Le Japon envisage une commande d’au moins 20 avions F-35 supplémentaires

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

69 contributions

  1. Leum dit :

    Une petite collaboration Mitsu-Dassault ça serait plus intéressant qu’un projet Airbus Military vu leur gestion d’un « simple » avion de transport;

  2. ScopeWizard dit :

    BANZAAÏ !
    .
    Mais qu’ est devenu @S.B-Seguin ???
    .
    Tout va bien , j’ espère ? 🙂

    • Miaou dit :

      Je vais essayer de l’attirer : « PORTE-AVIONS ».

      • ScopeWizard dit :

        Je ne sais pas si ça va marcher … même en miaulant assez fort …
        .
        En revanche je me demande si @Ulysses S.Grant … n’ aurait pas quelque rapport … 😉

  3. Lol dit :

    des fers a repasser

  4. Hermes dit :

    L’avion furtif japonnais aurait un potentiel furtif égal a un F15J selon certains site, non réellement a cause d’un manque technique, mais d’une volonté de réduction de coût, on serait donc loin des F22 & Raptor.
    .
    Et quid d’un rapport au Rafale ? Si la furtivité de ce futur F3 est si basse et le place dans la « 5e gen » aux standards US, le Rafale F4 serait donc un avion de 5e gen également?(Même si on sait que ça sera difficile a faire dire d’un US…)

    • Hermes dit :

      Pardon, F35 & Raptor*

    • Dany40 dit :

      @Hermes

      Le Rafale a beaucoup de qualités mais il n’est pas du tout furtif. Sa discrétion radar naturelle causée par sa taille et ses choix de formes et matériaux lui donnent une SER très faible par rapport à un F-15 ou un Typhoon, mais elle reste massivement supérieure à celle d’un F-35 ou d’un F-22.

      • Hermes dit :

        Ok et ? Où est le rapport avec mes propos ?

      • Hermes dit :

        Je rajouterais que le rafale n’est pas furtif… la furtivité est totalement relative, donc en soit tout peut être furtif ou ne pas l’être.
        .
        Totalement aberrant de voir « lui est furtif, lui non », ils ont un coef X a instant T selon des conditions Y, ni plus ni moins, c’est pas binaire, arrêtez avec cette logique a 2 balles qui sort de nul part.

        • Dany40 dit :

          @Hermes

          Je précisais la non furtivité du Rafale car la furtivité fait partie des capacités clefs de ce que certains appèlent 5eme génération. Après, cette notion de génération mériterait des précisions et une mise au clair .. car c’est assez fourre tout.

          Pour faire la comparaison entres avions de combat il faut pouvoir comparer des appareils ayant des capacités similaires. Le Rafale F3R actuel n’est pas comparable au F-35 … le CEMAA l’a expliqué très simplement à la Commission de la Défense : Pas au niveau en terme de connectivité et de furtivité.
          Mais par contre, le Rafale F4 + SCAF sera lui parfaitement au niveau sur ces deux notions … et avec ce binôme avion + drone Dassault et la France se présentent avec une proposition inédite en terme de façon de faire.

          Mais soyons clairs … ce que Dassault fait sur le standard F4 et le SCAF confirme une chose : La pertinence des caractéristiques principales du F-35, tout simplement parce que le constructeur français marche sur les traces du concept US (mais avec ses propres recettes inventives).

          Opposer Rafale et F-35 est donc …. encore une fois … totalement idiot et uniquement guidé par des éléments de pure idéologie. Les 2 avions ont bien plus de points communs entre eux qu’avec aucun autre avion existant.

          • Lejys dit :

            « le CEMAA l’a expliqué très simplement à la Commission de la Défense : Pas au niveau en terme de connectivité et de furtivité. »
            Il ne faut pas confondre niveau au standard! Je ne dis pas que le Rafale a le même niveau que le F-35, mais ce qui pose problème au CEMAA, c’est que si la plupart de nos alliés achètent le F-35, c’est son mode de fonctionnement, de connectivité, etc., qui va imposer son standard. Le rafale pourrait-être isolé, un peu comme l’est un peu le F-22, qui communique très mal avec le F-35. Pour autant le F-22 est-il « mauvais »?

