Une Loi de programmation militaire pour faire patienter la Marine nationale

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

105 contributions

  1. Caton dit :

    Les amiraux et spécialistes maritime sont évidemment les plus compétents que moi, mais j’avoue que la multiplication hétéroclite des types de patrouilleurs n’est certainement pas un gage de rentabilité et d’homogénéité. Oublions les patrouilleurs guyanais qui doivent avoir des spécificités particulières, mais pour les autres, un modèle lourd et un modèle léger semblerait plus rationnel que n modèles d’art et d’essai.

    • Caton dit :

      J’avais mal lu pour les FTI ! Réduire de 5 à 2 c’est de la folie pure ! D’autant qu’on baptise frégate ce qui serait appelé corvette sous d’autres cieux.

      • Nenel dit :

        2 FTI sur 5 en 2025. Les 3 autres aprés.

      • lakolo dit :

        Oui mais ce qui compte ce sont les systèmes d’armes et autres radars plus performants que les FREMM..faut donc bien les compter.

    • ScopeWizard dit :

      Je souscris .

    • moimeme dit :

      En effet c’est héteroclique !!!
      et surtout ne pas oublier les FPLH (Frégates de Pêches Lance Hameçons)

  2. Barfly dit :

    17 frégates, ce n’est pas assez. Il en faudrait au moins 20.
    Je dis ça comme si on achetait des croissants, je sais c’est facile mais 20 permettrait un bon turn over et une belle force de frappe.

  3. Bobinski dit :

    Ne serait-il pas judicieux de ne pas remplacer le CDG et d’utiliser les crédits économisés pour augmenter le nombres de frégates de 1er rangs et de SNA ?

    • Alzoc dit :

      Plus de frégate et de soums ne remplaceras jamais la flexibilité et la puissance d’un porte avion CATOBAR.

    • R2D2 dit :

      non, cela ne serait pas judicieux.

    • ScopeWizard dit :

      Tout dépend de nos besoins ; soit nous avons besoin d’ un GAé ( Groupe Aérien Embarqué ) et d’ un GAN ( Groupe Aéro Naval ) , soit nous n’ en avons pas besoin …

    • Requin dit :

      Pour lancer des bombes sur des pick-up, pas vraiment.
      combien de tir réel depuis les soum depuis 2001 contre combien de munitions larguées par la chasse embarquée depuis cette même date ?

    • lakolo dit :

      Bien dit…plus d’un milliard d euros d’études…ca fait de la fregate…

  4. Fralipolipi dit :

    Quelque chose me fait penser que le PA CDG servira au delà de 2040 …
    .
    Par ailleurs, concernant les FTI, s’il ne doit plus y avoir que 2 frégates dans la série, au lieu de 5 (ce qui était déjà un chiffre bien modique pour justifier le lancement d’une nouvelle famille de frégate), je ne comprends pas comment nous pourrions conserver ce projet.
    .
    Il serait sans doute bien mieux alors – et bien moins onéreux – de rallonger la série des Fremm de 2 exemplaires, et d’y insérer simplement le nouveau radar AESA Sea Fire.

    • tyreas dit :

      Pour les FTI on reste sur une série de 5 mais seul 2 seront en service en 2025.

    • ScopeWizard dit :

      C’ est une idée intéressante !

    • Expression libre dit :

      Coucou, il est dit 17 frégates à l’horizon 2025. Les 3 autres FTI arriveront après 2025. Après 2025, les 2 FLF non rénovées quitteront le service. Reste à savoir si elles seront remplacées par 2 FTI supplémentaires, ce qui donnera 18 frégates après 2025: 8 FREMM 8 FTI 2 FREDA.

      • Fralipolipi dit :

        Vous avez raison. Après relecture, 2 FTI, c’est juste pour l’horizon 2025.
        Cela dit, comme les FLF ne seront jamais de 1er rang (même avec un sonar de coque), si l’on souhaite pouvoir aligner 17 frégates de 1er rang, il nous manque 2 bâtiments (8Fremm+2FDA+5FTI = 15) : … et j’en reviens là à nos 2 Fremm « Sea Fire » !
        Vous me direz alors, 2 FTI de plus couteront moins cher, et vous aurez raison.
        Mais songeons à ce que pourrait donner une Fremm Sea Fire bien armée = un bateau gris redoutable !

        • Expression libre dit :

          Vous m’avez répondu poliment et je vous en remercie. Cela me change de certains huluberlus qui tutoient tout en tenant des propos extrêmes voire caricaturaux. Bon, valait mieux avoir 2 FREMM en plus mais il fallait surtout faire travailler les bureaux d’études pour l’export. La FTI sera plus facilement exportable et reste quand même une frégate de 1er rang que ne sont pas les FLF (même après rénovation avec sonar de coque et SADRAL).

    • wagdoox dit :

      La question se pose déjà voir même un radar encore plus puissant.
      Français et italiens discuteraient de la possibilité de modifier encore ces Fremm pour de l’anti balistique a couche plus élevé que ce qui existe déjà. En gros l’idee

      • wagdoox dit :

        Pardon serait de crée un aegis a l’europeenne.

      • Fralipolipi dit :

        Alors il faut absolument commencer par doter du Sea-Fire les Fremm 7 & 8 dites « à capacité anti-aériennes renforcées » … même si cela doit retarder leur arrivée d’un an ou deux.
        Ce serait trop bête de manquer cette opportunité.

    • Requin dit :

      Quelque chose me dit que le CDG sera retiré en 2035

    • Cerealkiller dit :

      2040…. porte avion … quelqu’un a déjà imaginé à quoi pourrait ressembler un navire ruche qui lancerait des essaims de drones (miniature ou pas?
      En 20 ans l’IA va encore faire quelques progrès…

      • Requin dit :

        L’IA, peut-être, pas la physique.
        Un drone de quelques kilo n’embarquera pas des bombes d’une tonne comme le font les Rafale.
        Rafale qui ne fait pas non plus 25 t max à cause des 80 kg du pilote.
        Un aéronef de combat moderne n’est pas dimensionné par son pilote mais ses besoins opérationnels : vitesse, autonomie, charge de combat, furtivité.
        Bref, même si on arrive a faire de vrai drone de combat – et pas uniquement de bombardement furtif – ils seront aussi gros que les avions de combat actuels

        • Hermes dit :

          Tout dépend de la motorisation, si pour la même puissance tu parviens a diminuer poids (moteur & carburant) l’appareil réduit en taille.

      • Fralipolipi dit :

        Il reste que la Gravité ne va pas évoluer, elle.
        .
        Pour déployer loin une charge militaire minimale, il faudra continuer à pouvoir projeter (et récupérer) des aéronefs lourds (d’au moins 15 tonnes avec les emports … à moins, nous ne ferions que du bombardement homéopathique à courte portée) … exit donc l’idée des essaims de petits drones … même largués depuis un SNA auprès des côtes ennemis, je ne vois pas trop l’intérêt, sauf celui de risquer de perdre son SNA devenu trop facilement détectable.
        … Je préfère l’idée du missile rodeur (non récupérable) à celle des drones en essaims (sauf s’ils sont largués de l’avion de combat lui-même … ou bien d’un drone UCAV porteur).
        .
        Drone ou pas, IA ou pas, tout cela ne changera rien à la problématique du PA et du pont plat …
        … sauf si un génie trouve un système de propulsion totalement miraculeusement compact et surpuissant d’ici là, mais faut pas trop compter là-dessus si l’on veut éviter de tomber dans la science fiction.

      • TINA2009 dit :

        bSR Cerealkiller !

        Je vous rejoins entièrement !!!!
        Noutre marine n’en sera pas doté de ces essaims ….. Mais les marines Américaines , chinoises… et peut être d’autres marines tel celles de taiwan , japonaise, taiwan , russe et des pays du moyen orient … sûrement!
        Un BPC et LHA, avec 50 à 70 drônes aériens, ca deviendra une NORME !!!
        De même, tout navire sera équipé de 2 drônes, au minimum , pour assurer des missions aussi de surface que sous-marine.

        • Hermes dit :

          Même dans startrek ils évitent de parler de norme sur tout ce qui est drone, et c’est pas pour rien, il y a 30 ans on savait déjà que ce qui n’est pas piloté peut être piraté/brouillé/grillé.

          • TINA2009 dit :

            Bsr Hermes !

            Je vous rejoins : inutile de parler de norme, pour ce qui fait partie de notre quotidien . Regardez autour de vous …. vous êtes regardés par des drones pilotés …. Et je vous laisse imaginer ce dont seront capables de réaliser des drônes autonomes…..
            Pour finir , 3 Questions :
            – à quand remonte votre dernière discussion avec un ingénieur du service aéronef non piloté employé par une filiale d’un groupe ????
            – pensez vous, réellement, que des services de groupes et Pme industrielles , de même que des organisations « poussent » aussi fort dans le domaine IA ….. pour badigeonner leurs PC ou Voitures personnelles de photocopies de Bitcoins ou de Nutella ?
            – N’est pas dans STAR TREK, que l’on est amené à utiliser des drones??? Merci de me le confirmer , car je ne suis pas un grand aficionados de cinéma ! A vous lire , j’ai très certainement tort : je vais corriger le tir . MERCI A VOUS !

