Pendant la trêve des confiseurs, les forces françaises ne lèvent pas le pied contre les groupes jihadistes

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

19 contributions

  1. Yannus dit :

    Bonjour,
    Ob peut pas leur péter les tympans avec des passages en supersonique basse altitude?

  2. PK dit :

    Question qui fâche un peu.
    .
    Au Mali, à chaque frappe, on a un bilan. Et un bilan vérifié en généralement par des FS au sol.
    .
    En Syrie, on a pas mal de frappes, de la coalition, des avions, de tir de 155… Mais pour quel bilan ? Si on associe le nombre de soldats de l’EI et le nombre de frappes de la coalition occidentale (donc hors Russie), ça donne quoi le ratio frappes/tués.
    .
    Avez-vous des statistiques ? On parlait à l’origine de 10 000 membres de l’EI. Combien de frappes ? Combien de tués (vérifiés) ? Quel efficacité quoi ?
    .
    Il semblerait qu’au Mali, on soit très efficace (je ne parle pas des coûts, mais bien de l’efficacité : à chaque fois qu’on frappe, on déglingue des gusses, et comme ils ne sont pas légions là-bas, on doit faire très mal).
    .
    En Syrie, ils sont quand même beaucoup plus nombreux. Alors ?

    • jyb dit :

      @pk
      différence notable entre les 2 théâtres c’est que dans la bss la France a la maitrise des airs et du terrain. Donc dropper une équipe de nettoyage et donner un bda propre est assez facile, ce qui n’est pas possible sur le théatre syrakien.
      Autre différence les frappes en bss sont relativement faibles (en nombre) et peu d’intervenant sont impliqués. En syrak les frappes se comptent par milliers et le cadre qui régit ces frappes et leur environnement diffère selon la nationalité du « vecteur ».
      Maintenant on sait aussi que les frappes aériennes ont eu très peu d’impact tant que les troupes au sol n’étaient pas engagées.
      Dans la bss on fait du sur mesure, en syrak c’est du prêt à porter.

  3. Fabien dit :

    Au moins, les stagiaires Irakiens semblent être soigneusement sélectionnés parce qu’il y a peu d’accidents de tir contre leurs formateurs… Quelles sont donc les autres nations qui assurent des formations auprès des troupes Irakiennes?

    • jyb dit :

      @fabien
      Presque toutes parce que pour une majorité de nation leur soutien à la guerre contre daesh se résume à de la formation. De mémoire donc j’en oublie : Portugal, Espagne, Italie, estonie, canada, australie, usa, Allemagne, gb…

      • Bouli dit :

        de mémoire, la Belgique aussi … soit dit en passant, j’ai lu que Belgique et Pays-Bas retiraient leurs F16 du théâtre syro-irakien par moindre nécessité

      • TINA2009 dit :

        Bsr JYB !

        Vos sources à ce sujet , merci !!!!

        • jyb dit :

          ?? Commencer par wiki ou par les sites des états majors ou des ministères des armées des pays engagés.
          Pour le coup c’est une info accessible au moins pour la syrie.

          • jyb dit :

            @tina2009
            pour l’irak pas la syrie. apm!
            et oui toutes les infos sont sur wiki (pas complètement à jour mais complète sur quel pays a dispenser des formations)

  4. aleksandar dit :

    Concernant la syire, le gouvernement syrien a repris ce matin le controle de Manbij.
    Sans les massacres annoncés, sans combats et au nez et a la barbe des turcs.
    Avec ou sans accord des YPG, la Syrie va reprendre tout son territoire et grignoter, ville après ville, village après village,( avec l’accord de la Russie ) et rien ne pourra s’y opposer.
    Rapport de forces militaire & poltique pour le gvt syrien.
    D’ici 1 a 2 semaines les tribus vont basculer du coté du gvt syrien.
    Prochaine étape, la liquidation de Daesh par une force conjointe SAA + SDF.
    Que vont devenir nos FS sur place dans ce contexte ?
    Afrique.
    Si on fait le rapport heures de vol / 5 terroristes tués, ça fait cher le terroriste………..