          • Alpha dit :

            @Dany40
            « Opposer Rafale et F-35 est donc …. encore une fois … totalement idiot et uniquement guidé par des éléments de pure idéologie.  »
            Diantre ! Alléluia ! Enfin un éclair de lucidité ! Comme quoi, les miracles n’arrivent pas qu’à Lourdes ! Même ce site est béni ! …
            Bon, au passage Dany40, va falloir être cohérent quand même, parce que comparer Rafale et F-35, c’est ce que vous faites à longueur de post !… 😉

      • Alpha dit :

        @Dany40
        Et une des qualités du Rafale, conçut pendant la Guerre Froide, pour un contexte Centre-Europe, et de pouvoir pénétrer une zone au ras de la cimes des arbres, en utilisant son suivi de terrain, et comme il est déjà discret et qu’aucun radar ne voit ce qu’il y a derrière la colline … Dites pas le contraire, il est taillé pour çà, LUI ! … Son aérodynamique, sa masse réduite et compacte, et l’implantation de ses canards l’attestent.
        Alors vous me direz : Détection par un AWACS ? Bof !… La puissance nécessaire à l’émission d’ondes électromagnétiques et le traitement des interférences causées par la proximité du sol, où est sensé évoluer le Rafale, réduisent fortement la portée d’un radar aéroporté, donc là encore, pas vu ! Et en plus, l’AWACS serait à portée de Météor … Gros stress pour son équipage …
        Et à part l’aérodynamique et la taille du Rafale ? Et bien vous pouvez ajouter une cellule étudiée avec des rayons de courbures non constants, des matériaux RAM en certains endroits, des structures en dents de scie sur d’autres, des aubes de réacteurs pratiquement pas visibles, et surtout un bon brouillage SPECTRA (avec annulation active … Mais là, Chuuuttt !…) avec des antennes placées sur la cellule de façon judicieuse, et pour finir, une bonne couche de « peinture furtive » (Re-Chuuuuutttt !…),et vous vous retrouvez avec un avion « furtif » à moindre frais que certains autres, dont l’étude de la cellule rend le design lourd et très coûteux (qui a dit F-35 ???…) …
        Pas mal pour un petit budget !… 😉
        Bien sur, le Rafale actuel étant le résultat de compromis faits sous contrainte budgétaire, tout çà peut être encore amélioré, et Dassault (et Thalès…) y travaille !!! …
        L’avenir, après F4, le montrera surement (si l’AdA a des sous …) et cela pourrait être surprenant ! …
        PS : Pour la peinture furtive du Rafale (je parle bien de peinture, pas de revêtement…), ce n’est pas une lubie de ma part, elle existe bel et bien, mais non appliquée car excessivement chère, mais mon petit doigt m’a dit qu’elle figurait dans le récent contrat indien… Bon évidemment, vous allez me dire que mon petit doigt n’est pas une preuve… Tant pis ! 🙁

        • Dany40 dit :

          @Alpha

          Comme d’habitude vous vous lancez dans une sorte de duel sans aucun sens visant à prouver une supériorité du Rafale par rapport au F-35. Je ne remets absolument pas en cause le fait que le Rafale possède ses propres capacités et ses points forts. Donc inutile de me rappeler qu’il peut faire du TBA pour compenser sa non furtivité.

          Mais pour le reste, c’est à dire cette idée illusoire que le Rafale serait compétitif en SER par rapport aux avions déployant le concept furtif complet, je vous invite à faire preuve de logique et à regarder les paroles et les actes de Dassault, de la DGA et de l’armée de l’air française :

          Les professionnels de défense français ont confirmé le fait que la SER du Rafale est trop élevée par rapport à celle d’un avion comme le F-35. Le CEMAA l’a dit clairement et noir sur blanc devant la commission de la défense, la DGA a confirmé que les progrès sur la furtivité sont une priorité pour les forces aériennes françaises (pourquoi si le Rafale est furtif ??) et Dassault a clairement indiqué que le drone furtif SCAF « ira là où le Rafale ne peut pas aller » (pourquoi puisque vous dites que le Rafale peut aller partout en alliant TBA et furtivité ??). Et si les recettes de discrétion du Rafale sont équivalentes au concept furtif « façon US », pourquoi sur sa toute dernière création (le SCAF) Dassault applique la « recette US » et pas celle venant du Rafale ??

