Les militaires américains déployés auprès des FDS à Manbij risquent d’être visés par la Turquie

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

76 contributions

  1. Clavier dit :

    Erdogan comme Trump ou Kim ne sont pas connus particulièrement pour leur sagesse et sens de la mesure, le militaire sur le terrain a du souci à se faire !
    Les Turcs devraient attendre la livraison de leur premier F-35 ce serait plus « fun » encore

  2. Rafale M dit :

    Il faudrait peut-être calmer les turcs avec une frappe nucléaire préventive, histoire
    de leur faire comprendre que la véritable menace terroriste reste l’EI et le reste des groupes affiliés et qu’ils n’ont pas envie d’etre considéré comme un état terroriste. J’ai rien contre les turcs, mais il ne faudrait pas qu’ils prennent l’habitude de perpétrer des genocides.

    • Le Capichef dit :

      la « véritable » menace terroriste reste l’EI…. pour nous. Pour les turcs, les factions kurdes sont au moins si ce n’est plus dangereuses que l’EI. Le PKK a fait d’innombrables morts en Turquie, ne n’oubliez pas.

      • Robert dit :

        Exact, et leur idéologie marxiste léniniste, stalinienne pourrions nous dire, avec un programme qui n’est pas accessible au public, ne valent pas mieux que les islamistes et Erdogan.
        Ils veulent chasser les islamistes pour imposer le communisme dans la région.
        Les faux naïfs s’extasient devant des femmes combattants égales aux hommes et non voilées, oublient leur projet.

      • Carin dit :

        À le capichef
        Bonjour, le PKK est né de l’opression turques sur le peuple kurde qui représente au minimum 20% de la démographie turques…..
        La paix avec cette communauté était actée avant qu’Erdogan n’en décide autrement…
        ochalan lui-même du fond de sa prison avait demandé à ses troupes du PKK de ranger au placard les armes, ce qui fut fait dès la création de la représentation politique des kurdes.
        Donc le nouveau conflit turquo/kurde est sous l’entiere responsabilité d’ordogan.

    • Censure101 dit :

      Je propose que pour chaque tanks visés par les terroristes, chaque propos désobligeants envers la Turquie, chaque soldats tombés martyrs, qu’Erdogan libère 100.000 migrants en direction de l’Europe. Qu’en dites-vous ?
      Vous devriez être heureux qu’Erdogan soit au pouvoir en Turquie, personnellement si j’étais au pouvoir, la première chose que j’aurais fait aura été de libérer immédiatement les quelques 4 millions de réfugiés/migrants/terroristes (appelez les comme vous voulez) avec une carte et boussole en main indiquant l’ouest lointain.

      • Intox dit :

        En contre partie on pourrait virer tous les turcs de l’UE direction la mère patrie, cela fait surement beaucoup plus que 4 millions. On serait gagnant.

      • cerealkiller dit :

        L’EU pourrait en echange arreter d’abreuver gracement la Turquie en subventions diverses et…. pourquoi pas, histoire de compenser le flux migratoire…. renvoyer chez eux les 5 millions de turcs vivant dans l’Union….

      • yannus dit :

        Pas de problème on les relogera dans le Kurdistan 🙂

  3. nexterience dit :

    Quel est l intérêt des russo syriens à ce que les YPG résistent?
    Si ils sont acculés, ils seront amenés à négocier leur surie avec Assad.
    Les occidentaux sont bien plus intéressés par une défense d’une indépendance de la Syrie du Nord pour affaiblir Assad et les russes.
    Enfin tout le monde, hormis les pro-turcs, peut être favorable à un affaiblissement de la Turquie et d’ Erdogan via cette guerre. Les élections approchent, semble-t-il.

    • Carin dit :

      À nexterience
      Bonjour, ce que vous dites n’est pas faux.. sauf qu’il faut prendre en compte le fait que les kurdes syriens ne demandent pas leur indépendance mais une certaine autonomie!

  4. Polymères dit :

    Comment qu’on dit en turc « opération suicide »?

    • Auguste dit :

      Erdogan est à Rome,ce Lundi, se faire bénir par le Pape.Il risque plus rien.

      • yannus dit :

        @Auguste. résumé de la visite d’Erdogan au Vatican
        Le Pape : In nominé Patris, et Filii , et Spiritus Sancti…
        Erdogan : Mais que faites vous ? et Pouquoi vous m’asperger d’huile?
        Le Pape : Euh… Pour rien.

        • Robert dit :

          Yannis,
          Huile, dites vous, vous confondez une bénédiction, que n’importe qui peut recevoir et le sacrement de confirmation ou l’extrême onction.

  5. Caton dit :

    Erdogan va finir par devenir aussi sympathique que Kim pour les Américains. Je ne sais pas s’il est bien conscient des conséquences potentielles.

    • Spender dit :

      Je pense que oui dans la mesure où ils ont déjà essayé de le liquider (au sens propre comme au figuré) avec le putsch.

  6. Robert dit :

    Les turcs ne le feront pas.
    Ils n’ont pu contribuer à essayer de démanteler la Syrie pour affaiblir l’idée du Kurdistan que grâce à la complicité des américains, des saoudiens et des israéliens. Sans cette complicité, ils ne sont rien dans la région malgré les rodomontades de Erdogan et sa bande.
    Ils le savent pertinemment même s’ils font du bruit, fidèles en cela à l’orgueil oriental, mais ça n’ira pas plus loin. Ils savent trop de quel côté la tartine est beurrée.