    • TINA2009 dit :

      Bsr Aleksandar !

      -Mes espérances vont dans le sens de vos affirmations pour ce qui la reconquête des territoires de la Syrie par La Syrie de Bachar EL ASSAD : Ceci constitue un préalable indispensable pour le rétablissement de la situation d’avant 1728 et 1744 au proche et moyen orient !
      -il est indispensable que la Syrie de Bachar El Assad reprenne ses territoire avec l »aide des YPG, d’une part ; que BACHAR reconnaisse et aide les YPG en leur attribuant une région avec une très large autonomie et des spécificités propres à satisfaire les YPG, et Kurdes en général !
      – D e même, les YPG et BACHAR DOIVENT RECUPERER une partie du territoire historique de l’IRAK qui leur revient ! IL en est de même pour le plateau du GOLAN : L’Israël Sioniste doit rétrocéder le GOLAN, ou le peuple d’Israël sera combattu et détruit, de par tout les côtés ( Y compris par L’ ARABIE SAOUDITE ! C’est trop tard !

      • uri0911 dit :

        Sacré TINA,
        La reprise du Golan, ça va être une partie de plaisir pour tous ces braves gens, qui, sans l’aide russe, ne feront pas mieux que leurs illustres grand pères (qui eux avaient l’aide de l’URSS). Mais bon, ça a l’air de t’exciter cette histoire alors fais toi plaisir et continu a embrasser tes rêves.

  5. nexterience dit :

    Il semble que les français cherchent à écraser la poche sud avant que ce ne soit plus possible avec l’intervention turque ou le retour de la souveraineté Syrienne.
    Abu Hassan est tombée.
    Quel est l’intérêt des SDF à reprendre absolument cette poche mortelle selon notre calendrier? Soutien politique ?

    • Yannus dit :

      Bonne question.
      J’imagine que vu la rapidité de l’armée syrienne à intervenir au secours des Kurdes et ils doivent négocier depuis un bon moment avec le régime syrien.

    • Bouli dit :

      les français et anglais, eux, pour le moment, ne les laissent pas tomber

      il y a peut-être un lien de confiance et une collaboration plus pointue

      sinon, l’intérêt se situe probablement, plus bassement, au niveau armes et matériel et sur un soutien ONU (France et R-U ayant un siège permanent là-bas)

      par ailleurs, je pense qu’ils ont un réel intérêt, eux aussi, à faire disparaitre l’EI au plus vite pour retirer une épine de leur pied

      ils pouvaient avoir un intérêt à faire durer les choses pour garder la présence américaine. Maintenant qu’ils sont partis, ils ont au contraire intérêt à agir au plus pressé

  6. Yannus dit :

    On sait aussi qu’ils ont creusé des tunnels. Ne pourrais t’on pas leur larguer des BAP 100?

    • Ancien dit :

      Encore faudrait-il en avoir encore en stock et que les vecteurs actuels soient capales e les tirer.

  7. werf dit :

    L’agence de presse turque Anadolu a évalué le nombre de bases militaires et de soldats français qui sont déployés sur le sol syrien. Selon le média, les troupes françaises seraient présentes dans la ville d’Ain al-Arab (Kobani), dans les districts de Mistanur Hill et de Sarrin, dans la ville d’Ain Issa, à l’usine de béton de Lafarge, dans le village de Harab Isk, sur la base militaire de Raqqa, sur le site militaire de Kahar, sur la base aérienne de Tabqa et dans certaines parties de Manbij. Au total, 500 militaires maximum. Au vu de ces données, si elles sont vérifiées, cela ne justifie plus leur présence sur le sol syrien. Les interventions aériennes sont le feu d’artifice final. Il sera bientôt dangereux pour nos soldats de rester sur place. La responsabilité de nos dirigeants et du CEMA serait engagée en cas de décès de l’un des nôtres, ce que je ne souhaite pas.