          Je vous laisse deviner la réponse ….

          • Alpha dit :

            @Dany40
            « Comme d’habitude vous vous lancez dans une sorte de duel sans aucun sens visant à prouver une supériorité du Rafale par rapport au F-35 »
            Pépère Dany40 doit avoir la vue qui flanche, car il n’y a pas de comparaison dans mon post, je dis juste ce qu’est le Rafale et mon petit « (qui a dit F-35 ???…) » était juste destiné à vous titiller, ce qui marche à la perfection ! Comme à chaque fois …
            « Le CEMAA l’a dit clairement et noir sur blanc « …
            Oui, et çà vous arrange !… Mais le CEMAA précédent, le Gal Mercier, a dit l’exact contraire ou presque ! Lui, il juge la furtivité comme non primordiale !… Ce qui moi m’arrange … 😉
            http://www.opex360.com/2015/05/06/pour-le-general-mercier-la-furtivite-dun-avion-de-combat-moins-importante-que-sa-survivabilite/
            Comme quoi, les vérités du jour ne sont pas forcement celles du lendemain, vous devriez le méditer … 😉
            « Et si les recettes de discrétion du Rafale sont équivalentes au concept furtif « façon US », pourquoi sur sa toute dernière création (le SCAF) Dassault applique la « recette US » et pas celle venant du Rafale ?? »
            Décidément, vous avez vraiment besoin de vous rassurer !… 🙁
            Ne comparez pas un chasseur piloté hautes performances avec un drone, pas la même utilisation, pas besoin des mêmes performances, etc … Je vous renvoie vers les propos du Gal Mercier …
            PS : Si je me remémore bien les propos du CEMAA Lanata (votre CEMAA…) il parle « d’améliorer la furtivité du Rafale » …
            On améliore bien quelque chose qui existe déjà, non ? … 🙂

          • sirthie dit :

            @Dany40 :
            « Mais pour le reste, c’est à dire cette idée illusoire que le Rafale serait compétitif en SER par rapport aux avions déployant le concept furtif complet »
            .
            … sauf que, comme déjà dit, le « furtif complet » du F-35 n’existe que si celui-ci n’embarque pas d’armements ou de réservoirs externes…

        • sirthie dit :

          @Alpha :
          .
          J’ajouterai, car beaucoup d’adorateurs du F-35 omettent de le préciser, que la furtivité du F-35 ne vaut plus tripette dès lors qu’il embarque autre chose que ses malheureux armements en soute (armes ou réservoirs pendulaires), soit deux bombes et deux missiles.
          .
          Bref, le concept d’un avion de combat furtif à condition d’être pratiquement non armé me semble singulièrement manquer de pertinence

      • fabien dit :

        @ Dany40
        Alors quelle est donc la S.E.R. du Rafale? Du F35, et à partir de quelle valeur un avion est considéré comme furtif?
        Parce que de mon côté, la documentation que j’accumule sur le Rafale ne vas pas dans votre sens, y compris les pilotes ayant volé dessus…
        Alors s’il vous plaît, envoyez donc les chiffres.

        • Dany40 dit :

          @fabien

          Deux indices, car bien sûr les chiffres sont classifiés :

          1) Personne ne parle d’une SER inférieure à 1m2 pour le Rafale (et cette valeur est pour un Rafale peu ou pas chargé). La SER d’un F-35 est elle estimée à 0,005 m2. L’écart est donc énorme

          2) Si on ne peut pas avoir de chiffres on peut aussi regarder les actes et les paroles. Dassault et la DGA ont clairement confirmés un souci de SER du Rafale, puisqu’ils parlent d’urgence à travailler sur la furtivité des systèmes d’armes aériens français. Dassault a confirmé que le drone furtif SCAF était conçu pour aller « là ou le Rafale ne peut pas aller ». Si le Rafale est furtif … pour créer un drone furtif qui reprend les recettes « à l’américaine » et pas le doter des mêmes astuces que le Rafale ?? Tout simplement parce que cela ne donne pas un résultat suffisant.