      • lakolo dit :

        Oui. Le concept de PA est mort…avec les nouvelles menaces asymetriques.

  5. ScopeWizard dit :

    Il nous faut un second porte-avions !
    .
    Comme il serait mis en chantier beaucoup trop tard pour espérer compléter le dispositif aéronaval offert actuellement ( ATM ! ) par « Le Charles de Gaulle », et oui ce dernier serait à deux doigts de tirer définitivement sa révérence au moment de l’ arrivée du suivant , ce qui reviendrait donc au final exactement au même , nous devons d’ ores et déjà lancer la construction de deux navires ( au moins ) de nouvelle génération , plus modernes , à l’ instar de ce que viennent de faire ( réussir ? ) les britanniques avec le « Queen Elizabeth » et le « Prince Of Wales » …
    .
    S’ être contentés d’ un seul porte-avions , même à propulsion nucléaire et mettant en œuvre l’ excellent Rafale , après les Clemenceau et Foch , est de mon point-de-vue une immense aberration et un non-sens sur toute la ligne compte-tenu de nos ambitions et de nos besoins notamment « diplomatiques » …

    • Alzoc dit :

      Le problème c’est qu’un deuxième porte-avion nécessite d’avoir les soums, les frégates ASW et AAW et les avions pour avions pour aller avec, sinon on n’en retirera pas grand chose (outre la permanence à la mer ce qui est je vous l’accorde non négligeable).

      Ça ne nécessite pas de doubler le format de la flotte mais peut être de le multiplier par 1,3 ou 1,6 (à la louche). Outre le coup que ces achats représentent, il faut aussi considérer les problèmes de recrutements associé et je crois me souvenir que la marine a du mal à recruter suffisamment de personnel qualifié, même dans son format actuel.

      • wagdoox dit :

        Pas vraiment.
        Ça dépend si la royale compte mettre plus d’un pa en mer.
        Je m’explique. Le cdg a une dispo normal de 60 à 70% donc avec deux on aurait une présence de 120%. Soit la Marine se limite à du 50% chacun et là aucun probleme. Soit elle fait du 120 140% et là il faudra tirer un effort supplémentaire des bâtiments d’escorte ce qui n’est pas impossible non plus. Le nombre de sous marin n’a pas baisser depuis l’epoque du Clem et du Foch.
        Le problème viendrait plus des avions si on reste à 50% il faudrait juste entre 8 et 16 rafales de plus si on dépasse ce format ce sera beaucoup plus.
        Sans oublier que le futur PA sera armée d’un autre avion que la rafale. Qui restera sur le cdg jusqu’a la fin (ça expliquerait la baisse de 42 à 40 rafale m déjà planifié). Le nouveau PA n’arrivera pas avant 2030 moment ou un nouveau chasseur arrivera.

      • anthonyl dit :

        Ne confondez pas, avoir deux porte-avions ne signifie absolument pas disposer de deux groupes. Même à l’époque du Clem et du Foch, on a jamais armé les deux navires en même temps. Pendant que l’un était en mer, l’autre était en entretien, ou servait d’école pour les pilotes. Donc avoir un 2e porte avion ne signifie pas une augmentation de la taille de la flotte. Le format à 6 SNA, 4 FAA, 9 navires ASM et 4 PR serait suffisant.

        • Requin dit :

          Sauf que dans les années 80 et 90, la France n’avait pas de porte-hélico donc la PA2 servait pour les hélico, cela alors qu’à l’époque l’aéronavale alignée plus d’avions embarqués (Alizé, Super-Étendard et Crusader) que de Rafale aujourd’hui.
          Avoir 2 PA avec la dispo standard des navires neufs aujourd’hui (plus de 80% du temps) impose de facto d’avoir 2 GAN complet pour que cela serve à quelque chose.

          • TINA2009 dit :

            Et la Jeanne d’Arc ????

          • Requin dit :

            @Tina2009
            La Jeanne d’Arc était un navire école qui ne sortait que pour ces missions et était totalement inadapté pour des missions d’attaque massive d’hélico vers la terre.

      • ScopeWizard dit :

        @Alzoc
        .

        Cela va de soi .
        .
        Concernant le recrutement , il y a aussi toute une question de culture historico-militaire , d’ héritage et de legs des anciens qu’ autant de spots publicitaires aussi bien faits et spectaculaires soient-ils ne sauraient remplacer …
        .
        Après tout dépend aussi de ce que vous appelez « personnel qualifié » ; BTS ? BAC + 5 ou de bons CAP ?

        • Alzoc dit :

          Pour ce qui est de la qualification, je pense qu’un bon bac+2 serais le minimum. Je ne suis certainement pas le plus au fait des questions RH dans la marine mais du peu que j’ai lu l’automatisation poussée des navires combinée avec la complexification des outils fait qu’un plus haut niveau de formation est nécessaire que par le passé. J’en veux pour preuve que le nombre de matelot s’est réduit à la portion congrue sur les navires les plus récent et que la majorité de l’équipe est soit sous-officier soit officier, et c’est une tendance générale de la société, il n’y auras plus dans le futur de poste d’employés ou d’ouvrier non qualifiés, remplacés par des robots ou des programmes bien plus efficaces.
          Là où le bas blesse c’est que la marine (et les armées en général) ne sont pas attractif en terme de salaire et de perspective de carrière comparée au privé et cela va en s’aggravant avec le niveau de qualification.

    • sonata dit :

      Il y a bien d’autres priorités à financer qu’un second PA à l’utilité limitée.

      • ScopeWizard dit :

        Ah mais je ne le conteste pas ; des priorités il y en a en pagaille !
        Sauf que à un moment-donné , il vaudrait mieux savoir ce que l’ on veut …

        • sonata dit :

          Effectivement il faut définir ce que l’on veut. Un GAN en permanence à la mer ? L’expérience montre que 2PA ne sont pas suffisants pour ça, mais qu’il en faudrait trois, équipés de 2 GAE. Un GAE en permanence sur zone d’opération ? On monte alors à 4 GAN (cf la dissuasion navale qui nécessite 4 SNLE).

          Dans un récent article dans DSI, Joseph Henrotin faisait une bonne synthèse de la problématique, et qui concluait qu’en effet il était nécessaire d’en revenir aux fondamentaux, à savoir définir « ce que l’on veut ».

          Les avantages d’un PA ne sont pas évidents dans la posture stratégique de la France. On cite souvent la possibilité de s’affranchir de toute autorisation politique pour se déployer. Mais quand on regarde les déploiements de la France de ces 15 dernières années, on constate que TOUS, à l’exception d’Harmattan (et la Libye est largement à portée du territoire national !), ont nécessité le survol d’un pays tiers, et donc une autorisation politique, au départ du Charles de Gaules. La vulnérabilité d’un PA est également aussi importante que celle d’une base à terre si pas plus, et en cas d’attaque réussie, le PA est une cible beaucoup plus coûteuse, économiquement, humainement et politiquement. C’est un paramètre dont il faut tenir compte.

          Globalement, la zone d’opération de la France est un arc qui va de la méditerranée aux possessions dans le Pacifique. Or, cette zone est intégralement couverte par des bases situées à terre, si on tient compte des bases de Djibouti et des EAU.

          Si on veut disposer d’un second PA, cela nécessite de revoir à la hausse tout le format de la Marine Nationale (à moins de réduire son contrat opérationnel, or l’activité actuelle dépasse celui-ci…), ainsi qu’un GAE (et les hommes pour manier tout ça). Le coût serait de 10 milliards au moins, si pas plus. Pour le même coût, vous renforcez l’armée de l’air de 60 Rafales, soutenus par 15 a330 MRTT soit une force de frappe considérablement plus importante qu’un second GAE.

          Enfin, je n’ai plus les chiffres en tête, mais une autre façon d’aborder le problème est de diviser le coût total de l’aéronaval (d’acquisition et d’exploitation) sur l’ensemble de son cycle de vie, et de le diviser par le nombre de frappes effectuées. Cela a été réalisé aux USA, et le coût par frappe est infiniment plus élevé que pour une frappe effectuée à partir d’un avion à terre. Même si la France n’est pas les USA et que le GAN français coûte certainement moins cher que son équivalent américain, la différence doit encore être énorme par comparaison avec l’Armée de l’Air.

          En conclusion, si le Charles de Gaule est un outil merveilleux offrant toute une série de possibilités à la France, ses avantages ne justifient sans doute pas, compte tenu du contexte, d’investir dans un sister ship . Et il ne faudrait pas refaire l’erreur des Anglais qui, pour avoir deux « demis » porte-avions aux capacités limitées malgré leur taille imposante doivent maintenir consentir à des sacrifices importants.

          Gardons quand même à l’esprit que l’aéronavale française est la seconde au monde. C’est la seule, à l’exception des USA, à disposer d’un CATOBAR. Et comparativement à l’époque où elle alignait les Foch et Clémenceau, elle dispose également des 3 merveilleux outils que sont les BPC. Bref, il n »y a pas de quoi rougir !

