La réforme de la rémunération des militaires devra être liée à celle des retraites, prévient le SGA

Avant de mettre au point un nouveau logiciel pour payer les soldes des militaires, il aurait certainement fallu commencer par faire le tri entre les 174 primes diverses et variées qui existent au sein du ministère des Armées.

En octobre 2013, la Cour des comptes avait d’ailleurs critiqué ce système indemnitaire, jugé « complexe, peu lisible et difficilement contrôlable », en le comparant à celui en vigueur au Royaume-Uni (où il n’y a que 19 primes mais où les militaires sont mieux payés). Dans la foulée, le Directeur des ressources humaines du ministère de la Défense (DRH-MD), qui était à l’époque Jacques Feytis, annonça un toilettage de primes, l’idée étant de supprimer celles devenues obsolètes.

Visiblement, ce chantier n’a depuis pas beaucoup avancé puisqu’il a de nouveau été évoqué par Jean-Paul Bodin, le Secrétaire général pour l’administration (SGA), lors d’une audition au Sénat, ce 11 octobre. Et, selon lui, il est nécessaire de lier la « nouvelle politique de rémunération des militaires » à la prochaine réforme des retraites, promise par le président Macron durant la campagne électorale.

« Il faut revoir complétement les dispositifs existants qui reposent sur plus de 170 indemnités et primes. Donc, il faut absolument que nous travaillions sur ce sujet et nous allons y travailler avec, en parallèle, la réforme des retraites », a affirmé M. Bodin.

Pour résumer, la réforme qu’entend faire M. Macron vise à s’inspirer du modèle suédois, en instaurant un système « notionnel » et « universel » de retraites qui viendrait ainsi se subsituer aux nombreux dispositifs existants.

Or, comme l’a souligné M. Bodin, nul ne sait, à ce stade, quelles seront les implications pour les militaires (*).

« Ce qui est indiqué dans la presse, parce que nous n’avons pas beaucoup plus d’informations, sur la réforme des retraites inquiéte beaucoup la communauté militaire. Les militaires sont principalement des gens qui sont sous contrat, qui bénéficient, de par leur engagement sur les théâtres d’opérations […] d’un certain nombres de bonifications. Or, nous n’avons aucune assurance que, dans le prochain régime [de retraite], ces dispositifs de bonifications pourront être maintenus », a expliqué le SGA.

Et ce dernier y voit un risque pour le recrutement, alors que les armées fonctionnent à « flux tendus » pour gérer leurs effectifs. Aussi, pour M. Bodin, la « réforme de la rémunération des militaires doit être conduite parallèlement à toute réflexion sur l’incidence de la réforme des retraites. »

(*) Interrogée par Zone Militaire en mars 2017 sur ce point précis, l’équipe d’En Marche avait assuré que la réforme des retraites proposée par M. Macron n’affecterait pas les militaires. Mais entre les promesses et les assurances données lors d’une campagne électorale, les projets mis sur la table une fois l’élection passée et ce qui sera effectivement mis en oeuvre, il y a un monde…

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant; [Voir les règles de confidentialité].

Contributions

  1. de tschok

    • de Laurent Lagneau

  2. de radionucleide

  3. de La Colo

  4. de cipal

  5. de Pascal

    • de doukhan

      • de Vroom

    • de Juju

    • de LEREBELLE

      • de revnonausujai

      • de surcouf56

        • de bob

    • de David

    • de Paf le Chien

    • de Sapper

    • de Frédéric

    • de Yan

    • de eric

    • de Paulo

    • de opexum

    • de surcouf56

    • de Atar

    • de Jessy

  6. de Christian01

  7. de Frédéric

  8. de 0859am

  9. de Allobroge

  10. de Allobroge

    • de Jessy

  11. de Bob

  12. de jean la gaillarde

  13. de Jules