          Donc à partir de quelle valeur on doit considérer « furtif » c’est dur à dire .. mais pour les militaires et industriels français le Rafale est dans la case « pas assez furtif » … c’est clairement annoncé.

          • Alpha dit :

            @Dany40
            « pour créer un drone furtif qui reprend les recettes « à l’américaine » et pas le doter des mêmes astuces que le Rafale ?? Tout simplement parce que cela ne donne pas un résultat suffisant. »
            Non, vous êtes toujours dans l’erreur avec vos comparaisons foireuses !… Vous avez le tort de comparer un appareil piloté hautes performances, qui, si vous prenez la « recette américaine » coûtera énormément cher ne serais ce que pour rendre la cellule la plus furtive possible, avec des contraintes dynamiques importantes et qui sera au final limité dans certaines capacités, avec un drone furtif qui pourra rentrer dans une zone A2/AD mais qui n’aura aucune chance de sen tirer en cas de contact avec un chasseur adverse.
            En gros, et puisque il vous faut à tout prix des comparaisons, même si elles ne sont pas forcement pertinentes, vous n’arrivez pas à faire la différence entre « furtivité active »(Rafale) et furtivité passive » (SCAF) …

          • Alpha dit :

            @Dany40
            Bon, alors, il est « pas du tout furtif » ou « pas assez furtif » ce Rafale ???… On ne sait plus !… Pourtant, il y a une nuance énorme ! 🙂

      • James dit :

        @Dany40
        « il n’est pas du tout furtif ». la furtivité n’est pas binaire. Un Spad peut être furitf pour certains et pas pour d’autres!

    • Finesd'arts dit :

      Rafale va bientôt souffler ses 40 bougies d’anniversaire.
      hahahahaahaha

      • Alpha dit :

        ???? … Oui ? Et ? …
        F-15 et F-16 datent des années 70, donc vont avoir 48 ans !!! Et sont là pour longtemps encore ! … ahahahah !!! …
        Et puis le Rafale, c’est 1986 ses début avec l’ACX … Et 2018 – 1986 n’ont jamais fait 40 … ahahahahahah !!! 🙂

        • Lejys dit :

          Etait il nécessaire de répondre à un message sans intérêt…?
          Bon j’avoue que ça m’a chatouillé moi aussi, mais j’ai peut-être parfois des sursauts de sagesse. Pas sûr que ça dure, alors merci de m’avoir préservé.

          • Alpha dit :

            @Lejys
            Vous avez parfaitement raison… Des fois, les mains vont plus vite que la tête… A charge de revanche pour votre préservation ?!?!… 😉

    • fabien dit :

      Le problème du Rafale, c’est que la France préfère le qualifier de « discret », parce que « furtif » est un terme déposé au Pentagone pour:
      -raconter que le furtif F35 est meilleur que les autres avions
      -que les avions Russe et Chinois sont tout aussi furtif pour obtenir plus de crédits
      LE Rafale étant l’avion d’un pays allié, il ne compte pas même si il est efficace.

      • Dany40 dit :

        @fabien

        Cette argument sémantique c’est écroulé depuis peu …. Dassault et les professionnels de défense français parlent toujours de « discrétion » pour le Rafale … mais ils parlent de « furtivité » pour le SCAF.

        La raison à cela est très simple … la furtivité est un concept global (avec armes en soute et revêtement absorbant) qui permet d’atteindre des valeurs de SER d’une extrême faiblesse … valeurs qu’il est impossible d’approcher de loin sur un appareil devant encombrer ses emports externes avec des bidons, des pods, des missiles et des bombes.

        Le reste c’est de la tendre illusion ….

