La Serbie va acquérir des drones MALE auprès de la Chine

Dans un contexte régional marqué par des tensions récurrentes entre les pays qui firent partie de l’ex-Fédération yougoslave, la Serbie est en train progressivement de moderniser, voire de renforcer, ses capacités militaires, en particulier dans le domaine aérien.

Ainsi, la force aérienne serbe, qui avait perdu la majeure partie de ses avions de combat lors de l’intervention de l’Otan au Kosovo, retrouve peu à peu des couleurs, grâce à une aide russe. Désormais, elle dispose de 10 MiG-29, qui seront bientôt rejoints par quatre exemplaire supplémentaires. En outre, elle attend 9 hélicoptères H145M, commandés auprès d’Airbus.

Mais pour Belgrade, il s’agit d’aller encore plus loin. À l’occasion d’une visite du président serbe, Aleksandar Vucic, à Pékin, la semaine passée, le vice-ministre de la Défense, Nenad Miloradovic, a indiqué que la Serbie allait acquérir des drones de « combat » auprès de la Chine.

Ces appareils pourront « surveiller, repérer des cibles de jour comme de nuit et tirer des missiles ou des bombes guidées par laser », a ajouté M. Miloradovic. « C’est la capacité dont disposent les forces armées les plus compétentes du monde et que l’armée serbe aura à sa disposition », a-t-il insisté.

« Nous n’avons pas de préjugés idéologiques en ce qui concerne l’achat d’armes », a aussi fait valoir le responsable serbe.

Plus précisément, la Serbie cherche donc à se doter de drones MALE [Moyenne Altitude Longue Endurance]. Il serait question d’acquérir 7 systèmes, dotés chacun de trois drones et d’une station de contrôle, dans le cadre d’un transfert de technologie.

Dans le détail, les deux premiers systèmes seraient produits en Chine tandis que les cinq autres devant l’être sous licence en Serbie.

« Cet accord, en vertu duquel nous prévoyons d’acheter, mais aussi de produire des drones de reconnaissance pour l’armée serbe, devrait être mis en œuvre sous peu », a affirmé M. Miloradovic, qui n’a précisé le type d’appareil concerné.

Mais, a priori, il pourrait s’agir du Wing Loong II, développé par Chengdu Aircraft Industrial Group. Ayant une grande ressemblance avec le MQ-9 Reaper américain, cet appareil peut voler pendant 20 heures, à 5.000 mètres d’altitude. Il peut emporter des missiles air-sol BA-7 ou des bombes guidées par laser YZ-212.

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de Frédéric

    • de Léonard

  2. de Arno

    • de John

  3. de Pascal (l'autre)

    • de Bravo-Charlie

      • de Frédéric

        • de Mika

      • de John

        • de Zhu

          • de Frédéric

          • de John

        • de keim ferron

    • de Alain d

  4. de jojo

    • de John

    • de Wagdoox

  5. de 1234

  6. de pong

  7. de TINA2009

    • de John

      • de Wagdoox

        • de John

  8. de Le Suren

    • de John

      • de keim ferron

        • de John

  9. de Mm

  10. de Hhhh

  11. de Goran

    • de John

  12. de Carin