Un bombardier russe Tupolev Tu-22M « Backfire » s’est écrasé près de Mourmansk

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

41 contributions

  1. farsight dit :

    Pas de chance en ce moment pour les Russes, deux accidents de suite !

  2. Barfly dit :

    La série noire continue.

  3. lym dit :

    Les vestiges de l’ex-URSS tombent comme des mouches… Une conception quasi cinquantenaire, dont la dernière grosse modernisation date d’avant la chute du mur, il y a un moment ou le niveau de risque pour les équipages devient un gros problème.

    • asinus dit :

      oui et l’étonnant est qu’il tombe a peu prés l’équivalent d’avions militaires us disposant d’une technologie tellement supérieure , je vous invites a consulter la liste pour 2017 et 2018 .
      Je n’ai aucune connaissance aéronautique ce qui me permet de regarder ces deux listes
      sans a priori et préjugés

      • Stoltenberg dit :

        Arrêtez de troller !
        .
        L’USAF + USM ont beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP plus d’appareils que les VVSR ! De plus, les pilotes américains font significativement plus d’heures de vol que leurs homologues russes. Donc, si les Americains et les Russes ont à peu près le même nombre de crash, cela veut dire que la probabilité de crash en Russie est beaucoup plus élevée.
        .
        Bref, il faut toujours mettre les chiffres dans le bon contexte.

    • Le Glaive dit :

      @ lym : crash d’un F/A-18 et d’un KC-130T des Marines au large du Japon, le 6 décembre 2018 : la conception quasi-cinquantenaire du C-130 est-elle identiquement en cause ? avez-vous dit alors que le niveau de risque pour les équipages était un problème ? ( vu aussi le nombre de crash de F/A 18.., dont les pilotes s’inquiétaient dès 2016 , voir ici par exemple :
      https://www.stripes.com/news/f-a-18-crashes-rise-rapidly-as-budget-constraints-have-led-to-overused-planes-undertrained-pilots-1.426688)

    • Fralipolipi dit :

      Une modernisation des Tu-22M3 est justement en cours (pour devenir le Tu-22M3M).
      Le vol inaugural de cette version modernisée a eu lieu il y a moins d’un mois.
      http://psk.blog.24heures.ch/tag/tu-22m3m
      .
      et attention à ne pas sur interpréter la perte récente des 2 Su 34 … liée à une collision, ce qui n’a rien à voir avec la qualité ou la fiabilité des avions.
      Distinction à faire également, malheureusement, en ce qui concerne les pertes dans nos propres forces (collisions Rafale, ou plus récemment collisions Gazelle).

    • FNG dit :

      @ lym
      Arrêtez de raconter n’importe quoi, des B-52 volent encore…et biens d’autres appareils encore plus anciens.
      Des accidents, il y en a dans toutes les armées et compagnies aériennes du monde.
      Un peu de respect pour les morts.

    • olivier 15 dit :

      Vous avez déjà le rapport accident? Trop fort. les avions de 50 ans sont monnaie courante, et pas qu’en Russie. ( genre les B-52 )

    • Jean (le 1er) dit :

      Et si on parlait du B52 ou du C5 Galaxy. Pas de première jeunesse non plus ces appareils. Il est même prévu par l’US Air Force que certains B52 deviennent centenaires!

    • ion 5 dit :

      @ lym

      Vous semblez confondre le « potentiel » des avions (en nb d’heures) et leur « fiabilité » (en MTTF, et MTBR).
      Tant que le potentiel n’est pas épuisé, on reste en risque de défaillance constant.
      D’ailleurs les T-22M tombent plutôt moins qu’avant, la série noire date des années 80/90.

      Quoiqu’il en soit, vous êtes probablement hors sujet, l’avion ayant officiellement été victime de la météo un peu, beaucoup, carrément rigoureuse car polaire, non pas d’une défaillance technique.

