Le secrétaire général de l’Otan critique les missiles chinois de portée intermédiaire

Il est plutôt inhabituel de voir des responsables de l’Otan évoquer les activités militaires de pays comme la Chine, leurs propos se concentrant essentiellement sur la sécurité de la région qui les concerne, c’est à dire l’Atlantique Nord. Et, pourtant, c’est ce qu’a fait l’actuel secrétaire général de l’Alliance, Jens Stoltenberg, lors d’un entretien accordé à la chaîne de télévision allemande ZDF.

« Nous observons que la Chine investit de manière très poussée dans des armes nouvelles et modernes, y compris des missiles, et la moitié de ses missiles violeraient le traité FNI [sur les Forces nucléaires intermédiaires, ndlr] si la Chine en était signataire », a en effet affirmé M. Stoltenberg. Et « nous sommes favorables à l’élargissement de ce traité de manière à ce que la Chine puisse aussi en faire partie », a-t-il ajouté.

Pour rappel, signé en 1987 afin de mettre un terme à la crise des Euromissiles, le traité FNI ne concerne que les États-Unis et la Russie, à qui il interdit de disposer de missiles balistiques et de croisière sol-sol ayant une portée comprise entre 500 et 1.000 km ainsi que ceux dont la portée est comprise entre 1.000 et 5.500 km.

Du moins faudrait-il en parler au passé étant donné que les États-Unis ont décidé de se retirer de ce traité, en faisant valoir que la Russie l’avait violé en mettant au point – et même en déployant – 9M729 « Novator ». Ce que Moscou nie, tout en ne répondant pas aux question posées par l’Otan au sujet de cet engin.

Cela étant, l’existence de ce 9M729 « Novator » arrange aussi les affaires de Washington dans son face-à-face avec Pékin. Aussi, le développement de l’arsenal chinois n’aurait donc pas sans conséquences sur la sécurité de l’Atlantique Nord. D’où le propos de M. Stoltenberg.

Pour autant, ce dernier n’oublie pas le missile russe 9M729 « Novator »… « L’Otan ne veut pas de nouvelle course aux armements mais nous sommes très préoccupés par les nouveaux missiles russes. Ce missile est mobile, peut transporter des charges nucléaires et il peut atteindre des villes d’Europe centrale comme Berlin », a-t-il souligné.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Berkut

    • de Fred

    • de Vince

  2. de Marsac

    • de Fred

  3. de HBOB

    • de didixtrax

    • de Le Suren

    • de Montaudran

  4. de Fred

    • de Solifara

      • de Cricetus

      • de Montaudran

      • de Berkut

        • de Fred

          • de Hermes

          • de Fred

      • de Luc

  5. de didixtrax

    • de Montaudran

  6. de MD

  7. de Parabellum

    • de Fred

  8. de Arno