L’État islamique cherche à rapprocher ses factions pour s’étendre en Afrique de l’Ouest

En août dernier, l’État islamique (EI ou Daesh) a annoncé qu’Abou Mosab al-Barnawi prendrait la direction de l’État islamique en Afrique de l’Ouest, c’est à dire du groupe jihadiste nigérian Boko Haram, à la place d’Abubakar Shekau, qui était jusqu’alors le chef de cette organisation.

Cette décision a provoqué des remous au sein de Boko Haram, Shekau ne l’ayant jamais acceptée. Du coup, le groupe s’est scindé en deux. En outre, il est désormais sur la défensive en raison de l’action menée par la Force multinationale mixte, mise en place par le Nigéria, le Cameroun, le Tchad, le Niger et le Bénin.

Cela étant, en difficulté en Irak et en Syrie, l’EI est apparemment bien décidé à étendre son influence en Afrique de l’Ouest. D’où la promotion d’al-Barnawi à la tête de Boko Haram. Ce dernier a pour second un certain Mamman Nour, un tchadien qui aurait planifié l’attentat commis contre les Nations unis à Abuja, en 2011. En outre, de par ses contacts avec les Shebab somaliens et les jihadistes libyens, il bénéficierait d’une influence relativement importante.

« Certains analystes estiment qu’en réalité le vrai cerveau [de Boko Haram] c’est Mamman Nur mais tactiquement, il a choisi de ne pas être présenté comme le leader de la nouvelle faction. Il a préféré que ce soit Barnawi, parce que le symbole de Barnawi est important en raison de sa relation familiale avec le fondateur de Boko Haram, Mohammed Yusuf », expliquait à RFI, en septembre 2016, Mathias Owona Nguini, un politiste camerounais.

Pour s’imposer en Afrique de l’Ouest, Daesh favorise le rapprochement entre les groupes qui lui ont fait allégeance. Comme le récent « État islamique du Grand Sahara » d’Abou Walid al-Sahraoui, un chef jihadiste en rupture de ban avec al-Mourabitoune, l’organisation formée en 2013 par la fusion du Mujao et des Signataires par le sang de Mokhtar Belmokhtar.

D’après le Figaro, qui a cité une source militaire ayant accès aux notes de renseignement, al-Barnawi et al-Sahraoui auraient conclu un accord pour étendre l’influence de Daesh au Burkina Faso, au Mali, voire au Bénin.

« L’objectif des deux organisations soeurs vise une extension territoriale vers l’ouest et l’est de leur zone respective », a expliqué cette source militaire. « En s’alliant avec Barnawi, Sahraoui y gagne en puissance dans une région, le Sahel, investie et dominée par al-Qaïda », indique une note de renseignement évoquée par le quotidien. Qui plus est, le chef de l’État islamique du Grand Sahara a assis son ancrage au sein de la communauté peule après s’être marié avec une Peule originaire du village de Bouratam.

Ce rapprochement entre ces deux factions de Daesh en Afrique de l’Ouest est sans doute l’une des raisons de la récente fusion des groupes jihadistes Ansar Dine, al-Mourabitoune et l’Émirat du Sahara, une branche d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Ces derniers sont désormais réunis au sein du « Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans », dirigé par le touareg malien Iyad Ag Ghaly et lié à al-Qaïda.

Par ailleurs, au Mali, la force Barkhane continue de chercher à perturber les flux logistiques des jihadistes, en particulier dans le nord du pays. Comme en témoigne les prises faite par le Groupement tactique désert (GTD), lors d’une vaste opération menée ces derniers jours (450 soldats, 110 véhicules blindés et 3 hélicoptères).

Ainsi, selon le compte de l’État-major des armées, les militaires français ont mis la main sur une quarantaine de tubes lance-roquettes, 5 000 cartouches de gros calibre, une demi-douzaine d’obus de mortier ainsi que six fusées de roquettes (dispositif de mise à feu) dans le secteur d’In Tachdaït. À Almoustarat, ils ont neutralisé un engin explosif improvisé chargé de 15 kg d’explosifs. Enfin, dans la région de Tessalit, le GTD Korrigan a démantelé un dispositif de « tir indirect », constitué d’une roquette de 122 mm placée sur une rampe de lancement improvisée.

23 commentaires sur “L’État islamique cherche à rapprocher ses factions pour s’étendre en Afrique de l’Ouest”

  1. Et une fois que toute l’Afrique sera infectée , elle n’aura plus qu’à enjamber la Méditerranée et nous tomber joyeusement dessus ; les troupes d’accueil les soutiens et complicités étant déjà sur-place prêtes à constituer la tête de pont de ce débarquement nouvelle vague …
    C’est chouette tout ça !
    Bon , je vais retourner à ma sieste du levant , euh … pardon du matin … zzzzzzzzz …… – –

    1. vous oubliez qu’il y a un os sur leur chemin vers l’Europe: l’armée algérienne.
      Qui ne fait pas dans la dentelle avec les jihadistes..

