L’US Air Force abandonne l’idée d’un avion ravitailleur furtif

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

27 contributions

  1. Fred dit :

    Une remarque: la furtivité n’était pas un élément dans le programme UCLASS. Il suffit de regarder les concurrents du Stingray.

  2. B21raider dit :

    je dédie ce com au simple d’esprit qui se fait appeler wagdoox :
    tu m’as répondu sur un article précédemment que les programmes hypersoniques US ne pouvaient pas être lancés depuis un aeronef, que c’étaient tous des missiles de croisière, contrairement a toi je fournis des preuves de ce que j’avance :
    Air-launched Rapid Response Weapon (ARRW):
    https://www.flightglobal.com/news/articles/lockheed-martin-claims-both-usaf-hypersonic-programm-450968/
    https://www.popularmechanics.com/military/weapons/a22791042/the-first-us-hypersonic-weapons-arrow-and-hacksaw/
    http://www.airforcemag.com/Features/Pages/2018/April%202018/Lockheed-Martin-Gets-928-Million-Hypersonic-Missile-Contract.aspx
    Apprend a lire anglais ça va te faire du bien.
    Cordialement et en toute politesse FU.

  3. rafi77 dit :

    Autrement dit, les américains abandonnent l’idée de gaspiller du fric dans un projet surdimensionné, inutile, trop technologique, trop cher…., enfin trop tout quoi !!!! les ricains commenceraient ils à comprendre que les programmes « high tech » c’est bien beau mais ruineux pour le contribuable avec un intérêt opérationnel plus que discutable ?? A suivre

  4. HerNameIsKoko dit :

    Sympa le nouveau design du site !

  5. Jounka dit :

    Beaucoup de projets chez les ricains et français, puis bla bla bla…
    pas un sou ! c’est tout.

  6. Richard dit :

    Furtivité, furtivité…….vous avez dit furtivité. Ne nous laissons pas entrainer sur des éléments peut-être secondaires.
    Ne comparons pas les procédures opérationnelles des américains et les nôtres. Eux bombardent souvent à haute altitude et saturent l’espace aérien et nous par pénétration basse altitude.

    Je pense que l’essentiel est d’avoir des avions connectées entre eux.

    En basse altitude, il faut profiter au maximum de la nuit et des météos sans visibilité IMC (brouillards, nuages) et se confondre avec le relief.
    Et pour échapper aux batteries de DCA il est nécessaire de voler en haut subsonique, vitesses auxquelles ces systèmes sont mis en difficulté. C’est ce que nous savons faire depuis l’époque des Mirages IV.

    Mais surtout, dans tous les cas les systèmes autant automatisés que ce soit, demandent des recalages réguliers, et surtout une bonne préparation de la mission basse altitude.
    Pour avoir toutes les changes de pénétrer en profondeur, tous les systèmes ne devront pas restés allumés en permanence.

    C’est d’ailleurs au cours d’un de ces entrainements qu’un Mirage 2000 c’est crasher récemment.

    Donc la furtivité est plus ou moins efficace selon les procédures utilisées et la compétence des équipages.

    • Ancien dit :

      Le dernier bombardement réel en basse altitude date du début de 1991… et pourtant nos aéronefs ont tirés quelques munitions depuis cette date.

    • Dany40 dit :

      La méthode « très basse altitude » est de moins en moins en odeur de sainteté en France.
      Au dessus de la Syrie des 2000-D sont passés à deux doigts de se faire descendre par de simples MANPADS … et la coalition avait demandé à tous ses avions d’agir depuis des altitudes de sécurité plus élevées ….

      • Fred dit :

        @ Dany40
        Il est évident, que face à un ennemi uniquement pourvu de manpads comme défense aérienne, il y a tout intérêt à voler à haute altitude … Mais seulement dans ce cas.

  7. wagdoox dit :

    ça aurait couté tellement trop cher.
    A la limite adapté les B21 serait plus sérieux.
    Mais c’est bien le rêve américain du tout furtif qu’ils sont entrain d’enterrer.
    C’est aux nouveaux appareils de pouvoir parcourir plus, avec des réacteurs plus efficients et un emport en carburant plus important. Ça tombe bien, c’est justement dans le concept d’avion de 6ème gen qui seront à n’en pas douter des « game changer ».
    L’actualité fait la part belle à la mise en réseau et ce sera le cas jusqu’en 2040, justement quand les 6gen prendront le relais.

  8. anon dit :

    La furtivité des drones c’est bien contre les radars actuel mais la liaison data entre l’opérateur et le drone restera problématique. Il suffit de chercher les émetteurs et hop le drone est localisé. Comme on dit tout ce qui est fait par la main de l’homme est cassable par la main de l’homme CQFD.

    @Laurent Lagneau, sympa ton nouveau thème. Par curiosité tu utilises lequel ? Moi pour ma part j’ai tendance à utiliser DIVI pour mes projets.

    • Vince dit :

      Sur des liaisons de com directionnelles le « et hop » est un peu plus complexe à atteindre…

    • John dit :

      Pas aussi simple que cela…
      Les communications peuvent être très réduites… Et il est possible d’avoir des liaisons où les drones n’émettent que très peu, et qui sont surtout récepteurs !