  4. werf dit :

    L’atterrissage est toujours plus difficile que le décollage surtout avec une masse à vide de 54 tonnes (124 tonnes avec armement) sur une piste enneigée et dans des conditions météo très difficiles. RIP pour l’équipage. C’est une triste série noire mais en hiver il y a plus d’accident… Tous les pilotes le savent.

  5. Clavier dit :

    On en a abattu un, il me semble avec un Hawk à N’Djamena…..

    • Jean (le 1er) dit :

      C’était un Tu-22 Libyen. Un autre avait été abattu par des F1. Les Tu-22M n’ont pas été exportés

    • Montaudran dit :

      Je crois que c’était un Tu-22 qui est un avion très différent du Tu-22M. Le Tu-22M est autrement plus performant. Une sombre paranoïa a induit un code constructeur quasi identique pour tromper l’ennemi.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Tupolev_Tu-22

      Le Tu-22M n’a jamais été exporté.

      • Ion5 dit :

        @Montaudran

         » Une sombre paranoïa a induit un code constructeur quasi identique pour tromper l’ennemi. »
        N’importe quoi.

        La modernisation du Tu-22 va débuter sur fonds propre constructeur en 1965. Ce n’est qu’en 1967, que le BE Toupolev va finalement bénéficier du financement d’état de ce programme dit 22M (modernisé). Hors autorisation officielle le constructeur ne pouvait aucunement se lancer de manière autonome dans l’étude d’un nouvel avion, mais ce fut pourtant bien le cas…

        Les américains firent pareil lors du passage du F 84 Thunderjet au F-84 Thunderstreak. Une soit disant modernisation d’un avion existant passe mieux au niveau du Sénat pour le vote du budget que l’étude d’un avion complétement neuf.

        Idem en URSS, sauf que ce n’est pas la Senat qui décide mais une commission du PCUS.

        Bon, bref, ça reste de l’enfumage pour des politiques qui ne comprennent rien à la technologie ou à la science de toutes manières…

    • Ion5 dit :

      @ clavier
      Non c’était un Tu-22, et pas Tu- 22M. Il n’y a que ces deux chiffres en commun. Tout le reste est différent car c’est un tout autre avion.
      La désignation est restée pour mieux faire passer la pilule au niveau du budget; les américains font parfois pareil

  6. Thinker dit :

    Ça ne se fait pas de se réjouir du malheur des autres et je m’étais abstenu de le faire lors du précédent accident, mais la j’aurais tendance à dire: bien fait ! Les Russes harcèlent tlm avec leurs black jack donc les gens seront content qu’il y en ai un de moins.

  7. Sgt moralés dit :

    Un »accident »d’aeronef a dans la majorité des cas une origine humaine soit dans l’entretien soit dans la formation des équipages, la vieillesse du matériel n’est jamais une cause car elle est palliee par un effort accru d’entretien (normalement ),nos al 3 auraient du tomber comme des mouches compte tenu de leur « vieillesse ».

  8. Raoul888 dit :

    Bombardements sur la Syrie… https://www.youtube.com/watch?v=0VeiRwNYxQE

  9. Logos dit :

    Triste de voir que lorsqu’il y a des décès chez les militaires russes, on voit d’abord la bile et ensuite le respect.
    Pensées aux familles des disparus & RIP messieurs…

  10. Thaurac dit :

    Un F1 marocain s’est aussi scratché suite à un incident technique, le pilote s’en est tiré.
    Malheureusement, cela doit rentrer dans les stats de temps de paix.

  11. joni dit :

    Voila ce qui arrive quand on joue avec ISRAEL

  12. Ledemocrate dit :

    La série noire n’est pas seulement russe même nos amis de l’Otan l’ont connu il y a quelques mois. Il n y a pas de risque zéro dans l’aviation.