    • Expression libre dit :

      J’augmente dès à présent vos impôts. Laissez moi votre numéro fiscal….. (humour)

      • sentinelle dit :

        vous n’avez pas du voir toutes les taxes qui nous tombent sur le nez sans perspective aucune !

        • Expression libre dit :

          Si Si, la perspective est de réduire un peu notre immense dette…hélas!….sauf à taper ds toutes les dépenses y compris votre future retraite si vous êtes toujours en activité. Ceci dit, une baisse des impôts est toujours salutaire pour l’économie à condition de baisser les dépenses. Macron a fait un choix, augmenter les dépenses militaires tout en limitant les autres dépenses, c’est un choix courageux , c’est déjà pas si mal mais il y aura toujours des mécontents qui pensent qu’on peut raser gratis. A ces mécontents, je leur dis: « Acceptez de payer plus d’impôts ou acceptez qu’on vous rogne certains avantages ( c pareil) afin de financer un surplus de dépenses militaires! « ….. Mais alors là, plus personne! Sacrés blogueurs!

          • ScopeWizard dit :

            En l’ état , ce n’ est que du baratin ; il faut rentrer dans les détails …

          • Calvi dit :

            A vos propos un grand philosophe répondrait : « lol ! ». Vous pouvez augmenter mes impôts de 20% les yeux fermés. Si c’est pour l’équipement des forces je paierais rubis sur l’ongle.

        • ScopeWizard dit :

          Voilà !

          • Expression libre dit :

            @Scope, des détails…j’ai assez parlé sur ce site de la charge de la dette dans le budget de la France. Comme les taux d’intérêt remontent, cette charge augmentera et des fortes réductions de dépenses s’imposeront sauf si croissance exceptionnelle. Si vous ne voulez pas de ces réductions, eh bien, il faudra augmenter les impôts. Cette LPM , pour moi, est déjà compromise même si j’estime que c’est une bonne LPM…sur le papier. Si vous croyez que les finances, c du baratin, je vous laisse à vos deux PA. L’argent est le nerf de la guerre. Allez, on verra…

    • wagdoox dit :

      Ce nouveau porte avions ne pourra être mis sur cale qu’2026 plus 4 ans de chantier. Donc on sera en 2030. Il entrera en service deux ans après. Le seconde sortira des en 2034 et entrera en service en 2036 soit pas longtemps avant la retraite du cdg.
      Déjà la r&d est lancée ça va permettre de garder un savoir faire sur les catapultes.
      C’est le prochain quinquennat qui devra vraiment lancer le programme.

      • Requin dit :

        C’est une hypothèse mais pas la seule.
        Mais la R&D n’est pas lancée, juste les études du besoin opérationnelle. A ce niveau, on n’utilise même pas un logiciel de CAO ou un crayon pour dessiner.
        Les études techniques ne seront pas lancées avant 2020 dans le meilleur des cas. Surtout qu’avec les bons technologique actuelles, si prendre trop tôt oblige à tout refaire après.
        Une autre hypothèse serait que l’étude qui va être lancé conclut qu’1 seul PA dispo plus de 80% du temps avec des ATM ne dépassant pas 6 mois est suffisant pour les besoins français dans une composante européenne de l’OTAN qui comprendra également 2 PA britannique de 275 m et 1 plus petit italien avec des F-35B.
        auquel cas les études technique ne débuterait qu’à partir de 2030 pour un remplacement du CdG vers 2036 au lieu du 4e ATM.
        Deuc PA dispo plus de 80% du temps obligeant de facto a avoir 2 GAN complet pour ne pas être sous-employés avec une dispo moyenne de minimum 1,6 PA.

    • Vince dit :

      « Il nous faut un second porte-avions ! »
      .
      Deux ou zéro, c’est pareil ; donc zéro.

    • batgames dit :

      j’ai peur mais je peut me tromper que après 2040 ,il ne servira à rien ton second Porte avions ,ces grosses bailles dont j’ai été fan ,ne sont plus d’actualité ,les missiles pour les tuer se généralise et peuvent être tirer de n’importe quel Plateforme ou de la terre ,c’est bien trop compliqué à protéger ces machins ,pour moi leur mise en obsolescence ne tardera pas ,les amerloques ne vois que par çà ,et les autres marine aussi ,mais ce n’est que pour du temps de paix selon moi ,dans une vrais confrontations entre grandes marines ,ils seront très vite au tapis ,les sous marins nuc d’attaque les empêcherons de sortir du port ,et les missiles de croisière à long rayon d’action pourront être équiper de contre mesures pour annihiler les défenses anti-missiles ,de fait un porte avions peut être géolocalisé facilement avec GPS ou autres système ,peut être même par des pirates informatiques qui seront d’actualité ,ensuite vous me direz les tueurs de satellites remettrons peut être tout le monde au siècle de la bataille de Midway ,les drones en essaims sont aussi le danger pour ces monstres …..franchement à l’avenir ,je ne vois que des porte avions capables de faire partir des avions en plongée sous marine ,donc c’est compliqué à faire et les missiles de croisières font le boulot ,les drones aussi ….mais c’est à réfléchir si on est pas au bout de l’idée ,tout comme l’avait été les Cuirassée par le passé au moment de l’avènement du porte avions !

      hors décider de faire deux PA pour prévoir le remplacement du Charles en 2040 ,les types qui font cela sont des faux culs ….et ils tablent certainement comme moi que l’obsolescence des portes avions soit effectives d’ici 10 ans

      • Requin dit :

        Les guerres de haut niveaux se déroulent en effet à coût de missiles nucléaires intercontinentaux où les PA n’on effectivement aucun rôle à jouer.
        Maintenant, depuis 1945, combien de guerre mondiale et combien de conflit régionaux avec emploi de porte-avion ?
        Si vous vous croyez en temps de paix, c’est que vous devez pas beaucoup regarder les info en général et ce site web en particulier.

    • lakolo dit :

      Il nous faut… pourquoi faire? Et avec quel équipage? Faut étudier les menaces et surtout les ambitions…mieux vaut 3 frégates qu’un Nouveau PA…

  6. Deres dit :

    Les drones hélicos dans 10 ans !!! Et j’imagine que les acquisitions seront en plus étalés sur plusieurs années. Le pire, c’est que ces drones serviraient aussi à économiser sur l’usure des hélicoptères … Les bateaux aménagés pour ces drones vogueront depuis longtemps quand ils arriveront. Et pour les marchés export, ils seront déjà pleins de concurrents avec de longues série dans aussi longtemps, d’autant que la technologie aura bien évolué d’ici là …

  7. Iroise dit :

    Il faut un autre porte-avions après le PA CDG sinon ce ne sera plus La France ! Nous serons déclassés.
    Pour notre second porte-avions, on va se faire dépasser par les USA, zut c est déjà fait depuis longtemps!!!!!! mais le pire que je crains c est qu on va surtout se faire dépasser par les anglais !
    Nous aurons un deuxième porte-avions mais trop tard, je vois encore des retards, le budget qui ne colles pas et n oublions pas les changements de gouvernement, ça risque de bouger !!!
    Il faut vraiment se méfier des politiciens !!!!

    • Expression libre dit :

      Les 2 PA anglais ne sont pas de véritables PA…

      • Requin dit :

        Si, ce ne sont pas des PA CATOBAR, c’est tout. Mais bel et bien des porte-avion capable techniquement d’embarquer plus de F-35B – lequel est bien un avion – que le CdG de Rafale

        • sonata dit :

          Génial, ces PA sont donc capables d’embarquer des appareils à la charge et à l’autonomie limitées. Niveau projection de force, on repassera !

    • nexterience dit :

      C ‘est pas grave que les anglais passent devant, cela évitera qu’on leur déclare une guerre!
      Regardons plutôt le potentiel de nos supposés adversaires!

    • wagdoox dit :

      Les anglais je me fais pas trop de soucis.
      Entre la configu de leur pa et le nombre d’avion qu’ils sont capable d’alligner dessus.
      Les PA ne seront vraiment mature qu’apres 2025 au mieux.