  7. jyb dit :

    pour aller dans le sens des turcs : Les us ont déclaré vouloir former une force de 30 000 hommes…
    puis se sont rétractés face à la réaction turque, syro-russe et irakienne. Mais dans les faits rien de changé, le programme suit son cours, les formations des fds continuent et les promos se succèdent
    avec effectivement des soldats us mal déguisés.
    La formation de base dure 3 semaines. A l’issu les combattants sont payés 80 000 livres syriennes par mois. Ils alternent des periode de 12 jours on duty et 3 jours de perm. Les us ont cédé à un certains d’exigence comme l’abscence de limites d’âge. Ce qui augure mal de leur capacité à « convaincre » les fds kurdes de replier à l’Euphrate pour laisser des fds arabes à Manbij.
    L’instruction se fait en kurde, ce qui pose des pb de traduction pour les combattants arabes.
    – Pour l’instant la surenchère kurde reste sans réponse autoritaire (ni diplomatique, ni militaire)
    donc aucune raison de ne pas pousser son avantage.

    • jyb dit :

      corr: la surenchère TURQUE reste sans…

    • Auguste dit :

      Un convoi turc est arrivé à Al Eis au sud d’Alep.Ils vont y construire une base d’observation.

      • jyb dit :

        @auguste
        ce poste d’observation turc existe depuis plusieurs mois ( octobre il me semble)
        il en existe d’autres au nord d’Idlib. ces postes turcs existent en vertu des accords de desescalade signés à astana. ce deploiement turc avait d’ailleurs suscité des commentaires après que hts (al qaida) ait ostensiblement montré qu’il kornakait les turcs dans la province d’Idlib.

        • Auguste dit :

          Poste d’observation,c’est façon de parler quand on voit le convoi de chars.Voudraient-ils faire un saut sur Alep pour empêcher un repli des Kurdes sur cette ville?

  8. Amida dit :

    « Il semble que la guerre entre l’armée turque et les miliciens kurdes syriens commence à avoir des conséquences sur la lutte contre l’Etat islamique en Syrie, les miliciens kurdes ayant abandonné leurs positions pour participer à la défense de la poche kurde d’Afrin. » http://jrbelliard.blog.tdg.ch/archive/2018/02/03/la-principale-information-de-la-journee-est-la-destruction-d-289424.html

    • jyb dit :

      @amida
      non, pour l’instant les fds ypg qui ont fait mouvement ne viennent pas des zones de combat. Ils ont été prélevés dans les secteurs d’hassaké, d’autres viendraient de la zone tabqah/ain issa.
      De toutes façons les fds kurdes sont peu nombreux au sud de raqqah.

  9. jyb dit :

    autre carte blanche aux turcs. L’aviation turque a mené des raids aériens contre les kurdes en irak. Avec l’autorisation de baghdad. 19 positions kurdes étaient ciblés. 49 dcd d’après Ankara.

    • Auguste dit :

      Ils visaient des Kurdes Yézédis du Sinjar affiliés au PKK.Frappes pas très chirurgicales vu qu’elles ont tués aussi des Peshmergas.

      • jyb dit :

        non pas du tout. Les raids ont eu lieu au nord de l’irak dans les monts qandil (bastion du pkk)

        • jyb dit :

          et il est possible que ces raids aériens aient été combinés avec une opération au sol parce que 3 soldats turcs ont été tués en irak dans le même secteur.

        • Auguste dit :

          C’est la dernière frappe (fevrier) :Hakourk,Avasin-Basyan,Asos,Kandil qui a fait 49 morts.Il y en a eu le 23 et 29 janvier,dans le Zab, ou ils ont fait 42 prisonniers.Le Sinjar c’est bien antérieur à « branche d’olivier »(mea culpa).Tout çà pour dire que les Turcs y ont leurs habitudes à la frontière irakienne.L’Irak avait protesté,depuis apparemment ça l’arrange ou s’en remet aux Américains.

  10. pRcam dit :

    Il me semble qu’on est dans la communication, certes caricaturale (d’un virilisme quasi poutinien) , mais cela reste du » Show » avant tout lié à des motifs de politique intérieure. Les interactions resteront limitées. Les avis éclairés de Türk et de RC me manquent presque…

  11. Thaurac dit :

    Opération rouleau compresseur, mais ça dure un peu…

  12. DUPONTEAU dit :

    Dur métier que celui de tankiste. Le top dans l’armée allemande.

  13. personne dit :

    Les turcs défendent leurs intérêts, flingues à l’appui, comme les russes, les israéliens, et les américains le font. Mais ce qui les distingue d’autres pays, comme en Sarkozie, en Hollandie, ou en Macronie, c’est qu’ils ont les « c…… » de le faire de d’envoyer bouler Washington quitte à buter du yankee.

    • tschok dit :

      Oui, mais notre problème, c’est de savoir si ça fait notre affaire, ou pas. Le diamètre des burnes d’Erdogan m’intéresse assez peu, je dois vous dire.
      .
      Attention, hein, ayons l’esprit large: je conçois que le sujet fascine beaucoup d’entre nous. Pour moi, il n’y a pas de curiosité malsaine et c’est un sujet comme un autre, mais à la condition de ne pas se limiter à cela.
      .
      Donc, si Erdogan butte du Yankee, comme vous dites si élégamment, qu’est-ce qui va se passer après?

