Les États-Unis vont livrer des hélicoptères d’attaque légers et des drones à l’armée libanaise

La décision du président Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël (comme l’avaient promis Bill Clinton en 1992, George W. Bush et Barack Obama) a donné lieu à une violente manifestation, la semaine passée, devant l’ambassade américaine à Beyrouth. Pour autant, cela n’a pas entamé les relations militaires entre les États-Unis et le Liban.

Ainsi, le 13 décembre, accompagné par l’ambassadeur des États-Unis en poste à Beyrouth [Elizabeth Richard, ndlr], le général Joseph Votel, le chef de l’US CENTCOM, le commandement militaire américain pour le Moyen-Orient et l’Asie centrale, s’est rendu au Liban, où il a rencontré plusieurs responsables libanais, dont le Premier ministre, Saad Hariri (qui est revenu sur sa démission, annoncée en novembre) ainsi que le ministre de la Défense, Yaacoub al-Sarraf, et le chef de l’armée, le général Joseph Aoun.

« Nous venons de rencontrer le Premier ministre et nous avons eu une excellente conversation sur les défis auxquels le Liban et la région sont confrontés. Nous avons également parlé de la façon dont les États-Unis et la communauté internationale dans son ensemble peuvent soutenir le Liban en ces temps difficiles », a commenté Mme Richard.

Récemment, au titre de leur aide militaire, les États-Unis ont commencé à livrer aux forces armées libanaises des blindés Bradley M2A2 et des munitions (le tout pour plus de 100 millions de dollars) ainsi que des avions d’attaque légers A29 Super Tucano.

À l’occasion du déplacement du général Votel à Beyrouth, Mme Richard a annoncé la livraison, par le Pentagone, de 6 hélicoptères d’attaque légers MD530G, de 6 drones Scan Eagle et de différents équipements individuels, comme des lunettes de vision de nocturne. Le montant de cette aide s’élève à 120 millions de dollars.

« Ces équipements de pointe aideront l’armée [libanaise] à renforcer sa solide capacité à mener des opérations de sécurité frontalières et à lutter contre le terrorisme et, surtout, à défendre le pays et le peuple libanais », a fait valoir un communiqué de l’ambassade américaine à Beyrouth.

De conception récente, l’hélicoptère MD530G peut notamment être doté d’une mitrailleuse FN Herstal HMP-400, de roquettes guidées Talon (fournies par Raytheon) et de différents capteurs optroniques. Pour rappel, les forces libanaises disposent d’hélicoptère d’attaque Gazelle, d’origine française.

Au cours de ces dix dernières années, l’aide militaire américaine au Liban se chiffre en plusieurs centaines de millions de dollars. Pour Washington, et outre les opérations anti-terroristes, il s’agit de faire en sorte que l’armée libanaise puisse disposer de capacités supérieures à celles du Hezbollah, la milice chiite soutenue par Téhéran.

Photo : MD Helicopters

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de l'outrepenseur

    • de Polymères

        • de Polymères

    • de Bouli

      • de aleksandar

      • de redge

        • de Polymères

    • de spa162

    • de Meme

    • de courmaceul

  2. de jyb

  3. de dodudindon

  4. de jyb

    • de aleksandar

      • de jyb

        • de fabrice

          • de aleksandar

      • de S.B-Seguin

        • de jyb

    • de clément

    • de Vince

      • de fabrice

        • de aleksandar

  5. de TINA2019

    • de Grosminet

    • de clément

  6. de sentinelle

    • de Carin

  7. de jyb

    • de Albatros24

    • de S.B-Seguin

  8. de jyb

    • de sergeat

      • de jyb

        • de sergeat

    • de clément