    • batgames dit :

      c’était la même chose en 39/45 les Joffre et painlevé était en construction quand l’allemand a envahi la France ,bref la politique des alternances politiques était à son paroxisme à cette époque là ,au moins en 1986 on a réussit à en construire un….mais c’est miterrand et Chirac puis sarko qui ont torpillé le second ,pour la simple raison que ces enfoirés ont été obligés d’endetter la France grâce à une loi pondue du temps de Pompidou et d’un certain Giscard D’estaing qui était ministre des Finances …….la France empruntant aux marchés privés nous voilà grace à ces maffieux à 2000 milliards de dettes et bien entendu de l’autre coté l’EUROPE nous impose 3 % que nous avon nous même proposer comme base de convergences des économies européenne ;l’allemagne et les pays du nord de l’Europe ont réussi et nous ,bah NON ….mais ouf DRaghi et sa politique de planche à billets nous sauve provisoirement !!
      parce que là les taux remontent et attention aux ETAS endettés ,c’est certainement la prochaine crise financières mondiale qui se met en ROUTE ,c’est cyclique avec le capitalisme ,souvenez vous 2008 ,et j’en oublie depuis 1929 ,mais c’est toujours les mêmes pourris qui s’en sortent (sauf 2008 pour une fois une bandes de pourris a morflé )– la Lemon Brother au tapis ,bon on va pas pleurer ces traders ils ont certainement retrouver du boulot chez un autres de ces pourris

    • eric dit :

      Le problème des anglais pour le moment, c’est qu’ils ont deux beaux (et gros) porte-avions… mais pas d’avions à mettre dessus, les F-35B anglais n’étant pas disponible avant 2020 au mieux. Et que les deux bateaux ont complètement asséché les financements de la Royal Navy : de moins en moins de frégates d’escorte, et de moins en moins d’hélicoptères et de missiles pour les armer. Le tout malgré un budget militaire qui reste (à l’heure actuelle en tous cas) supérieur au nôtre…

    • lakolo dit :

      N’importe quoi..déclassés par les Brits? Combien de F35 pourront ils se payer?

  8. picolo dit :

    les études existent déjà , c’est le PA2, il essaye de gagner du temps pour ne pas engager les crédits, car il faut provisionner 500 millions par an, maintenant, pour le commencer en 2025, ca fait 3,5 milliards, il faut 10 à 15 ans pour en faire un.

    • Marti dit :

      Il faut 15 ans quand on applique des coupes budgétaires comme pour le Charles de Gaulle , sinon c’est moins

    • wagdoox dit :

      Le pa2 a été lâché pour d’autre raison que purement budgétaire.
      La cours de compte a même mis dans son avis que les communalites du projet laissaient des doutes dés 2006. Ensuite ça technologie du pa2 est déjà dépassé. Elle date d’il y a 10 ans et auront 20 ans quand le premier pa sortira de chantier. Surtout qu’entre temps il y a eu pas mal d’innovation.

    • batgames dit :

      les ricains avait réparer le Lexington en quelques jours lors de la bataille de la mer de Corail et avant celle de Midway ,hors les arsenaux demander 3 mois ,ils l’ont fait en 72 heures
      ((je cite —> To do battle with an enemy expected to muster four or five carriers, Admiral Chester W. Nimitz, Commander in Chief, Pacific Ocean Areas, needed every available U.S. flight deck. He already had Vice Admiral William Halsey’s two-carrier (Enterprise and Hornet) task force at hand, though Halsey was stricken with severe dermatitis and had to be replaced by Rear Admiral Raymond A. Spruance, Halsey’s escort commander. Nimitz also hurriedly recalled Rear Admiral Frank Jack Fletcher’s task force, including the carrier Yorktown, from the South West Pacific Area.

      Despite estimates that Yorktown, damaged in the Battle of the Coral Sea, would require several months of repairs at Puget Sound Naval Shipyard, her elevators were intact and her flight deck largely so. The Pearl Harbor Naval Shipyard worked around the clock, and in 72 hours she was restored to a battle-ready state, judged good enough for two or three weeks of operations, as Nimitz required. Her flight deck was patched, and whole sections of internal frames were cut out and replaced. Repairs continued even as she sortied, with work crews from the repair ship USS Vestal, herself damaged in the attack on Pearl Harbor six months earlier, still aboard.

      Yorktown’s partially depleted air group was rebuilt using whatever planes and pilots could be found. Scouting Five (VS-5) was replaced with Bombing Three (VB-3) from USS Saratoga. Torpedo Five (VT-5) was also replaced by Torpedo Three (VT-3.) Also Fighting Three (VF-3) was reconstituted to replace VF-42 with sixteen pilots from VF-42 and eleven pilots from VF-3 with Lieutenant Commander John S. « Jimmy » Thach in command. Some of the aircrew were inexperienced, which may have contributed to an accident in which Thach’s executive officer Lt Cmndr Donald Lovelace was killed. Despite efforts to get Saratoga (which had been undergoing repairs on the American West Coast) ready for the coming engagement, the need to resupply and assemble sufficient escorts meant she was not able to reach Midway until after the battle ) fin de citation

      • batgames dit :

        oups tout çà pour dire que si on veut accélérer la construction d’un PA ,pour la même;raison que les ricains ,dans l’urgence il doit y avoir de la marge ,le PB c’est que la dette qu’ont engagé tous les politiciens véreux qui sont aux ordres des lobbys financiers ,l’ont fait en empruntant sur les marchés privées et boursiers de fait ,des états doivent de l’argent sans pouvoir faire jouer la planche à billets pour se débarrasser de cette dette ,car avant POMPIDOU la France emprunte pas vraiment ,elle demande de l’argent à la banque Centrale de France qui créer de l’argent à 0 % ,de fait les félons de politiciens merdeux de droite ou de gauche depuis DE GAULE ont tout fait pour tuer la FRANCE ,tuer l’ETAT ,et TUER toute idée d’égalité dans ce Pays devant l’impôt ,car il faut comprendre que ces mêmes gens qui sont dans la Finances sont copains comme coquins avec les Marchands D’Armes ,avec les marchands de Pétrole ,pour l’énergie électrique c’est pareil tout est petit à petit privatisés ,c’est pas pour autant que cela marche mieux et on paye tout cher(le peuple car les nantis eux ne change pas leurs habitudes )ensuite on envoie un Porte avions pour faire quoi ???
        favorisé encore ces mêmes lobbys de toutes sortes (chimiques ,armement ,energie ,bref de tous domaines ou l’argent coule à flot et doit continuer de couler pour les mêmes ,c’est de’ailleurs le sens de pensée de l’économie amerloque ,TRUMP a bien tromper ses électeurs ;la seule chose qu’il est en capacité de faire ,c’est de favorisé les copains de l’armement et de dire américa first (en clair ma gueule d’abord et les reste des pays de merde auront les miettes )on est pas près de penser le monde en terme de partage des richesses ,en clair les mafieux ont de beaux jours devant eux ,les destructeurs de forêts amazonienne aussi et tous les cinglés de l’armement et des religions aussi !
        pendant ce temps depuis 1986 la France se met les méninges en pelote sur une décison de Porte avions ,cela me rappelle le merdier avant la Guerre 39/45 fallait il lancée les Joffre et paintlevé ,alors que les Ricains ,les japonais et les anglais avaient tous compris que le porte avions était indispensable ,pourtant le premier pensant à se pôser sur un porte avions est Français (rappel –> Alors que les « plus lourds que l’air » prennent leur essor au début du xxe siècle, plusieurs marines s’intéressent à leur utilisation à bord de leurs lourds navires de guerre. En 1909, l’inventeur français Clément Ader publie dans son ouvrage L’Aviation militaire la description de « navires porte-avion » servant à l’observation, au torpillage des navires ennemis et à la protection du territoire national français. D’autre part, « le remisage des avions devra nécessairement être aménagé sous le pont ». L’accès s’effectue par un monte-charge obturé par une grande trappe à coulisse comprenant des joints étanches ne laissant pas filtrer l’eau. Ce procédé est appliqué sur les porte-avions actuels. Ader imagine aussi « des cheminées rétractiles afin de laisser libre le pont pendant les manœuvres des avions ». Ce système est essayé sur certains porte-avions japonais à partir des années trente. Ader décrit également le décollage et l’appontage des appareils vent debout tel qu’il est pratiqué de nos jours) voilà comme toujours l’idée née en France et c’est les autres qui en profite ,mais le Le traité de Washington ou le temps des transformations fût certainement le pire arrangement car
        Tonnages autorisés
        Pays Navires de bataille Porte-avions Nombre
        Empire Britannique 580 450 tonnes 150 000 tonnes 22
        États-Unis 500 600 tonnes 135 000 tonnes 18
        Japon 301 320 tonnes 81 000 tonnes 10
        France 220 170 tonnes 60 000 tonnes 10
        Italie 180 800 tonnes 60 000 tonnes 10

