Dissuasion – Le Bâtiment d’essais et de mesures « Monge » est de nouveau opérationnel

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

40 contributions

  1. ScopeWizard dit :

    Ce Monge , perso je l’ avais découvert dans un Paris-Match ……….. eh oui ! 🙂
    Bon , en même temps on s’ en fout ! 😉

    • fdb dit :

      Parfait. L’essentiel est dit. C’est quand vous êtes court que vous êtes le meilleur.
      Je vous encourage, je quote votre message: +1
      ps: moi-même je suis rarement long.

      • ScopeWizard dit :

        @fdb

        Bah , l’ essentiel est de rester visible sur un parcours de golf ………………… et aussi de ne pas tomber dans l’ un des 18 trous ……………. 😉

  2. Eryx dit :

    Macron n’avait il pas divulgué, lors d’une de ses visites à l’armée, qu’un ou plusieurs autres navires de ce type serait mis en service ? Quelqu’un aurait il des infos ?

  3. Julien dit :

    Il y a le Monge et le Dupuy de Lome mais n’ai-je pas lu quelque part qu’un troisième batiment spécialisé était dans les plans, déjà commandé ou juste en projet?

  4. Gafauvel dit :

    Dans le cadre de la LPM 2019-20025, il est question de la construction d’un  »bâtiment léger de surveillance et de recueil de renseignement ». Il s’agirait donc du  »petit frère » du BEM Dupuy de Lôme, plutôt que du Monge.

  5. Ah Ca ! dit :

    Pour un bateau espion on aurait pu le produire un peu plus furtif.
    Comme d’habitude, ça devait être politiquement incorrect d’y rajouter du furtif.

    • Nottap dit :

      Ce bâtiment n’est pas fait pour faire du renseignement, sinon il aurait déjà franchi Gibraltar..

    • Debunk dit :

      Rien à voir avec un navire espion. Il s’agit d’un navire radar destiné principalement à étudier le comportement de missiles d’origine française.
      Donc bon, votre furtivite vous pouvez vous la mettre dans le derrière.

    • cipal dit :

      ah çà ! oui et bien avant d’écrire des stupidités vous devriez vous informer !
      le MONGE est un bâtiment d’essais et de mesures, en clair il fait dans la trajectographie et le suivi d’engins et autres éléments … pour les détails c’est juste un peu secret ne vous en déplaise, mais pas comme vous le pensez !
      alors que le DUPUY DE LÖME est clairement affecté au renseignement comme le sera son futur petit frère, sur le premier des ingénieurs sur le second des gens de la DRM toutes armes confondues…
      pas vraiment le même job !!

    • Eric dit :

      Ce n’est pas un bateau espion : sa mission c’est de suivre tous les missiles balistiques ou tactiques en vol, et accessoirement de surveiller la trajectoire de certains objets spatiaux. Il n’a absolument pas besoin d’être furtif.

    • grosminet dit :

      @ Ah Ca!

      primo,ce bâtiment n’est pas destiné au renseignement SIGINT,mais à la collecte des données de trajectoires de cibles dans l’espace….

      pas les mêmes missions de « combat » que les FLF ….

      ni celles du Dupuy de Lôme (qui LUI,spécialisé dans le renseignement électronique et mis en chantier plus tard que le Monge,n’en est pas « furtif » pour autant)

    • themistocles dit :

      En fait ,quand il a été construit, le concept de furtivité des navires en était à ses débuts. Et puis la furtivité, lorsqu’on parle d’un navire de 20000t+…. Qui plus est, l’utilisateur principal est la DGA, parfois l’Agence Spatiale Européenne, assez loin d’un emploi en première ligne, encore moins d’un navire « espion ».

    • tchac dit :

      Dite-moi au juste, êtes vous un troll ? Parce que si ce n’est pas le cas,ça y ressemble parfaitement : vos commentaires sont tous critiques voire racistes dans le cas des danois et ils n’apportent strictement rien au débat. Voyez, M Lagneau a nommé ce que vous écrivez là »contributions » et non pas « commentaire stériles et idiots » (et je pèse mes mots).

    • Wagdoox dit :

      Et encore bienvenu sur le blog hein !

  6. Nez au milieu de la figure dit :

    Bien sûr le déguiser en rafiot de pêche pourri à la mode soviétique… c’est un navire qui n’a aucunement besoin de se cacher.