      • personne dit :

        Il buttera peut-être du français ou du british, et comme des lopette, on se demandera pourquoi. Tout comme nous pleurons sur le sort des kurdes lorsque cela nous arrange, hypocrites que nous sommes. ça fait bien longtemps que l’on tue du kurde sans que cela nous dérange une seconde.

    • time dit :

      Facile de parler plus dure a faire

    • nexterience dit :

      Vous confondez couilles et raisons pragmatiques!
      Si Washington avait tenté de renverser Macron, à la place des turcs enverrait aussi bouler les USA!

    • Carin dit :

      À de personne
      Bonjour, les FDS/YPG sont une armée multiethnique que les « yankees » commençaient à avoir du mal à maîtriser… il se pourrait bien que Erdogan sans s’en rendre compte fasse le jeu des américains et de la coalition en « forçant «  les FDS/YPG, à retourner chez maman.. ( la coalition) quand au fait que les turcs pourraient shooter des soldats des FS d’un des pays de la coalition présents sur place, cela sonnerait la fin de la récré et stopperait la très penible avancée des troupes sous commandement turc, après de plates excuses d’Erdogan pour la mort de soldats amis au sein de l’OTAN. Et si par malheur les troupes islamisto/turques recommençaient à s’en prendre à des FS, la réponse de ces derniers pourrait bien leurs coûter quelques F16 et autres chars.

    • yannus dit :

      Oui Erdogan à des couilles, mais est ce qu’elles sont assez grosses
      L’offensive d’Afrine commence à durer donc Manbji est pour l’heure un fantasme.
      A force de jouer au con face à Trump, Erdogan risque de se prendre des tomahawks et autres joyeusetés dans la tronche.

    • Personne,

      Au fait tu sais que le mot « yankee » que beaucoup d’anti américains primaires utilisent pour faire genre anti US cultivés, ne concerne en fait que les habitants de la Nouvelle Angleterre !!!
      Va dire à un texan ou un californien qu’il est yankee il te rira au nez … Moi je dis ça hein c’est pour toi ….

      Erdogan n’est qu’un voyou mini dictateur qui ne rêve que de recréer un empire Ottoman moderne, tiens un peu comme Poutine, qui nous disait que l’une des plus grandes tragédies récentes était la chute de l’URSS …qui sze ressemble …………..

      • personne dit :

        Quelle erreur, le terme yankee a plusieurs assertions et ne se limite absolument pas aux habitants de la Nouvelle-Angleterre.
        Je sais qui est Erdogan et ce qu’il vend. Et cela ne me plait pas du tout, mais je ne peux passer à côté du constat que j’ai fait plus haut : Il défend les intérêts de son pays et semble avoir la majorité des habitants de la Turquie à ses côtés à tort ou à raison pour le faire, y compris en menaçant de casser de yankee (doodle), voire du bouffeur de grenouilles (pour les angliches) ou du rosbifs (pour les bouffeurs de grenouilles) qui trainent dans les environs. On verra bien ce que cela donnera.

  14. baki dit :

    Ça y ressemble bien. Mais ce missile anti-char a été construit sous l’union soviétique, je crois. Si tel est le cas, comment recep tayyip Erdogan pourra-t-il accuser un « pays », qui n existe plus ? Nous voilà confrontés à un nouveau dilemme

  15. arnaud dit :

    Les commentaires sont parfois durs. Pourtant, avant de critiquer les Turcs, il faudrait aussi se mettre à leur place. Nos alliés US mettent en place une « force » de 30.000 combattants armés, sans réel contrôle, à la frontière avec la Turquie… Parmi eux des fanas du Kurdistan libre.
    Imaginons que nos amis US arment une milice de 30.000 personnes en France ou en Belgique, avec du missile anti-char… pourquoi pas dans des banlieues ?
    On peut estimer la réaction turque excessive, mais la réalité c’est que US, France, etc. font « joujou » avec des milices, des jihadistes,… et tout ça en Syrie, à la frontière turque ou en Irak. On peut aussi comprendre que ces pays ne tolèrent pas nos petits jeux.

    • jyb dit :

      @arnaud
      c’est en partie exacte mais il faut voir le corolaire, c’est que ces milices au final « nous » instrumentalisent au moins autant que nous les prenons pour nos jouets. Américains, turcs, saoudiens, libyens…se retrouvent avec des proxies bien encombrants maintenant que leurs objectifs et agendas ne cadrent plus avec ceux de leurs sponsors.

    • Baki dit :

      les kurdes d Irak sont des alliés des turcs et pourtant ils se sont opposés au référendum d indépendance. Les kurdes de Syrie eux ne sont pas pour l indépendance et n ont commis aucun acte d agression envers la Turquie. L article 51 est invoqué à tort par la Turquie. Son intervention est illégale. Les roquettes tirées depuis le nord de la Syrie , le sont par leurs éléments afin de la justifier, sans aucun nul doute. Le fanatisme turc et l obsession kurde par la Turquie dans toute sa splendeur

      • Jeb Stuart dit :

        @ Baki
        Revoyez vos informations.
        Les Kurdes d’Irak sont grosso modo divisés en deux grands partis : PDK qui dirigent le Nord et UPK qui dirige le Sud, résultat obtenu à l’issue d’une guerre civile !
        Les premiers favorables au référendum et les seconds non.
        Donc vous ne pouvez pas dire « les kurdes d Irak sont des alliés des turcs et pourtant ils se sont opposés au référendum d indépendance ».