        de plus en FRANCE on ne crois pas dans la Mer ,à part quelques résidents côtiers de plaisance en méditerranée ou les bretons et les gars du littoral atlantique ,la tradition Maritime ,ses contraintes ,ses avantages suryout ne sont pas comprise par la majorité des Français et Françaises donc des électeurs ,donc des Politiciens ,des historiens ,des décideurs en général qui ont été élevé dans le culte de l’armée Napoléonienne les fascinant pour certains ,hors Napoléon est juste un gros cons comme Hitler qui ne comprenait rien à la stratégie maritime (déjà qu’hitler était incompétent ne se basant que sur son souvenir des Tranchées pour interdire de reculer à l’armée de VON Paulus à Stalingrad ,ce qu’il faut être idiot et débile ; la mer a toujours été le parent pauvre de la FRANCE car nos dirigeants pour la plus part viennent des terres ,donc tu parle que l’intérêt d’un porte avions pour eux c’est déjà du charabia ,alors pensez deux ………..de suite ces gens ne pensent qu’au coût à cours termes que cela coûtent,par contre des types comme Sarkosy sont capables d’essayer de sauver les banques des Copains en 2008 parce que ces enfoirés de banquier d’affaires ont mélanger les banques de dépôts avec celles d’affaires et au final on se sucrent sur l’argent des contribuables (tout cela pourquoi )pour sauver un capitalisme qui ne marchent que pour favorisé les nantis ,bien entendu pas question que là le peuple ne participe pas (on a vu la Gréce ,on a vu aussi les retombées à termes ,et pour finir la destruction de tous les Etats d’europe ,le favoritisme de l’entreprenariat privé alors que des tâches régaliennes ne sont pas stratégiquement parlant compatibles avec l’indépendance d’un Pays …..DE GAULE lui avait très bien compris comment ne pas dépendre de trop de l’OTAN ,ni des marchés et avait su endiguer la montée du péril Communiste fanatisés en France ,il semble que tous ces successeurs ont juste dilapidés l’état et les finances ,avant il avait réussit à ne pas mettre la France en Dette déraisonnables ,les pompidou ,Giscard D’estaing ,Mitterant ,Chirac ;sarko surtout et Hollande eux n’ont fait que piocher et mettre des crédits à payer sur l’avenir de nos petits enfants!
        et le CHOMAGE n’est pas régler ,et les nouvelles technologie informatique brise l’équilibre,sur BFM Businness ,j’entendait ce matin une économiste nous avouer que les nouveaux Métiers pouvant éclore de cette révolution industrielle ne sont actuelement même pas connus hahaha a et sans vergognes ces idiots nous prônent l’ HUBERISATION dans tous les domaines de l’entreprise …partout ,hors là ce Gouvernement entre parenthése que 23 % Branques ou d »idiots de moutons ont concourus à faire élire (euh çà c’est sur la même base de slogan du Changement (profession de foi de Giscard ,de Mitterrand ,et de Hollande parmis d’autres ) mais bref passons sur les moutons de la république ,ils ont sauvé la France de l’hydre LEPEN ,houla là quel exploit ,en fait c’est Carybe et Scylla ,bref …..ce Gouvernement veut nous pondre une nouvelle loi sur L’apprentissage ,alors que les évcoliers et leurs parents ne veullent pas des Filières de CFA et d’apprentissage ,et que Pire les entreprises ne veulent pas former d’apprentis ….mais on veut déjà nous pondre des lois sur des métiers en apprentissage qui ne sont actuelement même pas connus !!
        tant pis l’important on nous dit c’est que les entreprises cherchent des gens formés et pour endiguer ce chomage de masse il faut des lois …tout en oubliant pas que l’immigration officielle se situe à 200000 gogluus par nas et que celles clandestine doit être du même chiffre ,et après on nous dit que depuis POMPIDOU tout cela n’aurait pas de corélation avec le chomage de Masse et la dette de l’ETAT !!
        on devient dépendant des Ricains et des sociétés privées RUSSES pour transporter des soldats au mali ou en OPEX …et bien sur après on vient nous dire que l’état avec ses 2000 milliards de dettes ne peut évidemment plus se payer un second PORTE AVIONS ….foutaise ;sortez le budget de l’état des pattes des alternances politiciennes ,mettez l’assemblée à ratifier une proposition de loi de programme elle même proposer par un cercle de sages (politiciens et stratéges militaires sur le même pied d’égalité pour décider du contenu de cette loi ) et la mettre en Référendum auprès des Français et Française après explications de la stratégie de la FRANCE ,cette loi de programme devra courir sur le temps nécessaire à la faisabilité des dotations en armement et ne pas être remise en cause ,pour cela elle doit être financé de manière indépendanyte des marchés Boursier ,donc retour là de l’indépendance de la banque de France vis à vis de l’EUROPE et sortir le budget militaire du calcul de l’histoire des 3 % exigé par le traité de Maastrich ….! c’est simple ,encore faut il avoir des politiciens qui disent merde aux ANGLAIS ,aux ALLEMANDS et surtout aux AMERLOQUES qui passent leur temps à diviser l’EUROPE en attirant de jeunes politiciens débutant ,en les intronisant dans leur influences et ensuite en les tenant en laisse en EUROPE pour faire accepter les traités qu’ils veulent (enfin leurs lobbys ) exemple MONSANTO ou d’autres ) sinon ,ne venez plus me parler de second PORTE avions et de réductions de chômage …tout cela est voulu chez les Rothschild and CO ,JP Morgan ,et tous leurs copains financiers !
        les seuls vrais internationalistes car eux au moins savent pourquoi ils ont prôner le multiculturalisme et le choc des races ,des ethnies , des travailleurs ,c’est pour mieux les diviser et donc les dominer ……tout en s’accaparant eux même le résultat fianciers des richesses du monde !
        à toi ouvrier 1000 euros en général voir à peine mieux dans les pays les plus nantis (car là aussi on cultive évidement la différence)et surtout bosse dur dans des métiers peu intérréssant (et n’oublie pas que bientôt on va te remplacer par des ROBOTS et qu’on en aura rien à faire de TOI alors démerde toi vite si t’est pas trop bas de QI et ;à moi financier ou business man ,ou entrepreneur friqué les retraites chapeau ,les gros revenus et les rallonges …..
        au fait a t’on vu un noble autrefois faire des tâches de manant ,aujourd’hui l’aristocratie est financière ,et on y vois pas dans ses familles là qui dominent la planéte des enfants vouloir faire électriciens ,maçons ,mécano …hah même si ils sont idiots ,chez ces gens là ,on bossent pas mossieur non ,on fait bosser les autres et si on pouvait on les enverrait au casse pipe si besoin en en 14 ,hé oui quel sont ceux réelement qui ont voulu la Guerre 14 ….toujours les mêmes les dirigeants fabricants d’armes ,les financiers qui foutent dans la merde certains état(c’est marrant comme Saddam Hussein avait protéger les monarchie du Golfe Sunnites contre l’hydre chiites de HOMEINY ,puis quand il a bien lessivé son peuple et dépenser sans compter auprès des vendeurs d’armes Russes ,français et que sait je …et qu’il a été voir le petit rat d’émir du Koweït ..ho lui hé ,il a même pas voulu lui faire un prêt d’argent pour la cause ,…hé oui la guerre ,ce sont les financiers qui les gagnent (en restant neutre) sauf que là SADDAM a voulu leur faire la peau ,alors les autres enfoirés d’arabie saoudite ont pris peur et on ameuter les cowboys …(enfin l’état mafieux qui rackette le monde avec son dollar à volonté soyons clair )!
        mais quel est l’intérêt de la France à être dans L’OTAN et à sucer la B des amerloques !bon bah moi je prend mon indépendance en tant qu’individu né sur une terre qui appartient à tous et je vous pisse à la raie tas de C …les portes avions ce sont des caisse à morts par incendie

        • Requin dit :

          Je serais vous, je ferais des post encore plus long, pour qu’encore moins de personne ne les lisent 😉

          • ScopeWizard dit :

            J’ ai déjà lu des posts bien plus longs venant de notre ami @batgames …
            .
            Le truc , ce n’ est pas tellement leur longueur ; c’ est surtout que ce sont des blocs , des pavés , certes souvent fort intéressants , mais difficiles à lire dans ce format …
            .
            Il faudrait qu’ il espace et aère un peu tout ça … 🙂

      • ScopeWizard dit :