        Je vous aide un peu :

        Le SCAF (regardez à 4min35) :
        https://www.youtube.com/watch?v=qoyAlJ4hAio

      • Gougibian dit :

        Pays alliés, ça me fait penser des voyous de banlieue, ils sont un groupe de gens pour racketter des magasins, menacer des personnes âgées pour avoir de l’argent, vol à main armée…

  5. Demento dit :

    Il suffit de lire les retours d’expérience suite aux exercices tel Red Flag pour comprendre que le F-35 est vraiment révolutionnaire. Avec un prix fly-away bas, la garantie d’une mise à jour pour les décennies à venir dû au support des E-U et le grand nombre d’avions qui seront produit, on comprend pourquoi cet avion devient la norme.
    J’attend le jour que la France achètera ou (co-)développera un avion furtif de combat.

    • Hermes dit :

      Vu la capacité de LM a dire tout et n’importe quoi(sur de nombreux sujets depuis de nombreuses années), je n’accorde pas plus valeurs a ces retours de redflag qu’aux commentaires Russes ou Chinois sur leurs avions.

    • pong dit :

      Le vrai test va avoir lieu mintenant . http://www.dailymail.co.uk/news/article-5421425/Putin-sends-new-stealth-fighters-trials-Syria.html
      Si, le F35 se défile c’est qu’il n’est pas ce qu’il prétend être.

      • fabien dit :

        Les F35 Israeliens sont peut être prêts, mais Israël ne veut pas faire la guerre à la Russie, sinon les camps Russes en Syrie seraient des cibles toutes trouvées pour les raids Israëliens.
        Dixit un pilote, le meilleur moyen de combattre un avion de la classe de F22, c’est de le surprendre au sol… Souvenez vous des Me262…

    • Dany40 dit :

      Le prochain avion de combat … successeur du Rafale … sera furtif. Pas de doute là dessus.

      • Hermes dit :

        Je vote plus pour un hypervéloce qui risque d’être incompatible avec la furtivité (cause aux revêtements vs chaleur/pression)
        .
        La furtivité n’a pas vraiment d’avenir.

      • Alpha dit :

        @Dany40
        Oui, surement, mais la furtivité sera une qualité parmi d’autres, et reste à savoir en quel pourcentage elle comptera dans la conception d’un appareil… Pour ma part, je pense que l’hyper-vélocité sera une qualité déterminante dans le futur.
        Les américains ne s’y trompent d’ailleurs pas : Il développent un missile hyper-manœuvrant à très longue portée, destiné à remplacer l’AMRAAM AIM-120D, nommé pour le moment Long Range Engagement Weapon (LREW). Le but ?… Rester à distances de sécurité, et éviter les bulles A2/AD … Je croyais pourtant que le F-35 avait été étudié pour çà ?!?!… Les US auraient ils des doutes sur la toute puissance de furtivité ???… 😉

        • Alpha dit :

          Je croyais pourtant que le F-35 avait été étudié pour çà, pénétrer les bulles A2/AD en toute sécurité ?!?!… Les US auraient ils des doutes sur la toute puissance de la furtivité ???…
          Là, c’est mieux !…

    • James dit :

      Je n’arrive pas à la fin de la lecture sans tousser, ça devait être terrible à l’écriture alors!

    • Carin dit :

      À Demento
      Et moi j’attend le jour où on fera pénétrer des F 35 en premier pour détruire les installations de déni d’acces comme Le rafale l’a fait en lybie….. et seul en plus.

    • Alpha dit :

      @Demento
      Oui, les retours d’expérience de Red Flag 2017 !… Gros LOL ! … Passons le fait que les articles publiés sont restés assez évasifs, annonçant juste à tue tête les résultats extraordinaires du F-35, et quelques commentaires de pilotes de F-35 forcément objectifs, hein ?…
      Je note pour ma part, que cet exercice s’est déroulé cette année là, uniquement entre participants au programme F-35. Pourquoi ? Et la France, vieille habituée n’a pas été invitée ? Étrange non ? Peur de quoi ? 😉

  6. Clavier dit :

    ça coûte cher le soutien politique des Américains ……

  7. petitjean dit :

    Le Japon achètera du matériel américain aussi longtemps qu’il sera occupé par ce pays……………

    • laurent dit :

      « Occupé » tu te crois au café du commerce?

