Deux légionnaires meurent noyés lors d’une « sortie cohésion canoë » sur la Marne

Deux légionnaires du 2e Régiment Étranger d’Infanterie (REI) sont tombés à l’eau, ce 19 mai, lors d’une « sortie cohésion canoë » organisée sur la Marne, à hauteur du barrage de Cumières, près d’Epernay. Immédiatement, leurs camarades ont tenté de leur porter secours tandis qu’un pêcheur a alerté le Codis de la Marine aux environs de 11 heures.

Une trentaine de pompiers, dont des plongeurs, ont été dépêchés sur place. Le corps d’un premier légionnaire a été rapidement sorti de l’eau, mais il était trop tard pour le réanimer. Celui de son camarade n’a pu être repéché qu’en début d’après midi.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de ce drame, selon le commandement de la zone Est.

Le maire de Cumières, José Tranchant, a livré son témoignage au quotidien L’Union. « Les hommes remontaient le courant et puis, au lieu de faire demi-tour avant le barrage, ils ont été un peu trop près du barrage je pense. Et comme il y a des tourbillons… Deux hommes ont fait une erreur et deux autres ont essayé de les aider mais n’ont pas réussi », a-t-il raconté.

Et, d’après M. Tranchant, ce n’est pas la première fois qu’un tel incident se produit dans ce secteur. « La dernière fois ça remonte à 5-6 ans, quelqu’un qui avait plongé… C’est un piège, ce truc-là. Nous, on est du village, on sait très bien qu’il ne faut pas y aller, c’est dangereux », a-t-il dit.

24 commentaires sur “Deux légionnaires meurent noyés lors d’une « sortie cohésion canoë » sur la Marne”

  1. C’est le deuxième incidents majeur survenue au 2ieme REI . Il y a 2 ans environs , c’était des légionnaires du même regiment qui avaient péri dans les mont de Chambéry. N’y aurait il pas un souci au niveaux de l’encadrement ?….

    1. Vous confondez je pense car les deux accidents ne concernent pas le même unité …et à savoir quand vous avez un accident de la route..est-ce que c’est la faute de votre moniteur …il faut penser aux familles et à leurs camarades..merci

    2. Bonjour YOYÔ

      Ceux son des hommes qui font parti d’une unité d’élite.

      La Légion c’est une famille ,
      Légionnaire une vocation .

      Ceux sont des hommes qui sont habitués au dépassement de soi , ceux sont des spécialistes dont ces le métier . Pour la grande majorité des étrangers qui viennent porter l’uniforme pour défendre les intérêts de la France à l’Étranger . Ceux sont de Hommes qui on le goût du risque, du dépaysement, de l’aventure .
      Ils sont allaient loin , trop loin sûrement, mais sur le terrain à l’épreuve du feu ils connaissent bien pire .
      LEGIO PATRIA NOSTRA.

      1. Oui , je suis d’accord ; sauf que là , ce n’est que de l’entraînement ! Étaient-ils assurés au moins ? Quelles précautions ont été prises en cas de problèmes pouvant survenir à tout moment ?
        Tout ce que vous dites est juste mais le but n’est certainement pas de perdre des hommes à l’entraînement de façon si stupide et prévisible … La guerre c’est la guerre , l’entraînement doit y préparer pas s’y substituer … on ne perd pas des hommes pour rien !
        Un accident militaire est un accident mais il convient de tout mettre en oeuvre en amont pour l’éviter ; ayant vécu ce type d’événement malheureux dans ma propre chair , croyez-moi sur parole , j’ai une idée très précise de ce dont je parle .
        D’autant plus que le risque zéro n’existe pas .

  2. Triste et lamentable !!
    portaient-ils un gilet de sauvetage ? Etaient-ils de bons nageurs ?
    équipement minimal pour ce type d’entrainement

    1. Condoléances aux familles
      Petijean, ils portaient surement un gilet de sauvetage et dans ce cas précis, c’est ce qui cause leur perte car cela vous fait remonter tout de suite et sous la chute.
      C’est l’exemple parfait où il faut enlever son gilet pour pouvoir s’éloigner de la chute d’eau en restant sous l’eau.