      1. C’est même un facteur aggravant qui motive les djihadistes algériens à venir en France.
        Mais bon, AQMI issu des anciens GIA, reste quand même très présent en Algérie avec ou sans l’armée algérienne…

      2. C’est de l’humour?.Ou croyez vous que les bandes du Nord-Mali vont se réfugier quand elles sont serrées de trop prés?.Allez faire un tour a Tamanrasset,vous y croiserez peut-être Ag Ghali leur nouveau chef,sa femme y habite.L’Algérie combat certains,négocie avec d’autres et fait frotti-frotta avec tout le monde,quand ça l’arrange.Comme notre ami Erdogan….in fine comme tout le monde.

        1. Non , c’est le discours d’intronisation du Tsar Nicolas II … Evidemment que c’est de l’humour !
          Il n’empêche , la menace d’une complète submersion est réelle .

  2. Sans vouloir entretenir une inquiétude par ailleurs assez compréhensible, la situation ressemble -dans notre douce Europe politique- à ce que nos Pères ont connu dans les Années Trente en France : l’important c’était les congés payés, un avenir radieux.
    On connait la suite.
    Pour le reste : se boucher les yeux, le nez et les oreilles.
    Nous sommes en guerre et cette guerre durera très longtemps.
    Certains (rares) politiques semblent commencer à le comprendre.
    Nos militaires (français …) – eux- l’ont compris (au prix du sang); la population -elle- est abreuvée de petites actualités « sensationnelles » qui masquent les vrais (importants) sujets. Dont ceux exposés ci-dessus.
    Or, quelle diffusion réellement nationale ont ces informations ?
    Quel prétendant « aux plus hautes fonctions » s’engagera-t-il dans une attitude « anticipatrice « ?
    Que font les bisounours européens plus occupés à frayer avec les lobbies qu’à faire une Europe un peu moins perméable (je veux dire : terriblement fragile) ?
    L’Histoire ne se répète pas ?
    Peut-être, mais en tout cas l’aveuglement, LUI, se répète.

  3. La menace islamiste en Afrique saharienne et du nord, étapes obligées avant l’infection de l’Europe, c’est pas le problème de l’Europe. Juste un truc pour occuper la France…

    La cinquième colonne islamiste en Europe, enracinée dans l’immigration et ses rejetons insatisfaits de ne pas retrouver chez nous le « Bled » familier, c’est de l’intox. L’attaque ottomane de l’in-Sultan qui veut envahir l’Europe (« Ne faites pas 3 enfants, faites en 5 »), c’est de la parano. L’Allemagne qui ouvre grandes ses portes, portes d’entrée en Europe, c’est pas grave…

    Non, le vrai problème de l’Europe, c’est la Russie. Et les usaméricains vont nous aider un max à dépenser plus de fric pour contrer la menace russe. Les russes, ces salauds qui veulent nous envahir…

    L’islamisme terroriste conquérant, déjà infiltré et enraciné chez nous, c’est broutille.

    L’ennemi, c’est la Russie !!!

    1. @ Myshl : je partage votre analyse. La France, à cause de son implication dans l’OTAN, y consacre des moyens et des finances démesurées, tout simplement pour participer à la gesticulation antirusse , complètement hystérique, de la mer du Nord à la mer Noire. Pendant ce temps-là des pans entiers du territoire national échappent petit à petit à la République et la menace mortelle, la seule, celle qui a déjà fait des centaines de morts en France, est traitée à coups de bougies,de roses, de marches blanches, de nounours, de plaques commémoratives et d’incitations à ne pas stigmatiser.. il y a le feu dans la maison, mais on s’agite beaucoup pour aller menacer le voisin de l’autre bout de la ville, alors que celui d’en face continue tranquillement à se préparer et à poser ses pions dans notre pays… et alors que nous continuons à copiner et à dépendre des dictatures islamistes qui le poussent, qui le financent, qui le téléguident. L’aveuglement de nos dirigeant et leur faiblesse sont à la fois pathétiques et mortellement dangereux.

    2. Je comprends ce que vous dites et le danger que vous pointez et qu’il est interdit de pointer sous peine d’inculpation de racisme.

      Cependant, par rapport aux nombres de musulmans présents en France et donc de membres potentiels d’une « cinquième colonne » (je ne sais pas si c’est l’expression adéquate par rapport à ce que fut la cinquième colonne et en supposant même qu’elle ait existé), je trouve qu’il y a peu d’attentats (c’est détestable d’écrire ça je sais). Donc soit les musulmans n’ont pas beaucoup plus à reprocher à la France que les français non-musulmans soit les musulmans ne reconnaissent aucune légitimité au groupe EI, à Al-Quaida, etc. Donc les musulmans sont un électorat et un lobby particuliers qui ne sont pas plus un danger que les banquiers, l’industrie nucléaire, les politiques, les gauchistes, la CGT et Sud Rail, les corses, les auvergnats, les fonctionnaires, etc.

      1. Vous avez raison, ou plutôt vous n’avez pas tort. Il y a peu d’attentats en France, d’attentats visibles et audibles par les français abreuvés des informations distillées par les « chaînes » TV et radio. Quel joli mot: « Les chaînes », pour informer le Peuple.