  9. Raymond75 dit :

    Les limites de la connerie sont sans cesse repoussées 🙂

    Les Français ont mis au point la détection des avions furtifs … par le haut, grâce à la réflexion des ondes très courtes dans la haute atmosphère, comme la télévision par exemple.

    Et pendant ce temps, 45 % des Américains ne peuvent se soigner correctement, et les étudiants se surendettent avant d’avoir travaillé pour financer leurs études !!!

  10. pong dit :

    Pour info : Selon le rapport du Pentagone, la durabilité de vie du F-35B n’est que de 2’100 heures au lieu des 8’000 prévues. Cela signifie que certains jets devraient commencer à atteindre leur limite de durée de vie en 2026. La raison est directement liée à des défauts de la structure. Celle-ci se fatigue plus vite que prévu.

  11. aleksandar dit :

    Et puis viendra l’avion de 6eme génération
    Puis celui de 7eme génération
    Puis celui de 8eme génération etc
    Et a la fin on s’apercevra que celui de 11eme génération est a peine plus performant qu’un Rafale ou un F16.
    Marketing, Marketing.

    • John dit :

      Très souvent, les appareils ont au début été critiqués car moins performants que la précédente génération…
      Sauf qu’avec le temps et l’expérience, on se rend compte qu’en effaçant les réflexes acquis sur les avions précédents il était possible de surpasser largement les anciens designs.
      Le F35 n’est pas ce qui peut être qualifié comme étant un bon appareil en Dogfight à priori. Il se trouve que le travail fait dans l’apprentissage de ses caractéristiques de vol ont permis d’en tirer bien plus que dans les essais initiaux (normal, c’est le cas pour tous les avions).
      Et par exemple, il se trouve qu’en position de force en dogfight, le F35 utilisé de manière moins agressive permet d’avoir une fenêtre de tir plus longue qu’avec un F16. Et ce facteur permet d’augmenter la chance de toucher l’autre si le pilote est en bonne position.
      Alors oui, il faut déjà réussir à se mettre en bonne position, et peu de pilotes en parlent, donc ce n’est à priori pas encourageant. Mais tout cela pour dire qu’avec le temps, les appareils s’améliorent !
      Et n’oubliez pas que des appareils sont en général conçus pour battre les appareils des adversaires ! Donc oui, il n’est pas impossible qu’un jour un ancien appareil ait les caractéristiques idéales pour s’attaquer à un avion moderne.
      Mais quoi que vous en pensiez, si vous regardez l’aviation en France, je pense que peu de personnes ont regretté l’arrivée de nouveaux appareils !

      • Posteur dit :

        *Très souvent, les appareils ont au début été critiqués car moins performants que la précédente génération…*
        .
        Non,si les « nouveaux appareils » ou de nouvelle génération sont souvent « critiqués » c’est avant tout pour leurs prix,développements qui explose et leurs manques de crédibilité suite à une communication peu rassurante,suivis en secondaire de mensonges sur des performances « supposés » des appareils et qui sont soit disant prometteuses alors qu’en faite c’est pas souvent le cas,si le F-35 est si critiqué c’est surtout qu’il est extrêmement chère (développement inclus) et qu’il est une escroquerie au vus de ses performances relativement décevantes et des mensonges qui l’ont suivis et au vus de son prix et de ce que le contribuable à versé dedans.
        .
        A l’heure actuel le F-35 est toujours un avion qui frôle l’escroquerie et n’a toujours pas corriger ses erreurs,au contraire, des nouvelles viennent s’ajouter comme le fameux « problème structurelle » du B ou encore de sa mise en service pleinement opérationnel qui tarde,certains peuvent toujours se rassurer qu’il sera pleinement opérationnel selon une date qu’ils auront vus dans leurs boules de cristal mais en attendant cet appareil n’est toujours pas finit,a toujours des défauts grossiers,des problèmes… et ne vaut pas son prix,quand on voit tout les sacrifices au profit de la « furtivité »,je pense qu’il faut éviter de refaire les mêmes erreurs.
        Et on n’oubliera pas non plus qu’il est surtout attaqué également surtout en France car les autres pays européens qui profite assez bien de nos investissements,financement,entreprises,domaines spatiale et aéronautique et autre.. investissent et achète cet appareil alors que ce n’est surement pas Lockheed Martin ni les américains qui leurs permettent d’aller dans l’Espace ou même de participer à un programme spatiale ou aéronautique d’ampleur.
        .
        Certains peuvent se rassurer en critiquant le Rafale pour montrer que « même lui s’est fait critiquer » mais le Rafale lui est opérationnel et fonctionne,il n’a jamais était un appareil censé pour voir être invisible,furtif ou même être « un appareil qui aller révolutionner le monde »,non c’était juste un avion censé remplacer tout nos appareils et une version marine et ça,et bien il les as remplis,que ça plaise ou non,et son coût lui n’a pas explosé,il a était très bien gérer.
        .
        En attendant,j’attends de voir toujours la même chose chez les américains avec le F-35 et l’eurofighter qui font peine à voir,l’un à des dépassement fulgurants de coûts et l’autre est bâclé et non finit et ce n’est pas sa version 3 ou 4 qui vont changer quelque chose,ses capacités air sol reste ridicule et sa fameuse dominance aérienne est mise en cause par le Rafale.
        .
        Une vérite que beaucoup ont du mal à entendre et tente de se rattraper sur les fameux « retards » de commande,soit disant la fameuse corruption en Inde ou blabla je ne sais quoi d’autre,pas mal d’excuse bidon mais bon,c’est sur que quand un pays comme la France arrive à faire un tel avion seul,ça provoque la jalousie dans pas mal de pays qui n’ont plus rien de « rayonnant » et attaque le seul pays qui arrive à l’être…
        .
        Triste tant de jalousie.