    • Thaurac dit :

      …Et pour ne pas être occupé par un autre qui aurait de moins bonnes intentions…

    • MD dit :

      Certes, les Américains occupent encore une base importante à Okinawa , à la grande colère des habitants de cette île , mais le gouvernement japonais feint pour l’instant d’ignorer leurs revendications car il préfère que les Américains soient là tant qu’ils se sentiront fortement menacés par la Chine , la Corée du Nord et la Russie.
      Mais regardez donc d’abord de plus près les traités existants entre les États Unis et le Japon. Et ensuite n’allez surtout pas dire à un Japonais ( il y en a beaucoup qui vivent en France, notamment comme professeurs d’arts martiaux , propriétaires de grands magasins et restaurateurs de sushis, et parfois aussi tout çà à la fois , et beaucoup parlent très bien français ) qu’ils sont toujours  »occupés  » par les Yankees. En dépit de leur politesse très raffinée, vous risquez très vite d’apprendre à vos dépens qu’ils n’apprécient pas du tout ce genre de réflexion . Et si vous le faites dans un dojo, ils vous le feront savoir d’une manière qui ne sera pas très agréable.

    • Ah Petitjean
      Le mot F35 EST UN MOT MAGIQUE, et il peut créer des hallucinations terribles sur ce forum …

      C’est pas beau de pervertir la réalité de l’état des choses en Extrême Orient …
      Enfin ton raisonnement un plus qu’un peu court quand même !!!
      On ne doit pas avoir la même notion d’une occupation toi et moi.

  8. Guy l'Eclaire dit :

    Un pilote préférera le F-15 si il aime le dogfight, un autre pilote préférera le F-35 si il aime le wormfight.

    • Leo dit :

      Le F-35 combine les atouts de maniabilité du F-16 avec les atouts du F-18 tout en ayant un impressionnant rayon d’action. Ceci est donc très très impressionnant.

      • chill dit :

        bien sur, c’est pour cela qu’il s’est fait ridiculisé par un vieux f16 équipé de ses réservoirs externes en dog, .très impressionnant en effet, pour le reste c’est de la com LM!

      • Jolindien dit :

        « maniabilité du F-16 »
        euh…. non!

      • Hermes dit :

        Le F35 a des atouts, mais aucun de ceux que vous citez…

      • Alpha dit :

        @Leo
        « Le F-35 combine les atouts de maniabilité du F-16 » …
        Ça, c’est bon ! Surtout quand on a vu la démo poussive du F-35 au dernier salon du Bourget ! … 🙂
        Leo, va faire dodo …

      • sirthie dit :

        « Le F-35 combine les atouts de maniabilité du F-16 avec les atouts du F-18 tout en ayant un impressionnant rayon d’action. Ceci est donc très très impressionnant. »
        .
        « un impressionnant rayon d’action ». Vous vous foutez du monde, ou quoi ?
        .
        F−35A : 1 080 km
        F−35B : 869 km
        F−35C : 1 138 km
        .
        et à vide, je suppose…
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Lockheed_Martin_F-35_Lightning_II.

  9. Fabien dit :

    Un achat qui reste en cohérence avec les fournisseurs traditionnels du Japon… Qui doit à la fois s’affirmer tout en entretenant ses alliances: https://www.ttu.fr/tokyo-dela-de-washington/

  10. Dany40 dit :

    Ce qui me fait sourire c’est comment le Japon manie la mauvaise fois diplomatique concernant ses porte-aéronefs classe Izumo.
    Ils ont toujours eu l’intention d’y mettre des F-35B et donc de récupérer une capacité aéronavale …

    Concernant le F-35A …. aucune surprise … c’est le seul appareil disponible export permettant une réponse techniquement appropriée aux stratégies militaires chinoises, tout en confirmant l’intégration tactique des forces japonaises avec celles de leur protecteur américain (et avec celles de la Corée du Sud et de l’Australie si besoin).

