Le Service de santé des armées inaugure un nouveau centre de traitement des brûlés

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

8 contributions

  1. Leo dit :

    La Belgique a un centre pour les brûlées qui des également spécialisé dans le traitement des empoisonnés. Ce centre, un hôpital en fait, est militaire de base mais ce sont principalement les civiles qui y vont pour être traités.

  2. Frédéric dit :

    Le nombre de chambres me semble réduit en cas de gros accident.

  3. Raymond75 dit :

    Tout ce qui permet de traiter ces blessures atroces est une bonne chose, mais il ne faut pas oublier que ce sont les civils qui sont toujours les principales victimes en temps de guerre (voire la Syrie et l’Irak aujourd’hui) … Quand à l’atrocité maximale, le bombardement nucléaire, notre population est laissée intentionnellement sans défense pour justifier la riposte immédiate. Une bombe H qui tomberait à la verticale de Notre-Dame causerait des brulures au troisième degré dans un rayon de 50 km, soit jusqu’à Etampes, Mantes, Provins, Fontainebleau … Les Suisses, pays neutre, a imposé que chaque lieu de résidence, petit ou grand, soit muni d’un abri atomique, régulièrement vérifié et approvisionné. En France, on tirera à vue sur les blessés qui essayeront d’entrer de force dans un hôpital …

  4. Thaurac dit :

    C’est toujours une bonne nouvelle ce genre d’investissement , valable pour militaires et civils

  5. Ping dit :

    hapeau au SSA, durement étrillé par la cour des comptes avant d’en être hypocritement plaint, qui continue contre vents et marées à se maintenir au meilleur niveau !

  6. marc dit :

    En 2014, suite à un accident du travail (brulures à l’acide nitrique, 3eme degré sur le bras gauche) j’ai été évacué sur les CTB de Percy.
    J’y ai reçu un accueil superbe et des soins de qualités.
    Franchement ils sont top, professionnel et rassurant.
    Si vous vous retrouvez dans une situation nécessitant d’y aller (je ne le souhaite à personne, les brulures ne sont pas agréables du tout), vous serez entre de très bonne mains. Des pros et des gens bien

  7. Ancien du SSA dit :

    De grâce, Monsieur Lagneau, ne reprenez pas les incorrections des péquins…on ne dit pas l’aéroport DE Charles de Gaulle, mais l’aéroport « Charles de Gaulle » ! Un grand médecin et deux chirurgiens de la Grande Armée ont eu une carrière et une renommée si extraordinaires qu’ils ont été élevés à la dignité de baron : Desgenettes le médecin, Larrey et Percy, les deux chirurgiens… L’hôpital militaire de Clamart a été nommé Hôpital Percy en l’honneur de ce dernier, merci de ne pas confondre avec un nom de lieu et de respecter la mémoire de ce grand humaniste, « french doctor » bien avant notre époque, où certains croient avoir tout inventé !

  8. Ancien du SSA dit :

    P.S. En tout cas, grand merci à vous de faire des articles sur l’actualité, voire le devenir du SSA…ils sont bien lus !
    Très cordialement.