La Royal Air Force a diffusé la vidéo la frappe d’un drone Reaper ayant empêché l’exécution de deux prisonniers de l’EI

En mai dernier, le ministère britannique de la Défense (MoD) affirmait dans un communiqué qu’une frappe réalisée par un drone MQ-9 Reaper de la Royal Air Force (RAF) avait empêché l’exécution publique de deux prisonniers de l’État islamique (EI ou Daesh) à Abu Kamal, en Syrie.

« Lorsque deux prisonniers sont sortis d’une fourgonnette arrêtée devant la foule, il est dévenu évident que Daesh organisait une exécution publique. Compte tenu du grand nombre de civils présents, l’équipage du Reaper ne pouvait pas viser directement les combattants de Daesh sur le point de commettre les meurtres », avait raconté le MoD à l’époque.

Mais, avait-il continué, « deux extrémistes armés étaient postés comme des sentinelles sur le toit d’un immeuble surplombant la scène. Un missile Hellfire a immédiatement été tiré et a marqué un coup direct qui a non seulement tué une des sentinelles mais également interrompu l’exécution. Les combattants de Daesh ont fui la scène et la population civile s’est dispersée. »

Le récit de cette action pouvait alors sembler à peine croyable : comment, en effet, le missile Hellfire n’a pu tuer qu’une seule sentinelle alors que le risque de dommages collatéraux était élevé, au regard de la configuration des lieux?

Aussi, quatre mois plus tard, le MoD a diffusé la vidéo de cette frappe, ce qui a permis de vérifier les explications qu’il avait auparavant données.

« L’individu que nous avons ciblé était un tireur d’élite chargé de surveiller les civils qui cherchaient à s’éloigner et non pas pour protéger l’exécution prévue », a expliqué, à cette occasion, l’Air Commodore Johnny Stringer, le chef des opérations aériennes britanniques en Irak et en Syrie. Cependant, on ignore le sort des deux prisonniers.

Mais la diffusion de cette film coïncide avec l’annonce faite récemment par Michael Fallon, le ministre britannique de la Défense, sur la façon de reconnaître les mérite des équipages qui mettent en oeuvre les drones de la RAF.

Ce type de sujet donne toujours lieu à des polémiques, lesquelles portent sur le fait que les équipages de MQ-9 Reaper ne sont pas présent physiquement sur le théâtre des opérations (à la différence de leurs homologues français).

En effet, dans le cas de la frappe réalisée à Abu Kabal, l’équipage de la Royal Air Force se trouvait sur la base de Waddington, en Angleterre tandis que leur mission était supervisée par le Combined air operations centre (CAOC) d’al-Udeid, au Qatar. Quant aux MQ-9 Reaper engagé dans l’opération Shader [nom de la participation britannique à la coalition anti-jihadiste, ndlr], ils sont basés au Koweït.

« Le caractère changeant de la guerre offre de nouveaux défis – pas seulement sur la façon dont nous nous battons, mais aussi sur la façon dont nous reconnaissons et soutenons ceux qui servent », a ainsi déclaré M. Fallon, lors d’un déplacement en Irak, cette semaine.

« Au fur et à mesure que les combats ont évolué, nous nous sommes adaptés, en veillant à ce que nos troupes disposent d’équipements de pointe, y compris de systèmes pilotés par des équipages non présents dans l’espace de bataille. Notre reconnaissance du service, des risques et des effets à long terme doit donc aussi s’adapter », a continué le ministre britannique.

« C’est pourquoi nous devons examiner comment fournir une reconnaissance à ceux qui apportent une contribution essentielle à l’opération Shader en dehors de l’espace de bataille, comme les pilotes de Reaper qui prennent des décisions de vie et de mort ou encore comme ceux qui veillent à ce que nos avions puissent frapper Daesh », a plaidé M. Fallon.

En attendant, une médaille dédiée à l’opération Shader va être créée. « Nos troupes ont mené plus de 1.500 raids contre les terroristes de Daesh et ont aidé à former près de 60.000 membres des forces de sécurité irakiennes », a rappelé le ministre. « La campagne n’est pas terminée, mais pour ceux qui ont servi, nous honorons à juste titre le rôle crucial qu’ils ont joué pour nous protéger », a-t-il insisté.

36 commentaires sur “La Royal Air Force a diffusé la vidéo la frappe d’un drone Reaper ayant empêché l’exécution de deux prisonniers de l’EI”

  1. Il faudra en déployé un bien armé de six hellfire au dessus de Paris le 23 septembre afin d’empêcher les sous-hommes de gauche de bruler les voiture de flics, il y a trop de pauvre en France, exterminons-les, réduisons-les au silence, mettons-les à genou, et prenons leurs saines et jolies femmes qu’ils ne « méritent » pas! Que la fête commence!!! PS: Ce que j’aime dans la guerre, c’est que les cartes peuvent enfin être redistribués, même le haut de la pyramide peut tomber, c’est super non?!! (Humour au 3èmes degrés, saupoudré d’un nuage d’ambiguïté.)