    • Baki dit :

      @arnaud les kurdes d Irak sont des alliés des turcs et pourtant ils se sont opposés au référendum d indépendance. Les kurdes de Syrie eux ne sont pas pour l indépendance et n ont commis aucun acte d agression envers la Turquie. L article 51 est invoqué à tort par la Turquie. Son intervention est illégale. Les roquettes tirées depuis le nord de la Syrie , le sont par leurs éléments afin de la justifier, sans aucun nul doute. Le fanatisme turc et l obsession kurde par la Turquie dans toute sa splendeur

  16. jyb dit :

    Nos amis turcs (@sephiroturk et @censure) nous ont vendu un peu vite une armée turque bien équipée et professionnelle. A tort. L’armée turque est très certainement bien équipée, je n’en doute pas mais elle manque de professionnalisme et d’éfficacité tactique. Après 3 semaines d’offensive, on constate les même carences que pour « bouclier de l’euphrate » une armée régulière incapable de faire la différence qui a besoin d’integrer des paramilitaires nationalistes et des milices islamistes…On peut souligner aussi les problèmes de commandement entre les cadres réguliers et les chefs rebelles qui ont une certaine autonomie sur le terrain.

    • Robert dit :

      Jyb,
      Et la purge massive de tous les corps d’Etat dont l’armée a certainement nui à la cohésion nationale et la machine militaire.

    • Polymères dit :

      Moi aussi je commence par m’interroger, alors que j’avoue avoir été de ceux qui imaginaient une progression rapide de l’armée turque, car on ne peut pas dire qu’ils ont lancés cette offensive sans s’y être préparée.
      Afrin reste le maillon faible des kurdes en Syrie, quand on voit le chemin accomplit pat les turcs en 3 semaines, on peut se poser des questions, quelques petits villages, quelques km² en bordure de frontière.
      La Turquie avait tout pour bien mener cette offensive, elle a l’armée, elle a des alliés locaux qu’elle peut envoyer en première ligne, mais elle a loupée son entrée.Elle disposait de l’effet de surprise, elle avait l’initiative tactique qui pouvait désorganisé totalement les kurdes, mais tout cela a fait flop et elle se retrouve maintenant face à des kurdes qui se mobilisent et c’est justement tout ce qu’il fallait éviter pour les turcs.Le temps est l’ennemi d’Ankara, les pertes commencent par venir, le combat devient plus complexe que face à Daesh, les renforts kurdes arrivent, Erdogan va devoir envoyer de plus en plus de son armée qui reste, il faut le dire tout de même, en retrait ou en soutien de ses proxys syriens.
      Je ne sais pas comment cette bataille pour Afrin va se dérouler, mais Erdogan doit bien se garder de parler de conquérir Manbij et d’y menacer les américains, car si les turcs s’embourbent à Afrin, c’est Manbij qui viendra ouvrir un deuxième front pour prendre l’actuel zone turque autour d’Al Bab et pourrait peut être même donner la main au régime d’Assad pour ce combat qui serait alors celui qui dégagerait la Turquie de Syrie, au Nord d’Alep, mais aussi au Sud, ou les turcs se déploient, empêchant les forces du régime d’aller plus loin.
      Les turcs ne sont pas dans une position avantageuse, car il risque soit de s’embourber en s’engageant beaucoup plus en Syrie, soit d’abandonner l’opération (ce qu’Erdogan ne fera pas, cela le tuerait politiquement).
      Observons la suite…

      • jyb dit :

        @polymères
        – Le canton d’afrin tombera inéluctablement. La question qui se pose est quel est l’état final projeté par les turcs ? C’est à dire qu’on peut exclure des massacres de kurdes, mais quid d’une épuration ethnique qui consisterait à exiler une majorité de « méchants kurdes » vers l’est et ci possible de l’autre coté de l’Euphrate.
        – Manbij : les turcs n’attendront pas la fin de la bataille d’afrin pour ouvrir un front larvé contre Manbij. L’objectif étant de contraindre les états unis à déplacer eux même les fds-kurdes sur la rive oriental de l’Euphrate pour ne laisser qu’une présence symbolique de fds non kurdes…chacun y retrouve ses petits.

    • Auguste dit :

      Ils ont du mal,ils piétinent.D’où l’idée, que j’avais avancé sur un autre article,que les Américains laissent Erdogan s’enliser et le cueillent tout gluant à la sortie du bourbier.Ou que la populace turque se fatigue de son sultan et fasse le boulot avec l’aide de l’armée.Il sait nager l’Erdogan mais ses volte face politiques vont finir par se retourner contre lui.

    • Carin dit :

      À jyb
      Bonjour, je pense même que de nombreux EI se sont recyclés dans ces milices islamistes armées par la Turquie! Et pour cause, parmis les hommes de troupes les différences d’interpretation des écrits saints sont mal comprises… du coup les « barbes » sont interchangeablent pourvu qu’elles soient islamistes, et sunnites.