  13. ScopeWizard dit :

    Piloter un avion est quelque chose de dangereux , et tout spécialement lorsqu’ il s’ agit d’ être aux commandes d’ un avion militaire par nature si « maltraitable » , vu que quoi qu’ il en soit par rapport aux risques encourus comparés à un véhicule terrestre se rajoute la troisième dimension qui peut se résumer par la combinaison de la vitesse + la hauteur-sol …………….. auxquels perso je rajoute le poids et la quantité de carburant hautement inflammable lorsque des moteurs tournent ou sont chauds ……………… sans parler de l’ armement ……………….
    .
    Exemple dramatique d’ un SU 27 en Ukraine lors d’ un meeting aérien fin juin 2002 ( 77 morts , 543 blessés ( pire bilan jamais enregistré à ce jour lors d’ une démo ) mais équipage éjecté ) :
    https://www.youtube.com/watch?v=aTI5etjTniU
    .
    https://www.youtube.com/watch?v=cjjsNQ4rCno
    .
    https://www.youtube.com/watch?v=Mlo1pqg5adY&t=11s
    .
    Quelques exemples supplémentaires :
    https://www.youtube.com/watch?v=siFQIuJ9hww
    .
    Tout cela se passe de commentaires même si le plus souvent ces crashes sont dus à des erreurs humaines …………………
    .
    Afin de compléter , concernant le TU 22 M , celui-ci est censé être l’ évolution du TU 22
    avion soviétique du nom de code OTAN « Blinder » mis en service en 1962 ( retiré ? ) atteignant Mach 1.5 à ailes en flèche et réacteurs montés à l’ arrière au-dessus du fuselage et de part et d’ autre de la dérive :
    https://www.avionslegendaires.net/wp-content/uploads/2009/01/Gtu22-index.jpg
    .
    Son évolution majeure , le TU-22 M nom de code OTAN Backfire ( mis en service en 1972 ) reprenant une disposition des réacteurs façon Mirage IV ainsi que des ailes à flèche variable ( ou ailes à géométrie variable ) , évolution majeure conférant à cet avion une masse maximale en augmentation de plus de 40% , une autonomie plus que doublée , et une vitesse de Mach 2.2 ou Mach 1.88 ( suivant les sources , mais est-ce sa vitesse maximale ? ) :
    http://www.strategic-bureau.com/wp-content/uploads/2017/12/Tu-22_bombardier_Russie_003.jpg
    .
    Notez la disposition et la forme des entrées d’ air :
    http://www.strategic-bureau.com/wp-content/uploads/2017/12/Tu-22_bombardier_Russie_006.jpg
    .
    Cependant , le Blinder plus grand que le Convair B-58 Hustler de l’ USAF ( mis en service en 1960 , retiré en 1970 ) un bombardier stratégique américain classe Mach 2 façon avion de ligne aux ailes delta quadriréacteur ( General Electric J-79 soit les réacteurs du F-4 Phantom II ou du F-104 Starfighter ) , réacteurs suspendus en nacelles sous les ailes ………………………
    Notez l’ imposante nacelle ventrale contenant armes et carburant :
    https://irp-cdn.multiscreensite.com/97129047/dms3rep/multi/desktop/marekrys_01-1024×520.jpg
    .
    https://jetpilotoverseas.files.wordpress.com/2010/10/download12.jpg
    .
    http://farm3.staticflickr.com/2648/5806907222_3ccdb429b5_o.jpg
    .
    …………….. le Blinder disais-je , était un bombardier supersonique décliné en une version de bombardement/reconnaissance , le Blinder A ( apparemment construit en peu d’ exemplaires ) , le B équipé d’ une perche de ravitaillement en vol , d’ un plus gros radar , emportant un missile , le C soit la version principale utilisée par l’ Aéronavale Soviétique et destinée aux missions de reconnaissance , de surveillance électronique , aux contre-mesures , tout en ayant des capacités offensives limitées , enfin le D biplace d’ entraînement aux cockpits décalés ……………
    Le Backfire ( traduction : retour de flamme ) quant à lui fut lancé afin de palier aux insuffisances du Blinder qui était plus que limité en capacités de pénétration stratégique sachant que le Backfire A n’ était pas une franche réussite à cause notamment d’ un atterrisseur à plusieurs roues devant se loger dans de gros carénages typiques des productions Tupolev , ce qui sera corrigé avec le Backfire B longtemps connu comme étant le TU-26 , un puissant et rapide bombardier fort redouté par le Pentagone qui estimait que déployés avec une force de ravitaillement suffisante , les TU-26 Backfire constituaient une menace à prendre très au sérieux , ces avions pouvant potentiellement directement frapper le territoire américain ……………
    Ce n’ est que vers la fin des années 1980 , Guerre Froide oblige , que l’ Ouest commença à en savoir davantage sur ce bombardier alors que son développement datait pourtant du début des années 1960 , un premier prototype étant observé par une source du Renseignement Occidental en juillet 1970 quelques mois après son premier vol l’ année précédente ………………..
    .
    Malgré toute une série d’ améliorations et de modifications dont des réacteurs à double-flux comparables aux moteurs du TU-144 ( concurrent du Concorde ) , des entrées d’ air redessinées différentes des TU-22M-2 ( Backfire B dans les 210 exemplaires construits ) et un nez dissymétrique qui semble se relever , le TU-22M-3 ( Backfire C environ 270 exemplaires construits ; fin de la production en 1993 ) bien que très rapide à haute comme à basse altitude et au niveau de performances élevé est aujourd’hui considéré comme un bombardier moyen ( il est tout de même en capacité de frapper à l’ aide d’ armes conventionnelles comme nucléaires ) en raison d’ une autonomie limitée sans ravitaillement en vol ……………….
    Le Backfire B a joué un rôle de premier plan tout au long de la deuxième série de négociations américano-soviétiques sur la limitation des armements stratégiques ( SALT II ) …………..
    .
    http://www.airvectors.net/avtu22_01.jpg
    .
    À l’ époque des premières observations et d’ après nombre de rapports ou de photographies , certains experts estimaient qu’ une grande partie du fuselage des Backfire B était vide afin de maintenir au mieux le centre de gravité , ce qui pénalise la distance franchissable ……………..