        Le problème que nous pose l’Islam conquérant, c’est qu’il agit par capillarité, le résultat de cette action subversive étant à moyen-long terme plus dangereux et dévastateur que les actions dites « terroristes ». L’inoculation est plus mortelle qu’une explosion.

        Si je n’étais pas le Papa d’une fille, je me foutrais que la France soit envahie de sauvages islamistes.

        La France s’est débarrassée en 1905 des cons qui voulaient régir la vie des gens, les assujettir, les contrôler, les asservir. La France alors réduite à la « République » faisait bien: Dehors les cons.

        Mais la « République » à quoi a été réduite la France, traîtresse à son Histoire comme à son/ses peuple/s, parce que vérolée par des monstres d’idéologies égalitaristes jusqu’au nihilisme de tout… La France écarte les jambes, se pose en levrette, s’offre à l’islamisme conquérant qui n’en peut plus de jouir d’une putain payée du fric arabe.

        La « République », ce qu’il reste donc de la France, parce que vérolée d’égalitarisme gauchiste, aidée de la lâcheté droitiste ne se bat plus pour la laïcité mais désormais pour l’accueil généreux et attendrissant d’une culture parasitée de religion qui va nous bouffer.

        Comme quand Chamberlain et Daladier se vomissaient à Munich, nous sommes déjà en guerre, mais aucun de nos politiciens/politiques ne nous le dit, à se demander s’ils le savent.

      2. @ Nihilo,
        .
        Franchement, vous ne risquez pas grand chose. Le thème de la 5ième colonne islamiste est, en réalité, très banal et passé dans la doxa (doxa vient de la doxologie, discipline qui traite des lieux communs). Une doxa est un lieu commun, c’est-à-dire une énonciation quelconque admise par un grand nombre de gens comme une vérité si évidente qu’on ne s’interroge même plus sur la question de savoir si elle est vraie ou fausse ou sur ce qu’elle signifie vraiment.
        .
        Il y a donc en France une 5ième colonne islamiste qui, sur un signal, agira dans le but de faciliter l’invasion qui s’annonce, par des actions de sabotage, des actes terroristes, etc. Point. C’est comme ça et puis c’est tout.
        .
        Accessoirement, cette 5ième colonne permet de vilipender le laxisme du gouvernement ou d’un groupe humain quelconque, typiquement les gauchistes, mais bien plus rarement les dentistes (on se demande bien pourquoi, car ils mentent comme des arracheurs de dents).
        .
        Sur l’origine de l’expression et son usage en politique:http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/04/27/01016-20150427ARTFIG00143-d-o-vient-l-expression-cinquieme-colonne-employee-par-estrosi.php
        .
        Il est vrai que ce thème est plus présent dans le discours de droite et d’extrême droite qu’ailleurs, pas nécessairement en raison de son éventuel contenu raciste ou xénophobe, mais parce qu’il place la France et l’Europe au centre du monde: si un ennemi veut nous envahir, c’est que notre pays en vaut la peine. C’est très valorisant.
        .
        Le thème de la 5ième colonne se mixe donc bien au discours chauvin ou nationaliste.
        .
        A bien y réfléchir, on serait vraiment vexé que les islamistes ne veuillent pas nous envahir. Il est d’ailleurs tout à fait possible qu’ils se foutent complètement de la France et qu’ils estiment même que les Français musulmans aient été pervertis par la culture occidentale. En gros, la France serait pour eux un pays sans intérêt et peuplé de musulmans dépravés et irrécupérables. Avouons que ce serait contrariant.
        .
        On pourrait donc penser que si le thème de la 5ième colonne rencontre un tel succès c’est parce qu’il satisfait notre penchant naturel à la paranoïa, mais pour ma part, je pense que c’est parce qu’il flatte notre amour-propre.
        .
        Sinon, s’il y a 5 colonnes, pourquoi pas 6? Eh bien, on trouve une « sixième colonne ». Le russe Alexandre Douguine a ainsi développé un concept de 6ième colonne:http://lesakerfrancophone.fr/la-6eme-colonne
        .
        Y-a-t-il une 7ième colonne? Oui! C’est un roman: https://www.amazon.fr/Septieme-Colonne-Lombre-Meridor/dp/1450549446
        .
        Mais il ne semble pas exister encore de 8ième colonne, qui serait donc libre de copyright. Avis aux amateurs.

    3. t’en a pas marre de nousservir ce discours frelaté idiot hé oh atterris de ton nuage

  4. Il est temps qu’en France de vrais chefs prennent les choses en main ,en nettoyant le terrain après avoir bouclé nos frontières !
    Les Politiques se foutent de tous ces problêmes réels et vivent dans leurs bulles …Ils ne comprendront que le nez dans la merde ou le couteau sous la gorge ,peut-être les deux …
    Observons la situation bien que nous soyons en » état d’exception » …Il est plus que temps de réagir si l’on veut garder quelque liberté pour nos descendants!…

    1. malheureux mais c’est un coup d’etat que tu préconise là’attention les zadistes et les gauchistes vont s’allier aux muses pour bouter la dictature hors du pays .marquart le traître collabo n’a t’il pas déclaré que tous les musulmans jeunes seront le bras armé si le pen est elue

Les commentaires sont fermés.