    • Censure101 dit :

      L’armée Turque a buté plus de 1000 terroristes kurdes (ce qui fait quand même 10% des effectifs des terroristes à Afrin sur les 10000) en un peu plus de 2 semaines de combat. 20 martyrs côté Turc. De plus je réponds en partie à votre remarque dans un commentaire plus en bas (si il n’est pas censuré bien entendu).

      • zhú dit :

        Lol le partie pris….un islamiste turc sur le forum?

      • ruffa dit :

        D’ou tu tiens ces chiffres fantaisistes ?? Cite tes sources!!

      • Vince dit :

        Les seuls martyrs dans vos histoires sont nos intelligences. Quant à la censure, inutile de projeter ici ce qui a lieu en Turquie.

      • Gracchus Babeuf dit :

        Si ils avaient « buté » plus de 10% des effectifs ils auraient avancé de plus de 10 km dans le canton d’Afrin. Or…. Pour rappel Afrin c’est la taille et la population d’un département français, pas plus

  17. Censure101 dit :

    Les analystes de bistro et turcophobes primaires vont bon train en déversant leur ignorance et leur haine.
    Ils ne connaissent absoluement rien à la situation en Turquie et se satisfont de la propagande anti-turc des médias de masses occidentaux. Perdre son temps à répondre à ce genre de turcophobe n’est pas intéressant, le mieux est qu’il reste dans son ignorance. Mais je réponds ici une fois pour tous les commentaires:
    _
    Imaginez, une secte islamiste pro-américain de la pire espèce (FETÖ/Gülleniste) a infiltré tous les rouages de la société et de l’état durant plus de 40 années, tous les secteurs (militaires, industrie, etc) ont été infiltrés par ces déjections de terroristes gülleniste. Ces salopards de traîtres ont réussi grace à diverses manoeuvres bureaucratiques et sabotages à ralentir voir différer les programmes d’armement les plus critiques.
    Pour n’en citer quelques un :
    – AKKOR, système de protection actif (hard-kill) contre les ATGM. Ce système a été testé avec succés contre une variété d’ATGM (dont des TOW) en 2010. Mais la production en série ne commencera qu’en 2020. Aucune cause rationnelle ne peut expliquer pourquoi un système qui a été testé avec succés en 2010 ne rentre en production en série 10 ans plus tard! Ce système aurait permis de nullifier la menace des ATGM à un moment où TSK en a le plus besoin mais ces fumiers de terroristes Gülleniste sont parvenus à différer ce système.
    https://i.imgur.com/jOv9kVq.jpg
    https://www.youtube.com/watch?v=AwJzsLhSOgI
    _
    – drone ANKA
    Après des années de retard (ralentissement bureaucratique opéré par les güllenistes, sabotages etc), 2 drone ANKA-S (SATCOM et CATS Aselsan) entrent finalement en service. Heureusement entre temps, une compagnie privée Bayraktar, malgré toutes les difficultés bureaucratiques, menaces et sabotages rencontrés (de la part des fumiers de güllenistes), a fabriqué ses propres drones Bayraktar TB2 sinon l’armée turque n’aurait pas eu de drone pour ses opérations. Le nombre de drone Bayraktar n’est pas suffisant, c’est un manque capacitaire urgent actuellement, une 20aine supplémentaire seront livrés en 2018.
    _
    ANKA-S (SATCOM ET CATS)
    https://i.imgur.com/dTtvyIk.jpg
    https://www.donanimhaber.com/savunma-sanayi/haberleri/ilk-ANKAS-sistemi-envantere-girdi.htm
    _
    – modernisation des tanks Leopard 2
    Aselsan avait déjà fourni un paquet de modernisation très avancé en 2011 pour les tanks Leopards 2A4. La modernisation faisait passer le Leopard au niveau 2A7 (dernier niveau de modernisation allemand). Mais contre toute attente, la modernisation des tanks Leopard ne se fera pas pour des raisons « budgétaires » (un autre sabotage de la part des traîtres güllenistes). Mais le pire dans tout ça, c’est que ces abrutis décérébrés au gouvèrnement Turc attendent une offre de ces enfoirés de terroristes allemands pour moderniser les tanks Leopard alors qu’Aselsan fait mieux depuis 2011! C’est à s’arracher les cheveux..
    https://i.imgur.com/YoLkxGL.jpg
    https://www.youtube.com/watch?v=ftoVdhSL8cY
    _
    – radar de surveillance RETINAR
    RETINAR est un radar de surveillance portable capable de réparer les terroristes au sol à plusieurs kilomètres de distance. Ce système a été vendu à un autre pays (en surclassant de loin les compétiteurs) mais n’est toujours pas dans l’inventaire de l’armée Turque! Ce système devrait être placé à chaque point militaire pour détecter les terroristes avant même qu’ils ne puissent lancer leur ATGM. Mais ce n’est pas le cas..
    https://www.youtube.com/watch?v=NURKdUKyHYk
    _
    – radar de détection de mortier/artillerie SERHAT
    Ce système peut être monté sur un véhicule blindé KOBRA, il détecte les mortiers et les tirs d’artillerie à l’avance. Chaque point militaire en Syrie devrait être équipé de ce système portable mais ce n’est pas le cas..!
    https://www.youtube.com/watch?v=3NQjYYJEyiU
    _
    Et la liste continue, défense anti-aérienne (20 ans de perdu jusqu’au système HISAR), tank Altay (production en série en 2020 alors que les prototypes sont finis..) etc
    _
    La Turquie lutte actuellement sur tous les front. Des terroristes kurdes sont armés et soutenus par une coalition terroriste internationale, il y’a plus de traîtres au km² que dans n’importe quel autre pays au monde, des projets militaires critiques sont ralentis/sabotés. Jamais dans l’histoire un tel pays n’a été confronté à une telle pression, pour être franc aucun autre pays au monde ne pourrait survivre dans un scénario similaire. Si les Leopards avaient été modernisés au niveau NG, si le système AKKOR avait été fini à temps, si les drones ANKA-Bayraktar été en nombre suffisant, si les systèmes critiques (RETINAR, SERHAT etc) seraient utilisés en opérations, etc, l’opération à Afrin se serait déroulé avec bien plus d’efficacité. La TSK ne manque pas de moyen, tous les meilleurs systèmes sont produits localement mais pour une raison inexplicable ils ne sont pas utilisés activement au front. Ne me demandez aucune explication rationnelle, il n’y a que 2 possibilités comme je l’ai déjà expliqué :
    1- Trahison, sabotage, manoeuvres bureaucratiques des terroristes güllenistes (avéré)
    2- Abrutissement de la chaîne de commandement ou conseillers techniques militaires eux aussi güllenistes
    _
    Il faut aussi souligner que l’extrême sensibilité de l’armée Turque envers les « civils » d’Afrin ralenti considérablement les opérations. Les vilages sont libérés intacts sans dommages majeurs. La même sensibiltié que les russes envers les civils d’Idlib, la même que les US contre les civils de Rakka (ville complètement détruite, milliers de civils massacrés) doit être appliquée par la TSK contre les « civils » à Afrin. La stratégie actuelle est complètement inadaptée. Il n’y pas de civils à Afrin, il n’y a que des terroristes et sympathisans terroristes, tout devrait être rasé comme les russes et états-uniens le font aux civils. L’opération pourrait se terminer rapidement par un tapis de bombardement d’anéantissement si TSK le voulait, mais l’armée Turque n’agit pas comme les pourritures de russes et américains. Malgré ça, les fumiers de terroristes kurdes continuent leur propagande comme quoi les « civils » seraient pris pour cibles et les abjects médias de masses occidentaux font de même alors qu’ils sont silencieux sur le génocide commis par les russes à Idlib ou les états-uniens à Rakka. Hypocrisie nauséabonde. Que l’armée Turque agisse avec grande sensibilité ou pas contre les « civils » ne modifira en rien à la propagande, donc c’est pourquoi aucune « sensibilité » ou quelconque « humanité » ne doit être accordée aux terroristes (« civils ») à Afrin. Tout doit être rasé, brûlé, anéanti.

