Ankara annonce une nouvelle opération militaire contre les milices kurdes syriennes « dans les prochains jours »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

33 contributions

  1. Castel dit :

    Lamentable !!
    Une fois de plus , Erdogan se porte au secours de daesch, en essayant de protéger son dernier bastion !!
    S’il était vraiment sincère, il attendrait que la coalition en ait d’abord finit avec eux, avant d’intervenir pour régler ses comptes avec l’YPG ( qui, contrairement au PKK, n’avait pourtant jamais attaqué la Turquie auparavant !!)
    Mais je crois qu’Ankara ne veut surtout pas voir disparaître ses meilleurs auxiliaires dans la région !!

    • Thaurac dit :

      L’Alsace et la lorraine a de forts contingents turcs, et de l’autre coté de la frontière, n’en parlons même pas, alors si le pays soutien ces mouvements radicaux, ne pourrait pas il exister un quelconque soutien financier ou autre de leur part pour les terroristes européens, les manœuvrer en sous main?……

    • Polymères dit :

      Depuis le début du conflit, tout le monde joue avec l’ensemble des acteurs du terrain, mais il ne faut pas non plus en faire des alliés ou des amis.
      Erdogan sait parfaitement que si les FDS prennent le dernier bastion de Daesh au Sud, les forces kurdes sur ce front viendront se renforcer à la frontière turque, donc compliquera la situation.
      Les turcs ne veulent pas sauver Daesh, de toute façon ils ne sont plus rien et ils ne feront plus grand chose de là ou ils sont, à part faire parler d’eux par le terrorisme. Ils veulent maintenir une ligne de front qui permet de bouffer les moyens des FDS, donc de faire durer un conflit pour éviter que les kurdes ne se tournent vers la Turquie.
      Mais Ankara sait que le principal obstacle, c’est avant tout les américains (et un peu les français), ce sont eux qui posent problème pour agir. Erdogan se doute bien qu’il ne peut pas vraiment s’enfoncer dans le territoire des FDS sans risquer une crise avec Washington, voir même une confrontation militaire (qui sera limitée de toute façon et s’arrêtera à la première perte, pour ensuite créer la crise diplomatique ou là, on se lâchera par les mots).
      A Afrin les turcs ont réussis à avancer par ce que les russes, qui s’y étaient installés pour éviter que les turcs ne débordent, (tout comme l’armée syrienne est allé rapidement rejoindre la rive du fleuve pour éviter que les turcs ne descendent) au moment de l’offensive « bouclier de l’Euphrate » se sont retirés sans doute après un accord Poutine-Erdogan. Depuis Erdogan cherche un tel accord avec les américains pour la zone de Manbij, mais la seule chose qu’ils ont reçus, ce sont des patrouilles conjointes.
      Les turcs ont entre temps obtenus des russes, une nouvelle fois, une possibilité d’intervenir dans la région d’Idlib, en prenant doucement le contrôle et la responsabilité de sa sécurité, ce qui aura évité une offensive syrienne et russe, alors imminente, une offensive qui aurait pût pousser la Turquie à intervenir contre l’armée syrienne.
      On voit bien que les russes, pour se mettre Ankara de leur côté, ou du moins pour éviter de l’avoir en face, leur a accordé plusieurs ouvertures en Syrie, leur donnant le contrôle d’un territoire plutôt important et tout cela indépendamment d’Assad. Les russes ont montrés qu’ils pouvaient partager la Syrie avec d’autres et qu’Assad subit et se soumet à la diplomatie russe.
      Les turcs n’ont plus rien à obtenir des russes, ils ont réussis d’une manière ou d’une autre à étendre un contrôle sur le territoire syrien qui malgré les annonces soutenant l’intégrité territoriale de la Syrie, ouvre clairement une porte vers une politique à moyen/long terme, d’annexions. La Turquie va vite devenir un problème pour Damas et Moscou dès lors qu’ils auront repris confiance en eux et voudront récupérer ces territoires et que derrière les turcs vont dire « non ».
      .
      Les turcs cherchent encore à s’étendre sur la partie kurde, ce n’est pas simplement une volonté d’éliminer une menace, c’est aussi une volonté de contrôler le terrain. Pour l’instant ils sont « bloqués » par les américains et je ne sais pas s’ils feront une offensive en prenant les risques qui vont avec.