        Réparé , c’ est beaucoup dire ; plutôt remis en état très momentanément … en mesure de se maintenir à flot car les deux porte-avions , le Lex et le Yorktown avaient subi de terribles dégâts …
        .
        En effet , si je ne fais pas erreur , le plus sévèrement touché le CV-2 Lexington avait encaissé plusieurs torpilles et quelques bombes lors de l’ attaque japonaise du 8 mai 1942 le ralentissant à la vitesse de 20 nœuds à peine ; ayant réussi à se rendre maître de la fournaise infernale qui ravageait le Lexington , son équipage parvint à le sauver malgré un autre incendie non maîtrisable dans les hangars qui l’ obligea à en condamner accès et issues …
        .
        Malheureusement , peu après avoir terminé de recueillir , comme fit de même le CV-5 Yorktown , l’ ensemble des avions ayant pu regagner le bord une fois les ponts redevenus à peu près praticables , les canalisations de carburant pour avions ayant également été touchées , des joints endommagés ou desserrés de ces dernières s’ échappent à l’ insu de tous de mortelles vapeurs d’ essence qui commencent à s’ amasser et à saturer l’ air ambiant dans les entreponts mal ventilés du navire en sursis , quand vers 19 heures , un court-circuit faisant jaillir une simple étincelle se produit et provoque une terrible explosion qui va ravager les entreponts et rallumer de nouveaux incendies ravageurs !
        Cette fois-ci , l’ explosion a eu pour effet malheureux outre de déchiqueter des dizaines de marins , celui d’ éventrer nombre de canalisations d’ eau rendant de ce fait les pompiers impuissants , ordre est alors donné d’ évacuer le navire , les blessés en premier avant le « sauve qui peut » général ; le feu est à présent seul maître à bord et se répand partout y compris dans les soutes … à munitions !
        .
        Et à 19 h 12 min , c’ est la fin … une formidable explosion secoue tout le bâtiment , disloquant ses structures , ouvrant de grandes brèches où s’ engouffrent d’ énormes , faisant eau de toutes parts le Lexington éventré s’ enfonce corps et biens en quelques secondes à peine dans les eaux du Pacifique sous les yeux atterrés de l’ escadre …
        .
        Autre version selon Wikipedia certainement actualisée par rapport à ma source ( et mes souvenirs plutôt émoussés ) plus ancienne :
        .
        « À bord de l’USS Lexington, les équipes de pompiers étaient parvenues à éteindre les incendies et à rendre le navire de nouveau opérationnel. Cependant, à 12 h 47, des étincelles produites par un moteur électrique enflammèrent les vapeurs de carburant près du poste de commandement. L’explosion qui en résulta tua 25 marins et déclencha un énorme incendie. Vers 14 h 42, une seconde et puissante explosion créa un second foyer d’incendie. Une troisième explosion eut lieu à 15 h 25 et l’équipage rapporta à 15 h 38 que les incendies étaient incontrôlables. L’équipage commença à abandonner l’USS Lexington à 17 h 07. À 19 h 15, après que les survivants eurent été secourus, dont l’amiral Fitch et le capitaine Frederick C. Sherman, le destroyer USS Phelps tira cinq torpilles dans le navire en feu qui coula à 19 h 52. 260 hommes sur les 2 951 membres d’équipage étaient morts. L’USS Phelps et les autres navires de soutien quittèrent immédiatement la zone pour rejoindre l’USS Yorktown et son escorte qui avaient mis le cap au sud-ouest à 16 h 01. Dans la soirée, MacArthur informa Fletcher que huit de ses B-17 avaient attaqué le convoi d’invasion et qu’il se retirait vers le Nord-Ouest. »
        .
        Voilà qui devrait vous donner une meilleure idée du truc … 🙂

    • Requin dit :

      PA2 est un nom de projet générique. Il s’est appliqué à tous les modèle depuis le CdG : Romeo, Juliette, CVF-FR, Romeo (V2), Juliette (V3) et DEAC (juliette V3), tous faisant environ 270 m de long, certains nucléaires, d’autres conventionnel avec différents type de combinaison diesel – turbine à gaz. Donc duquel parlez-vous ?
      Et depuis plus d’un an, les bruits de coursive font état d’un souhait de la Marine d’un PA de 300 m de long, ce qui techniquement est plus pertinent. A cela ajouter que les études des ces précédent navires étaient sur un système de combat dérivé des FREMM et FDA quand en 2025 on sera sur la technologie plus avancé qui sera mis en place sur les FTI : radar à surface plane, réseau en fibre optique etc.

      Donc non, il n’y a plus d’étude à jour pour une construction qui ne sera possible qu’à partir de 2025 vu la charge de travail actuel du chantier naval de St Nazaire. D’autant qu’entre temps, il y a 2 pétroliers-ravitailleurs à construire.

      Toujours à ce chantier, on ne construit pas un navire, surtout un petit de 300 m de long pas très volumineux en 15 ans mais des monstres du double de volume (premier critère pour la durée de construction) en 2,5 ans. Bienvenu au XXIe siècle.

      Et pas question de coupe budgétaire dans ce type de chantier où la rentabilité n’existe que si on construit des gros navires à la chaîne le plus vite possible. Les pénalités légales prévus dans ce cas dans les clauses administratives particulières par l’entrepreneur seraient insupportables pour les finances publiques.

  9. MEARM dit :

    Il vous faut beaucoup de choses (20 frégates, 2 portes-avions, plus de SNA), mais quels équipages mettrez vous dessus ?

    • Frédéric dit :

      Avec dans les trois millions de chômeurs que compte notre pays, un millier de marins de plus ne doit pas être difficile à former.

      • Alpha dit :

        @Frédéric
        A former, non, pas difficile… Mais là, on parle de recruter !… Et même avec le nombre important de chômeurs que compte notre pays, et bien cela reste difficile ! Particulièrement pour la Marine …

    • Fralipolipi dit :

      Côté équipages de frégates, vous n’aurez pas pu ne pas remarquer que leurs effectifs ont « fondu » entre ceux des frégates d’ancienne génération et ceux des Fremm (et même des FDA).
      Sur un nouveau PA, il en serait de même (même si ce serait certainement dans une moindre proportion).
      En fait ceci est valable pour toute bascule vers une nouvelle génération de bâtiment.
      Donc le problème des effectifs, même s’il reste complexe (car on ne cherche pas toujours les mêmes qualifications), n’est pas forcément le plus insurmontable.

    • batgames dit :

      des idiots qui ne savent pas qu’un seul missile bien placé coule un Sheffield en moins de temps qu’ils leur faudra pour mettre la tenue de plongeurs sous marin pour espérer durer une heure de plus dans l’eau froide infestée de requins (d’ailleurs des requins qui peinent de plus en plus à trouver des poissons à casse croûter )rapports aux différents bouffeurs de poissecailles du monde et notamment Chinois et asiatiques qui pillent les ressources halieutiques de la mer bien sur….

    • lakolo dit :

      Bien dit..un peu de pragmatisme…ca fait pas de mal.

  10. pldem806 dit :

    Bonsoir,
    Qu’entendez-vous par IED-maritimes ? J’ignorai qu’il y eût des engins explosifs improvisés sous-marins ? Mais, bon, cela se peut. Pourtant, je n’ai quitté la Marine qu’en 2013.
    Quant aux divers modèles de bâtiments d’un même type, c’est une habitude ; avisos-escorteurs diesel, CODOG, CODAG, avisos A69, avisos A69 stabilisés, …… Trop d’ingénieurs, présence de marins insuffisante au niveau technique !
    Pour le reste, il ne faut pas se leurrer, il n’y aura pas de second porte-avion ni même de remplaçant au CDG ! Alors espérer en posséder deux lors du désarmement de l’actuel … La défense sera, comme elle l’a toujours été depuis VGE, la variable d’ajustement. L’actuel « chef » – comme il se désigne lui-même (« je suis votre chef! ») – sera sans doute le pire que les Armées auront à subir : absence totale de vue stratégique, trouille d’engager les forces et sur le plan des besoins encore un qui aurait pu être commissaire : dites-moi ce dont vous avez besoin, je vous dirai comment vous en passer !
    Peu à peu, les Armées vont péricliter, elles ne seront plus qu’une force complémentaire aux forces de l’ordre destinées à des missions « sentinelle » : un bon HK, un bon casque lourd et une bonne paire de chaussures, une bonne émission au JT de 20h00 et l’affaire est faite ! Pendant ce temps nos 11 millions de km² maritimes seront pillés par les copains !

    • TINA2009 dit :

      Les futurs Drônes sous-marins et des surface : Vivement l’époque ou un LHA ou BPC va couler à 30 kms des côtes ennemies. … Et espérons que la perte de ce navire nous permettra de multiples difficultés sur d’autres théatres quasi-simultanées avec de multiples défaites : Nous méritons cela! Un juste retour des choses, et une désillusion importante au sein des mondialistes !

  11. Expression libre dit :

    On en aura dépensé des études pour le futur PA ds le passé! La Cour des Comptes, au secours!

    • Requin dit :

      Du fait de ne pas l’avoir construit, oui, en effet. Mais aujourd’hui, nous n’avons pas de plan de navires pour remplacer le CdG ou avoir un 2e PA. Il convient donc de lancer des études pour définir le besoin. Ce qui est le premier objet des études qui vont être lancé. Et non une étude technique poussée qui n’aurait aucun sens avant 2022 vu qu’on a pas de chantier dispo avant 2025 pour commencer la construction.

  12. nexterience dit :

    Vaut mieux un seul PA bien conçu que deux au rabais du fait du doublement des équipements associées. La diplomatie peut se permettre une pose le temps d’un IPER en 40ans de durée de vie.
    .
    Avec un bon budget, peut-être qu’on peut concevoir un PA avec une IPER réduite à quelques mois. Cela réduirait considérablement l’intérêt d’un second PA.

    • Requin dit :

      Sauf qu’on a pas de PA bien conçu et que pour 40 ans de CdG, il faut 4 IPER, soit plus de 7 ans de perdu et plein d’IE de 4 mois, ce qui donne au final un navire dispo techniquement dans les 55% du temps.
      Contre une dispo de plus de 80% pour un navire bien conçu.

  13. vrai_chasseur dit :

    Ce que ne dit pas l’Amiral Prazuck -par pudeur pour épargner les politiques- c’est que certes, nous avons 17 frégates. Mais au total nous les avons payées le prix de 22.
    De façon simpliste, on peut dire : le report des programmes a occasionné un surcoût équivalent en argent à 5 frégates.
    Inversement, la version conte de fées : si les décideurs politiques avaient un peu réfléchi et avaient lancé le programme au moment où les besoins sont apparus, on aurait aujourd’hui 22 frégates en dépensant strictement la même somme d’argent.
    Bref, on l’aura compris, les conséquences gravissimes des soi-disant reports de programmes pour raison de contraintes budgétaires de Bercy, démontrent des lacunes inquiétantes de notre exécutif en matière de défense.