  7. werf dit :

    Quels sont ses moyens de défense car il serait un des premiers visés compte tenu de ses « performances  » de suivi et d’écoute ? D’autant qu’il ne passe pas inaperçu vus sa taille et son poids…

    • Wagdoox dit :

      Aucun ou presque. C’est pas un navire de 1er ou 2 rang. On lui demandera jamais de se battre mais de surveiller ce qui se passe en orbite

  8. joel 33 dit :

    le Monge n’est pas un bâtiment « espion  » c’est une partie du système de télémesure de la DGA affecté aux différents tirs du CEL entre autres , de part la puissance de ses radars et ses systèmes optiques il est capable de bien d’autres choses et d’autres mission mais comme il est connu dans toute l’europe bye bye la discrétion !!

    • Rascasse dit :

      Il est particulièrement capable de donner à la France la capacité de tester ses missiles de n’importe où au milieu de l’océan, et de préférence là où les autres ne peuvent pas espionner le tir.

      • Frédéric dit :

        En effet, son autonomie est la plus importante des bâtiments non-nucléaires français, il peut faire littéralement le tour du monde sans escale ni ravitaillement en carburant à petite vitesse.

  9. xorminet dit :

    en même temps ce n’est pas un bateau espion
    et puis le mot espion n’est pas vraiment dans le sens où vous l’entendez

  10. Victoire1 dit :

    Moustache ou se friser les moustaches un vrai débat.

  11. werf dit :

    S’il ne sert qu’à la DGA, c’est vraiment de l’argent jeté par la fenêtre. A quoi cela sert de mettre tous ces systèmes pour quelques tirs de missiles par an?

    • Wagdoox dit :

      Parce que ça sert à garder un dissuasion crédible et à vérifier les capacités des autres quand ils testent et à avoir une image de la carte satelitaires. Juste ça.

  12. vrai_chasseur dit :

    Le radar ‘Normandie’ de Thales embarqué sur le Monge permet de détecter une SER de 1m² à 4000 km. Soit l’équivalent d’une pièce de 2 euros à 800 km. Et ça n’est que la performance ‘publique’, celle que la DGA accepte de communiquer.
    Ce que le Monge voit réellement dans le ciel…et dans l’espace, est une autre histoire.
    A ma connaissance -mais je peux me tromper- seules 3 autres nations dans le monde ont des équivalents : les USA, la Russie (le radar est sur la terre ferme cependant) et peut-être la Chine.

    • Wagdoox dit :

      L’inde est entrain de construire le sien également
      Et évidemment pour visualise les médias indiens utilisent … le Monge

  13. Guigoomber dit :

    Savez-vous pourquoi il est de couleur blanche… ?

    • LePoulpe dit :

      Les raisons sont thermiques, le blanc n’absorbe pas la lumiere mais la reflechit, limitant ainsi les effets thermiques sur les radars. Vous avez des explications ici, depuis le blog de la ville marraine : https://archivesbeaune.wordpress.com/2017/01/05/beaune-ville-marraine-du-bem-monge/ . Ben oui, parce qu’en plus, ils peuvent avoir du bon vin a bord 🙂 !

    • Harambe dit :

      « Le navire est peint en blanc pour limiter au maximum la déformation de ses superstructures par dilatation différentielle sous l’effet de l’éclairement solaire, qui fausserait le parallélisme d’alignement très précis de ses capteurs. »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Monge_(BEM)

    • bludo dit :

      C’est pour refléter au maximum les rayons solaires afin d’éviter les problèmes de dilatation qui pourraient fausser les alignements des antennes et donc les mesures.

    • anthonyl dit :

      C’est la couleur habituelle des bâtiments à vocation scientifique dans la marine nationale (océanographie, hydrographie, expérimentations diverses) mais il y a des exceptions comme pour le Malin.

    • Fred dit :

      @ Guigoomber
      Pour que ses superstructures et instruments soient le moins impactés possible par le rayonnement solaire (échauffement, déformations), tout comme la majorité des fusées à ergols liquides et des navires de croisière en zones chaudes. Pour signifier également qu’il n’est pas un navire espion (qu’il ne le soit pas également et en parallèle reste à prouver).

    • Wagdoox dit :

      C’est pour faire le moonwalk
      Je sors, je sors