  14. Carin dit :

    On peut sûrement y joindre un peu de laisser aller dans l’entretient de ces avions, les mécanos russes doivent sûrement faire des miracles pour les faire voler… et sur l’ensemble de la flotte de ces TU, on ne peut pas dire que les accidents soient fréquents.

    • Ion5 dit :

      @Carin

      Les mécanos russes? L’entretien de l’avion? C’est une panne mécanique donc…
      Hé mais vous savez tout avant tout le monde sue les conclusions de l’enquête qui vient à peine de débuter!

      Voulez pas aller voir plutôt ce qui est commun entre le Tu-144 et le Concorde et ce qui est différent?

  15. ji_louis dit :

    Avec une bonne maintenance, ça tient longtemps mais…
    – La maintenance russe n’est pas au top, même si il y a eu des progrès importants.
    – Les conditions climatiques sont particulièrement sévères, ce qui explique beaucoup de choses

  16. girardin dit :

    Décidément l’aviation militaire russe traverse une bien mauvaise série noire.
    A titre indicatif voici un lien intéressant qui décrit sommairement quelques types d’avions, qui
    montre un peu comment fonctionne l’armée de l’air russe et qui évoque quelques échanges avec la France :
    https://francais.rt.com/documentaires/14195-mig-sukhoi-secrets-avions-de-combat-rus
    En croisant les informations je remarque que le rayon d’action indiqué ici pour le Mig 29 est de 3000 km
    (à 14.52 minutes sur la vidéo) alors que wikipédia fournit un rayon d’action de seulement 700 km
    comme vous pouvez le constater par vous-mêmes ci-dessous!
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mikoyan-Gourevitch_MiG-29

  17. Herve Lesage dit :

    J espere que poutine n utiliseras plus ses appareils pour survolée l europe centrale et essayée sont intimidations a 2 balles
    Aprés toute mes condoléance au familles des pilotes,comme le rappeller au dessus
    Piloté un avion de combat est extrement risqué méme avec des experts a sont bord
    On voie bien peut importe la nation ou le type d appareils tous le monde est toucher