  2. Auguste dit :

    Depuis 24h que les Turcs bombardent Afrin.Prochaine cible:Kobane?.Depuis un an que Turcs et ANS (anciens rebelles) auraient préparé l’opération. Les tribus arabes sont prêtes à soutenir Erdogan + ANS dans le nord.Et si les tribus arabes se retirent des FDS et que les Kurdes fassent de même, en allant soutenir les leurs,plus personne au sol contre les daesh.Maintenant reste à voir la réaction des US et France (6000 hommes).

    • Auguste dit :

      A croire qu’ils ont reçu le signal de l’assaut.En 24 h,6 attaques et 2 attentats de daesh,la plupart le long de l’Euphrate.Attaque au mortier à l’ouest de Al-Bukamal,(Sukariya).Une autre à Shaddadi (province Hassakah).4 à Raqqa et environs.Un attentat à Manbij et un autre à la frontière turque,à Al Rai.2 officiers YPG tués à Raqqa (MIT turc,rebelles,daesh???).
      Combats entre armée turque et PKK à Duhok en Irak.L’armée turque le long de la frontière turco-syrienne,les US quittent leurs positions au nord de Raqqa.

  3. farsight dit :

    Si Erdogan veut lancer l’offensive à l’est de l’Euphrate, il devrait vraiment le faire . Car en ne faisant rien, il laisse ses ennemis du YPG se renforçaient, rendant plus compliquer toute manoeuvre . Il doit trouver un moyen d’éliminer toute menace du YPG, au plus vite, car sinon il sera trop tard . Mais il faut faire aussi attention au états unis et à leur postes d’observation .

    • ji_louis dit :

      La Turquie (comme la Russie au Donbass) est intouchable sur son sol national pour des raisons politiques, elle peut se permettre de bombarder à l’artillerie depuis ses frontières, personne n’osera faire un tir de contre-batteries. Souvenez-vous que la rhétorique turque dis qu’ils sont agressés par les « terroristes kurdes », donc tout usage d’arme lourde contre leur sol national est une justification, même à postériori. Comme en plus, les américains veulent que la Turquie reste dans l’OTAN, Erdogan va faire danser Trump un moment; la seule chose qui le restreigne est qu’il ne peut pas se permettre de tirer sur des troupes américaines (ou françaises) sans risquer une riposte justifiée par la légitime défense (on mettra l’agression turque sur le dos d’un « état profond », de réseaux güleniste, des loups gris ou d’islamistes radicaux infiltrés dans l’armée).

    • Brossa dit :

      tant sur le plan de l’orthographe que de la profondeur de réflexion, un enfant de 12 ans s’est exprimé…

      • farsight dit :

        Je veux bien que tu ne sois pas en accord avec ce que je dis, avoir un avis différent est normal . Mais je ne tolère pas que tu m’insultes, pour information, j’ai 24 ans . Tu pourrai à la place, exprimer ton avis, au lieu de d’énerver sur ma personne, car tu n’as aucun argument . Ton message est vide . Je vais sur ce site avec humour, mais je ne tolère mal d’être insulter . Je reste polis et garde de l’humour, mais ça peut changer !

  4. nimrodwing dit :

    Et voila que recommence ce damné Erdogan ! qui aide t’il finalement autre que son gouvernement et sa positon au pouvoir ? rien et surement pas notre combat contre Daesh.
    Il retarde certes l’inéluctable défaite des jihadistes au levant mais il leur permet surtout de perdurer au détriment de nombreuses vies civil et militaires…a croire que Erdogan marche du coté de daesh.

  5. LP dit :

    Chaque fois que la coalition est sur le point d’anéantir ce qu’il reste de daesh, les turcs veulent lancer une offensive. Leur collusion avec daesh est aveuglante (ce depuis le début… kobané). Personne en occident n’a le courage de dénoncer cela et de prendre des mesures contre cette dictature islamiste qui est désormais plus alliée à la Russie et à l’Iran qu’à l’Otan.