    • mayce dit :

      ca faisait un moment qu’on ne nous lisait plus

    • fabien dit :

      Enfin bon… C’est une capacité que ne doit pas grand chose à la plate forme flottante mais vu la situation, ils seraient idiots de ne pas en profiter, surtout qu’en face, les Chinois construisent vite et lourd: le second porte aéronef est en chantier.

  11. mayce dit :

    est ce que le F35 peut veritablement changer la donne militaire du Japon face a la Russie ou la Chine ?

    après c’est bien beau tout ca mais l’affrontement , si il doit être, avec la Chine sera principalement d’ordre naval je pense .. il suffira d’occuper les bonnes îles

    • Hermes dit :

      C’est plutôt l’inverse, il sera principalement aérien a mon goût… (avec forcément une composante navale importante)

    • fabien dit :

      @ mayce
      Oui, le f35 peut faire pencher la balance parce qu’il pourra coopérer avec les F35 des trois armées Américaines, ainsi qu’avec ceux des sud coréen et Australiens. N’oubliez pas que les alliés historiques des américains dans le pacifique ont leur propore version de l’O.T.A.N. . Ensuite, les capacités du F35 seront du meilleur niveau en B.V.R. avec le missile météor.

    • Dany40 dit :

      @mayce

      Oui le F-35 change la donne … mais surtout sur un plan stratégique :

      Le F-35 est à la fois un appareil furtif (aussi bien furtivité active que passive) mais c’est aussi un véritable avion espion avec des capacités de détection et analyse très élevées pour un chasseur (et une liaison de donnée haut débit discrète lui permettant de transmettre sans se trahir).

      Ce genre de formule de capacités est un cauchemar pour les stratégies de déni d’accès d’un pays comme la Chine. La Chine part du principe d’éviter toute intrusion en rendant les scénarios d’entrée sur son territoire trop risqués et/ou trop compliqués. Cela passe par le déploiement de radars et de systèmes sol-air couvrant les accès du territoire, ainsi que la capacité de déployer des avions furtifs dotés de missiles longues portées pour menacer des ravitailleurs, AWACS et autres porte-avions (et donc les garder à distance .. puisqu’il aura doute sur la capacité à savoir où les avions furtifs chinois sont).
      Avec le F-35, c’est à dire le fait que TOUS les avions de la flotte ennemie (Air, Mer, Forces amphibies) sont furtifs et capables de détection de haut niveau, cette stratégie devient beaucoup plus difficile à tenir. Déjà il faut réduire la distance entre les stations radars .. donc augmenter leur nombre tout en étant obliger de ne déployer que des stations de technologie avancée ayant une chance de détecter le furtif. Pareil pour les systèmes de missiles Sol-Air. En terme de renseignement militaire cauchemar … TOUS les avions étant furtifs impossibles de surveiller les activités de la force furtive ennemie (elle est partout c’est l’ensemble des forces ennemies) . Mais pire encore il reste toujours de très forts doute sur la fiabilité du maillage … quoi que vous fassiez. Car les chinois n’ont jamais pu calibrer un seul radar face à un vrai avion furtif US … et dans ces domaines la certitude est difficile à avoir. Hors gros problème … un seul F-35 qui passe cela veut dire des masses de données collectées par lui sur vos fameux systèmes radars et vos déploiements, et une transmission immédiate à haut débit au commandement ennemi.

      Bref …. c’est difficile à résumer ici … mais le F-35 soumet un pays comme la Chine à une énorme pression en terme d’effectifs et de développement techniques. Une pression que la Chine ne peut absorber qu’avec d’énormes investissements budgétaires mais aussi une augmentation forte de ses couts annuels de fonctionnement. L’omniprésence du F-35 sur les frontières chinoises est un cauchemar annoncé pour Pékin, c’est pour cela que les chinois cherchent des ripostes différentes pour éviter le piège qui se présente.

  12. Alpha dit :

    @mayce
    « il suffira d’occuper les bonnes îles »
    D’où l’utilité de F-35B sur les porte-hélicoptères japonais (qui n’en seront plus, du coup …) destinés à soutenir d’éventuelles opérations amphibies destinées à reprendre ces îles.