    1. Bonsoir monsieur cases olivier,
      je vous adresse la même réponse qu’à monsieur « m » ci-dessous.

    1. Ce genre de commentaire de court de vue est surréaliste tant les vies ainsi sauvées n’ont pas de prix.

      1. les vies sauvées ?
        Quelles vies sauvées ?
        Les condamnés ont donc été relâchés bien gentiment ?
        Le seul résultat de cette frappe, c’est un homme de daesh au tapis.

  2. Lorsque les arbalètes ont fait leur apparition en Europe, de nombreuses voix se sont élevées contre cet instrument diabolique qui permettait à n’importe quel manant un peu habile de trucider de loin un vaillant chevalier dans son armure, tout en restant hors de portée.
    Les arguments n’ont guère changé en dix siècles.

      1. Les Francs donnaient le rôle d’archer aux paysans et autre de basse naissance et faiblement entraîné ces derniers.
        .
        Les Anglais ont eu la pensée inverse et ont formé leurs Longbow en « unité d’élite », on connait tous le résultat qu’il y a eu.
        .
        Bizarrement par la suite nous avons bien moins sous estimé archer et arbalétrier.

  3. BOUM !
    MQ-9 Reaper + missile Hellfire contre un seul type mais avec effet dissuasif immédiat pour ses congénères … pas mal joué tout compte-fait !

  4. Le Reaper sauveur !
    .
    La foule semble réagir 1sec avant l’impact … l’arrivée du missile a donc du être audible 2 à 4 sec avant impact.
    On est bien loin de l’effet Stuka, tant côté sonore que côté précision.
    Bravo aux soldats Grand-Bretons.

    1. Oui. Ce qui est encore plus fascinant c’est qu’ils aient tous reconnus ce bruit. En terme de conditionnement psychologique ca fait réfléchir…

  5. Et pendant ce temps en France on s’interrogeait sur la pertinence des drones armés…

    Prions pour que nous allions dans la bonne direction !

    1. Les drones armés posent toujours un problème éthique. Les américains ont (ou avaient) appelé cela « effet Playstation ».
      Problème qu’on semble résoudre en rapprochant les pilotes de drone de la zone de conflit.

  6. Dans peu de temps on pourra faire la guerre en télé travail depuis la terrasse de son pavillon ou dans sa cuisine. Le temps partiel favorisera l’insertion des femmes parmi les combattants et incitera les pères à consacrer plus de temps à l »éducation de leurs enfants. Des contrats particuliers seront réservés pour les militaires seniors, et d’autres contrats pour les militaires handicapés (pardon : ’empêchés’). Et comme il se doit, il y aura distribution de médailles : Wouah

    1. @Raymond75
      .

      Oui , dans un premier temps , c’ est tout-à-fait envisageable , mais ensuite tu auras les robots qui remplaceront la grande majorité des humains qui seront sélectionnés à des fins précises dans le but d’ occuper certaines places qui leur seront automatiquement assignées dès leur enfance puis , plus tard , dès leur naissance voire leur conception …
      C’ est vers ce monde de rêve que nous-nous dirigeons tout droit ; un Monde parfaitement inégalitaire , un Monde d’ esclaves soumis et quasi-consentants …
      PMA et GPA constituent déjà deux jalons , s’ ajoutent démographie , robotique et nanotechnologie , intelligence artificielle autonome + appétit insatiable de certains individus privilégiés qui exerceront tout le pouvoir au nom du Libéralisme qui est déjà en train de nous asservir …
      .
      Non , je plaisante ; tout ceci n’ est que de la SF … quoique …

    2. Ben écoutez, y’a des occidentaux civils qui se battent aux côtés des Kurdes. Allez-y si vous avez envie de corps à corps!
      Oui le drone armé c’est moche. Mais comment faire autrement si on refuse d’envoyer des troupes au sol? Et risquer des pertes ! Car c’est bien là le problème. Pas le drone en lui-même, qui, en cas de conflit de haute intensité contre un ennemi bien armé, sera descendu facilement.
      Faut prendre un peu de recul parfois! 😉

  7. A dix mètres près, et c’était tout le publique qui partait en lambeau. Evidemment on s’en fout de savoir si il y avait des innocents dans la maison, l’essentiel étant de répondre à la violence par la violence, au moins c’est pas trop compliqué à comprendre. Sinon je n’ai pas bien vu la scène d’exécution, mais je fais confiance aux british pour ça… Enfin je vois surtout ici une propagande pour vanter les mérites du drone armée, cette doctrine d’emploi est tellement consensuel que je m’étonne que certain aient encore des doutes là-dessus, surtout avec un tel exemple où le drone a sauvé deux vies..mais un quart d’heure plus tard ça se trouve, les condamnés ont carrément étés découpés en rondelles par représailles…

  8. C’est peut-être cynique comme question, mais les exécutés ont vu leur sentence repoussés de combien d’heures ou de jours seulement?

