La marine iranienne annonce (encore) le déploiement prochain de deux navires dans l’océan Atlantique

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

36 contributions

  1. Frédéric dit :

    En 2011, ces navires avait selon des articles passé le canal de Suez, première incursion iranienne en Méditerranée, depuis la Révolution de 1979, pour aller du côté de la Syrie.

  2. Alain d dit :

    Booouuh, ils flanquent les miquettes ces iraniens

  3. dakia dit :

    A l’image de barkhane, sangaris, une nouvelle mission se prépare ..

  4. shro dit :

    Je n’aime pas spécialement le régime iranien mais ils ont tout a fait le droit d’aller dans l’Atlantique , la Méditerranée ou a proximité des côtes américaines. Tout le monde le fait et cela fait partie du droit maritime international.

    • dolgan dit :

      Personne n’a dit le contraire je pense.
      .
      Je pense que ce déploiement fait surtout sourire. J’ai du mal à comprendre pourquoi les Iraniens l’envisagent.

    • Ukiopon dit :

      Ils ont pas peur des USA, pas comme la France qui a fermé ses entreprises en Iran.

      • Euclide dit :

        C’est plus compliqué que cela
        Sinon il faut sortir de l’OTAN , sortir du système SWIFT pour le règlement des créances, du paiement en $ etc…. etc….

      • John dit :

        Le fait est que vous simplifiez un peu la réalité…
        L’Etat français ne prend pas les décisions à la place de ces entreprises…
        Si une entreprise française commerce avec les USA, avec un énorme marché là bas (Airbus par exemple), commercer avec l’Iran signifierait stopper le commerce avec les USA.
        Donc le choix est un choix fait par des privés de privilégier le marché américain.
        Par contre, une entreprise française qui n’aurait pas le moindre contact avec les USA (pièces détachées, logiciels, ….) et qui ne prévoit jamais de s’y implanter pour des raisons x ou y ne serait pas du tout sous le coup des sanctions américaines et pourrait commercer en Iran…
        .
        Dans tout ça, ce que l’État français peut faire est très limité. Les USA ont l’avantage d’avoir un marché très important (volume et moyens). Et cette puissance ne permet pas en face de répliquer ou d’empêcher les Américains de sanctionner des entreprises actives aux USA…
        La France pourrait aussi mettre des sanctions sur le Qatar par exemple, et interdire à toutes les entreprises ayant le moindre lien avec la France d’y faire du business.
        Et vous oubliez surtout que Trump n’est pas un diplomate, et ne cherche pas la négotiation et le compromis. La seule chose qui l’intéresse c’est lui-même et les riches… Il reste populiste pour être élu et faire prospérer les conditions favorables au business familial, et au business de ses potes.

    • Pravda dit :

      Ils feraient mieux de sécuriser la pointe africaine.

  5. vrai_chasseur dit :

    C’est concrètement la différence entre une Blue Ocean Navy et une Green Ocean Navy.

  6. Thinker dit :

    Gaffe aux grands requins d’attaque bleu profond…

  7. An Iraian dit :

    Wonderful!. The first time to read and find a false word for the PERSIAN Gulf. It seems that the author doesn’t have a good knowledge on geography and history. and maybe money from the Arabs living side of the Persian Gulf is very important and heavy to ignore facts and reality.
    Correct your made mistake and word to the Persian Gulf.

    • ClémentF dit :

      Since you acknowledge there are arabs living on the other side… your argument is invalid.

      VF : dans son com il reconnait qu’il y a des arabes vivant de l’autre coté, son argument ne tient pas la route.

    • Kali dit :

      @An Iraian
      So, you demand a correction of Mr’s Lagneau mistakes. But, in your post, you never point out what are those mistakes.

      Until proven otherwise, you are wrong and Mr Lagneau right. Never forget the burden of proof is yours here.

    • Kali dit :

      @An Iraian
      So, you demand a correction of Mr’s Lagneau mistakes. But, in your post, you never point out what are those mistakes.

      Until proven otherwise, you are wrong and Mr Lagneau rights. Never forget the burden of proof is yours here.

      • dolgan dit :

        L’ « erreur » c’est d’utiliser l’expression « golfe arabo-persique ». Il y a une gueguerre entre Iranien et monarchies arabes sur le mot à utiliser. Pour les iraniens, il est intolérable que d’autres n’utilisent pas le terme Golfe persique.
        .
        Un peu comme nous avec les pains au chocolat et les chocolatines. Mais bon, tout le monde sait bien qu’on dit pain au chocolat.

    • Nico St-jean dit :

      @ An Iraian

      You can’t speek french right .. ? So, how u can find a « false word » from the author ? Iranian dumbass …
      .
      And that is written *iranian* not *Iraian* …

  8. Carin dit :

    J’espere qu’ils sont bon en navigation.. parce que l’ocean, voir même la Méditerranée c’est pas le détroit d’ormuz, quand ça remue, ça fait pas rire.
    Ce qui serait marant par contre c’est que si ils perdaient leur tanker au beau milieu de l’ocean… il y a de grandes chances pour que ce soit un tanker américain qui les dépannerait pour qu’ils puissent rentrer à leur port-base !

  9. petitjean dit :

    les eaux internationales sont à tout le monde
    l’Iran se dote d’une marine nationale
    c’est quoi le problème ??………………….