    • Requin dit :

      Remuer les erreurs passés, c’est bien pour les passéistes. D’autant qu’en terme de coûts, la question est plus compliqué qu’elle n’en a l’air.
      Au début 2000 la DGA et DCN estimaient le coût des FREMM à 450 millions l’unité. Ce prix était une supercherie au vu des coûts réels de la construction naval et des systèmes d’armes.
      De même qu’il ne faut pas croire que si on avait pas choisi la FTI pour faire des FREMM supplémentaires, on allait pas dépenser les 4,5 mds d’études prévu. Les systèmes d’armes de la FTI sont de la génération suivante de celles des FREMM (radar à surface plane, nouvelle architecture informatique basée sur un réseau employant massivement la fibre optique au lieu des RJ45, cybersécurité renforcée… Tout cela a un coût qu’il aurait fallu payer dans le cas d’une FREMM V2.
      Et de plus la propulsion des FTI est bien plus simple et donc largement moins cher d’utilisation et d’entretien que celle des FREMM, Cela pour une vitesse max plus élevée sur la FTI.
      Etc.

  14. Alexandre Paris dit :

    Le Président Macron n’a pas mis dans ses priorités la modernisation de la défense et l’augmentation du format des armées. L’éviction du Général de Villiers n’était pas un petit incident de communication. C’est en ligne avec En Marche, parti politique de centre gauche.

  15. tintin29 dit :

    Le périmètre de la réforme

    Le système de retraite français comporte 37 régimes de base et une centaine de régimes complémentaires. Dans son discours devant la Cour des Comptes, le 22 janvier dernier, Emmanuel Macron a indiqué clairement que la réforme devait permettre de « passer des 37 régimes de retraite actuels à un régime simplifié, lisible, et donc restaurant la conscience ». Il n’a pas dans son intervention mentionné les complémentaires qui relèvent du champ du paritarisme.

    Les pouvoirs publics devront donc trancher la question du périmètre de la réforme, régimes de bases et régimes complémentaires, toutes les fonctions publiques ou pas, tous les régimes spéciaux ? Il est déjà acquis que le régime des militaires en raison de sa spécificité restera en-dehors du champ de la réforme.

    QUE PENSEZ DE CELA ?

    Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/retraites-regimes-speciaux-et-fonctions-publiques-tout-savoir-chantier-gigantesque-que-devra-affronter-emmanuel-macron-pour-3289899.html#9U2RAoZ6i0YIi2zK.99

  16. ScopeWizard dit :

    Hmm … Je vois …

    .
    Pourquoi suis-je partisan d’ un second porte-avions ( à propulsion nucléaire si possible ) ?
    .
    Voyons tout ceci en détail …
    .
    Le PAN est un instrument diplomatique de première force !
    .
    La diplomatie moderne ne consiste pas à faire des courbettes , du baratin mondain à n’en plus finir ou à s’envoyer cadeaux et bons vœux ( diplomatie de salon ) , NON , la diplomatie consiste à garantir la préservation de nos intérêts , la protection de nos concitoyens où qu’ils se trouvent , à assurer notre rayonnement , notre place de choix dans le Monde et au sein du concert des nations où la voix de la France doit peser : on appelle cela , la « diplomatie active » .
    Elle peut passer par des phases de négociations spectaculaires ou au contraire fort discrètes , très techniques ou plus générales MAIS , le cas échéant , elle peut avoir recours à la force , sans toutefois déclencher de guerre massive ( sinon , cela signifie que quelque chose a foiré et bien foiré ) , afin d’affirmer son autorité et , but final , faire respecter ses limites .

    .
    On ne s’adresse pas à un pays détenant l’arme nucléaire comme on s’adresse à celui qui en est dépourvu ; de même , un pays disposant de porte-avions modernes , d’un GAé ( Groupe Aérien Embarqué ) et d’ un GAN ( Groupe Aéronaval ) adaptés et performants , assoit fermement par la seule présence de cette double composante , la solidité de nos décisions en matière de politique étrangère ainsi que notre assurance d’être en capacité de consolider influence , appui et protection à l’ égard de nos « amis » ou partenaires que nous avons décidé d’épauler .
    .
    Par conséquent , le PAN Charles de Gaulle flanqué de son GAé , constitue à lui seul la pierre angulaire de notre diplomatie active , c’est pourquoi il aurait été INDISPENSABLE de lui construire au moins un « copain » de toute urgence ! À présent il est un peu trop tard …
    .
    En effet , ce n’est pas à l’aide des SNLE ( Submersible ou Sous-marin à propulsion Nucléaire Lanceur d’Engins ) que nous pouvons espérer jouer ce rôle ; le SNLE étant à la fois trop sournois , trop menaçant , trop symbolique , trop annonciateur d’apocalypse dans l’ inconscient collectif ; toutes ces considérations mises bout-à-bout le SNLE peut donc , lui , en revanche , être facteur de guerre massive …
    Le PAN quant-à lui , permet un emploi plus souple et moins « définitif » de la force comme de la menace .
    .
    Alors , nous pourrions nous passer d’un second PAN si nous disposions , par exemple , d’un bombardier stratégique puissant et rapide à long rayon d’action en nombre suffisant mais ce n’est plus le cas depuis que la soixantaine/ cinquantaine de Mirage IVA a été transformée en une petite vingtaine de IVP ( P pour Pénétration ( missile ASMP )) à partir du milieu des années 80 , puis , privée de ses missions de frappes nucléaires ( confiées aux Mirage 2000N ) finalement retirée du service actif en 2005 alors qu’il ne restait plus qu’une poignée d’avions dans les effectifs …
    Par conséquent , nous devrions disposer d’un bombardier stratégique lourd capable par l’équivalence de sa puissance de feu ( non nucléaire ) de suppléer celle de notre PAN ….
    .
    Voilà donc brièvement exposées les raisons qui m’ incitent à être favorable à deux PAN plutôt qu’ un seul …
    Maintenant , je reste bien conscient que les choses évoluent …

    • Requin dit :

      Quoi qu’il en soit aucune possibilité de commencé la construction d’un PA avant 2025. Cela pour de simple raison de cahier des charges débordant à St Nazaire.
      Et la propulsion nucléaire n’a rien de pertinente dans le cas français où on ne lancera jamais les études pour un nouveau type de réacteur réellement adapté à la puissance consommé par un porte-avions moderne. Le CdG n’a que 80.000 cv quand les Clem en avaient 125.000 et les CVF britannique en auront 150.000. De plus c’est un très sérieux handicap en terme de disponibilité. En moyenne 55% contre plus de 80% pour un navire conventionnel moderne. Cela avec des ATM de 12 mois juste pour recharger les réacteurs (ATM 1 et 3) là où 3-4 mois suffisent pour un navire conventionnel, 18 mois quand il faut remettre les système d’armes à niveau là où il en faudrait la moitié sur un PA classique. Et encore je suis pessimiste dans mes estimations.

  17. Requin dit :

    « Étant donné le temps qu’il faut pour construire un navire de ce type, il y a de quoi être circonspect étant donné que le retrait du Charles-de-Gaulle est prévu aux environs de 2040. »
    C’est vrai que 3 ans de construction pour construire des monstre bien plus volumineux qu’un PA US, c’est extrêmement lent 😉
    Ce qui est long aujourd’hui dans le projet de PA, ce sont les études, non-pas technique d’ailleurs, mais d’abord de définir le besoin.
    Perso, je ne serais pas étonné que le projet du ministère ne soit pas de construire un unique PA conventionnel à partir des environs de 2028-2030 pour retirer le CdG vers 2035 au lieu de faire un 4e ATM dont le coût serait semblable à celui-ci (1,3 Mds) pour remettre à nouveau les système d’arme à niveau pour seulement un cycle nucléaire – 7 ans – de plus. Sans compter qu’à cette période arrivera le successeur du Rafale qui risque d’être incompatible avec les petits 75 m des catapultes du CdG.
    Quant au choix de la motorisation, le K15 n’étant pas parti pour avoir de grosse modification pour les prochains SNLE, on voit mal comment il serait utilisé pour un PA qui aura besoin d’au minimum 130.000 CV.

  18. Plusdepognon dit :

    Etant donné que chacun regarde en fonction de sa chapelle, je mets cet article intéressant sur chaque… Merci monsieur Lagneau… https://etudesgeostrategiques.com/2018/02/02/les-enjeux-de-la-projection-militaire-francaise/

  19. Bob62 dit :

    Bonjour,
    Dans un des paragraphes du rapport il est noté : » bâtiments de segment moyens.. », quelqu’un saurait il me dire à quoi cela correspond.
    Merci.

