Les forces françaises ont mis hors de combat une vingtaine de jihadistes lors de l’opération Dague

Dans le droit fil des opérations Panga et Bayard, menées respectivement en avril et en mai, la force française Barkhane est intervenue à nouveau dans le cercle de Douentza, au Mali, à 200 km au sud-ouest de Gao, près de la frontière avec le Burkina Faso. C’est dans cette région que sévit notamment le groupe jihadiste burkinabé Ansarul Islam.

Ainsi, les renseignements précédemment collectés ont permis d’identifier un nouveau secteur occupé par des groupes armés terroristes (GAT) dans la forêt de Serma. D’où le déclenchement, le 28 mai, de l’opération « Dague », avec l’objectif de le réduire.

Dès la tombée du jour, les Mirage 2000 du plot chasse de Niamey ont commencé par effectuer des frappes aériennes sur les positions jihadistes. Puis des hélicoptères d’attaque Tigre ont pris le relais.

Sous la protection du dispositif aérien et avec l’appui d’éléments d’infanterie et du génie, les hélicoptères NH-90 Caïman TTH et Puma ont déposé des groupes de commandos. Rapidement, les positions jihadistes sont tombées une à une.

L’opération a été « couverte » par un drone MALE (Moyenne Altitude Longure Endurance) MQ-9 Reaper ainsi que par un avion de patrouille maritime Atlantique 2, déployé à Niamey depuis quelques semaines. Grâce à ce dispositif, le commandement a pu avoir une appréciation précise de la situation tactique et ainsi assurer la coordination des actions en temps réel.

D’après l’État-major des armées (EMA), à l’issue de cette opération, qui a pris fin le 1er juin [le jour même où des militaires français ont été blessés à Tombouctou par des tirs de mortier, ndlr], au moins 20 jihadistes ont été « mis hors de combat ». Les fouilles effectuées dans la foulée ont permis de mettre la main sur des armes individuelles et « collectives » (mitrailleuses), des munitions et « d’autres ressources », probablement du matériel informatique et de communication.

16 commentaires sur “Les forces françaises ont mis hors de combat une vingtaine de jihadistes lors de l’opération Dague”

  1. On est dans une nouvelle guerre très longue qui va nécessiter de sacrés moyens humains et financiers.
    Coûts financiers à retirer promptement du calcul du budget de l Etat pris pour le ratio des 3% de « Matrique ».
    La France fait le job.
    Tout travail notamment les plus durs méritent salaire.
    Qu ils nous fichent la paix avec nos dettes trop importantes…elles le sont beaucoup moins que celles des Etats Unis Grande Bretagne ou Japon. Même l Allemagne en volume a plus de dette publique que nous…elle paie comme nous son gaz et pétrole à l Etranger. Et comme ils sont plus nombreux et industrialisés la facture est donc plus lourde en conséquence.
    https://www.google.fr/amp/s/www.challenges.fr/monde/europe/dette-publique-qui-detient-la-palme-en-europe_26762.amp
    Sinon 20 deltas…on prend.
    Continuez les petits gars et gasses… ils font mieux que nous à leur âge.

  2. Mis hors de combat ? à la 250kg guidée laser ?
    Bel euphémisme pour éviter de dire éparpillé façon puzzle…
    On ne tue plus. On met hors de combat…

    1. C’est le vocabulaire officiel et tout le monde sait ce que ça veut dire. Ne pas effrayer la conscience du pékin de base.

  3. C’est parfait, peut être que la précédente opération non loin de là et qui avait également neutralisé 20 types, a offert le renseignement nécessaire pour celle-ci.

  4. C’est là un véritable Traitement de Choc contre les morbaques islamistes.
    Bravo à nos soldats !!!

  5. « …l’opération a pris fin [le jour même où des militaires français ont été blessés à Tombouctou par des tirs de mortier, ndlr]… »
    —————
    Hasard?
    Si c’est une « riposte » « représaille » (etc) des gat, alors les signaux de fumée et autres téléphonies ont du « parler ». Ici la drm//dgse, je vous écoute qui est à l’appareil?
    .
    Sinon, l’avant-dernier paragraphe du billet m’a rappelé le « concept de geoint » pour les fs (ou bien felin tout court):
    https://geointblog.wordpress.com/2017/01/23/le-geoint-chez-les-forces-speciales-francaises/

  6. Sans mépris ni provocation à l’égard des militaires français, moi je trouve que tout ce déploiement pour tuer 20 ennemis c’est excessif… On en est à presque 1 véhicule français déployé / ennemi tué… Dans ces conditions ces ordures malheureusement se vanteront de se battre et de résister à la puissance occidentale…