    • Polymères dit :

      Qui parle de problèmes? Oui les eaux internationales sont à tout le monde, que les américains soient dans le golfe Persique, en mer Noire ou en mer de Chine, c’est la même chose, vous ne les contestez pas non plus et n’y voyez aucun problèmes ou bien?
      .
      Oui l’Iran a le droit d’y aller, personnes n’a dit le contraire et il n’y a pas plus de problèmes que les navires américains qui rôdent un peu partout.
      Mais vous ne pouvez nier que le besoin opérationnel de l’Iran par rapport en plus de ses moyens maritime, on peut le chercher autant qu’on veut, il n’est pas dans l’Atlantique. On ne peut nier que l’Iran fait cela pour de la communication et du symbole à l’encontre des américains, un symbole militaire qui ne pèse pas grand chose, qu’ils ambitionnent depuis des années et qui servira essentiellement à la politique intérieure du pays afin de se sentir « grand et fort » à « proximité » des USA.
      Et comme pour les USA ou d’autres, la question n’est pas le problème du droit de navigation en eaux internationales, mais bien qu’il s’agisse d’une manoeuvre navale militaire qui a pour vocation de passer un message et d’imposer un rapport de force , limité dans le cas de l’Iran, mais tout de même symbolique.
      Le symbole c’est aussi le nom attribué a ce « destroyer » , le nom d’une frégate iranienne coulée par les américains en 1988 dans l’opération « praying mantis », une défaite iranienne qu’ils essaient de laver en faisant naviguer près des USA, un navire du même nom…

      • petitjean dit :

        comme vous dites c’est de la gesticulation : de la COM !
        fondamentalement sans grand intérêt
        sauf que :
        en Est Méditerranée, en Mer Rouge, dans les golf d’Aden et d’Oman ainsi que dans l’Océan Indien, les marines occidentales sont présentes, en nombre et…….loin de leurs bases.

      • Bidijou dit :

        Il y a aussi la terre internationale que les soldats français peuvent y installer sans problème, comme la Syrie.

    • Xavier dit :

      Il n’y a aucun problème on se détend.
      Le ridicule de la scène fait juste sourire… soyez un peu Léger.

    • ruffa dit :

      T’apelle ça une marine nationale !! L’Us Navy va être très impressionnée comme avec l’avion furtif iranien !
      Vaste rigolade !

  10. Max dit :

    Et encore, la sphère iranienne présente le Sahand comme navire furtif ! lol

  11. Lagaffe dit :

    La Marine iranienne va recevoir un soutien de poids :
    « La coopération technique entre les forces navales iraniennes et russes sera en hausse en 2019, a révélé le commandant de la marine iranienne, l’amiral Hossein Khanzadi, à l’issue d’une rencontre avec le vice-amiral Igor Osipov, chef de l’état-major de l’armée russe le 25 décembre dernier dans le quartier général de la marine iranienne à Téhéran.
    M. Osipov est arrivé en Iran le lundi 24 décembre à la tête d’une délégation du ministère russe de la Défense, pour participer à la deuxième session du groupe de travail russo-iranien sur la mise en œuvre de l’accord bilatéral de coopération militaire signé en janvier 2015 par le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, et son homologue iranien, Hossein Dehghan.
    Khanzadi a indiqué que les deux autorités navales iraniennes et russes se sont accordées sur les questions d’intérêt mutuel et sur le développement des relations bilatérales. Les entretiens ont principalement porté sur les interactions dans les domaines opérationnel, technique et éducatif, ainsi que sur l’organisation d’exercices conjoints. »
    Nul doute qu’un exercice iranien au large des côtes américaines bénéficiera d’un soutien actif de la Russie…

  12. Carin dit :

    C’est quoi un missile « téléguidé »?
    Ça me fait penser au voiture avec un gros fils au cul qui se termine par une télécommande, obligeant l’heureux possesseur d’un tel bolide a le suivre de près…
    je me doute que c’est pas ça ..(enfin j’espere) mais si quelqu’un a la réponse, je suis preneur.

    • Matt dit :

      On remplace le « gros fil » par un signal radio, et les yeux du tireur par un système radar ou optronique qui suit à la fois la cible et le missile, et c’est à peu près le même principe.

    • Jupiter dit :

      Bonjour,
      Le terme « Téléguidé » peut en effet prêté à sourire. Je vous rappelle cependant que votre télécommande de télévision est (si vous vivez avec de l’équipement datant au minimum des années 80) bien sans fil.
      Je pense que « Téléguidé » doit être interprété par « homme dans la boucle », dans le sens où une personne peut, depuis son écran, piloté finement le missile ou alors choisir des points d’impact ou encore arrêter la mission.
      Bien sur, cela pose une autre question, à savoir: Comment est-il téléguidé?
      On comprend bien qu’en vue directe, un tel missile ne pourrait avoir qu’une portée très limitée (l’horizon radioélectrique). Un relai par drone permettrait d’accroitre considérablement la portée d’emploi mais ces systèmes sont assez complexe à mettre en œuvre.
      Reste donc que la bonne foi des militaires et propagandistes Iraniens. Et je dois vous avouer que je leur fait assez peu confiance…

    • Vince dit :

      Un missile Milan par ex. Ou MMP dans une certaine mesure.

    • Sgt moralés dit :

      Pour le ss11 ç était le cas et on employait l expression « filoguidé ».

  13. cobra_11 dit :

    C’est inapproprié de parler de destroyer effectivement, tant du point de vue du tonnage que des équipements.

    Je classifierais plutôt un tel navire en « Patrouilleur hauturier » ou « corvette ».

    Sans rancune

  14. joni dit :

    ISRAEL peut detruire en 5 sec l iran mais notre immense moralité hébraique fait que nous preferons observer les agissements de ses engeances.

    • aleksandar dit :

      Et la marmotte mets le chocolat dans le papier alu.
      Votre délire m’a fait sourire, merci !

  15. Carin dit :

    Merci à tous pour vos réponses sur les missiles iraniens.. j’en déduit que ces missiles ne sont pas autonomes et qu’un brouillage dirigé suffit à les faire finir à l’eau! Comme c’est arrivé aux 2 missiles tirés depuis le Yémen sur un destroyer américain.