    • Raymond75 dit :

      Vous manquez d’ambition : l’objectif est l’avion de 15ème génération.

  12. NRJ dit :

    On sait maintenant ce qui a conduit l’armée américaine à n’être que difficilement la première du monde pour un budget 2 à 3 fois supérieur à son plus proche rival: des technologies très couteuses pour une utilité incertaine et une volonté de tout maitriser dans les moindres détails (démontré ici par la peur de voir des J-20 tenter vainement d’attaquer des Awacs) en laissant passer l’essentiel : « la guerre se mène avec des armes mais se gagne avec des hommes » (Georges S. Patton). Quand on voit la difficulté de l’armée américaine à recruter des personnes valables et à les fidéliser, et surtout leur incapacité à se mouvoir sans leur machine logistique on peut légitimement se demander s’ils resteront longtemps la première armée mondiale. Le budget compense jusqu’à un certain point mais ne suffit pas forcément à la longue

  13. Gremlins dit :

    3 x le budget du F35 !!! Que les gilets jaune arrêtes de se plaindre. 😀

  14. Fralipolipi dit :

    Si l’USAF doit se passer de ravitailleurs furtifs, ce ne serait gênant que pour quelques missions bien précises de toutes façons.
    .
    En ce cas, pourquoi ne pas tenter de donner plus d’élongation aux avions de combats, en les ravitaillant un peu plus loin en zone hostile, par d’autres avions de combat (plutôt que de trop gros, peu manoeuvrant et trop facilement détectables Boeing/Airbus),
    tout simplement en utilisant le ravitaillement Buddy-buddy si courant dans nos aéronavales ?
    .
    L’ensemble de la troupe serait ravitaillée par des KC-46A en premier lieu, puis le dernier ravito se ferait en Buddy-Buddy (de même que le premier sur le chemin du retour lorsque requis), les Boeing KC-46A restant eux bien en retrait, sans prendre de risque en zone grise.
    .
    Et ceci serait tout aussi valable pour notre AA avec ses Rafale, Rafale qui opèrent déjà régulièrement des ravitos Buddy-Buddy dans la Marine.
    .
    D’ailleurs, qqun aurait-il des infos sur la nouvelle nacelle de ravitaillement (NARANG) qui devait entrer en service en même temps que le standard F3R (autrement dit, maintenant) ? (la NARANG devant permettre des ravitos plus rapide par nette augmentation du débit carbu, et donc allonger d’autant le playtime des avions ravitaillés … chaque minute compte !).

  15. werf dit :

    La « simple maîtrise » du pilotage à distance des drones qu’ils soient ravitailleurs, armés ou de reconnaissance est très difficile en zone grise vus les progrès réalisés en matière de détection et de brouillage ces dernières années que ce soit par les radars, les systèmes électro-magnétiques, les satellites etc.. Aujourd’hui, on détecte facilement un drone, soit disant furtif, à 500 km. Le seul moyen c’est d’avoir des drones volant à une vitesse supérieure à mach 10. La question, est ce que cela vaut le prix ?

  16. Posteur dit :

    Je ne comprends même pas l’intérêt de développer un tel appareil,concrètement ça sert à quoi ? Le F-35 d’après ce que j’ai pus lire sur les commentaires de certaines personnes,est censé attaqué à distance via ses missiles et rester furtif pendant ce temps là et partir normalement ensuite,il n’est pas censé rester au-dessus d’une zone longtemps.
    Ce ravitailleur furtif est juste censé limité ou permettre une survivalité plus longtemps ? Les ravitailleurs ne sont jamais seuls,pareil pour le F-35 qui sera toujours accompagnés,quelle intérêt d’une tel furtivité pour un ravitailleur ? Sachant que même pour le F-35 ça n’est que peu utile car elle sera vite « mis à l’épreuve » ou que l’appareil sera repérer au premier tir ? En plus pour conserver sa furtivité il devra éviter les emports externes,donc il risque (le F-35) d’être plus vite à court de munition que de carburant et vus la logistique,base américaine,ce genre d’appareil ne sert pas à grand chose,c’est plus un joujou que réellement utile surtout d’un point de vue financier et apparemment l’Air Force s’en est rendu compte.
    Après je suppose mais honnêtement le tout furtif est à éviter,cet appareil va juste coûter beaucoup pour pas grand chose.