    1. La prochaine fois, promis, on va envoyer 10 types en vélo et avec des bâtons pour se faire tuer par l’ennemi pour que monsieur Nihilo puisse dire, « je ne comprend pas, avec tous les moyens qu’on a, on envoie cela, 10 morts pour rien »
      Parfois j’ai l’impression d’être en face du même individu qui tourne sans cesse sur différents sites, en changeant de pseudos, tant cette critique est répétitive.
      .
      On a connu Uzbin et ceux qui critiquaient nos pertes par une volonté politique d’économiser les moyens, aujourd’hui il y a les mêmes, qui critiquent les pertes qu’on inflige aux ennemis par une débauche de moyens.
      Mais bon sang, c’est quoi votre idéal d’intervention? Vous pensez que si on inflige plus de dégâts à l’ennemi qu’on en subit, c’est en raison du sang français? Non ce sont bien nos moyens qui font la différence, s’il fallait envoyer uniquement des combattants à pied, nos pertes seraient bien plus importantes mais sans doute voulez vous qu’on ait des pertes pour faire jeu égal avec l’ennemi.
      A force d’écraser l’ennemi en ayant très peu de pertes, on a tendance a imaginer que celui d’en face ne vaut rien, qu’il n’a aucun pouvoir face à nous, qu’il est comme une cible sur un champ de tir qu’il faut faire basculer et que certains s’imaginent qu’on utilise des bombes guidées pour cela.
      Non nous préférons perdre de l’argent que des hommes, nous préférons gagner les affrontements que de les perdre, nous préférons surprendre l’ennemi plutôt que d’arriver sur un camp vide et malheureusement pour vous et votre jugement, pour cela, il faut des hélicoptères, des drones, des avions, des blindés.
      Je doute fortement que ces « ordures » se vantent de résister à la puissance occidentale, eux ils se prennent des coups et se cachent et votre déploiement « excessif » de nos forces, poussent ces ordures a se planquer, se faire petit, et non pas de s’en vanter.
      Il n’y a aucune polémique en dehors de celle que vous voulez soulevez, la prochaine fois ne dîtes rien.

    2. Apparemment, c’est mission accomplie, et sans pertes.
      Donc, on les trouvés, on les a coincés et on les a tués, en y mettant les moyens, mais c’est « excessif » ?
      D’abord, on ne peut pas dire que la France dispose d’une débauche de moyens, surtout l’at.
      Ensuite,comment prétendre juger mieux que les gens dont c’est le métier, la planif de leurs opérations ?
      Enfin, de quoi voulez-vous qu’ils se vantent, ils sont morts ?

      Sinon, on fait quoi ? on les tue fairplay, ou mieux, on organise un match de foot pour régler ça…

      1. bonjour,
        Je suis d’accord avec vous et Polymères , nous n’avons aucunes raisons d’être fairplay avec ces ordures. Plus on les tapera durement , mieux ce sera pour  » tenter  » de les dissuader de s’attaquer à nous . Et nous devons employer TOUS les moyens nécessaires pour les eliminer ( et le plus possible à chaque fois ) en épargnant autant que possible nos hommes.
        Et encore une fois félicitation a eux pour leur travail et leur professionnalisme .

    3. Polymere et Clément.

      La prochaine fois je ne me tairai pas, tant pis pour vous, d’autant que je crois ne pas avoir été irrespectueux ni provocateur. Si vous l’avez pris ainsi alors ça vous regarde.
      Quant au fond de vos contributions, je vous en remercie, et c’est la forme que je déplore.

      Déployer autant de moyens pour abattre 20 ennemis, oui, ça me paraît énorme. Mais, vous avez raison, ça permet de réduire la probabilité de pertes chez nous.

      Mais je confirme que les complices de ces ordures, pas ces ordures elles-mêmes puisque comme vous le rappelez elles sont mortes, se vantent et se vanteront de résister à la toute-puissance occidentale et c’est même l’un de leur ressort. Voir leurs vidéos pour cela. Ce que je veux dire par là, pour ne pas minimiser la victoire de nos militaires, c’est qu’il faudrait peut-être améliorer notre communication en ne nous vantant pas d’avoir tué 20 ennemis mais d’avoir tué 20 ennemis sans aucune perte.

      1. Mais l’armée française ne se vantent pas d’avoir tué 20 ennemis, ils ne font que de donner un compte rendu d’une opération.
        Vous déplorez beaucoup trop la forme plutôt que de vous contentez du fond et vous construisez des polémiques qui n’existent que dans votre côté.
        Si demain la communication de notre armée sera de ne plus rien dire, ou de dire simplement que « 20 ennemis ont été tués la semaine dernière » seriez vous satisfait?
        La prochaine fois qu’on subira une perte, j’espère ne pas vous voir ici à mettre en cause une insuffisance de moyens…

    4. Sans mépris ni provocation peut-être mais qu’avez vous à proposer comme autres stratégies et /ou solutions pour éradiquer cette vermine ?
      Pensez vous que se faire sauter au milieux d’une centaine d’innocents sans défense aucune » soit plus honorable que d’employer de gros moyens pour éliminer nos ennemis et ainsi réduire les risques de perte de notre côté ?

Les commentaires sont fermés.