  3. Et c’est seulement maintenant après cet accident mortel, qu’il va y avoir un panneau prévenant du danger. Je connais un endroit semblable, et pareil, c’est après un accident avec plusieurs victimes qu’ils ont enfin interdit la navigation. Pourtant à voir la puissance des tourbillons c’était anticipable, un véritable aspirateur sous-marin. Pour une sortie cohésion, et ben c’est pas vraiment ça…

    1. Exact, une prise d’eau à l’amont d’un barrage, tu ne peux pas t’en sortir, j’ai vu un chien être entrainé de la même façon, il y a une grille au milieu mais par miracle , il ne s’y est pas accroché et tassé au fond par le courant, il est ressorti 50 m plus loin dans le lit de la rivière, indemne, c’est rare!

    2. Est-il vraiment nécessaire de mettre des panneaux partout ? Au bord d’une falaise pour dire « attention, vous risquez de tomber » aussi ? Les individus devraient être un peu plus responsables. Et ici, les organisateurs devraient être un peu plus responsables ! Après, est-ce qu’il y avait un peu de rivalité virile à s’approcher au plus près du danger, c’est possible aussi. Mais des « managers » de jeunes hommes devraient être prêts à faire face à ce genre de comportements. Quoi qu’il en soit, 2 morts, c’est bien dommage.

      1. oui, il faut mettre des panneaux dans ce genre d’endroits connus pour être des pièges, c’est évident .

  4. Les erreurs se paient au prix fort comme toujours … civils c’est pareil !…Le compte-rendu risque fort de ne pas être très simple à faire coté cohésion …
    Condoléances aux familles de ces Légionnaires ainsi qu’à leur unité et leurs camarades…RIP …

  5. Au combat ou à l entraînement, c est triste, jour de deuil pour la légion, l armée, pensées pour les morts et les familles, merci pour votre dévouement et votre engagement

  6. Toutes mes condoléances à leurs familles et à leurs camarades.
    .
    Ces sortes de barrages, où l’eau ne semble pas couler beaucoup, sont de terribles pièges.
    Un panneau avec une tête de mort devrait être suspendu à un câble en amont et en aval!
    Lorsque l’eau est « blanche » elle ne porte pas… Gilet ou pas!
    Le déversoir forme une lessiveuse ou l’eau profonde tourne tandis que l’eau de surface « blanche » de bulles se fout d’Archimède comme de sa première chemise…
    Tous les ans des drames arrivent.
    Avant de se moquer de l’incompétence de Pierre, Paul ou Jacques il faudrait réfléchir!
    Je connais un barrage de centrale ou un jeune kayakiste d’eau vive est disparu : le corps n’a pas pu être retrouvé pour être rendu à sa famille!
    Il faut savoir lire l’eau. Parfois, soixante kilos dans un K1 de 200 litres avec des gonfles se comportent comme une enclume: « ceteris paribus sic standibus »… sauf quand ça veut pas!
    Et un jeune compétiteur qui a fréquenté des volumes d’eau bien plus grands et plus blanche, mais a négligé le moindre courant disparaît à jamais.
    .
    Il y a bien sur des enseignements à tirer de ce drame!
    De l’instruction à faire!
    Mais parfois « Il » s’appelle Paf ou Plouf… Puissent ceux qui restent apprendre!

  7. Condoléances aux familles des ce légionnaire victimes de noyade aussi à leurs camarades.Sipl

  8. Condoléances au familles de ces deux légionnaires ( 1 SUDAF 1 Mongol ) à leurs camarades et au Régiment.
    Avant de brailler et de vouloir à tout prix un responsable et si possible militaire, attendez les conclusions de l’enquête.
    Dans le cas présent il semble que cette activité était encadrée par une entreprise privée.

  9. il semble que ce n’était pas un entrainement mais une « sortie cohésion » avec un organisateur civil.
    l’accident est d’autant plus surprenant que celui ci doit appliquer les normes » civiles » de sécurité et est censé connaître les lieux et leurs dangers éventuels.

  10. Ce genre d’accident peut arriver lors d’un séminaire d’entreprise (j’ai eu un collaborateur coincé contre une grille en aval d’un mini barrage lors d’une activité ludique) et l’on ne peut incriminer ni les conditions d’entrainement,ni le « marche ou crève »…

    1. Comme écrit très justement Sempre en Davant : « Il faut savoir lire l’eau. » … Avant de s’y aventurer …
      J’ajoute que négliger cet apprentissage , c’est inévitablement courir le risque d’aller droit vers le drame !
      Si vous faites du parapente , par exemple , vous avez tout intérêt à disposer de solides connaissances en aérologie , sinon gare à vous !

  11. Et que foutaient ces légionnaires avec des civils qui apparemment les encadraient ?????

  12. Honneur et respect ; sympathies sincères aux familles et proches des êtres-chers disparus .

Les commentaires sont fermés.