    • batgames dit :

      moyens comme les moyens limités du pays du COQ qui pète toujours plus haut que ses finances le permettent

  20. batgames dit :

    les drones pour 2028 ,autant dire qu’ils peuvent réétudier l’aspect du proget DRONE marine d’ici là ,ceux tester actuelement seront complètement obsoléte ;rien ne change dans ce pays ,jamais à la pointe du progrès ,toujours 10 à 15 ans de retard comme pour le Rafale ,le CDG ,déjà obsoléte comparer au F22, aux catapultes électromagnétiques et au canon laser que développe les ricains .pour leur destroyers …et certainement ,les israeliens ,les russes ,les chinois ..bref la routine

  21. Expression libre dit :

    42 Rafale M seulement! Bon , la messe est dite , il n’y aura pas 2 PA. On ne va quand même pas construire 2 PA nucléaires avec seulement 42 Rafale à mettre dessus. Il y aura un futur PA afin de garder les compétences, on ne sait jamais…Autant adopter une propulsion conventionnelle en visant une meilleure dispo avec des ATM plus courts, ainsi , on aura 1,25 PA par rapport à la situation actuelle avé le CdG. Bon , on a jusqu’en 2040 pour en parler…Tenez bon, Laurent Lagneau!

  22. ScopeWizard dit :

    J’ aimerais revenir sur cette LPM et que vous me corrigiez si nécessaire car je n’ ai pas toutes les données exactes en tête … 🙂
    .
    À mon avis , le président Macron fait les choses à l’ envers si tant est qu’ il ait réellement le désir de faire de l’ Europe une entité solide capable de s’ opposer si besoin grâce à sa force d’ indépendance aux États-Unis , à la Chine , à la Russie …
    .
    À en croire la vox populi médiatique , cette Loi de Programmation Militaire ( LPM ) est censée satisfaire tout le monde ou à peu près , en respectant ce fameux objectif des 2% du PIB alors qu’ elle n’ est en fait , selon moi , qu’ un compromis entre les impératifs budgétaires et ceux des armées , et ce , même si le budget 2018 a permis de récupérer un peu du précédent coup de rabot infligé par Bercy prié en l’ occurrence de la mettre en veilleuse … pour le moment !
    .
    Déjà il faut bien avoir en tête que c’ est l’OTAN qui a demandé ce pourcentage , mais pour 2022 … et pas pour 2025 !
    .
    Ce budget est en réalité un budget à minima qui étale et repousse dans le temps l’ effort maximal …
    .
    De 2019 à 2022 il est prévu qu’ il augmente de 1.7 milliard par an , puis juste après l’ élection présidentielle , à partir de 2023 , il augmentera de 3% chaque année …
    .
    À la différence notable des précédents , ce budget permettra d’ intégrer les coûts et dépenses de nos OPEX jusqu’ à présent partagés entre les divers ministères ainsi que de solder nombre de factures impayées depuis des années suite aux lenteurs volontaires de Bercy qui trainait au maximum des pieds alors que dans le même temps les militaires ne cessaient de passer commande aux industriels des moyens dont ils avaient souvent grand-besoin !
    .
    Alors , où est le problème ?
    .
    Et bien , le gros problème de telles pratiques , l’ inconvénient majeur si vous voulez , est que plus vous étalez dans le temps , plus cela vous revient cher et fait exploser les coûts des programmes d’ équipement !
    En effet , comme vous le savez sans doute , tout évolue , surtout la technologie , et par conséquent quoi de plus normal au fond que les militaires exigent que le matériel soit doté des toutes dernières innovations afin que celui-ci ne devienne pas obsolète sitôt livré !
    .
    Voilà pourquoi quand on regarde en détail , cette LPM n’ a rien d’ extraordinaire et ne marque en aucun cas une rupture voire un véritable changement de paradigme , de modèle pour faire plus simple …
    .
    Prenons le cas de notre porte-avions : jusqu’ en 2040 nous n’ aurons toujours qu’ un seul et unique porte-avions qui , dois-je le rappeler , n’ est pleinement opérationnel qu’ à mi-temps sans compter les IPER ( Indisponibilité Périodique pour Entretien et Réparations ) et ATM ( Arrêt Technique Majeur ) !
    .
    Il est vrai que l’ achat de 12 nouveaux ravitailleurs en vol pour nos chasseurs constitue une bonne nouvelle sauf que c’ est oublier bien vite que cela ne fait en réalité que répondre à une obligation impérative suite à la perspective d’ une interdiction de vol des vieux ravitailleurs pour cause d’ obsolescence et de fatigue prononcée …
    Quant-au Rafale , ses commandes ne reprendront qu’ après 2021 … et en attendant , il faudra bien se débrouiller avec ce dont nous disposerons d’ ici-là …
    .
    D’ ailleurs , au sein du gouvernement , il n’ est pas fait mystère que cette LPM a dû tenir compte d’ une autre contrainte , celle des 3% de déficit public ; il n’ était pas possible de faire plus sauf à sortir de la piste …
    .
    Et c’ est sur ce point très précis que je souhaiterais capter toute votre attention …
    .
    Afin justement d’ espérer faire « plus » , « on » s’ en remet à des programmes de coopérations européennes , notamment avec l’ Allemagne … or , est-il envisageable d’ abandonner une partie de notre souveraineté en matière de Défense sans être tout-à fait sûrs de notre partenariat avec l’ Allemagne ?
    .
    Toute l’ actuelle stratégie du président Macron consiste à apparaître comme le bon élève , l’ élève le plus dynamique de l’ Europe !
    Ceci afin d’ obtenir de Berlin une redéfinition de l’ Europe autour du concept d’ une Europe « puissance » , d’ un bloc indépendant en mesure de faire face aux USA , à la Chine , à la Russie …
    .
    Seulement , il est loin d’ être acquis que nos partenaires européens partagent cette même vision ; cela leur imposerait de revoir leur conception de la construction européenne ; par exemple d’ accepter une véritable harmonisation fiscale et surtout d’ accepter de financer des programmes industriels ambitieux dans le Numérique , véritable chasse-gardée des américains avec la complicité des allemands , et bien-sûr dans les programmes de Défense afin de ne plus dépendre des autres , notamment des USA et de ne plus ( enfin ! ) subir ainsi cette double hégémonie …
    .
    Qu’ arrivera t-il alors si dans quelque temps , voire deux à trois ans , Jupiter s’ aperçoit que Berlin et les autres ne veulent PAS de cette Europe ‘puissance » ?
    Choisira t-il de se couler dans le moule-européiste-atlantiste à l’ instar de ses prédécesseurs ?
    Ou bien claquera t-il la porte … avec un « frexit » en vue ?
    .
    Autant de raisons qui font qu’ il eût été préférable que cette LPM fasse tout l’ inverse … à savoir augmenter plus fortement le budget jusqu’ en 2022 et mettre la pédale douce , réduire la voilure par la suite , cette fois-ci dans un cadre européen , si et seulement si nos partenaires européens nous suivent dans cette vision d’ une Europe « puissance » …

  23. lxm dit :

    Je m’inquiète fortement de l’activité sous-marine et des torpilles nouvelles générations et bientôt drones sous-marins qui se développent en méditerranée, je pense qu’il y a là un trou capacitaire car la prime sera donnée à l’attaquant( effet surprise et manque de redondance). Les rumeurs sur le Koursk étaient qu’il testait des torpilles à supercavitation, donc ça date.
    Quand on évalue des besoins, il faut prendre aussi en compte le temps pour construire la réponse, et un navire ça mets beaucoup de temps à être construit.
    La théorie veut qu’on ai toujours 2 fois plus de moyens que l’ennemi pour le contenir à un endroit donné, ce qui donne dans la réalité du 1 contre 1, car le défenseur est toujours désavantagé et doit saupoudrer un front, telle une muraille.
    Ainsi en France par le passé, il y a eu cette ancienne habitude d’avoir des navires mais de ne pas les armer complètement, cela coûte moins cher, et la production d’armes est plus rapide que le navire lui-même quand le conflit est déclaré; mais de nos jours, quand on vise trop la qualité, le risque est de mettre tous ses oeufs dans le même panier, d’être à la merci d’une rupture technologique ou doctrinaire. Pour cela aussi que les batailles navales sont historiquement très rares malgré pléthore de navires, aucun pays numériquement inférieur n’ose risquer, et contre l’Angleterre 2 à 3 fois supérieure, la France préférait user de sa marine comme arme de dissuasion pour fixer et rendre couteux le déploiement de la royal navy( cela nous rappelle la posture nucléaire gaulliste).
    Je me dis qu’il y a un élément de défense maritime dont on parle peu, c’est l’aviation maritime basée à terre, et qu’il y a là un truc à faire, on peut penser à des drones qui lâcheraient en grappes des balises-sonar dans une zone suspecte ou pour créer une zone de défense et qui ensuite pourraient lâcher des petites torpilles à la verticale de sous-marins. M’enfin prévoir le pire, espérer le meilleur en évitant la paranoïa, par définition on ne peut jamais être satisfait, car c’est quand on a bien mangé, bien gras, qu’on est le moins vigilant et donc le plus dépendant, c’est celui qui a faim qui attaque.