  6. jyb dit :

    la semaine passée, les fds ont annoncé des « progrès » dans l’offensive d’hajjine. Mais depuis le front s’est figé sur la deuxième ligne de défense djihadistes.
    amaq (daesh) a déclaré que la coalition avait mené plus de 230 frappes (aériennes) entre le premier et le 10 décembre.
    L’annonce d’erdogan et de son ministre de la défense risque donc de plomber à nouveau l’offensive d’hajjine. On le sait le volume des seuls forces fds est insuffisant pour faire tomber la poche d’hajjine.
    Leur renforcement par des fds semble compromis; restent plusieurs options. La plus rapide et transparente serait d’engager directement les us rangers présents sur le théatre syrien (2000/2500) Faire appel aux hashed irakiens qui piétinent à la frontière ( et qui interviendraient avec « l’autorisation » des syriens) dans un autre monde on pourrait attendre que russo-syriens et coalition s’accordent pour abattre l’ennemi commun…Le plus probable, une sourdine sur la bataille d’hajjine en comptant sur une inertie de baghdad ou daesh.
    Maintenant on peut aussi dire que les turcs font le jeu de daesh; la réalité c’est qu’erdogan voit des troupes fds armées et aguerries, occupées à combattre daesh aujourd’hui et que demain ces même troupes risquent de se retrouver face aux turcs et pro-turcs à al bab, azaz ou afrin. C’est maintenant ou jamais.

  7. jyb dit :

    erdogan se retrouve avec sur les bras des milices turbulentes et indisciplinées difficilement controlables qui s’entretuent pour le controle d’un check point ou d’un quartier. Les envoyer au carton, c’est aussi une façon d’avoir la paix.

  8. Carin dit :

    Si avec ça on en trouve encore pour douter des accointances d’Erdogan et des nuisibles, qui font appel à lui pour desserrer l’etau, je ne vois pas ce qui pourrait mieux démontrer leur mauvaise foi…
    dans tout ça, avec les combattants des YPG, se trouvent des gars à nous et pas des américains.. qui comme le disent les kurdes ne montent pas au combat avec eux comme les français. Donc si Erdogan frappe des groupes kurdes, il y a des chances que des gars à nous morflent! J’espere que dans ce cas, notre président prendra la bonne option de riposter avec quelques rafale histoire de tomber quelques F16, et détruire quelques chars et autres batteries, et tant pis si nos « amis » turcs ne sont pas contents… et idem pour nos « amis » américains. Nos milis veulent bien tomber au champs d’honneur face aux nuisibles, mais face à l’armee Turques qui est censée être notre allier et nous poignarde dans le dos depuis pas mal de temps déjà, faut pas pousser… rien à cirer du détroit qu’ils sont censés barrer, les bateaux russes n’iraient de toute façon pas plus loin que la Grèce. Et rien à foutre des millions de dollars investis par les américains sur le territoire turc, ils n’avaient qu’a se retirer avant.

    • Yannus dit :

      entrièrement d’accord.
      On sait sur quoi s’appuyent les Turcs aviation et artillerie. Protégeons nos FS et les FS US et nos proxis contre Daesh et leurs alliés.

    • Vince dit :

      Vous oubliez les qqs centaines de milliers de Turcs installés en France. Où ira leur allégeance en cas de pépin avec France/Turquie ne fait pas beaucoup de doute.

      • Carin dit :

        À Vince
        Rien que dans ma bonne ville de Marseille il y a 160 nationalités et ethnies représentées par associations… si on applique votre principe autant remettre tout de suite les clés du pays à la plus grosse de ces représentations au niveau national! Et pendant que nous y sommes donnons aussi les clés de l’allemagne vu que la représentation turques y est bien plus marquée qu’en France!

        • Vince dit :

          Et qu’est ce que vous croyez qu’il va se passer ? Que toutes ces bonnes ethnies vont chanter la Marseillaise comme au Stade de France ?