    • jyb dit :

      @censure101
      donc je fais un constat assez exact, j’ai donné les symptômes et vous donnez les causes ( selon vous)
      1 oui la turquie dispose de materiel performant même si posseder le matériel ne dit pas la capacité à le mettre en œuvre.
      2 vous imputez les défaillances que j’évoquais à la présence d’éléments « gullenistes » dans la chaine de commandement.
      Et selon vous, le recours massif aux paramilitaires participe t-il du même problème de défiance à l’égard de l’armée régulière ?

      • Censure65 dit :

        Le problème principal vient de la bureaucratie. Comme je l’ai expliqué les projets critiques ont été ralentis voir différés, l’objectif de la manoeuvre était de faire subir le plus de pertes possibles à la TSK en Syrie et espérer ainsi créer une opinion publique défavorable à l’offensive militaire. Mais je le dis, si Erdogan renonce à exterminer les terroristes kurdes à Afrin sa carrirère politique est terminé à tout jamais. L’opération se poursuivra, prendra le temps qu’il faudra et Afrin sera nettoyé des terroristes kurdes. Même si il faut donner 200 martyrs pour cela. Vous n’imaginez pas la haine infinie qu’éprouve l’opinion publique turque contre les terroristes kurdes mais surtout contre ces ordures d’états-uniens. La Turquie est actuellement le pays le plus anti-américain au monde et ça ne fait qu’augmenter. C’est une bonne chose, les Turcs connaissent qui sont les véritables ennemis. Concernant la coordination TSK-FSA, je ne connais pas les moyens de coordination sur le terrain mais il semble que la FSA possède une certaine liberté pour engager les combats. Si besoin l’infanterie Turque intervient, et parfois TSK et FSA combattent côte à côte. C’est une difficulté de devoir gérer des unités paramilitaires qui ne sont parfois pas très disciplinées. Le recours aux paramilitaires est surtout du au fait que TSK essaye de limiter le maximum ces pertes. Actuellement c’est 20 martyrs TSK et 20 martys FSA. Ce combat n’est pas comparable à celui livré contre Daesh, ici il y’a au moins 10000 terroristes lourdement armés par une coalition terroriste internationale (ATGM, etc) et qui se sont préparés depuis 4 ans à cette bataille. Les terroristes kurdes et leur maîtres vont tout miser sur Afrin qui est comme leur forteresse. Ils vont se battre jusqu’au bout avec toute leur force, ils ramènent déjà des milliers de terroristes des autres cantons (surement pour compenser la liquidation). Ils misent toute leur force à Afrin, c’est une excellente chose, l’armée Turque va tous les exterminer et briser leur résistance ici, une fois Afrin libéré et rendu à ces vrais propriétaires arabes et Turkmènes, les autres cantons seront plus facile à prendre. Il ne fait pas de doute qu’Afrin ne sera pas facile (car TSK n’applique pas la méthode du rouleau compresseur avec une attaque éclaire massive combinée de frappes d’anéantissement et d’unités motorisés, ce serait plus rapide mais les pertes serait potentiellement élévées et surtout les civils risquent de subir un lourd tribu). Une progression sécurisée a été choisie pour minimiser au maximum les pertes civils. Contrairement à ce qu’en disent les analystes de bistro, l’opération se déroule plutôt bien, pas moins de 1000 terroristes en été butés en 3 semaines de combat. Presque 10% des effectifs des terroristes à Afrin. Un petit rappel pour les analystes de bistro qui prédisaient une « défaite » ou un « enlisement » face à Daesh, El-Bab est désormais une province Turque. Afrin sera de même.

