Le quartier général de la Force conjointe du G5 Sahel quitte Sévaré pour Bamako

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

13 contributions

  1. Bricoleur dit :

    « Le financement du G5 pose en outre la question de l’aptitude des pays membres à absorber des masses de liquidités, considérables à leur échelle, sans en subir les conséquences. » Encore une fois, on ne peut qu’admirer la langue de bois de certains … Il suffit de nommer la corruption connue depuis longtemps par l’ONU, l’UE et la France. Il n’y a pas 36 solutions. Il ne faut pas donner d’argent, mais des matériels; et poursuivre la formation des unités. Pour les soldes, un organisme spécial (ONU ou UE , assisté par les représentants du pays concerné) pourrait être chargé de payer directement les soldats, des officiers au 2° classe. Les centaines de milliards données à l’Afrique depuis 1960 = un « pognon de dingue » pour peu d’effet.

  2. tartempion dit :

    Le G5 sahel c’est le bébé voulu par Macron …….L’état major du G5 sahel pourra ainsi pleinement profiter des petits plaisirs que l’on peut facilement se procurer dans la capitale malienne ,tout le monde conviendra que c’est aussi important que la nourriture pour le moral des troupes ….J’imagine que les quelques officiers français détachés au sein de ce détachement hétéroclites composés de troupes supplétives africaines aux antagonismes profonds n’y seront pas opposés et on les comprends …… Reste encore à trouver le financement de ce machin , on parlait de 300 millions d’euros pour équiper des soldats en guenille , opérant pieds nus .

  3. Margor dit :

    « Que 80% des effectifs » oui, mais pas aux 35h, sans crainte de directives européennes sur le temps de travail et avec (pour certains certes) une absence de tabou quant aux conséquences de leur engagement… pour eux comme pour ceux d’en face ! Les tirailleurs (dits) Sénégalais ont libéré la France, leurs héritiers ont sans nul doute des capacités certaines dans la mesure où ils ne servent pas de pompe à fric pour leurs dirigeants.

    • Albatros24 dit :

      Tirailleurs sénégalais aidés des résistants et des alliés…et surtout formés et encadrés par des militaires français.
      C est comme les légionnaires…ils ne sont rien sans l’entraînement, le support et équipement de l’Armée et surtout l encadrement de militaires français.
      C’est tout le problème de ces armées et sociétés africaines qui sont dirigées par des corrompus incompétents quelques fois sanguinaires.
      C est un peu de notre faute car pour simplifier on a créé des Etats qui ne reposent sur rien car sans respect pour la société ethnico tribale de ce vaste continent.

  4. Samba Diawara dit :

    A mon avis il faut remplacer l’ occident par la Russie par ce que eux depuis la nuit de temps ils ne parlent que de la corruption alors c est eux qui organisent la corruption partout partout ils passent et je ne suis pas du tout en l’aise avec ses donneurs de leçons .

    • Albatros24 dit :

      La Russie est incapable de gérer les problèmes africains elle est trop loin de cette façon de penser. Surtout elle n’en a pas les moyens financiers et humains et a déjà du mal à se gérer elle même comme pays uni. Je ne parle même pas de la démocratie et droits de l’homme.

  5. basstemp dit :

    Ces militaires sont justes bon a faire de la « sécurité » comme un agent de sécu dans un supermarché, nous savons tous très bien qu’ils seraient incapables de pouvoir assumer une vraie bataille de guerre, de vraies affrontements

    De la, il faut juste savoir de quoi on parle exactement avec cette force G5 et a quoi elle sert

    • jalon dit :

      @ basstemp

      Macron veut encore plus de migrants dans l’hexagone, il envoie donc les militaires Français en OPEX rabattrent les Subsahariens vers les côtes Lybiennes et/ou Marocaines (en attendant l’éclatement de l’Algérie). Les migrants étant pris en charge en Méditerannée par l’ONG Française « Aquarius ». Les jihadistes terroristes étant là pour justifier la présence de nos militaires. Vous comprennez, il faut se donner bonne conscience auprès de l’opinion publique. Nos militaires sont le premier maillon de la chaine migratoire. Ce sont eux qui mettent en branle  » le troupeau » et à l’arrivée, ce sont nos Françaises qui sont heureuses de récolter les bananes (il n’y a qu’a voir le nombre de femmes bénévoles dans les ONG « humanitaires »).

  6. Faublas dit :

    Ce déplacement est un aveu d’impuissance, voir de peur, ce qui est bien pire. Ce. nouveau commandant en chef préfère se planquer plutôt qu’affronter la situation. Il est vrai que Bamako lui donnera un confort de vie bien plus agréable…
    Et on le laisse faire ! N’y-a-t-il aucun « chef » un vrai qui le rappelle à l’ordre, alors, à quoi servent nos épiques parachutages si ceux qui doivent à terme gérer la situation de mettent à l’abri.
    Un vrai scandale et une erreur tactique majeure