  9. KurdParty dit :

    Encore un article biaisé complètement non-objectif sur la Turquie… et encore les mêmes ramassis dans les commentaires comme quoi « lo torquo é l’ollio de doash elle ompocho lo lotte contr doash ololo! ». Mon commentaire sera censuré mais je m’en fiche je veux faire passer un message à l’admin. Mr Lagneau, rendez vous bien compte de quelle organisation inhumaine terroriste vous faites l’éloge sous « prétexte » de « lutte contre daesh », dans ce cas ou dans l’autre, je vous laisse seul avec votre conscience.
    _
    C’est une affaire entre les terroristes nazi pkk « kurdes » et la Turquie. Ces facistes « kurdes » ont commis de multiples nettoyages ethniques et génocides à l’encontre des populations Arabe, Turkmen, Assyrienne dans la région. La Turquie a essayé de prevenir et finalement les organisations internationnales ont confirmé de nombreuses fois, des rapports ont été publiés sur ces génocides perpétrés par les terroristes nazis « kurdes » dans leur quête de purification et d’extermination au profit d’un processus de « kurdification » imaginaire forcé.
    https://www.amnesty.org/en/press-releases/2015/10/syria-us-allys-razing-of-villages-amounts-to-war-crimes/
    https://www.amnesty.org/download/Documents/MDE2425032015ENGLISH.PDF
    _
    Il faut clairement être un dérangé pour soutenir ces d**** de terroristes nettoyeur ethnique « kurde ». Ah et concernant l’opération à Hajin : après plusieurs mois d’offensive et des milliers de frappes aériennes, les combattants aguerris « kurdes » ne parviennent toujours pas à défaire daesh, à croire qu’ils le font exprés mais connaissant leur compétence au combat j’en doute. Les terroristes arabes dans les rang du pkk sont envoyés au front comme chair à cannon se faire massacrer tandis que les vaillants combattants de la liberté « kurdes » sont à l’arrière du front avec leur maître états-uniens. Je leur conseille de profiter de ces derniers moments de confort d’ici quelques jours ce sera terminé.
    _
    La Turquie va libérer les territoires occupés par les terroristes. Ils seront tous ex***s, la région sera rendu à ses vrais propriétaires Arabo-Turkmène tout comme à Afrin. Les quelques soldats américains vont rester confinés dans leur « base » pendant que leur « combattants » se font massacrer ou alors il vont se retirer comme c’est actuellement en cours à Tel-Abyad. Rien de plus rien de moins. La Turquie donne du temps pour que les forces occidentales bougent de là, dans quelques jours ce sera l’enfer. Ceux qui restent le font à leurs risques et périls.

    • Laurent Lagneau dit :

      @ KurdParty,

      Je ne fais pas d’éloge. Juste rapporter les propos de M. Erdogan et la position américaine. Tant pis s’ils vous dérangent.

    • Clavier dit :

      Kurdparty
      Attendez donc que Trump vous livre les F-35 commandés avant de vous lancer dans une opération à haut risque pour votre armée….

    • maya6259 dit :

      Quel commentaire grotesque !!. La réalité est que la Turquie de Erdogan est une dictature islamo-fasciste faite par définition pour s’entendre avec Daesh et que les Kurdes présentent le double désavantage de pratiquer un islam pacifique et de vouloir de manière légitime obtenir un état souverain , ce qui ne se fera qu’au détriment de la Turquie , des Arabes sunnites ( Daechiens ) et des Iraniens chiites , tous islamistes. Les peuples d’Europe n’ont rien à attendre de l’islamiste Erdogan et de la ridicule idée d’une Turquie Européenne. Il faudra d’ailleurs s’interroger sur la présence en Europe ( surtout en Allemagne ) de dizaines de milliers d’islamistes turcs à double nationalité ( et d’autres aussi ) ayant voté pour Erdogan. Soutien aux Kurdes !!.

    • Vous faites semblant d’ignorer que le PKK et le YPG sont deux entités très différentes.
      Ne vous fatiguez donc pas : nous connaissons la mauvaise foi du sultan dément.
      L’armée américaine procède depuis les dernières provocations militaires d’Ankara à des patrouilles mixtes avec les YPG – les Unités de Protection du Peuple kurde – tout le long de la frontière que le Sultan compte attaquer. D’ailleurs, depuis la création de ces patrouilles conjointes, les activités militaires turques contre le Rojava ont totalement cessé.  En fait, outre les forces spéciales des Etats déjà cités, la totalité de la force terrestre de la Coalition Occidentale contre DAESH est constituée par les FDS – les Forces Démocratiques Syriennes -, dans lesquelles les YPG composent l’écrasante majorité des effectifs (pas loin de 90 %).
      On voit quotidiennement les véhicules du contingent U.S., surmontés de leur drapeau national, patrouiller face aux Turcs. Des militaires d’autres pays occidentaux sont également déployés à l’est de l’Euphrate, dont des Français, des Britanniques, des Allemands ainsi que des soldats et des conseillers d’autres armées. En cas d’ » opération d’envergure « , ces forces seraient inévitablement confrontées à l’Armée ottomane.

