ce diagnostic sont classifiées et aucune occurrence n’est donnée en exemple ce qui contraste avec la solidité des autres informations du doc. Il cite aussi la contradiction entre bolton qui maintient que les us sont présents pour contrer les proxies iraniens et le général votel qui maintient que la mission est de défaire daesh.

    Le plus intéressant dans cet état des lieux est de voir que l’inspection s’attache à éclairer les zones d’incertitudes, à ouvrir des pistes et à poser nombres de questions sur la situation et son évolution. Questions très pertinentes; mais en général ce sont les réponses qui le sont beaucoup moins.