        • jyb dit :

          – Ok, ça semble assez conforme à ce qu’on voit sur le terrain jusqu’à aujourd’hui. Mais un certain nombre de limites apparait qui rend cette offensive bien aventureuse.
          On ne peut pas faire confiance aux milices rebelles. Elles sont bien trop versatiles « politiquement » et militairement. On ne peut pas encore parler de revers mais les reculs observés depuis ce week-end leurs sont directement imputables. Idem pour les pertes en hommes et matériels. Comme pour al bab, l’infanterie régulière turque devra intervenir massivement.
          Autre point, la « prudence » de l’engagement aérien turc qui intègre le risque manpad. Si la première séquence aérienne a été relativement intense, elle s’est considérablement réduite par la suite et, est quasi nulle depuis le shoot du sukhoi russe ! et ce n’est pas un problème de météo. Idem pour le sous-emploi des hélicos. La faiblesse du soutien aérien est un sérieux facteur de nivellement (autre conséquence des reculs depuis ce weekend ?)
          Troisième motif de prudence, les kurdes ont effacé leur perte avec l’arrivée ces dernières heures de 2000 combattants. Comme les états unis (et dans une moindre mesure les russo-syriens) la Turquie est dépendante de « ses » rebelles infréquentables. Pour les turcs c’est hts (al qaida) L’arrivée des renforts kurdes est conséquence directe de la proximité entre hts/milices islamistes/turcs. Les russo-syrien ont laissé liberté de mouvement aux kurdes. Et ça risque d’être le cas tant que la Turquie ne clarifiera pas sa position à l’égard des djihadistes d’hts et consorts. En quelque sorte la Turquie doit choisir entre afrin et Idlib…
          – En revanche vous avez tort sur l’historicité du peuplement d’afrin. On est bien là dans un des 4 foyers de peuplement kurdes de Syrie, les kurd dagh (monts turcs) ou les kurdes sont au moins aussi légitimes sinon plus que les arabes turcophones ou non et les turkmènes. Ma question reste ouverte, le Turquie ne se lancera pas dans un mini « génocide »
          ni dans une épuration ethnique ( au moins par réalisme politique) donc quel est l’état final projeté ?

    • HELIOS dit :

      Waouhhh censure, quelle logorrhée !
      Après cela, Hitlerdogan ne pourra pas vous refuser le poste de diplomate auquel vous aspirez visiblement.
      Votre confiance aveugle envers le führerdogan exprimé avec autant de fougue est sidérante. Ce n’est pas un chef, c’est un dieu que vous vénérez.

      • Jesse38 dit :

        Fuherdogan !!!! J’adore 🙂

      • jyb dit :

        @helios
        si vous lisez attentivement ce que dit @censure, vous constatez qu’il n’est pas dans l’aveuglement puisqu’il pose la possibilité d’un échec d’erdogan. Le lexique est outrancier mais le propos se défend et s’argumente.

    • Jeb Stuart dit :

      @ Censure 101
      Vous oubliez juste de mentionner qu’avant leur brouille, Erdogan et Fethullah Gülen étaient copains comme cochons…
      Mais ça, c’était avant. 🙂
      De plus, avec les purges monstrueuses qu’ a subi l’armée, comme tous les autres secteurs de la société turque, des Gülenistes, il doit pas en rester un seul. Donc la mauvaise excuse n’est pas très crédible.

  18. vrai_chasseur dit :

    A 1 an des élections, Erdogan veut sans doute faire oublier ses turpitudes financières et sa dérive autoritariste. Brandir la menace kurde lui permet de prolonger l’état d’urgence (très pratique pour museler l’opposition légale) et de titiller la fibre nationaliste turque, toujours très sensible. Au final, il y arrive assez bien.
    Mais voilà, c(est plus compliqué que prévu. L’armée turque apparaît fragilisée et moins efficace après les purges de 2016. Elle marque manifestement le pas à Afrine face à des kurdes professionnalisés qui connaissent bien mieux qu’elle le terrain montagneux.
    Le risque de l’enlisement est grand pour Erdogan, avec la conséquence néfaste de réimporter le conflit syrien sur son propre territoire turc : des roquettes sont déjà tombées sur la ville turque frontalière de Kilis, tuant plusieurs personnes.