      • Vince dit :

        « Vous faites semblant d’ignorer que le PKK et le YPG sont deux entités très différentes. »
        .
        Bof. C’est la même idéologie. Quasi tout le monde reconnait la filiation, y compris la CIA…

  10. Pluton dit :

    Il n’y a rien d’etonnant que la tuquie prenne ce genre de decision. Elle est constante, elle considere la question kurde, comme une question vitale, c’est pas nouveau, c’etait deja le cas quand elle est rentre dans l’otan et ca l’est encore aujourd’hui.
    C’est le camp occidental qui a un probleme de coherence, on ne s’allie pas avec ce qui est considere comme l’une des pires menace dun de ses allies, et s’attendre a ce qu’il n’y ait aucune de reaction de sa part…
    Quelle credibilite a le camp americain quand il se montre capable de faire ce genre de retourneement de veste impromptu, qui entame une relation strategique d’environ 50 ans ?
    Qu’on considere que la cause kurde est juste, on que la facon dont les turques apprehendent son « probleme » kurde est mauvaise , sont d’autres questions. l’un des problemes ici, c’est qu’il y’a eu des engagements pris, et que les us manquent a leur parole (et on parle ici, d’armer, entrainer l’ennemi de ce qui est sense etre un allie….).
    On peut certes accuse la turquie pour leurs accointnces avec les extremistes islamistes, y compris l’EI, mais vu que tout le « camp du bien » prenant part au conflit syrien, a fait un peu pres la meme chose, que ce soit les occidntaux avec leurs allies locaus, saoudiens, israeliens, quataris, jordaniens etc….. ca serait deplace de les mettre en cause sur cette question, sans un minimum d’introspection, et donner l’illusion d’une divergence alors que tout le « camp du bien » convergeait sur ce sujet : « il faut abattre bachar, aidons sans etre regardant ceux qui peuvent le faire ».

    • Carin dit :

      À pluton
      Vous vous rendez compte que vous mettez les YPG/FDS dans le même panier que les groupes de nuisibles de tout bord, dont certains combattent pour les turcs??
      Soit dit en passant et pour rebondir sur le post de @jyb mentionnant les combats entre ces factions au service du sultan erdogan et concernant un cheik-point ou un quartier… cela en dit long sur les réelles motivations de ces nuisibles… le bakchich des Check-points, et la dikat prélevée sur les commerçants du quartier!
      Lorsque je lis de telles choses, je me dit que si on les tuaient tous , dieu ne pourrait que reconnaître qu’il n’y en a aucun des siens!

      • Pluton dit :

        honnetement pour moi les kurdes c’est une question secondaire, les soutenir me parait une erreure, pas d’un point de vu moral (serieusement la question morale a tellement ete baffoue par tout ceux impliques dans ce conflit, qu’il serait vain de trouver une issue par cette voie….), rappelons que les groupes armes d’idlib sont en grande parti les restes de ce que l’occident a longtemp qualifie de « rebelles moderes », les gars a qui on a fournit des armes, parfois entraine pour avoir la peau d’assad et qui n’etait pas plus reluisant a l’epoque, mais a l’epoque on etait pas trop regardant…
        Bref pour moi soutenir les kurdes, c’est une fuite en avant d’un « camp occidental » qui a du mal a admettre qu’elle a echoue dans les objectifs qu’elle s’etait fixe, ce qui importe dans le fond c’est de savoir dans la situation ou ca nous mene dans le jeu geostratgiqu/geopolitique global, et pour l’instant on est en plein cercle vicieux , un bordel qui en amene un autre, sans voir une once de lumiere au bout du tunnel…