  9. Bravo aux britanniques pour ce magnifique coup de force [dont les russo-syriens seraient bien techniquement incapables] également synonyme de démonstration.
    Les témoins sidérés sauront de quel côté est « la volonté d’Allah »…

    1. Les exécutions sont publique, souvent les gamins qui glandent y assistent. La décision de frappe est ici un vrai dilemme..enfin en ce qui me concerne. Le doute n’est pas permis parait-il, et ben je m’accorde ce bénéfice quand même.

    1. Excellente question, il ne sert a rien de mettre en avant ce fait de guerre si au final les prisonniers n’ont jamais put être sauvé et ont été executé + tard dans d’autres conditions !

      C’est du grand n’importe quoi propagandesque ça, pourtant je ne suis pas du tout contre les drones armés juste qu’en fait l’exemple est juste mauvais et stupide si on va jusqu’au bout de la logique

  10. je reve, on parle prix de munition …
    death from above , il faut aussi instaurer la peur chez l’adversaire et le drone est l’arme idéale pour ca. Ce principe me plais, vivement que les notres soient armés
    par ailleurs ça doit être gratifiant pour les opérateurs drone + leur moral
    un hellfire non thermobarique j’imagine car la tout le monde y serait passé (civil compris)

    1. « il faut aussi instaurer la peur chez l’adversaire et le drone est l’arme idéale pour ca »

      Si votre armée combat des abrutis armée de pauvres AK et incapable de mettre la main sur un système de défense anti-aérien, alors oui. Mais malheureusement c’est seulement vrai pour les guerre asymétrique. En guerre conventionnel les drone type Reaper ne pourrait pas évoluer aussi facilement en territoire ennemie.

      « par ailleurs ça doit être gratifiant pour les opérateurs drone »

      Tellement gratifiant que personne ne veut faire ce « boulot » (cf l’USAF qui galère à trouver des opérateurs). Je pense qu’il faut être un vrai psychopathe pour être opérateur de drones, je vous laisse faire vos propre recherche à ce sujet 😉

  11. Malheureusement cela n’a fait que retarder l’exécution. D’autre part, ça contribue à leur envoyer comme message qu’ils peuvent recevoir ce type d’engin dès qu’ils sont à découvert

  12. Ceux qui approuvent sans réserves ce genre de méthode et appellent à sa généralisation ne voient quand même pas très loin.
    Qu’on l’utilise de temps en temps pourquoi pas, mais:
    1/ le ratio coût/efficacité pose effectivement question, et dans une vrai guerre c’est un paramètre essentiel
    2/ Si on n’est pas vraiment en guerre, d’autres questions surgissent, d’ordre éthique, et elles sont nombreuses.
    En fait le coeur du sujet c’est que moins l’homme sera présent sur le champ de bataille, plus il y aura de champs de batailles. On le voit bien d’ailleurs aujourd’hui: nous sommes engagés sans discontinuer depuis au moins quinze ans, pour un résultat plus que discutable. Nous sommes devenus des américains… et nos techniciens, sur les blogs, s’émerveillent devant des vidéos de guerre comme des enfants devant starwars.. mais l’empire, c’est qui au fait ?
    Messieurs, les actionnaires de General Atomic vous disent merci, depuis les Bahamas !

  13. On devrait envisager d’armer les drones avec un laser, l’image des deux sentinelles coupées en deux et en flammes tombant du toit de l’immeuble sans qu’il y ai eu le moindre bruit préalable aurait aussi fait son petit effet sur la foule. Avec une bonne précision on pouvait aussi carboniser le bourreau de l’EI sans toucher les deux prisonniers.

  14. Alors Ok ils ont empéché une execution publique, mais l’affaire ne dit absolument pas si au final le missile a permis ou non de « sauver » de manière définitive les prisonniers en question … (de dont je doute …)

    De la, il n’existe au final pas pire exemples pour faire la pub des drones armés car ça sert a rien si au final les prisonniers ont fini executé + tard dans d’autres conditions …

    Arrêtons d’être dupes sur ces trucs futiles ! Je ne suis absolument pas contre les drones armés bien au contraire, je suis juste en train de dire que cet exemple est débile a souhait !

  15. Excellente précision, par contre je doute que cela ait annulé l’exécution! Au mieux repoussée par ces animaux…
    Je suis surpris de la faible importance des dégâts sur le toit! Je pensais les Hellfire bien plus puissant au niveau pouvoir brisant…

Les commentaires sont fermés.