    A moyen terme, la hantise probable d’Erdogan est l’unification possible des trois provinces kurdes à sa frontière : Afrine, Kobané et Jazira, avec l’inflammation contagieuse qu’une telle union pourrait avoir sur les kurdes de Turquie. N’oublions pas que la population turque est composée à 15% de kurdes. Ca fait quand même plus de 10 millions de personnes … lesquelles sont considérées comme terroristes, selon la doxa erdoganienne.
    Le vrai problème de fond turc est là : ils considèrent qu’ils ont 10 millions de terroristes sur leur territoire national…

    • Censure65 dit :

      Vous parlez sans connaître votre sujet.
      D’abord il y’a quelques 12 millions de « kurdes » (les 4 millions de Zaza ne sont pas kurdes)
      .
      Ensuite, les Turcs d’origine « kurde » en Turquie sont divisés en plusieurs catégorie
      .
      1) les terroristes/sympathisants du PKK
      Ils forment la majorité de ce qu’on appelle « kurde », environ 70% d’entre eux. Ceux sont des séparatistes athés pour la plupart, ils souhaitent établir un « kurdistan » sur une partie du territoire Turc. Ils votent pour le HDP (6 millions de voix). Ils sont profondément raciste anti-turc et masquent leur séparatisme pro-kurde sous le couvert du gauchisme, de l’humanisme, de l’égalité des peuples, de la fraternité et d’autres conneries du même genre. Toute personne ou entité qui revendique l’une ou les notions de « liberté », « égalité », « fraternité », « démocratie », « humanisme » en Turquie est un terroriste ou un potentiel terroriste qui doit être traîté en conséquence. Erdogan essaye de faire le ménage mais applique une politique beaucoup trop tolérante envers ces ordures.
      .
      2) les terroristes/sympathisants islamistes kurdes (Hezbollah « turc »)
      Ces terroristes kurdes sont particulièrement pernicieux, ils sont bien plus dangereux que les terroristes du PKK. Ils votent pour le Hüda-Par. Ils représentent environ 20% des « kurdes ». Ce sont soit-disant des « musulmans » mais contrairement aux terroristes du PKK, ceux-là cachent leur séparatisme pro-kurde sous le couvert de l’islamisme, de la « fraternité entre frères musulmans ». Ils souhaitent établir un Kurdistan aussi. Ils sont profondément raciste anti-turc. Malheureusement beaucoup de Turcs croient en leur parole de « fraternité islamique ». Mais les récents évenements ont définitivement détruis leur crédibilité dans les milieux islamistes Turcs. Un quelconque islamiste Turc ou « kurde » revendiquant une « fraternité entre frères musulmans » est désormais un terroriste pro-kurde jusqu’à preuve du contraire et doit être traité en tant que tel. Le véritable islamisme est nécessairement pro-Turc, c’est un fait historique et je ne rentrerais pas dans les détails. Celui qui prétend le contraire est un terroriste pro-kurde qui se sert de l’Islam pour avancer son projet séparatiste pro-kurde. Même l’Islamo-nationaliste Erdogan l’a finalement compris. Erdogan s’est attaché à la seule valeur sûre permettant de le maintenir au pouvoir et de faire grandir la Turquie, qui est le nationalisme musulman Turque. Ce n’est pas la même chose que l’Islamo-nationalisme.
      .
      3) et enfin les Turcs d’origine kurde
      Ce sont une minorité, environ 10% des « kurdes ». Ils ne sont pas séparatistes et sont fiers d’appartenir à la grande nation Turque. Ils sont Turc et fier de l’être. Ce ne sont pas des traîtres et ne trahissent pas leur pays. Merci à eux.

      • ruffa dit :

        Bref si on te comprend Erdogan c’est un gentil et parmi les Kurdes y’a 80% de terroristes donc potentiellement des dizaines de milliers de Kamikazes : Mazette!

    • Vince dit :

      N’oubliez pas les dizaines de millions de güllenistes potentiels. Terrorists everywhere.

      https://makeameme.org/meme/terrorists-terrorists-everywhere-5a7ad7

  19. Vince dit :

    Au delà de la logorrhée paranoïde des neo jeunes turcs, on note le divorce profond entre la Turquie et les US, autour du putsch avorté et du contentieux FETÖ/Güllen, et récemment de la menace d’une amende record contre des banques turcs ayant violée l’embargo sur l’Iran.
    https://www.reuters.com/article/usa-turkey-banks/turkish-banks-could-face-big-u-s-fines-over-iran-report-idUSL8N1MW0E7
    .
    Le mois dernier, les procureurs ont accusé un ancien ministre turc de l’économie et l’ex-chef d’une banque publique pour tentatives de violation des sanctions contre l’Iran en transférant illégalement des centaines de millions de dollars par le système financier américain au nom de Téhéran. Le président Tayyip Erdogan a rejeté ces accusations comme étant politiquement motivées et équivalant à une attaque contre la République turque.
    .
    La banque Halkbank est notamment sérieusement dans le collimateur des autorités fédérales US.
    .
    Dans l’ambiance paranoïde de l’exécutif turc post-putsch, l’annonce de la formation de 30 000 garde-frontière kurde a mis le feu aux poudres. Russes, Syriens et daesh pour le moment ouvrent les boîtes de pop-corn.